Ces personnalités sur lesquelles le pouvoir mise pour conduire le dialogue

Bensalah dialogue
Le chef de l'Etat par intérim, Abdelkader Bensalah. PPAgency

Par Houari A. – Depuis l’annonce de la tenue d’une conférence nationale le 6 juillet, suivie d’une nouvelle offre de dialogue lancée par le chef d’Etat intérimaire, Abdelkader Bensalah, et théoriquement confiée à des «personnalités neutres», les appels se multiplient pour attirer un maximum de figures politiques ou historiques, qui tendent, dans le contexte actuel, à se substituer à la classe politique et dont la seule participation est perçue comme un gage de sérieux et de bonne volonté.

Concernant le dialogue auquel a appelé Bensalah, des sources médiatiques rapportent que la présidence de l’Etat aurait pris contact avec les deux ex-chefs de gouvernement, Mouloud Hamrouche et Mokdad Sidi, pour leur proposer de faire partie d’un panel de «personnalités neutres» appelées à diriger le dialogue. Dans le même registre, l’ex-président de l’APN et ex-président de la mouhafadha FLN de Béjaïa, Karim Younes, a démenti sur son compte Facebook des rumeurs qui le donnaient comme faisant partie de l’équipe choisie pour diriger le dialogue.

L’ancien chef de gouvernement Ahmed Benbitour a, lui aussi, démenti toute intention d’intégrer ladite équipe. Plus cohérent dans sa démarche, Benbitour a, dès le début, refusé l’idée de faire partie de quelque instance de transition que ce soit. Il a affirmé qu’il ne s’engagera que dans une élection présidentielle.

Le nouvel appel de Bensalah pour la tenue d’un dialogue auquel ni lui, ni l’armée, ni le gouvernement ne sont partie prenante, a-t-il assuré, ne semble pas avoir convaincu. Beaucoup de temps a été perdu en raison des atermoiements du pouvoir actuel et les millions de citoyens qui rejettent l’ancien régime et exigent le départ immédiat de tous ses symboles civils et militaires ont déjà répondu à cette offre par la négative. En effet, ce vendredi, qui coïncide avec la fête de l’Indépendance, devrait marquer un tournant décisif dans la crise politique que certains tentent de faire durer pour maintenir le statu quo et, ainsi, sauver les vestiges du système Bouteflika.

Les appels à une manifestation gigantesque pour maintenir vive la flamme de la contestation ne laissent aucune alternative aux décideurs dont la marge de manœuvre se rétrécit de jour en jour.

H. A.

Comment (36)

    mouatène
    6 juillet 2019 - 21 h 26 min

    mesdames et messieurs bonsoir. le peuple réclame un changement radicale du système. donc, à mon avis, tous ceux qui ont participé de pret ou de loin à l’ancien système ne sont pas crédibles et meme ceux qui ont servi sous chadly, puisqu’ils ont mené le pays à la ruine. je les considère incapables de gerer ou de gouverner la nation algérienne. et comme vous les connaissez, chacun se prend pour le meilleur alors que c’est faut. les meilleurs fils du pays sont dans les universités ( enseignants et responsables )
    docteurs, dans air algérie des ingénieurs et docteurs et surtout dans la marine marchande des docteurs et des ingénieurs. ces hommes et femmes sont d’une compétence irréprochable, et ce ne sont pas des gens qui aspirent à des postes comme l’a déclaré notre grand benbitour. ces gens là peuvent mener un débat qui sera certainement fructueux. algériennes, algériens, l’avenir de nos enfants est entre nos mains pour une fois et faites très attention, ne le gachez pas !!!! parce que dans le cas contraire les regrets seront terribles et les générations montantes ne nous le pardonneront jamais!!! il y a beaucoup à dire mais restons en là .

    3
    1
    Anonyme
    6 juillet 2019 - 0 h 59 min

    Une proposition piège diabolique. Gaid salah est rusé il propose pas une négociation mais une rencontre dialogue entre les partis du pouvoir c.-à-d. FLN RND taj mpa,naima salhi,benhamou..et d’autre part les partis de l’opposition et le hirak. En quelque sorte il oppose une partie du peuple à une autre,car sa thèse consiste à dire qu’il y a sur le terrain un hirak en sa faveur.
    La grosse ficelle aussi c dire que ni le pouvoir ni l’armée ne participe! La belle blague,il se veut représenté par ses partis ressuscités..
    Attention,rahabi,djabellah..ne marchez pas dans la combine,réunissez vous,exigez la libération des détenus d’opinion,exigez de liberer la justice de la tutelle,la libération des médias aux opposants et aux débats télés contradictoires.. C tout.

    11
    8
    Mme CH
    6 juillet 2019 - 0 h 22 min

    Pour montrer leur bonne foi…..Bedoui et ses larbins devraient démissionner…! Ils seront remplacés par des technocrates nationalistes, responsables, compétents et intègres….! Et c’est aux personnalités plébiscitées par le peuple de conduire le dialogue..! Arrêtez de zigzaguer pour sauver le système même si vous avez sacrifié certains de ses hommes…….l’heure est grave et le peuple n’est pas dupe….il sait tout…!! Il sait surtout que certains pays étrangers et d’autres pays soi-disant frères et amis sont en train de faire pression/chantage et de tirer les ficelles avec la connivence de leurs marionnettes et manchots nourris au fromage puant…!

    11
    2
      Elephant Man
      6 juillet 2019 - 10 h 49 min

      @Mme CH
      De quelles personnalités parlez-vous celles au service d’officines étrangères Tabou mouwatana et consorts…
      Le pays n’est pas une épicerie de quartier !
      On ne dirige pas un pays avec des novices inexpérimentés sortis tout droit de nulle part ou pour certains d’officines étrangères.
      Des patriotes qui ont servi leur pays et leur peuple existent quant à vos personnalités depuis le temps qu’attendent-elles pour s’organiser en structure politique avec un programme politique PRAGMATIQUE RÉEL pas « du dégagez tous » d’ailleurs pourquoi ne se sont-elles pas organisées avant même le « non au 5ème mandat » autre slogan à la BHL.
      Taper sur le système c’est bien mais quand on reste les bras croisés pendant des décennies sans organisation locale etc et que l’on sort son minois juste au moment du fameux « non au 5ème mandat » ….un système ça ne se change pas en 2 temps 3 mouvements et en refusant tout consensus. Pour pouvoir changer un système il faut déjà l’intégrer afin d’y amener les éléments correctifs.
      Quand une entreprise est mal dirigée on change le PDG on attend pas une période de transition en ce que regardant le blanc de l’oeil et en philosophant sur le pourquoi du comment, non le manager est remplacé et mène sa new politique managériale avec réformes new moyens et potentiels humains compétents intègres ..etc

      5
      11
        Mme CH
        6 juillet 2019 - 23 h 57 min

        M.Elephant Man, toutes les personnalités plébiscitées par le peuple ne sont pas des traîtres au service des officines étrangères comme la 3issaba….!!! Et puis ces personnalités qui ont aussi servi leur peuple à une certaine époque ne se présenteront pas aux élections présidentielles..!
        Hé bien, que les patriotes intègres dont vous parlez se présentent pour qu’on puisse les connaître….en tout cas ni Bedoui et ses valets, ni Bensalah et ses sujets, ni…ni….ne sont dignes de gouverner le pays…et vous savez pourquoi….!!

        Vous dites: « non le manager est remplacé et mène sa new politique managériale avec réformes new moyens et potentiels humains compétents intègres »…on est d’accord, mais qui est habilité à remplacer ce manager……??

          Elephant Man
          7 juillet 2019 - 6 h 25 min

          @Mme CH
          Transition = chaos (cr. anciennement Irak, actuellement Libye Tunisie, Syrie ils ont tenté vainement de faire tomber le Président Bachar Al Assad pour instaurer quoi un gouvernement de transition…..).
          Je réitère que Mr Ramtane LAMAMRA organise l’élection présidentielle lui qui a sillonné la planète entière avec brii et dernièrement à Madagascar, et se présente à l’élection présidentielle par là même.

          Mme CH
          8 juillet 2019 - 0 h 41 min

          M. Elephant Man, là je ne suis pas du tout d’accord avec vous, car M. Lamamra est membre du Club Soros (officine étrangère sioniste franc-maçon), donc c’est un pion bien rodé qui ne roule pas à 100% pour l’Algérie. Vous avez bien dit des patriotes intègres, alors je regrette ce poulain n’est pas le bon…!

    Felfel Har
    5 juillet 2019 - 22 h 11 min

    @H-N Bouabsa 17h39
    Je ne glorifierai pas ce court commentaire, laconique, insipide et insignifiant par une réponse argumentée. Ce serait vain! Et mon temps est précieux.

    Mohamed eldzairi
    5 juillet 2019 - 19 h 25 min

    Pour tenir un dialogue libre et démocratique il faut libérer les médias lourds comme l’entv qui est pour l’instant le porte parole de l’état major et pourtant l’entv appartient au peuple. Il faut aussi libérer tout les détenus politiques et ceux du Hirak – elhogra n’avancera jamais les propositions du pouvoir. Vive le peuple Algérien indépendant et souverain.

    MELLO
    5 juillet 2019 - 19 h 23 min

    Et si l’on jetait un regard au retroviseur , celui nous emmène au 2 Septembre 2018 . Le FLN avait reuni en son siege , 16 miscroscopiques entités politiques , sous le slogan «  continuité pour les reformes et la stabilité ». Le secretaire general Ould Abbes avait profité pour énumérer les objectfs de ce # front populaire# :
    – préservation de la stabilité et la sécurité du peuple et du territoire,
    – renforcement des capacités pour faire face aux défis sécuritaires et économiques ,
    – lutte contre toute forme de corruption et de drogue qui rongent notre société et l’économie nationale,
    – soutien a l’immunité de l’Algérie et maintien des acquis engrangés ces dernières années.
    Dans le même ordre d’idées , Ould Abbes avait comparé l’appel de Bouteflika pour la creation du « front populaire » a l’appel du 1er Novembre 1954.
    Aujourd’hui , au final , un autre soutien de Bouteflika tente par tous les moyens de se situer dans ces objectifs.

    2
    1
    Anonimaoui
    5 juillet 2019 - 19 h 04 min

    Tout d’abord un dialogue entre des personnalités nationales choisies par le pouvoir n’a pas de sens puisque ces personnalités ne sont en conflit avec personne. D’autant que le pouvoir exige de ces personnalités qu’elles ne soient affiliées à aucun parti politique ni qu’elles aient des ambitions politiques. Donc ce sera une sorte de rencontres entre personnes désintéressées du sujet qu’on invite autour d’un café pour déblatérer sur tout et n’importe quoi. Un dialogue sérieux doit impliquer toutes les parties en conflit avec des sages comme facilitateurs pour aboutir à des résultats acceptables par tous. Je pense qu’encore une fois on fait fausse route.

    3
    1
    Ikker
    5 juillet 2019 - 17 h 34 min

    Un peuple gouverné par une junte militaire est un peuple colonisé.
    Depuis 1962 L’ANP: l’armée des frontières a usurpé le pouvoir aux grand combattants de la liberté (ALN). Depuis 62 elle ne cesse de diviser et de voler son propre peuple. Elle a confisqué toutes les libertés en :
    nommant des présidents, des walous, des valets et des serviteurs. Elle a détruit les rêves des martyres qui avaient sacrifiés leurs être pour que survivent leurs progénitures dans la liberté arrachés avec des sacrifices et à la fin on se retrouve gouvernés par une armée des frontière modelée par les forces étrangères coloniales( France et arabes). Cette terre d’Afrique du Nord dite Algérie va se rebeller et mettre une fin à ses envahisseurs qui utilisent l’ANP comme bouclier. On se sent dans une colonie gérée à distance et par des directives de la part de Na FAFa et des états Arabes sans scrupules.
    L’armée est une institution de l’état qui a des mission et des tâches à réaliser. Elle doit exécuter les ordres des gestionnaires et des élu du peuple. Elle n’a pas à s’immiscer dans les affaires politiques du pays.
    Elle n’est pas l’état. sauf si le peuple est toujours colonisé.

    À bon entendeur.

    20
    10
    Felfel Har
    5 juillet 2019 - 16 h 57 min

    Si le pouvoir avait tellement à coeur d’accompagner le peuple dans sa quête d’un système plus juste, plus équitable, plus pacifique, plus représentatif, il se donnerait comme mission d’éviter l’escalade. Voila depuis près de 5 mois que le peuple manifeste pacifiquement pour faire entendre sa voix, dans un ordre irréprochable et dans une ambiance bon enfant. Quel est alors l’intérêt pour le gouvernement de déployer autant d’agents de l’ordre puisque ce dernier n’est pas perturbé? A quoi cela l’avance-t-il de faire bloquer par la gendarmerie les accès routiers vers la capitale? Quid aussi de l’arrestation de citoyens déployant un drapeau authentiquement algérien?
    Le dialogue auquel appelle Bensalah exige la levée de cet État de Siège qui ne dit pas son nom et le rétablissement de la confiance que le peuple a placée en GS, pensant qu’il irait jusqu’au bout de sa promesse de vider le pays de toute la mafia bouteflikienne. Comment expliquer que la justice (qui se défend d’être aux ordres) n’a, jusqu’à l’heure actuelle, pas convoqué les mafieux que sont Louh, Belaïz, Khellil, Ould Kaddour, Saidani, Bouchouareb, Djemaï, Tliba etc.? En louvoyant, GS donne l’impression de régler son compte à un clan en protégeant le sien. Et il cherche l’absolution du peuple!
    La dernière offre de Bensalah pue la roublardise dont les Algériens sont familiers depuis 1962. Ceux qui ont imposé un régime militaire ont toujours eu comme ligne de défense de culpabiliser ceux qui étaient contre eux, les traitant de traîtres ou de contre-révolutionnaires. On voit où leur gestion des affaires du pays nous a conduit.
    Le peuple réitère sa confiance en l’ANP dont les membres sont issus de ses rangs à la condition que ses chefs étoilés (éclairés?) comprennent que rien ne lui sera imposé, pas même ce dialogue avec des « personnalités » au-dessus de tout soupçon dont on ignore même le nom et la qualité.
    Interrogeons-nous alors comme Racine, dans sa pièce Andromaque (Acte V, Scène V): « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos (nos?) têtes? »

    24
    9
      Hocine-Nasser Bouabsa
      5 juillet 2019 - 17 h 39 min

      Mais qui veille sur cet ordre pacifique et la sécurité des manifestants? Vous peut-être? Ou le commandemant militaire et à sa tête Gaid Salah?

      83
      16
        Felfel Har
        6 juillet 2019 - 13 h 52 min

        Les manifestants qui défilent pacifiquement n’ont pas besoin d’une police qui bastonne, qui utilise des bombes lacrymogènes et qui quadrille leur marche pour la perturber et provoquer des incidents. Cette police fait plus dans la provocation que dans la protection. Elle est au service du peuple et non d’un clan.

    Anonyme
    5 juillet 2019 - 16 h 39 min

    Il n y a rien à espérer notre histoire nationale nous condamne à deux malédictions: La dictature militaire et la dictature religieuse.

    14
    9
    Elephant Man
    5 juillet 2019 - 16 h 29 min

    Transition =CHAOS au risque de me répéter cf Irak Tunisie Libye ….Syrie en vain ils ont tenté de faire tomber le Président Bachar Al Assad pour installer un gouvernement de transition.

    Que Ramtane LAMAMRA ce VRAI PATRIOTE organise les élections présidentielles, lui qui a sillonné la planète entière toujours avec brio notamment à Madagascar, et se présente à l’élection présidentielle par là même.
    VIVE L’ANP VIVE QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP GLOIRE À NOS CHOUHADAS ALLAH YARHAM CHOUHADAS 🇩🇿🇩🇿

    64
    22
    yacine
    5 juillet 2019 - 12 h 09 min

    Le proverbe algerien dit  » il faut pousuivre le menteur jusqu’au seuil de sa porte.

    Monsieur Bensalah ; nous avons une seule condition pour commencer ce dialogue sans soit disant la main mise de l’etat et de l’armee .
    Que Mr Bedoui demissione , et qu’un premier ministre adoube par le peuple forme LUI MEME un gouvernement provisoire d’experts.
    Le nouveau ministre de l’interieur doit etre au dessus de tout soupcon !
    Alors , on pourra enfin commencer a regler nos problemes .
    D’ailleurs c’est ce que demande le peuple depuis le renvois de Bouteflika .

    23
    4
      MELLO
      5 juillet 2019 - 21 h 06 min

      Des gages de bonne volonté du coté du pouvoir :
      – liberation des detenus d’opinion comme louiza hannoun et Lakhdar Bouragaa ,
      – liberation des detenus porteurs de l’embleme Amazigh,
      – Ouverture du champ mediatique
      – ouverture les vendredi des entrees sur Alger, ouverture du tunnel du hirak a Alger.
      – cessation de provocation des manifestants.
      Ce sont les conditions pour un vrai dialogue.

      3
      2
    Zaatar
    5 juillet 2019 - 11 h 11 min

    Pour ma part, on assiste bien à une partie de rey rey. Arrrbah arrbah hadi terbah ou hadi tekhsser. Au mieux Gaid salah joue à petits paquets. Et la avec cet appel de bensalah on a coupé un paquet en plus, et comme on dit dans le jeu, pour ceux qui connaissent, ziada lemrid…. le paquet en plus est pour le malade.

    13
    6
      Watani
      5 juillet 2019 - 13 h 23 min

      Monsieur salaheddine..l anp..a montre qu elle ne veut pas le pouvoir..et si elle le voulait ce pouvoir..elle l aurait pris..et de plein droit devant la pagaille qui s installe conduisant a une catastrophe sans precedent..les demandes du peuple sont claires..on ne veut plus personne de l ancien systeme..y compris les partis soi disant d opposition mais larbins du pouvoir..cela veut dire que le seul interlocuteur digne de foi et de respect reste l armee..gaid salah..l etat major..qui vous voukez..mais l a.n.p..l institution..ceci puisque nul n est en mesure de oarler zu nom du hirak..lequel hirak ne se mettra jamais d accord sur des personnes…wallou si c est un ange du paradis..il y a trop de critiques..trop de rancoeur..trop de manque de visibilite politique dans notre mouvement..on ne peut pas continuer a manifester pour des prunes..le moment est venu de travailler..et compte tenu de cela..la seule institution en mesure de remettre le pays en marche c est l armee..habba min habba wa kariha men kariha..maintenant s il y a des hommes capables d aller au charbon..qu ils se montrent..a ce jour on ne voit rien..alors a cas urgent..therapie d urgence..c est notre armee pas celke d un autre pays..que s eteignent les clameurs..les discours et les conseils de pseudo politologues..et qu on file au vrai boulot..barakat..on ne r3connait pas le gouvernement..stop et fin..s il y a a parler..il y a l armee..khlass!..et si on ne peut avoir des propositions coherentes et dans l intetet de la nation..laissons notre armee prendre les renes.. maintenant si on veut des leaders de facebook..des illumines..des zeros..des opportunistes..et des traitres a la nation..qu on continue comme ca..et ca va arriver..l heure est grave..alors..sagesse et amour patriotique doivent regner..il y va de l avenir de nos enfants..de la securite de la nation..de notre vraie independance…gloire aux chouhadas..vive le peuple..vive l armee..mort aux traitres et aux membres de la issaba!

      116
      20
    Bof
    5 juillet 2019 - 10 h 20 min

    Je n’ai pas bien compris cette histoire de Dialogue.
    Donc Gaid Salah, pardon Bensalah, ne participe pas au dialogue, mais c’est lui qui désigne les « personnalités indépendantes » qui vont diriger ce dialogue ??

    32
    17
      MELLO
      5 juillet 2019 - 11 h 21 min

      Effectivement , c’est l’objet de l’un de mes posts qui parlait de participation de valets du pouvoir.
      Cette conférence nationale du 6 Juillet , prévue par les démocrates a deja definie son organisation , son projet et ceux qui doivent la piloter , entre autre Rahabi.
      Si le pouvoir , garde en idee de vouloir recuperer cet evenement , il se trompe , car les participants sont d’un tout autre niveau.

      12
      15
    Hocine-Nasser Bouabsa
    5 juillet 2019 - 9 h 14 min

    Les média, qui sont nés tous des entrailles et des faveurs du système, sont une partie du problème. Ils reflètent tous par ailleurs la position d’un clan ou d’un groupe d’intérêts.

    Donnez nous les solutions au lieu de raler et de parler au nom du peuple algérien, dont la très grande majorité s’est exprimée de février à avril pour demander le départ de Bouteflika et son clan, mais qui a pris son recul en attendant qu’on lui propose des solutions fiables, et non des chimères et chemins sans issue.

    Critiquer c’est bien, mais donner les alternatives c’est beaucoup mieux.

    36
    6
    Watani
    5 juillet 2019 - 8 h 04 min

    Les seuls pourparlers et les seules discussions ne peuvent se faire qu avec l armee qui est le pouvoir actuel propre..les representants du systeme n ont plus aucune legitimite..et n ont rien a voir dans la construction de l algerie nouvelle..l armee garante des institutions republicaines est seule en mesure d epauler l avenement de la 2 eme republique..et tout le monde le sait.personne n a confiance en bensakah..l apn.le senat..le fln..le rnd..les islamistes..et les opportunistes.. que des pseudo personnalites designees par le systeme en arrivent a preparer des elections ou a discuter au nom du hirak..ca c est une chose..d abord discuter avec qui??de quou va t on parler?5 mois de manifs n ont pas donne la lecon ? ..des elzctions ou drs discussions avec la presence des partis du systeme..f l n..rnd..islamistes..rejetes en bloc par le peuple..?un panel de pseudo personnalites issues de l antechrist designees par le systeme n est pas pour etre une reponse viable…ensuite et c est tres important..les candidats a la presidence devront avoir les signatures des personnes du systeme….de la folie pure!!..comment vont ils financer leur campagne?..en combien de temps va t on arriver a ces elections??alors..vu l urgence de la situation
    Vu la defection totale de l elite a laquelle aucun appel n a ete lance aussi
    Vu que le mouvement ne peut degager des personnes pour le representer
    Vu que la seule institution capable de mener ces elections..de bour en bout reste l armee nationale qu on ne peut accuser de quoi que ce soit.ni ne pouvoir lui faire confiance..
    Compte tenu du rejet sans equivoque de toutes les personnes..partis..organisations etcc issues du systeme..
    Considerant que l interet de la nation passe avant tout
    Il serait salvateur et meme vital que l armee prenne les choses en mains..le peuple n ayant confiance en personne..ni partis ni personnalites.. surtout celkes qui aujourd hui devant la grave situation que nous vivons ne se sentent concernees que par les elections..le peuple s en souviendra..
    Quand a avancer que l armee veut sauver l ancien systeme..ca..mes freres personne de patriote ne l acceptera!!…nul algerien ne le pense..sans l armee ce sera la debacle…et le hirak n est pas pour la debacle..
    Maintenant s il y a des patriotes capables de prendre les chosrs en mains..qu ils se reunissent et qu ils se mettent au service de la patrie..rapidement..vive l algerie..vive l anp..mort aux traitres .

    114
    32
      Salahdine
      5 juillet 2019 - 9 h 53 min

      Je suis d’accord avec vous, il faut qu’on se réunisse rapidement et loin des parties politiques afin d’élaborer une charte pour résoudre nos problèmes dans les meilleurs relais. L’ANP sera le garant de toute solution de notre crise.
      Soyer nombreux a répondre a cet appel. L’Algérie dans notre cœur.

      51
      16
        Watani
        5 juillet 2019 - 11 h 47 min

        Qui d entre les algeriens aurait pense que les pontes du systeme seraient en taule?..personne! N etait ce l armee aucun magistrat n aurait bouge!!!!!toute la justice est coupable d avoir obei a des ordres contraires au contenu du serment prononce sur le saint coran..on est d accord la dessus..que l armee balance un coup de rangers dans la fourmiliere et voila le travail! laa3ssa li men 3aasa!…je defie quiconque de dire que l armee vise le pouvoir..mais une republique sans arlee.. ca n existe pas!..hier on a vouku faire de notre pays un califat..qui a sauve le pays…??..l armee et certainement pas bensalah..le fln..ou le rnd..encore moins les donneurs de lecons..boutef a dynamite le pays avec les partis du pouvoir..pour les balayer il faut une republique avec des hommes propres…question? Est ce que ces hommes n existent pas?..ils existent..mais ne s avancent pas..attendant que le fruit soit mur pour s asseoir sur le fauteuil..l elite du pays..absente…wech?on va puiser des vieillards du systeme pour changer les choses??alors au lieu de livrer le pays a des aventuriers..des19 mars..des residus du systeme..autant que ce soit l armee qui dirige le pays..et pas des mecs du systeme….ou sont nos elites?..ou sont nos enarques?..nos diplomes..nos competents….les voyez vous?..et certains accusent l armee de voulir prendre le pouvoir..et si tant est que c est vrai..l armee plutot que des zouaves et des aventuriers..ni fln..ni rnd..ni discours..ni wallou!..travail..justice ordre et discipline….on est dans la mouise..sans issues de secours..on appelle a l aide..commencons par nous mettre en rangs..et laissons l armee faire son ratissage et k operation assainissement..personne autre que l armee ne peut faire le boulot..ah…si l armee aurait voylu prendre le pouvoir..elle l aurait fait et petsonne n aurait bronche..alors faisins le bilan de nos desaccirds..de notre incapacite a degager des solutions..des representants..a tenir un discours constructeur au kieu de chercher a regler des comptes qui en fin de compte ne regleront rien..puisque le compte n y sera pas..l armee seule peut designer des hommes propres..les services de renseignements sont les seuls capables de denivher ces ouseaux rares..puisqu on ne peut se mettre d accord pour des representants..quand il y a trop de capitaines a bord..le bateau coule..et pour que l ordre et ka discipkine regne t dans la jungle..bien..il faut tarzan!!..vive l aln..gloire a l aln..vive notre anp..gloire aux chouhadas..et que dieu guide nos pas..vive l algerie!!!!!

        80
        16
    Ouvrez vos yeux
    5 juillet 2019 - 7 h 31 min

    Malheureusement si personne ne veut avancer vers la tenue d’élections présidentielle.
    Vous allez MALHEUREUSEMENT tous amèrement me regretter.
    Et c’est se même peuple qui supllira à l’armée d’organiser subito presto des élections présidentielles.
    Entêtement coulera l’Algérie et son peuple le suivra automatiquement.

    64
    42
      Djazaïri
      5 juillet 2019 - 13 h 14 min

      @ouvrez vos yeux Vous dites « l’entêtement coulera l’Algérie et son peuple » pas possible car on déjà coulé et on est au fond. Ça fait 57 ans que votre système a patiemment tout détruit et Boutef est venu donner l’uppercut qui a conduit au KO. Allez dire ça à votre protecteur qui s’entête à ne pas vouloir redonner le pouvoir au peuple. On lui a remis les clés en 62 et on aimerai bien les récupérer pour les remettre à quelqu’un de plus honnête, intègre et compétent. C’est lui qui perd du temps car il veut lui même nous choisir un successeur. J’espère avec ça que je vous ai ouvert les yeux en essayant de vous simplifier les choses!!

      21
      19
      Zyriab
      5 juillet 2019 - 15 h 06 min

      Je reste convaincu que ceux qui refusent toutes les solutions veulent pousser l’ANP à l’intervention militaire violente pour permettre à l’OTAN d’intervenir au nom de la Liberté et la Démocratie Comme il font chaque fois

      40
      10
      Athamnia Ssebti
      5 juillet 2019 - 15 h 11 min

      @Ouvrez Vos Yeux,
      Tu travailles pour Anis rahmani? pour le makhzen algérien? pour les petits-enfants des harkas et pieds-noirs? dis-leur alors ceci:
      Depuis 57 ans que le peuple est patient, depuis 57 ans que l’on fait des fausses promesses au peuple, depuis 57 ans que l’Algérie et les algériens sont spoliés économiquement et privés de leurs droits et libertés alors:
      Présidentielles sans transition et avec le système actuel = Algériens qui coulent.
      Présidentielles avec transition sans le système et avec une nouvelle constitution = Les algériens émergent et les partisans du système COULENT.
      Tout le monde campe sur ses positions = tout le monde coule, et cette fois-ci, autant couler ensemble que de plier.

      176
      67
        Excellente idée.
        5 juillet 2019 - 22 h 47 min

        Pour . Athamnia Ssebti
        5 juillet 2019 – 15 h 11 min

        OUI OUI OUI COULONS AU FOND DES ABYSSES ET TOUCHONS LE FOND ET RESTONS Y.
        ENTIÈREMENT D’ACCORD AVEC TOI.
        TOUS ENSEMBLE TOUS ENSEMBLE POUR COULÉES.

        123
        2
    Salahdine
    5 juillet 2019 - 7 h 15 min

    Puisque vous faites appels aux anciens pour participer a la résolution de nos problèmes d’aujourd’hui et demain, moi je propose de lancer appels aux défunts aussi. Je vois qu’une seule personnalité qui résoudra les problèmes = feu Boumedienne.
    Donc, la participation des anciens doit être limitée a une ou deux personnalité et selon des critères très sévères ( ne doivent pas être des marionnettes de la france) . 99% des participants doivent être des jeunes qui n’ont pas de problème avec la passée mais ils ont un problème avec la france, la pauvreté, l’enseignement, la justice …etc. Ces gents la peuvent résoudre nos problèmes et penser a l’avenir de l’Algérie.

    18
    29
      Watani
      5 juillet 2019 - 11 h 44 min

      Qui d entre les algeriens aurait pense que les pontes du systeme seraient en taule?..personne! N etait ce l armee aucun magistrat n aurait bouge!!!!!toute la justice est coupable d avoir obei a des ordres contraires au contenu du serment prononce sur le saint coran..on est d accord la dessus..que l armee balance un coup de rangers dans la fourmiliere et voila le travail! laa3ssa li men 3aasa!…je defie quiconque de dire que l armee vise le pouvoir..mais une republique sans arlee.. ca n existe pas!..hier on a vouku faire de notre pays un califat..qui a sauve le pays…??..l armee et certainement pas bensalah..le fln..ou le rnd..encore moins les donneurs de lecons..boutef a dynamite le pays avec les partis du pouvoir..pour les balayer il faut une republique avec des hommes propres…question? Est ce que ces hommes n existent pas?..ils existent..mais ne s avancent pas..attendant que le fruit soit mur pour s asseoir sur le fauteuil..l elite du pays..absente…wech?on va puiser des vieillards du systeme pour changer les choses??alors au lieu de livrer le pays a des aventuriers..des19 mars..des residus du systeme..autant que ce soit l armee qui dirige le pays..et pas des mecs du systeme….ou sont nos elites?..ou sont nos enarques?..nos diplomes..nos competents….les voyez vous?..et certains accusent l armee de voulir prendre le pouvoir..et si tant est que c est vrai..l armee plutot que des zouaves et des aventuriers..ni fln..ni rnd..ni discours..ni wallou!..travail..justice ordre et discipline….on est dans la mouise..sans issues de secours..on appelle a l aide..commencons par nous mettre en rangs..et laissons l armee faire son ratissage et k operation assainissement..personne autre que l armee ne peut faire le boulot..ah…si l armee aurait voylu prendre le pouvoir..elle l aurait fait et petsonne n aurait bronche..alors faisins le bilan de nos desaccirds..de notre incapacite a degager des solutions..des representants..a tenir un discours constructeur au kieu de chercher a regler des comptes qui en fin de compte ne regleront rien..puisque le compte n y sera pas..l armee seule peut designer des hommes propres..les services de renseignements sont les seuls capables de denivher ces ouseaux rares..puisqu on ne peut se mettre d accord pour des representants..quand il y a trop de capitaines a bord..le bateau coule..et pour que l ordre et ka discipkine regne t dans la jungle..bien..il faut tarzan!!..vive l aln..gloire a l aln..vive notre anp..gloire aux chouhadas..et que dieu guide nos pas..vive l algerie!!!!!

      79
      9
        chedmede
        6 juillet 2019 - 9 h 55 min

        Qui d entre les algeriens aurait pense que les pontes du systeme seraient en taule?..personne! (votre citation,,,) tout cet écran de fumée (justice,taule, etc,,,) est un scénario monté de toutes pièces pour berner et endormir encore les ALGERIENS. L’ALGERIE entière coule.

        48
      Tertari
      5 juillet 2019 - 16 h 05 min

      pourquoi pas Bouamama?

      3
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.