Des millions d’Algériens manifestent et exigent le départ du général Gaïd-Salah

Gaïd-Salah manifestants
Le peuple est déterminé à éradiquer l'ancien système. PPAgency

Par Houari A. – Ils sont des millions à battre le pavé à travers les quarante-huit wilayas, ce vendredi 5 Juillet, date anniversaire de la double fête de l’Indépendance et de la Jeunesse. Le nom du moudjahid Lakhdar Bouregaâ est scandé à travers tout le pays, les manifestants appelant à sa libération immédiate et considérant son emprisonnement comme une insulte à la Guerre de libération nationale.

L’incarcération d’un des chefs de la Wilaya IV historique est la goutte qui a fait déborder le vase. Elle est venue quelques jours après l’interpellation de plusieurs manifestants et leur mise sous mandat de dépôt pour avoir manifesté avec le drapeau amazigh. Des arrestations qui ont fait suite à des menaces proférées par le chef d’état-major de l’armée quelques jours auparavant.

Ce vendredi, les millions de manifestants ont été unanimes à considérer que la révolution pacifique lancée le 22 février dernier est en train d’être détournée et contrecarrée par les vestiges du système Bouteflika qui ont concouru à son maintien depuis 1999 jusqu’à sa démission. Mais les Algériens ne l’entendent pas de cette oreille et n’abdiquent pas face aux discours virulents du patron de l’armée. La réponse d’aujourd’hui aux harangues répétitives de Gaïd-Salah, perçu désormais comme un «facteur de blocage qui empêche toute solution sérieuse», pourrait apporter d’importants changements dans les jours à venir, la situation étant revenue à la case de départ à cause des atermoiements de celui qui détient le pouvoir absolu depuis la chute de Bouteflika.

«La crise s’enlise et les décideurs du moment semblent chercher à gagner du temps pour on ne sait quel but inavoué», commente un manifestant, universitaire, qui ne cache pas son souhait de voir «partir les derniers symboles civils et militaires du régime Bouteflika dans les plus brefs délais pour permettre à des personnalités consensuelles de diriger une courte période de transition avant de rétablir le processus électoral sans les figures de la fraude et de la prévarication».

Un autre manifestant se dit convaincu que «le peuple aura le dernier mot» et que «le changement exigé par des millions de citoyens depuis plus de quatre mois est plus que jamais proche». «Que reste-t-il à l’octogénaire Gaïd-Salah à part démissionner et laisser sa place à un officier jeune qui éloignera notre glorieuse armée définitivement de la politique et la concentrera sur sa mission constitutionnelle de défense nationale et sa professionnalisation ?», fait observer un citoyen qui appelle de ses vœux l’avènement d’une deuxième République «expurgée des reliquats et des tares de l’ère Bouteflika».

Le divorce entre le peuple et le chef d’état-major de l’ANP est définitif.

H. A.

Comment (121)

    AMOU nordine
    6 juillet 2019 - 4 h 43 min

    Lorsque la crise a commencé à apparaître, nous avons tous conseillé à Bouteflika de sortir par la grande porte, étant encore en position de force, il a tergiversé, pour sortir après par une toute petite porte, l’histoire semble se répéter avec le Amou Salahl.

    Nour
    6 juillet 2019 - 4 h 04 min

    Au dela de la personne de Gaid Salah, c’est l’institution militaire qui est visee.Nous savons tous que l’exigence du changement de la hierarchie militaire maintenant est un non sens, il est imperatif qu’on change dans un premier temps le paysage politique en entier sans pour autant fragiliser l’etat algerien en demandant le changement aussi du personnel militaire !!! GS par son age ne devrait pas reellement poser de probleme a un changement a moyen terme du CEM, une fois qu’il y aura un president elu par la majorite des Algeriens.

    AmouNordine
    6 juillet 2019 - 4 h 00 min

    Lorsque la crise a commencé à apparaître, nous avons tous conseillé à Bouteflika de sortir par la grande porte, étant encore en position de force, il a tergiversé, pour sortir après par une toute petite porte, l’histoire semble se répéter avec le Général.

    VOSTAF
    6 juillet 2019 - 3 h 53 min

    General préparé et missionné par Boutef. Toufik par rapport à ce diviseur des peuples passe pour un saint!

    B.M
    6 juillet 2019 - 2 h 29 min

    Un peuple ça peut et se tromper ET être trompé, là il est trompé ! Un peuple …e est exposé à d’innombrables chacals qui veulent en être les zheureux bergers… RESPECT au marin Gaid Salah !
    Les sous « malins » vont couler, enfin la fin de B.H.L !

      Anonyme
      6 juillet 2019 - 8 h 18 min

      Ça sent la fin de de analphabète et de ses boys.

    Un passant
    6 juillet 2019 - 1 h 58 min

    Eh les gauchistes pseudo démocrates, des vrais pro de l’intox…Un groupe de manifestants (par la baraka des gauchistes amis de la France coloniale) devient le peuple algérien entier…

    Vroum Vroum 😤..
    6 juillet 2019 - 1 h 31 min

    Et pourquoi pas le départ de notre ANP et son État Major pendant qu’on y est !!?… Dans une situation délicate pareille , que traverse le Pays on touche pas à nôtre ANP et son État Major , , décapiter l’Etat Major , c’est du suicide , Gaid Sallah Chef d’État Major doit rester , on change pas d’arbitre en cours de Match . . Bouteflika à affaiblit le Pays en disloquant le DRS , et on voudrait ébranler L’ANP en s’attaquant à son Chef d’État Major Gaid Sallah qui a permis à la Justice de faire du netoyage ,
    . Après le Macht le nouveau Président en nommera un autre naturellement .

    Rais
    6 juillet 2019 - 1 h 21 min

    Il n’y a pas de divorce enter l’armee et le people!
    C’est l’armee qui est derriere ce success et changement que les opposant l’accept or no. L’histoire nous a montree que l’armee est la seul force qui peut faire des nations, empires, etc… le people ne peut rien faire sans l’armee:
    Si l’armee est avec le peuple c’est une revolution, changement…etc. Example le general Lafayette et son support au people Francis et voila la revolution francaise.
    Si l’armee est contre le peuple c’est une guerre civil, comme example Chili (Pinochet), Espagne (Franco)

    Chelabi
    6 juillet 2019 - 0 h 49 min

    Il est connu que les mouches n’ont pas de jugeote. Elles n’en ont pas besoin du reste. Leurs consœurs toutes virtuelles, même si elles prennent l’apparence de bipèdes restent quand même des mouches. …
    Les mouches de GS utilisent des dizaines de comptes (gratuits bien sur tels que Yahoo.fr et gmail.com). Elles se connectent plusieurs fois par jour avec à chaque fois un compte distinct puis se mettent à déblatérer et à distribuer des pouces en bas comme s’il en pleuvait.
    Dans leur ‘esprit’ chagrin, elles croient pouvoir changer la donne sur le terrain.
    25 millions de personnes sont sorties aujourd’hui contre le pouvoir totalitaire de GS et elles, pensent qu’avec quelques dizaines de pouces en bas pouvoir inverser cette réalité.
    hiya essafaha bi aayouniha.

      Anonyme
      6 juillet 2019 - 22 h 40 min

      Tu les a compter pour donner ce chiffre , car même en France qd les organisations donnent 250 000 manifestants les autorités en donnent 25 000. enfin tu as eu des pouces en haut donc tu t es trompé sur tes dires par comptes tes pouces en haut ne représente pas l ensemble de la population algérienne c est une certitude . la réalité c est qd on votera démocratiquement 1 vote 1 voix ; la le peuple algérien se sera prononcé tu penses que le peuple algérien est posté 24h/24 sur le net et particulièrement sur les venement qui nous touchent en Algérie , non ils vaquent à leurs occupations quotidiennes et attendent des solutions politiques à la crise pour pouvoir faire des élections libres et démocratiques pour choisir son propre destin en élisant l homme ou la femme qu’ ils auront choisi , comme toi comme moi en tant qu’ algérien on peut dire ce qu’ on veut sur le net mais comme toi comme moi ns sommes seulement deux voix deux votes et ns représentons pas le reste du peuple algérien .

    Anonyme
    6 juillet 2019 - 0 h 08 min

    Gaid Salah et l ANP n oubliez pas qu’ ils ont pris le parti du peuple et non celui du clan Bouteflika et tt ses sbires ; voila c était juste un pti rappel pour ceux qui ont oublié , oui certes le peuple est sorti mais imaginer un seul instant si l ANP et G.S avait pris positon avec ce clan ayant dirigé l Algérie pdt 20 ans , personnes je dis ben personnes n aurait pu prévoir ce qui serai passer ensuite , nous avons sorti Bouteflika et son 5 eme mandat , tt ses sbires de Ouyahia Sellal et autres oligarques qui ont rongé piller l Algérie se retrouve en prison en attente d un jugement , Bédoui et Ben Sallah vont d s en aller , l ANP reste observateur et prend les décisions qui s imposent en attendant que la société civile s organise pdt la période de transition sans l état et l ANP a rappeler Ben Sallah en tant que chef d état de transition provisoire , Il va s en aller alors pkoi voulez vous décider des nominations et des grades de l ANP qui elle a un rôle que vous le voulez ou pas c est d assurer notre protection la souveraineté nationale contre tout ennemis déclaré ou pas à l unité nationale et la sécurité nationale du pays et bcps aimeraient péter ceci pour les ennemis externes et internes à l Algérie et son peuple , c est au nouveau président que nous aurons installé démocratiquement une voix un vote qui lui demandera la démission du chef d état major et faire des changements et ca il le sait très bien le chef d état major actuel donc on a plus de 5 eme mandat on a plus les Bouteflika et les autres ; bedoui et Ben Sallah vont partir et le chef d état major suivra par la suite alors pkoi vouloir provoquer l ANP qui elle est dans ses casernes depuis le début du mouvement alors vs voulez la faire sortir en fait hé ben non elle sortira pas et c est le futur président au nom du peuple qui l a installé et choisi qui le sortira et avec des gants G.S en attendant car il a fait le choix de choisir le peuple algérien et pas le clan Boutef avant tout et ca qu on l aime ou pas c est une bonne décision de sa part pour le peuple algérien et nous avancerons jusqu’à que le peuple légitime a obtenu ce qu’ il voulait mais sans bruler ou détruire l Algérie qui nous appartiens a tous algérien(nes) et nous avons été irréprochables et d une conduite exemplaire et nous avons obtenu déjà pas mal continuons jusqu’au bout mais sans toucher à l armée et son chef d état major , ses demandes sont absurdes commençons par les deux B déjà et c est pas à la vindicte populaire de faire les choix des gradés dans ses rangs en son sein ni en Algérie et ni ailleurs .

    5 Juillet 1962-2019
    5 juillet 2019 - 23 h 57 min

    Les parrains se rendent au cimetière
    d’Al -Alia pour se recueillir hypocritement au carré des martyrs, le 1er Novembre et le 5 Juillet de chaque année,tout en sachant que l’indépendance de 62 ,et que la souveraineté du peuple,pour lesquelles ces valeureux martyrs sont tombés, ont été lâchement confisquées à ce jour!
    Nous demandons la mise en place de mécanismes démocratiques avant de nous parler d’élections. Débarrassez nous d’abord de tous ces résidus du régime
    d’Abd -El -Cadre,à commencer par Bedoui l’artisan de la fraude,et son gouvernement illégitime.
    Dans les 48 wilayates d’Algérie,le peuple a marché aujourd’hui pour dire clairement, haut et fort STOP au régime des parrains.
    Ces même parrains se sont assis sur le Pacte International Relatif Aux Droits Civils Et Politiques de 1966,et que l’Algérie avait pourtant ratifié en 1989, pour le remplacer par un Pacte De Loups Garous criminel, qui a détruit le pays,et destitué les Algériens de leurs droits les plus fondamentaux, à savoir un état de droit. Parrains, caïds et bachaghas, le peuple vous vomit.

    Kahina-DZ
    5 juillet 2019 - 23 h 09 min

    Très difficile de prendre position, car il s’agit de l’avenir de l’Algérie. Personnellement… Je ne veux pas contribuer au malheur de mon pays, même pas avec un commentaire. Un faux pas, et ce sera le chaos total en Algérie.
    Une question: Qui va remplacer Gaid Salah ??? dites moi votre homme et on verra???.

    Qu’on le veuille ou pas, ce Hirak a été infiltré. La situation devient de plus en plus fragile…

    Je sais une chose: Ne touchez surtout pas à L’ANP. Point barre…Autrement, c’est la route vers l’enfer.

      Anonyme
      6 juillet 2019 - 22 h 43 min

      Vous n ‘ avez pas apprécier le com de Kahina DZ et c est votre droit le plus absolu mais elle vous a posé une bonne question : Qui va remplacer Gaid Salah ??? dites moi votre homme et on verra ? répondez lui maintenant .

    LIGNE ROUGE
    5 juillet 2019 - 23 h 06 min

    LA ISSABA VEUT LIQUIDER GAID SALAH
    C’EST LE PAYS QUI S’EMBRASERA
    ÉVITEZ DE JOUER AVEC LE FEU VOUS RISQUEZ DE VOUS BRULER
    TAHIA GAID SALAH ET DEZOU MAAHOUM

      Farida
      6 juillet 2019 - 8 h 35 min

      Ca me rappelle la chanson de « sans boutef c’est la fin du monde ». Hahahaha qu’ils sont droles ces servants.

    Felfel Har
    5 juillet 2019 - 23 h 04 min

    J’ai été horrifié en regardant des images réelles de la police algérienne (que l’on dit issue du peuple) massacrer littéralement deux jeunes tombés sous leurs bâtons. Ils y allaient fort nos flics, ils semblaient jouir de leur force en bastonnant les deux innocentes victimes, coupables d’avoir crié leur désespoir, et d’avoir vaincu leur peur pour exprimer leur espoir d’un avenir meilleur. Quelle ardeur, quelle haine, quel courage devant une personne à terre et sans défense!
    J’ai soudain revu les images que la TV algérienne nous montrait chaque fois que nous commémorions les événements d’un 17 octobre à Paris, quand la police de l’infâme Papon procédait à de véritables ratonnades, attaquant avec sauvagerie des Algériens dont le tort était de marcher pour sensibiliser les français de France de leurs conditions de colonisés, de damnés de la terre.
    Le chef de la police qui donne des ordres pour réprimer des marches pacifiques, porte une lourde responsabilité en laissant des Algériens, fils du peuple, se comporter comme une armée d’occupation contre leurs propres frères.
    Pendant ce temps, les criminels et les trafiquants de tous poil font des affaires juteuses sans être inquiétés puisque la police a la tête ailleurs.

    Anonyme
    5 juillet 2019 - 22 h 44 min

    Ce génénard est dangereux pour l’Algérie, autant que le grand traître de boutef(avec un petit b!), dont il était son plus grang soutien.

    Nadjib
    5 juillet 2019 - 22 h 30 min

    Au début de son règne Boutef avait dit a des journalistes étrangers «Dites aux généraux de me bouffer s’ils peuvent!» Il ne savait pas encore qu’un jour c’est ce peuple qu’il avait toujours méprisé qui le boufferait tout cru, pas les généraux.

    Patrite
    5 juillet 2019 - 22 h 26 min

    Le départ de Gaid Salah????
    C’et les kabyles qui le demandent
    L’écrasant majorité du peuple est avec Gaid Salah

      ben
      6 juillet 2019 - 7 h 45 min

      les kabyles et les démocrates ne sont pas des béni oui comme toi .
      Renseigne toi a ANNABA QUI EST GAID SALAH

      A miss tmourth
      6 juillet 2019 - 8 h 50 min

      Gaid Salah fait partie de la issaba et est contre le peuple à qui il refuse la transition démocratique.
      Tout ceux qui sont avec Gaid Salah sont de la issaba et sont contre le peuple Algérien et la patrie. Ce sont des traitres!!!
      Vous avez raison, les Kabyles sont contre Gaid Salah. Hamdoullilah Ya Rebbi, encore une fois, ils sont du coté de la patrie.
      Ils sont contre Gaid salah, contre Bouteflika et son clan, contre la issaba et contre les traitres.
      Comme toujours, ils sont pour l’Algérie, pour thamazgha, pour cette terre bénie. Ils sont pour ce lègue ancestrale de nos ancêtres.

        patriote
        6 juillet 2019 - 11 h 53 min

        A miss tmourth
        6 juillet 2019 – 8 h 50 min
        Comme toujours, ils sont pour l’Algérie, pour thamazgha, pour cette terre bénie. Ils sont pour ce legs ancestral.

    صالح/ الجزائر
    5 juillet 2019 - 22 h 08 min

    Il y a deux Algériens , dans l’Article , et non des millions à battre le pavé à travers les quarante-huit wilayas , qui exigent le départ du général Gaïd-Salah . L’un , universitaire ( parmi plus d’un million et demi d’eux) , croit que «La crise s’enlise et les décideurs du moment semblent chercher à gagner du temps pour on ne sait quel but inavoué», tandis que l’autre , un citoyen , se pose la question : «Que reste-t-il à l’octogénaire Gaïd-Salah à part démissionner et laisser sa place à un officier jeune qui éloignera notre glorieuse armée définitivement de la politique et la concentrera sur sa mission constitutionnelle de défense nationale et sa professionnalisation ?» .
    Le chefs de la Wilaya IV historique qui se permet de qualifier l’ANP , la descendante de l’ALN (l’Armée de libération nationale) , à laquelle il a contribué , de «milice» doit payer la faute double .
    Le droit de la République contredit l’incrimination des non-délinquants et l’acquittement de leurs auteurs.

    Anonyme
    5 juillet 2019 - 22 h 00 min

    Absolument faux!
    Je sais que dans 4 wilaya personne n’est sorti!

    Rachid
    5 juillet 2019 - 21 h 26 min

    Gaid salah doit partir car a 80 ans il est irresponsable de ses actes et decisions. La repression policiere est une preuve qu’il veut freiner la paix et LA stabilite end Algerie. Il est est responsable du pourrissement et du retard economique.

    Entre deux maux je préfère un autre décennie.
    5 juillet 2019 - 21 h 16 min

    Moi je préfère une nouvelle décennie noir que de revoir tout ceux et celles de la pègre de harkis qui sont emprisonnés à la prison d’El-Harrach revenir aux commandes de l’Algérie.
    Où que les commandes soient de nouveau entre les mains de personnes d’origine kabyles .
    Vive GAÏD SALAH vive L’armée la glorieuse ANP.
    40 millions d’algériens sont et seront avec eux.

    Walid
    5 juillet 2019 - 21 h 08 min

    Le divorce entre le Peuple et Le Chef d’état-Major Gaid Salah est définitif … !!! c’est quoi ce délire …!!!? à votre place je dirais Le divorce est définitif non pas entre le Peuple Algérien et le Chef d’état-Major mais entre ce dernier et les Zouaves de notre temps qui sont les séparatistes du MAK, cette 5 ème Colonne à la solde de la France … mais aussi avec la bande mafieuse qui a régné pendant 20 ans et qui a ruiné tout le pays … et ça c’est factuel … prétendre le contraire relève de la Psychiatrie ou de la Trahison.

    Algerien
    5 juillet 2019 - 20 h 26 min

    Arrêter vos critiques et proposer le CEM ne pouvait rien faire il était sous les ordres de Bouteflika. Il aurait été dégager si il avait critiquer. Il a pendant vingt ans développé l’armée et en a fait l’une des meilleurs du monde. Il a éradiqué le terrorisme et maintenant il s’occupe de la corruption. Les voies qui s’élève on peur de rendre des comptes. C’est un nationaliste il a dit non à la France pour l’envoi de nos soldats au Mali. Il est pour un pouvoir civile. Vive ANP vive l’Algérie gloire à nos chouada,

      Anonyme
      6 juillet 2019 - 9 h 00 min

      Il pouvait démissionner.

    Abdellatif
    5 juillet 2019 - 20 h 12 min

    Jamais ! Bande d’incultes ! vous demandez le départ du seul HOMME declaré en ce moment en Algerie
    On vous laissera pas toucher à la seule INSTITUTION qui nous reste et qui defend les interêts de la Nation algerienne à l’INTERIEUR ET L’EXTÉRIEUR du PAYS
    Finalement c’est Plus un HIRAK avec de pareilles inepties…..

    Anonyme
    5 juillet 2019 - 20 h 08 min

    Gaid Salah est le dernier verrous de l’ancien système ,s’il saute le navire en détresse de Bouteflika coulera à jamais au fin fond des abysses de l’histoire.

    tabou
    5 juillet 2019 - 20 h 03 min

    ……..est ce qu’on est conscient de ce qu’on est entrain de faire…

    Hocine-Nasser Bouabsa
    5 juillet 2019 - 19 h 58 min

    Pendant 10 ans j’étais un opposant de Gaid Salah en raison de Bouteflika. Depuis avril je le soutiens ouvertement, car il est le seul qui peut unifier les rangs de l’ANP. Et cette dernière est la seule garante de l’unité nationale et sa sécurité.

    On peut lui rapprocher d’avoir soutenu Bouteflika. Mais il n’est pas le seul à avoir user d’une stratégie de proximité avec un président antipatriotique. Avant lui, Poutine a fait la même chose.

    En tout cas, qui aurait débarrassé l’Algérie de l’oligarchie et des prédateurs, si ce n’était lui ? Sans lui Saïd, Toufik et Tartag serait aujourd’hui au pouvoir et beaucoup de rues algériennes seraient rouges de sang.

    Ceux qui veulent son départ sont ceux qui sont touchés par le nettoyage. Ils tirent les ficelles et sont prêts à faire couler le sang du peuple algérien, qui se comporte aujourd’hui comme le troupeau qu’on pousse vers le ravin.

    Nous sommes à la croisée des chemins. Que chacun de nous assume. Moi je le fais pour l’Algérie et contre les vendus qui appellent de Paris et Londres au chaos et à la guerre civile.

      C'est qu'elle équipe
      6 juillet 2019 - 8 h 53 min

      À Zaatar
      5 juillet 2019 – 19 h 50 min

      C’est qui les fumeurs de pétards. ?

      Anonyme
      6 juillet 2019 - 9 h 20 min

      Opportuniste

    Zaatar
    5 juillet 2019 - 19 h 50 min

    Rien à voir avec le sujet, mais je jubile. Les fumeurs de pétards ont été éliminés de la CAN. J’ai joui quand le Bénin a marqué le premier but. J’ai doublement joui quand Ziyech a raté le penaltys dans les dernières minutes du temps réglementaires et j’ai triplement joui quand le Bénin s’est qualifié aux tirs au but.

    karimdz
    5 juillet 2019 - 19 h 41 min

    Bonne fête de l’indépendance à tout le peuple algérien, taya Djazair, ou Allah yarham Chouhadas.

    C est bien beau de critiquer le général Gaid Salah, mais le hirak ne s est toujours pas arreté sur ses représentants.

    Sans l ANP, il n y aurait jamais eu le départ de said bouteflika, l Algérie aurait subi un second 88 sanglant, et la justice n aurait jamais mis en examen et incarcéré de nombreux corrompus.

    C est facile de rejeter la balle sur l armée, sans laquelle, rien ne pourra arriver, cette armée, qui se soucie avant tout de la sécurité et l intégrité du pays, et qui n a pas vocation à faire de la politique.

    Il est clair, que nos ennemis à travers les réseaux sociaux, tentent de dresser peuple et armée, en stigmatisant, en diabolisant Gaid Salah, le présentant comme l empecheur.

    Le peuple doit faire preuve d intelligence et accepter la disponibilité de dialogue du président actuel, qui est appelé à partir, et il ne dépend que de nous, pour faire avancer les choses. Discutons, faisons avancer les choses, faisons également des gestes de notre coté, ne laissons le statut quo demeurer, ce que souhaitent nos ennemis pour faire pourrir la situation.

    algerian
    5 juillet 2019 - 19 h 17 min

    Est-ce le debut de la fin pour Gaid Salah?
    Tout porte a croire, en effet, que le chef d’Etat major ne fait plus consensus au sein de l’ìnstance supreme de l’ANP et que le processus de son deboulonnage est enclenché, la fuite organisée dans les reseaux sociaux de sa conversation privée avec certaines pontes de l’institution militaire, ou on l’entend dire tout le « bien » qu’il pense du Hirak, n’etant qu’un indice parmi d’autres.

    Général Ali Bendaoud !
    5 juillet 2019 - 18 h 55 min

    L’intouchable Ali BENDAOUD l’agent de la France et l’homme a tout faire de la famille de Bouteflika en Suisse et en France où il était détaché les années 2000 voyage en toute liberté a l’étranger, que manigance t-il ? Qui le protège ?

    Il était en contact cette semaine avec un autre intouchable a savoir LESBET un proche de Rachida Dati le consul de Saint Etienne ex régisseur de l’ambassade d’Algérie a Paris les années 2000.

      Azulaman
      5 juillet 2019 - 22 h 05 min

      Bien informé qui êtes vous ?

        Général Ali Bendaoud !
        6 juillet 2019 - 7 h 51 min

        Un patriote qui flaire les traitres même sous des milliers de pseudos..

      Rachid
      6 juillet 2019 - 6 h 26 min

      La france a ses agents qui travaillent de l’interieur. Il est donc une necessite de deraciner toutes les racine du bouteflikisme. Le pays est mine par des traitres et des mercenaires.

    selma
    5 juillet 2019 - 18 h 41 min

    Très grave erreur que celle de demander le départ de Gaid Salah, même s’il a été mal conseillé par ceux qui veulent faire sombrer le pays dans le chaos, à savoir le drapeau berbère, l’emprisonnement de Bouregâa et le maintien du gouvernement de Fakhamatouhou
    La démission de Gaid Salah nous renverra à la case départ avec les prisonniers d’El Harrach et de Blida, avec le retour en force des émules de l’Algérie française, des tartuffes des zaouias qui émargent chez le sultan d’Ankar
    Attention, le départ du CEM auquel une frange aussi bien de la population que de l’armée lui est acquise entrainera une crise multiforme qui ne servira pas le pays. Le CEM fait face à des centaines de issabat qui ne nous veulent pas que du bien
    Voulons nous voir de nouveau Said, Tartag, Toufik, Hadad, Hamel ,Zoukh et tous ceux qui ont cassé l’Algérie?

      Chelabi
      5 juillet 2019 - 19 h 33 min

      Qui t’a mandaté pour parler au nom du peuple et avancer des âneries du genre la majeure partie du peuple est avec Gaid Salah. Y a eu plus de 25 millions qui sont sortis aujourd’hui pour dire au CEM toute leurs colères.
      On les voit presque de la lune mais toi tu feins de ne pas les voir.
      Erroukhs est un caractère acquis. Tu y as travaillé for pour en être pleine.

      Chibl
      5 juillet 2019 - 19 h 36 min

      le cimetière est plein de gens indispensables.

      Zaatar
      5 juillet 2019 - 20 h 05 min

      Gaid Salah a participé lui aussi à la casse de l’algerie avec ceux que vous venez de citer. Aussi, il doit payer de la même manière. Il ne faut jamais oublier qu’il a accompagné Bouteflika et ses frères durant 20 ans et qu’il était pour le cinquième mandat. Enfin, il faut regarder de plus près ce qui s’est passé à annaba durant ces deux dernières décennies. D’ailleurs il y a bien une pancarte des manifestants ou est écrit « et la pègre de annaba? »

      Abou Muppet Show
      5 juillet 2019 - 20 h 14 min

      Chère Selma

      Tu as entièrement raison…Je questionnais cet article et son objectivité ainsi que ses objectifs…Mon message n’a pas été publié

      Par contre toutes les hyènes sont arrivées en meute pour tomber sur GS…Quelle pourriture et quelle charogne la hyène..les ennemis à l interieur et à l’extérieur vont savourer…

      Vive l ANP ET GS!

        Elephant Man
        6 juillet 2019 - 9 h 09 min

        @Abou Muppet Show
        Complètement d’accord avec vous et @Selma.
        Je rajoute À Qui Profite Le Crime comme toujours !!
        Une syrisation de l’Algérie est planifiée depuis longtemps par l’axe Washington Tel-Aviv.

      MELLO
      5 juillet 2019 - 20 h 55 min

      Doucement, ne vous emballez pas , car au sein de l’Armée Algérienne , il y a plus que ce que vous désignez comme CEM . Plus que le CEM , il y a le LYCEE, L’UNIVERSITE et autres Instituts supérieurs.
      Le niveau des autres est bien elevee que ce CEM.

      Anonyme
      5 juillet 2019 - 21 h 27 min

      « il est mal conseillé »…. comme l impression d’avoir déjà entendu cette foutaise y a quelques années de ça pour dédouaner un certain chef de 3issaba.

      Anonyme
      5 juillet 2019 - 21 h 41 min

      Mieux vaut lire ce que vous écrivez que d’être aveugle!!!
      Sachez que Gaïd Salah fait partie du clan et des vestiges du Bouteflikisme hideux.
      Réécoutez ses discours lors desquels, il rendait des hommages appuyés à son excellence.
      Vous pouvez aussi revoir Gaïd Salah, Sellal et son excellence au Val de Grâce (Une autre trahison, une de plus).
      Oui, réécoutez ses discours.
      Vous l’entendrez menacer le peuple, qu’il traitait d’ingrat et de manipulé. Tous les Algériens hostiles au 4ème et au 5ème mandat étaient à ses yeux au mieux des ingrats, des manipulés ou les deux.
      Oui, réécoutez ses discours.
      A moins que, vous vouliez nous faire passer les vessies pour des lanternes, là, c’est une toute autre histoire.

      Nour
      5 juillet 2019 - 23 h 21 min

      Tout a fait d’accord avec vous. Je pense que les gens répètent sans réfléchir et sans être convaincus. Ce n’est pas des petits groupes infiltrés qui devraient être écoutés? Gaïd est en train de faire tomber la pègre alors soutenons le.

      Rais
      6 juillet 2019 - 0 h 59 min

      Il faut dire ca a la masse qui est sortie en pensant qui la n’est qu’une promenade. Je pense qu’ils sortiront chaque semaine meme apres les election presidential.

      They have no clue: « Those who cannot remember the past are condemned to repeat it. »

      Karima
      6 juillet 2019 - 6 h 29 min

      Pourquoi alors il ne se range pas du cote du peuple ?
      Fakou.

    Tahia aldjazair
    5 juillet 2019 - 18 h 38 min

    Il n’y aura jamais de vrai democracy tant qu’il y a toujours les vestiges militaires et civils de Bouteflika ! Pour les généraux mafieux un pays démocratique touche à leurs intérêts personnels. Le peuple a raison de résister au pouvoir mafieux. Ce pouvoir n’a aucun intérêt pour que le peuple soit libre.

    Hocine-Nasser Bouabsa
    5 juillet 2019 - 18 h 35 min

    Pendant 20 ans la très grande partie du peuple, des médias et de l’élite corrompue ont laissé faire Bouteflika et son système inclus l’ex-DRS détruire le pays. Et maintenant, grâce à des circonstances non prévues dans un scénario élaboré par des forces tapies dans l’ombre, on réclame les changements radicaux dans quelques mois.

    Tout le monde réclame la transition. Mais nous y sommes depuis que Bouteflika a été chassé.

    Les médias dominants font partie de l’ancien système, mais pourtant ils sont presque tous existants. N’est-ce pas eux qui reflètent les positions des clans?

    Les manifestations d’aujourd’hui n’augurent rien de bon. Ceux qui poussent au pourrissement l’auront. Mais c’est toute l’Algérie qui perdera

      Triple décennies. ......
      5 juillet 2019 - 22 h 29 min

      Pour : Hocine-Nasser Bouabsa
      5 juillet 2019 – 18 h 35 min

      Une nouvelle triple décennies est en voie d’arriver en ALGÉRIE.
      C’est ce qu’ils veulent les ennemis de l’Algérie et de ces naïfs de manifestants qui défilent sans réfléchir.
      Juste pour occuper leurs temps à se retrouver entre d’autres naïfs et de sortir de leurs quartiers de leurs cités dortoirs.
      Quand nous serons entrer dans la triples décennies ils auront des longues années devant eux pour regretter amèrement leurs entêtement.
      Les milices , les clans , les bandes , les groupuscules , comprendront tardivement qu’ils ne peuvent dorénavant survivre que en se rangeant dans un camp .
      Et qui les équipera et les soutiendront tous , ce seront ce qui veulent retrouver les privilèges qu’ils ont perdus et reprendre les commandes qui leurs ont échappées.
      Le HIRAK veux l’épée et donc ils périront par l’épée.
      Beaucoup ici ne cesse de le répéter .
      Ils ne veulent pas comprendre eh bien qu’ils se débrouillent et assument leurs aveuglement.
      Moi Toi et personne n’avons de baguette magique.
      Bientôt ils nous restera à tous sans aucune exception que nos yeux pour pleurer .
      Je ne suis pas fataliste mais observateur et réaliste.

      Anonyme
      6 juillet 2019 - 8 h 45 min

      Mais tu n’as pas vu que l’Algérie a déjà pas mal perdu avec la gouvernance corrompue et incompétente de Bouteflika?
      Où en est notre économie?
      Où en sont nos emplois pour les jeunes?
      Où en est notre école publique?
      Où en est notre système de santé?
      Où en sont nos finances?

    Vangelis
    5 juillet 2019 - 18 h 33 min

    Les algériens qui sont lucides ont raison de demander, que dis-je, d’exiger le départ du chef d’état major.

    Les algériens savent ô combien il a été le soutien inconditionnel de la mafia politico-financière qui a dépouillé l’Algérie et réduit à néant son image.

    Les algériens savent que l’armée n’en est pas à son premier forfait puisque il faut le répéter sans cesse, c’est elle qui dirige le pays en plaçant des marionnettes qui croyaient être pourvues de pouvoirs. On voit bien comment est devenu l’ancien chef du DRS et le frère de l’ex fakhamatouhoum, ils ont été mis en taule manu militari, sans autre forme de procès, afin de leur clouer le bec, quoi que au vu de leur passé, ils doivent s’estimer heureux de ne pas avoir été passé devant le peloton d’exécution.

    Les algériens en ont marre de ce jeu de vicieux qui fait que des clans s’entredéchirent à seule fin de mettre la main sur la rente des hydrocarbures. Les algériens en ont marre de voir que des généraux, genre Hamel qui était à la tête de la DGSN soit ni plus ni moins qu’un corrompu et un criminel. Le monde doit bien rire de ces personnages qui croyaient être au dessus de tout écrasant au passage les citoyens. Les voilà dénudés aux yeux de tous alors qu’ils bombaient le torse. Hamel n’est pas le seul, loin s’en faut. Les catalogues sont remplis de personnages de cet acabit.

    Ces personnages ne sont pas apparus comme ça en un clin d’œil, ils ont vérolé le pays depuis des lustres sans que leur chef, le vice ministre de la défense, ne s’en offusque et au contraire leur accordait promotion sur promotion.

    Alors pourquoi il croit flouer les algériens qui se révoltent ? Il veut faire croire qu’il est net, qu’il est aux côtés des algériens et jure par Allah qu’il honorera sa fonction. Bon sang mais pourquoi ne l’a-t-il pas fait avant, bien avant ?

    Il veut seulement sauver sa peau et protéger les résidus du régime auquel il appartient corps et âme. C’est évident !

      patriote
      5 juillet 2019 - 23 h 28 min

      @Vangelis
      5 juillet 2019 – 18 h 33 min
      Les algériens qui sont lucides ont raison de demander, que dis-je, d’exiger le départ du chef d’état major.
      Les algériens savent ô combien il a été le soutien inconditionnel de la mafia politico-financière qui a dépouillé l’Algérie et réduit à néant son image

      c’est bien Gaid Salah qui a mis fin à votre issaba politico financiere espece de menteur , le dernier en date est Hamel et d’autres suivront

        Vangelis
        6 juillet 2019 - 7 h 21 min

        Vous n’êtes donc pas lucide et en plus de mauvaise foi.

        C’est quand déjà que G.S s’est réveillé ?

        N’est-ce pas après les algériens s’étaient élevés comme un seul homme ?

        Au fait avant de tenir la contradiction lisez tout et surtout comprenez, c’est le moins que je puisse attendre d’une personne de mauvaise foi.

        Tu parles d’un patriote qui défend une personne au détriment de ses concitoyens.

    SaidZ
    5 juillet 2019 - 18 h 14 min

    Un 20 ème référendum à ciel ouvert et à l’unanimité svp !!!
    NON NON ils vont pas comme même continuer à ignorer 40 millions d’algériens !? Laissez ces jeunes se prendre en charge, ils sont intelligents, compétents et patriotes.

    Aghyoul
    5 juillet 2019 - 17 h 51 min

    Qu’on arrête de penser égoïstement à soi. Pensez aux generations futures et à ce beau pays qui nous a nourrit et nous nourrira. stop au massacre de nos richesses SVP.

    Karim goucem
    5 juillet 2019 - 17 h 45 min

    Gaid saleh incarne le système de Bouteflika parce qu’il a été à son service pendant 20 ans durant laquelle il savait parfaitement ce qui se passait à l’intérieur !! Il a préfèra se taire et laisser faire les voleurs et les pourritures en plus il soutenait le 5ème mandat !! Et maintenant il vient nous faire la morale!!! on veut pas de toi dans notre armée, dégage!!!

    Hocine-Nasser Bouabsa
    5 juillet 2019 - 17 h 27 min

    Une petite minorité veut enfoncer l’Algérie dans la guerre civile pour la diviser entre la France, le Maroc, les Emirats et l’Arabie Saoudite.

    L’ANP ne liquidera pas celui, à elle doit son développement. Elle s’y opposera à toutes ces forces à ce plan élaboré par la Issaba.

      Chelabi
      5 juillet 2019 - 19 h 39 min

      Donc pour toi l’ANP est prête à sacrifier un peuple pour sauver un homme. Penser ainsi c’est croire que l’ANP est faite d’extraterrestres. La vérité c’est que le gros de la troupe est constitué des enfants de ce peuple. Et quand viendra le moment de choisir, il n’y aura pas photo.

    2ème république
    5 juillet 2019 - 17 h 26 min

    HOULALA. Des millions d’Algériens exigent le départ de Gaid Salah!!!??? La vingtaine de soutiens à Gaid d’Algérie patriotique est au bord du malaise!!! Ils n’ont même pas eu le temps de demander un visa!!! Qu’ils ne s’inquiètent pas, car tonton Gaid a des connaissances à l’ambassade des émirats!! Il va leur arranger ça!!!

      Patriote
      5 juillet 2019 - 23 h 30 min

      @2ème République
      5 juillet 2019 – 17 h 26 min

      c’est toi Vandale qui va demander un visa

      AB;
      6 juillet 2019 - 4 h 34 min

      Salam, je voulais simplement dire à tous ces corrompus (danser maintenant !! ) quel gâchis !! Et concernant le départ du Général attention ! Vous faites erreur ,ne vous laisser pas manipuler .

    Le Numide
    5 juillet 2019 - 17 h 20 min

    Je partage tout à fait la position exprimée par nos manifestants dans les différentes rues algériennes demandant le départ de Gaid Salah, qui avait été épargné jusque là, et ce malgré le soutien assidu qu’il avait apporté au clan de l’ex président Bouteflika, dont il est partie prenante.
    Par ailleurs ses discours manquant de cohérence et sa politique basée sur les incarcérations tous azimuts et ses instructions en vue de traquer des algériens qui se réclameraient de l’amazighité (alors que la constitution leur reconnait ce droit) ont irrité plus d’un.
    Oui, il est temps qu’il parte pour laisser la place à de jeunes officiers susceptibles d’aller réellement dans le sens des revendications du mouvement populaire.

    abdeka Ba
    5 juillet 2019 - 17 h 17 min

    La question la plus importante est qui protège le parrain de la mafia le chef de clan A.Bouteflika ? Pourquoi il n’est pas en prison ? Tous le monde sait que c’est lui qui à ouvert les porte à la corruption c’est lui le principal responsable de la décadence de l’Algérie, ainsi que le sous développement économique donc c’est le premier avant tous les mafieux qui doit aller en prison.

    Hocine-Nasser Bouabsa
    5 juillet 2019 - 17 h 17 min

    On veut détruire l’Algérie en détruisant son armée. La bleuite 2019 est en marche. Les Harkis sont à l’oeuvre.

    MELLO
    5 juillet 2019 - 17 h 14 min

    Décidément , les vieux os sont durs a cuire, car on ne s’imagine pas , que cinquante sept ans apres l’indépendance , nous en serions encore a nous battre pour notre droit d’exister . Exister, ce n’est pas seulement vivre et manger , mais réfléchir , apprendre et inventer. Une lutte interminable , qui n’en finit pas , depuis ce 5 Juillet 1962 semble être le seul travail auquel l’Algérien lambda est condamné.
    Le désordre mondial, l’instabilité régionale et la main de l’etranger , ne sont que des fumisteries neo-coloniales qui conviennent parfaitement a certains qui s’habillent de l’extremisme religueux , du despotisme de castes appuyés sur des dictatures militaires ou du régionalisme raciste et belliqueux incapables de construire un hopital pour se soigner eux -memes , sans penser au peuple.

    Abou Stroff
    5 juillet 2019 - 17 h 06 min

    je pense que la haute hiérarchie militaire qui a accompagné, corps et âme, bouteflika pendant deux décennies, a été une partie intégrante de sa cour et représente, en partie, le « mode ancien » qui ne veut pas mourir, devrait se retirer définitivement pour permettre à un « monde nouveau » d’émerger.
    en effet, gaïd, de par son parcours, ne peut, en aucun cas, faciliter l’émergence du monde nouveau auquel aspire la majorité des algériens.
    moralité de l’histoire: gaïd devrait avoir les assurances nécessaires pour se retirer paisiblement et jouir pleinement de sac retraite.
    PS: j’ai déjà souligné que l’histoire, en algérie, faisait du surplace et je pense que gaïd est, en grand partie, responsable du statu quo.

      Djamel
      5 juillet 2019 - 20 h 33 min

      L’ex-président auto-proclamé pour ne pas dire le rbab de notre pays n’a pas quitté son poste avant de se faire débarquer cher ami.
      Je crains qu’il en est de même pour ce général, surtout qu’il se sent proche du korsi même s’il prétend le contraire.

    Thebest
    5 juillet 2019 - 17 h 05 min

    Oui son départ devient impératif car il fait perdre du temps précieux à l’Algérie qui n’a plus de diplomatie et le Maroc en profite pour damer les pions à l’Algérie très lâchement en europe, en Amérique latine et en Afrique. Le statut quo de gaid Salah devient pesant. Bensalah c’est benbella bis, même origines, même politique etc. L’institution militaire doit impérativement bouger maintenant. l’Algérie avant tout.

    Nora l'aveugle
    5 juillet 2019 - 16 h 59 min

    Y’en a ras le bol des pharaons. apres le pharaon boutef on ne veut plus de pharaon gaid.

    Lghoul
    5 juillet 2019 - 16 h 58 min

    Une suite et fin logiques: Il ne répond plus aux aspirations du peuple algérien, donc il doit partir.
    En plus, tous les algériens pensent qu’il affiche ouvertement son dédaim vers tout ce qui est Amazigh. Il doit donc partir car il est un facteur de division du peuple algérien alors que le pays a grandement besoin d’unificateurs. De plus, pourquoi oublie-t-il son âge pour partir en retraite ? Le pays a bien de grands officiers supérieurs, jeunes et bardés de diplômes universitaires et d’experience militaires dans tous les domaines. L’Algérie a besoin de militaires jeunes, dynamiques et expérimentés pour relever les défis tehcnologiques du 21ie siècle. On n’est plus au maquis de 54 et personne n’a le droit de confisquer les casernes. Tout est la propriété de la nation et du peuple. Notre armée n’est pas privée que je sache.

    Anonyme
    5 juillet 2019 - 16 h 56 min

    Tant pis pour nous, attendre jusqu à quand ?
    Qui vas désigner qui ?
    Ie peuple cherche une situation d instabilité ?
    Si ça continue comme ça on aura pire que bouteflika.
    Accepter un minimum, on va pas faire comme l Ukraine ou la Tunisie ne soyons pas idiots.
    On n est pas le meilleur peuple au monde.
    On n à pas le droit à l erreur.
    Moi je pense à ce stade que le peuple est manipulé, inchallah j ai tort.

      Le Numide
      5 juillet 2019 - 22 h 57 min

      @anonyme, je pense que vous avez plus que tort en ne faisant pas confiance à notre peuple qui a fait preuve, lors de ce soulèvement populaire et oh combien pacifique, d’une très grande maturité.
      Notre peuple, notamment notre jeunesse, a démontré au monde entier qu’il est capable de réaliser des miracles, pourvu que l’on lui fasse confiance.
      Ce n’est pas vrai le peuple est bien loin de rechercher une situation d’instabilité, ceux qui cherchent le pire et le chaos c’est les tenants de l’ancien pouvoir qui voient par ce moyen le meilleur remède pour survivre et perdurer.
      Si notre peuple obtient ce qu’il réclame à cors et à cris, à savoir l’exercice de sa pleine souveraineté, il saura s’organiser pour désigner les personnalités adéquates pour mener le pays vers l’Algérie de demain.
      Un pays où des sceptiques comme vous retrouveront le sourire, l’optimisme et la joie de vivre.
      Pour cela, le chemin risque d’être long mais il faudra que notre peuple fasse, encore, preuve de patience.

        Anonyme
        6 juillet 2019 - 9 h 12 min

        Pour cela, le chemin risque d’être long mais il faudra que notre peuple fasse, encore, preuve de patience….
        ….et de courage, de persévérance, d’abnégation, d’intelligence car il va falloir reprendre les choses à son début: créer un état de droit, construire une économie viable, préparer ce pays à affronter les défis climatiques qui nous attendent.
        Oui, le peuple a été manipulé par le système bouteflika (voir les dernières élections) mais il n’est pas manipulé par qui que ce soit en ce moment , il réagit pour sa survie an tant que nation; la jeunesse et les forces vives ont senti que ce régime les menait vers le désespoir, vers rien.

    Anonyme
    5 juillet 2019 - 16 h 44 min

    Le corps est celui de Gaid Salah mais l’âme est celle de Bouteflika et son frère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.