MSP : «L’ordre de désigner Chenine à la tête de l’APN est venu d’en haut»

APN MSP
Slimane Chenine. D. R.

Par Saïd N. Le groupe parlementaire du MSP est revenu sur les circonstances de l’élection du nouveau président de la chambre basse, Slimane Chenine, en remplacement de Mouad Bouchareb, forcé à la démission.

Dans un communiqué rendu public jeudi, ce groupe confirme que l’intronisation du député du mouvement El-Bina a été imposée par les plus hautes autorités du pays, autrement dit l’état-major de l’armée, pointé comme le véritable détenteur du pouvoir, en affirmant que cette élection «a été offerte par une majorité parlementaire issue de la fraude et rejetée par le peuple, sur une décision venue d’en haut».

Le groupe du MSP considère que la façon dont a eu lieu le plébiscite du nouveau président de l’APN rappelle l’épisode de la destitution de Saïd Bouhadja, en octobre 2018, et l’intronisation à sa place de Mouad Bouchareb, «avant que celui-ci soit délogé à son tour par les mêmes personnes et suivant les mêmes pratiques et les mêmes injonctions que le mouvement de protestation populaire est venu combattre», ajoute le communiqué.

Pour le parti d’Abderrazak Mokri, le nouveau président de l’APN est un président «de fait» comme ses prédécesseurs, en considérant que son plébiscite «n’a rien de démocratique». Au lieu de se réjouir de l’avènement d’un islamiste à la tête de l’institution législative, ce parti islamiste ne finit pas d’étonner en qualifiant cette élection d’«opération de rafistolage ratée, visant à détourner les revendications du mouvement populaire et à faire pression sur les forces patriotiques sincères dans leur combat pour la démocratie et les libertés».

Pour toutes ces raisons, le MSP se dit attaché à son engagement avec les autres groupes de l’opposition pour maintenir le boycott des travaux de l’Assemblée et de poursuivre sa lutte pour «l’avènement d’une démocratie fondée sur des élections libres et transparentes qui vont permettre l’émergence d’une carte politique réelle, reflétant la volonté populaire (…)»

S. N.

Comment (26)

    Vraijustice
    13 juillet 2019 - 9 h 39 min

    Un vrai musulman il porte pas cravate ces pas nôtres coutumes déjà ensuite il œuvre sans faire de la politique ces personnes la sont tout simplement des imposteur ces pas fini le nettoyage sa ne fait ue commencer

    2
    13
    Bof
    12 juillet 2019 - 19 h 44 min

    Tiens même le MSP dénonce les « ordres venus d’en haut ».
    Moi qui pensais naïvement que tout ce qui vient d’en haut est bon pour la Ouma des Moutons. Car Allah est en haut n’est ce pas? À moins que… Allahou a3lam.

    13
    3
    Hoggar
    12 juillet 2019 - 18 h 03 min

    2 slogans seulement à Alger aujourd’hui. Dawla madania, machi Âskaria, pour répondre à son discours et Djeich Chaâb Khawa khawa ou Gaid Salah Mâa l’khawana!! L’entendre scandé par des dizaines de milliers de personnes donne la chair de poule et redonne espoir. On se dit qu’on a un peuple formidable qui a gagné en maturité et qui n’écoute plus religieusement les paroles du pouvoir !!

    29
    6
    Brahim
    12 juillet 2019 - 17 h 10 min

    Le MSP est jaloux que  »ceux d’en haut » aient choisi un islamiste qui ne soit pas des leurs.
    Le MSP espérait prendre la place de TEDJ de Ghoul.

    8
    6
      Anonyme
      12 juillet 2019 - 21 h 32 min

      Ceux d’en haut ont choisi Chenine parce qu’il a la marque du diable sur le front dite marque de piété pour rassurer les Emirats du golf que c’est un islamiste pas un laïc démocrate.

      9
      3
    صالح/ الجزائر
    12 juillet 2019 - 16 h 08 min

    L’«opération de rafistolage ratée, visant à détourner les revendications du mouvement populaire et à faire pression sur les forces patriotiques sincères dans leur combat pour la démocratie et les libertés» est à dénoncer , et «l’avènement d’une démocratie fondée sur des élections libres et transparentes qui vont permettre l’émergence d’une carte politique réelle, reflétant la volonté populaire (…)» est à encourager .
    Mais il ne faut pas oublier que l’ancien président du Mouvement de la société pour la paix MSP avait mis les deux pieds au pouvoir (factice) , tandis que l’actuel président du Mouvement pratique un double jeu , tout en mettant un pied dans l’opposition il attend n’importe quelle opportunité pour mettre l’autre pied au pouvoir .
    Quelle aurait elle la réaction du président de ce Parti , si cet ordre de désigner à la tête de l’APN , venant d’en haut , a fait bénéficié le leader du MSP ?.
    Quand le «printemps arabe» est devant la porte il a renié son ancien parcours de combattant antérieur avec le système , et il avait commencé à faire cavalier seul pour accueillir le printemps , mais comme l’expérience avait échoué en Algérie , grâce aux patriotes nationalistes, il a retourné sa veste en optant pour une visite clandestine au conseiller et frère du président juste avant d’être déchu le 02 Avril 2019.
    Ça explique pourquoi il y avait , après la mort du fondateur du MSP en 2003 , tant de dissidents au sein du parti : Front du Changement (FC) , El Bina , Taj , tandis que l’ancien président vole seul .

    5
    4
    Djazaïri
    12 juillet 2019 - 15 h 00 min

    Pour rester en place il est prêt à tout!! Une alliance avec les islamistes pour empêcher toute ouverture démocratique!! Il ne manque que Ali Belhadj pour couronner le tout!! On l’a vu en 91 à l’époque de Chadli où les baathistes de la fac centrale nous disait qu’il préféreraient donner le pays au FIS que de le donner aux démocrates…on en est toujours là!!!

    27
    5
    Salahdine
    12 juillet 2019 - 12 h 25 min

    Pouvons-nous résoudre cette équation : ( dans R ou dans C)
    Designer d’en haut = élire d’en bas?
    R : nombres reels
    C: nombres complexe

    9
    3
      MELLO
      12 juillet 2019 - 15 h 53 min

      Les Maths sortent du cadre de formation de notre fakhamatou Kaid.
      Equation irresolvable.

      14
      4
        Le Berbère
        13 juillet 2019 - 23 h 05 min

        Il n’est pas besoin d’être un mathématicien chevronné pour comprendre l’algorithme de pouvoir machiavélique algérien. Depuis le milieu des années 70 , l’apparition de premières ganglions des mouvements islamistes encouragé par les baathistes algériens dont la majorité étaient des FlNistes qui ont juré à Jamel Abdelmoumen nacer l’obéissance totale. Les islamistes modérés ou pas sont le produit des années d’oppression et corruption de baathistes .Pauvre et ses honorables d’enfants..ils sont pris en sandwich entre la peste ou le choléra

    Batata44dz
    12 juillet 2019 - 12 h 09 min

    si on a besoin d’un hypocrite ,allez le chercher chez les fanatiques islamistes dealers de l’informel et l’argent sale

    22
    6
    Anonymis
    12 juillet 2019 - 11 h 56 min

    Maintenant GS vient de confirmer qu’il est un vrai islamiste qui roule pour les bédouins.Adieu la baraque!

    34
    18
    Anonyme
    12 juillet 2019 - 11 h 28 min

    C est pour ce genre de cooptation et d imposition que le peuple exige une dawla madania et non aaskaria !

    33
    5
    Abou Stroff
    12 juillet 2019 - 11 h 22 min

    «L’ordre de désigner Chenine à la tête de l’APN est venu d’en haut» dixit le msp.
    on aurait été étonné de lire que le gus avait été élu par ses pairs, n’est ce pas?
    alors trêve de plaisanterie! tous les postes sensibles sont occupés par des hurluberlus aux ordres du puissant du moment et ceci dure depuis 1962.
    moralité de l’histoire: la désignation de chenine à la tête de l’apn n’est que la matérialisation de l’hypothèse que je défends depuis des lustres: il y a, malgré les apparences, une convergence d’intérêts pour ne pas dire une identité d’intérêts entre la marabunta qui nous gouverne (et dont le parrain du moment est gaïd salah) et la vermine islamiste.
    la marabunta et la vermine sont le produit du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation et la stratégie de l’une se résume à garantir et justifier l’existence de l’autre.
    re-moralité de l’histoire: l’alliance stratégique entre la marabunta et la vermine est une condition nécessaire à la pérennisation du système basé que la distribution de la rente et sur la prédation et le dépassement de ce système passe nécessairement par la neutralisation, aussi bien de la marabunta que de la vermine.

    29
    3
      3archi Hmed
      12 juillet 2019 - 12 h 12 min

      Le sens des ordres est inversement orienté par rapport à la poussée qui porte mon nom.

      Voyez-vous , Tovarich, une formulation du genre: « selon des ordres venant d’en bas… « . Même mouillé plus que ça , oui !

      Cela augure la nature de notre prochain barzidon .

      Plus novembriya-badissiya que ça tu meurs. Ou si tu préfère un langage moins châtré: plus verminiya-marabountiya , il n’y en pas.

      15
      1
    Ali 8
    12 juillet 2019 - 11 h 13 min

    Aux pays des corrompus les corrupteurs sont roi,lorsque les autres pays avancent;le notre regresse en grand pas,ou sont-ils les honnètes enfants de ce pays,

    23
    1
    bozscags
    12 juillet 2019 - 10 h 52 min

    ça c’est sûr ce n’est pas venu d’en bas une grosse mascarade comme d’habitude.

    17
    1
    icialG
    12 juillet 2019 - 10 h 38 min

    OUAI IL A FALLU UN GRAND PARACHUTE ,,UN PARACHUTE DE GÉNÉRAL POUR ATTERRIR SI HAUT

    17
    1
    Amin99
    12 juillet 2019 - 10 h 34 min

    Comme on dit, chasse le naturel il revient au galop, on est encore dans les anciennes pratiques, il faut que ca change, il faut en finir avec ces pratiques, un président de l’APN ne doit pas être designé par un coup de fil, ce sont les députés qui le designe.
    A bon entendeur

    21
    mouatène
    12 juillet 2019 - 9 h 58 min

    tout le monde fait « l’étonné », alors que tout le monde sait « tout ». les membres des deux chambres, n’ont-ils pas TOUJOUR approuvé à l’unanimité TOUS les programmes de TOUS les gouvernements ???, pour ne pas dire que TOUS ces messieurs ont été désignés, chacun selon SES moyens ???. allez !!!! Mesdames et Messieurs, trouvez un autre argument. moi je dirais que les deux chambres doivent disparaitre et qu’il ne soit permis à aucun de leur membre actuel d’etre encore candidat à aucune éléction. et ce n’est qu’à partir de là que les choses deviennent claires. dans le cas contraire ce sera un disque qui, plus tard il sera rayé et inutile. l’algérie et son peuple ont besoin de mieux que ça !!!

    24
    1
    57
    12 juillet 2019 - 9 h 57 min

    On a pas encore de président mais on a un nouveau rab dzaïr retour 50 ans en arrière et d ici quelques jours on verra les chars dans les rues,, qui sait???
    J ai comme l impression que l ivresse du pouvoir monte dans la tête de notre cher général difficile de résister si on se persuade que c est son destin pire on ne peut pas demander a nos chers soldat de mettre en arrêt un officier pour des raisons de santé mental vu que ce herr gueneral règne par la terreur sur ses troupes l avenir du pays est entre vos mains
    Que si ce cher monsieur Chenine aurai l idée de contrarier sa majesté GS il risque de se trouver avec Bouregaâ
    Restez unis restez serein restez fort
    avec ce poste j attend d avoir de la visite a 2h du matin ,,,,,,,,,,,,,,,,,

    22
    3
    AmiAhmed
    12 juillet 2019 - 9 h 55 min

    Ici, sur terre, l’ordre vient d’en haut et l’au-delà, ce qui vient d’en haut mène vers le bas.

    10
      2ème république
      12 juillet 2019 - 13 h 39 min

      C’est un retour à l’époque de Chadli. On réprime la revendication amazighe, on s’allie avec les islamistes. Je l’ai dit il y a quelques jours. Il n’y a pas de 3ème voie. On choisit la voie de la modernité et la démocratie ou celle de la régression arabo-islamiste. Le résultat catastrophique de cette alliance de 57ans avec les arabo-islamistes on le connaît. Gaid dit que l’ANP est héritière de l’ALN , CHICHE! Pourquoi s’allier avec les oulémas (il a ressuscité BenBadis) alors que ces derniers n’ont pas voulu participer à la guerre en 54? Ils ont mis deux ans pour soutenir (et pas participer)à la guerre sous la pression de la population qui se faisait réprimer et bombarder. Maintenant les jeux sont plus clairs, chacun a choisi son camp!! Ses soutiens sont introuvables aujourd’hui sur le site. On vous a bien dit qu’il faisait fausse route…il vous reste plus les yeux pour pleurer…

      20
      1
    Karamazov
    12 juillet 2019 - 9 h 08 min

    Le ridicule ne meurt pas ! Autrement on n’aurait pas droit à une révélation aussi surprenante que celle-là.

    Un journaliste aussi téméraire qu’inspiré posa un jour cette question sensé déstabiliser son interlocuteur :

    wi , bessah enta Larmi lidjabtek  ?!!!!?????

    Vel3id 3evdeslem, un ministre d’un temps que les mioches de maintenant n’ont pas pu connaitre, le regarda comme on regarde une mouche qui vous tombe dans votre chorba du ramadhan , avec un mélange de compassion et de colère et lui dit : « Larmi lidjabetna ga3 ! ».

    Sans ce titre :  « L’ordre de désigner Chenine à la tête de l’APN est venu d’en haut»  j’aurais cru que son élection il l’a eu dans le dos à son insu ou qu’il l’a chopé lors d’un moment d’égarement et que nous sommes devenu soudainement une démocratie et on nous l’a caché.

    Vous auriez imaginé un titre comme :  » un tango , à la tête de l’apiyène, Ayavava kh.. 3lina ?

    14
    2
    Méfiance
    12 juillet 2019 - 7 h 03 min

    Ce type devenu président de l’assemblée nationale suggérait l’année passée la catastrophique régularisation des migrants subsahariens qui rodent encore en Algérie (voir son intervention sur certaines vidéos), cette attitude explique ses positions plutôt contraires à la convenance du pays.

    14
    3
      Y a-t-il au moins une enquête d’habilitation dans cette APN de la chkara ?
      12 juillet 2019 - 10 h 29 min

      Ce genre de propos venant d’un «représentant du peuple» dénote une implication sûre et certaine dans les crimes économiques transfrontaliers connus de tous les Algériens, ayant même trait à l’aspect sécuritaire du pays.
      A la limite et à défaut de répondre de la manière la plus adéquate à la demande du peuple de fermer cette APN de la chkara, une enquête d’habilitation doit au moins être menée pour essayer de dénicher le moins mauvais député ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.