Palerme rend hommage au parcours de la Rebelle du Sahara, Aminatou Haidar

Aminatou
Aminatou Haidar. D. R.

De Rome, Mourad Rouighi – La ville de Palerme a accueilli, vendredi dernier, la première projection mondiale du film documentaire La Rebelle du Sahara, dédié au parcours et à la vie de l’icône sahraouie, Aminatou Haidar, et ce, à l’occasion de la 14e édition du Sole Luna Doc Film Festival, prestigieuse kermesse internationale de ce filon du septième art. Cette œuvre −  d’une durée de 55 minutes et projetée en italien, en espagnol et en arabe − on la doit à un grand nom du film documentaire dans le monde, l’italien Giancarlo Bocchi, reconnu pour ses succès, notamment avec Pont à Sarajevo et Le Siège.

Tourné entre Tindouf et El-Ayoun, ce précieux témoignage et ce énième hommage rendu à la passionaria sahraouie retrace le vécu de cette femme et, à travers elle, la lutte d’un peuple qui avance depuis des années une demande de liberté, qui recueille l’attention de la communauté internationale et des justes de ce monde.

Le public connaisseur de Palerme, accouru nombreux malgré une chaleur étouffante, a pu ainsi découvrir le long cheminement de cette fille de patriote sahraoui (décédé dans des conditions jamais éclaircies) qui est devenue, au prix de souffrances inénarrables, la plus célèbre icône de la lutte pour la liberté du peuple sahraoui, avec une aura qui dépasse désormais le cadre régional.

Son action relatée par ce film est, selon Giancarlo Bocchi, complémentaire avec celle menée par le Front du Polisario pour l’autodétermination du peuple sahraoui et se caractérise, selon le metteur en scène, par une intifadha pacifique faite de manifestations de protestation et de résistance civile.

Le film fait état de son arrestation en 1987, date à laquelle elle fut pour la première fois engloutie dans les méandres infâmes de la tristement célèbre «prison noire» d’El-Ayoun, où elle a été soumise à des violences et des tortures indicibles. Mais la passionaria sahraouie est toujours debout !

Après sa libération en 1991, Aminatou Haidar fit le serment de ne jamais renoncer à la lutte de son peuple, comme l’aurait voulu son mari, et lança le mouvement des mères et des filles de prisonniers. Torturée à plusieurs reprises, elle a été condamnée à sept mois de réclusion, devenant aux yeux du monde le symbole de la résistance pacifique du peuple sahraoui face à la brutalité de l’occupation illégitime du gouvernement marocain. Une fois libre, elle a repris son combat au prix de multiples tracasseries, de violences physiques et morales.

Souvent pressentie pour le prix Nobel, Aminatou qui a toujours fui honneurs et distinctions, préfère poursuivre son action au service de son peuple et son droit le plus absolu à la liberté.

Ce film documentaire est donc un hommage à son courage et un appel à la communauté internationale à faire cesser cette aberrante humiliation à laquelle est soumis depuis 44 ans le vaillant peuple sahraoui.

M. R.

 

Comment (13)

    FORZA ZIRIDES
    15 juillet 2019 - 12 h 00 min

    POUR LES ALGÉRIENS, ET AUTRES HUMANISTES ET DÉMOCRATES DU MONDE ENTIER, NOUS AVONS DEUX CAUSES SACRÉES: LA PALESTINE ET LE SAHARA OCCIDENTAL

    16
    17
    Interdiction en France
    15 juillet 2019 - 9 h 25 min

    La Maire de Paris refuse d’inviter Aminatou Haidar aux colloques internationaux destinées aux femmes, malheureusement même les associations de femmes algériennes et franco algériennes participent a ce complot sous prétexte que la cause Sahraouie est soutenue par « les Généraux » Algériens.
    Si une femme d’origine algérienne comme Leila Aichi exprime son soutien a la cause Sahraouie elle reçoit des attaques de toute les associations féministes et les partis politiques.

    17
    15
    BabElOuedAchouhadas
    15 juillet 2019 - 4 h 36 min

    De toute évidence et tant que le Maroc est pour la France officielle ce qu’est «Israël» pour les yankees rien de bon ne se fera pour le peuple du Sahara occidental sauf si ce dernier décide de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant le cessez-le-feu de 1991.

    28
    20
      Simo
      16 juillet 2019 - 4 h 06 min

      Avec l’erosion des réserves de change je ne pense. Il avoir les capacités de ses désirs. Plus jamais rien ne sera comme avant. Après le départ de kadafi la région va changé c’est inéluctable. Que le meilleur gagne.

      4
      1
    Mohamedz
    15 juillet 2019 - 4 h 31 min

    Le Paradoxe du Régime MakhNazi :
    Leur pays vit sous la colonisation espagnole (Ceuta et Mellila) et un roitelet qui joue au colonisateur envers un pays voisin qui venait de sortir d’une première colonisation de l’Espagne.

    36
    18
    M'Hamed HAMROUCH
    15 juillet 2019 - 4 h 25 min

    Tôt ou tard le peuple du Sahara occidental accédera à son indépendance parce qu’on n’y peut rien contre la volonté des peuples opprimés et qui luttent pour l’indépendance de leurs pays et ce n’est certainement pas la France officielle qui va me contredire quand on sait qu’elle a chanté durant 132 années que l’Algérie était française et pourtant…

    40
    20
    Anonyme 16
    15 juillet 2019 - 4 h 20 min

    Vive le Polisario et son valeureux peuple qui a mis à genoux la soldatesque des Far avant le cessez-le-feu de 1991.

    34
    18
    ALI
    15 juillet 2019 - 4 h 13 min

    CETTE DIGNE FEMME VAUT MIEUX QUE TOUTES LES FEMMES MAROCAINES DONT LA SOUMISSION EST UNE SECONDE NATURE.

    24
    18
    Ziad ALAMI
    15 juillet 2019 - 4 h 09 min

    Très bonne chose même si je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que perte de temps.

    28
    16
    Kader
    15 juillet 2019 - 4 h 06 min

    One, Two, Three Viva l’ALGÉRIE libérée de la mafia marocaine du Clan d’Oudja qui etait à El Mouradia et Viva la RASD indépendante.

    12
    20
    Keltoum
    15 juillet 2019 - 4 h 03 min

    Très bonne initiative pour cette courageuse dame qui est pour le peuple du Sahara occidental l’équivalent de notre Djamila Bouhired.

    32
    15
    Elephant Man
    14 juillet 2019 - 18 h 08 min

    Excellente initiative Italienne encore une fois.
    Même si je réitère seule et unique solution GUERRE DE DÉCOLONISATION GUERRE DE LIBÉRATION DE LA RADS et ça vaut pour la Palestine OCCUPÉE.

    27
    18
    Anonimaoui
    14 juillet 2019 - 16 h 37 min

    Ce serait un excellent coup de main au peuple sahraoui colonisé par la monarchie marocaine et un coup de pied dans le fessier mekhazni si la combattante Aminatou Haidar obtienne le prix Nobel de la paix cette année. Un cauchemar inqualifiable que vit momo 6 ces derniers temps où il semble délaissé par ces souteneurs traditionnels, particulièrement les monarchies pétrolières du golf persique.

    29
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.