L’ex-président Giscard d’Estaing : «Boumediene n’a jamais été remplacé par quelqu’un de son envergure»

Giscard Boumediene
Valérie Giscard d'Estaing. D. R.

Par Karim B. – Valérie Giscard d’Estaing a affirmé que le président Houari Boumediene «n’a jamais été remplacé par quelqu’un de son envergure» depuis sa  mort, en décembre 1978. S’exprimant dans un entretien accordé au neveu de François Mitterrand, Frédéric, et diffusé sur la chaîne parlementaire LCP, l’ancien président français s’est remémoré un échange qu’il avait eu avec Boumediene alors que l’avion militaire qui le transportait survolait la Corse.

«Boumediene tombe malade et part se faire soigner à Moscou. Il faisait son trajet en avion militaire algérien et il revenait vers l’Algérie. Je ne sais pas pourquoi il avait fait un trajet qui le faisait passer au-dessus de la Corse, territoire français, dans un avion militaire qui ramène le président Boumediene qui est malade et qui rentre chez lui. Il prend la route, la meilleure, et s’il doit traverser le territoire français, il le fait», a expliqué Valérie Giscard d’Estaing qui avait dû faire face à une réaction hostile de ses collaborateurs, à l’époque, selon Frédéric Mitterrand. «Vous prenez la décision devant des gens un peu rechignés quand même parce que vous les en avez informés», a-t-il commenté.

Et l’ancien Président de répondre par l’affirmative. «Oui, absolument. Alors, à ce moment-là, Boumediene m’envoie un message remarquable – qu’il y aurait dans les archives quelque part, je ne l’ai pas. D’habitude, on envoie des messages banals mais, là, c’était une lettre qu’il a écrite, un message extraordinairement chaleureux disant qu’il était très touché par mon geste que, d’ailleurs ceci voulait dire que nous allions pouvoir ouvrir un nouveau chapitre beaucoup plus positif dans les relations [franco-algériennes] et que, dès son arrivée à Alger, il s’y consacrerait», a confié le prédécesseur de François Mitterrand. «La lettre était très émouvante et forte», a-t-il commenté.

Frédéric Mitterrand a décrit un président Boumediene «différent des autres» qui «parlait peu français», «avait un physique austère» et «appartenait à la mouvance tiers-mondiste qui était très importante à l’époque». «On n’était pas dans ce discours des Français qui disaient que nous avons des relations privilégiées ou dans ce discours amer de certains dirigeants algériens qui s’exprimaient en français comme des Français, on était dans un autre univers, c’était donc difficile de l’apprivoiser», a argué l’ancien ministre de la Culture.

«Non, au contraire», a répondu Valérie Giscard d’Estaing, parce que, a-t-il expliqué, «il y a avait moins le poids du passé, en fait». «J’ai l’impression que Boumediene s’était dit, au fond, ça se passe comme ça doit se passer ; c’est comme ça que ça doit se passer. C’est-à-dire deux hommes qui se respectent, qui savent qu’il y a des souvenirs naturellement difficiles, voire même très douloureux, mais deux hommes qui se respectent et qui se conduisent en conséquence. Il a y avait un rapport, je ne peux pas dire chaleureux, mais très correct. Et, au fond plutôt que l’hypocrisie de façon très générale, moi, j’aime assez ce qui est correct», a assuré l’ancien président français aujourd’hui âgé de 92 ans.

K. B.

Comment (106)

    Amazighkan
    15 août 2019 - 13 h 32 min

    Si l’on compare feu Boumediene à feu Chadli ou à feu Benbella ou à Bouteflika il n ‘ y a pas photo comme on dit. Seulement il y ‘avait des personnalités politiques algériennes bien plus compétentes que Boumediene qui auraient pu éviter les problèmes dont ce débat le pays depuis son indépendance. Je pense à la perle Abane Ramdane qui dès le congrès de la Soumam a fait adopter le principe de la primauté du politique sur le militaire, mais les planqués de Oujda et de Ghardimaou ne l’entendaient pas de cette oreille et ont pris le pouvoir de force et ce système continue à ce jour. Le réveil du peuple sonnera le glas de cette mascarade. YETNAHAW GAA.

    5
    7
    Anonyme
    14 août 2019 - 21 h 58 min

    Qui a reçus Giscard en Algérie en 1974…
    Depuis Valéry Giscard d’Estaing en 1975, tous les présidents français se sont rendus au moins une fois durant leur mandat en Algérie, ancienne colonie française de 1830 à 1962.
    Emmanuel Macron y était allé durant la campagne présidentielle, qualifiant alors la colonisation de « crime contre l’humanité » et suscitant de la sympathie en Algérie et une polémique en France. Dans son livre « Révolution » (novembre 2016), il avait noté: « Oui, en Algérie, il y a eu la torture, mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisations et des éléments de barbarie ». Il y effectue sa première visite en tant que chef de l’État.

    – Giscard: ‘épreuves du passé’ –

    Le 10 avril 1975, Valéry Giscard d’Estaing entame la première visite officielle d’un président français dans l’Algérie indépendante.

    Pour la première fois depuis l’été 1962,- des drapeaux français ornent les grandes artères d’Alger-

    « La France historique salue l’Algérie indépendante », lance le président français Giscard dès son arrivée, estimant que son voyage « suscite de nombreux sentiments », en raison des « épreuves » du passé. Son homologue algérien Houari Boumédiène qualifie cette visite de trois jours -d' »événement extraordinaire ». – L’Algérie indépendante c’est un mirage et je peux meme dire que c’est une imposture .
    Merci

    5
    4
    Mohamed El Maadi
    14 août 2019 - 18 h 08 min

    Il est incontestable que depuis la disparation de feu Boumedienne l’Algérie s’enfonce de plus en plus A quoi bon nier l’évidence

    11
    22
      Anonyme
      15 août 2019 - 1 h 10 min

      @Mohamed : La chute de l’économie algérienne a commencé du vivant même de Boumediene sauf que les gens ne le savaient pas à cause de la chape de plomb imposé par le régime. Les failles ont commencé à être visibles aux populations avec l’arrivée de CHADLI qui n’a pas réussi la barre et ce d’autant que le cours du pétrole s’est effondré, ce qui a causé des émeutes populaires fin des années 80 et la décennie noire.
      C’est la remontée vertigineuse des cours du pétrole qui a sauvé le régime BOUTEFLIKA jusqu’à la chute du pétrole vers 2014.
      Bref, il te faut revoir l’histoire récente de notre pays car je pense que tu dois être jeune et donc pas au fait de ce qui s’est réellement passé.

      15
      6
    Zombretto
    14 août 2019 - 15 h 11 min

    Certains citent le fait que des millions d’algériens ont pleuré à la mort de Boumediėne comme preuve de l’amour que lui portait le peuple. Les pleurs hystériques ont bien eu lieu, j’ėtais là, j’en étais témoin, rien à redire. Cependant, dire que c’était par amour pour Boumediėne est aller vite en besogne. C’était plutôt une sorte de syndrome de Stockholm, la naissance de sentiments de solidarité chez la victime envers son bourreau. Il y a un autre exemple de cette situation dans l’histoire: celui du Comte roumain Vlad Tepes III. A la mort du Comte Vlad, la population a pleuré et a étalé une tristesse immense. Pourtant, de son vivant Comte Vlad était haï et n’inspirait que de l’effroi tellement il était cruel et sanguinaire. A tel point qu’il a inspiré le personnage de Dracula le Vampire.

    32
    17
      azul
      14 août 2019 - 19 h 25 min

      moi je dirai que c était des larmes de joie

      24
      14
        Zombretto
        14 août 2019 - 21 h 02 min

        Pour certains d’entre eux , c’est certainement vrai. Pour moi personnellement, j’ai ressenti un petit soulagement et beaucoup de doutes que la mort de Boumediėne puisse signifier quoi que ce soit pour le futur du pays. Ça n’allait pas changer le système basé sur la rente pétrolière de toute façon, donc quelle différence y avait-il?

        14
        4
      Nour
      15 août 2019 - 17 h 58 min

      @Zombretto , au lieu de citer des théories falacomme le soit disant syndrome de Stockholm, va dans les plus profonds douars et tu connaîtra le vrai sentiment du peuple Algérien vis à vis de Houari Boumediene, ce n’est certes pas l’avis de certains algériens dans AP qui va changer la perception du peuple !

      5
      5
    Rayah
    14 août 2019 - 13 h 20 min

    Je rappelle qu’aux temps de Houari Boumediene (H.B) , la belle epoque des annes 70 , les etudiants envoyes a l’etranger etaient tous ou presque revenus au Bled a la fin de leurs etudes pour contribuer a l’economie du pays. Par contre apres la disparition de H.B. la majorite de nos etudiants a l’etranger preferaient l’exil fel ghorba , ils avaient pris vent du fameux message  » ils n’etaient pas les bienvenus chez eux  », la 5e colonne s’etait deja installee et avait propage la mediocrite comme une gangrene qui persiste a nos jours. Nos binationaux dans les annes 70 preferaient le service militaire de 24 mois en Algerie a celui. de 12 mois en France. L’immigration des Algeriens en Europe en general et en France en particulier etait faible a cette epoque et pourtant il n’y avait pas besoin de visa pour y entrer, nos touristes a l’etranger revenaient toujours au Bled a la fin de leurs vacances. Au temps de H.B c’etait bien la Belle Epoque, la securite du citoyen etait garantie, il faisait bon vivre chex nous. H.B envisageait deja de ceder le pouvoir a d’autres mais helas la Mort avait decide autrement. Allah Ya Rahm notre cher Houari Boumediene.

    22
    27
      Anonyme
      14 août 2019 - 16 h 29 min

      Tu parles d’une époque où on était à 12 millions d’habitants, avec des centaines de milliers de logements laissés par les pieds noirs, et une population en majorité rurale illettrée et pauvre (avant l’exode rurale). C’est sûr que c’était plus confortable pour le citadin que j’étais, mais pour mes cousins qui vivaient dans notre village d’origine, c’était la misère totale…

      28
      10
      FAUX ARCHI-FAUX
      14 août 2019 - 19 h 30 min

      Monsieur, votre post est un cocktail de mensonges, à l’époque de Boumediene les étudiants qui ne revenaient pas après les études étaient fichés et si par malheur ils remettaient les pieds au Pays, c’était la case prison et le remboursement, malgré cela des milliers pour ne pas dire plus ont bravé l’interdit et ne sont jamais revenus; certes il n’y avait pas de visas, mais ce que vous omettez de dire, afin d’empêcher les Algériens de voyager, Boumediene avait crée l’autorisation de sortie du territoire National, il fallait faire le parcourt du combattant pour l’obtenir, ou bien réchoua, à cette époque une anecdote courait dans le tout Alger, un type s’était présenté avec son dossier complet, après examen, le fonctionnaire n’ayant rien trouvé comme faille pour le refuser, lui avait demandé, comment es-tu venu? en trolley, as-tu le justificatif? non, donc tu as resquillé, ton dossier sera refusé; pour le service militaire, il y avait une telle pression des consulats sur les parents, qu’ils étaient contraints de les envoyer faire le service en Algérie, combien sont revenus dégoûtés avec une image négative, et qui puis est, à cette époque la double nationalité n’existait pas, et gare à celui qui arrivait en Algérie avec un passe-port Français, mais les tenants l’avaient certainement; autre chose la sécurité du citoyen était garantie par la terreur, ne disait-on pas Militaire autoritaire et prioritaire.

      21
      11
        En plus
        19 août 2019 - 18 h 52 min

        Etant de cet age aussi, je suis d’accord avec tout ce que vous avez dit. L’autorisation de sortie etait obligatoire d’ou le nombre restraint de sorties et la securite militaire etait partout. Ayant tarde a faire le service militaire, mes vieux parents recevaient une visite presque quotidienne de la police militaire me cherchant comme si c’etait moi qui avait vole l’argent de l’Algerie pas ceux qui le sortaient dans leurs valises diplomatique (on en parlait deja a l’epoque). J’ai fini par rentrer pour epargner mes vieux parents et me suis fait arreter a l’aeroport. J’ai fini par faire mes 24 mois de service militaire, assez de temps pour juger que mon pays n’etait malheureusement pas pour ceux qui veulent faire profiter le pays de l’education et l’experience qu’ils ont acquis a l’etranger. Resigne, je suis reparti et vis toujours a l’etranger. Quant a Boumedienne, bien que beaucoup de maux sont venus de lui durant une grande partie de son passage au pouvoir, il est de mon opinion qu’il a essaye de changer de cap en envoyant beaucoup de jeunes a l’etranger pour acquerir une education. Quant il a finalement accompagne ce geste de sa fameuse phrase en tapant sur la table avec son cigare cubain durant un discours « place aux jeunes eduques’ il mourra aussitot apres d’une mort tres suspecte.

    Salim Samai
    14 août 2019 - 11 h 56 min

    La politique et les INTERETS « changent » par le mensonge la NATURE des Hommes!

    DZiens & Francais, Boumediene, Allemands & Juifs, Russes & Allemands, Francais & Allemands, US & Vietnamiens, Palestiniens & Juifs; TOUS sont des HUMAINS-Animaux avec petite cervelle.

    Ils s entretuent le plus souvent BETEMENT et avec le temps decouvrent les dividendes de la Paix, la Coexistence et l´Interet Commun! Ils decident de marcher ensemble et meme parfois de COMBATTRE ensemble!

    Cepebndant qund des INTERETS PARTICULIERS interferent, ceci devient une autre histoire!
    Les Juifs et les Arabes ne sont ni EXCEPTION ni se sont eternellement massacrés!

    Se sont-ils aimés? Non! Qui s´est aimé? Juste á Hollywood et dans les Romans d´Amour!

    et de la!

    3
    9
    germain
    14 août 2019 - 11 h 55 min

    En occident c’est désormais les prémices de la fin des temps.
    On encourage les hommes de vivre avec des hommes et les femmes avec les femmes à coup de Lois pour dissuader toute opposition.
    Même la religion se fait petite !!! Car aussi entachée de scandales de chair et de complicités (guerres, pogroms, colonisations).
    On ressort des soi-disant harcèlement, viols…qui datent de dizaines d’années où la personne s’en est bien servie pour s’enrichir, décrocher les bons postes et garantir son avenir…on pleurniche après!!!
    Le retour d’âge réveille les mauvaises consciences et on y va à coup d’accusations, souvent visant des hommes riches, importants…
    Dans les TV on donne priorité aux maquillées plantes vertes présentatrice sexy en délaissant les vrais spécialistes intègres (s’il en reste…)
    —-Franchement, croyez-vous qu’un journaliste payé par son patron dira une autre vérité que celle imposée?????????????
    Pensez-vous qu’un musulman osera critiquer sa religion ? Et même s’il le voulait, le ferait-il ? Et pourquoi donc la réponse serait négative ? Ceux qui verrouillent les tentatives de remise en question, ont peur de QUOI ?

    9
    9
    Djomballo
    14 août 2019 - 10 h 02 min

    La démocratie et la liberté pour vous les bons discours pour nous. « Au revoir ».

    4
    5
    Maâza oualou taret
    14 août 2019 - 9 h 40 min

    On décrie dans un langage alambiqué une relation entre deux hommes qui se détester royalement.

    6
    2
      Maâza oualou taret
      14 août 2019 - 22 h 04 min

      Erratum: Se détestaient

      1
      1
    Anonyme
    14 août 2019 - 9 h 16 min

    L’histoire l’a déjà jugée. Ce n’est pas avec des commentaires élogieux et des pouces vers le haut que vous allez tromper. Si des millions de personnes crient aujourd’hui « état civil et non militaire » c’est de sa faute. C’est lui qui a choisi la voie militaire et la force plutôt que les élections pour gouverner. Il avait une chance de se rattraper en 65 quand Ben Bella a négocié,(sans le tenir au courant, ce qui bien sûr, l’a mis en rage), la reconnaissance du FFS (et donc du multipartisme). Il a préféré faire un coup d’état pour tout arrêter!! (Ces détails ont été racontés ces dernières années dans la presse par les responsables du FFS, confirmés par les proches de Boumediene)

    30
    9
      bref
      14 août 2019 - 11 h 34 min

      -Pour des gens inciviques, religieux et matérialistes avant tout, une Direction militaire est la meilleure des solutions.
      -Pour des peuples rationnels, souples et tolérants,
      un Etat civil (démocratique) est préférable.
      -Pour des naïfs, religieux et émotifs un Roi suffirait.
      -Enfin pour un peuple de travailleurs acharnés et visant vraiment le développement pour bonheur de tous, un régime communiste serait bénéfique jusqu’à l’émergence totale, car le niveau culturel se trouvera prêt.
      –Sans oublier qu’une économie capitaliste aboutira forcément à une société décadente, contre nature et esclave de la consommation poison.

      5
      13
    Anonyme
    14 août 2019 - 8 h 56 min

    Boumediene a également créé le concept de l’Algérien nouveau qui s’est traduit dans les faits par une arabisation intensive des différentes populations et un reniement des racines Amazight des Algériens. Il a aussi aidé à l’installation de tribus arabophones dans le Mzab. La suite, vous la connaissez tous.

    29
    10
      Ahmed
      14 août 2019 - 15 h 29 min

      Les tribus arabophones existaient au mzab bien avant l’arrivée de ces derniers qui étaient installés à Tiaret C’étaient les Chaamba
      Oui la suite on la connait lors de la crue de l’oued on avait trouvé un armement fou chez les bni mzab dans les maisons en ruine
      La crue de l’oued les a mis à nu
      Alors ne raconte pas n’importe quoi

      7
      21
        Anonyme
        14 août 2019 - 16 h 35 min

        @Ahmed il n’y avait AUCUN arabe depuis 1000ans date à laquelle les mozabites se sont réfugiés dans cette vallée. Quand je dis aucun c’est ZERO. Va relire l’histoire

        15
        5
          ahmed
          15 août 2019 - 1 h 05 min

          Va le dire aux Chaamba
          Vous concoctez toujours l’histoire qui sied à vos mensonges grossiers
          Tu ne vas pas m’apprendre l’histoire

          3
          11
    Rayah
    14 août 2019 - 7 h 43 min

    Tout le Peuple Algerien a pleure la mort du Grand Houari Boumediene et l’a accompagne en masse lors de son enterrement . H.B etait l’homme du peuple, du zaouali, du fellah et de l’homme de la rue que je suis. Durant la presidence de H.B les voleurs, les laches , les ennemis du pays se cachaient , vivaient dans l’ombre et avaient fait surface apres sa mort et n’avaient cesse depuis de dilapider le tresor du pays . Le Grand H.B, le courageux , l’homme de la rigueur, de la justice et de l’honnetete qui avait defie la France et nationalise le Petrole. Il avait reussi juste apres l’Independance et dans les conditions difficiles a s’entourer de l’elite du pays ,a des exceptions pres, avait compris l’importance de l’education qu’il encourageait , il preparait notre jeune elite a prendre la releve. Je repete que H.B. etait dans le coma dans l’avion qui le transportait de Moscou et donc incapable de forcer le vol au dessus de la Corse et encore moins d’envoyer le message a Giscard, l’homme qui meprisait et meprise notre pays. Quelqu’un dans son entourage et present lors du voyage etait responsable de l’incident , quelqu’un qui planifiat deja un rapprochement a tout prix avec les colonialistes. Allah yarahm notre cher Houari Boumediene.

    19
    29
      Anonyme
      14 août 2019 - 9 h 10 min

      @Rayah : Si les Algériens de l’époque avaient eu , comme aujourd’hui , Internet et les réseaux sociaux aucun ne l’aurait pleuré ( à part ceux qui profitaient du système qui avait mis en place et encore…). Tu devrais aller voir sur YouTube les témoignages vidéos de Aît Hamouda ( fils de Amirouche) et de ceux qui ont travaillé avec lui ( ses anciens ministres et collaborateurs).

      26
      10
      Anonyme
      14 août 2019 - 9 h 22 min

      Fakou!! Changes de disque stp. Ses soutiens ont pleuré, mais ceux qui le haissaient ont fait la fête…

      24
      10
      azul
      14 août 2019 - 18 h 20 min

      moi aussi j’ai beaucoup pleuré(dans le rêve)sincèrement j’ai beaucoup pleuré à la mort de Mohamed boudiaf et Hocine ait-Ahmed leur âme en paix c était des grands hommes

      12
      4
    AMMI MOU
    14 août 2019 - 7 h 23 min

    Oui vous adorez boukharrouba car c’est avec lui que vous avez signé les accords d’evian Bis pour continuer les essais nucléaires et des armes chimiques jusqu’en 1986. Car c’est avec lui que vous avez simulé les nationalisations surtout des hydrocarbures qui a permis à votre pays d’avoir le gaz algérien gratuitement durant des décennies.

    73
    4
      HANNIBAL
      14 août 2019 - 10 h 03 min

      AMMI MOU
      14 août 2019 – 7 h 23 min
      Boumédienne n’a signé aucun accord , il a signé un décret pour la Nationalisation du pétrole et a Chassé les français de Mers el Kébir ne raconte pas n’importe quoi !!
      et il ne s’est jamais rendu en (( france ))

      13
      75
        Anonyme
        14 août 2019 - 11 h 38 min

        @HANNIBAL : Malheureusement si ! ! Il avait bien signé un accord et cette info est sur le Web pour toute personne qui sait utiliser Google.
        Certaines archives françaises ne seront pas accessibles tant que les personnes citées sont encore en vie.
        Bouteflika , en personne, a reconnu en interview qu’il était encore trop tôt pour que certaines vérités soient révélées au public ( cette interview est sur YouTube) mais c’était sans compter sur le Web qui depuis a pris une ampleur considérable.

        20
        3
        azul
        14 août 2019 - 18 h 34 min

        la France n on voulait pas de lui

        3
        1
        AMMI MOU
        16 août 2019 - 0 h 19 min

        @HANNIBAL, tu portes mal ton pseudo, car Hannibal est le seul africain du nord à avoir eu le courage de traverser les alpes pour aller battre Rome sur son sol. Hannibal n’aimait pas les traîtres, et Ton Boumediene en était UN. Tu as lu uniquement l’histoire officielle, mais pas celle des historiques, des vrais hommes qui ont combattu sur le terrain alors que ton Boumediene restait comme une poule pour frequenter les bordels du maroc comme le lui reprochait Abane. Ton Boumediene a signé des accords d’Évian-bis en parallèle avec ceux de la délégation du GPRA conduite par Krim Belkacem. Il a signé pour accepter toutes les recommandations française y compris le retrait des mines algériennes le 6 mai 66, mers el kebir en 71 et la simulation de la nationalisation des hydrocarbures en 74. Si ton Boumediene était un vrai nationaliste, dis-moi pour quoi les français ont engendré des catastrophes écologiques à B2 NAMOUS, ACCIDENT DU BERYL, pourquoi il leur a permis de poursuivre leurs essais nucléaires et d’armes chimiques en irradiant des milliers de km2 avec toutes les conséquences sur les êtres humains, la végétation et les animaux? Mais quand on voit les boyscouts comme toi qui avalent l’histoire officielle du régime sans se poser des questions, on sait que l’Algérie des médiocres a de beaux jours devant elle avec à sa tête aujourd’hui un gars de niveau 2eme année primaire.

        89
        1
        Anonyme
        18 août 2019 - 22 h 17 min

        HANNIBAL
        14 août 2019 – 10 h 03 min
        Il a chassé les Français de Mers El Kébir?
        Va lire les mémoires du Général Benyelles ex patron de la base de Mars el Kébir.
        Pourquoi est ce que vous mentez aux Algériens?

    Mémoire
    14 août 2019 - 6 h 23 min

    Bouteflika a toujours été un fidèle allié de Boumediene. Il était même un de ses conseillers et son meilleur complice.
    Tous les compatriotes qui ont vécu les années Boumediene ne le regrettent pas. Boumediene s’était aussi appuyé sur les militaires gradés formés par la France coloniale pour asseoir son pouvoir dictatorial. Il avait même infiltré les travailleurs immigrés en France.
    Les 2 armées dites des frontières avaient demandé en 1962 aux douaniers français de les laisser entrer en Algérie. , De Gaulle avait donné son accord et avait dit la chose suivante  »’ Laissez les entrer et s’entretuer  »’. Grâce à ses espions De Gaulle savait parfaitement ce qui se passait et se passerait dans le pays.Ce fourbe de De Gaulle se réjouissait de voir la Zizanie entre les Pays du Maghreb ( diviser pour mieux régner) : il avait dit la chose suivante : «  » » ils se sont alliés pour nous chasser du Maghreb, maintenant qu’ils se bouffent entre eux «  » »
    Très peu de gens savent que Boumediene avait donné son accord jusqu’en 1978 à la France pour faire des essaies nucléaires et chimiques dans le Sahara Algérien pour remercier De Gaulle de ses menaces contre Hassan 2 au cours de la Guerre des Sables. Ce fourbe de De Gaulle se réjouissait de voir la zizanie entre les Pays du Maghreb ( diviser pour mieux régner) : il avait dit la chose suivante : «  » » ils se sont alliés pour nous chasser du Maghreb, maintenant qu’ils se bouffent entre eux «  » ».
    Ces points de l’Histoire cet ancien président français les connaissait, lui qui était resté au pouvoir jusqu’en 1981.
    Lorsque Bouteflika a su pour l’accord de Boumediene en devenant président, il est entré dans une colère noire.
    Passons sur ce que Frantz FANON et le journaliste Jean DANIEL ont dit sur lui.
    Lorsqu’il est mort, il a laissé une Algérie endettée et avait détruit l’agriculture et le tourisme en Algérie qui pourtant se portaient bien et rapportaient de l’argent au Pays.Résultats en 2019 : les Algériens sont contraints de passer des vacances à l’Etranger, les billets d’avion coûtent très chers par manque de clients touristiques et nous sommes contraints d’importer de l’Etranger la quasi-totalité de ce que nous consommons.

    22
    11
      IWEN
      15 août 2019 - 19 h 53 min

      Tu devrais lire le livre de SAPHIA AREZKI, le titre de son livre est: DE L’ A.L.A à L’ A.N.P la construction de l’armée algérienne aux Editions-BERZAKH.

      Saphia Arezki est historienne et son livre est issu de sa thèse de doctorat soutenue en 2014 à l’université de Paris 1.

      Cela vaut le coup de jeter un coup d’œil, ça évite des mal entendu (mauvaises lectures !).

      1
      1
      IWEN
      15 août 2019 - 21 h 51 min

      Que Boumediene prenne lepouvoir par la force Il ne pouvait être autrement, il faut comprendre que ceci était fait aussi dans l’urgence, ça ne devait pas non plus être une partie de plaisir, pour HOUARI BOUMEDIENE que d’être devant la scène.
      Il faut comprendre qu’il y avait en ce temps là, encore des règlement de compte entre citoyens Algériens, un peu comme au lendemain de la seconde guerre mondiale, ou, les FFI (Force Française de l’Intérieur) étaient dépasser par les règlements de comptes, entre Français (Il faut avoir étudier cela, pour comprendre ce que cela en coûte au pays, que d’accumuler du retard sur des petites histoires familiale, dit comme ça, j’en conviens que ce n’est pas trés poétique !), Il a fallut, en outre l’intervention de l’armée de libération stationné en Angleterre et qui avait débarquement à cette fin, tout enmaintenant les anciens préfets qui avaient collaboré avec les NAZI, c’est dire qu’il fallait être audesus de la mêlé pour prendre ce genre de décision, de façon martiale !
      Il fallait, à l’armée des frontière rentrer en urgence, sur le sol Algérien, ce que la France, ne voulait pas, car à ce jour, trés peu d’Algériens comprennent, le pourquoi.
      Et bien, celle-ci (France) avait, mentionné cela comme une condition, autrement dit, la France, riche de son expérience, sur les règlements de compte à l’indépendance, celle ci, voulait qu’il en soit de même pour les Algériens (politique de la terre brûler !).

      Après, dire que Boumediene était bon ou mauvais, je n’en sais rien ! j’ai 49 ans et je sais juste que les écrits qui nous restent, sont assez riches et il suffits de laisser de coté les « on dit que », « il parait que » et se mettre à lire, et écouter les compagnons de route de ces personnes qui ont fait l’Histoire.

      2
      2
    Nour
    14 août 2019 - 4 h 57 min

    C’est quand meme terrible cette haine que certains vouent a Houari Boumedienne ! En attendant la periode des annees 70 est la meilleure que personnellement j’ai vecu et je suis un enfant du peuple, j’ai etudie a l’USTHB et j’en suis fier, moi au moins je ne crache pas dans la soupe.Vous pouvez cracher sur la tombe de Si Boumedienne, mais vous ne pourrez jamais cracher sur toutes ses realisations depuis l’independance, j’espere que le bondieu me donnera vie pour voir ce que vous allez reussir a faire. Parler c’est facile passer a l’action c’est beaucoup plus difficile !!!

    22
    30
      LE DINAR ALGERIEN
      14 août 2019 - 7 h 14 min

      Vous voulez dire que la critique est facile et l’art difficile, vous faisiez sûrement partie des privilégiés qui profitaient du système, quant au peuple il avait souffert des récurrentes pénuries dans tous les domaines, ils faisaient courir les gens du matin au soir pour trouver de quoi manger afin qu’ils ne pas s’occuper de la politique et pendant ce temps la nomenklatura faisait ses affaires, sachant qu’à cette époque déjà la corruption battait son plein de même que les passe-droits, sans vouloir dédouaner qui que ce soit Bouteflika était le compère de Boukharouba; le nationalisme de Boukharouba n’était qu’une façade, la France n’a-t-elle pas continuer ses essais d’armes chimiques et bactériologiques jusqu’à son décès, B2 namouss ne vous dit rien, quant au fallacieux deal de Mars el-Kebir qui n’était qu’une champignonnière, l’Algérie n’avait aucun droit dessus et pour preuve elle avait commencé à acquérir des sous-marins que dans les années quatre-vingt.

      21
      10
    Anonyme
    14 août 2019 - 4 h 24 min

    Pour quoi tu étais avec eux

    3
    7
    VOSTAF
    13 août 2019 - 23 h 21 min

    Boumédiène c’est zéro faits d’armes durant la guerre où il a préfèré se cacher en attendant tel l’opportuniste qu’il est de trahir son idiot de larbin Benbella et de prendre le pouvoir.

    35
    22
    Patriote
    13 août 2019 - 23 h 11 min

    Ce que dit ce burlesque président qui a été chassé par les français en 1981 n’intéresse plus les Algériens et Algériennes , c’est ce même personnage qui a voulu assurer en 1976 une couverture aérienne à l’armée Marocaine pour attaquer l’Algerie , heureusement il s’est ravisé sous les conseils de ses collaborateurs.
    Boumediene qui était le premier malheur de l’Algerie s’est caché à Oujda pendant que des moudjahidines se battaient contre l’ennemi à l’intérieur du pays , il est arrivé de Oujda avec ses acolytes ( Bouteflika, Bensalah) sans tirer une cartouche sur des chars qu’il avait caché à Oujda alors que nos combattants en manquaient pour combattre l’ennemi à l’intérieur du pays . Lorsque il s’est installé au pouvoir après le coup d’état en 1965 , il avait dirigé le pays d’une main de fer , il avait éliminé tous ses opposants qui se trouvaient à l’intérieur et à l’extérieur du pays , c’était un vrai sanguinaire.
    Boumediene avait mis en place le système de parti unique qui a conduit le pays dans l’état où il se trouve actuellement après 20 ans de règne de son acolyte de l’époque , un certain Bouteflika d’Oujda qui a dépensé 1500 milliards de dollars . Aujourd’hui, Ce grand peuple Algérien vaillant par des manifestations pacifiques avec un civisme exemplaire veut reprendre en main son destin en bottant le système mafieux qui a ruiné le pays . La victoire est pour bientôt . Inchallah

    26
    21
    Vulpes Zerda
    13 août 2019 - 23 h 00 min

    Ce n’est pas Boumediene qui a décidé de traverser la France et écrire un message durant son retour fatidique de Moscou. Il était très malade et c’est le …. Bouteflika qui était avec lui dans l’avion a ordonné aux pilotes de passer sur la France. Bouteflika rédigea ce fameux message et l’envoyât a Giscard pendant qu’il serait bientôt président après la mort de Boumediene.

    Ceci est bien connu et bien documenté par de nombreux historiens.
    VZ

    20
    16
      Rayane ourari
      14 août 2019 - 8 h 16 min

      12 personnes n ont pas aime’ la verite.
      V.G.E un clown avec un nom modifie’ pour faire noble

      5
      1
    Algopatriote
    13 août 2019 - 22 h 28 min

    Vous avez parfaitement raison messiou le brizidan, c’est ce que je croyais moi zaussi quand j’étais étudiant à la fac centrale. Mais, depuis monsieur le brézidane, le peuple Algérien a compris que tous nos responsables à l’excéption du regretté Boudiaf rabbi yerahmou, travaillaient pour madame FAFA. Même Boumédienne travaillait pour vous sans le savoir car il a été installé par Bouteflika qui lui et c’est un secret pour personne demeure un des votres depuis que le roi du Maroc lui a attribué un passeport pour se rendre à la prison de fresne ou de Versailles à Paris et nous choisir un président cousu main par madame la france et missiou digoule.
    Allez ciculez il n’y a pas de diamants de Bokassa à gratter ici en Algérie. LE PEUPLE EST DEBOUT ICI missiou. Vous avez intérêt à aller voir ailleurs missiou sinon ce peuple vous montrera de quel bois il se chauffe.

    15
    18
      Vulpes Zerda
      13 août 2019 - 23 h 02 min

      Bouteflika a installé Boumediene vous dites!!!! Ça ne vas pas, on oublie déjà notre histoire et on raconte n’importe quoi.

      VZ

      19
      12
        Algopatriote
        14 août 2019 - 1 h 29 min

        Eh oui! Zerda Je vous assure que ce que j’ai écrit n’est que vérité, amère certe, mais vérité tout de même. Le redraissement révolutionnaire de 1965 a été décidé en France et exécuté sous la direction du moudjahid Bouteflika sans que le patriote Houari Boumédienne ne le sache. Je ne vous mentirerai pas en vous disant que les deux seuls présidents qui m’ont pleurer sont Boumédienne lorsqu’il a dit que notre pétrole était rougi par le sang des chouhadas aprés que Giscard et ses fifrelins ont par vengeange déclaraient que notre pétrole était rouge (contenant du sofre). Le deuxième fût notre grand moudjahid Boudiafe qui a redoré notre blason en répondant à un journaliste Français en lui disant que notre ennemi n’est pas le FIS ni nos fils que nous éduquons, mais l’Algérie n’a eu et n’a qu’ un seul ennemi. (Suivez la flèche)
        Sans rancune Zerda!!!

        7
        14
          Anonyme
          14 août 2019 - 13 h 37 min

          Heureusement que Madame Fafa existe parce qu’il vous faudrait inventer un pays pour lui faire porter des balivernes du genre « Le redressement révolutionnaire de 1965 a été décidé en France et exécuté sous la direction du moudjahid Bouteflika sans que le patriote Houari Boumédienne ne le sache ».
          Il a bon dos le pauvre Bouteflika, depuis qu’il n’est plus au pouvoir, tout le monde a quelque chose à raconter sur ce qu’il a fait …ou n’a pas fait. L’important c’est de dire n’importe quoi ça détend.
          Quant à Fafa n’en parlons pas, s’il fait chaud en ce moment c’est évidemment de sa faute.

          5
          2
    ANONYME TRÈS
    13 août 2019 - 20 h 12 min

    Boumediene a été remplacé par des escrocs et des personnes de peu d’envergure en majorité ils sont malhonnêtes et ne pensent qu’à leurs intérêts.

    Ils n’ont pas réussit à faire le 1/4 de ce qu’à réalisé Boudemiene en peu de temps. Le pétrole valait 5 dollars le baril en son temps, il a réussit des prouesses, et eux avec le baril à plus de 120 dollars ont été magouilleurs et menteurs vis à vis des citoyens.

    Le seul qui a émergé du lot c’est Zeroual.

    Les plus grands vols et détournements se sont passés avec Bouteflika. il bat tous les records de mauvaise gestion et de dilapidation du pays et de ses richesses.

    19
    26
    Vroum Vroum 😤..
    13 août 2019 - 19 h 24 min

    Le Président Giscard d’Estaing nous parle du Président Boumediene comme il ressent , c’est son avis , je respecte son avis , de plus il faut aussi écouter le Général Benyles qui a aux affaires de l’état du vivant du Président Boumediene , il en parle en bien , le Président Boumediene avait un vision du futur de l’Algérie , un projet , industrialisation et le Général Benyles poursuit en disant que Boumediene mettait en avant le développement intérieur de l’Algérie dans le budget nationale , ..L’Algérie des années 70 était bien meilleur niveau de vie que maintenant , la corruption pratiquement inexistante ou très peu , la mentalité des Dirigeants différente de maintenant , tant ils mélange intérêts personnels à l’intérêt général , et pas le même sens des responsabilités… Je préfère de loin l’époque où Boumediene était au Pouvoir qu’après sa mort Allah y’arhmou . .Le Général Benyles dit que l’industrialisation lancé sous Boumediene fut stoppé par les Pouvoirs qui ont succéder à Boumediene… et seuls ceux qui ont connus de très près Boumediene peuvent parler de lui par connaissance de cause , comme le Général Benyles entres autres qui savent les raisons du différent entre Ben Bella et Boumediene … Ce que je sais est que Boumediene à marqué son époque , l’Algérie des années 70 , demandez à vos Grand Parent ou vos Parents , car ils savent mieux que nous , et ne pas parler de ce qu’on a pas vécu en jugeant Boumediene négativement comme certains le font .. Je pense que l’Algérie de Boumediene était d’un autre niveau en tous points .

    95
    66
      Anonyme
      14 août 2019 - 0 h 20 min

      Je n’ai pas besoin de demander à mes parents ou grands parents. La période Boumediene je l’ai vécue, et je n’ai pas gardé de bons souvenirs. 1 seul journal, 1 seul parti, pas de parlement mais juste un conseil de la révolution, aucune liberté d’expression tolérée, une police politique omni-présente etc… Un peu comme la Corée du Nord aujourd’hui…

      41
      9
        Anonyme
        14 août 2019 - 8 h 52 min

        C´était une autre époque et le socialisme était dans l´air du temps.
        Dans la confrontation capitalisme-socialisme, chacun usait de ses armes.
        Dans une société ouverte, le socialisme n a aucune chance contre le capitalisme, ce dernier faisant appel à l´égoisme et l´individualisme, incompatible donc les valeurs nobles que sont la solidarité et l´égalité!

        6
        14
        Vroum Vroum 😤..
        14 août 2019 - 23 h 49 min

        @Annonyme 0h 20 …respect à ton avis mais un Pouvoir autoritaire , pas une dictature mais autoritaire comme sous Boumediene correspond au comportement du Peuple Algérien après l’indépendance , je me souviens à l’époque y’avais encore des Siyndic et Concierges dans les immeubles , une industrie en marche , des Souk el Fellah un peu partout (Sorte de Super marché taille moyenne à l’époque ) , une SM certe mais efficace !.. regarde après la mort de Boumediene , et visite l’Algérie actuelle et dis moi la différence !!.. arrivé et importation du Salafisme Secte Wahabite , Corruption , désindustrialisation , …certe on était 16 millions mais quand tu sais gérer 16 millions tu peux en gérer 70 millions .. c’est une question de bonne Gouvernance et Gestion Économique et sociale et Justice pour bien gérer . Et pour cela il faut pour certains Pays un Pouvoir autoritaire sinon c’est l’Algérie actuelle .. Un Peuple peut tout à fait être bien et devenir le reflet des ces Dirigeants et Administration comme l’a été l’Algérie après Boumediene…le résultat est là pour parler !!.. Pour avancer regarde le passé , et demande aux Anciens , leur parole est d’OR , et leur Conseils une sagesse . .

        1
        5
    HANNIBAL
    13 août 2019 - 17 h 55 min

    Ce que dit Giscard n’est pas écrit dans l’évangile , la preuve il ne faut pas oublier que ce couronneur et Lécheur
    d’Empereur dont Mohamed Shah Réza Palhavi et Jean Bedel Bokassa ont fini par perdre leur Trone et leur Fortune
    et l’affaire des Diamants ne lui a pas permis d’etre réelu et le Cannibale Bokassa qui a fini ses jours au royaume de sodome
    alors Giscard qui a donné l’Asile a Khomeini a Neauphle-le-Château a de fait poignardé dans le dos son ami Palhavi ;
    et ce qu’il raconte , n’est pas crédible donc ouvrir la boite de pandore maintenant , parce que cette momie qui est
    sortie d’un sarcophage il serait grand temps de fermer le couvercle de ses flatulances puantes !!
    Boumédienne c’est un autre temps , un Peuple a la mentalité Forgé peut se relever !! viva l’Algerie !!

    38
    71
    numide
    13 août 2019 - 17 h 23 min

    Mohamed Boukharouba de son vrai nom, était avec l’armée des frontières au Maroc, en charge du Comité militaire Ouest, puis à Ghar Dimaou, en Tunisie. Arrivé au pouvoir sur les dos des chars en juin 1965. Certains lui reprochent de n’avoir tiré aucune balle contre le colonialisme français, durant la guerre de libération nationale. Ferhat Abbas disait de lui : « Semant des cadavres sur sa route, Boumédiène faisait la conquête de l’Algérie et c’était la seule guerre qu’il fit ». Et il a assassiné et fait exiler tous ses adversaires qui étaient pas d’accord avec lui
    D’autres, ses partisans encore vivants disent que Houari Boumediène a construit l’État, modernisé l’armée, industrialisé le pays et redonner de la fierté à l’algérien… après avoir interdit le pluralisme politique et syndical et gelé l’action parlementaire.
    Mon souvenir « personnel », quand il était au sommet de son pouvoir…
    Je me souviens un peu de son époque, au sommet de son pouvoir lors des 4 dernières années de son règne : discipline à l’école, on mangeait à la cantine de la viande presque tous les jours, le scoutisme (El kachafa.), avec tenue, béret et une écharpe autour du cou aux couleurs nationales, on faisait des randonnées de plusieurs km dans les djébels sur les traces des combattants d’indépendance, l’effroyable guerre d’Algérie était encore vivace dans tous les esprits de ceux et celles qu’ils l’ont vécu. On participe parfois a la compagne de reboisement de pin (snoberr) dans des endroits rasés par le napalm de l’armée française. Il nous font visiter les coopératives agricoles socialistes, on donne des coups de main aux fellahs pendant les saisons de leurs récoltes. Les fêtes nationales du 1er novembre et du 5 juillet, ambiances festives, drapeaux, guirlandes, accompagnés de chants patriotiques. Le soir à la maison je me souviens très bien notre vieux écouter ses longs discours sur la chaine RTA « l’unique » (silence royal à la maison). Ses funérailles..le souvenir est encore vivace dans ma mémoire, on a eu droit à un horrible et depriment deuil national de 40 jours , TV et radio : pas de dessins animés, pas de films et pas de musique, versets coraniques matin et soir accompagné d’une musique funèbre mélancolique qui résonne encore dans mes oreilles, moi gamin je croyais à l’époque c’est la fin du monde.
    Une époque socialiste, me parait très lointaine dans le temps …mais il est la source principale de certains maux qui ont fini par éclater à la face de son successeur Chadli Bendjedid, la suite on la connait, elle était plus sanglante et effroyable…nous payons les conséquences même aujourd’hui. L’histoire le jugera.

    52
    75
      ahmed
      14 août 2019 - 14 h 18 min

      ça vous glace l’échine quand vous autres sectaires entendez le nom de « Boukharouba » ….

      2
      9
    Anonyme
    13 août 2019 - 17 h 18 min

    L’homme qui a installé le clan d’Oujda au pouvoir!! Il n’a jamais fait la guerre aux français, en étant au Maroc jusqu’à la fin de la guerre. Il rentre en 62 en Algérie pour prendre le pouvoir par la force. En fait, la seule guerre qu’il a faite, c’est celle contre ses opposants, et les seules balles tirées c’est contre ses frères!!

    87
    105
    Djazaïri
    13 août 2019 - 16 h 59 min

    Assassinat de Krim Belkacem, de Khider, du colonel Chaabani, Medeghri etc…, emprisonnement de Boudiaf, Ait Ahmed, etc.. et avec ça, certains osent l’ouvrir et le défendre!!!

    104
    115
      Mokh
      14 août 2019 - 13 h 44 min

      Vous avez des preuves vérifiables ? On n’a pas le droit d’accuser une personne sur des suppositions, … gratuites

      4
      19
        Djazaïri
        14 août 2019 - 16 h 44 min

        Tous les historiens sans exception sont d’accord là dessus. Je n’ai cité que les crimes reconnus par tous, car il y en a d’autres…

        11
        1
    Fahd
    13 août 2019 - 16 h 20 min

    C’est Boumediene qui a pris le pouvoir par la force et l’a transmis ensuite aux militaires. C’est son héritage que l’Algérie, à nos jours, continue à tirer tel un boulet aux pieds et dont le hirak tente de l’en debarasser. Il a rendu involontairement service à la France et aux ennemis de l’Algérie.

    78
    145
    IWEN
    13 août 2019 - 15 h 41 min

    Les circonstances de l’histoire ont fait que Houari BOUMEDIENNE, devienne le chef de l’état, devant la extrême sensibilité dont fait preuve BEN BELLA, il ne pouvait être autrement que de le remplacer, au pieds levé, certes, la permission n’avait pas été donnée, ni celle-ci demandé, et encore moins par le peuple.

    Il faut avoir lu le livre de M’Hamed YOUSSFI (titre du livre: LE POUVOIR) pour comprendre l’extrême faiblesse dans laquelle se trouvait BEN BELLA, en tant que président de l’Algérie, post indépendante.

    Il est vrai, qu’il fut un géni, d’une brillance diabolique, pour mettre au point des stratégies capable de permettre de tenir tête à la France, et avoir cette extrême capacité de mettre son égo de coté, pour se maintenir sur un territoire qui ne donnait rien gratuitement (l’EGYPTE de GAMAL ABDEL NASSER). puisque cette Egypte, nous l’avions aidé à se relever, devant les Anglais et les Français.

    BOUMEDIENNE, était là, au bon moment, au bon endroit !
    Est ce à dire, qu’il fallait refuser à l’armée dite des frontières de rentrer comme cela lui avait été ordonner, (que chaque homme entre en civil, et en son nom propre !).

    l’Histoire est l’Histoire ! Durant l’ère coloniale, la France, c’était évertué à s’attaquer à notre langue, à nos traditions, à notre mémoire ! Avec ce que dit cette homme, ce n’est que la suite du vieux programme coloniale, celle de la France de papa, que ce dernier à du mal à oublier.

    20
    17
    MELLO
    13 août 2019 - 15 h 26 min

    L’ex-president Giscard sait de quoi il parle. Veux t il nous rééditer l’histoire occulte de ce personnage qui est resté planquer aux frontières , sans tirer une seule balle durant la révolution , en ayant séquestré tout l’armement que les Amirouche et Si El Haoues demandaient a tue tete , jusqu’a vouloir se déplacer eux memes en Tunisie pour tirer au clair toute cette affaire. Ils perdirent la vie pas loin de Bou Saada car des harkis d’un autre âge ont avisé l’armée française qui ne demandait que ça.
    Alors Monsieur Boumediene s’est arrogé le droit de grade de colonel pour débarquer a Alger dans des conditions occultes. Ramenant avec lui son pantin pour le placer president, jusqu’a lui adresser un « redressement révolutionnaire » comme si lui meme sait ce qu’est une revolution. Le terme , il le galvauda a droite , non a gauche pour nous étaler ses revolutions agraires, industrielles et culturelles, qui n’ont de revolution qu’un demi tour en arrière. Giscard sait de quoi il parle.

    45
    191
      Houari
      13 août 2019 - 20 h 54 min

      Houari Boumediene, c’était Kissinger qui venait le consulter chaque fois qu’il passait dans les parages.
      Houari Boumediene ne recevait pas un financement de la NED pour implanter une certaine «démocratie » dont a bien vu les vertus dans tant de pays arabes et autres dévastés.
      Un dicton de chez moi dit «Elli ma yaaraf quimat ettaïr
      yachwih». Celui qui ne connaît pas la valeur de l’Aigle le fait rôtir.

      41
      24
    Brahms
    13 août 2019 - 15 h 08 min

    La mort de Houari Boumédiène a seulement 46 ans a sonné le TOP Départ, pour lancer le terrorisme islamiste mondial et la capttation de la Palestine en détruisant le panarabisme Arabe avec la liquidation de Saddam Hussein, Khadaffi, Arafat, guerre Iran / Irak faisant 5 millions de morts, puis la casse de la Syrie sous couvert de motif fallacieux (mort de Rafic Hariri cousin du Roi d’Arabie Saoudite tué par le pouvoir syrien) donnant au final 1 million de morts et des millions de déportés.
    Voilà, le bilan de l’axe judéo – chrétien – saoudiens (collusion).

    153
    39
      Saad
      13 août 2019 - 16 h 09 min

      Alzheimer commence à faire ses effets sur ce pauvre personnage. Il commence à divaguer et s’inventer des souvenirs tout à fait confus.

      48
      76
        Brahms
        14 août 2019 - 7 h 23 min

        Cher Saad,

        Regarde la réalité au lieu de radoter n’importe quoi car apparemment, vous êtes amnésique.

        5
        9
    Anonyme
    13 août 2019 - 14 h 30 min

    Boumedienne, un nom qui hérisse les poils des mangeurs de sangl…
    Boumedienne savait comment leur parler.

    97
    40
    TOUT LE MONDE LE SAIT !!!
    13 août 2019 - 14 h 21 min

    C’est pour ça que la France et les traitres d’Algérie on assassinés par empoisonement BOUMEDIENE après plusieurs attentats contre lui ratés. Ensuite ils ont assasinés BOUDIAF et BEREGOVOY un brillant et intègre ministre Francais et qui en savait de trop sur les magouillles de FRANCE et des monstres d’ALGÉRIE ! Merci AP de passer mon commentaire qui est une nouvelle pour personne. R.I.P BOUDIAF et BOUMEDIENE ! La roue elle tourne car notre créateur est le meilleur des stratèges !!!! Quant aux troll qui ne sont pas Algériens passez votre chemin ! ***Je voudrai également rendre hommage à ce merveilleux ministre Francais que la France n’aura plus jamais, le ministre BEREGOVOY lâchement assasiné maquillé en suicide de deux balles dans la tête !

    34
    25
    chat
    13 août 2019 - 14 h 13 min

    Je dirai parei concernant Charles De Gaulle

    8
    16
      meziani amar
      13 août 2019 - 23 h 33 min

      ils sont tous les memes de la meme famille et gescard ki a vendu la france il faut rever il faut lire l histoire mon frere

      1
      2
    Anonyme
    13 août 2019 - 14 h 05 min

    Imaginez un peu un président issu du MAK ou de son courant de pensée laico-identitaire….Boumedienne lui au moins incarnait toute l’Algerie dans ce qu’elle est.

    122
    36
      azul
      14 août 2019 - 19 h 23 min

      même au niveau intellectuel ils ont pareil lui et ferhat
      c’était un alphabet ton houa ri

      2
      2
        Anonyme
        16 août 2019 - 14 h 23 min

        @Anonyme
        14 août 2019 – 8 h 56 min

        l’arabe existait bien avant Houari Boumediene (mederssa ou écoles coraniques)
        alors arrete tes mensonges

        ahmed
        16 août 2019 - 14 h 28 min

        @Azul
        14 août 2019 – 19 h 23 min

        Boumedienee parlait tres bien l’arabe le français et même l’espagnol
        Alors vas raconter tes délires ailleurs

          azul
          16 août 2019 - 19 h 37 min

          “Il est difficile, en lisant en soi-même, de voir son propre analphabétisme.”

    Brahms
    13 août 2019 - 13 h 55 min

    Mr Giscard D’Estaing a 92 ans et a croqué tous les Présidents algériens. Preuve suffisante que notre système de santé est déplorable en Algérie comme la nourriture. Chez nous, on aime bien se remémorer le passé mais pour avancer, on ne regarde jamais dans le rétroviseur. Il faut aussi travailler 48 heures par semaine pour faire avancer le pays et depuis 1978 (mort de Boumédiène), il y a 40 années (4 décennies) qui sont terminées.
    Il est donc inutile de tirer des bilans car toute la responsabilité incombe aux algériens. On récolte ce que l’on sème (Si je brûle volontairement un supermarché, si je trafique la monnaie, si je vole de l’essence, si je refuse de payer mes factures c’est pour porter préjudice à l’économie nationale) donc forcément, le citoyen est responsable des causes et des conséquences de ses actes.
    Sous Boumédiène, il y a avait 8 millions d’algériens mais en 2019, il y en a 43 millions donc si vous avez 15 millions qui font des dégâts, imaginez les conséquences désastreuses pour le pays et son image.

    21
    23
    Ahmed
    13 août 2019 - 13 h 16 min

    « La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe »
    Boumediene fut un grand homme d’état n’en déplaise aux régionalistes

    117
    51
      Anonyme
      13 août 2019 - 23 h 21 min

      Un grand homme devant des hommes à genoux.

      6
      10
      Anonyme
      14 août 2019 - 6 h 42 min

      ton criminel fit un crime d’Etat en Kabylie en 1963. De Gaulle aurait dénoncé cela comme crime contre l’humanité s’il ne travaillait pas pour sa feuille de route,

      12
      3
        Ahmed
        14 août 2019 - 14 h 26 min

        @Anonyme
        14 août 2019 – 6 h 42 min

        C’est parce que ton zaim da el hocine a constitué une milice et voulait prendre le pouvoir de force et Boumediene l’as remis là où il fallait
        Par la suite il a coulé ds jours heureux en Suisse

        2
        12
          azul
          14 août 2019 - 19 h 13 min

          c’est grâce à Hocine ait Ahmed paix en son âme
          que l ALGÉRIE est indépendant et que tu parle librement,même si c’est des sottises que tu dis
          aucun des dirigeants actuel lui arrive à sa cheville

          5
          2
          azul
          14 août 2019 - 20 h 53 min

          si hocine ait Ahmed paix en son âme etait au pouvoir,tu vivrai dans une Algérie meilleur ,il changerait beaucoup de mauvaises mentalités en bien ,la tienne aussi
          et on sera une grande puissance mondial dans tout les domaines

          4
          1
    Anonyme
    13 août 2019 - 12 h 45 min

    Quel bonimenteur ce Giscard imbu de sa personne et de sa lignée avec sa particule  » De « .
    Mr D’Estaing , vous savez trop bien que ce n’était pas ce Boumediène mourant qui vous avait adressé ce message bienveillant avec une brosse en soie pour vous affirmer sa considération.

    Vous saviez très bien aussi que celui qui vous a interpellé pour vous demander de bien vouloir accepter à ce que
    l’ avion présidentiel survole l’espace aérien français n’est autre que l’un de vos serviteurs aux courbettes bien extensibles, qui prépare depuis 3 ans au moins la succession du pouvoir avec votre mielleux assentiment.

    Votre propos dithyrambique à l’égard de Boumediène ainsi que votre réthorique sur le message,démontre on ne peut mieux votre propension à la fourberie.

    En effet comment ne pas faire montre de bonhomie envers un vassal que vous aviez protégé et auquel vous aviez offert le gite , le couvert et la protection jusqu’au jour J , date de l’entrée en fanfare sur Alger , tuant, détruisant et brûlant tout ce qui se met en travers de son chemin.

    Le vassal qui prend le pouvoir grâce à son suzerain.

    La suite , nous la C O N N A I S S O N S monsieur l’auvergnat.

    27
    110
      LE DINAR ALGERIEN
      13 août 2019 - 16 h 07 min

      Erreur! il n’est pas de la ligné sang bleu; c’est de la fausse noblesse, son aïeul avait usurpé la particule à l’amiral d’Estaing, le château des vrais d’Estaing existe, il se trouve dans un petit village dans l’Aveyron qui porte le même nom, et que j’ai traversé souvent.

      11
      2
    Anonyme
    13 août 2019 - 12 h 27 min

    Houari Boumediene, Allah yarehmou, était un vrai pariote qui mettait l´Algérie au dessus de tout!
    Jamais l´Algérie n´a été autant respectée que pendant sa présidence!
    Si Boumediene avait eu les 1000 milliards de $ que le nain a eu, l´Algérie aurait été un pays au niveau européen.
    Les écoles et universités produisaient des cadres de meme niveau que ceux des pays européens.
    Beaucoup d´étudiants algériens qui ont fait leurs études à l´étranger sortaient des universités européennes ou américaines comme majors de promo!
    Quel déclin pour l´Algérie!

    104
    31
    LE DINAR ALGERIEN
    13 août 2019 - 11 h 57 min

    Boumediene a créé le système dans lequel nous nous débattons aujourd’hui, il est à l’origine de tous nos maux, pourquoi voulez-vous qu’il ait des comptes en banques pleins, il a fait de l’Algérie sa propriété.

    43
    112
    LE DINAR ALGERIEN
    13 août 2019 - 11 h 55 min

    Boumediene a créé le système dans lequel nous nous débattons aujourd’hui, pour ne pas dire qu’il est à l’origine de tous nos maux, pourquoi voulez-vous qu’il ait des comptes en banques pleins, il a fait de l’Algérie sa propriété.

    50
    97
      le niveau
      13 août 2019 - 16 h 33 min

      certe boumediene allah yarahmou n’etait pas un ange
      tout les algeriens le savent…mais dire qu il est l’origine de se qui se passe au bled (hna tu exagere )dans sont temps le president et les ministres et ministers parlait et articuler bien la langue arabe ..or aujourdhuis nos ministres sont analphabète et voleurs et corrupteur de leur propre portemonee trouve tu ca normale ?

      52
      15
    anonyme
    13 août 2019 - 11 h 30 min

    tout ce que vit l’algerie actuellement c’est la cause de la politique de boumediene
    il faut pas se cacher la face boumediene etait un ditature point barre et le résultat de sa politique est la
    aprés la mort de boumediene le système qu’a laisser boumediene a amener le pays a une guerre civile de 10 ans est l’algerie paie toujours la facture de sa politique dictatoriale

    64
    155
    Mokh
    13 août 2019 - 11 h 07 min

    Boumediene n’avait rien dans ses poches, mais toute l’Algérie dans son cœur.

    191
    69
      Anonyme
      13 août 2019 - 12 h 15 min

      il avait l’Algérie dans sa poche et pas dans son coeur. Celui qui n’a pas connu cette période a du mal à imaginer. Dans les années 60-70. Les opposants étaient soit tués soit emprisonnés. Il n’avait rien à envier aux pires des dictateurs

      56
      102
        Mokh
        13 août 2019 - 13 h 23 min

        Quelle légèreté dans les analyses. Il est vrai qu’est aveugle que celui qui ne veut pas voir la vérité.

        56
        39
    Un HOMME dans....
    13 août 2019 - 10 h 57 min

    H Boumediene avait sa part d’ombres et de lumières mais personne pourra nier que c’était un homme d’État, un Patriote qui aimait profondément son pays. Bonne ou mauvaise, il avait une stratégie, une vision pour le pays (politique, économique et sociale) le niveau d’instruction dans les années 1975 était très bon, le système éducatif à formé une bonne élite. Quand je vois tout les incompétents qui ont suivis excepté feu Boudiaf (un GRAND), je me dis que nous sommes très tombés bas pour finir avec un canasson qui va finir par nous faire ruminer de la paille avec la crise économique qui nous pend au nez en plus de la crise politique et les enjeux sécuritaires internes et externes. » POVRE DE NOUS », mais restons optimistes, nous avons nos pépites qui vont émerger suite a ce Hirak dans tout les domaines, politique, économique, sociale, culturel, cultuel pour un renouveau pacte Algérien innovant, dynamique et créatif.

    69
    31
    Hamid
    13 août 2019 - 10 h 53 min

    BOUMEDIENE fut et etait un tyran!
    Ce ne fut pas un HOMME D’ENVERGUERE, Mr. D’Estaing!
    Il a zigouille des dizaines voire des centaines d’opposants (sans compter les masses et les autres oublies), il a souille une culture, il a detruit un PEUPLE, IL A DETRUIT UN PAYS AVEC UN GRAND AVENIR! ..

    61
    110
      elgat
      13 août 2019 - 12 h 01 min

      il n’a pas zigouillé des dizaines d’opposants, il s’est seulement débarrassé des parasites .

      77
      48
        Anonyme
        13 août 2019 - 14 h 16 min

        @Elgat il s’est débarrassé de parasites?? comme Boudiaf par exemple, c’est ça ??

        37
        23
      Ahmed
      14 août 2019 - 14 h 30 min

      Hamid
      13 août 2019 – 10 h 53 min
      BOUMEDIENE fut et etait un tyran!
      Ce ne fut pas un HOMME D’ENVERGUERE, Mr. D’Estaing!

      Boumediene ya … est plus noble que ….

      3
      6
    SaidZ
    13 août 2019 - 10 h 50 min

    Les successeurs de boumedienne n’ont fait que explosé la bombe confectionnée par ce dernier! Un grand homme ne pousse pas à l’exil, ne tue pas et ne met pas en prison les leader de la guerre de libération! Un grand homme est celui qui impose le respect même de ses ennemis!
    la kharabisation …..les premiers frères « musulmans » : un sacré héritage !!!

    50
    94
      Chaoui Ou Zien
      13 août 2019 - 15 h 05 min

      Seule une deuxieme republique geree par ses enfants pourrait produire les presidents et presidents digne du grand pays que l’Algerie est. Tous les presidents que notre pays a connu jusqu’a ce jour ne sont que les lroduits de circonstances passees. Tournons nos regards vers un futur plus prometteur et esperons que notre selmya nous menera vers cette deuxieme republique sans violence.

      14
      8
      Malick94.
      13 août 2019 - 16 h 13 min

      Les Algériens n ont jamais été autant considérés que sous la presidence de Boumediene
      Allah yarahmou….

      43
      15
    Anonyme
    13 août 2019 - 10 h 45 min

    Eih ben, 90% des Algériens se prosternent devant Boumediene mais en réalité, le système de santé Algérien n’a jamais été la priorité de nos dirigeants. Car, dès qu’ils avaient un pépin de santé, ils s’allés se soigner ailleurs. Au fait, le problème ne vient pas de boutefs et son Val de Grace mais bien avant.

    40
    38
      Ahmed
      13 août 2019 - 15 h 02 min

      Anonyme
      13 août 2019 – 10 h 45 min
      Eih ben, 90% des Algériens se prosternent devant Boumediene mais en réalité, le système de santé Algérien n’a jamais été la priorité de nos dirigeants.

      A cette époque (1978) l’Algérie venait à peine de sortir d’une colonisation babare qui a duré plus d’un siecle et demi les priorités premieres fut l’éducation car le peuple etait à grande majorité analphabete
      En 16 ans Boumediene a réalisé des projets titanesques tels le barrage vert – la transharienne – villages agricoles – Barrages de retenue d’eau, le niveau d’études était excellent ….
      Votre seul but vous sectaires c’est de salir cet homme intègre mais vous n’y parviendrez jamais

      118
      18
    Nabil
    13 août 2019 - 10 h 32 min

    Si bien sur MOHAMED BOUDIAF Boumediene ne lui arrive pas à la cheville.

    39
    104
    Rayah
    13 août 2019 - 10 h 32 min

    Boumediene Allah ya rahmou etait deja dans le coma a son retour de Moscou, il lui etait donc impossible d’organiser le vol au dessus de la Corse et encore moins d’envoyer un tel message a Giscard avec qui il n’entretenait pas de bonnes relations. Ou bien Giscard ne dit pas la verite ou bien quelqu’un d’autre dans l’avion est responsable de cette sinistre situation. Quelqu’un d’autre se trouvant dans l’avion a profite de la maladie du President pour preparer la vente de notre pays a la France. Giscard lui qui a fabrique le D devant son nom , un corrompu comme d’ailleurs tout dirigeant francais, implique dans l’affaire des diamants du macabre Bokassa n’est pas un ami de l’Algerie. Il est vrai neanmoins que le declin de notre pays a commence apres la mort du Grand H.B. Allah ya rahmou ou plutot dans l’avion a son dernier retour de Moscou. Notre Rougi n’a jamais ete remplace et je doute fort qu’il le sera dans l’avenir pour la simple raison que les personnes de son calibre n’apparaissent qu’une fois par siecle.

    90
    19
    Pour une fois qu'il dit du bien d'un algérien.
    13 août 2019 - 10 h 07 min

    C’est la seule chose de bien que j’entends de cet ancien président de la France qui ne portait pas du tout les algériens dans son coeur.
    Ça n’a d’ailleurs pas changer avec tout ceux qui l’ont succéder.
    HOUARI BOUMÉDIÈNE ALLAH YARHAMOU
    ÉTAIT UN TRÈS TRÈS GRAND PATRIOTE.
    quand est ce un autre homme de sa valeur pour diriger l’Algérie vers la prospérité et la modernité.

    107
    38
      azul
      14 août 2019 - 18 h 26 min

      un homme pour sauver l Algérie?moi je pense à un seul homme citait son ami(Bouteflika)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.