Le système rentier à l’origine de la guerre ouverte entre l’ONM et le FLN

Djemaï Mohand-Ouamar
Mohamed Djemaï. PPAgency

Par Saïd N. L’indocile secrétaire général par intérim de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), Mohand-Ouamar Benlhadj, a choisi une date historique, le 20 Août, pour faire exploser une vraie bombe politique qui ne restera pas sans effet.

En demandant au ministère de l’Intérieur de «dissoudre» l’ex-parti unique, Mohand-Ouamar Benlhadj sait qu’il va tout de suite provoquer un schisme dans la classe politique, entre ceux qui, dans l’opposition, ont toujours réclamé l’«envoi» du FLN au musée, en tant que patrimoine historique appartenant à tous les Algériens, mais sans vraiment en faire une condition préalable, et ceux qui, toujours accrochés au pouvoir en dépit de tout ce qui s’est passé, y voient une menace sur leur propre avenir politique parce que, pour eux, le FLN constitue la principale courroie de transmission du système rentier.

Piqué au vif, le secrétaire général du FLN, lui aussi intérimaire, a répliqué en demandant, à son tour, la dissolution du ministère des Moudjahidine, qui est un peu l’incarnation de l’ONM au gouvernement, et son principal bailleur de fonds. Le ministère des Moudjahidine se charge essentiellement du versement des pensions des anciens membres de l’ALN et des ayant-droits (enfants de chouhada, invalides de guerre, etc.).

Sur les réseaux sociaux, certains partisans du parti de Mohamed Djemaï ne manquent pas de rappeler au secrétaire général de l’ONM le nombre de «faux moudjahidine» que compte son organisation, estimé par différentes sources à des dizaines de milliers.

Donc, il est clair que s’il faut dissoudre le FLN et supprimer le ministère des Moudjahidine, ce qui est tout à fait impensable dans le contexte actuel, l’ONM sera amoindrie et perdra automatiquement son influence.

 S. N.

Comment (27)

    anonyme
    23 août 2019 - 0 h 50 min

    je préconise les dissolutions suivantes honnies par tout un peuple ou presque
    FLN
    ONM
    AFFAIRES RELIGIEUSES
    RND
    RCD
    FFS
    et bien d’autres partis satellites

    Ammi Mourad
    22 août 2019 - 18 h 52 min

    Le Problème de la gouvernance en Algérie de tout temps a été d’abord moral, et surtout de vision civilisationelle, la crise depuis exactement 40 ans, c’est à dire après la mort de Boumediene, nous avons assisté à Primo la corruption de la classe politique, qui a découvert sous Chadli les Délices de l’economie De marché, avec des trains de vie tout d’un coup ostentatoires, une classe militaire qui a d’abord pris les choses en main, en commençant à distribuer les galons…Général, Général Major…cette nouvelle caste faisant main basse sur d’abord le pouvoir, le renseignement, et surtout l’economie, verrouillant tout, et ne laissant au peuple que des miettes d’initiatives, de libertés d’entreprendre, de penser, et surtout de mettre le pays dans les standard de la mondialisation, des nouvelles donnes économiques, En Algérie nos gouvernants, à l’instar des autres pays qui ont pris le train du développement( qui n’etaient Pas d’ailleurs plus avancés que nous à la fin de l’ère Boumediene), oui nos gouvernants étaient à des années lumières
    Des politiques d’optimisation de l’economie, de la transition énergétique de la coopération régionale, de l’ouverture aux opportunités économiques ( En face de nous l’Europe avec un marché de 400 millions de consommateurs, que nous pouvons intéresser si nous laissons se développer les services), Devellopement de Zones Franches sur La Façade Maritime, pouvant concurrencer le projet Marocain du port de Tanger, attirant les flux commerciaux passant par le détroit de Gibraltar,
    Des projets visant la création d’axes de transport depuis Jijel et arrivant au cœur de l’afrique… sans parler du potentiel astronomique en matière d’agriculture, ou les 35% de la surface Agricole Utile de notre pays n’est exploitée Qu’a 15%…et la liste est longue…
    Mais pour cela ce système pour perdurer, a mis notre pays de misérables gueux à peine sortis des roseaux, enguenillés hiers, fréquentant les cours de tennis et salles de saunas aujourd’hui…qu’ils se sont bâtis à l’ombre des palaces sur le dos du peuple, passant leur WE dans une résidence secondaire quelque part, sur la côte d’azur, au moyen orient ou ailleurs
    Cela les authentiques enfant de ce pays, empreints de l’esprit de leur ailleux, Chouhadas, Moudjahides enfants du peuple humbles, respectueux fidèles au valeurs enseignés, ils ne laisseront plus faire , et jugeront tous ceux qui ont volé, dilapidé…

    Vroum Vroum 😤..
    22 août 2019 - 4 h 20 min

    Je plains le Médecin qui va faire le diagnostic chez FLN Faux moudjahidins… le Médecin à son tour se fera diagnostiquer !!.. .L’ONM à plus de crédibilité tout de même…!

    2
    1
    L'Algérie est malade...
    21 août 2019 - 18 h 22 min

    …de ses falsificateurs bénis oui-oui. Ces gens là, se comportent comme des mercenaires vis-à-vis de son histoire, de ses ressources et de son peuple. Ils ont reconduit le système pieds-noirs dont ils sont toujours nostalgiques et comme eux, ils ne lâcheront leur proie que contraints et forcés. La deuxième République doit nécessairement faire le tri avant de jeter les bases de son fondement.

    14
    Wlid Lebled
    21 août 2019 - 18 h 01 min

    Enfin, El hamdouLiAllah on voit finalement comment cette pauvre Algérie a été gouvernée et par qui! Ces fantoches de FLN & Co. ont décimé tout un pays. En à peine 57 ans, et à peine deux générations on est sur le point de perdre ce pays après 132 ans de cauchemars. On a rien construit, tout est à refaire, plus de 1200 milliards de dollars dépensés, et un minimum de 120 milliards de dollars volés sous forme de retro-commissions avec la bénédiction du FLN, RND, DRS, Ministères, Présidence et tous les Bni-oui-oui de Boutesrika et ils en veulent toujours. Il n’y a pas d’avenir au FLN car c’est ce partie qui a causé la décadence, la déchéance et la destruction de l’Algérie. Klitou Lebled Y’a Serakine, ou Tet-Nahaw Gaa. Gouverner en Algérie est devenu synonyme de népotisme, de régionalisme à outrance. Ils arrivent au pouvoir rien dans la cervelle, réfléchissent comment dépouiller le pays, offrir des postes à leurs moins que riens d’amis et familles, attendent avec impatience une villa, un chauffeur, et le nouveau titre de Si Flern Ben Flen. Voilà ce que c’est le FLN. Par ailleurs, sans le DRS le FLN n’existera pas donc YETNAHAW GAA!

    Jugez-en un peu, depuis 1962 on a pompé le pétrole, soutiré le fer du sous-sol, laisse mourir notre poissons, détruit toute l’agriculture, et importé de quoi nourrir les bouches affamées de tout un peuple et quand ils pleurent on lui balance des tétines pour se nourrir de lait néo-zélandais, et tout ça avec la bénédiction du FLN. Alors vous comprenez Waalach Yatnahaw Gaa?

    Finalement il n’y aura pas de vote parce que notre cher DRS a phagocyté le Panel du Hiwar de Karim Younès. Allez voir qui sont ces têtes et pas de surprise, ces gens ne connaissent que la destruction car construire demande de la matière grise qui leur fait défaut. Tout d’un coup Karim Younès a une équipe composée supposément de Wled Lebled sauf que c’est des harkis de 1er ordre, alors vous comprenez waalach Yatnahaw Gaa?

    Abdel 1
    21 août 2019 - 16 h 58 min

    Toujours cette rente, source de tous les problemes de ce pays. Quand est ce que tous ces parasites se retrousseront les manches et commencent a travailler

    Djemel
    21 août 2019 - 16 h 53 min

    Le FLN d’après l’indépendance est responsable des maux de l’Algérie. Oui il doit disparaitre. Oui on doit faire une enquête sur ses sources de financement.

    copernic
    21 août 2019 - 16 h 14 min

    Front de Libération National ? avoir libéré qui de quoi ? Que fait donc un SG à Paris ?
    Organisation Nationale des Moudjahidines ? Avoir été Moudjahid contre qui ? Que fait donc un ministre à Lyon ?
    2 responsables installés confortablement en France !!!!! c’est vrai Elli Fat Mat .

    9
    1
    ayweel
    21 août 2019 - 16 h 11 min

    les seuls algériens qui ont accomplie, avec amour et honnêteté, leur devoir envers la patrie sont les chouhadas. les anciens moudjahidines ne sont, malheureusement , que des mercenaires. seuls les pirates, les mercenaires et les légions étrangères s’engagent dans une armée, une révolution, pour bénéficier du butin de guerre et des privilèges à vie pour eux eux et leur progéniture. Que chacun de nous, dans son douar, village et ville commence à publier avec les noms, de quoi ont bénéficier et leurs familles, ces valeureux moudjahidines les vrais et les faux, les jeunesse aujourd’hui sera stupéfiée. Ces valeureux moujahidines ont fait des veuves de nos chouhadas des femmes de ménage pour ne peut dire plus, par respect à la mémoire des martyres et de leurs enfants, ce que je dis là c’est en connaissance de cause. le ministère des moujahidines doit non seulement disparaître, mais tous les responsables des kassmettes au niveau national doivent être appelé à la barre pour justifier les biens qu’ils ont acquis au nom du fln. c’est eux qui ont été à l’origine de Elissaba. de même aussi le sigle FLN doit être restitué au peuple, sa place est dans le musée et l’histoire noble de notre pays et non entre les mains des voleurs et destructeurs de notre pays.

    6
    1
    Abou-Kaci
    21 août 2019 - 15 h 10 min

    Il a quand même raison que le ministère des moudjahidines doit audité à loupe pour déterminer ou est parti tout l’argent énorme du budget alloué à ce ministère.

    Abou-Kaci
    21 août 2019 - 15 h 07 min

    Il a toujours l’air aussi agressif qu’un chien enragé tenu en cage depuis très longtemps. Plus l’air d’un voyou que d’un homme politique.

    Le Bédouin
    21 août 2019 - 13 h 35 min

    Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour mérité cette situation ou d’ex voyous s’emparent des commandes d’une république de quarante millions d’habitant;regardez et apprécié cette tète de voleur de poules; nous sommes revenus a l’age de pierres voir plus loin; existent ils d’Algériens de souche dans ce pays aux mains, si c’est oui pourquoi vous ne chassez pas cette espèce de rats de taupes qui pourrissent la vie de nos citoyens

    26
    1
    Vangelis
    21 août 2019 - 13 h 34 min

    Il est à relever que chaque organisation qui avait soutenu l’ex fakhamatouhoum et le régime depuis sa naissance dès l’indépendance, voyant le danger de ne plus se goinfrer, tire vers elle la couverture vu que la table de victuailles se vide.

    Toutes ces organisations satellitaires du régime, sans aucune exception, ont mis le pays dans cet état où l’on voit maintenant, et heureusement, des citoyens par raz le bol, sortir manifester contre toutes les dérives de ce régime.

    Aucun homme, aucune femme, qui ont dans un passé récent fait motus et bouche cousu, ne doit échapper à son sort, celui d’être rejeter dans la poubelle de l’histoire de l’Algérie.

    13
    1
    Zombretto
    21 août 2019 - 12 h 15 min

    Le système rentier n’est pas seulement à l’origine de cette guerre ouverte entre le FLN et l’ONM, il est à l’origine de TOUS les problèmes de l’Algérie. A cause des revenus des hydrocarbures, le pouvoir n’a jamais eu besoin du peuple pour ses finances, au contraire le peuple a toujours été une charge pour lui. Il s’est donc toujours comporté envers le peuple avec un immense mépris et une autorité rigoureuse, comme un père méchant, ignorant et avare envers ses enfants. Surtout, à cause des béquilles de la rente, le pouvoir a empêché toute culture et toute économie basées sur le travail de jamais voir le jour en Algérie. J’espère me tromper, mais il est bien possible que ce soit trop tard maintenant, quelle que soit l’issue du hirak. La rente pourrait s’avérer être un poison mortel sans antidote.

    11
    1
    Karamazov
    21 août 2019 - 12 h 01 min

    Moua j’aurais écit  » le FLN et l’ONM à l’origine du système rentier ». Les uns et les autres se tiennent ! Quoi que si on se débarrassait de la rente on se débarrasserait des deux autres alors que l’inverse est moins sûr.

    7
    1
    Tata
    21 août 2019 - 11 h 59 min

    Le FLN s’est érigé en mode de gouvernance et ses résidus se sont dispersés dans d’autres partis à l’instar de Benflis et dans des associations même patronales. Donc FLN au musée et tous ceux qui l’ont gouverné dans le passé doivent être écarté.

    10
    1
    Anonyme
    21 août 2019 - 11 h 44 min

    Le FLN et le ministère des anciens moudjahidines doivent disparaître…
    Y en marre de cette rente à vie!!!!
    Tout le peuple algérien a participé à la libération du pays, sans le peuple les anciens moudjahidines ni personne d autres n auraient rien pu faire!!!
    Alors arrêtons cette vache à lait qui ne sert que les opportunistes…..

    25
    2
    LE VRAI FELLAG
    21 août 2019 - 11 h 12 min

    Si demain on organise un référendum la majorité des Algériens voteraient pour la dissolution du parti FLN cher a nos parents et grands parents;ainsi a l’histoire de notre mère patrie,ce parti a été sali est trainer dans la boue sale;par des Harkis et leurs fils;aussi par des Algériens fraichement naturalisés,l’exemple du clan d’Oujda et aussi le clan Gabès de Saidani voleur de poules,sinon comment puisse laisser le parti qui represente la Nation Algérienne aux mains des personnes Ripoux; comme Saidani;Ould abbès;et meme Belkhadem;trouvez vous juste qu’une personne comme Mr Djemai l’un des plus corrompu s’empare de la présidence de l’Assemblée;trouvez vous normal; que Tliba et le sous chef du parti FLN;sa donne la nausée meme a nos pire ennemis;nous sommes pas maitre chez nous,nous sommes toujours dirigés par les ennemis de la Nation;ça suffit maintenant;on a marre cinquante ans de misère et de souffrance

    30
    1
    Anonyme
    21 août 2019 - 10 h 29 min

    Le FLN post indépendance devrait reprendre son sigle d’origine : L’OAS.

    19
    2
    anonyme
    21 août 2019 - 10 h 24 min

    ils sont à dissoudre tous les deux

    18
    1
    Anonyme
    21 août 2019 - 10 h 21 min

    La guerre est finie depuis le 19 Mars 1962,mais pour certains qui n’ont pas pris part ou étaient carrément du côté de l’ancien ennemi elle doit continuer pour assurer leur avenir et…celui de leurs enfants.C’est un formidable fond de commerce qu’exploite « la famille révolutionnaire » pour continuer à accumuler des privilèges qui ne se justifient plus 57 ans après l’indépendance.Ils pompent de façon éhontée les maigres ressources de l’Etat et continuent à glorifier le système rentier générateur de beaucoup de maux dont souffre l’Algérie de 2019 et ses 43 millions d’habitants.Certes il est de notre devoir de vouer une reconnaissance éternelle à ceux qui ont libéré le pays du joug colonial mais sans tomber sous le joug d’un autre colonialisme qui ne dit pas son nom.Il est temps de remettre les pendules à l’heure et donner ses droits au citoyen qu’une caste pour sauvegarder ses privilèges veut priver.

    18
    1
    TAYEB EL DJILLALI
    21 août 2019 - 9 h 31 min

    Le fln de tliba pretend avoir 4millions d hommes derriere lui ,alors pourquoi a t il peur de changer de sigle.Tliba saidani belkhadem ont ils un passe historique avec le fln que Hocine Ait Ahmed du ffs?

    21
    1
    ABOU NOUASS
    21 août 2019 - 8 h 21 min

    (…) Ce monsieur demande à ce que ce parti FLN ,utilisé durant 57 ans de règne par tous les malfrats spoliateurs des algériens, à des fins mercantilistes, qui ont tissé leur toile d’araignée pour créer un vaste réseau népotique et ruiné de ce fait le pays.

    Et c’est ce que réclame aussi tout le peuple algérien bon sang !!!!!!!!!!! (…) Ce parti doit rentrer au musée pour ne plus en sortir !!!!!!!!!!!

    18
    1
    Zaatar
    21 août 2019 - 7 h 15 min

    Nous y voilà au grand jour. On découvre (comme si on ne le savait pas) que tout ce qui motive tout le monde, individuellement et familialement, c’est l’enrichissement, l’argent, les intérêts divers ou qu’ils soient…etc. Voilà donc avoué d’une certaine manière ce qui pousse un peu chacun à faire partie du pouvoir ou travailler pour le pouvoir. Le remplissage des poches et des comptes en banque. Ce qui est tout à fait naturel, c’est dans les gènes de l’homme et c’est ce qu’on a toujours dit. Donc la bataille tourne bien autour de s’accaparer la rente et non pas autour de frayer un chemin vers le bien de l’algerie. C’est ce qui s’est passé durant la guerre de libération et l’indépendance, c’est ce qui s’est passé en 65, et aussi en 79 et 88, c’est ce qui s’est répété en 92, en 99 et c’est ce qui se répète en ce moment en 2019.

    29
    2
    ben
    21 août 2019 - 7 h 13 min

    FLN AU MUSE .
    DJEMAI EN PRISON AVEC TOUTE SA SMALA

    35
    2
    Anonyme
    21 août 2019 - 7 h 06 min

    IL N AI JAMAIS TROP TARD POUR BIEN FAIRE.LE SIGLE FLN APPARTIENT AU PEUPLE…AU MUSÉ…VOUS PILLER LE PAYS.TRAITRE A LA PATRIE..TOUS DEHORS.LE PEUPLE VOUS BANNIS.EL HARRAH VOUS ATTEND..TRAITRES.VOLEURS.

    34
    2
    Anonyme
    21 août 2019 - 6 h 51 min

    Le fln doit partir au musée. La il n y a pas. D autres solution. Il faut qu il aille au musée epicitou. Tout les malheurs du pays sont due à ce fln de pourritures de voleurs de prédateurs d avant platrisme de ventrisme de chitisme de khortisme de mensongisme etc…. sans le fln au musée, l Algérie ne sera jamais une Algérie démocratique ….. epicitou. Donc le fln au musée …dissolue dans un bain d acide.
    L autre organisation des moudjahidines doit rester une association comme toutes les association pour revendiquer ce qu ils veulent , c leurdroit absolue…ils n’auront plus le droit de regards dans les affaires de l état. Le ministère des moudjahidines doit disparaître aussi..

    27
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.