Les étudiants répondent à Gaïd-Salah : «Nous exigeons un Etat civil !»

AGS étudiants
Citoyens et étudiants exigent le départ de Gaïd-Salah. PPAgency

Par Mounir Serraï − Les étudiants étaient encore nombreux à sortir aujourd’hui dans les rues de plusieurs villes du pays pour réaffirmer leur détermination à poursuivre leur combat pour le transfert du pouvoir au peuple. Et comme chaque mardi depuis maintenant vingt-sept semaines, les étudiants apportent des mises à jour à leurs slogans, selon l’évolution de la situation politique.

C’est ainsi qu’on voit bien des pancartes sur lesquelles est écrit : «Koulna marhala intikaliya machi marhala intikhabiya (nous avons dit une période de transition et non une période électorale).» Les étudiants ont donc bien répondu au chef d’état-major de l’ANP, qui refuse toute période de transition limitant la sortie de crise à une simple opération électorale.

De la place des Martyrs, où ils ont commencé leur 27e marche pour un changement radical du système politique, les étudiants ont bien entonné des slogans favorables à une période de transition et à l’instauration d’un Etat civil. Ils ont réitéré leur rejet du dialogue prôné par le pouvoir qui vise, selon eux, à organiser une nouvelle élection pour maintenir le système politique en place sans changement.

Les étudiants, rejoints par de nombreux citoyens, ont ainsi vivement dénoncé les manœuvres du pouvoir pour faire passer son agenda à travers «un simulacre de dialogue».

Les étudiants ne se sont pas détachés, non plus, de leur slogan fétiche, à savoir «Dawla madania, machi askaria» (Etat civil et non militaire). Ils ont aussi scandé haut et fort des slogans contre le racisme et la stigmatisation des Kabyles. Les étudiants ont également fustigé le chef d’état-major de l’ANP, qu’ils considèrent comme «opposé» aux revendications du peuple.

Malgré le soleil et la forte chaleur, les étudiants ont marché de la place des Martyrs jusqu’à la place Audin, sous un impressionnant dispositif sécuritaire.

Même topo dans les autres villes du pays où les étudiants maintiennent le seuil de leurs exigences politiques au même niveau, en considérant qu’aucun changement ne peut intervenir avant le départ de tous les symboles du régime. Ils réclament le transfert total du pouvoir au peuple algérien, avant une transition politique qui permettra la mise en place d’un nouveau système démocratique, basé sur le droit.

M. S.

 

Comment (37)

    Au boulot
    28 août 2019 - 21 h 03 min

    Mais vous avez votre état civil! l’Armée n’a pas dit :je veux présider, commander le pays !
    Elle use juste de son rôle protecteur d’une nation proche du chaos!
    Passons aux élections et restons vigilants en réactifs!
    Ne pas élire des représentants de partis politiques mais des instruits.
    Quel prétendant a déjà prévu son gouvernement ? c’est cela qui nous intéresse : quels seront les Ministres et Cie. Le Président peut être un sage symbolique, surtout PAS DE RELIGIEUX (mordu) d’accord, mais l’executif doit être compétent !
    Vice-président, Premier Ministre et Ministres hors du terreau habituel !
    Le peuple pourra toujours décider, en exigeant l’abrogation de certaines Lois et le vote de nouvelles…
    Exorcisez les pauvres âmes robotisées par des croyances d’un autre temps.
    Quittez tout les Partis et que le Hirak soit la seule opposition forte et honnête, ne nous dispersons pas.
    C’est trop facile qu’un prétendant au fauteuil donne un sigle à son mouvement et se voit déjà au sommet.
    Le Diable peut se présenter sous différentes formes…comme en Chechia ou en tenue moderne…
    Notre population n’est pas comparable intellectuellement à celles de pays démocratiques , développés ou Technologiques (Russie, Chine…)
    Nous on a été cimentés par la religion et l’arabisation au sens retrograde.
    On peut être musulmans sans mêler religion et politique, droit…et ON peut aussi user de la langue Arabe (avec le Français…pour le développement) mais sans la coller au moyen -orient, à l’Islam et aux Ligues inutiles.
    La vérité, l’occident ne veut pas le développement de l’Afrique…c’est connu ! Mais les émergeants non plus, car ils ne veulent pas d’autres concurrents, sinon pourquoi ni la CHINE Russie n’ont pas pensé à créer une sorte de pays non-alignés pour s’opposer aux capitalistes??? surtout par ces temps-çi de sanctions et guerres commerciales !!!
    Les guerres, la religion, les separatismes et l’arriération mentale et technologique les nourrit ! bonsoir.

    4
    2
    samra
    28 août 2019 - 19 h 46 min

    Depuis le début sur les photos des manifestations je vois que 90% de femmes environ sont voilées…comme un peu partout d’ailleurs, vous parlez de liberté ?
    On se croirait dans les banlieues Européennes avec des « beurettes » sans instruction qui ont trouvé leur identité dans le hijab (mode) et pour qui la seule voie reste le mariage, facilité par ce bout de tissu, afin de réaliser sans le savoir, les attentes démographiques (consommateurs basiques) du pays concerné.
    Bien entendu, si on leur demande leur avis, elless ont intégré avec le voile des réponses prévues à cet effet, mais qu’on peut qualifier de motivations erronnées, contre-productives et malhonnêtes.
    !!!!!!! Je ne pense pas qu’on puisse comprendre le sens profond du Coran sans avoir une certaine instruction polyvalente…!!!!!!!

    Anonyme
    28 août 2019 - 15 h 35 min

    La seule solution, car là le garçon il est prêt à finir sa vie sur le trône, c’est l’intervention de l’armée mais acceptera-t-elle de rendre le pouvoir aux civils comme au Soudan ?

    4
    1
      azul
      28 août 2019 - 16 h 38 min

      tu veux dire un coup d état militaire?

        Anonyme
        28 août 2019 - 22 h 32 min

        Azul, les algériens n’ont plus rien à perdre.

        2
        1
      azul
      28 août 2019 - 19 h 19 min

      jai un presentiment que le future president (e) sera une femme

      2
      2
        djil
        28 août 2019 - 20 h 08 min

        Pour plaire à l’air du temps occidental, et pourquoi pas un…c’est bien vu chez fafa et Cie .
        On élira celui ou celle qui a des bagages et qui nous semblera honnête et INCORRUPTIBLE : On peut rêver vous alliez me dire?

    Lghoul
    28 août 2019 - 13 h 18 min

    Ce GS est pret a mettre l’Algerie a feu et a sang pour sauver sa peau et celle de sa famille. Il a 80 ans, donc l’ANP ainsi que la justice DOIVENT le destituer de ses fonctions et le forcer a prendre sa retraite car mettre un vieux a la charge d’une telle institution si sensible tout en mettant des jeunes officiuers dehors, c’est comme si on donne volentairement un poignard a un enfant. Ensuite a-t-il le droit d’etre vice ministre de la defence quand le ministre de la defence, son patron, boutef est en touche ? Parlez nous donc de la constitution et des lois du travail et des retraites SVP !st pret a mettre l’Algerie a feu et a sang pour sauver sa peau et celle de sa famille. Il a 80 ans, donc l’ANP ainsi que la justice DOIVENT le destituer de ses fonctions et le forcer a prendre sa retraite car mettre un vieux a la charge d’une telle institution si sensible tout en mettant des jeunes officiuers dehors, c’est comme si on donne volentairement un poignard a un enfant. Ensuite a-t-il le droit d’etre vice ministre de la defence quand le ministre de la defence, son patron, boutef est en touche ? Parlez nous donc de la constitution et des lois du travail et des retraites SVP !

    8
    3
    Simple citoyen
    28 août 2019 - 10 h 21 min

    Le discours du chef des armées à partir d’Oran, est de nature à élargir le fossé entre l’ANP et la population.
    Pendant que les Algériens réclament un changement de régime, le chef des armées ne veut entendre parler que des présidentielles urgentes, or ce discours est contre productif.

    Désormais, le chef des armées a devant lui deux options : ne plus prononcer de discours sur la crise et laisser la classe politique régler la crise, mais à coup sur ça sera la pagaile. Deuxième alternnative, et la moins mauvaise, le chef des armées doit prendre son courage à deux mains et prononcer un vrai discours à la nation comme tout responsable devant prendre ses responsabilités devant l’histoire. Dans ce discours, il doit avouer que pour diverses raisons ; l’ANP détient le vrai pouvoir du pays depuis toujours. Que certains présidents cooptés et imposés au peuple sont un échec ( Bendjdid, Zeroual et Bouteflika), et que la sous-traitance des affaires publiques au différents DRS est catastrophique comme tous les pouvoirs de l’ombre. Un tel discours de vérité va créer un nouveau pacte républicain implicite entre la société civile, la société politique et l’ANP pour envisager l’avenir avec sérénité. Un discours de vérité doit ouvrir les portes à l’instauration d’un nouveau régime de gouvernance qui doit correspondre aux aspirations profondes du peuple algérien. Cette nouvelle gouvernance, doit s’appuyer sur des institutions fortes, dans lesquelles va se conjuguer ; compétence, liberté et responsabilité et surtout un équilibre des pouvoirs et s’engager dans les alternatives démocratiques gauche / droite comme toutes les grandes démocraties. Dans l’hypothèse heureuse d »une telle démarche tout le monde sortira par le haut.

    8
    5
    ABOU NOUASS
    28 août 2019 - 8 h 59 min

    Etat-Civil oui, il y en aura un , qu’il le veuille ou non !
    Dégagisme total des prédateurs oui et même si ce sera longtemps !

    La pertinence des exigences , pacifiquement s’entend, de notre jeunesse et son altruisme envers notre pays, reflète l’altérité absolue des propos condescendants du représentant de notre pauvre armée qui ne mérite en rien d’avoir un chef si pathétique est pitoyable à souhait.

    Combien de dictateurs bombant le torse devant ses concitoyens ont chuté lamentablement très bas , soit passés de vie à trépas , soit mis au cachot ou éxilés et déshonorés.

    Mais Gaïd salah , fort de sa vison débile à vouloir pérenniser ce système chancelant, va droit dans le mur et emportera avec lui tous ses opportunistes courtisans.

    Quant on ne sait que dégainer devant un interlocuteur désarmé , il risque de retourner l’arme contre lui, un jour. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    12
    6
    Brahms
    28 août 2019 - 3 h 35 min

    En France, vous bossez pour l’État qui vous pompe 45 % de vos revenus sous forme de taxes et d’impôts (directes et indirectes). Ne pas croire que la France c’est du gâteau, il y a beaucoup de générations qui se sont sacrifiés pour que celle de 2019 puisse apprécier ce qui a été fait jusqu’à maintenant. En Algérie, on fait la chasse aux voleurs pour trouver des boucs émissaires mais à un moment donné, les citoyens devront travailler 8 heures et + par jour pour faire avancer le pays. L’armée est donc un faux problème.

    15
    23
    Zaatar
    27 août 2019 - 21 h 40 min

    Depuis le temps qu’on le dit. Notre société est pourrie jusqu’à la moelle. Même en écartant Gaid Salah on n’aura pas résolu le problème. D’ailleurs ils sont nombreux, et dans le civil et dans le militaire, a se préparer à l’après Gaid Salah et les coups bas et coups fourrés ont déjà commencé. C’est comme durant la guerre de libération. L’égoïsme de tous, l’avidité de tous a vouloir s’enrichir à tout prix fera sombrer le pays dans les abîmes. La seule issue réside en l’armée de quelques généraux encore intégres qui mettront hors d’état de nuire Gaid Salah d’abord, pour ensuite redresser tout le monde a la poutine en érigeant un système basé sur le travail et rien que le travail au bénéfice du pays.

    14
    13
      Lghoul
      28 août 2019 - 13 h 52 min

      Ya Si Zaatar – On doit toujours commencer par quelque chose et a quelque part, non ? Si on leve les bras et on se rend a la premiere minute, on se suicide volontairement. Ce type d’idées se retrouvent la plupart du temps chez les gens passifs et fénéants. Des gens qui n’osent pas lever le petit doigt pour porter la cuillere dans leur bouche. On ne doit etre ni fataliste et ni supersitieux. On doit toujours combattre jusqu’a la fin, jusqu’a la derniere energie. Les memes idees ont aussi circule avant la guerre d’Algerie. Des gens ne voulaient prendre les armes pour faire la revolution, en particulier les bachaghas et tous les bras cassés. De toutes facon, l’Algerie ne SERA jamais pire que dans l’était ou elle a été pendant 57 ans. Si on a attedu 57 ans, on pourra facilement encore attendre 1/2 ans. C’est l’avenir de plusieurs générations qui esrt en jeu. On ne doit pas etre egoistes. En plus, pour la premiere fois dans son histoire, le peuple algérien se comprend et comprend qui est son vrai ennemi: LE SYSTEME. Ensuite, tout futur corrompu doit reflechir 10 fois avant de mettre sa main dans le coffre Algerie car il pourra etre ratrappé un jour et etre mis au cachot comme toute cette horde de requins résidents d’el harrach. Donc les resutats du Hirak sont POSITIFS jusqu’au bout et la victoire finale poussera l’Algerie a un état de droit, le premier dans le tier monde qui sera l’exemple au monde et a l’histoire des révolutions pacifiques . Pour ce qui est de l’affirmation: « Notre société est pourrie jusqu’à la moelle »- l’algérien en paticulier s’adapte rapidement. Il suffit juste de lui monter le chemin et le guider et ce n’est pas les exemples qui manquent. Dans l’état on l’on est aujourd’hui, on doit toujours considérer que notre verre est a moitier PLEIN – JAMAIS a moiter vide ! Car rien ne se gagne en s’allongeant eternellement sur un lit – de mort. On doit bouger et activer sinon personne ne frappera a notre porte si on tombe a terre dans le futur.

      5
      3
        Zaatar
        28 août 2019 - 14 h 44 min

        Rendez moi alors la réponse lorsque vous aurez réussi…

        2
        4
          Lghoul
          28 août 2019 - 17 h 51 min

          On est deja mieux que pendant l’ere de boutesrika (la corruption fait trember). Des jours meilleurs pour les gens patients sont une certitude..

          3
          1
          Zaatar
          29 août 2019 - 7 h 28 min

          Ne jamais vendre la peau de l’Ours avant de l’avoir tué. Pour l’instant c’est l’homme de main de bouteflika qui est l’homme fort du pays. Il a le pouvoir suprême sur toutes institutions et il veut appliquer sa feuille de route. Il y a un bras de fer avec le peuple certes mais l’avenir reste incertain. Les plus avertis prédisent déjà une grave crise économique…et rien ne dis que même si ce pouvoir est délogé il n y aura pas un autre identique et ce pour deux raisons. La première est que le pays a connu ce phénomène avant l’indépendance, la seconde est que toutes les générations post indépendance ont été façonnées par ce système et élevées à la distribution de la rente. L’avenir nous le dira, peut-être sous peu, peut-être dans un siècle et demi à deux.

          Farida
          29 août 2019 - 7 h 31 min

          Zaatar  » lorsque VOUS aurez réussi… » – Oui NOUS REUSSIRONS – SANS TOI – et tout tes supports de la mangeoire.

          2
          2
          Zaatar
          29 août 2019 - 9 h 24 min

          @Farida,
          Je vous le souhaite de tout coeur de réussir et même sans moi pour te faire plaisir. Reste que pour le moment ça n’en prend pas le chemin et vous conviendrez qu’après 6 mois de révolte on peut encore passer 6 autres mois dans la même situation et le même statu-quo pour la bonne et simple raison qu’a l’heure actuelle on ne pourra jamais déloger l’armée. Il faudrait qu’elle se saborde pour que ça soit le cas. Ce qui est loin d’être évident à l’heure actuelle . D’où mon assertion  » vous me répondrez lorsque vous aurez reussi ».

          1
          1
          Lghoul
          29 août 2019 - 10 h 52 min

          Zaatar
          29 août 2019 – 7 h 28 min – Je pense qu’il est impossible d’extrapoler entre le passé et le présent. Nous sommes en 2019 et l’information circule si vite que personne ne pourra loger un mensonge pour cacher la vérité. Ajoutez a cela la majorité du peuple algérien: 70% ont moins de 45 ans. On voit bien que les parametres humains et sociaux sont bien differents.

    mila
    27 août 2019 - 19 h 20 min

    L’Armée peut bien entendu aider le pays dans ce domaine afin de ne pas sombrer dans le chaos.
    Mais il ne faut pas se sentir obligé de caresser les islamistes au lieu de plutôt les taper sur la tête une fois pour toutes.
    Le danger vient des illétrés qui rêvent d’un état arabo-islamique arriéré, car les instruits et gens intelligents, eux, visent avec sérénité une vie équilibrée, une sorte de démocratie sans ses excès contre nature…
    Donc: Une gouvernance sans religion, ni arabisation, ni subventionnement à outrance.
    Sinon la chute sera vertigineuse .

    103
    12
    Anonyme
    27 août 2019 - 19 h 08 min

    Sergent GARCIA alias Gaid SALAH est-il réellement un allié du peuple et ses propositions sont-elles réellement une solution pour le pays ?
    Après l’arrestation arbitraire de l’authentique Moudjahid BOUREGAA sur ordre de Gaid SALAH, voici en dessous une info relayée par certains médias du pays qui permettent fort d’en douter :

    « Un capitaine de la marine marchande emprisonné après avoir dénoncé « le monopole des Emiratis sur les ports algériens »

    Hamza Djaoudi, jeune capitaine de la marine marchande, a été placé sous mandat de dépôt, jeudi dernier, à la prison d’El Harrach après avoir posté une vidéo sur Youtube, où il dénoncait le monopole de la société émiratie DP World dans la gestion des ports algériens, rapportent certains médias du pays

    Dans sa vidéo, Hamza Djaoudi, a appelé ses collègues à la désobéissance civile à partir du 1er septembre. « Cette société (DP Wordl, ndlr) s’offre 70% des bénéfices des ports algériens. On est colonisés économiquement », a déclaré le jeune capitaine.

    103
    17
      Bac-moins-8
      27 août 2019 - 20 h 07 min

      Anonyme 19h08 et les autres amis commentateurs
      « Sergent GARCIA alias Gaid SALAH » : il a un autre alias qui lui va à merveille : Bac-8 (Bac moins 8) . Explication: son niveau d’instruction, qu’il n’a pas démenti, et communément admis est la 4ème année Primaire, à vrai dire « Cours élémentaire 2ème année », du temps de l’école coloniale qu’il a fréquentée. Il est donc à 8 ans avant le bac. Donc Bac-8, CQFD

      12
      8
    Anonyme
    27 août 2019 - 19 h 05 min

    PAS QUESTION DE MARCHANDER MA LIBERTÉ ET MES DROITS NI LES PERDRE POUR OU PAR QUICONQUE

    47
    9
    Anonyme
    27 août 2019 - 18 h 15 min

    On apprend qu’un jeune capitaine de la marine marchande Algérienne a était incarcéré à El Harrach pour avoir dénoncé le monopole des chers Émiratis du sergent Garcia sur les ports de notre pays !D’après les grenouilles de Bénitier du Cro-Magnon Gaid dont leur présence se raréfie sur les forums d’expression libre à commencer par Muppets ,Le Patriote ,Amirouche etc etc il n’aurait aucun lien avec les baboucholatres Émiratis et ne leur ferait jamais allégeance car il est d’une probité sans égal !!AHHAHAHA on voit en effet que les intérêts économique de votre Âne Bâté c’est avant tout assurer la pérennité du système et de son compte bancaire .

    27
    14
    VOSTAF
    27 août 2019 - 17 h 20 min

    Un état civil et c’est non négociable.

    38
    15
    Anonyme
    27 août 2019 - 17 h 12 min

    La question qui doit tarauder bon nombre de mes compatriotes parmi tant d’autre bien sur ,est,Gaid Salah n’est il pas en train de suivre la feuille de route de son icône Boutef à son retour de Genève?qui a en mémoire la dévotion et les courbettes de Gaid devant le gâteux Boutef justement à son retour de l’hôpital de Genève et voir par la même occasion Gaid lire son papier sans lever sa tête ?les images ne trompe pas sur la personnalité de ce général mais surtout elle nous montre qu’il n’a aucune surface intellectuelle et aucune autorité pour diriger quoique ce soit en l’occurrence les destinés du pays .

    73
    11
    Abou Stroff
    27 août 2019 - 15 h 43 min

    je l’ai déjà écrit et je le répète:
    – gaïd salah est un has been et un facteur de blocage de toute évolution vers le progrès
    – gaïd salah et ceux qui le conseillent n’ont pas les moyens intellectuels nécessaires à la compréhension de la dynamique qui s’est mise en branle le 22 février.
    – gaïd salah traîne un nombre impressionnant de casseroles et ne peut guère participer et encore moins diriger la destruction systématique du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation dont il est l’un des heureux bénéficiaires.
    – l’élection d’un président, dans les conditions actuelles revient à « élire » un hurluberlu qui ne peut être qu’un nouveau fakhamatouhou au service des rentiers et des prédateurs du système.
    moralité de l’histoire: étant donné qu’à mon humble avis, il n’y a, au sein de la formation sociale algérienne, ni société civile, ni citoyens et encore moins de partis politiques au sens classique du terme, il me semble que seule la haute hiérarchie militaire, structure exhibant des caractéristiques de modernité peut diriger un processus de déconstruction du système rentier et d’éclosion des conditions requises à la domination puis à l’hégémonie d’un système basé sur le travail (le capitalisme, en l’occurrence) comme valeur essentielle autour de laquelle graviteront tous les processus qui font vivre une formation sociale.
    PS: il est inutile, d’ajouter que gaïd salah ne fait pas partie de la « haute hiérarchie militaire » à laquelle je fais allusion

    35
    19
      Anonyme
      27 août 2019 - 16 h 36 min

      Le sergent Garcia et les néandertaliens de son état major n’ont aucune surface intellectuelle effectivement ,mais de la à penser qu’il n’y a aucune figure civile capable de prendre les destinés de l’Algérie ,permettez moi d’émettre un doute.Comment voulez vous que des figures du Hirak et dieu sait qu’il y en a ,puisse émerger si la presse Algérienne ne leur offre pas une antenne ?La situation de la presse en Algérie est plus que débilitante,voir une telle incurie médiatique quasi généralisée, c’est quand même sacrément dissonant. Où sont les “intellectuels” et autres “éditorialistes” pour s’indigner devant la violence quasi militaire que subissent des hommes et des femmes, voire des lycéens, tous dans leur très grande majorité pacifiques ? Depuis plus de 7 mois que le mouvement populaire Algérien a commencé on compte plusieurs milliers d’arrestations arbitraires, contraires a tous les principes du Droit .Les procès en comparution immédiate sont devenus la norme, des monceaux de gens normaux et comme il faut, sans aucun antécédent judiciaire sont condamnés sur du vent, on les empêche de manifester en exerçant sur eux les pires brimades et humiliations,leurs droits élémentaires sont piétinés,mais qui en parle? Être un journaliste traditionnel fiable en Algérie implique un certain nombre de règles de base, notamment propager le mythe selon lequel ils sont les bons ; se conformer aux exigences de la richesse et du pouvoir ; garder la tête baissée,baisser sa culotte , et ne jamais défier l’autorité de manière profonde ou soutenue ; et s’abstenir de toute discussion publique sur ces règles sinon vous connaissez la suite!!

      36
      13
        Abou Stroff
        28 août 2019 - 10 h 19 min

        primo, permettez moi de vous remercier de me lire.
        secundo, je pense que la dichotomie avancée en termes de civils d’une part et de militaires, d’autre part, est, d’une part, inopérante et d’autre part, incongrue dans la mesure où elle (la dichotomie) ne cerne pas la contradiction principale du moment.
        en effet, je pense que la crise en Algérie est la crise du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation (système qui représente le monde ancien qui ne veut pas mourir) qui nous avilit et nous réduit à des moins que rien.
        si cette hypothèse est vraie, alors, le dépassement de la crise requiert, la neutralisation effective des couches rentières (certaines portent des casquettes et d’autres pas) qui empêchent la formation sociale algérienne de progresser et de réintégrer l’histoire humaine qui repose sur le travail (seul le travail permet à l’homme de saisir la tridimensionnalité du temps et de s’humaniser) et non sur la consommation non-productive de la rente.
        ceci dit, il me semble que les forces du changement, qui aspirent à la construction du monde nouveau, se trouvent aussi bien chez les « civils » que chez les « militaires ».
        cependant, je pense que le système rentier n’ayant pas permis la constitution d’une société civile (au sens de Marx et/ou de Gramsci) et l’émergence du citoyen en tant qu’acteur effectif au sein de cette dernière (je ne mentionne pas les partis politiques qui n’ont de parti politique que le nom), seule l’armée peut exhiber le noyau duquel émergera une direction apte à déconstruire le système rentier.
        PS: il me parait inutile, encore une fois de mentionner que gaïd salah appartient au monde ancien qui ne veut pas mourir et ne peut point participer et encore moins diriger la mouvement de déconstruction auquel aspirent toutes les forces acquises (civiles ou militaires) au changement.

        8
        5
    C'est quoi la différence entre un voleur ordinaire et...
    27 août 2019 - 14 h 48 min

    …un voleur politique? Le voleur ordinaire est celui qui commet des pickpockets (le voyou taa El Houma). Et le voleur politique est celui qui vous vole votre vie, vos rêves, votre avenir, votre savoir, votre salaire, votre éducation, votre santé, votre force etc…mais la différence entre ces deux cas c’est que le voleur taa El houma vous choisit pour vous voler alors que le voleur politique c’est vous qui le choisissez pour vous détruire le restant de votre vie. Et l’autre malheur qui vous frappe c’est que le voleur ordinaire est tabassée au commissariat ensuite mis en prison alors que le voleur politique est PROTÉGÉ PAR LA POLICE. Aujourd’hui nos apparatchiks au FLN/DRS souhaitent vous voler pour les 20 prochaines années. Oulach El vote, oulach Esmah, oulach rien du tout. Nous voulons une chose, PARTEZ TOUS et laissez nos enfants, la future génération et ce pays tranquille, est ce que j’exagère, est ce que ce peuple essaye de vous voler? Est ce que ce peuple souhaite vous détruire? Pas du tout! Il souhaite une chose: ROUHOU GAA. Vous avez eu 57 ans, vous avez détruit un beau pays, vous avez volé, quoi d’autre? JE NE VOTERAI PAS JUSQU’À CE QUE CETTE ISSABA DÉGAGE, BEDOUI en 1er. Ayez au moins un petit amour pour ce pays, un geste, petit soit il et partez pour l’amour du ciel! Prenez l’argent, gargariser-vous et vous enfants et partez pour qu’une génération bâtisse ce que vous n’avez pas su faire.

    62
    11
      azul
      27 août 2019 - 18 h 32 min

      justement c’est là ou est le problème
      ils ont plusieurs portes de sortie
      laquelle choisir?
      vous savez c’est pas évident de faire le bon choix

      7
      3
    Anonimaoui
    27 août 2019 - 14 h 23 min

    Depuis plus de six mois que nous entendons les mêmes slogans et paroles des deux parties en conflit heureusement pacifique. Le pouvoir en place veut imposer des élections présidentielles sous son autorité bien sûr et le mouvement populaire exige le départ de tous avant toute chose. Ces deux positions opposées ne peuvent durer longtemps sans arriver un jour ou l’autre à une confrontation plus franche . Comment ça va se faire ? Ça ne peut que se dégrader dans un proche avenir.

    16
    50
    TOP 16
    27 août 2019 - 13 h 50 min

    Ça suffit 132 ans en état de guerre 57 ans de junte militaire, laissez nous soufflé un moment Messieurs les Généraux SVP,

    26
    19
    Felfel Har
    27 août 2019 - 13 h 43 min

    Réponse sensée du Hirak aux élucubrations du général qui ne trouve rien d’autre à proposer que seriner les vieilles rengaines. Il innove toutefois en encensant le machin de Karim Younès, que tout le monde sait soumis à l’État-Major et dont l’objectif est de ne rien négocier sauf l’organisation des élections présidentielles, présentées comme la panacée, la solution-miracle.
    Le peuple est logique, sage et patient, l’êtes-vous, général? Nous voulons d’abord bâtir la nouvelle maison Algérie avant de désigner son locataire, pas l’inverse. Ce serait une aberration!
    Le peuple vous répond en reprenant ce mot d’ordre que Victor Hugo a popularisé dans Les Misérables: « Ni despotisme ni terrorisme. Nous voulons le progrés en pente douce. » Nous exigeons une vraie république démocratique où Liberté, Justice et Prospérité se conjuguent au quotidien. Elle se concrétisera bientôt inch Allah, avec ou sans vous, et même contre vous et votre clan.
    Nous ne vous laisserons pas faire, nous nous laisserons pas faire car nous avons appris de Montesquieu que « le despotisme est un régime où un seul, sans loi et sans règle, entraîne tout par sa volonté et par ses caprices. » Nous mettrons fin à un pareil régime que vous semblez affectionner!
    Finalement, à votre âge vous devriez plutôt penser à l’empreinte que vous laisserez dans l’Histoire. C’est l’heure de tirer votre révérence, vous faites obstacle à tout progrés en matière de sortie de crise. Voilà de quoi vous donner à réfléchir, lisez et méditez cette citation d’Albert Camus (Caligula): « Après un certain âge, tout homme est responsable de son visage. »!…ou de l’image qu’il cherche à se donner.

    21
    12
    Raïna
    27 août 2019 - 13 h 09 min

    Inutile de rappeler que Gaïd Salah n’a aucune légitimité c’est un hors la loi nommé illégitimement vice ministre de la defense par ceux que lui même les avait qualifié d’illégitimes.Les généraux majors qui sont à la tête des six régions militaires doivent désapprouver et destituer le C.E.M.
    Gaïd Salah s’est accaparé des pouvoirs qui ne lui sont pas conférés,il a pris en otage non seulement l’institution militaire mais aussi tout un peuple et il veut nous imposer un président du système.A bat les traîtres!!

    70
    15
      Anonyme
      27 août 2019 - 14 h 52 min

      Il faut qu il degage…yetnahaw ga3a..tout..tout..ils ont ruiner le pays les incompetents. La guerre a ces vermine continuera et nous allons commencer les greves generales comme on a fait pendant la guerre d algerie. Vous allez voir..le resultat..seul les vrais algeriens resteront en algerie .

      Le reste degager… a el harrach ou x…

      67
      14
      azul
      27 août 2019 - 15 h 06 min

      Ne te réjouis pas de la réussite d’un voleur, sa chute n’attendra pas sa mort.

      77
      12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.