Analystes et médias étrangers : «Le général Gaïd-Salah n’est qu’un fusible»

Gaïd-Salah
La longévité de Gaïd-Salah n'est pas un signe de pouvoir. D. R.

Médias et observateurs internationaux sont de plus en plus sceptiques quant à la place réelle qu’occupe le chef d’état-major sur l’échiquier politique actuel en Algérie. Perçu comme l’homme fort du régime et de l’armée qu’il dirige encore du haut de ses quatre-vingts ans, Gaïd-Salah suscite néanmoins de plus en plus d’interrogations sur son rôle.

Le journal français La Croix s’est posé cette question, en rappelant le parcours de celui dont la «carrière prend une nouvelle dimension après le limogeage du général Mohamed Lamari (…) en 2004, alors qu’il est promis à une paisible retraite» et qui «accompagnera dès lors Abdelaziz Bouteflika fidèlement», plaidant «encore pour le cinquième mandat d’un président qui n’était que l’ombre de lui-même depuis son AVC d’avril 2013».

Le journal qualifie cette «destinée» de «surprenante», d’autant que l’ancien ministre de l’Economie Ghazi Hidouci a affirmé qu’il était «intellectuellement très limité», dans une tribune publiée le 2 septembre dernier par la Fondation Frantz-Fanon, rapporte La Croix.

Reprenant l’analyse d’un observateur, le journal écrit que Gaïd-Salah est un «fusible qui pourrait sauter», que «sa longévité n’est pas signe de pouvoir» et que «sa surexposition permet de cristalliser le mécontentement sur sa personne». L’observateur interrogé par le journal est convaincu que Gaïd-Salah finira par être sacrifié par ceux qui le manipulent «pour satisfaire une revendication du mouvement de contestation et mieux préserver le système militaire en place».

La politologue Dalia Ghanem-Yezbeck partage le même avis, toujours selon La Croix, qui note qu’«elle aussi juge probable que Gaïd Salah soit sacrifié, ce qui permettrait de préserver le capital de confiance dont jouit toujours l’armée».

Le dernier discours du chef d’état-major a été interprété par de nombreux analystes comme un aveu d’échec, voire comme un discours d’adieu. D’aucuns estimant qu’il commence à saisir le degré de détermination des citoyens de plus en plus nombreux à exiger son départ au même titre que tous les autres symboles du système Bouteflika, mais aussi les sérieuses inquiétudes des partenaires étrangers de l’Algérie qui constatent, perplexes, l’enlisement de la crise politique et son impact néfaste sur la sphère économique.

Gaïd-Salah est considéré comme le principal facteur de blocage qui empêche une sortie de crise et son entêtement à refuser de lâcher les manettes du pouvoir en dépit de son rejet par les millions de manifestants qui le vilipendent chaque mardi et vendredi risque de mener le pays vers une confrontation aux conséquences désastreuses. Son départ souhaité par tous semble imminent, prédit-on.

K. M.

Comment (51)

    Nora l'aveugle
    9 septembre 2019 - 14 h 39 min

    Je les vois tous en tenue de combat – contre le peuple – mais peuvent ils courir 10 metres sans perdre de souffle ou completement tomber a terre de fatigue ? Je me demande ce que ces gens feront si un jour le pays est attaqué !

    20
    5
      @nora`l'aveugle
      10 septembre 2019 - 15 h 02 min

      Hahaha bien dit….
      Notre Gaid est en train de sacrifier son pays l’algérie pour ses propres intérets et ceux de ses mentors émiratis.

    Lghoul
    9 septembre 2019 - 14 h 33 min

    Fusible ou pas, il est illegitime car il n’a aucun droit de se meler de la politique pusique c’est un militaire. En plus, il a 80 ans et doit par définition être en retraite depuis 20 ans.
    Comment un type pareil, issu d’un autre monde de pensée puisse comprendre les stratégies militaires dans un monde cybernetique et des technologies avancées quand il ne peut lire qu’une feuille de papier rédigée par quelqu’un qui ne sait même pas ce qui se passe autour de lui, par exemple a la grande poste chaque vendredi et chaque mardi ? Tout ce qui le représente et le caractérise dans ce poste est illogique et bizarre.
    On a passé 20 ans a ne parler 24H/24H que de boutef, puis de son fauteuil; j’espere qu’on ne passera pas 20 années supplémentaires pour ne parler de de ce que GS veut dire ou ne veut pas dire dans ses discours donnés dans des casernes en tenue de combat.

    13
    3
    Mehdah81
    9 septembre 2019 - 7 h 15 min

    Laisser l’algérie tranquille elle sera surmonté cette épreuve d’ une élection présidentielle affaire cent pour cent algérienne , l’algérie a connue bien plus pire que cela elle c’est redressé elle se redressera toujours sans aide de qui que se soit !!!!!!!

    17
    12
      Elephant Man
      9 septembre 2019 - 8 h 49 min

      @Mehdah81
      Parfaitement dit surtout venant de cette feuille de chou sioniste. Yazbeck est également auteur à Causeur c’est dire.

      6
      9
    Ayweel
    9 septembre 2019 - 5 h 18 min

    Les analystes et médias étrangers ne publient jamais les vrais résultats et le vrai constat de leur analyse et observation d’une situation problématique d’un autre pays. Prédire le résultat d’une situation alarmante permettra d’intervenir pour éviter le constat fait. Donc les étrangers, qui au fond, ne cherchent que leurs intérêts, publieront que ce qui permettra de faire évoluer la situation vers ce qui leur garantira leur mainmise sur les richesses de notre pays. Sachez que les étrangers ne dévoilent jamais les bonnes recettes qui permettent à un autre peuple de s’organiser et de se développer, ceci va à l’encontre de leurs intérêts. Donc c’est à nous, peuple algérien, de trouver notre propre recette pour sortir de cette situation qui commence à devenir insupportable, économiquement, politiquement et socialement.

    28
    4
    Anonyme
    9 septembre 2019 - 2 h 27 min

    Sur la photos des vielles carcasses illettrés devant le podium tandis que des jeunes solides derrière. En Algérie tout est l’envers.
    Est ce que une loi des retraites existe ? Est ce que la sécurité des citoyens existe ? Les soins ? Une education au niveau des pays civilisés ? Bravo pour les mosquées on est des champions.
    Les martyrs qui ont sacrifiés leurs vie pendant la guerre de liberation avait un espoir que leurs enfants auraient une meilleur vie dans un pays si riche et un avenir meilleur. Une Algerie unie de Kabyle, chaoui, mozabite, alaouite, hamadite, juif, chrétien etc …
    Ils ont sacrifiés leurs vie sous un SEUL DRAPEAU unique.

    15
    11
    Terre à terre
    8 septembre 2019 - 21 h 23 min

    Si quelqu’un peut m’éclairer en me dévoilant qui est derrière lui, je ne pense pas que ce soient des idiots. Ils doivent se dire qu’il estn entrain de ridiculiser l’ANP. Il vient une fois par semaine lire difficilement une feuille qu’on lui a écrite, même si le contenu ne change pas personne pour le contredire, comme un imam le vendredi.
    Tout ces d’officiers, bien sapés, qui sont forcés à l’écouter en prenant des notes comme si c’est Platon qui disserte sur un sujet philosophique. Cela donne une très mauvaise image de l’encadrement de l’armée.

    14
    4
    (ⵣ)
    8 septembre 2019 - 19 h 42 min

    pendant que gaid piétine le pays que les citoyens battent le pavé a travers tout le territoire les résidus font des transfèrent des dizaines de millions de dollars a l étranger

    23
    11
    Ali Vision
    8 septembre 2019 - 18 h 47 min

    L’Algérie est prise en étau entre le blé venant de France,le fusil venant de Russie;et le Paradis promis par les Arabes du Golfe,et chaqu’un veut qu’on soit ses alliés,comme nos dirigeants ont été former chez le vendeur des Fusils alors c’est a eux le dernier mot,en claire les Russes opposent a une vraie démocratie en Algérie,et ce n’est pas pour les intéréts de notre nation,c’est pour leurs propre intéréts

    29
    18
      Reduced "vision"
      8 septembre 2019 - 20 h 33 min

      Et la france que crois-tu donc ? Qu’elle veuille du « bien » à l’Algérie et son peuple ? Qu’elle souhaite vivement et ardemment qu’une « démocratie » s’instaure en Algérie ?
      La france est la cause principale du grand malheur qui frappe l’Algérie depuis 1962, aidé en cela par ses « trouffions » et ses « hommes de troupes » devenus par la poudre de perlinpinpin tente ans plus tard les pseudo
      « généraux » que nous voyons agir en 5ème. colonne de faffa et qui ont détruit totalement tous les potentiels réels de l’ALGÉRIE.
      LE VÉRITABLE MALHEUR DE L’ALGÉRIE, C’EST LA FRANCE… Point à la ligne.
      Ne nous faites pas prendre « LES VESSIES POUR DES LANTERNES ! ».
      LE PEUPLE ALGÉRIEN N’EST PAS DUPE….. CAR NOUS SAVONS RECONNAÎTRE NOS AMIS DE NOS ENNEMIS.

      18
      40
        Anonyme
        9 septembre 2019 - 7 h 03 min

        Réveil toi nous sommes en 2019, et la France a quitté l’Algérie y’a environ 57 ans et c’est ces collabos qui ont repris les commandes, et la majorité de nos décisions viennent de Paris

        13
        10
    Anonyme
    8 septembre 2019 - 18 h 37 min

    pendant que gaid piétine le pays que les citoyens battent le pavé a travers tout le territoire les résidus font des transfèrent des dizaines de millions de dollars a l étranger

    18
    12
    Felfel Har
    8 septembre 2019 - 15 h 52 min

    Ceux qui écrivent ses discours et les lui mettent sous le nez pour les lire à partir de podium installés dans des casernes, sont les vrais coupables. Ils sont eux-mêmes manipulés par une mafia politico-militaro-financière qui s’est mise à la disposition des maudites monarchies arabes, soumises au sionisme.
    Ils sont prêts à leur livrer l’Algérie, pieds et poings liés contre un hadj VIP à la Mecque ou une soirée mondaine .. à Doha ou Dubaï.
    Pour nous prévenir de ce funeste destin, il appartient aux officiers sincères, intègres et nationalistes de mettre fin à cette dérive aux conséquences incalculables. Qu’ils comprennent bien que le peuple , n’en déplaise à cet officier qui se dit supérieur, Médioni, que le peuple ne votera pas sous la contrainte, qu’il ne leur donnera pas la corde qui leur servira à le pendre et qu’il se battra bec et ongles pour arracher une indépendance qui lui a été ravie en 1962.
    C’est une nouvelle lutte de libération qui commence. Et elle ne cessera pas avant d’avoir balayé tous les obstacles qui se dressent sur son chemin vers la liberté, la justice, la prospérité pour tous.

    100
    6
    Abou Stroff
    8 septembre 2019 - 15 h 34 min

    que gaïd soit un « fusible ou résistance ou une diode ne me semble pas important.
    par contre, je trouve remarquable d’observer qu’à chaque fois que gaïd balance ses platitudes, tous les galonnés qui l’écoutent prennent des notes. quelqu’un a t il une idée sur ce qu’écrivent les galonnés quand gaïd éructe ses platitudes?

    44
    6
      Anonyme
      8 septembre 2019 - 16 h 59 min

      En réalité ils dessinent des frises!

      29
      7
      Zaatar
      8 septembre 2019 - 17 h 00 min

      Cher Abou Stroff je te salue,
      Ceux qui prennent des notes lorsque Gaid éructe des platitudes se font un malin plaisir de traduire les platitudes de Gaid en blagues et risettes et se les racontent en soirée dans une ambiance dantesque.

      21
      2
    Anonyme
    8 septembre 2019 - 14 h 20 min

    Et si les vrais meneurs ( copains d avant de Gaïd Salah) soi disants en prison, sont les vrais décideurs de l ombre!!!
    Qui nous dit qu ils ne se réunissent pas tous les soirs dans le plus grand secret??
    Le stratègie de les mettre à l abri pour répondre à la vindicte du peuple est plausible….

    27
    10
      Alilapointe
      8 septembre 2019 - 21 h 41 min

      Mais amis

      1
      7
      Loulou
      8 septembre 2019 - 21 h 46 min

      Mais amis est si simplement ,chacun cherche à avoir de l argent

      2
      4
    Vangelis
    8 septembre 2019 - 13 h 19 min

    Je l’avais dit et je le redis. Le chef de l’E.M ne porte cette étiquette qu’en tant que porte parole dudit E.M qui lui décide de tout ce qui concerne le politique, l’économique, le sociale et le sociétal.

    Cette situation qui fait que l’armée est aux commandes, qu’elle nomme ou coopte des hauts dirigeants, des fonctionnaires et surtout des présidents et ministres, fait qu’elle a la mainmise sur l’Algérie depuis son indépendance. Le pays n’a en fait pas recouvré son indépendance puisqu’il a été à nouveau colonisé par l’armée et ce jusqu’à aujourd’hui.

    Question subsidiaire : comment se fait-il qu’il n’y a pas un militaire qui n’a été déféré devant les tribunaux pour des faits d’enrichissement personnel et/ou familial découlant de faits de corruptions et d’avantages liées à sa fonction ? Le cas le plus connu est celui de Belkcir, ancien patron de la gendarmerie qui empêche les citoyens de manifester pacifiquement et qui par ses agissements défend son  » classe-croûte « , accompagné dans ses « œuvres  » par sa femme qui était il n’y a pas si longtemps présidente du tribunal de Tipasa.

    La seule solution est que ces hauts gradés de l’armée, sans exception, s’occupent de leurs soldats dans leurs casernes et pas ailleurs. La révolution des œillets devrait leur servir d’inspiration.

    38
    7
      Simple citoyen
      8 septembre 2019 - 14 h 22 min

      Votre article donne du beaume au coeur! Si l’Algérie se lève demain sans Gaid SALAH je pense ça sera le plus jour de l’histoire de notre pays après le 5 juillet 62. Effectivement un départ de GAID SALAH va ouvrir toutes les portes de l’espoir du peuple Algérien. Que dieu tout puissant puisse exaucer ce voeux. De

      29
      5
    Zombretto
    8 septembre 2019 - 12 h 13 min

    J’ai fait mon service militaire il y a plus de 40 ans. Je me demande si je ne connaissais pas GS à l’époque dans ma caserne. En tout cas il me rappelle un adjudant qui était responsable de « l’ordinaire », sorte de magasinier responsable de la distribution des aliments, etc. Une fois c’était mon tour d’aller ramener plusieurs sacs de pommes de terre et une liste d’autres aliments pour la cantine. Je lui ai présenté la liste, et il m’a regardé d’un regard très suspicieux. Il a pris la feuille et l’a bien scrutée tout en me jetant un regard suspicieux de temps en temps:
    – Qu’est-ce que ça dit là?… Je ne vois pas très bien avec ces lunettes… Tu vois, on m’a donné de nouvelles lunettes et elles ne sont pas très bonnes…
    – Trois sacs de pommes de terre, un sac d’oignons…
    – Quoi ? Comment-ça trois sacs de pommes de terre ? Je crois que c’est plutôt deux sacs…
    – Non, mon adjudant, c’est trois sacs, regardez bien…
    – Ah, salopard ! Tu veux profiter de ma mauvaise vue pour me rouler ? Où est-ce que ça dit trois sacs, hein ? Montre-moi donc, petit vicieux !
    J’étais un peu décontenancé, ne sachant quoi dire, et puis j’ai vu dérrière lui deux gars sourire et l’un d’eux m’a fait signe de ses mains et de ses lèvres sans faire de sons : « ma ya3refch yeqra ! » il ne sait pas lire. J’ai appris par la suite qu’en effet il était analphabète et avait peur de se faire rouler, alors il agissait comme si vous alliez le rouler pour voir votre réaction et décider si vous étiez honnête avec lui ou non avant de signer vos papiers. Ça lui a pris deux bonnes minutes pour mettre une salamandre censée être sa signature sur le papier. Cet homme me rappelle étrangement GS. Je me demande si ce n’est lui.

    45
    11
    Anonyme
    8 septembre 2019 - 11 h 45 min

    Gaïd-Salah finira par être sacrifié par ceux qui le manipulent «pour satisfaire une revendication du mouvement de contestation et mieux préserver le système militaire en place».c est ce que pensent certains medias..mais l opinion publique Algerienne veut deboulonner tous ces vieux generaux et les envoyer a la retraite une fois le changement radical du systeme politique atteint et pour y arriver il nous faut en premier lieu un gouvernement restreint de transition formes de technocrates pour expedier les affaires du pays…et charger une haute commission independante des elections a organiser les elections presidentielles et legislatives et reformer le conseil constitutionnel…une fois le president elu et la nouvelle assemblee populaire installee c est l entree en service du nouveau gouvernement …un premier ministre nomme de la majorite choisie par le peuple un gouvernement choisi par le premier ministre ..et ce sont les grands chantiers qui seront ouvert..il n y aura pas de reglements de compte mais plutot c est a la justice independante de suivre son cours avec toute independance…ouvrir les dossiers …juger….quitte a pardonner par la suite….mais le plus important une fois atteint c est au tour de la reforme de la constitution et du systeme politique……ce sont les lignes qu il nous faut suivre pour sortir le pays du gouffre et mettre la machine en marche et le peuple au travail une fois la confiance retrouvee….

    32
    8
    What a Shame
    8 septembre 2019 - 11 h 32 min

    «intellectuellement très limité» un « général » (chef de L3issaba) qui sait á peine lire, il faut prendre des cours de rattrapage, mais á son age trés avancé c´est déjà trop tard, what a shame!!!

    33
    11
    Zombretto
    8 septembre 2019 - 11 h 16 min

    Pour comprendre le « Système » algérien, il faut regarder le « modèle » de la Mafia aux USA. La Mafia n’a jamais eu un chef à sa tête mais des chefs. Chacun des chefs dirige une “famille”. Les différentes familles se trouvent très souvent en conflit parce qu’elles activent dans les mêmes domaines: drogues, contrebande, etc. Tout le monde connaît les tueries entre différentes familles de la Mafia pour défendre leurs térritoires les unes contre les autres. Afin de minimiser la violence de ces conflits, les différents chefs de famille (capo en italien) se réunissent pour élire un « capo di capi » (chef des chefs) qui dirige toute la Mafia dans tout le pays. Seulement ce chef des chefs n’a pas une autorité absolue, ni même une grande autorité. Les différents chefs l’acceptent plutôt comme arbitre entre eux pour avoir un minimum de paix. S’il ne fait pas du bon « travail » de l’avis de la majorité des autres chefs, on l’écarte et on choisit un autre capo di capi. S’il rechine on le liquide carrément.
    La police américaine n’a jamais réussi à éradiquer complétement la Mafia malgré l’arrestation de nombreux chefs, parce que tout simplement la Mafia n’a pas un chef unique à sa tête.
    La seule différence entre la Mafia et le Système algérien est que la Mafia se partage le crime, chaque “famille” ayant une “specialité” (drogue, prostitution…) et un territoire géographique, tandis que le Système algérien vit du partage de la rente des hydrocarbures. Le Système algérien est donc une Mafia qui a réussi à supplanter le système économique qu’elle parasitait. C’est comme si Al Capone était devenu président des USA.

    54
    9
      Zaatar
      8 septembre 2019 - 12 h 28 min

      Salut Zombretto,
      Il y a du vrai dans ta comparaison. Moi j’en ai fait une autre d’analogie de notre système et je l’ai plusieurs fois détaillé ici sur AP. Pour faire simple, j’ai comparé notre système diabolique à une toile informatique, un réseau avec des nœuds, des mailles et des branches. On peut assimiler chaque nœud à un décideur du système qui peut avoir aussi des sous réseaux locaux. Les nœuds échangent entre eux à travers les mailles et les branches et des échanges préférentiels sont établis. Chaque nœud peut-être remplacé par quelqu’un d’autre indépendamment de tout le reste. Ainsi la régénération est automatique et peut-être systématique. Avec ce raisonnement on arrive un peu à comprendre les événements qui se sont succédés dans notre pays. Bien à toi l’ami. Il commence à faire froid paraît il chez toi?

      18
      5
        Zombretto
        8 septembre 2019 - 12 h 49 min

        Salut, Putois !… Evidemment, ton analyse tient la route aussi. On peut également penser au réseau de la Bataille d’Alger, qui consistait en une pyramide faite de petites cellules à l’intérieur desquelles chaque individu ne connaissait que le chef qui l’avait recruté, et ce chef à son tour ne connaissait que celui qui l’avait recruté et ceux qu’il avait recrutés lui-même. Donc si l’armée française capturait un membre de la pyramide, même sous la torture il ne pouvait révéler que deux ou trois noms au maximum parce que c’est tout ce qu’il savait.
        La différence est que la bataille d’Alger avait un vrai chef au sommet, alors que la Mafia et le Système/Pouvoir algérien sont formés de plusieurs bandes qui se tiennent en échec les unes les autres.
        Bien à toi, et j’espère qu’il n’y a pas trop d’inondations de ton côté.

        14
        5
      Abou Stroff
      8 septembre 2019 - 15 h 30 min

      Zombretto et Zaatar, je vous salue!
      je crois qu’il y a deux différences majeures entre les mafias italienne et américaine, d’une part et la mafia algérienne, d’autre part.
      en effet, les mafia citées en premier n’ont pas d’Etat alors que la mafia algérienne dirige un état.
      en outre les mafia italienne et américaine obéissent à un code d’honneur qui est rarement transgressé alors que la mafia algérienne n’a aucun honneur.

      23
      2
        Zombretto
        8 septembre 2019 - 16 h 31 min

        Salut, Père de Stroff !… Ce que tu dis est juste évidemment, et c’est pour ça que j’ai dit que c’est comme si Al Capone était devenu président des USA. Le parasite qui bouffe le système sur lequel il se nourrit et finit par le contrôler totalement.

        7
        1
    Soldat Schweik
    8 septembre 2019 - 11 h 09 min

    Fusible ou pas fusible on s’en fou !.. Avec le mouvement revolutionnaire on va couper carrément l’alimentation pour remplacer tout le circuit et le remettre aux normes universelles :
    – Un veritable etat de droit et une vraie democratie dans un etat civil.
    – L’armée dans les casernes
    – La religion dans les lieux de cultes.
    – La science et le savoir partout
    Ainsi chacun retrouvera la place qui lui sied et tout le monde au travail, place a la competence et au merite.
    When to free.. Tahya El Dzayer… gloire et paix éternelles a tout nos martyrs de tout les temps.

    57
    5
    Anonyme
    8 septembre 2019 - 11 h 04 min

    Malheureusement GS a transformé l’état major en une maison de retraite. Ils seront obligés tôt ou tard de le remplacer par un des leurs. Le prochain CEM aura peut être un niveau collège au lieu d’un niveau primaire mais ce ne sera sûrement pas une lumière…

    28
    15
      (ⵣ)
      8 septembre 2019 - 21 h 26 min

      ARRÊTE DE RACONTER DES BOBARDS A LONGUEUR DE JOURNÉE

      4
      3
    Guerre d’usure...
    8 septembre 2019 - 10 h 47 min

    …entre les récalcitrants du régime et le peuple qui en a marrrrrrre. La véritable manette et bombe qui atomisera la issaba, les corrompus, et les voyous du régime est simple, elle s’appelle La Grève Générale et non-negotiable jusqu’à ce qu’une VÉRITABLE 2eme république naisse, avec le FLN/RND/DRS complètement dissous. Cette Mafia a géré SES PROPRES AFFAIRES Sous un déguisement de république bananière et s’est accentuée depuis l’arrivée de Boutesrika (…) et le grand perdant c’est le peuple. Vous imaginez 42 millions d’algériennes et algériens subsistent avec des salaires misérables, des rôles professionnels inversés où un taxieur gagne plus qu’un médecin et un architecte ou un ingénieur au chômage- Yetnahaw Gaa bi idninAllah.

    28
    3
    Batata44dz
    8 septembre 2019 - 10 h 44 min

    d’abord poorqoi donner de l’importance a La Croix ,occnpez voos des gilets jaones …on n’a pas besoin de lecon. Je vois soit Gaid va sacrifier Bensalah et Bedwi ooo l’inverse Gaid sera limoge …1 probabilite par la designation de Tebboon poor remplacer Bensalah et procedera par la nomination de Zeghmati poor former 1 goovernement de transition ….chose sohaite par les decideers ki ont nommes Gaid et Bensalah ki ne sont en realites ke des pinochio ….retenez ca …Gaid n’est nbllement chaid poor des elections presidentielles ….1 HIRAK + fort et intense ..la victoire est proche vigilence silmiya silmiya …laisser les ecoliers loin d hirak sont nos enfants …….

    4
    19
    Disjoncteur
    8 septembre 2019 - 10 h 31 min

    Pourquoi considérer de fusible Gaid Salah ce viellard ventripotant qui mène la danse au son d’une Ghaita en exécutant
    les ordres qui lui sont assignés , comprenez par là que le Disjoncteur général est a El Harrach et que ceci est une Parodie ,
    et a ceux qui croivent que l’ALGERIE leur sera remise comme Dot , ils se mettent le Doigt ou ils veulent ,
    (la france ) particulièrement qui se morfond et plus ça dure plus elle marine dans son jus , elle ne sait plus ou donner
    de la tete sa dernière supplique est dans le moribond journal la croix qui veut nous faire prendre des cierges
    pour le bon Dieu , après chacun voit midi a sa porte , moi je dis vivement la 2èm République .

    18
    7
    Ce mythe entretenu...
    8 septembre 2019 - 10 h 26 min

    …mystérieusement depuis l’indépendance, voire avant, sur nos vrais dirigeants est digne d’un système de camorra !
    57 ans après, allons-nous découvrir que nos dirigeants cachés prennent leurs ordres d’un adjudant français ?
    Avons-nous vraiment des dirigeants digne de ce nom qui assument avec courage pour nous montrer leurs têtes ? Arrêtez de prendre le peuple algérien pour immatures !

    16
    4
    Gilet Vert
    8 septembre 2019 - 10 h 13 min

    Ce n’est pas aussi simple de détacher la nation Algérienne des mains de la pieuvre ancrée depuis le 05 juillet 1962 et meme avant;cette pieuvre reçoit des ordres de quelques part et personne ne le sait d’ou;certains disent de France,d’autres disent des états Arabes,ou peut-etre les deux;un général qui soutien un traitre pendant des nombreuses années et puis le jour et le lendemain il devient contre,il nous faut des milliers de psychanalystes pour expliquer ce virage a 380° degré,cela nous démontre que notre général il est juste un porte parole un émissaire aux mains des maitres chanteurs,je pense que notre héro malgré lui a peur d’avoir le meme sort que son champion toute catégorie des traitres (Bouteflika);surtout pas tombé dans le piège tendu par cette pieuvre et ses donneurs d’ordre,si on recule on est foutus a vie,et la génération future va nous demander des comptes,a chaqu’un sa révolution et notre seule récompense c’est demain devant Dieu tout puissant

    17
    2
    Anonyme
    8 septembre 2019 - 9 h 59 min

    Qui est aux manettes alors derrière et fait bouger la marionnette Gaïd Salah?
    Une autre énigme à dénouer !!!
    Décidément on ne saura jamais …..

    15
    9
    Socrate
    8 septembre 2019 - 9 h 47 min

    Donc même si ce Gaïd-Salah « saute », l’armée gardera les rênes du Pouvoir ? Diabolique ! L’Algérie est-elle condamnée « ad vitam eternam » à vivre sous la férule d’un quarteron de généraux, comme aurait dit le Général de Gaulle ?

    24
    15
      Disjoncteur
      8 septembre 2019 - 14 h 49 min

      Socrate
      8 septembre 2019 – 9 h 47 min
      Comment peut tu t’immiscer dans un débat qui ne concerne que des Algériens , votre roi qui libère les
      pédophiles et vous ne dites rien quelle honte !!
      Remerciez azoulay de faire de vous des fusibles pour
      étrangers toute espèce confondue continuez !!

      1
      9
    THE TRUE QUESTION
    8 septembre 2019 - 9 h 11 min

    La véritable question est : G.S. est le « fusible » de QUI ?

    QUI a placé ce « fusible » ? Mais surtout QUI enlèvera ou remplacera ce « fusible »…..

    Here is the TRUE question…

    31
    8
    57
    8 septembre 2019 - 8 h 57 min

    comme fusible il peut sauter d un moment a un autre alors qu il fasse vite ça urge

    19
    7
    ABOU NOUASS
    8 septembre 2019 - 8 h 05 min

    Mais bien sûr que ce n’est qu’un fusible, car , à bien des égards, rien qu’à le voir lire les discours écrits par d’autres mains, sans ponctuation et une intonation ridicule, cela dénote bien son niveau très bas.

    Et même le fait de lancer ses injonctions d’un ton menaçant , explique bien qu’il n’a rien d’un chef de corps d’armée à même de décider quoi que ce soit sans le consentement des autres.

    Ceci étant , même le cercle fermé de cet état major disposent de prérogatives personnelles très limitées.

    Leurs soutiens extérieurs se verront bien un jour changer de fusil d’épaule car ils commencent à comprendre que les dès sont jetés et que la dictature militaire vit ses derniers jours.

    Liberté, Liberté, et Une et indivisible ALGERIE CIVILE.

    51
    9
      Anonyme
      8 septembre 2019 - 11 h 00 min

      L’Arrestation et l’emprisonnement récent d’un jeune capitaine de la marine marchande Algérienne qui avait dénoncé la main mise économique des baboucholatres Émiratis sur nos ports qui leur assure un sacré pactole prouve que ce gâteux analphabète de Gaid est bel et bien sous la férule de ces bédouins primitifs.Ces incessants voyage dans le Golfe avant et pendant les tout premier soulèvement populaire prouve qu’il prend les ordonnances chez eux et par ricochet de leur parrain Européen .La hantise de toute cette fratrie de chameliers archaïques c’est justement de voir que leur diabolique stratagème prend l’eau de toute part dans la mesure ou le scénario Égyptien qu’il envisageait en mettant un de leur plus fidèle et servile strapontin s’écroule.

      51
      7
        (ⵣ)
        8 septembre 2019 - 21 h 31 min

        une phrase par ci une phrase par là et tu fais ton commentaire

        3
        1
    Zaatar
    8 septembre 2019 - 7 h 41 min

    Si on comprend l’article, même si Gaid Salah s’en va, avec Bensalah, Bedoui et consort le système restera toujours en place puisqu’on parle de ceux qui manipulent Gaid Salah et qui font qu’ils ont cristallisé le mécontentement du peuple sur lui. C’est ce qui nous a semblé être le cas et que nous avons aussi rapporté ici. H’mida a toujours eu plus d’un tour dans son sac et rien ne m’étonne de lui.

    33
    7
      Farida
      8 septembre 2019 - 8 h 21 min

      Tu as oublie le mot d’ordre du 22/02/2919:
      YATNAHAW GAA33 !
      H’mida ou pas h’mida.

      41
      8
        (ⵣ)
        8 septembre 2019 - 11 h 11 min

        La dictature du micro est aussi celle des idiots.

        9
        9
      Karamazov
      8 septembre 2019 - 14 h 01 min

      Ceci dit, nos éminents analystes sont en train de nous découvrir l’eau chaude à savoir que H’mida a plusieurs cartes.

      S’il savait que H’mida n’a pas que plusieurs cartes , mais plusieurs jeux. Il pourra sacrifier bédoui, Bensalah, AGS, et quand il aura fini de sacrifier ce qui est sacrifiable il sortira des lézards à sacrifier, et après il sortira des anguilles sous roche. Et après…..

      Après il fera comme Goëring.

      5
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.