Intriguant sondage de l’université américaine de Princeton sur l’Algérie

Princeton Algérie
Washington suit la crise algérienne de près. Ici, Trump et Pompeo. D. R.

Par Houari A. – L’université de Princeton, quatrième plus ancienne université des Etats-Unis, a lancé un sondage sur internet au sujet de la situation en Algérie, dont les questions abordent des sujets d’une extrême sensibilité.

Les questions sont nombreuses et subtiles. Elles ont trait à la crise politique actuelle, à l’institution militaire, à l’opposition, à l’islamisme, à la revendication amazighe, etc. Les participants au sondage sont invités à donner leur avis également sur les relations de l’Algérie avec un certain nombre de pays étrangers, notamment la France, le Maroc, les Etats-Unis, la Russie et l’Arabie Saoudite. Les sondés doivent évaluer le degré d’intensité de ces relations et suggérer si elles doivent rester en l’état, être renforcées ou réduites.

De nombreuses autres interrogations sondent le fin fond de la pensée des Algériens sur les sujets d’actualité qui engagent l’avenir du pays dans cette phase cruciale où la crise politique qui y règne risque de basculer à tout moment. Aussi, il est difficile de ne pas voir dans cette étude une relation directe avec le Mouvement de contestation populaire qui a commencé il y a près de sept mois et qui se poursuit en dépit des tentatives du pouvoir en place de l’empêcher par tous les moyens.

On ne sait pas pour le compte de qui l’université américaine a lancé ce sondage. Mais il est clair que Washington ne compte pas rester les bras croisés face aux bouleversements profonds qui sont en train de se produire dans cet Etat pivot qu’est l’Algérie, plus grand pays du continent africain, proche de l’Europe et limitrophe d’un pays voisin instable, la Libye, et d’une région subsaharienne en proie à un terrorisme islamiste grandissant.

Les Etats-Unis considèrent l’Algérie comme un allié stratégique dans la lutte antiterroriste. Or, une fragilisation de ce rempart fait craindre un renforcement et une expansion de Daech et d’Al-Qaïda dans tout le Maghreb. Ces deux mouvances terroristes réussiraient alors ce que les groupes islamistes armés ont échoué à mettre en œuvre dans les années 1990. Mais Washington s’inquiète aussi quant au jeu d’influences qui interfère dans la crise algérienne. Les manifestants n’ont eu de cesse de critiquer l’ingérence des Emirats arabes unis. Fictive ou réelle, une telle immixtion de cet émirat du Golfe ouvrirait la voie à un conflit entre des puissances mondiales et régionales qui comptent de nombreux intérêts économiques et géostratégiques en Algérie. Autrement dit, ce qu’il se passe en Libye est en train de se reproduire en Algérie mais, jusque-là, sans heurts. La leçon libyenne semble, en effet, avoir été apprise.

H. A.

Comment (28)

    MEZIANE
    19 septembre 2019 - 10 h 44 min

    Ce qu’il faut c’est que nos universités produisent, fassent des sondages, des enquêtes, des études, des analyses,…. concernant le pays ou le reste du monde. Il est vraiment mal venu et contre productif de critiquer les autres ou de les empêcher de faire ce qu’ils veulent. Le rôle du journaliste est de présenter l’information et de laisser l’appréciation à l’opinion publique.

    Hamid
    17 septembre 2019 - 11 h 21 min

    Recently , the University of Princeton initiated steps to analyse the political situation in our country and the relationship with our opponents , especially with France .Regardless of how these opinion surveys were conducted and to whom they were intended to , we have to be together on the side of caution and suspicion in a difficult time like this .If , however , they were genuinely for academic purposes , that’s fine , otherwise it has lost the credibility of its renown and its academia literally meaning its teaching , learning and research .Tahia ElDzair as always ….! j

    7
    4
    Soyez dignes de G Washington
    17 septembre 2019 - 9 h 52 min

    La CIA avait bien utilisé Noriega avant de le balancer. Il est temps qu’elle fasse autant avec les colons intérieurs qu’elle soutient. Le futur des relations entre les deux peuples n’est pas garanti par les criminels.

    7
    2
    AZUL
    17 septembre 2019 - 9 h 41 min

    @Anonyme
    ….
    tu dois arrête d’ insulter les gens.et ce n est pas avec cette mentalité qu un jour on aurra un changement en Algérie.
    et occupe seulement de la situation en Algérie et arrête d insulter les autres pays voisins,car ce n est pas notre problème.
    La conscience est à la fois scrupuleuse et hypocrite. Elle s’accuse, mais elle fuit devant la vérité, parce qu’elle veut ignorer la cause réelle de ses tourments.

    14
    2
    Misntmort
    16 septembre 2019 - 20 h 34 min

    L’Algérie n’a jamais été indépendante.

    Caractères du bail à rente
    Les dispositions applicables au bail à rente sont réglées par les différentes coutumes locales, mais, d’une province à l’autre, ce type de contrat présente de nombreux points communs. Le bail à rente ne confère pas au preneur la propriété pleine et entière de l’immeuble. Le preneur (et, éventuellement, après lui, ses héritiers et ayant cause, puisque le contrat est en principe perpétuel) ne peut en jouir que dans la mesure où il verse chaque année une redevance fixe, établie par le bail. La rente foncière est attachée au fonds aliéné, et non à la personne de son détenteur.

    19
    4
    Anonyme
    16 septembre 2019 - 20 h 22 min

    Les bailleurs de fond de ce sondage bidon se trouve certainement chez les buveurs de pisse de chameau du Golfe ,on sait déjà de source sure et vérifiable pour ceux qui en doute encore, qui finance les fameux doubabs électronique et leurs pays d’origine qui ne sont que les services de renseignements Égyptiens et Émiratis bien sur .On ne va pas occulter aussi les nôtres qui sont très actifs sur la toile en l’occurrence sur Algérie Patriotique et TSA ,même AMEL TV n’est pas épargné .Ils savent que si l’Algérie bascule dans une véritable démocratie ,leurs états confettis vont subir le même sort à commencer par celui du strapontin Sissi .

    14
    8
    Anonyme
    16 septembre 2019 - 20 h 15 min

    En dehors de quelques spécialistes du Maghreb et du Moyen Orient, Les citoyens US dans leur très large majorité ne savent même pas placer notre pays sur une Map Monde . Ils sont nuls même sur la géographie de leur propre pays. Ils ne connaissant rien à notre région, notre pays, sa culture, son histoire etc…

    Quant à leur diplomatie, elle peut se résumer ainsi :  » Est ce que les dirigeants de ce pays peuvent me rapporter des Dollars ? « .
    En clair la géostratégie du  » Comment m’en mettre plein les poches sans que cela me coute 1 Dollar même s’il faut pactiser avec le Diable. »

    Pour des raisons de proximité géographique, les Européens ont eux une autre approche même si les intérêts financiers ont bien entendu une place de choix dans leurs décisions.

    Pour que notre pays devienne totalement indépendant il faut 3 conditions minimales :

    1) Indépendance alimentaire
    2) Indépendance énergétique
    3) Indépendance militaire et sécuritaire

    Les avons nous ?

    28
    5
      Anonyme
      17 septembre 2019 - 10 h 36 min

      Non avec les nazes qui ont gouvernés le pays depuis 62, il n y a eu une indépendance sur le papier, totalement factice.
      Ils doivent tous dégager, benfayeh, raid el khayin bédouin le cafards etc…

      9
      2
    Anonyme
    16 septembre 2019 - 17 h 53 min

    TOUS LES RAPACES SONT A L AFFU.CHACUN JOUE SON CONCERT.A NOUS ALGÉRIENS DE PRENDRE NOTRE DESTINÉ EN MAIN POUR LE BIEN DE NOTRE CHER PAYS. SOMME NOUS PAS CAPABLE DE ISSER NOTRE PAYS A LA HAUTEUR QUI EST LA SIENNE.UNE ALGÉRIE LIBRE.RÉPUBLICAINE.UNE VRAIE DÉMOCRATIE

    28
    9
    Petite suggestion !
    16 septembre 2019 - 16 h 49 min

    Cher Algérie Patriotique, permettez-moi de faire une suggestion : est-ce qu’il n’est pas préférable de supprimer les « pouces » vers le haut ou vers le bas ?

    Je constate que pour cet article, pour le prendre en exemple, il n’y a qu’une douzaine de réactions mais il y a plus d’une centaine d’avis favorables ou défavorables (pour ou contre). Si vous supprimer le « pouce » , les Internautes seront obligés de dire, juste en deux ou trois mots, pourquoi ils sont d’accord ou pas d’accord avec l’avis ! L’internaute qui n’est pas d’accord pourra dire : « je ne suis pas d’accord avec l’argument (ou la critique) et il ajoute juste une ou deux phrases pour expliquer pourquoi » et celui qui est d’accord peut dire simplement « je partage cet avis ». Il y a des forums qui ont supprimé l’option des « pouces » et ils n’ont gardé que « reply » ou « répondre » ! C’est comme çà qu’on fait avancer le débat car il est facile de mettre plusieurs pouces négatifs ou positifs par un même internaute, oui je dis bien un même internaute. On a constaté à un certain moment que certains pseudos ont pu mettre en l’espace de quelques minutes plus de 200 « non » (pouce vers le bas) pour contrer les avis de ceux qui critiquent le pouvoir ou l’option de Gaid Salah. Il est souhaitable que ces internautes qui sont pour l’offre politique de Gaid Salah nous expliquent qu’elles en sont les arguments ! Il y a des zélés qui défendent la position de Gaid Salah ou du pouvoir sans explications et sans arguments avec seulement un pouce vers le bas et ils pensent que parce qu’il y plus de pouce vers le bas, le pouvoir a raison et qu’il a des adeptes ! Triste illusion.C’est le cas des « cachiristes » dont certains pseudos sont visibles ici même sur AP. On les devine car vous ne censurez personne et c’est tant mieux pour la démocratie. Bon courage au peuple, aux citoyens algériens, au hirak, aux étudiants et à notre cher pays !

    234
    234
      Anonyme
      16 septembre 2019 - 20 h 25 min

      Cher compatriote les pouces en bas c’est les cachiristes complice des malheurs de l’Algérie. A mon avis un commentaire avec un pouce en bas sera suivie d’une explication claire et nette.

      11
      10
      Moskosdz
      16 septembre 2019 - 21 h 51 min

      @Petite Suggestion//Entièrement d’accord avec toi,des nuées de mouches Marocaines gravitent sur ce site 24 h/ 24 h,ils ont pour consigne de mettre un pouce vers le bas sur tout ce qui est de positif à l’Algérie.

      15
      15
    Kahina-DZ
    16 septembre 2019 - 15 h 04 min

    Un sondage avant de prendre une position claire et officielle sur l’Algérie…
    La plus grande raffinerie de l’Arabie Saoudite a été attaquée par des drones…L’équilibre des forces est en train de changer.
    L’Algérie doit trouver une solution à sa crise politique…Le temps presse.

    46
    31
      Anonyme
      16 septembre 2019 - 16 h 11 min

      Je ne sais pas dans quel univers tu vis exactement – à moins que tu sois encore sous le règne de ta fakhamatouhou -, mais la solution est toute trouvée et c’est le peuple algérien qui la crie, haut et fort, depuis plus de six mois maintenant !
      Mais comme on dit : «il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut entendre», ou «il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut voir», ou mieux encore, «la hayatta li men tounadi»… Alors, attass encore et continue à rêver encore au retour de fakhamatouka !

      28
      17
        Anonyme
        16 septembre 2019 - 21 h 07 min

        C’est soit un troll de m… de ou un ou une chiyate du rangers?

        7
        6
      pas de dictature
      16 septembre 2019 - 19 h 59 min

      le temps presse uniquement GAID AL KHAYEN et vous avec…nous lutterons sans merci et dans le pacifisme légendaire des DZ contre GAID et ses relais emaratis

      8
      5
    Avisé
    16 septembre 2019 - 14 h 53 min

    Salam alaykoum, je ne comprends pas lorsque AP dit que les américains sont inquiets de la monté de daesh en Afrique, je crois qu’actuellement, tout le monde s’entend que daesh est la création de l’occident, ils l’utilisent là ou bon leur semble, lorsque des pays arabes veulent faire des problèmes à l’occident directement ou indirectement, c’est daesh qui est mandaté pour détruire ce soulèvement, tel est le cas en Tunisie, pour détruire le tourisme afin de punir la Tunisie, en Algérie, en 90 sauf qu’il ne s’appelait pas daesh, d’ailleurs c’est de là l’idée de créer daesh, en Syrie pour détruire el Assad, et j’en passe,. Moi je me pose la question, comment ce fait-il que daesh n’a pas frappé l’arabie Saoudite, ni les émirats, ni Qatar, ni le Maroc et surtout, il n’a jamais frappé israel, bizarre non ?????????
    Dans les pays occidentaux daesh est l’arme fatale pour faire passer des lois, diminuer les libertés personnelles, et faire peur au monde et surtout pour créer des guerres comme celle de l’Afghanistan, avez-vous déjà oublié ???????.
    Maintenant en ce qui concerne le sondage, et bien ce n’est pas nouveau, car on veut tellement nous étudier pour mieux nous matter, connaitre sa cible la rend facile et prévisible, donc attention, personne ne doit répondre à ce genre de sondage, jamais, c’est comme divulguer des informations secrètes bêtement, comme un des commentateurs a dit : l’occident n’est pas un allier, mais il s’est profiter de la faiblesse de l’autre.
    À bon entendeur,

    38
    14
      Précision
      16 septembre 2019 - 15 h 55 min

      L’occident ne veut aucun mal a la Tunisie ni au Maroc car c’est ils lui sont acquis.

      30
      21
    Mig21
    16 septembre 2019 - 14 h 49 min

    On apprend la coiffure sûr les têtes des orphelins, sinon comment des Emiratis ainsi des Russes et Français nous dictent nôtre feuilles de route, et ils nous imposent leurs lois, l’Algérien est devenu un soumis et dépendant des rapaces étrangers

    28
    13
    Américain ou autres...
    16 septembre 2019 - 14 h 21 min

    Les intérêts de l’Algérie doivent être préservés quelques soit le pays avec qui on traite. On doit faire une soupe aux ingrédients bien de chez nous. Une Hrira quand c’est avec les Européens, une Chorba quand c’est avec les Américains et une CHEKCHOUKA quand c’est avec les Russes et suivant les légumes et fruits de saison. Les Américains, de nature, sont les MEILLEURS quand au partage et Transfer de technologies (les Chinois se sont gavés), pour les affaires et échanges commerciaux, universitaires etc.. plus, l’avantage est qu’ ils jouent suivant les lois commerciales (they play by the rules) et surtout aux contrats, exemple, de contrat qu’on a signé avec eux (Sonatrach a perdu avec Anadarko dans ce sens parce que si Khelil et Co. sont des imbéciles et pas la faute à Anadarko – On a mal négocié c’est tout) etc. Les Russes viennent juste après car ce sont de vieux « amis » sauf qu’on a vu leurs enclins durant la guerre de Bosnie en Yougoslave, et évidement en tant que Slave, ils ont choisi leur camps avec Milosevic- le boucher du XXI siècle. Quant aux Européens, tout ce qu’ils souhaitent c’est de nous vendre, nous corrompre, limitent les visas même quand c’est de nos intérêts, et jamais partager avec nous quoi que ce soit et surtout pas la France!!! C’est vrai que les Russes étaient là quand on avait besoin d’eux et au bon moment, néanmoins Kennedy nous a envoyé de quoi nourrir la population, des dons de semoule, lait, juste après l’indépendance quand la France souhaitait nous affamer etc. Voici le speech de Kennedy Juillet 1963 sur notre indépendance. .. Que le meilleur gagne! Evidement, loukane anhatou quelques khach-khachines au gouvernement, Echitane yahrab menaa! Ou ma-aandna man khafou yal khawa.

    10
    14
    Quelle réponse de la part des sondés
    16 septembre 2019 - 14 h 14 min

    Si il y a une probable fragilisation de ce rempart qu’est l’Algérie, s’il y a une cristallisation et une radicalisation des adeptes de l’indépendance de la Kabylie, s’il y a un renforcement et une expansion de Daech et d’Al-Qaïda dans tout le Maghreb du fait justement d’une ‘instabilité de l’Algérie, la faute incombe exclusivement au pouvoir algérien, à Gaid Salah et l’Etat Major car ils ont entre main la possibilité d’accompagner une transition d’une manière douce, consensuelle et dans la paix profitable aussi bien à l’Algérie, au peuple algérien, aux citoyens qu’aux militaires galonnés des Tagarins.

    PS : Et donc, en principe les personnes sondées doivent avoir une seule et unique réponse : si le pouvoir algérien, si l’Etat major et si Gaid Salah écoute le hirak toutes ses craintes seront réduites à néant et la stabilité du Maghreb aura plus de chance de se réaliser plus rapidement. Compris Monsieur Trump, compris Monsieur Macron, compris Monsieur Poutine , compris Monsieur Mohammed ben Salmane ..

    36
    15
    Ferid Chikhi
    16 septembre 2019 - 14 h 03 min

    Il y a une nouvelle donne dans la région !
    Un redéploiement des puissances traditionnelles

    Juste voir ce qui se passe en Afrique et au Moyen Orient. La géopolitique change en cette seconde décennie du 21ième siècle. Les puissances occidentales ne sont plus que l’ombre d’elles mêmes avec la venue des géants asiatiques – Chine – Inde – Pakistan – l’Europe n’arrive pas à s’organiser comme puissance régionale mais constitue à n’en point douter un acteur plein de potentiel notamment pour calmer le jeu dans la partie du golfe persique.
    La mauvaise donne est entre les mains de la France. Sa façon de faire date du siècle dernier et elle perd pied en Afrique avec la présence de plus en plus visible de la Chine et la présence aussi de Russes qui se sont redéployés au proche Orient grâce à la Syrie et à la Libye (portée d’entrée directe au Sahel).

    À cela s’ajoute la résistance de l’Iran face à ses rivaux historiques que sont les pays arabes.

    Alors, c’est bien normal que les Officine affiliées aux grandes agences de renseignements fassent le boulot de préparation pour comprendre les vraies causes et les effets directs du Mouvement et notamment ses impacts en Méditerranée et dans ce qui est communément nommé, depuis Sykes & Picot le MENA.

    18
    7
      bougie
      16 septembre 2019 - 15 h 44 min

      Le Pakistan est l’un des pays les plus pauvres du monde ,un foyer sur deux n’a pas l’électricité ,le taux d »analphabétisme un des plus élevés ,250 h/Km 2 et les 2/3 du pays en zone inondable ,en cas de montée des eaux 1/3 du pays disparaît .Alors comme géant asiatique c’est mauvaise pioche !

      11
      10
        Ferid Chikhi
        16 septembre 2019 - 18 h 08 min

        Sauf que le Pakistan possède l’arme nucléaire. Sans compter les centaines de milliers de scientifiques.

        17
        6
    Précision
    16 septembre 2019 - 13 h 14 min

    En ce moment il y a une guerre d’influence entre les Emirtas et la France a travers leurs pions locaux.
    Les deux pions sont formés de nouveaux harkis.

    29
    8
    Qu'elle mig mag
    16 septembre 2019 - 13 h 10 min

    Pour mieux la prendre l’Algérie il leurs faut d’abord très bien comprendre comment elle fonctionne.
    Sans oublier aucun détail.
    Car le moindre grain de sable suffirait à bloquer leurs visions de s’accaparé l’Algérie par leurs hommes de mains sur le terrain.
    Celles et ceux que l’ont appelles le CORROMPUS.
    Est ce que cela vous parle. ?
    Nous n’avons pas d’amis juste des opportunistes qui s’intéressent à leurs profits.
    Même les russes ne sont pas nos amis.
    Il y avait une place autre fois à prendre en Algérie ils l’ont pris.
    Car les russes ont su donner ce que nous attendions au bon moment de nôtre histoire.
    Et ils ont su dire ce que nos oreilles voulaient entendre aux bons moments ou nous avions besoinbesoins de l’entendre.
    Seul Dieu est de nôtres côtés fussent ils que nous sachions comment faire pour qu’il s’intéresse à nos souhaits.
    Un pas vers lui ………….

    17
    12
    Merzouk M
    16 septembre 2019 - 11 h 20 min

    Vous êtes vraiment sérieux, l’oncle SAM qui lutte contre les islamistes et Daech, le wahabisme qui se prélasse sous le parapluie nucléaire de l’oncle SAM depuis 1945 est l’usine par excellence de ce que l’oncle SAM prétend combattre, il est vrai qu’un fanatique en Arabie Saoudite est moins dangereux que le même fanatique présent en Afghanistan, va comprendre pour quoi ? A travers les ONG, les think tank, les centres d’études en stratégie et les universités, l’oncle SAM cherche tout les moyens y compris les plus malsains à tiré son épingle du jeu, Dernièrement Trump déclarait juste avant le G7 qu’il souhaitait avoir Poutine à l’intérieur de la tente que le voir à l’extérieur, l’oncle SAM voit du mauvais œil une alliance sino-russe, il a chargé son vassal Macron de faire le boulot et derrière on prête au jeune Macron l’audace et la l’indépendance de la France.

    30
    8
    ABOU NOUASS
    16 septembre 2019 - 10 h 50 min

    La leçon n’est pas venue de la Libye, mais de notre expérience des années 80 , 90 , et 2000, d’autant plus que nul ne nous a apporté son soutien, bien au contraire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Ajoutez à cela aussi la configuration politique, et tout ce qui suit ,de notre pays qui diffère de celle du voisin libyen.

    Grand bien nous fasse pour notre refus à toute ingérence de ces malintentionnés va-en-guerre !!!!!!!!!!!!!!!!

    41
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.