RCD : «Les arrestations arbitraires répondent à une stratégie bien réfléchie»

Belabbas RCD
Le RCD appelle à une véritable justice pour tous. PPAgency

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) voit dans la multiplication des interpellations de citoyens et les mises sous mandat de dépôt une «stratégie bien réfléchie» du pouvoir.

«Il est clair, depuis trois mois, que les arrestations arbitraires et les mises sous mandat de dépôt répondent à une stratégie bien réfléchie par ceux qui ont squatté les centres de décision en violation des lois, de la Constitution», relève le parti, selon lequel «il s’agit de faire peur et de diviser le mouvement populaire et d’opérer un coup de force contre la souveraineté que le peuple a décidé de se réapproprier». «Le rappel des caciques du système pour diriger des structures en relation avec l’organisation des élections tels le panel et l’instance d’organisation des élections sont là pour confirmer que leur seul objectif est de sauver le système corrompu à l’origine des malheurs des Algériens», dénonce le RCD qui «condamne des méthodes et des pratiques de triste mémoire pour les Algériennes et les Algériens».

Le parti estime que «ces rafles exécutées par un ministre de l’Intérieur qui a longtemps servi d’agent dans la promotion du régionalisme sous le président déchu déshonorent encore plus les institutions de l’Etat», ajoutant que «le crédit de la justice dans la confection de supports juridiques pour entériner cet arbitraire fait craindre le pire pour le pays».

Le RCD, qui se dit «convaincu que le replâtrage des lambeaux du système politique ne peut être viable, ni durable», exige à nouveau, à l’instar des millions de manifestants qui le crient tous les vendredis, la libération de tous les détenus d’opinion et met en garde contre cette «politique du pire».

De nombreux jeunes ont été interpellés ces dernières quarante-huit heures et condamnés dans des procès expéditifs qui entament davantage la réputation, déjà ternie, de la justice, accusée de «fabriquer des chefs d’inculpation» pour justifier leur emprisonnement arbitraire.

B. L.

Comment (9)

    Brahms
    18 septembre 2019 - 4 h 43 min

    Un pays de Mickey. Rien n’est à sa place. Ils sont sans arrêt entrain de taper la discussion. Ils ne savent que faire cela. Le papotage, des champions du monde. Mais quand il s’agit de bosser sérieusement 12 heures par jour, il n’y a plus personne. C’est le système économique et financier qu’il faut changer complètement en adéquation avec les salaires qui seront distribués. Un peu de logique, comment voulez – vous vendre une voiture 2 500 000 dinars, un appartement 8 à 10 millions de dinars, faire un mariage à 1 500 000 dinars en distribuant 30 000 dinars par mois à un salarié, impossible de payer.

    Anonimaoui
    17 septembre 2019 - 17 h 53 min

    Mettre en prison des citoyens qui ont des idées et des idéaux autres que ceux défendus par les tenants du pouvoir et leurs cohortes de soutiens opportunistes, ne peut être une stratégie mais plutôt une c… de plus vers le chaos final.

    Lghoul
    17 septembre 2019 - 10 h 09 min

    Mr Tabbou en prison et les corrompus du FLN, ceux qui ont volé des milliards au peuple ne veulent pas « renoncer » a leur immunité parlementaire – De tliba a djemai ! Donc pour la justice, c’est eux qui décident. Mais pendant qu’ils arrêtent et persécutent des patriotes et des moudjaheds, ils veulent que la populasse aille voter ! Pour qui ? Pour quel programme ? Pour des gens du FLN/RND/MPA/ghoul ? Pour benflouss la risée du monde qui apparait une fois par an pour jouer au lièvre eternel toute HONTE BUE ? Et quelles éléctions messieurs-dames ! bedoui en charge avec un autre du FLN – système boutef pour la « surveillance » et « l’indépendence » du scrutin !!! Laissez moi rire ! Est ce que ces gens pensent que le peuple est BETE ou idiot ? Ensuite quelle est la « conclusion » de ce fameux « panel » ? Ils on simplement démontré que leur travail et leur seule conclusion est qu’ils roulent pour la dictature en recrutant une femme inconnue, dont les qualifications sont inconnues car elle a simplement dit au micro « Je supporte la dictature » – Donc tout est clair. Et si le peuple laisse passer ces crocodiles qui sont un mix de corruption/FLN/RND/système boute/fascime/dictature, on en aura pas pour 57 ans mais pour 5700 ans. Et si on ne fait rien, on le mérite. Le 11 et le 12 décembre, l’Algérie doit être 100% paralysée pour leur démontrer qui est important en Algérie: Un peuple de 40 millions ou un vieux de 80 ans qui ne peut pas retenir une phrase de 2 mots sans regarder une feuille de papier.

    7
    1
    CHAOUI-BAHBOUH
    17 septembre 2019 - 3 h 32 min

    C’est aussi simple comme bonjour, la semaine du vote, le peuple se cloitre chez lui, doit pratiquer le vode total, la veille de vote plus personne dehors, villes, villages, les campagnes et bourgd observent une grève genetale pas in chat dehors.la desobeissance totale, pas un bulletin dans les Urnes des mafiosies et de la capitulation, lrs voleurs ont volé leur peuple au profit de l’occident de ARABO-TAYHOUDITES ET SANGUINAIRES PO-SIONISTES, Le HIRAK giflera le 12 decembre cette oligarchie puante et leurs progeniture porteuse d’un virus Parental contagieux et destructible depuis plus de 20 de sombrrs nuits onyerminable, mais à l’horizon se pointe une lueur annociatrice des jours et des années meilleurs, les 11 et 12 decembre 2019 la grève totale, pas un chat dehors, et pas un bulletins dans les Urnes des Oliguarques voleurs, usurpateurs et Criminels. Cordialement in Algerien des Aurès, Mazabi, Kabyle, Sahraoui, Yargui, enfin in Algerien simplement !!!

    8
    1
    Lghoul
    16 septembre 2019 - 13 h 10 min

    @Zaatar – Quelque soit la “competition” pour le pouvoir dont vous parlez, l’Algérie ne serait jamais dans un état de délabrement et d’anarchie institutionelle pire que ce qu’elle a vécu depuis 1999 en particulier. La corruption, la médiocrité, l’improvisation, la hogra et la privatisation de TOUTES les institutions par des individus ( de Sonatrach a Air Algérie), le tout soutenu par des mensonges d’état, des chiyates et des charlatans de tout bord ne dépasseront jamais la chronique actuelle. Durant le règne de Bouteflika, nous avons battu tous les records des plus mauvais dans tous les domaines. Ce qu’il faudrait noter est qu’avant que de nouveaux vautours commenceront a se grouper, la nouvelle constitution va d’abord mettre les fondations pour un état de droit avec une justice indépendente. Donc quelque soit la nature du future pouvoir en place, on n’aura jamais pire que ce que le peuple a enduré depuis 62 et depuis 1999 en particulier. Le voleur et le tricheur refléchira 10 fois avant de mettre la main a la tire lire car il sera rattrapé un jour quand notre justice est indépendente. Vous voyez donc que le peuple a tout a gagner au lieu d’être séduit par la chimérique “charité” de quelques dinars de plus dans sa fiche de paye mais avec un pouvoir d’achat qui dégringole de mois en mois ou par des petites aumône d’ansej ou de je ne sais quoi au point ou tout le monde est devenu un tube digestif conditionné ou simplement un pure mendiant sans qu’il le sache. Alors que si le peuple avait des usines, des hopitaux et des universités de qualité, il n’a pas besoin de mendier des miettes d’une bande de corrompus qui excellent dans la médiocrité et l’opacité qui on ten fait, détourné tous ses biens. Au lieu de se sentir redevable le citoyen aura des droits et des devoirs qui seront clairements incrits dans la nouvelle constitution. Aujourd’hui on ne verra pas des citoyens aller arbitrairement en prison sans passer par la justice ou savoir pourquoi ils sont emprisonnés car nous sommes au seuil d’une dictature sans nom. Alors, les conditions du citoyen et l’avenir des futures générations ne seront que meilleur si on persiste dans la quête d’un état de droit, stable et pourvu de libértés et de démocratie et du respect de l’autre. Les divisions du peuple, la haine communautaire, l’ennemi exterieur, la main de l’étranger ou les hizb franca seront révolus. L’Algérie n’aura aucun complexe pour defendre équitablement ses interêts ni redevable envers quiconque. Nous seront réellement independents et personne ne décidera a notre place car nous prendons nous-mêmes nos propres decisions qui n’iront que dans nos interêts mais pas de ceux des autres.
    Notre leitmotive quotidien sera: L’Algérie et les algériens avant tout.

    12
    6
    Brahms
    16 septembre 2019 - 10 h 29 min

    Ce Gouvernement n’aime pas quand on dénonce ou quand on met sur la place publique ses méfaits, ses nombreuses escroqueries, ses carambouilles, il veut toujours cacher aux citoyens ses combines car pensant que le Trésor Algérie lui appartient. Il change de couleur comme le caméléon et n’aime pas son peuple, lui préférant l’argent, les villas, le coffre fort des sous sol (pétrole, gaz, uranium, or, phosphates). D’ailleurs, quand un algérien ou une algérienne meurt sur la route, dans la mer ou à l’étranger, ce Gouvernement s’en fiche éperdument car il sait que d’autres arriveront des maternités
    (1 000 000 de naissances chaque année). Le système de ce Gouvernement est entrain de s’écrouler et plus personne ne se fatiguera pour eux, ni ne donnera sa santé ou sa force. Ce Gouvernement n’a su créer que misère sociale, harragas, corruption hittistes, marché parallèle de la devise, maladies chroniques. Il n’y a ni joie de vivre, ni bonne humeur, ni richesse, ni bonne santé avec ce Gouvernement.

    22
    9
    Zaatar
    16 septembre 2019 - 10 h 16 min

    Bien réfléchie 2ème république. Moi j’opte pour la paralysie des maintenant car connaissant le pouvoir. Il ne lâchera jamais prise. Il est capable de tout brûler avant de partir. A défaut d’une révolte armée, la seule façon de le déloger est de paralyser le pays. Mais pour cela, le mot d’ordre doit être partout sur tout le territoire national. Il ne restera que les institutions liées au pouvoir qui continueront un tant soit peu de fonctionner, mais pas pour longtemps. Le pouvoir tombera alors comme un fruit pourri (pour paraphraser un intervenant qui m’a fait la remarque car j’avais sur un fil d’autres côté , un fruit mûr). Reste à savoir juste après pour ceux qui voudront prendre les responsabilités du pays ne seront pas pourri eux aussi. Car il va sans dire qu’il y aura compétition pour la prise de pouvoir. Et j’ai toujours lié ce facteur au naturel de l’homme qui voit avant toute chose ses intérêts en premier.

    18
    6
    Ahmed gheir Salah
    16 septembre 2019 - 9 h 32 min

    Depuis quand les Arabes sont juste et démocrate,jamais jusqu’à la fin de l’univers, ils resteront les derniers où monde et les sacs à sable des autres monde, c’est écrit et ne nous pourrons rien faire

    26
    10
    2ème république
    16 septembre 2019 - 8 h 35 min

    Avec les arrestations Ils espèrent à chaque fois que le vendredi d’après certains auront peur de sortir manifester. Je parie que les prochains vendredis les arrestations vont se multiplier. Il ne sait pas ce qu’il attend. Il va se ridiculiser le jour des élections avec bureaux vides et le lendemain un taux de participation trafiqué à 68 ou 78%. Le jour de l’investiture du futur pseudo-président ce sera retour à la case départ!! Nouvelles manifestations tous les vendredis et nouvelles demandes de départ de la bande!! On vous aura à l’usure! Vous avez le choix: la démocratie ou la paralysie pays!! A vous de choisir!!!

    33
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.