Ce que le chef de l’armée cherche à travers la multiplication des arrestations

Samir Belarbi
Samir Belarbi, un autre militant actif du Mouvement populaire, arrêté. D. R.

Par Mohamed K. Moins d’une semaine après l’arrestation de Karim Tabbou, aussitôt mis en détention préventive, les autorités ont procédé à l’arrestation, dans les mêmes conditions, d’un autre animateur aussi populaire du Mouvement populaire.

L’idée apparaît claire : pour le pouvoir en place, il faut «neutraliser» un maximum de militants actifs sur le terrain et capables de mobiliser la rue pour espérer affaiblir le Hirak et le réduire à des niveaux maîtrisables avant la présidentielle. C’est pourquoi, il faut s’attendre à ce que «la rafle» s’accélère et s’amplifie dans les prochains jours. Or, en procédant de la sorte, les dirigeants actuels, obnubilés par leur pouvoir et leur désir de se maintenir au pouvoir par la force, prennent le risque de ragaillardir le mouvement de contestation et de le pousser à se radicaliser davantage.

Dans certaines régions du pays, comme en Kabylie, de nouvelles formes de contestation, plus radicales, commencent à apparaître : rassemblements nocturnes, marches vers les tribunaux pour exiger la libération des détenus d’opinion, grèves des avocats pour protester contre les tentatives de domestication de leur corporation depuis la mise en place de la nouvelle instance d’organisation et de surveillance des élections… Le sentiment de frustration au sein de la population est aujourd’hui tel qu’une dérive vers la confrontation violente n’est plus à exclure. C’est peut-être ce que cherche le pouvoir pour justifier une intervention plus musclée, dans les prochaines semaines, pour museler définitivement le mouvement citoyen et ramener le pays aux années de plomb.

En tous les cas, certains porte-voix du nouveau pouvoir ne s’en cachent pas : l’Etat va mobiliser «tous les moyens» pour assurer le succès du scrutin, décrit comme la seule et unique voie de salut pour le pays. C’est ce que le chef d’état-major lui-même exprimait en déclarant dans un de ses derniers discours : «Nous sommes déterminés à accompagner ce processus (électoral, Ndlr), quel que soient les obstacles et les sacrifices.»

M. K.

Comment (26)

    Soldat Schweik
    18 septembre 2019 - 12 h 10 min

    La JUNTE MILITAIRE mafieuse au pouvoir est contrainte pour la 1ere fois depuis l’independance a se devoiler sous son vrai visage dictatorial et oppressif.
    L’heure H est arrivee, que chaque Algerienne et Algerien, ou qu’il se trouve et quelle que soit sa fonction, assume ses responsabilites en choisissant son camps :
    – soit le camps de l’honneur, de la lutte, de la resistance et de la veritable LIBERTE
    – soit le camps du deshonneur, de la soumission, de l’inbitah wa el del
    PLUS DE PLACE A LA TERGIVERSATION ET AU LOUVOIEMENT C’EST FINI !!!
    L’histoire retiendra tout, on ne peut plus cacher ou bruler les archives comme en 62, en 2019 les nouvelles technologies de l’information en ecrits sons et images sont archivees partout meme au niveau du simple quidam citoyen ayant un ordi ou un smartphone connectes

    14
    15
    anonymement
    18 septembre 2019 - 8 h 20 min

    extrait de ce papier: « Terreur, provocation, humiliation et propagande sont devenues les outils préférés d’une cabale dont les tentacules ont investi massivement tous les moyens modernes d’endoctrinement et de contrôle de l’opinion publique. Les lois sont bafouées quotidiennement par un appareil judiciaire à la botte de l’exécutif. Les postes de responsabilité sont attribués à des personnes sans mérites, voire même à des repris de justice, une autre forme provocation pour humilier les citoyens ».
    Terreur, humiliation et provocation sont des techniques bien connues. Ce sont les instruments de sondage des formes de dictatures. S’il n’y a pas de réaction du peuple, c’est le feu vert pour passer à la phase suivante. Tant que les manifestations ont lieu un jour férié, il y a un message d’acceptation très fort du peuple qui depuis l’indépendance n’a jamais milité pour la prospérité de son pays (il a l’exception des individus mais cela ne suffira jamais). Il risque donc de continuer à se laisser prendre en charge par des brigands à la solde de nos ennemis.
    Il faut donc s’attendre à d’autres humiliations.

    5
    1
    CHAOUI-BAHBOUH
    18 septembre 2019 - 6 h 30 min

    L’Etat Major et tout le staff se cachant derrière le CAÏD M’SALLAHS le nettoyeurs ses enfants et TLIBA le gargantua et le boulimique, pendant plus de 20 ans qu’il accompagne un handicapé et connaissant très bien la situation catastrophique de cet homme conduisant le pays à la catastrophe, en profitant de son état de santé et fabriquant toutes manipulations pour faire peur au brave peuple en achetant des HARKIS pseudos Militants du F.L.N l’Historique, ils ont sali l’image de ce valeureux F.L.N historique, pour un Chaoui de AIN -YAGOUTE Wilaya de Batna, Mr CAÏD Bachagha Boualem le serviteur de la France, vous avez trahi l’idéal de notre révolution et le sang de vos compagnons souillé, celui qui a collaboré pendant toute une décennie soit l’âge de cette géniale jeunesse privée de tout, une jeunesse en OR, vous lui avait usurpé son Avenir, et les voila qui se réveillent et vous tiennent la dragée très haute, tu sera jugé pour ta trahison et du serment de Novembre 1954, … vous avez préféré la fortune au pays, à son brave peuple et de faire de notre jeunesse, des jeunes du cacher, qu’alors ils méritent beaucoup plus que ça, mais vos enfants sont des Mafiosos à Annaba et dans toute l’Algérie de TLIBA ce Tunisien un Macro boulimique, votre passé de Moudjahid est trempé dans l’eau de javel et dans l’acide, vous êtes devenu, bon gré où malgré un traître au yeux de votre Peuple … et te voila pressé par le Clan des Généraux qui se servent de toi, comme éclaireur et serviteur, mais ne t’en fait pas tu payeras, ils « Les Généraux » de pacotille payeront aussi, tôt où tard …
    Cordialement à tous les Lecteurs, (es). de la part d’Un Chaoui un vrai et pas d’un traître qui vend son pays et toute sa Glorieuse Histoire et se nobles Martyrs !!! Messieurs les fossoyeurs l’heure des compte est venue préparez-vous à la sentence divine et celle de votre peuple, après Novembre la Glorieuse Révolution, nous voila bientôt pour Décembre un autre mois prémisse aux lâches de rendre des comptes !!!!!!!!!!!!!!!!!

    7
    1
    Lahouaria
    18 septembre 2019 - 6 h 04 min

    Depuis 1962, c’est les mêmes sociopathes qui pillent l’Algérie en laissant les pauvres sur les trottoirs, en laissant les enfants de filles mère vivre sans papiers dans leur pays, c’est à dire apatrides, les hôpitaux sans médecins car le salaire trop bas pour un médecin spécialiste préférant aller en Europe laver les vieilles sorcières que soigner leurs compatriotes.
    Les maisons de retraites sont sales et les personnes âgées sont malmenées par des responsables véreux (Vidéos sur Google preuve à l’appui)
    Il faut assainir et arrêter ceux qui n’avaient aucune limite d’enrichissement à l’insu du peuple
    Après 50 ans la Paie des Moudjahidine doit s’arrêter et leurs familles doivent percevoir le minimum vieillesse, les jeunes doivent percevoir une allocation dès l’âge de 25 ans même sans travailler, ça leur éviter d’aller Harague en Europe et trainer dans les rues une dizaine d’années dans l’attente d’avoir les papiers
    …. ça leur apprendra de construire des châteaux et de bouffer du caviar à toutes les sauces…
    Je remercie l’ANP pour ce travail, le nettoyage est un travail épuisant!
    Continuez braves soldats l’Algérie a été dévorée par des arrivistes sans formation politique.

    4
    4
    Brahms
    18 septembre 2019 - 5 h 57 min

    Le peuple a un dégoût envers ce Gouvernement. Que de la corruption, allez voir les appartements à Paris de tous ces nantis. Il faut voir pour le croire. Ce Gouvernement veut transformer le citoyen en pauvre à vie, jouant avec lui au yoyo, tiens, voilà du lait et du pain.

    7
    1
    Anonyme
    18 septembre 2019 - 2 h 56 min

    Faire du renouveau, avec du
    rechapé… ça risque juste pil
    poil, de ne pas le faire…

    C’est connu, à grande vitesse,
    de réforme, vers la
    vertu dès eus et coutumes de
    la vie
    politique, c’est l’explosion garantie,
    suivi d’une désintégration.

    Faut prendre du neuf… il y a
    pas à chipoter…

    3
    2
    57
    17 septembre 2019 - 23 h 46 min

    ça n a pas de sens on n a pas besoin de meneur tout les algériens connaissent le mots d ordres

    3
    1
    BENFLOUSS
    17 septembre 2019 - 16 h 35 min

    Je veux etre candidat s’il vous pli ! S’il vous pli missiou.

    15
    7
      Anonyme
      18 septembre 2019 - 15 h 04 min

      vous ferez un très bon candidat aux émirats arabes unis, vous aurez même plus de chance d’être élu, tous les algériens vous aideront à atteindre cet objectif mais à une seule condition que vous teniez seulement aux élections aux émirats et surtout ne revenez pas, profitez de votre nouveau poste et s’il vous plait par pitié n’annexez pas l’émirat à l’Algérie

      2
      1
    Apprentis sorciers
    17 septembre 2019 - 16 h 06 min

    Ces rafles rappellent à tous nos compatriotes la période répressive coloniale et les jours sombres de notre histoire postcoloniale. C’est clair, en 2019, notre pays n’est ni libre ni indépendant.

    Ces barbouzes qui nous gouvernent n’ont décidément rien dans le crâne car au lieu d’apaiser et rassurer le peuple qui voit son avenir économique s’ assombrir, il est entrain radicaliser le Hirak à moins que le but soit de pousser les manifestants vers la violence avec comme risque, le chaos dans tout le pays..

    De toute façon ces rafles infâmes ne passent pas inaperçues puisque la Commission Européenne des Droits de l’Homme vient officiellement et fermement de les condamner.

    21
    2
    Anonyme
    17 septembre 2019 - 16 h 04 min

    «C’est ce que le chef d’état-major lui-même exprimait en déclarant dans un de ses derniers discours» : «Nous sommes déterminés à accompagner ce processus (électoral, NDLR), quel que soient les obstacles et les sacrifices.» Se gargariser de menaces parce qu’ils sont derrière des armes comme en 1988 et en 2001, etc.
    Le bourourou ne fait plus peur… Soyez assuré qu’ils les auraient utilisées contre le peuple si c’était leur choix. Si les armes n’ont pas été utilisées contre nous, c’est parce qu’ils craignaient le retour de flamme. À défaut, ils cueillent des personnes connues une à une pour les encager, croyant a tort qu’ils vont stopper le Hirak. Pendant tout ce temps ils montrent leur vrai visage non seulement à nous Algérien, mais à la planète entière. Une dictature militaire restera une dictature quelque soit le maquillage: frein à l’évolution d’un peuple. On ne peut plus vivre avec cette menace perpétuelle avec ces personnages au pouvoir…
    En conclusion : ils veulent installer encore un de leurs hommes pour continuer à le diriger en fonctions de leurs «désiratas» .Comme peuple ont veut évoluer dans une démocratie. Après 57 ans ça suffit, votre gouvernail et hors service. Votre boulot est de défendre le territoire contre des ennemis extérieur.
    On veut la 2ie République

    25
    3
    Ammi H'med
    17 septembre 2019 - 15 h 31 min

    Ils sont devenus avec sa smala les plus détéstés et les plus vomis d’Algérie.

    33
    2
    Felfel Har
    17 septembre 2019 - 13 h 24 min

    Le hirak avait raison de ne pas dévoiler l’identité de leur leaders. Il savait que la « Securitat » allait s’employer à les neutraliser sous de fallacieux prétextes. Peine perdue!
    Le hirak, la contestation, la révolution continueront jusqu’à la victoire du peuple sur ce qui reste du régime pourri que Bouteflika a mis en place, l’actuelle bande de mafieux insatiables qui ne veulent pas quitter la mangeoire.

    33
    3
      Anonyme
      17 septembre 2019 - 19 h 06 min

      Bouteflika n’a pas mis en place la bande de mafieux insatiables dont tu parles. C’est plutôt le contraire: Bouteflika a été mis en place par une bande de mafieux qui ont le pouvoir depuis 1962.

      17
      6
    Lghoul
    17 septembre 2019 - 13 h 12 min

    La chose la plus probable qu’il voudrait et a la quelle il tient beaucoup est la suivante: A partir d’aujourd’hui jusqu’au 12 décembre, il y aura au moins 60% de citoyens en prison. Alors a partir des prisons a travers le pays, ils éliront leur président bessif en échange de la libération des détenus. Le fichier éléctoral sera correct parce qu’ils auront tous les noms et les dates et lieux de naissances de tous ceux qui se retrouveront en prison pour élire un brizidane. Comme 60% est supérieur a 50%, ils passeront leur candidat haut la main. C’est la seule possibilité qui leur reste: Faire voter les citoyens sous la menace de mitraillettes en prison. sinon le 11 et 12 décembre, le pays sera paralysé « y’hebbou oula ye’kerhou ».

    21
    2
    ABOU NOUASS
    17 septembre 2019 - 12 h 17 min

    Aïe Aïe Aïe !!!!
    Le … commence à paniquer, il arrête à tours de bras tout ce qui bouge !

    Paniqué, isolé par ses pairs , en désaccord avec lui sur certaines de ses actions, il hurle, vocifère, bave et
    un de ces 4 matins, il rendra son âme … à Dieu.

    Mais ce qu’il oublie, ce malotru, c’est qu’il ne peut pas arrêter un peuple en marche vers la liberté, la paix et le vivre ensemble toutes régions confondues.

    Cette génération n’acceptera pas cette dictature qui nous a mené vers les suicides, la harraga, la mendicité , la haine des uns envers les autres.

    Alors, Sergent … sache que le vote, il n’y en aura pas, que ton putatif candidat prodige, ne sera pas président et que le cliquetis des menottes qui serreront tes poignets …se fait déjà entendre.

    45
    18
    Lghoul
    17 septembre 2019 - 11 h 33 min

    Que cherche t il ? Il a cherché le peuple et l l’a trouvé car personne ne votera sur du mensonge. Il a aussi chérché une dernière chose: Sa disparition totale en laissant derrière lui la honte comme histoire. Ainsi, la boucle de la dictature arabe importée du moyen orient sera finalement brisée et irreversiblement déconnecté de nos traditions et de nos coutumes d’Algérie. Nous commencerons a vivre dans nos valeurs, libres, respectueux, tolérants, et dans le respect des autres. Finis la haine, les divisions, la décéption et le mensonge.

    45
    2
    Arrestations
    17 septembre 2019 - 11 h 15 min

    Rafles ou pas,arrestations ou pas,le combat continuera d’une façon ou d’une autre jusqu’à la chute du système.Même s’ils installent leur président, « Yetnehaw ga3 »!!! TOUS DEGAGERONS!!!

    43
    2
    Lghoul
    17 septembre 2019 - 11 h 03 min

    Ils sont partis avec des mensonges, de la deception et les contre pieds au sabotage de l’internet aux intimidations aux arrestations qui est la dernière cartouche pour leur survie. S’ils persistent dans leur aveuglement dans la force, le peuple pourra aisemment paralyser toutes les institutions vitales au système. Seuls les hopitaux et les banques seront épargnés. Personne ne croit plus a un milligramme de mensonges venant du système. Tout est mensonge et décéption car combien de fois on les a vu en action ? Ils veulent simplement nous faire passer le recyclage du système pourri en le halalisant les yeux fermées. Alors ils veulent nous faire passer des crocodiles vivants avec des gens du FLN/RND et ce benflouss jouant la serpilière du pouvoir du moment ! Ils se gourent totalement car le peuple est dans une phase irreversible pour obtenir son independence réelle et finale. Le peuple ne sera jamais dans une pire situation que s’il ferme les yeux et mord a l’ameçon. On n’a ni besoin des “augmentations” de salaire avec une monnaie de singe, la planchet a billets et une inflation galopante ou ce qu’ils appellent “l’ansej” pour les vieux du FLN/RND?MP/TAJ. Nous ne sommes plus des mendiants de nos droits a travers une justice et des lois privatises. Nous voulons une totale independence. Et pas de vote sur du vide et pas de régénération et recyclage du FLN/RND.
    Sachez une chose: Ni vos intimidations, ni vos emprisonnements, ni vos divisions ne pourront vaincre un peuple décidé a couper ses chaines de votre prison a ciel ouvert. Et sachez aussi que le peuple ne pourra jamais oublier tout le mal que vous faites.

    27
    2
    Debza Kadiya
    17 septembre 2019 - 10 h 50 min

    Qu’ils nous emprisonnent tous, qu’ils mettent toutes les algériennes et tous les algériens, ces valeureux et ces braves qui sortent tous les mardis, tous les vendredis de les mettre en prison, nous reculerons devant rien. Nous ne voterons jamais sous vos conditions, sous vos préparations et selon vos lois, car tricheur un jour, tricheur pour toujours, vous mentez tous, vous étés sans scrupule, et vous n’avez pas peur pour l’Algérie, notre Algérie qui n’est pas la vôtre, vous n’avez pas peur pour l’avenir de notre Algérie, mais vous avez peur de perdre vos propres intérêts, vous avez peur de perdre vos privilèges, vous avez peur que vous deveniez tous des justiciables et que vous allez justifier tous vos dépenses, de justifier tous vos acquis, vous avez peur d’être au service de l’Algérie et d’être au service du peuple car vous estimez que l’Algérie et son peuple doivent être à votre service. Il est temps que tout redevienne à la normale, l’oiseau vole, le poisson nage, le quadrupède marche car vous avez rendu la normalité et le normal en anormalité et anormal et en même temps, vous avez rendu l’anormalité et l’anormal en normalité et normal.
    Je suis solidaire avec tous les détenu(e)s d’opinion qui sont emprisonnés injustement et ne venez pas nous dire que nous sommes solidaires avec said, tertag et toufik, car vous êtes des hypocrites et des menteurs et que Dieu, Allah le tout puissant vous maudisse, car celui qui dit qu’il est solidaire avec ses sœurs et ses frères (Lakhdar Bouregaa, Karim Tabbou, Samir Benlarbi et les anonymes) emprisonnés injustement pour leurs opinions (on s’en fout qu’ils soient des islamistes, des laïques, des démocrates, des socialistes, des libéraux, des écologistes car tous aiment l’Algérie et y a que l’Algérie qui nous réunit qui est notre grande maison commune et nous formons une seule famille) et qui sortent tous les vendredis et tous les mardis, vous les accusez injustement de vouloir libérer said, toufig et tartag, alors que vous êtes que des menteurs, des tricheurs, des manipulateurs et que Dieu, Allah le tout, puissant vous maudisse dans ce bas monde et l’au-delà.

    31
    2
    El Vérité
    17 septembre 2019 - 10 h 21 min

    Notre caporal penochet cherche à intimidé une population déjà souffrante de plusieurs années de sacrifice

    33
    2
    azul
    17 septembre 2019 - 10 h 18 min

    IL N’Y AURA PAS D’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
    Je n’en ai pas envie. Tu n’en as pas envie. Nous n’en avons pas envie. Vous n’en avez pas envie.
    Seuls quelques uns en ont envie et y pensent vraiment, tous les matins.
    Mais soudain les primaires s’enferrent. La campagne déraille. Les communicants paniquent. Le scénario change. La télévision est éteinte. Les affiches arrachées. Les petites phrases ravalées. Les candidats recalés. Les meetings empêchés. Les bureaux de vote bloqués. Les bulletins incendiés. La comédie terminée. La vieille politique congédiée.

    32
    3
    3atef
    17 septembre 2019 - 10 h 17 min

    NOUS DISONS aux prétentieux du 12 décembre que c’est PEINE PERDUE…JAMAIS DEUX SANS TROIS (2 sans 3) C’EST 7 et 8 QUI DEMEURENT LA RÈGLE et NON L’EXCEPTION ce sera notre MOT D’ORDRE aujourd’hui et TOUS les VENDREDIS…QUE le VENTRIPOTENT SARDJEN garcia COFFRE 42 millions de citoyens si ça le chante…NOS pensées ACTIVES à TOUS nos SŒURS et FRÈRES victimes de L’ARBITRAIRE
    EL MAJD à nos CHOUHADAS et son EXCELLENCE le PEUPLE ALGÉRIEN dans sa LUTTE de la DIGNITÉ

    23
    3
    SaidZ
    17 septembre 2019 - 10 h 01 min

    Un pouvoir qui a tué ses citoyens avec des balles réelles, qui a kidnappé des milliers de citoyens, qui a emprisonné des moudjahidins est capable de sacrifier tout son peuple pour se maintenir avec la bénédiction bien sûr des pays gendarmes du monde en leur garantissant des contrats juteux sur une longue période.

    28
    3
    Merzouk M
    17 septembre 2019 - 8 h 39 min

    La lecture de l’histoire et sa compréhension nous donnes des clés pour comprendre et déchiffrer le présent, parfois avec une certaine finesse on peut même prévoir certaines situations pour le futur, notre situation aujourd’hui n’est pas tellement différente de celle de l’époque coloniale, pendant les années 20, 30 et 40 le mouvement national à user de toutes les possibilités espérant voire le colon changer de méthodes et accorder les droits aux indigènes, il y a même ceux qui ont proposé l’assimilation, le colon fidèle à lui-même promis le matin ce qu’il brise le soir venu, une poignée d’Hommes d’une immense valeur ont compris que le pot de terre ne peut rien contre le pot de fer, il a fallut se durcir et aller à la guerre, pendant sept et demi longue et dures années, les algériens ont payé le prix, c’est comme ça que le colon est parti, aujourd’hui nous avons à faire à un nouveau colon sournois et machiavélique car il est de chez nous, il est issu des entrailles du pays, il faut que le peuple se décide à faire partir Gaid Salleh et sa clique, les marches populaires ont montré leur limite objective, le pouvoir à bien compris, il a décidé de passer en force, nous avons le choix soit aller jusqu’au bout de la confrontation en bloquant le pays, soit finir par voire le pouvoir accoucher d’une pseudo élection et l’occident avec lui pour bénir la zarda, pour les intérêts de leurs pays respectifs John Kerry et Angela Merkel ont accepté de poser devant les caméras avec un mort comme portant le nom de code de Fakhamatouhou, le prochain sera en bonne santé, pour quoi alors se priver d’avoir en face un pouvoir faiblard à l’intérieur qui va monnayer excessivement cher sa protection, business usual my friend, nous devons sortir du rêve en étant éveillés sinon nous n’aurons que nos yeux pour pleurer si entre temps les glandes lacrymales ne seront pas épuisées par les gaz lacrymogène de 3ami Saleh.

    21
    3
    3atef
    17 septembre 2019 - 8 h 12 min

    NOUS DISONS aux prétentieux du 12 décembre que c’est PEINE PERDUE…JAMAIS DEUX SANS TROIS (2 sans 3) C’EST 7 et 8 QUI VOUS LE DIT ce sera notre MOT D’ORDRE aujourd’hui et TOUS les VENDREDIS…QUE le VENTRIPOTENT SARDJEN garcia COFFRE 42 millions de citoyens si ça le chante…NOS pensées ACTIVES à TOUS nos SŒURS et FRÈRES victimes de L’ARBITRAIRE
    EL MAJD à nos CHOUHADAS et son EXCELLENCE le PEUPLE ALGÉRIEN dans sa LUTTE de la DIGNITÉ

    23
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.