Manifestations gigantesques des étudiants contre la présidentielle et le maintien du système

marche étudiants
30e marche des étudiants à Alger-Centre. PPAgency

Par Mounir Serraï – Les étudiants ont été très nombreux à manifester pour le 30e mardi successif pour exprimer haut et fort leur rejet de l’élection présidentielle convoquée pour le 12 décembre prochain et exiger une transition démocratique.

De la place des Martyrs à la place Audin, en passant par Asla-Hocine et la Grande Poste, les étudiants ont affiché la même détermination et le même engagement que durant les précédentes marches. Accompagnés par des citoyens et des enseignants, les étudiants ont vivement rejeté la présidentielle et dénoncé la répression qui s’abat sur le Mouvement populaire avec la multiplication des arrestations de militants politiques.

«Makach intikhabate ya lissabat (pas d’élections, gangs)», «Dawla madania machi askariya (Etat civil et non militaire)», «Libérez les détenus !», «Maranach habsin koul tlatha khardjin (nous nous n’arrêterons pas, tous les mardis nous sortirons)», «Echaâb yourid istiklal (le peuple veut l’indépendance)» sont quelques slogans scandés par les étudiants.

Fortement engagés dans le Hirak depuis son début, les étudiants, inépuisables, maintiennent le seuil de leurs revendications élevées, à savoir le départ de tous les symboles du régime Bouteflika et l’amorce d’une transition apaisée avec des personnalités consensuelles et intègres.

Les étudiants n’ont pas marché uniquement à Alger. Ils étaient également nombreux à battre le pavé à Béjaïa, à Oran, à Constantine, à Annaba, à Boumerdès et dans d’autres villes estudiantines du pays. Mêmes slogans, même détermination. Soutenus par beaucoup de citoyens, les étudiants ne comptent donc pas abandonner leur lutte pour l’avènement d’une nouvelle Algérie. «Nous allons être encore plus nombreux dans les prochaines semaines, après la fin des examens et le retour à l’Université de tous les étudiants», assure l’un des animateurs de ce mouvement à Alger. Leur mobilisation renseigne ainsi sur leur degré d’éveil politique mais aussi sur leur soif du changement.

Les arrestations musclées de certains manifestants au début de leur marche n’ont nullement impacté leur engagement et leur détermination à «en découdre avec le système en place depuis fort longtemps».

M. S.

 

Comment (5)

    Vroum Vroum 😤..
    17 septembre 2019 - 22 h 40 min

    Tant que le Pouvoir sera privatisé par le Militaire , ce qui empêche l’émergence d’une Ste Civile , aucune émancipation Économique ou sociale ne verra le jour , aucune respiration Politique , ce sera du court terme , réajustement , équilibre, le problème est que la culture Politique , et Sociale ne sont pas de la compétence du Militaire qui lui doit s’axer sur la Géopolitique et Géostratégie de l’échiquier mondial . . Le Militaire à peur de l’avènement d’une Société Civile , et veut garder sa suprématie , alors que normalement ils sont complémentaires.. faut sortir de la Rente par un programme en ce sens et Émergence d’une Ste Civile , sinon on ne fait que repousser le problème ..Le Militaire (notre ANP ) à un rôle bien précis, mais les affaires intérieures de l’Algérie reviennent à une Ste Civile compétant , cette culture est absente du logiciel Gaid Sallah .

    7
    1
    KIMGAIDUN-SALAHUNG-80
    17 septembre 2019 - 21 h 29 min

    Ya ssalah ya lgheddar baat bladek b lpetro-dollar
    Yal ladjoudan taa machakel, baat bladek b shekel. Il dit que la majorité du peuple veut les présidentielles? Qu’il appelle cette majorité à une marche un samedi.
    Il dit que le peuple lui a confié une mission pour le pays, qu’il descende dans la rue pour jauger sa notoriété. Il dit qu’il est aimé, qu’il aille prendre un café avec les citoyens? Avis à Benflis, Mokri, Tebboune, Mihoubi! Soit vous vous rangez du côté du peuple et vous rentrez dans l’histoire, soit vous vous présentez aux présidentielles et vous finirez dans la poubelle de l’histoire comme traitres de la nation.

    99
    2
    Soldat Schweik
    17 septembre 2019 - 19 h 13 min

    Dawla madania = Tunisie = 1 candidat en prison et opposant passe au 2em tour des présidentielles.
    Dawla 3askaria = Algerie = De potentiels candidats au ‘ berzidanetiel bessif de gaid » et opposants enfermés a double tour en prison et sans raisons.
    Cherchez l’erreur !!!

    14
    3
    Felfel Har
    17 septembre 2019 - 17 h 11 min

    Il est impossible qu’un peuple, solidaire et déterminé, fort de ses 40 millions de membres, laisse un quarteron de généraux séniles s’en tirer à bon compte avec de fake élections que l’on sait d’ores et déjà truquées. Sans doute bien inspirés par les conclusions d’un panel félon, servies sur un plateau d’or, ils sont nombreux les exclus du Bouteflikisme (Benflis, Tebboune, Younès, etc.) à saliver pour reprendre du service et pour se rapprocher du biberon de la corruption et pour s’enrichir sur le dos du bon peuple.
    Robespierre avait raison de faire observer que »le pire des despotisme, c’est le gouvernement militaire » et celui de ses nervis, avec ou sans uniforme. Lui, faisait face à un Napoléon, certes usurpateur mais bâtisseur de sa patrie. Rien à voir avec GS!

    22
    5
      Zaatar
      18 septembre 2019 - 5 h 37 min

      @Felfel Har,
      L’ami vous faites bien de dire que ces exclus du bouteflikisme tentent de se reamarer au pouvoir. C’est une aubaine pour eux, une chance inespérée. Mais là où vous avez le plus raison, c’est quand vous dites que ce qui les motive c’est de se rapprocher du biberon de la rente et de la corruption, on comprend bien l’enrichissement. Ce que je voudrais rajouter par contre, c’est que cet état d’esprit que vous décrivez se retrouve chez tous les acteurs actuels, sur toutes les scènes. A quelques exceptions, ils sont tous captivés par cette aubaine de faire partie du pouvoir et s’en mettre plein les poches. Je ne croirais personne qui me dirait que sa seule motivation d’occuper un poste de haute responsabilité est juste pour rendre service au pays. En parlant de service à rendre au pays, la majorité, pour ne pas dire tous, font tout pour éviter le service national. C’est une bonne indication.

      7
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.