Qu’a dit Le Drian à Boukadoum au siège des Nations unies à New York ?

Le Drian Boukadoum
Jean-Yves Le Drian à Alger en novembre 2017. PPAgency

Par Kamel M. – Premier homologue rencontré par Sabri Boukadoum à New York : Jean Yves Le Drian. Le communiqué du ministère des Affaires étrangères qui donne l’information est avare en détails. Les deux ministres ont abordé des questions liées au déplacement des personnes et aux investissements, outre la situation dans le Sahel et en Libye, apprend-on.

Mais la rencontre entre Le Drian et Boukadoum paraît bien être une réunion d’urgence souhaitée par la France pour discuter de la crise politique qui perdure en Algérie et des risques que celle-ci fait peser sur les relations entre les deux pays et sur la stabilité dans toute la région.

De nombreuses sources ont, en effet, fait état des inquiétudes exprimées par les autorités françaises suite aux nombreuses atteintes aux droits de l’Homme par le pouvoir en Algérie. Des inquiétudes partagées par de nombreux autres partenaires étrangers, dont l’Allemagne qui l’a fait savoir lors d’un entretien qu’a eu le conseiller politique de la chancelière allemande Angela Merkel avec le ministre des Affaires étrangères.

La tâche dévolue au chef de la diplomatie à New York est ardue, celui-ci participant à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies en tant que représentant d’un régime illégitime décrié par des millions de citoyens depuis sept mois. Il n’est pas exclu que Sabri Boukadoum se voie transmettre les préoccupations des capitales occidentales quant à la persistance de la crise et à la dérive dictatoriale des tenants du pouvoir actuel, suite aux arrestations arbitraires ordonnées par le chef d’état-major de l’armée et au regard de ses discours menaçants et belliqueux, outre l’interdiction faite aux citoyens habitant en dehors de la capitale d’y accéder, enfreignant ainsi une nouvelle fois la Constitution.

La crise algérienne va en s’enlisant et le refus des résidus du système Bouteflika de lâcher les commandes ne peut qu’aggraver une situation déjà périlleuse. L’économie est au point mort et les entreprises étrangères risquent de plier bagage – certaines ont déjà commencé à le faire – si le pouvoir ne se résout pas à se conformer à la revendication principale du Mouvement de contestation populaire, à savoir le départ immédiat et sans condition de Gaïd-Salah, du chef de l’Etat intérimaire et du Premier ministre ainsi que de tous les responsables du blocage actuel qui empêchent toute solution à court terme.

Les capitales occidentales ne manqueront certainement pas de le rappeler à leur interlocuteur algérien.

K. M.

Comment (24)

    Brahms
    25 septembre 2019 - 7 h 09 min

    Pour développer l’Algérie et pour éviter la corruption des Ministres X ou Y, je vous ai déjà dit qu’il fallait faire un plan de type Marshall avec les Etats Unis d’Amérique sur 30 ans :

    – L’Algérie signe un pacte de développement pour les 48 wilayas pour 2500 milliards de dollars en profitant des taux négatifs des banques (prêt d’argent sans intérêt à rembourser) et rembourse via son pétrole, son gaz, son uranium, son or, son agriculture etc…De cette façon, le pays avancera, personne ne tapera dans la caisse et ce sont les 02 Etats respectifs qui régleront leurs créances via les banques ou les Trésor publics de leurs 02 pays. Il n’y a que de cette façon que le pays avancera.

    Regardez, en 20 ans de Bouteflika, plus de 1000 milliards de dollars ont été croqués sans aucun résultant probant chez les citoyens. Il faut donc de très grand travaux d’infrastructures pour connecter les villes entre elles et ainsi développer la croissance, les richesses, les entrepôts, les routes, les autoroutes, les gares, les aires de repos, stations d’essence, les surfaces commerciales.

    La politique de l’importation de sucre, de médicaments, de voitures sert juste les intérêts de délinquants financiers qui se sucrent via des commissions et siphonnent les devises du pays avec des complices qui sont installés à l’étranger. Tout est à revoir en Algérie.

    1
    3
    Anonyme
    24 septembre 2019 - 21 h 35 min

    Comment se fait-il que l’ensemble des représentants siégeant au sein de cette Assemblée Générale de l’Organisation des Nations unies n’aient pas contesté la présence du chef de la diplomatie Algérienne, issue d’un régime illégitime .

    4
    4
    Kahina-DZ
    24 septembre 2019 - 15 h 00 min

    La France s’inquiète pour ses intérêts, et rien d’autres.
    La France qui n’arrive pas à trouver une solution pour ses gilets jaunes…elle veut jouer au conseiller pour l’Algérie. Quelle ironie !!

    26
    9
    Okay
    24 septembre 2019 - 10 h 27 min

    La position de notre ex colonie est claire, c’est empêcher coûte que coûte le développement et la démocratie en Algérie, et sa ne date pas d’hier, est la meilleure solution d’acheter nos opportunistes corrompus dirigeants

    20
    12
      Algérien simple
      24 septembre 2019 - 17 h 00 min

      En réalité le gouvernement français subi depuis la rentrée des français originaires d’Algérie sur deux points ; une manifestation d’un million de personnes à la place de concorde et la supression des visas pour les ascendants des français Algériens. Ce dernier point est conforme aux directives européennes.

    3atef
    24 septembre 2019 - 9 h 35 min

    INDÉPENDANCE et COOPÉRATION BI latérale fantasmes rêves et MYSTIFICATIONS
    Fantasmes du za3imistes ADULÉ des années 60/70
    Rêves des ba3thistes reformateurs brisé par l’invasion « démocratisante » des années 80/90
    Mystification du wahhabisme franco-emirato-saoudien et le DÉSASTRE ABYSSALE actuel économique humain de toute la région du machrek au maghreb…!! La relation quasi INCESTUEUSE du systeme boutef et les franco-émiratis
    Nous en payons TRIBUT jusqu’à nos jours…Dans nos relations et coopérations internationales l’ALGERIEN LAMBDA sait que les responsables ILLÉGITIMES de notre pays chargés des NÉGOCIATIONS de politiques économiques N’ONT dans L’ABSOLU ni compétences et encore moins D’INTERETS à ce que notre pays Avance et en SORT GAGNANT pour le bienêtre des ALGÉRIEN et ALGÉRIENNES…Tout au plus pour justifier leur GABEGIE quelques immeubles ça et là qui s’effondrent à la moindre secousse tellurique, et quelques ERSATZ d’autoroutes catastrophiquement ACCIDENTOGÈNES…Depuis le 22 FÉVRIER 2019 NOUS en SOMMES à dire pas de REMAKE des années 62,65,88,92… 2019 CE SERA EL KATI3A (la RUPTURE)
    Mais mon DIEU NOUS LA VOULONS BELLE ET NOUS L’AURONS notre SELMIA RUTURE!!! UNIQUE dans les ANNALES des PEUPLES en LUTTE pour leur DIGNITÉ…le PEUPLE ALGÉRIEN INNOVE il est le CONCEPTEUR le DESIGNEUR de sa SELMIA RUPTURE…CROYEZ LE MESSIEURS les CENSEURS d’EST et d’OUEST et dites le à vos EPSILONESQUES dictateurs INCULTES que vous NOURRISSEZ au biberon de la TRAITRISE et du SABOTAGE …que notre SELMIA RUPTURE fera ÉCOLE
    à La MÉMOIRE de NOS CHOUHADAS et ELMEJD au peuple ALGERIEN

    7
    7
    3atef
    24 septembre 2019 - 9 h 18 min

    Autant l’un que l’autre complices pour le meilleurs TOUJOURS ET ENCORE JAMAIS POUR LE PIRE MON-SIEUR!! sur le DOS du PEUPLE ALGÉRIEN…L’ALGÉRIE FRANÇAISE n’a jamais cessé en 62 et j’en veux pour preuve notre SOUS développement à tous les NIVEAUX… l’Espagne et le Portugal aux mains des dictatures SALAZARITE et FRANQUISTE n’ont pu voir leur PAYS ÉVOLUER et se développer (RETOUR de leur DIASPORA ) que depuis 35 ans, depuis les années 80…57 ans chez NOUS de DÉCADENCE, DESTRUCTION RAPINE…Nous disons à monsieur France/ Algérie/ Afrique (qui ne dit pas son nom) que BIENTÔT vous devrez TRAITER avec les VRAIES COMPÉTENCES INCARNÉES par les AUTHENTIQUES ENFANTS de cette TERRE D’ALGÉRIE que vous dites aimer, c’est votre droit!! MAIS CERTAINEMENT pas pour les MÊMES RAISONS que NOUS SES PROPRES ENFANTS
    EL MEJD à nos CHOUHADAS et aux 42 MILLIONS de TABOU, BENELARBI, BOUMALA, SI BOURAG3A

    10
    8
    Abou bakr
    24 septembre 2019 - 8 h 55 min

    C français fachos s’en foutent carrément de la population algérienne, de toute façon on leur demande rien , eux ils massacrent les gilets jaunes tout les w-end , ce qui les inquiètent c plutôt le gaz et le pétrole, et les alliances que l’algerie a avec la Chine et la Russie, ils sentent que la vache a lait 😪, de bouteflika , leur échappe, pauvres gaulois

    16
    11
    Il pourait dire cela....
    24 septembre 2019 - 5 h 43 min

    Le Drian  » Ça fait 20 ans avec les Bouteflikistes d’Oujda et les fils de harkis que nous avons recolonisé l’Algérie et c’est pas maintenant que l’on lachera prise ! »

    17
    14
    Lghoul
    23 septembre 2019 - 21 h 24 min

    Il demande quel prix a payer pour peut etre fermer les yeux. Des puits de petrole et du gas a zero euro et des usines a fermer comme la peugeot qu’ils vont bientot fermer car bouchouareb a fini son travail.

    16
    17
    Anonyme
    23 septembre 2019 - 20 h 47 min

    Il a dit au francais « on a la situation en main!! Il nous reste que 20 millions de personnes à arrêter, puis on aura la paix!! Faites-nous confiance!!

    35
    15
    57
    23 septembre 2019 - 20 h 36 min

    les magouilles et les messes basses sont devenus monnaie courante chez nos politiciens

    10
    12
    TOP SECRET
    23 septembre 2019 - 20 h 13 min

    Voilà mot par mot ceux qu’il a Mr Drian à son homologue Mr Boukadoum, la majorité des dirigeants et ex dirigeants Algérien ont des biens en France, et nous tenons à protéger les personnes et aussi leurs biens de tout poursuite et aussi leur sécurité, la France est agréable à vivre et d’ailleurs tout nos amis Arabes et Africain trouvent leurs comptes chez nous, où cas où n’hésitez pas à me faire signe, je me chargerais personnellement à vous trouver une belle demeure pas aussi chère

    18
    11
    Anonyme
    23 septembre 2019 - 19 h 58 min

    Il veut que l’Algérie ouvre ses frontieres avec le Maroc….il souhaite également que le MAK soit épargné et officialisé.
    En fait le MAE français bosse pour ses plus fideles et loyaux larbins…

    30
    35
    Précision
    23 septembre 2019 - 19 h 51 min

    La France défendra tout sauf les droits de l’homme en Algérie ou ailleurs.
    Les droits de l’homme, les droits de la femmes, la démocratie, voila les fonds de commerce de la France.

    17
    14
    Felfel Har
    23 septembre 2019 - 17 h 56 min

    Il est presqu’évident que Le Drian cherche des assurances s’agissant des intérêts français en Algérie dont:
    1- Le rachat par Total des parts d’Anadarko que l’Algérie doit refuser en exerçant son droit de préemption.
    2- Le maintien des commandes algériennes de céréales françaises sachant que les Russes avancent leurs pions et les menaces. En fait, ils ont peur de la disparition de leurs lobbyistes, tapis au sein de l’OAIC et des ministères du commerce et de l’agriculture.
    3- L’avenir de l’usine de montage de Renault. A démonter au plus vite!
    4- La protection des taupes françaises dans les rouages de l’État et de celles ayant élu domicile en France et en province.
    5- Les demandes d’extradition que l’Algérie ne manquera pas de lancer en vue de l’arrestation de tous les corrompus algériens identifiés par la justice et du rapatriement de leurs avoirs volés.
    6- Le futur des relations bilatérales algéro-françaises à la lumière des exigences du Hirak, à savoir la cessation des manoeuvres hostiles de la France envers l’Algérie.
    Le MAE français doit rendre compte à sa hiérarchie du désir du Hirak de revoir de fond en combles les relations avec l’ancienne puissance coloniale sur de nouvelles bases qui interdiront notamment les interférences dans nos affaires intérieures et les actes inamicaux.
    La France est condamnée à jouer franc-jeu avec la nouvelle république algérienne, tel doit être le message que Mr. Boukadoum doit marteler.

    47
    17
      Selecto
      23 septembre 2019 - 20 h 45 min

      Le Drian est un poids plume devant notre ministre, Boukadoum…

      21
      19
      Chaoui
      25 septembre 2019 - 17 h 23 min

      Selon la situation
      Méchant ou gentil

    Brahms
    23 septembre 2019 - 17 h 40 min

    Les européens n’attendent que de l’argent, leurs intérêts financiers et rien d’autres. La vache à lait algérienne est bonne pour leurs économies. Avec le Maroc, la Tunisie, les européens sont perdants à 100 % et compte sur le tiroir caisse de l’Algérie pour compenser. Que leurs entreprises dégagent, elles venaient juste pour les avantages fiscaux, les subventions afin de créer un colonialisme économique (une dépendance vis à vis de leurs produits) et quand cela ne va plus c’est bye bye tout le monde.

    31
    22
    azul
    23 septembre 2019 - 17 h 07 min

    C’est au peuple algérien qu’il appartient de choisir ses dirigeants et de décider de son avenir

    39
    5
    Al Maz
    23 septembre 2019 - 17 h 06 min

    Au point ou nous en sommes, pourquoi ce représentant…Français en l’occurence, ne conseille pas à son Président de rééditer le coup de Sidi Fredj de 1830. Peut-être que nous ne sommes pas encore indépendants. Nos Valeureux Chouhadas doivent se retourner dans leurs tombes.

    19
    12
    Le dernier paragraphe de cet article...
    23 septembre 2019 - 16 h 56 min

    « si le pouvoir ne se résout pas à se conformer à la revendication principale du Mouvement populaire, à savoir le départ immédiat et sans condition de Gaïd-Salah, du chef de l’Etat intérimaire et du Premier ministre ainsi que de tous les responsables du blocage actuel qui empêche toute solution. »

    Resume parfaitement ce que Chwaker de nos généraux corrompus ne souhaient pas voir vis à vis de leurs vrais chwaker, qui sont França laaziza dyal houm, et surtout Mme Merkel qui connait bien nos nains d’esprits et de corps! C’est ça dont GS &Co. ont peur et pas le peuple! Il nosu ont humilié avec le reste du monde où l’algérien a perdu le respect que Boumedienne avant imposer. le DA valait 1 dollar ya bouguelb! Rakhssouna et ils refiusent toujours de partir. Al ISSABA c’est TOUS sans exception!

    21
    17
      azul
      23 septembre 2019 - 19 h 47 min

      tout ceux qui sont au pouvoir depuis 62 à ce jour
      sont tous des corrompus,des dictateurs,voleurs ect…

      24
      7
        Alif
        24 septembre 2019 - 15 h 18 min

        La photo parle d’elle même
        Il faut que tout le monde mange

        1
        3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.