La Cour d’appel de Tipasa accepte la demande de libération provisoire pour Karim Tabbou 

La Cour d’appel de Tipasa accepte la demande de libération provisoire pour Karim Tabbou

 

 

Comment (8)

    Bien
    25 septembre 2019 - 21 h 19 min

    El hamdou lilah. Bonne nouvelle surtout pr sa famille. J’espere kil vont liberer les autres jeunes. Et aussi le createur d’emplois Rebrab.

    6
    4
    Anonyme
    25 septembre 2019 - 20 h 40 min

    Mauvaise nouvelle pour les hyènes…Un os en moins à ronger…

    2
    8
    Anonyme
    25 septembre 2019 - 19 h 25 min

    L independance des juges Algeriens fait honneur a la justice….ils n accepteront plus les pressions d ou qu elles viennent…ils doivent juger conformement aux lois et au nom du peuple Algerien….Al Hamdou Lillah ya Rab.

    5
    5
      momo
      25 septembre 2019 - 23 h 16 min

      La justice incarcère quand on on le lui demande et libère quand on lui fait signe. Le reste, c’est du bavardage,

      1
      1
    azul
    25 septembre 2019 - 19 h 08 min

    Le courage est cette qualité supérieure qui nous permet de faire face d’un coeur égal aux multiples désagréments de la vie. Aller de l’avant, ne jamais reculer devant les difficultés, voilà le courage véritable.

    4
    1
      @Azul
      25 septembre 2019 - 23 h 17 min

      Mabrouk pour Tabou.Cependant,c’est malheureusement une libération avec SURSIS.Par conséquent,à sa moindre intervention en faveur de la libération de L’ALGERIE,il retourne en prison et y restera tant que le système restera aux commandes.C’est une manoeuvre qui tend à éteindre la voix d’un Grand Ténor du Hirak.

      1
      1
    elhadj
    25 septembre 2019 - 18 h 21 min

    une mesure louable pour apaiser le climat délétère actuel , espérons que des mesures semblables seraient élargies au moudjahed BOUREGAA, a si BENHADID et au candidat GUEDIRI ainsi qu aux citoyens arrêtés pour des délits divers se rapportant au hirak, ce qui aura pour but de préserver la cohésion sociale du peuple….

    14
    2
    Felfel Har
    25 septembre 2019 - 18 h 19 min

    La justice se rend-elle compte de ses erreurs en répondant favorablement aux injonctions farfelues, fantaisistes et somme toute illégales de l’institution militaire. Elle libère Tabbou car elle n’a rien à lui reprocher et que le crime dont on l’accuse n’existe que dans des cerveaux malades.
    La justice devrait en faire de même pour tous les détenus d’opinion, coupables d’avoir déployé l’emblème qu’ils jugent représentatif de leur histoire, de leur culture qui se confond avec celles de l’Algérie.
    Unité, oui, unicité, non! Partout dans le monde la diversité est source de richesse.

    22
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.