La mort d’Al-Baghdadi mettra-t-elle fin à Daech et au terrorisme ?

Al-Baghdadi Daech
Aboubakr Al-Baghdadi. D. R.

Par Saïd N.C’est la question qui revient avec force depuis l’annonce de l’élimination du chef sanguinaire de l’organisation dite Etat islamique (Daech). De Londres à Téhéran, en passant par Paris, les premières réactions officielles de la plupart des pays concernés directement par la lutte contre le terrorisme sont plutôt sceptiques sur le devenir de cette organisation terroriste qui a étendu ses ramifications dans toutes les régions du monde.

Pour les observateurs les plus avisés, tout indique que Daech va survivre à son mentor et que, par souci de marquer sa capacité de nuisance, les hommes activant encore sous la bannière de cette organisation vont sûrement essayer de redoubler d’atrocité et de réaliser quelques coups d’éclat dans le proche avenir. C’est devenu un classique chez les terroristes. Les mêmes observateurs rappellent que l’élimination, dans des circonstances toutes aussi obscures, du chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden, en 2011,  n’a pas mis fin à cette organisation, comme l’atteste le nombre d’attentats perpétrés dans de nombreux pays.

Concernant Daech, les choses paraissent plus évidentes, puisque l’organisation s’est décentralisée depuis longtemps, avec la création de plusieurs filiales, quasi autonomes, dans tous les pays du Maghreb, du Sahel et du Moyen-Orient. Les groupes se réclamant de Daech n’attendent plus des directives du commandement pour agir sur le terrain.

Par ailleurs, la liquidation du gourou de l’organisation aujourd’hui a plus une  portée symbolique que réelle, et ne changera pas grand-chose, puisque l’organisation s’est accommodée de son absence sur le terrain – pour diverses raisons – depuis des années. C’est pourquoi, dans les pays qui sont aujourd’hui exposés au terrorisme dévastateur, comme l’Irak, la Syrie ou le Yémen, l’annonce de la mort d’Aboubakr Al-Baghdadi est beaucoup moins commentée qu’à Washington où le président Donald Trump tente de vendre l’illusion de la fin du terrorisme dans le monde.

S. N.

Comment (33)

    Salim Samai
    24 novembre 2019 - 15 h 01 min

    Al Baghdadi, DAESH, les Femmes Musulmanes Opprimees, Malala, les Yezidi Opprimés, Nadia Mourad, le Foulard; le Hijab, « Hamas & Hizbollah-Terroristes » et « Israel-Legitime Defense » sont tous des OUTILS de la MEME PANOPLIE des laboratoires des USA/OTAN! Pourquoi!

    Pour MASQUER les REALITES du Terrain, JUSTIFIER des GUERRES d´Agression donc INVENTER des Ennemis/MENACES et DIABOLISER toute une religion á laquelle on rend la Violence INHERENTE bien que ce ne fusse que Defense Legitime & REACTION inscrites dans les Codex les plus antiques de
    l´humanite!

    L´Agression est lache et genere la Confrontation!
    L´Agressé doit cependant SE DEFENDRE!

    chark
    31 octobre 2019 - 13 h 10 min

    simon elliot alias  » el baghdadi  » est toujours vivant , en très bonne santé , son lieu de résidence est tel aviv !

    3
    2
    Rayes Al Bahriyat
    29 octobre 2019 - 13 h 48 min

    La politic , son truc , c’est du donnant
    Donnant.
    Trump a laisse faire Erdogan au kurdistan
    Syrien…
    En contre partie Erdogan pour sauver le
    Trump en mode empeachement , a vendu
    Al baghdadi esperant recolter les dividendes politiciennes pour etre reelu.
    A chaque president son scandale dans la democratie americaine.
    Al Baghdadi n’existe meme pas , c’est une fabrication pure des laboratoires de la CIA …MOSSAD ….ETC ..ETC…
    Le monde arabe est detruit pour des generations presentes et avenir….
    Honteux…
    … de monde….

    3
    5
    Abou Stroff
    29 octobre 2019 - 10 h 07 min


    je pense qu’au lieu d’accuser les « autres » (l’impérialisme, le sionisme et tous ceux qui « jalousent » les arabo-musulmans), concentrons nous d’abord sur ce qui véhicule, entre autres, le discours religieux dominant.
    ainsi, nous pourrons facilement découvrir que les textes sacrés musulmans peuvent être sujets à diverses interprétations parmi lesquelles celle qui prône la violence à l’égard des non-musulmans.
    en effet, daesh n’est pas sorti du néant mais est le produit historiquement daté de sociétés en déperdition remarquable et de peuples frustrés dans tous les domaines où ils sont supposés exceller (le arabo-musulmans ne se considèrent ils pas comme les plus « proches » du Bon Dieu?). ce qui revient à dire que si les puissances impérialistes et le sionisme trouvent un terrain favorable à leur intérêts bien compris au sein des sociétés dites musulmanes, c’est que les conditions objectives et subjectives à leur domination sont présentes au sein des dites sociétés.
    moralité de l’histoire: les conditions qui ont fait naître baghdadi, sont toujours présentes et les « arabo-musulmans » ne semblent guère prêts à se remettre en cause (particulièrement, en acceptant que toutes les religions se valent, y compris la ‘non-religion ») et à remettre en cause les conditions (les régimes archaïques qui dominent toutes les sociétés musulmanes, sans exception) qui ont fait et qui feront naître, des baghdadi à gogo.
    PS: n’oublions jamais que: »La cause fondamentale du développement des choses et des phénomènes n’est pas externe, mais interne; elle se trouve dans les contradictions internes des choses et des phénomènes eux-mêmes. » (Mao Zé Dong)

    8
    8
      U.S.A
      31 octobre 2019 - 9 h 19 min

      Bonjour, après avoir lu votre analyse, je me suis permis de vous répondre et je répond très rarement aux commentaire, mais le votre mérite d’être souligné par sa profondeur, sont analyse complète et détaillés. … très bonne analyse.

    Brahms
    29 octobre 2019 - 2 h 19 min

    Ben Laden maintenant celui là. Tout vient de l’Arabie Saoudite qui sait débarrasser de ses voyous en les envoyant dans un terrain vague nommé (Afghanistan) afin de les former au combat avec la complicité de la Cia américaine et ce, en 1977 donnant le terrorisme au Maghreb. Il y a donc une lourde responsabilité de ces 02 Etats dans les nombreux morts et blessés graves à travers le monde et qui font mine de ne rien savoir. Enfin, comme nos Etats sont faibles, ils en subissent les conséquences, incapable d’agir car trop de problèmes à gérer à la fois.

    5
    5
    Anonyme
    29 octobre 2019 - 0 h 31 min

    La mort d’Al-Baghdadi mettra-t-elle fin à Daech et au terrorisme ?
    Ma réponse est non, ce larbin est une creation des USA comme cheikh Ossama après ce larbin Calife après on aura peut être un Sultan pour le monde arabe musulman. Ils les utilisent comme une citron une fois plus de jus au compost. C’est une raison pour déstabiliser les pays musulmans pour s’entretuer.

    8
    11
      Anonyme
      29 octobre 2019 - 8 h 02 min

      Créer, financer, aider, infiltrer etc… il y a beaucoup de mots qui n’ont pas tous le même sens. Si les Émirats, l’Arabie Saoudite, les usa etc décident de financer un islamiste en Algérie pour foutre la pagaille, ça restera un islamiste bien algérien financé par et non créé par. C’est le cas de Ben Laden aidé par la CIA avant qu’il se retourne contre eux et c’est le cas de Daech financé et armé par l’Arabie Saoudite puis des autres groupes armés aidés par la Turquie pour faire tomber le régime Chiite de Damas…

      9
      3
    Flic Flac
    28 octobre 2019 - 22 h 45 min

    Al-Baghdadi, pour service bien rendu, s’est vu offert une nouvelle vie, sous une nouvelle identité.
    Un compte en banque très bien fourni .
    Dans un lieu ou personne ne l’importunera, et où il passera le restant de sa vie sur le compte des contribuables américains.
    D’autres comme lui, sévissent en Libye, dans le grand désert de la bande sahelien de l’Afrique du Nord.

    Un émir de l’EI en ex-Jamahirya libyen.
    Ancien d’Ansar al-Charia, un mouvement jihadiste évincé de Benghazi, qui avait été accusé d’avoir tué en 2012 l’ambassadeur américain.
    Abou Mossab al-Liby identifié par les spécialistes comme étant Mahmoud Massoud al-Bara’asi et qui serait dorénavant l’émir de l’Etat Islamique en ex-Jamahirya libyenne.
    Un émir opportunément réapparu pour servir d’appui au calife al-Baghdadi dans une Libye plus que jamais déstabilisée. Notamment avec l’offensive en cours du Maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de Cyrénaïque contre Fayez al-Sarraj, l’homme fort de Tripolitaine.
    Des semblables à al-Baghdadi les laboratoires de la CIA et d’autres officines alliés en n’ont conçus et en conçevront encore beaucoup d’autres.
    Certains sont éliminés après utilisation et d’autres mis en retraite.

    6
    4
    Anonyme
    28 octobre 2019 - 18 h 54 min

    La mort d’El Bagdadi ne résoudra pas le problème du terrorisme ,il reste l’idéologie islamistes et les pépinières du terrorisme les mosquées ou est enseignée la haine des autres comme une vertu islamique.

    12
    7
    Expresscommentaire
    28 octobre 2019 - 18 h 02 min

    Et bien non elle méttra aucune fin puisque l’employeur de ce criminel et la cia le plut grand terroriste de la planète et bien les usa il laisserons jamais tranquil les musulmans et leurs pétrole…

    6
    12
    Anonyme
    28 octobre 2019 - 17 h 15 min

    DZZZZZZZZZZ @

    Selon un article, la Russie veut investir dans l’industrie des mines en Afrique.
    Une chose est sûre, elle n’aura pas le chemin fluide.
    Les prédateurs de l’Afrique ne vont pas rester les bras croisés, auront t-ils besoin d’un Baghdadi ou d’un Ben Laden pour assurer leur butin annuel.
    Comme tu le dis, laissons l’avenir nous répondre. Ça nous dépasse.

    11
    7
    Anonyme
    28 octobre 2019 - 16 h 53 min

    Je viens de lire que le corps de ce sanguinaire a été jeté dans la mer, juste comme son Frère Ben-Laden.
    Qui sera le prochain Baghdadi.
    Ça devient une série à la Hollywood.

    10
    5
    DYHIA-DZ
    28 octobre 2019 - 16 h 42 min

    Exact !!
    Les crimes de ce monstre font rappeler la décennie noire en Algérie.
    MERCI À L’ANP ET MERCI AU PEUPLE PATRIOTE D’AVOIR SAUVÉ LE PAYS DE CES MONTRES
    !!!!!
    Ceux qui disent que c’est Bouteflika qui a sauvé l’Algérie, qu’ils aillent … !!!

    20
    11
    que du mépris pour lui
    28 octobre 2019 - 16 h 00 min

    je n’oublie jamais les égorgements de gens, mais totalement innocents, que même les pires barbares de l’histoire de l’humanité n’ont pas fait pire. ce sale brute a sali l’islam, il a sali le saint coran, il a sali les musulmans, il a défié allah soubhanou en ôtant la vie des autres que allah soubhanou a donné. trump a si bien rappelé qu’il est mort en lâche, et d’ailleurs ces gens là sont par nature lâches, ils se cachent avec des femmes et envoient des idiots-criminels tuer gratuitement en leur nom. je n’oublie jamais l’image atroce que encore une fois trump l’a si bien fait de le rappeler, l’immolation par le feu de ce pilote jordanien dans une cage sous les regards de sa famille. quel être humain peut faire cela? mes pensées à nos jeunes militaires et civils assassinés avec une telle lâcheté par les terroristes dans les années 90 et il n’y a pas si longtemps aussi. il faut être sans pitié avec ces gens là, et il faut les dénoncer là ils sont car ce sont des serviteurs de satan et des forces maléfiques. j’ai aimé en tout point la conférence de trump et je dénonce à cette occasion l’attitude des médias français qui manipulent les gens encore une fois contre trump. ils détournent les propos de trump concernant le visionnage de l’attaque. les médias français disent que trump selon ces propres propos qu’il a regardé l’attaque comme dans un cinéma, les médias français laissent entendre que pour trump c’est une distraction, or trump n’a pas dit cela de cette manière,. trump a répondu à la question du journaliste s’ils sont sûr que c’est el baghdadi, et trump a répondu oui et car l’image était si nette qu’on croyait que c’est c’est un film (par la qualité de la résolution des caméras des gi’s). et voilà que les médias français très très hostiles à trump, et je rappelle que ces même médias sont tout aussi hostiles à l’algérie et aux algériens, déforment la réalité. les journalistes algériens doivent l’écrire pour rappeler le jeu dangereux des médias français

    17
    9
    Anonyme
    28 octobre 2019 - 15 h 43 min

    Il est mort une énième fois, peut être ressuscitera t il une énième fois. Non mais cette fois c’est la bonne, ils n’ont surement plus besoin de cet épouvantail qu’ils agitaient comme ils agitaient Ben Laden et d’autres un temps.
    Soit la donne a changé,soit l’OTAN (ou la main du diable comme vous voulez) prépare quelque chose…..

    17
    12
    Kahina-DZ
    28 octobre 2019 - 15 h 07 min

    Il faut poser la question à celui qui a créé ce monstre dans ses laboratoires …On ne sait pas si El-Baghdadi va se ressusciter sous un autre Pseudo..ou il y’aura un autre qui va le remplacer.
    On a tous cru que la mort de Benladen = la fin du terrorisme…mais on a tous été pris contrepied…

    La question qui s’impose: où va apparaitre le prochain remplaçant de Baghdadi ???

    40
    24
      DZZZZZZZZZZ
      28 octobre 2019 - 15 h 49 min

      Selon les enjeux géo-économiques, fort probable qu’ il apparaisse en Afrique, pour chasser les Russes. Allons nous vivre un scénario de l’Afghanistan BIS en Afrique.
      L’avenir nous le dira.
      Juste une hypothèse.

      17
      11
    Telle est la vie !
    28 octobre 2019 - 14 h 00 min

    Ce Crétin est mort hier ou des semaines voire des mois auparavant, ou peut être est encore en vie, puisque nous n’avons aucune possibilité de le savoir, il est peut être dans le viseur parce qu’il ne sert plus les intérêts de l’oncle SAM et de ses affidés dans la région, comme disait Nietzsche, « l’Etat est le monstre le plus froid de tout les montre froids », cela ne nécessite pas de faire science po pour comprendre que l’islam politique est avant une histoire de crétins et de débiles manipulés par de grosses fortunes, c’est une histoire finalement de gros sous et de convoitises hégémoniques, aux intelligents la vie et le pouvoir, aux crétins l’au delà, il y aura sans doute un autre comme lui qui émergera bientôt, la factory par excellence de ses crétins criminels se trouve être l’uns des protégés de l’oncle SAM dans la région, Mirabeau dans son pamphlet intitulé la grève des électeurs disait à juste titre, « tant qu’il y des moutons, il y aura toujours des bouchers ».

    11
    14
      Anonyme
      28 octobre 2019 - 14 h 32 min

      C’est du complotisme pur jus!! Vous faites partie des gens qui n’ont pas cru à l’élimination de Ben Laden et qui annonçaient son retour… 8ans après…on l’attend toujours!!!

      14
      11
    Avec ou sans Al-Baghdadi .
    28 octobre 2019 - 12 h 58 min

    L’islam politique, le salafisme, l’islam des frères musulmans séviront toujours et se n’est pas demain qu’ils disparaîtront ! Ben Laden n’est plus là mais ces mouvances sont toujours actives, n’est-ce pas ! Ce n’est pas parce que Al-Baghdadi est mort que l’islam politique est mort ! N’oublions jamais que la devise conquérante des frères musulmans même au delà des territoires des pays arabo-musulmans est : «Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance. » . C’est donc une armée de fidèles fanatiques qui ont Mohamed comme « chef de guerre » et non comme prophète seulement, et en plus pour toute conquête ils s’appuient sur le « Djihad » non pas comme effort sur soi-même ou la réflexion pour comprendre le monde et évolué, mais « djihad » au sens du martyr, du sacrifice.

    22
    11
    Anonyme
    28 octobre 2019 - 12 h 41 min

    Le combat est loin d’être gagné!! Il reste des Ali Belhadj, Mokri, Djabballah etc…

    30
    10
    azul
    28 octobre 2019 - 12 h 18 min

    Tous ceux qui luttent aujourd’hui contre l’intégrisme seront demain les artisans de la démocratie, parce que celle-ci est la seule véritable alternative au programme islamiste.

    28
    3
    Pr Nadji Khaoua
    28 octobre 2019 - 11 h 03 min

    La question de première, au-delà du terrorisme islamiste et ses exécutants sataniques encore en action dans notre pays et ailleurs, reste celle de son idéologie barbare et manipuler des 1928 par l’Angleterre coloniale, a travers le financement anglais de Hassan El Banna pour créer en Égypte, le 1er parti politique islamiste dans les pays arabes, le parti des Frères Musulmans.
    Depuis lors a aujourd’hui, quel bilan ?
    – Guerres civiles détruisant les espoirs de construction d’Etats modernes se suffisant aux besoins de vie digne a leurs populations , exemples de Libye, Syrie, Irak, Algérie, Nigeria, etc.
    – Domination étrangère presque totale sur les ressources naturelles de ces pays pauvres mais riches en ressources naturelles.
    – Aveuglement et manipulation monstrueuse de la religion pour perpétuer la domination coloniale et neocoloniale sur ces pays arabes sous developpes mais riches en ressources naturelles, a travers ce que les islamo-terroristes, portes-voix du néocolonialisme, appellent : «l’économie islamique».
    Pour comprendre combien l’islamisme politique est une nouvelle forme du colonialisme, il suffit d’observer que son idéologie terroriste prone le commerce et ne dit jamais rien sur la production.
    Ainsi, se débarrasser militairement des chefs terroristes ici ou ailleurs, sans banir par le discours de la vérité et de vrais programmes de formation moderne dans tous les cycles, sans liberté de la femme, sans liberté de la presse et de tous les médias, sans une justice vraiment indépendante, sans une justice fiscale entre tous les citoyens, serait une autre manière subtile et diabolique de continuer à donner le champ libre au terrorisme islamiste qui remplace ainsi par son terrorisme et son obscurantisme, l’action de domination des anciens colons étrangers.

    Pr Nadji Khaoua

    15
    12
      Anonyme
      28 octobre 2019 - 13 h 41 min

      Merci de citer vos références concernant le financement de Hassan El Banna

      10
      9
        Pr Nadji Khaoua
        28 octobre 2019 - 19 h 22 min

        Il suffit de lire sur Internet et Google Scholar
        les contributions des historiens académiciens
        specialistes de l’histoire du Moyen Orient.
        Ils sont nombreux, en particulier Anglais, Americains
        , Hindous et Égyptiens.
        Lire les spécialistes universitaires reconnus par
        leurs publications internationales, et pas lire les
        charlatans.
        Pas lire n’importe quoi écrit par n’importe qui et
        publié par des entreprises d’éditions commerciales.

        Pr Nadji Khaoua.

        4
        9
    Anonyme
    28 octobre 2019 - 10 h 40 min

    Tant que le royaume de la soumission demeure sous parapluie d’Israël,il régénérera toujours les effectifs de Daesh.

    8
    17
    Réveillez vous
    28 octobre 2019 - 9 h 55 min

    Al-Baghdadi vit paisiblement dans un lieu tenu secret, sous une nouvelle identité.
    Son compte bancaire à été bien fourni, les contribuables américains vont payer les ardoises.
    Il est bien vivant, et la CIA l’on remercier pour service rendus à l’oncle SAM et ces alliés.

    5
    26
      Anonyme
      28 octobre 2019 - 13 h 43 min

      Bayen Fayek!! Tu a toujours une longueur d’avance sur les autres!! Tu a tout vu et nous les crétins on ne croit que ce qu’on nous dit c’est ça??

      18
      9
    Anonyme
    28 octobre 2019 - 9 h 47 min

    C’est de la main d’oeuvre jetable pour les USA . Ce criminel créé de toute pièce par la CIA et le Mossad a accompli sa sale besogne, il est temps de lâcher un autre chien du même pedigree pour déstabiliser certains pays hostiles à Israël.

    6
    21
    Elephant Man
    28 octobre 2019 - 8 h 56 min

    Frères musulmans = création MI5 UK
    DAECH =création US Obama (prix Nobel de la Paix zaama) ..
    Pour reprendre le ministre de la Communication et de la Technologie et de l’information « vous n’avez réalisé aucun exploit, vous avez tué un homme que vous avez créé et formé ».

    16
    29
      Elephant Man
      28 octobre 2019 - 16 h 01 min

      PS : ministre Iranien.

      12
      12
      Anonyme
      28 octobre 2019 - 21 h 34 min

      @Elephant Man Quand on ne comprends pas quelque chose on dit que c’est les « services »!!! Cela facilite les choses et évite d’aller lire des livres!!! Il ya 20 ans je pensait que l’internet allait permettre à tout le monde de s’informer et se cultiver. Malheureusement il y en a qui préfère lire les élucubrations du 1er charlatan croisé sur le net…

      10
      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.