Etrange couverture zélée de la grève des juges par les médias soumis au pouvoir

magistrats couverture
Paradoxe : blackout sur le Hirak et lumières sur la grève des juges. PPAgency

Par Abdelkader S. – Sursaut d’orgueil, couverture autorisée ou manœuvres au sein du sérail contre Gaïd-Salah ? La question se pose avec d’autant plus d’acuité que les médias inféodés au pouvoir assurent un «trop» large écho à la grève des juges et au bras de fer qui les oppose au ministre de la Justice.

Les responsables des médias qui ont été enjoints par les services à la solde de Gaïd-Salah de faire le blackout total sur le Mouvement de contestation populaire et de se consacrer quasi exclusivement aux activités du chef d’état-major de l’armée, des membres du gouvernement et de faire avaler la pilule de l’adhésion de larges pans de la société à l’élection présidentielle du 12 décembre font preuve d’un «zèle» inexpliqué dans leur focalisation sur la protesta des juges.

Les magistrats frondeurs ont eu droit à un traitement de faveur, toutes les télévisions leur tendant le micro avec entrain, relayant sans discontinuer les images de la violation de l’enceinte judiciaire à Oran par des éléments de la gendarmerie et invitant des opposants au régime à s’exprimer sur cette question. Un fait inédit au vu de la chape de plomb qui s’est abattue sur la corporation, forcée à se soumettre au diktat du chef d’état-major de l’armée en raison de la situation de quasi faillite dans laquelle se trouvent tous les journaux et toutes les chaînes de télévision privés et l’absence d’un syndicat réellement représentatif, capable de défendre les journalistes livrés à eux-mêmes.

Cet intérêt soudain porté à une grève qui gêne forcément les plans des tenants du pouvoir illégitime a de quoi étonner, compte tenu de l’impact positif qu’une telle situation inédite peut avoir sur le Mouvement de contestation, qui va en grandissant au moment où le régime perd son sang-froid et voit ses chances de se maintenir plus longtemps s’amenuiser de jour en jour.

La tendance des médias, privés de leur indépendance depuis la prise du pouvoir par Gaïd-Salah, permet de prévoir la suite des événements. Il en fut ainsi de plusieurs conjectures faites par Algeriepatriotique et qui se sont confirmées par la suite, à l’exemple de la candidature de l’ancien Premier ministre Abdelmadjid Tebboune annoncée dès juillet dernier sur la base de commentaires dithyrambiques, distillés à travers ces mêmes médias bien avant qu’il en fasse l’annonce lui-même sans grande surprise.

Il est fort probable donc qu’aux dossiers de la corruption fuités par l’entourage immédiat de Gaïd-Salah pour lui paver le chemin de la prison s’ajoute une campagne médiatique qui vise à l’affaiblir davantage en prévision de changements à venir en haut lieu.

A. S.

Comment (18)

    SOYOUZ
    5 novembre 2019 - 19 h 21 min

    A.S par cet article a bien vu  » c’est trop beau pour être vrai  » je me rends compte à quel point je suis me suis fait avoir par ce corps pourri de magistrats auquel j’ai accordé un bénéfice de doute , mais non c’est juste une opération médiatique ignoble….c’est tellement systémique que Yetnahaw gaâ est la seule solution…

    44
    14
    Soldat Schweik
    5 novembre 2019 - 19 h 10 min

    J’ai dit et redit dans mes multiples posts depuis le debut de cette greve que ces « kodhate el tilifoune » ne se sont revoltés que parce que esyadhoum a touché leurs petits conforts et avantages respectifs.
    J’avais dit aussi que ces gens là s’empresseront d’ouvrir leurs parapluies si une pluie de DIGNITE et D’HONNEUR venait a tomber du ciel de peur qu’elle les touche
    En effet, malgré l’humiliation unique au monde que leur ont fait subir les gendarmes ( sensés etre sous leur autorité) en les bastonnant au sein meme du tribunal, il viennent de rentrer docilement, tete et frocs baissés au KOURI el ta3a du pouvoir mafieux de la JUNTE MILITAIRE des GININARS.
    Pour cela il a juste suffit a cette derniere de leur accorder des augmentations de salaire avec effet retroactif depuis janvier.
    Et dire que beaucoup ont appelé a soutenir ces LACHES pas plus tard que ce matin dans la manif des etudiants !!!
    Malgré tout, c’est ben car la decantation salutaire depuis le 22 fevrier continue a eclaircir les choses en dévoilant QUI EST QUI et QUI FAIT QUOI?

    33
    13
    Ain Boucif
    5 novembre 2019 - 17 h 30 min

    Ces propagandistes se prennent pour des journalistes comme un drone qui se prend pour un pigeon (cas de le dire). Son vol est tracé d’avance, sa destination aussi. On lui fait prendre les images qu’on veut. Manipulable par télécommande dans toutes ces actions. Sa fonction est préprogrammée dans une RAM qu’on alimente suivant l’objectif. N‘écoute que la voix de son maitre, émises par voies des ondes d’un clavier indiscernable …

    Ils sont heureux et se disent libres comme un oiseau !!!

    47
    14
    Momo
    5 novembre 2019 - 17 h 14 min

    Je viens de lire que les juges mettront fin à leur grève générale demain matin. Gaid Salah et Zeghmati ont semble t-il gagné la partie.
    Au moment où Sonatrach, Sonelgaz, les enseignants du primaire annoncent de futurs débrayages, les juges, eux, se défaussent. Je ne sais pas c’est quoi leur plan mais s’il s’avère que cela se fera sur le dos du hirak, alors nous les considérerons comme des ennemis du peuple et seront traités comme. Tel le moment venu. Si par contre, ils reprennent le travail pour affirmer leur indépendance du pouvoir (ce dont je doute) alors nous sommes d’accord. Par contre nous leur disons de faire attention car le système va finir par briser leur solidarité en corrompant les éléments les plus sales d’entre eux.
    Décidément, la justice Algérienne c’est un peu la valse à 3 temps. Un vrai casse tête chinois !

    50
    14
    Omar Khayyam
    5 novembre 2019 - 15 h 31 min

    ELKABRANE el gaied et le quarteron snifant la poudre savent que la MAHZALA pointe à l’horizon et que cette élection concoctée en CATIMINI fabriquée de BRIC et de BROC et de nuit, par successivement le ptit gard de Courbevoie (Karim Younes) et maquillée d’une minable solennité par l’agent de service commandé Cherfi est en passe de faire PCHITT (comme disait quelqu’un disparu récemment)…Donc on se prépare au PIRE et l’ALIBI sera pas de juges NIET MAKECH WALOU les élection…c’est claire comme de l’eau de roche de 7 à 97 ans tous les Algériens l’ont compris ils savant mieux que quiconque comment ce systeme paranoïaque louvoie dans la tempête…
    el mejd à nos CHOUHADAS et au peuple OURAGAN ALGERIEN..

    48
    16
      Salim Samai
      7 novembre 2019 - 16 h 49 min

      J´aime bien votre « Casse Tete Chinois ». Moi aussi je suis perdu et abruti. Mais le TEMPS devoile TOUT et les Verites!

    Felfel Har
    5 novembre 2019 - 14 h 15 min

    La presse nationale, comme à l’accoutumée, se met à imiter la presse occidentale en matière de manipulation de l’info. Il faut bien vendre du papier et qu’importe ce qu’on vend, des faits divers présentés à la une, aux potins de la commère, aux idioties, aux hallucinations de nos prétendus leaders.
    Un vrai désastre! On massacre des arbres pour en faire du papier qui finira au fond de la poubelle comme l’emballage qui a servi à livrer du poisson.

    14
    15
      Anonyme
      5 novembre 2019 - 18 h 15 min

      La question n’est pas de savoir si oui ou non les journalistes imitent leurs collègues occidentaux mais pourquoi d’un seul coup la presse gouvernementale se met à relater la grève des avocats. Alors qu’ habituellement elle ignore le Hirak, les arrestations,…
      On s’en fout du papier d’emballage qui finit à la poubelle!

      14
      14
    Momo
    5 novembre 2019 - 13 h 04 min

    Cette couverture n’est pas du zèle.Elle fait partie du plan de communication de la IIssaba 2. Gaid salah veut dire au peuple que les juges font partie de la première IIssaba 1 même s’il les utilise pour punir les militants du hirak. D’ailleurs, pour Gaid Salah, le hirak n’est que l’appendice de la IIssaba 1.
    L’autre message subliminal que veut passer Gaid Salah c’est que l’armée est toute puissante et est capable de faire face à toute situation. Que ceux qui veulent bloquer les élections du 12 décembre se le tiennent pour dit. L’armée les pourchassera chez eux s’il le faut comme elle a pourchassé les juges dans leur enceinte judiciaire.
    Les médias sont plus que jamais au service de la IIssaba 2. Nous disons aux journalistes et aux médias lourds ainsi qu’aux membres des services de sécurité: policiers et gendarmes de rejoindre le hirak avant qu’il ne soit trop tard. Nous disons aussi que si les forces de sécurité s’avisent de sévir contre le peuple, nous leur demanderons des comptes et nous les punirons sévèrement le moment venu. Il ne faut jamais qu’ils oublient qu’ils sont du peuple et qu’un salaire ne justifie pas tout. Rabi houa Errazak.

    54
    16
    Lghoul
    5 novembre 2019 - 12 h 23 min

    Le seul résumer a tirer est que dès que le pharaon a ordonné « Il faut aller jusqu’au bout », le le soi disant ministre de l’injustice lâche ses gandarmes pour taper de l’humain. Une nième fois, la junte prouve qu’elle ne prospère qu’a travers la violence et les intimidations. Ils ne pourront même pas gèrer un poulailler de 3 poules, 2 coqs et 4 poussins si tout est transparent, net et clair. Ils ne survivent que dans l’opacité, le doute et le mystère. Comme les bactéries, ils ne peuvent survivre en milieu propre car elles ont horreur des détergents et des désinfectants. Par analogie, nous avons les bactéries ou un pouvoir illégitme d’un côté qui veut coûte que coûte persister dans l’opacité, et de l’autre, nous avons le peuple c’est a dire, le détergent qui tient a vivre dans la transparence, la bonne gouvernance, la clarté et la non-pollution de l’esprit.

    51
    13
    Med
    5 novembre 2019 - 11 h 47 min

    Les magistrats l’ont compris à temps: leur place est du côté du peuple et non du régime. Toutes les autres corporations vont suivre et tous les dossiers de corruptions (sans exception) seront bientôt ouvert.

    11
    17
      @med
      5 novembre 2019 - 13 h 16 min

      Si on analyse bien la situation marquée par des provocations qui ne font que durcir le mecontentement du peuple,on a l’impression que Gaid Salah est en train de pousser les Algériens à boycotter les elections du 12 decembre.
      Donc il veut rendre responsable le peuple de l’annulation des elections. Pourquoi,je n’en sais fichtre rien.Gaid Salah et le régime qu’il soutient prépare quelque chose qui ne sent pas bon.Alors VIGILANCE’VIGILANCE’VIGILANCE.
      Ayant le soutien de la France et linternational Sioniste,il avance tel un CHAR contre le peuple.
      Si `c;a tourne mal pour lui,il s’envole à l’etranger ou l’attend un compte en banque qui deborde.abandonnant le pays ,le peuple ainsi que les forces de l’ordre qui lui ont obeitdans la répression de leurs frères et soeurs.
      N’OUBLIONS PAS QUE LORS DU COUP D.ETAT DE BOUMÉDIENNE CONTRE BEN BELLA LUI et BOUTEFLIKA son conseiller de l’époque étaient prèts à prendre le large (au cas où ça tournerait mal) DANS UN AVION QUI LES ATTENDAIT À BOUFARIK.
      C’est CE À QUOI RESSEMBLENT NOS DIRIGEANTS DEPUIS ? ».ET GAID SALAH N’EST PAS DU RESTE.S’IL TIENT ENCORE C’ST GRACE À LA FRANCE ET LES EMIRATISQUI LE POUSSENT À BOUT.CAR LE HIRAK MENACE LEUR INTERETS COLOSSAUX.

      46
      12
        Lghoul
        5 novembre 2019 - 15 h 15 min

        En gros, leur travail c’est la manigance mais, il y a un « mais »; toute personne qui touchera au peuple pacifique prendra ses responsabilités, … car il n’ y’ aura pas de trou dans le monde ou il pourront se cacher. Le peuple et sa diaspora feront tout pour les deloger tous et toutes de leurs cachettes aux quatres coins du monde. Aucun peuple ou gouvernement au monde, ne soutiendra une junte qui utilise la violence contre le peuple le plus pacifique du monde même si elle soutenue par la france ou amar bouzouar. Alors mieux rester encore un peu « propre » que de couvrir irreversiblement de m….

        37
        12
    Lghoul
    5 novembre 2019 - 10 h 42 min

    Toutes celles et tous ceux qui veulent rejoindre le peuple sont les bienvenus mais personne ne pourra dévier le Hirak et la révolution de leurs objectifs. Mon point de vue est que tous ces gens sont a la fin des êtres humains. Et tout être humain se remet en cause sinon ils n;est qu’un animal qui court droit au mur. Dorment ils la nuit quand ils voient des images de citoyens jetés en prison comme du bétail sans raison et sans procès ? Une partie de ces gens commence a redevenir humaine. Une autre, constituée d’opportunistes commence a abondonner le bateau qui coule car l’opportuniste, en tant qu’égoiste génétique a horreur de l’incertitude et ne voudrait jamais aller donc dans un horizon uncertain. C’est la phase de décantation totale qui est en train de se dérouler. Les gens qui ne coryaient pas commencent a croire. Les gens qui avaient peur commence a devenir courageux et les gens qui étaient des opportunistes notoires commencent a changer de veste.
    Le dénominateur commun a la fin est: La vérité, la justice, le travail et l’état de droit car le pays ne pourra plus tenir avec de la corruption, des mensonges, de la diversion, le qu’en dira-t-on et les « thikhidass » (ruse). « Le soleil se lèvera aussi en Algérie ».

    51
    11
    Le Berbère
    5 novembre 2019 - 10 h 30 min

    Les médias affiliés au pouvoir mafieux ont toujours existé..il sont là pour une seule raison . C’est pour consolidé les dérives de pouvoir mafieux aux yeux des naïfs. Les médias collabos aurons beaucoup de mal à se justifié devant le peuple algérien dans l’Algérie de demain…le peuple algérien vaincra et les collabos serons vaincus. Tahya Al Djazëir Amazighia, libre et fraternelle et gloire à nos valeureux chouhada.

    46
    13
    Apulée De Madaure
    5 novembre 2019 - 10 h 07 min

    Honoré de Balzac (Concernant la loi) :
    « Les lois sont des toiles d’araignées à travers lesquelles passent les grosses mouches et où restent les petites ».
    ——————————————————————————–
    Honoré de Balzac (Concernant la presse) :
    « Un journal n’est plus fait pour éclairer, mais pour flatter les opinions ».
    Jean-Paul Sartre :
    « L’ensemble des informations que donne la presse, vous le savez, sont plus ou moins fausses ».

    To be continued …

    28
    12
    Omar Khayyam
    5 novembre 2019 - 8 h 46 min

    Un chef-d’œuvre peut être oublié par le temps, on peut l’interdire ou l’ensevelir, mais toujours ce qui est durable triomphe inévitablement de ce qui est éphémère. HIRAK FAKHAMETE ECHAB ELDJAZAIRI MTINE OUSHIH DAYEM ABËDËN ITIH
    ya el gaied enta rayeh rayeh edi m3ak ton quarteron avec bedoui et bensalah

    45
    13
    Anonyme
    5 novembre 2019 - 8 h 35 min

    Ni sursaut d’orgueil ni rien du tout ça. Ces médias de la délation et de la soumission sont en mission commandée de reconnaissance pour identifier les meneurs de cette grève, les inviter sur leurs plateaux poubelles pour les dévier de leurs objectifs et enfin aider à l’arrestation des récalcitrants. C’est ce qui a été fait avec la révolution populaire du 22 février.

    48
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.