L’appel de la fille de Lakhdar Bouregâa : «Aidez-nous à libérer notre père !»

Bouregâa fille Nabila
Le moudjahid Lakhdar Bouregâa injustement emprisonné. PPAgency

Par Nabil D. – La fille de Lakhdar Bouregâa a tenu à informer l’opinion publique que le pouvoir n’a pas autorisé sa famille à rendre visite au moudjahid qui vient de subir une intervention chirurgicale lourde. «Je suis la fille du moudjahid Lakhdar Bouregâa et comme vous le savez, il a été opéré il y a quelques jours. C’est pour informer de sa situation que j’écris aujourd’hui», lit-on dans un message posté sur les réseaux sociaux.

«Arrivée à l’hôpital afin d’avoir des nouvelles de mon père, je n’ai pas été autorisée à lui rendre visite et ce n’est que pur hasard si je l’ai aperçu au détour d’un couloir sur un fauteuil roulant», témoigne Nabila Bouregâa. «Il m’a souri mais son sourire était teinté de fatigue. Je n’avais jamais vu mon père dans cet état. Mon père va sur ses 87 ans et au lieu d’être entouré des gens qui l’aiment, sa compagnie se résume à des policiers qui le surveillent et qui bloquent chaque entrée», s’insurge la fille de l’ancien commandant de la Wilaya IV historique.

«Ont-ils attrapé un dangereux criminel qui risque de s’enfuir à tout moment ?» s’interroge-t-elle, indignée par le traitement abject que le régime dictatorial de Gaïd-Salah fait subir au désormais père spirituel du Mouvement de contestation populaire qui en était à sa 38e semaine de manifestations ce vendredi. «Non, bien évidemment non !» répond la fille du moudjahid, privé de sa liberté pour avoir exprimé son opinion sur le chef d’état-major. Une opinion partagée, du reste, par l’écrasante majorité des citoyens qui la scandent tous les mardis et tous les vendredis depuis près de neuf mois.

«Son seul crime a été de défendre son pays. Crime qu’il commet depuis 65 ans et qui, si la situation ne change pas, lui coûtera la vie», souligne la digne fille de ce grand moudjahid qui avoue, craignant pour la vie de son père, qu’elle préférerait le voir «en symbole vivant qu’en martyr» bien que soutenant son combat et le Hirak «depuis la première heure». Inquiétude légitime de Nabila Bouregâa qui appelle les citoyens à aider sa famille à libérer son père, injustement emprisonné, et à le «sortir de cette situation».

N. D.

Comment (42)

    Flic Flac
    10 novembre 2019 - 13 h 29 min

    Au pays des aveugles, les borgnes sont rois
    Restées dans vôtres raisonnement et moi dans la mienne .
    La vérité les arabes là répugne, c’est dans leurs gènes.

    1
    12
      Anonyme
      10 novembre 2019 - 14 h 23 min

      Tu ne fais pas le poids, AP ne sera jamais contrôlé par les dhoubabs, on veille H24!! Ne l’oublies pas!!!

      12
    Flic Flac
    10 novembre 2019 - 1 h 26 min

    Il a fait sa part, et tu voudrais qu’il face la tienne.
    Sa famille mérite, qu’il soit auprès d’eux quand il s’éteindra, et non pas qu’ils soient tous séparées, de leur père âgée et fatigué.
    Est ce que cela fera de lui un traître.
    Eh bien non.
    Par contre, cela fait de toi un gros égoïste .
    Seul toi compte, est ce bien ça ?
    Pffff

    4
    28
      Anonyme
      10 novembre 2019 - 4 h 57 min

      Ya si dhoubab sa famille manifeste tous les vendredi et demande la même chose que lui. J’ai manifesté avec son fils. Un nationaliste ne peut pas faire des harkis

      45
      1
      Ali2
      10 novembre 2019 - 6 h 59 min

      Ton raisonnement ressemble bien à celui d’un Harki ou d’un sous homme, d’un lâche soumis et sans honneur

      40
      1
    Flic Flac
    9 novembre 2019 - 19 h 03 min

    Moi personnellement si j’étais à la place
    du moudjahid Lakhdar Bouregâa.
    J’aurais pris un engagement auprès de l’armée, par l’intermédiaire de mon avocat, m’engageant à ne plus prendre position sur les événements qu’ont lieux actuellement en Algérie.
    Ayant fait m’a par, pour servir les intérêts de mon pays.
    Le poid des années que je porte, m’inspire à finir mes jours tranquillement auprès de mes petits enfants et enfants, en retrait des turbulences de la vie.
    Et que celles et ceux veulent me jugées pour mon choix.
    Je leurs répondrais, seul le jugement d’Allah m’importe.
    Le reste n’est que du bavardages. …….

    4
    50
      Anonyme
      9 novembre 2019 - 19 h 16 min

      Tu lui conseilles de trahir son peuple et de reconnaître un imposteur??? Il a fait la guerre à la France et tu veux qu’il se prosterne devant un dictateur??? Tu rêves!! il n’a pas les mêmes gènes que toi, il fait partie d’une catégorie d’êtres humains que l’on ne peut pas l’acheter!!! On les appelle les Hommes avec un grand H, mais je suis sur que ce mot ne te dit pas grand chose

      64
      3
      🌼 Un Bavard
      9 novembre 2019 - 20 h 49 min

      @Flic , Eh oui !!! Moi personnellement aussi si j’étais à la place du moudjahid Lakhdar Bouregâa.
      Avec le poids des ans j’irai prendre une « Sebha » et élire domicile à la mosquée. Je serai pépère (Après moi le déluge ou Takhti Rassi) et a l’abri des tracas et de tous jugements, comme le paradis est assuré je serai même dispensé du « jugement dernier ». Le tout est est gratuit et sans avocat.

      Mais le problème n’est pas ce que je pense mais ceux que vont penser mes petits enfants de moi quand ils seront des sous-hommes sous le joug et l’injustice.
      Surtout, est-ce ce GRAND GRAND GRAND moudjahid veut bien LUI se mettre à ma place ??? C’est là, le vrai débat !!!

      NB : Il parait que la poule (le plus peureuse des peureuses) quand on s’approche un peu trop de ses poussins, elle attaquera et becquettera pour défendre sa progéniture.

      50
      3
      Momo
      9 novembre 2019 - 22 h 57 min

      Tout le monde n’est pas harki ya dhoubab.
      Avec des gens comme toi, nous n’aurions jamais été indépendants. Il y a mieux que le Kachir si tu pouvais voir, comprendre et sentir. La liberté vaut bien un séjour en prison.

      41
      2
      Massinissa
      10 novembre 2019 - 8 h 33 min

      @ Flic Flac,
      c’est à cause des gens comme toi que ce pouvoir a passé 57 ans et Bouteflika et sa clique ont regné comme des Rois sur l’Algerie, tu aimes le JOUG , même si la liberté tombe du ciel comme une pluie , les gens comme toi portent des parapluies. c’est la vie chacun ca nature .
      à bon entendeur salut

      33
      1
    Lakhdar Bouregâa est un grand homme
    9 novembre 2019 - 18 h 52 min

    Lakhdar Bouregâa est un grand homme…

    57
    1
    Kahina-DZ
    9 novembre 2019 - 13 h 29 min

    Algérie Injuste @

    Très bonne remarque qui relate la réalité pure !! Je l’ai moi même remarqué.
    J’ai posté un commentaire juste pour tester leur réaction…On voit bien le résultat.
    On est passé de 3 commentaires à 21…Mais on a pas dépassé le nombre de commentaires qui défendent Said Saadi.
    Ça donne à réfléchir.

    11
    77
      Lghoul
      9 novembre 2019 - 15 h 53 min

      Tous ceux et celles qui font du mal au peuple au peuple algerien payeront d’une facon ou d’une autre.
      Une question de temps et de patience.

      43
      5
      Anonyme
      9 novembre 2019 - 16 h 47 min

      @Kahina vous osez encore parler!!!! Vous demandez à Gaid de pardonner à Bouregaa!!! C’est vraiment dégueulasse!!! …

      84
      5
    SaidZ
    9 novembre 2019 - 13 h 27 min

    toute une armada de policiers pour surveiller un homme, un grand Homme qui s’est donné corp et âme pour l’Algérie et qui ne ne se bat que pour le bien de son pays même de haut des ses 87 ans!! ….voilà l’Algérie qu’ils nous vendaient depuis 1962, jusqu’au point où même certains disaient qu’elle est meilleure que la suède!!
    de 1957 à ce jour, combien de crimes ont été orchestrés? Abane, Krim, Ben lemehidi,.., Boudiaf,Tamalt,DR Fekhar…
    Ironie du sort, même les années 90, aucune victime notable de leur camp !?

    53
    2
    Kahina-DZ
    9 novembre 2019 - 13 h 23 min

    [email protected]

    Là c’est vraiment sérieux….Tu dois arrêter tes harcèlements…ça devient une vraie schizophrénie de ta part.
    Tu ne cherches pas une démocratie, mais à ce rythme tu imposes une dictature à ta façon… ta propre dictature maladive.
    Il faut que tu le saches une bonne fois pour toute: Je ne poste pas des commentaires pour te plaire.

    Arrête de squatter mes commentaires comme un ch… enragé.

    8
    55
      Massinissa
      9 novembre 2019 - 14 h 50 min

      @ Kahina-dz
      Si tu ne peux pas mener une discussion ou bien ce debat te depasse sur le plan intellectual ,sans insulter les gens, , il sera preferable pour toi de ne pas insérer des commentaire,parce que les insultes comme la violence c’est une faiblesse, je ne suis pas ce que tu me traite et je ne paux pas te traiter ainsi , mais juste pour mettre les choses dans leur context , dans ce genre de debat c’est grave de dire que le pouvoir doit pardonner à monsieur BOUREGAA , c’est un non sens.
      sans rancune a l’KAHINA

      50
      3
    57 Ans De Vioon
    9 novembre 2019 - 11 h 03 min

    c est bien que tu veut qu on libère ton mais les autres détenus on aussi des enfants des frères des sœurs des parents ,,ou alors c est du chacun pour soit
    et a priori tu devrais essayer de le voir

    16
    16
    ABOU NOUASS
    9 novembre 2019 - 9 h 21 min

    Et dire que cet empâté à la cervelle dérangée prétend être un croyant , croyant en l’éternité peut-être !

    Sinon, comment ose-t-il interdire la visite de ses enfants à un vrai patriote privé de sa liberté injustement.

    Même dans le temps du goulag de l’époque de l’URSS, les forçats avaient droit de visites et de victuailles chaque semaine , et sans surveillance rapprochée .

    Traiter de cette façon Monsieur BOUREGAA ou même les autres détenus , sans aucun égard d’humanisme , il n’y a eu de pareil que dans les camps de concentration d’Auschwitz.

    Cette carcasse de yéti finira mal certainement, ses jours.

    59
    4
    mokrane
    9 novembre 2019 - 9 h 11 min

    Gaid salah est d’ une nature sale, il est un perfide bouseux et nauséeux atteint de démence et ce n’ est pas la perfidie qui doit gouverner l’ Algérie. L’ Algérie retiendra dans les livres scolaire que gaid salah fut l’ être « le » plus vil de l’ histoire Algérienne et que bouregaa fut l’ un des plus honorables que l’ Algérie ai enfanté. Que tous les écrivains fiers Patriotes s’ attellent vite à écrire des livres dès maintenant pour que nos enfants même dans 20 générations sachent qui était cette pourriture de gaid salah pour qu’ il soit blâmé et haï à tout jamais et qu’ ils sachent qui était ce brave et fier bouregaa afin que les écris restent pour toujours !! Dans le but que les Algériens futurs se situent entre le bien et le mal, entre un vrai moudjahid et sa contrefaçon, entre la basse perfide pernicieuse émanant de la frustration et du hassadisme et la probité valeureuse qui récolte l’ amour du peuple. Les écrits des sites électroniques ne suffisent pas.

    61
    4
    Che Guevara
    9 novembre 2019 - 9 h 09 min

    Tristesse et lassitude, angoisse et inquiétude. Malheureusement la seule arme dont je dispose est mes yeux pour pleurer mais cela ne m’empêchera pas de vous faire le serment que je ne lésinerai sur aucun moyen légal et pacifique pour aider non pas votre père mais le papy et la papa de tous les Algériens authentiques.

    Tous mes respects Madame et tenez bon.

    59
    2
    DZA
    9 novembre 2019 - 8 h 11 min

    Le Patriote et Moudjahid Lakhdar Boureg3a, est de la trempe des grands héros et des chouhadas de la révolution de 1954. Il est l’un des rares et derniers représentants et symboles de la lutte pour une Algérie libre et démocratique.
    Il est l’antithèse du système mafieux de ben Bella à Gaïd Salah. Il représente tout ce que ne sont pas les dictateurs et les imposteurs du pays. Le patriotisme authentique, la liberté, la fierté, le courage, la droiture. Et surtout un modèle vivant pour les nouvelles générations assoiffées de liberté et dégoûtées par une oligarchie arrogante et ses parvenus incultes.
    Le pouvoir mafieux, n’aime pas tous ce qui peut lui faire de l’ombre, en particulier, les Héros de la guerre de libération nationale, les Chouhadas, l’histoire authentique de la révolution, les femmes et les hommes en mesure d’apporter des changements politiques à un système corrompu. Lorsqu’il ne les tue pas, il les pousse à l’exil.

    Toute ma solidarité à Mr Lakhdar boureg3a et à toutes et tous les détenus pour leurs opinions politiques par un pouvoir totalitaire des plus rétrogrades qui soit.

    91
    63
    ABOU NOUASS
    9 novembre 2019 - 8 h 00 min

    Ca se confirme maintenant , cette tête de potiron , est bien malade dans ses neurones, c’est un sadique jouissif dès lors qu’il tient à sa merci un opposant aux faits d’arme glorieux , vaillant, aimé du peuple.

    Et cette façon de le traiter à tord d’ailleurs, comme un vulgaire criminel, dénote , on ne peut mieux, la haine viscérale qu’il a envers les algériens, et son état d’esprit de despote paranoïaque.

    Nous devons agir de concert et faire pression sur ce dépravé qui a noyauté l’armée dans le but de l’offrir sur un plateau d’argent à qui vous savez.

    Ce grand combattant doit sortir le plus vite possible car sa santé se détériore .

    Vive BOUREGGA , vive l’Algérie libre !!!

    72
    3
    Zaatar
    9 novembre 2019 - 5 h 59 min

    On disait bien que ce pouvoir ira jusqu’à brûler tout le pays s’il le fallait pour sauver sa peau…nous y sommes.

    30
    4
    Vroum Vroum 😤..
    8 novembre 2019 - 23 h 00 min

    La place du Moudjahid Bouragaa est chez lui parmis ces enfants , Gaid Sallah a plus provoqué de problèmes qu’ils en a résolu .

    102
    54
    ABDEL1
    8 novembre 2019 - 22 h 59 min

    je confirme mon propos,G.S ,tient dans ses géoles,le plus vieux prisonnier politique au monde!….,triste record,pour une dictature !! meme PINOCHET ne l’a pas fait !!

    55
    6
    Anonyme
    8 novembre 2019 - 22 h 44 min

    Une personne âgées Moudjahid et que la France n a pas réussi a tuer ou emprisonner doit absolument sortir et rejoindre les siens ses proches , cet homme n aurai jamais du être emprisonner par le pouvoir algérien et sa justice aux commandes c est tt sauf digne de votre part ; juste un rappel a la loi suffisait amplement . Sortez le svp il n a pas droit de finir ainsi sa vie car c est tout simplement pas juste , laissez le profitez de sa famille tt en sachant qu il est malade et âgé il a droit à ca au moins sinon ceux qu ils l ont enfermé rendront forcement des comptes au peuple algérien un jour et nous les oublierons jamais même si il a eu des mots assez fort contre ce pouvoir que tt le peuple algérien depuis le 22 février tt les vendredi et mardi demande de sortir. Considérez svp la demande de sa fille et c est la première fois qu’ il s est retrouvé devant la justice algérienne sans avoir troublé l ordre public réellement et c est pas un récidiviste donc laissez lui une deuxième chance et sortez le svp pour sa famille sa femme et ses enfants . Nekkaz a fait pire que cet homme contre le pouvoir et il n a jamais été inquiéter ; est on encor gouverner par des supplétifs Français qui n ont pas fini le boulot ? inch Allah qui sort le plus rapidement possible pour les siens et l Algérie.

    58
    54
    Kahina-DZ
    8 novembre 2019 - 21 h 47 min

    Un avis:

    C’est un grand Moudjahid, il est âgé et malade.
    Sa famille a toujours exigé de l’opposition de ne pas utiliser et manipuler le nom de leur père dans la crise politiques actuelles…ce qui est salutaire
    Il serait humain de répondre au crie de sa fille qui brûle de douleur en libérant son père.
    Un geste qui apaisera les esprits. Il faut toujours ouvrir la porte au pardon et à la miséricorde…surtout qu’il est âgé.

    18
    78
      Massinissa
      9 novembre 2019 - 8 h 25 min

      @Kahina -DZ
      en lisant ton commentaire on comprend que MONSIEUR BOUREGAA a fait un crime or qu’il a subit l’arbitraire et l’injustice ,
      c’est un detenu d’opinion de quell pardon parles tu ? il faut qu’il soit liberé tout simplement pas parce que ce pouvoir fantoche va pardoner , la question qui se pose est ce que Monsieur BOUREGAA va leur pardoner ?

      72
      4
        Momo
        9 novembre 2019 - 13 h 22 min

        Bouregaa aurait pardonné à n’importe qui, sauf à ce Gaid qui se présente comme un moudjahid et dont on ne lui connait aucun fait d’armes. Ce Gaid a mis un symbole de la révolution en prison, ce qu’avaient fait les généraux Massu et Bigeard en leur temps.
        Et même si Bouregaa venait à lui pardonner, le peuple ne le pardonnera pas. Gaid Salah devrau au minimum goûter à la prison comme Bouregaa comme les jeunes du hirak comme Tabou, Boumala, Belarbi et d’autres et d’autres …

        57
        2
    BOULHIRAK
    8 novembre 2019 - 21 h 23 min

    Vous avez tuer Mr BOUDIAF et vous allez tuer Mr BOURAGRAA si nous faisons rien pour le libérer
    Allons par millions à l’hôpital Mustapha et organisons son rapatriement vers des hôpitaux en France et demandant lui l’asile politique afin de le protéger du dictateur dans l’attente que des braves jeunes officiers s’organisent avec l’aide de tout le peuple Algerien pour le mettre fin à sa dictature et au système qui l’a mis en place avec l’aide du tout-puissant inchallah.

    83
    9
      Le Naïf
      8 novembre 2019 - 23 h 49 min

      Pourquoi ne pas demander à Saïd Samedi le harki d’organiser son rapatriement chez lui et que la France rapatrie tout l’argent dilapidé et y compris celui qu’elle pille elle-même.

      9
      95
        Massinissa
        9 novembre 2019 - 17 h 09 min

        @ Naif le NAIN ,
        tu n’as pas HONTE de traiter un militant de 1er heure de Harki, c’est le monde à l’envers, tu ne connais pas un millieme du militantisme de SAID SADI, tu n’as pas un gramme de son courage , si tu avais passé une heure dans les geoles de ce pouvoir tu t’ aurais mis à plat ventre devant ce pouvoir . quand SADI luttait pour la liberté d’expression et les droit de l’homme toi tu n’etais pas encore né. va lecher les bottes et les rangers de Dadak gaid peut etre tu vas te calmer .

        77
        4
    Anonyme
    8 novembre 2019 - 21 h 15 min

    Cet homme à son âge devait plutôt calmer les esprits au lieu d’attiser le feu de la fitna

    6
    125
      le niveau
      8 novembre 2019 - 22 h 19 min

      ta bien choisi ton pseudo
      tu restera toute ta vie ANONYME…ya bared guelb

      39
      7
        Anonyme
        9 novembre 2019 - 21 h 41 min

        @Le Niveau
        8 novembre 2019 – 22 h 19 min

        ya mglaci el guelb ton pseudo « niveau » en dit long
        Tu n’as aucun niveau à part insulter

        13
    Anonyme
    8 novembre 2019 - 21 h 14 min

    C’est le paroxysme, j’en pleure!

    5
    50
    Algérie Injuste
    8 novembre 2019 - 20 h 56 min

    Aiche tchouf. Ici on parle d’un grand Monsieur, Grand Faiseur, Moudjahid et noble issue de noblesse qui a tout donné pour l’Algérie, qui a refusé tout au long d’être idolâtrer, et a refusé tout poste offert par les nouveaux colons de l’Algérie et ce depuis 62, pourtant, il n’ y a aucun commentaire sur lui sur son salut ni pour sa famille, par contre, si on visionne le poste qui parle sur le Harki Said Samedi, on en aura pour une journée de commentaires de gens qui lui sont fidèles, encore une fois aich tchouf.
    Tahya el moudjahidines el abrares ou tahya el chouhada, et tahya dzair.

    78
    138
      said
      8 novembre 2019 - 22 h 47 min

      pour Algéerie juste
      moi je pense que vous avez tord d’attaquer Said Sadi pour défendre le Moudjahid Bouregaa, car injustice n’est une réponse ni pour l’un ni l’autre quand on combat l’injustice on fait de racisme

      43
      9
      Blakel
      9 novembre 2019 - 6 h 10 min

      Tu n’as pas honte, utilser le cas de Bouregaa pour régler des comptes, ou pour semer la division au sein de l’opposition. S’il y a beaucoup de commentaires sur les articles concernant Saïd Sadi, c’est parce qu’il y a plein d’islamistes et de cachiristes qui s’empressent de proférer des mensonges sur lui, et des patriotes les dénoncent. Sans cela, il n’ y aurait pas autant de commentaires sur Saïd Sadi. Inutile de chercher à opposer Saïd Sadi et Lakhdar Bourgaa, ils sont tous les deux dans le même camp opposé à la dictature de Gaïd Salah. Je pense que si contrairement à Sadi, Bouregaa s’est retrouvé emprisonné, c’est parce que sa voix a plus d’impact auprès de l’institution militaire, elle représente un plus gros danger pour Gaïd Salah (à cause de son prestige de héros de la guerre d’indépendance). Au contraire la voix de Sadi ne doit guère peser auprès de l’institution militaire, c’est pour cela qu’il doit être épargné. La principale obsession de Gaïd Salah, c’est de garder le contrôle de l’armée, source de son pouvoir.

      51
      9
        Said
        9 novembre 2019 - 10 h 31 min

        Bravo Blakel
        votre reponse est d’une clarté sans égale c’est les internautes se font des images sur des femmes et homme selon leur region leur langue alors aujourd’hui dieu merci la langue n’est plus une barriere nous parlans toutes les langues parler en Algérie du moins pour qui ont un esprit ouvert le seul et unique obstacle est la dictatre combattant là tous ensembles nos somme tous du même pays Vive l’Agérie

        57
        6
          Blakel
          10 novembre 2019 - 7 h 52 min

          @ Said
          Exactement, le pouvoir cherche à nous diviser, ne tombons pas dans son piège

          33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.