Sacrons le moudjahid Lakhdar Bouregâa représentant d’honneur du peuple !

hommage intifadha populaire
Des manifestants rendent hommage à Lakhdar Bouregâa. D. R.

Par Kaddour Naïmi – Enfin ! L’intifadha populaire a créé sa figure représentative la plus exemplaire, la plus significative, la plus symbolique. Cette figure lie le combat passé de libération nationale au combat actuel de libération sociale. Cette figure est incarnée par un homme. Il fut un combattant de la Guerre de libération nationale, il fut un combattant contre le putsch militaire de 1962, il fut un combattant irréductible contre le régime qui, depuis lors, a dominé et exploité le peuple algérien. Et, par conséquent, jusqu’à aujourd’hui, cet homme continue à combattre pour la dignité de ce peuple algérien dont il fait partie jusqu’à être condamné à la prison !

Pour en connaître le motif, il suffit d’écouter les déclarations franches et sans ambiguïté aucune de cet homme. Et, là encore, de la prison, il continue à combattre en soutenant le salutaire soulèvement en Algérie pour la libération du peuple du colonialisme interne qui l’opprime pour le déposséder de ses richesses nationales et le faire «suer du burnous», avec le même mépris et la même arrogance que ceux des ex-colonialistes étrangers. Et, encore en prison, ce combattant déclare qu’il n’en sortirait pas tant que le dernier des emprisonnés du Mouvement populaire ne sera pas libéré. Et, last but not least, cet homme, qui fut officier durant la Guerre de libération nationale, n’a jamais, après l’indépendance, sollicité quiconque pour devenir un «leader», un «chef», un «homme d’affaires», une personne du «régime», un ministre ou une «personnalité» du «tiers présidentiel».

Cet homme ne fut jamais, à quelque titre ou forme que ce soit, un membre de l’oligarchie régnante. Tout au contraire, il l’a toujours dénoncée clairement. Cet homme n’a donc jamais fait de son engagement patriotique un investissement pour s’enrichir de manière illégitime, au détriment de son peuple et en s’accoquinant avec des entreprises étrangères néocolonialistes. Et, pour terminer, cet homme ne s’est pas contenté de se taire, en jouissant de ce qui lui restait à vivre. Au contraire, répétons-le, il a combattu et dénoncé publiquement le colonialisme interne. Vous l’avez deviné : c’est notre frère aîné Lakhdar Bouregâa.

Cet homme incarne ce que le peuple algérien et l’humanité entière possèdent de meilleur en dignité.

Dès lors, et parce que cet homme ne s’est jamais permis de jouer au héros, ni au candidat président, ni au «zaïm», ni au chef de parti, ni a permis qu’on fasse de lui une «icône» à idolâtrer, mais parce que cet homme s’est contenté simplement d’agir en simple citoyen libre et solidaire, dès lors ne serait-il pas légitime de l’élire par acclamation comme représentant d’honneur de l’intifadha populaire algérienne ? Comment ? Les prochains mardi et vendredi, ainsi que ceux qui suivront, que soient brandis le plus de portraits de ce frère aîné exemplaire, avec l’inscription en arabe, en tamazight, en français et en anglais : «Le peuple a élu son représentant d’honneur !» Mais «représentant» et non «président», ni «zaïm» car le peuple algérien a trop souffert de ce genre de prétendants. Il ne s’agit pas, non plus, de fabriquer une énième «icône» à adorer servilement – basta les aliénations, quelles qu’elles soient ! – mais simplement de reconnaître les mérites d’un citoyen compatriote et, surtout, d’agir comme lui ou, tout au moins, en faire l’effort.

K. N.

[email protected]

Comment (11)

    Zubdo
    10 novembre 2019 - 6 h 57 min

    Voilà des bons exemples. Enfin, l’Algérie voit le bien en bien.

    mokrane
    8 novembre 2019 - 17 h 37 min

    Bouregaa Président d’ honneur du Hirak OUI je suis pour !!! Ça accrochera davantage le peuple à un homme enfermé, ça ne pourra qu’ aiguiser davantage le sentiment de liberté du Hirak ! Excellente idée Mr Kaddour. La plus ignoble trahison serait d’ abandonner un moudjahid de la trempe de Bouregaa représentant tout ce qu’ il y a de plus probe et de plus honnête. Contrairement à certains moudjahids qui ont tout plaqué après 1962, cet homme aura combattu toute sa vie en définitive.

    18
    6
    madjid
    8 novembre 2019 - 11 h 55 min

    Elisons BOURGAA président d’honneur pour l’Algérie par le peuple dans la rue
    Déclarons si élection il y a le 12/12/ le pseudo présidant de président du déshonneur

    19
    8
      @Madjid
      8 novembre 2019 - 14 h 23 min

      Qu’ALLAH LE GRAND benisse BOUREGAÀ,le PÈRE DE NOTRE NOUVELLE PATRIE Débarrassée des criminels Harkis qui sévissent encore sous les ordres de l’autre grand criminel BOUTEFLIKA qui doit ètre jugé.

      18
      8
    Anonyme
    8 novembre 2019 - 11 h 51 min

    Désolé mais je ne suis pas d accord pour un président même d honneur de la révolution ,la révolution du 22 février est justement sans aucun représentant,elle appartient à tout le peuple !!! laissons la à tout le peuple .
    Ne faisons pas la même erreur que pour la révolution de l indépendance de l Algérie où certains moudjahidines se sont considérés comme seuls libérateurs alors que sans l adhésion et le combat de tout un peuple rien n aurait été possible…..
    Si vous donnez la place de président d honneur à un ancien moudjahid, quelque soit sa valeur ,c est que vous minimisez le rôle de la jeunesse d aujourd’hui qui a prouvé au monde entier qu elle respectait le combat des aînées mais qu il est temps maintenant de lui transmettre le flambeau et d avoir son indépendance .
    A chaque génération son combat ….cette révolution appartient à cette nouvelle génération….

    15
    19
      Descend de ta monture !
      8 novembre 2019 - 15 h 02 min

      ya da @Anonyme – 11 h 51 min , arrête de t’exciter ou de nous faire des leçons d’histoire à deux balles, à deux sous! On parle ici juste d’une symbolique, d’un président d’honneur symbolique ! Koune s’baah !

      PS : Pour qu’on t’entende, tu aurais dû dire la même chose, et en temps voulu, de ton Emir Abdelkader pour lequel tu as accepté une statue, alors qu’il a étouffé, qu’il a éclipsé, qu’il a condamné à l’oubli et qu’il a pris la place de tous les vrais grands moudjahidine morts aux combats contre le colonialisme (El Houès, Ali la pointe, Abane, Didouche Mourad, Ben M’hidi, Amirouche, etc.. etc..) c’est çà ton « héros décrété » par l’armée venue des frontières en 62, n’est-ce pas ? Tu n’as rien dit à ce moment là , n’est-ce pas !

      13
      5
        Anonyme
        8 novembre 2019 - 18 h 10 min

        D abord je ne vous permets pas de parler sur ce ton!!!
        Je ne partage pas cette proposition et je donne mes arguments et pas plus tard qu hier j ai fait un post justement sur le rôle de héros donné à l Emir Abdelkader alors qu il a trahi le pays avec le traité de la Tafna et qu on oubliait de citer El Mokrani,Boubaghla et tant d autres …

        28
        6
    Omar Khayyam
    8 novembre 2019 - 9 h 18 min

    Si Bouragaa,Tabbou, Belarbi, Daouadji, Boumala…Mandela même combat

    39
    12
      Elephant Man
      8 novembre 2019 - 15 h 55 min

      @Omar Khayyam
      Fodil Boumala qui a fait partie de la CNCD financée par la NED (cf. printemps arabes 2011 avorté au pays) et qui a déclaré d’ailleurs avoir été reçu par Obama lui-même.

      7
      34
    ABOU NOUASS
    8 novembre 2019 - 9 h 16 min

    Très très bonne initiative monsieur Kaddour Naïmi .

    Honorable est votre proposition et nous nous y consacrerons pour la concrétiser !!!!!!

    Le valeureux combattant Lakhdar BOUREGAA mérite bien ça !!!!!!

    42
    11
    57 de faux moujahidine
    8 novembre 2019 - 9 h 14 min

    tout ce que moi je constate ,les anciens moujahidines même ceux d après 62 agées de moins de 70 ans,n on rien a foutre du peuple,il ne soutiennent a grande pompe médiatique que leur(s) collègue(s) et par le biais de bouragaa ils convoitent le siège comme les résidus le général bol le sait aussi d ou sa méfiance, Mais Moi je ne suis pas dupe,,,qu ils aillent se faire f,,, teeel est mon opinion

    5
    25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.