Ces martyrs ignorés par Gaïd-Salah auxquels le peuple va rendre hommage

hommage trois soldats
Soldats de l'ANP. New Press

Par Mohamed K. De nombreux citoyens relayent depuis ce jeudi un appel demandant aux manifestants d’observer ce vendredi, à 15 h, à l’occasion des marches hebdomadaires contre le système, une minute de silence à travers tout le territoire national en hommage aux trois soldats de l’ANP tués mercredi dans un accrochage avec un groupe terroriste à Gouraya, dans la wilaya de Tipasa.

A travers cet appel, les militants du Hirak veulent à la fois démontrer leur reconnaissance au dévouement des soldats de l’Armée nationale populaire, qui veillent à la sécurité du pays, et continuent à combattre sans relâche les groupes terroristes, et montrer au pouvoir en place qu’ils savent distinguer entre leur refus d’une dictature imposée par une junte militaire et le noble combat que mènent les hommes de l’ANP.

Ce sera aussi l’occasion de redéfinir le sens du slogan scandé dès les premières semaines du soulèvement populaire «Djeïch chaâb khawa khawa !» (Armée et peuple, nous sommes frères), très vite abandonné par les manifestants pour ne pas donner l’impression d’apporter leur soutien au commandement de l’armée qui s’est très ouvertement placé contre le mouvement de contestation.

Certains activistes n’ont pas manqué, à l’occasion, de relever l’absence de toute référence au martyre des trois vaillants soldats de l’ANP dans le discours qu’a prononcé le chef d’état-major de l’armée ce jeudi. «Gaïd-Salah aurait dû axer son discours sur la mort des trois héros et laisser la politique aux politiciens !» a écrit un journaliste dans son post.

M. K.

Comment (32)

    Gilet V
    9 novembre 2019 - 16 h 35 min

    Ces braves hommes ont sacrifier leur vie pour des bons à rien, des opportunistes, des affairistes,des traîtres, et même des lâches, sinon comment le pays le plus riche du continent Africain n’arrive même pas à nourrir sont peuple sans parler des trahisons et de destruction

    Tinhinane-DZ
    9 novembre 2019 - 13 h 59 min

    Anonyme @
    9 novembre 2019 – 7 h 51 min

    Chaque jour tu démontres que tu es spécialiste du chantage et des harcèlements. On devine bien qui es tu et que veux tu.
    Ton commentaire est d’une gravité extrême = faux et usage du faux = Attention !!
    Tu crois que tout le monde est comme toi !!!
    Tu as démontré que je suis plus souveraine et plus libre que toi !!!! MERCI !!

    8
    19
      Anonyme
      9 novembre 2019 - 14 h 57 min

      Tu veux savoir ce que je veux?, je suis du côté du peuple pour nous débarrasser de cette vermine au pouvoir qui a pris en otage notre pays. Je respecte tous ceux qui sont du côté de leur peuple. J’ai horreur de ceux qui sont du côté du bourreau!! C’est plus fort que moi, j’ai horreur de l’injustice!! Quand quelqu’un n’est pas sensible à la souffrance d’un libérateur de l’Algérie jeté en prison comme un vulgaire délinquant à 86 ans, faisant de lui un des plus vieux prisonniers au monde, ça me révolte!!! Il n’y a pas de neutralité dans ce domaine. Si vous ne condamnez pas Gaid pour ça, vous n’êtes pas digne d’avoir une carte d’identité algérienne, c’est aussi simple que ça!!

      13
      3
    CHAOUI-BAHBOUH
    9 novembre 2019 - 8 h 54 min

    ALLAH YARHAMHOUMS BI-RAHMATIH EL-WASSIAÂ, notre et nous nous leurs dédions toutes nos pensées et leurs familles et à notre vaillant peuple Algérien, pour nous la Diaspora Algérienne, ça sera aussi ce dimanche place de la République à Paris et à travers tous les pays du monde, partout où il y a un Algérien sa pensée leurs seront dédiées, ce crime crapuleux est l’oeuvre du pouvoir traître des Généraux une poignée de pourriture, qui reste au fin fond du cageot de tomates moisies et invendables, « Le slogan de ces criminelles, ils répètent le même scénario des années 1990 », le Peuple Algérien vous dits FAKOUX !!! BANDE DE CRIMINELS, ;;;

    3
    4
    Flic Flac
    9 novembre 2019 - 1 h 27 min

    ALLAH YARHAMHOUM
    Sans vouloir être alarmiste.
    Je suis presque certain, que ce qui vient d’arriver à nos braves militaires, se reproduira de manière croissant, et effrayant.
    Maintenant, j’espère vivement me tromper.

    12
    4
      Anonyme
      9 novembre 2019 - 13 h 32 min

      Je crois que tu ne te trompes pas.

    Zaatar
    8 novembre 2019 - 22 h 38 min

    Je ne sais pas. Mais à tout hasard, à t’on vraiment une information solide de cet accrochage avec des terroristes et de la mort de ces valeureux soldats? Ou bien est ce juste une information qu’on a divulguée et que tout le monde reprend? On pourrait vouloir nous faire croire au retour du terrorisme. Car pour ma part, il est fatalement inconcevable de la part du chef de l’état major qu’il ne rende pas hommage à ses soldats morts pour leur patrie. C’est encore plus grave s’il fait un discours, politique de surcroît, sans avoir une pensée à ces hommes. A moins que ça soit de la fumée du cigare de Gaid.

    5
    1
    Tinhinane-DZ
    8 novembre 2019 - 15 h 33 min

    Paix à leur âme.

    Avant de poser un commentaire, il faut répondre à ces questions:
    Qui sont les instigateurs de cet attentat ?
    Que cherchent-ils à travers cet attentat ?

    VIVE L’ALGÉRIE ET SON ANP.

    52
    56
      Anonyme
      8 novembre 2019 - 18 h 25 min

      J’ai une 3ème question. Qui doit leur rendre hommage, leur consacrer des funérailles digne de ce nom et les décorer à titre posthume ?? C’est ridicule d’essayer de dédouaner ton Gaid et de détourner le regard!!

      68
      35
        Tinhinane-Dz
        8 novembre 2019 - 22 h 30 min

        La prochaine fois dicte moi ce que je dois écrire, pour que tu retrouves la paix.
        Un geste humanitaire de ma part.

        21
        34
          Anonyme
          9 novembre 2019 - 7 h 51 min

          C’est vrai que ce n’est pas à moi de te dicter ce que tu dois dire. Il n’y a que l’officier des services qui en a le droit, il le fait très bien d’ailleurs!! Il t’a demandé de ne jamais t’attaquer à Gaid, à Bensalah ou à Bedoui, et tu le fais très bien!! Un sans faute!! Bravo!!

          27
          9
    Kahina-DZ
    8 novembre 2019 - 13 h 55 min

    Allah Yerhamhoum . Courage et patience à leurs familles pour confronter ces moments douloureux. Une perte pour l’Algérie.
    C’est Bouteflika qui a semé l’esprit d’humiliation envers ceux qui meurent pour la patrie. N’a-t-il pas transformé les terroristes en milliardaires. C’est malheureux.

    41
    27
      Anonyme
      8 novembre 2019 - 18 h 12 min

      Et aucun mot sur le silence de Gaid Salah??

      44
      18
        Kahina-DZ
        8 novembre 2019 - 21 h 18 min

        ///
        Et arrête d’ harceler les intervenants

        7
        20
          Anonyme
          8 novembre 2019 - 21 h 36 min

          @Kahina Pas de pitié pour les Gaïdistes

          27
          6
    Lghoul
    8 novembre 2019 - 12 h 21 min

    Rien ne l’interesse en dehors de ses propres interêts et l’interêt de sa famille et de ses enfants qui se la coulent douce a paris avec l’argent du peuple. Le pauvre soldat est la pour subir le froid, la chaleur, la pauvreté et surtout pour aller mourir.

    64
    12
    Le Berbère
    8 novembre 2019 - 10 h 43 min

    Ceux qui reconnaissent bien l’histoire de notre pays , ils constateront que le problème de terrorisme idéologique ( islamiste) été le fruit de presque 60 ans de l’arabisation de société algérienne, une arabisation qui conduit à islamisation radicale d’une tranche de la société algérienne. Malheureusement il nous faut trois à quatre décennies pour déradicaliser les hordes de fanatiques..Ps : Dans toute dictateur, les protagonistes ont besoin des failles dans la sécurité pour maintenir un état d’instabilité pour faire peur aux citoyens et pour les soumettent sous leurs bottes…Tahya Al Djazëir libre et souveraine …Nous irons jusqu’au bout pour restitué notre Algérie de demain qui sera une Algérie fière et juste, une Algérie authentique, une Algérie amazighe.
    Ps : je rends un grand hommage l’ensemble de nos forces de l’ordre qui veillent courageusement sur la vie et la sécurité de nos citoyens.

    74
    25
      Farida
      8 novembre 2019 - 12 h 24 min

      @Le berbere – HORS SUJET !!! La question est: Pourquoi salah gaid n’a pas dit un seul mot sur les 3 soldats assassinés par les terroristes ? Parcequ’il s’en fiche de tout le monde et est capable de tuer tout le monde. Voyez comment Bouregaa vit en prison ! Il est simplement un sadique malade qu’il faudrait enfermer car il est trop dangereux pour le pays.

      52
      12
        mustapha
        8 novembre 2019 - 15 h 38 min

        C EST A L ECHELLE UNE PSYCHIATRIE A L D UNE NATION INAGUREE PAR BOUTEF ET BOU9bMEDIENNE LES DEUX BOU….. MIS BOUT A BOUT ONT CREE LE CULTE DE LA PERSONNALITE LE POUVOIR
        TRANSFORME ALORS CELUI QUI LE POSSEDE DRPUIS 1962 EN MALADD PSY SANS EXCEPTION AGGRAVE PAR LE SILENCE DU PEIPLE DEPUIS 50ANS
        !!!!! GAID SALAH SUIT LA TRADITION MAIS IL EST LE 1ER A ETRE CONTRARIE D OU SES REACTIONS
        VOILA LA VERITE LE PEUPLE FINIRA PAR TOUT KARCHERISEREE

        58
        10
    Mounir Sari
    8 novembre 2019 - 10 h 23 min

    Libérons le grand moudjahid Lakhdar Bouregaa, Tabbou, Boumala, Benlarbi,… et incarcérons le dictateur sanguinaire Gaid Salah à la prison d’El Harrach!!!!

    94
    13
    Selecto
    8 novembre 2019 - 10 h 05 min

    C’est une perte pour nous tous en tant qu’Algériens, Allah yarhamhoum.
    Gloire a nos martyrs et vive l’Algérie éternelle !

    38
    9
      Elephant Man
      8 novembre 2019 - 13 h 48 min

      @Selecto
      Allah Yarhamhoum.
      VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP ET SON AP

      7
      43
        Anonyme
        8 novembre 2019 - 19 h 12 min

        @Elephant Man j’ai la même question que pour Kahina-Tinhinane-Dyhia-DZ. Que pensez-vous du silence de votre Gaid??

        44
        7
    Moh
    8 novembre 2019 - 9 h 05 min

    Si c’est soldats étaient mariés avec enfants j’espère que leurs veuves et leurs enfants ne subiront le même sort que les veuves des chouhada de la Révolution du premier novembre 1954 qu’on avait transformé en femmes de ménage et privés de le logements sociaux a ce jour et leur enfant a qui on accordé une minable pension de 1 dinar par jour jusqu’à leur majorité pour les humilier.

    53
    12
    SOYOUZ
    8 novembre 2019 - 9 h 02 min

    Allah yarham chouhadas, gloire et paix à nos martyrs
    Que des interrogations
    – qui sont les assaillants ?
    – comment des hommes des forces spéciales sont assassinés aussi facilement ?
    – y a t il encore des terroristes islamistes ? qui sont ils ? d’ou viennent t ils ? sont ils Algériens ? sont ils encore les résidus de la décennie noire ?
    – pourquoi autant de mépris à l’égard de nos soldats ? pourquoi n ‘ y a il pas la même considération que le soldat Français au Mali ,avec des hommages immédiats du président Macron, de toute la classe politique et surtout des médias qui en parlent pendant une semaine avec mm des débats ? Est ce que la vie des Algériens a moins de valeurs ?
    – que font les services de sécurité à part traquer le peuple ?
    – pourquoi dans ce pays rien ne se fait dans la transparence ? pourquoi condamner la population à l’opacité, à l’obscurantisme ?
    Autant de questions sans réponses depuis 62, le peuple est comme dans un bateau piloté par un commandement dans le noir de la cabine qui téléguidé par des forces occultes navigue que dans des eaux troubles sans connaître la destination avec des arrêts toujours tragiques, l’Algérie est en danger et le peuple n’a plus peur pour la ramener à bon port avec ou sans ou contre GAS et sa bande

    65
    12
      Bonne question
      8 novembre 2019 - 9 h 48 min

      A votre question – qui sont les assaillants ? je me suis toujours posé cette question depuis des années.

      26
      23
    Ahmed
    8 novembre 2019 - 9 h 01 min

    Paix en leur âme, Allahi rahmame.

    33
    12
      Anonyme
      8 novembre 2019 - 10 h 07 min

      boutef restait silencieux quand des algeriens tombaent mais sortait de sa torpeur, devant des evenements ou des massacres au moyen orient.

      44
      10
    ABOU NOUASS
    8 novembre 2019 - 8 h 52 min

    Paix à leur âme et que Dieu les accepte dans son Vaste Paradis .

    Le peuple algérien leur rendra un hommage émouvant !

    Toute ma sincère compassion à leurs parents et proches.

    34
    11
    Harissa
    8 novembre 2019 - 8 h 48 min

    Tout au long de l’année il y a des accrochages avec des terroristes ,mais on ne parle jamais des victimes militaires de l’ANP ,pour imprimer dans l’opinion l’image d’une armée invincible sans morts ni blessés ,il ne faut pas effrayer le peuple .C’est évoqué si il y a eu des témoins civils ,sinon censure ,les familles perdent un des leur dans l’anonymat . Ou en est l’enquête sur le crash de l’avion militaire Iliouchine qui a fait 257 victimes a Boufarik en avril 2018 ,le peuple algérien n’a pas à être informé si il y a eut une enquête et quels résultats ?

    39
    10
    57 ans de hogra
    8 novembre 2019 - 8 h 47 min

    c est peut être aussi bien que caid ne fait pas allusion aux chouhadas pour ne pas salir leurs mémoire tout ce qui sort de sa gu » » de sa bouche d égout n est qu insultes et dégoûts il me dégoûte oui carrément dégoûter …

    53
    10
    ABOU NOUASS
    8 novembre 2019 - 8 h 38 min

    Honte, honte , honte à toute cette junte militaire , asservie, soumise aux étrangers , qui renie et ignore ses
    propres soldats morts au combat dans le noble exercice de leur mission pour défendre leur pays contre
    l’hydre islamo-conservatrice.

    Mohamed.K , a bien raison de dire que GS aurait dû axer son discours sur la mort des trois soldats et laisser
    la politique aux politiciens.

    C’est bien l’histoire de la vieille poule qui se dandine péniblement pour imiter la démarche de la perdrix qui sautille allègrement !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    59
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.