Corruption, FLN, Chadli, Bouteflika : les confidences de la veuve de Boumediene

AB Anissa Boumediene
Mme Anissa Boumediene. D. R.

Par Mohamed K. – Mme Anissa Boumediene a révélé, dans un entretien accordé à une chaîne de télévision africaine basée à Paris, que le défunt Président s’apprêtait à lancer une guerre contre la corruption quelques mois avant sa mort. «Boumediene devait organiser un congrès du parti (FLN, ndlr) en février 1979 qui allait porter sur la corruption précisément. Il avait dit que tous les membres du Conseil de la Révolution mettraient leurs dossiers sur la table et que ces dossiers seraient jugés par des tribunaux populaires. Malheureusement pour le peuple algérien, heureusement pour certains prévaricateurs, ce congrès n’a pu se tenir parce que Boumediene est mort en décembre 1978», a-t-elle affirmé.

«Le président Boumediene n’a jamais rien possédé, que ce soit un immeuble, une maison ou une terre, et il ne m’a rien laissé», a précisé Anissa Boumediene, en assurant que «depuis 40 ans, toutes les enquêtes ont été faites par les opposants à sa politique, d’où tous ces malheurs qui sont arrivés à l’Algérie. Ils ont cherché, désespérément, mais n’ont rien trouvé parce qu’il n’y avait rien».

Chargeant sévèrement les successeurs de Houari Boumediene, elle a estimé que «si l’Algérie, depuis 1980, connaît tous ces malheurs, c’est bien à cause de ceux qui ont gouverné, comme les présidents Chadli et Bouteflika, parce qu’ils ont fait tout le contraire de la politique que voulait faire Boumediene». «Il y avait 70 sociétés nationales, ils les ont tronçonnées en 474 entités, ce qui, évidemment, n’a donné aucun résultat. Il y a eu le second choc pétrolier à sa mort, de 1979 à 1986, années où le pétrole s’est effondré. Pendant cette période, il est rentré cinq fois plus de ressources que Boumediene n’avait jamais eues mais le taux d’investissement ne dépassait pas 1% dans les années 1980, alors que Boumediene investissait un dinar sur deux», a regretté Mme Anissa Boumediene, en ajoutant que «la Sonatrach, dont on disait qu’elle était la tête pensante de l’Opep, a été atomisée en 17 sociétés. On voit tous les drames qui sont arrivés à Sonatrach après».

La veuve du défunt Président a également révélé que «le pouvoir qui lui avait succédé avait pris le soin de défaire les rails pour que le peuple de l’intérieur ne puisse pas aller à ses funérailles».

M. K.

 

Comment (139)

    chaoui40
    23 novembre 2019 - 10 h 06 min

    Les proBoumediene sont très rares et c’est normal, car nous sommes très peu à comprendre les enjeux politiques internationaux. Sans Boumediene, l’Algérie serait un Maroc ou une Tunisie. Un pays esclave du capitalisme occidental ou … arabe. L’indépendance de l’Algérie n’a pas été acquise par les armes, mais c’est l’Armée nationale qui nous la donne chaque jour depuis 1962 ! Boumediene avait des idées socialistes qui auraient sauvé notre pays. Mais nous ne le méritions pas, car nous étions des â…, politiquement parlant !

    3
    14
      Anonyme
      24 novembre 2019 - 23 h 30 min

      @Chaoui40 : Heureusement que le ridicule ne tue pas.

    Syndrome de Stockholm
    21 novembre 2019 - 13 h 16 min

    @HB : Ton cas a été parfaitement caractérisé par les psychothérapeutes qui ont travaillé sur des populations ayant vécu soit sous des régimes despotiques soit à la merci de kidnappeurs, ravisseurs ou pervers.

    Tu souffres très clairement du Syndrome dit de Stockholm, en clair tu finis par prendre la défense de ton bourreau.

    Maintenant que le fardeau dont tu souffres t’a été révélé, tu vas pouvoir enfin t’en libérer.

    14
    5
    LE SAVIEZ-VOUS ?
    21 novembre 2019 - 6 h 11 min

    Les tombes de Ben BELLA et de BOUMEDIENE étaient si souvent vandalisées par nos concitoyens que les autorités ont été contraintes de les protéger par des grilles avec cadenas.

    C’est dire le grand respect que leur porte le peuple car il sait parfaitement bien et depuis longtemps que tous ses malheurs (intérieurs et extérieurs) viennent en grande partie de ces usurpateurs et leurs complices qui ont volé l’indépendance réelle du pays en 1962 avec le soutien de puissances étrangères.

    Il n’y a donc strictement rien de surprenant d’entendre en 2019 des millions de manifestants réclamer par millions « l’indépendance », la vraie.

    Il est clair que, la grossière entourloupe que veulent nous jouer Gaid SALAH et ses 5 escrocs candidats ( tous plus menteurs , corrompus et incompétents les uns que les autres) , n’aura aucune chance d’aboutir à court terme tant le peuple est exaspéré après 57 longues années d’années de mépris , de souffrances et de dérives criminelles en tous genres.

    Même si un candidat surprise venait à sortir du chapeau après le 12 décembre, les pressions populaire et économique seront tellement fortes qu’il sera contraint de démissionner dans les semaines suivantes. Les 12 milliards de dollars promis par les Emirats ne pourront sauver ni GS ni ses 5 zaama candidats qui veulent uniquement faire renaître le système.

    70
    6
    Tout est facile quand on est spectateur ou spectatrice
    20 novembre 2019 - 22 h 06 min

    Si Boumedienne, Allah Irahmou, a hérité un pays en état chaotic. 90% de la population en 1962 était analphabète, les caisses de l’état à zéro, l’embargo de la France sur tout la production viticole a poussé le pays à bradé toute la production pour la vendre aux polonais et russes, le monde était bi-polaire (capitalisme ou socialisme) et la Yougoslavie de Tito était un example pour l’algérie. En 1964, 82% de la population active occupant des emplois précaires qui frôlaient la pauvreté. Boumedienne a su appliquer les plans triennal, quadriennal 1967-1969, 1971-1974 et 1975-1978. Qui ne se souvient pas de toutes les sociétés nationales, Sonatrach, Sonelec, SNIC, Sonacom, Sonitex, Sonatiba, Sonacob, et autres projets tél Al Hadjar ou la construction de l’USTHB, UN FLEURON DE L’ÉDUCATION dans les années 70 et 80. Tout cela en 13 ans de temps! Boutesrika a eu 20 ans et mille milliard de dollars. Boumedienne à échoué dans sa révolution agraire et il l’a reconnu lui même. Vu la période des années 60 et 70, les événements entre deux super puissance, l’état du continent Africain Et bien Boumedienne demeurera le meilleur président de l’Algérie indépendante malgré tout les subterfuges et coups bas pour le réduire à néant par ses propres frères et finalement El maktoub fait qu’il a été assassiné en Syrie. L’Algérie a perdu son meilleur enfant, et à ce jour il rest irremplaçable quoi que l’on dise. J’aimerai voir les grosses gueules-de-loup nous dire comment auraient-ils fait à sa place, héritant un pays au bord de la faillites et où la population était en majorité analphabète. Khssara que Boumedienne n’a pu exterminer les harkis qui en fin de compte attendaient sa mort pour piller et détruire le pays, et le pire dans tout ça Boutesrika n’a rien retenu de son maître. Salam et Tahya al djazaïr wa chaabi3a wa Allah yarham Boumedienne wa yadj3alahu min Ahlan al djana.

    14
    215
      Anonyme
      21 novembre 2019 - 6 h 44 min

      @TOUT : Tu ne sembles pas comprendre que les citoyens n’ont JAMAIS voulu de lui. Ils ne l’ont jamais élu. Ils ne lui ont jamais rien demander. Ils l’ont uniquement subi.

      Il s’est imposé à eux par pure mégalomanie personnelle et pour arriver à ses fins, il a fait des choses graves. D’ailleurs, ses opposants, bien que plus légitimes que lui, ont tous fini sous terre ou ont dû s’exiler..

      Il n’avait ni le bagage intellectuel ni les qualités personnelles ni le bagage combattant pour gérer le pays.

      En participant , avec les 2 autres B , au coup d’état contre le GPRA, il a compromis avec certitude l’avenir du pays car tout démontre aujourd’hui qu’avec le GPRA et ses intellectuels l’Algérie serait aujourd’hui une puissance économique en paix avec tous les pays voisins.

      Tout le monde voit aujourd’hui les conséquences de son passage au pouvoir et le système qu’il a engendré dans la société. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est catastrophique sur tous les plans.

      Partout dans le monde, les responsables politiques sont toujours jugés sur leurs actes et sur leurs résultats.

      110
      9
        WATANI WATANI
        21 novembre 2019 - 18 h 07 min

        @Tout Est Facile quand…20 novembre 22h06
        Voilà un exemple concret d’un endoctriné boukharroubien que vous êtes devenus à travers la pensée unique imposée aux algériens durant les années du socialisme à la chinoise dont le leader Mao inspirait même la manière de peigner les cheveux de votre boukharroubien. Vous dites qu’il hérité d’un pays… Qui lui a légué cet héritage? Ou bien tentez-vous d’occulter le coup d’état contre le GPRA avec la bénédiction de la France et de Nacer et par la suite l’autre coup d’état contre benbella ( la seule bonne chose qu’il a fait est d’écarter ce dernier)? Vous parlez de plans quinquennaux et machins à la soviétique, qui ont engendré des entreprises surpeuplés et qui ne produisaient pratiquement rien tout en ayant 13 mois de salaires sur 12. Des sona ceci sona cela jusqu’à SONATRO(P) la plus grande bêtise, car au lieu de commencer par la petite industrie il nous faisait sortir le concept de l’industrie industrialisante alors qu’on ne créait rien, juste des montages de tracteurs et bus dont les pièces sont achetées à l’étranger en accumulant des dettes envers l’URSS surtout. Vous parlez de l’USTHB alors que cette université est construite sur des terrains agricoles et surtout tout près de l’aéroport dont le vacarme des avions gênaient énormément les professeurs et étudiants à chacun des atterrissages: une absurdité de construire une université qui n’est jamais achevée même en 1995. Construire sur des terrains agricoles en détruisant le trésor qu’étaient les terres fertiles de la mitidja, construire des villages socialistes à l’image des kolkhoz soviétiques qui n’ont jamais fait avancé d’un iota la production agricole dans le pays, arabiser le système éducatif par Ahmed taleb pour détruire tout espoir de voir notre école se classer parmi les meilleurs au monde, endoctriner les écoliers par la religion et préparer le peuple a mettre le amis, voilà la politique éducative de boukharrouba. Simuler les nationalisations alors que tout est écrit noir sur blanc dans les accords d’evian-bis signés avec l’état-major de l’armée des frontieres( lire les confidences de louis joue), simuler les nationalisations et laisser la France irradier notre désert, riche en métaux et gaz, avec ses essais nucléaires et d’armes chimiques et biologique tout au long de son mandat de président-putschiste n’est pas la meilleure preuve de nationalisme. Assassiner les hommes historiques, les emprisonner et les exiler, comploter et livrer pour ne pas dire assassiner les chefs de l’ALN en allant jusqu’à séquestrer les dépouilles des colonels Amirouche et Si El Houas pour pouvoir placer ses propres hommes qui n’ont jamais tiré une seule balle contre la France, et préparer à travers eux la véritable assise de la corruption à travers des hommes de paille comme bouteflika, yahiaoui, bien chérif,…n’est pas le meilleur hommage qu’on puisse rendre aux martyrs et à la révolution. En résumé le pouvoir de boukharrouba est la plus grande arnaque avec celui de bouteflika qui puisse arriver à l’Algerie. Faites des statues de ces deux hommes traîtres et a côté, érigez celles de Boudiaf, Abane, Krim, Benboulaid, Amirouche et vous verrez celles qui seront couvertes d’urines du peuple.

        112
        5
      MOUNBATIHANE
      21 novembre 2019 - 13 h 47 min

      En effet c’est aussi facile, quand on est spectateur et voir ordonnateur des crimes et assassinats politiques au nombre de treize à la douzaine qui ont eu lieu durant son règne. Pour ce qui est des fleurons vous oubliez de citer les fameuses villas où sont torturés tes frères puis jetés dans la nature.
      Qu’on le veuille ou non, Boumédiene n’avait pas l’envergure de l’Algérie et tous ceux qui sont venus aprés sont du pareil au même à l’exception de feu Boudiafe rabbi yarahmou.

      32
      6
    Alfa
    20 novembre 2019 - 19 h 55 min

    Moi la question qui me tourmente depuis longtemps et puisque l’opportunité s’y prête comment se fait-il que l’ancien président Français (La Rahimahou Allah) comme le disait assez souvent HB, lui avait offert un appartement HAUT STANDING dans les hauteurs des Champs Élysées. C’est bien entendu pour service rendu à la France, en éliminant l’homme qui allait changer les destinés de l’Algérie poste Independence. Donc au lieu de sombrer dans le ridicule et chercher les poux sur la tête d’un chauve pourquoi ne pas commencer par trouver les coupables de ce marasme Socio-politico-économico-déstabilisant qui gangrène l’ensemble de la nation jusqu’à amputation complète.
    On se précipite de facto à la conclusion (La fable de J.de la Fontaine « LE LOUP ET L’AGNAU ») qui n’apporterait que malheur et désarrois aux gens honnêtes de ce pays qui ont assez souffert (+ de 40ans passés)

    54
    5
    Anonyme
    20 novembre 2019 - 19 h 17 min

    Comme le dit un célèbre adage « L’Enfer est pavé de bonnes Intentions »

    Il faut aller revoir la vidéo de la déclaration du vrai moudjahid Bouregaa qui lui a valu d’ être jeté dans les geôles de Gaid Salah. Tout y est dit.

    Boumediene ést celui qui va imposer officiellement la primauté du militaire sur le civil dans le régime.
    57 ans après l’indépendance, en 2019, les Hirakistes sont encore à exiger la primauté du Civil sur le Militaire comme le souhaitait le GPRA renversé par les 3 B.

    Il faut aussi rappeler qu’Il a accordé, jusqu’en 1978, à l’Etat Français le droit de faire des essais nucléaires et chimiques au Sahara.

    Sa vision communiste de l’économie du pays, va entraîner la mort de l’agriculture traditionnelle et du tourisme ( qui pourtant se portaient bien ) .

    Il va tenter de lancer l’industrialisation du pays qui dès le début va s’annoncer peu rentable ( d’ailleurs beaucoup vont fermer par la suite) et sa politique d’arabisation va nuire gravement au système éducatif , nier en grande partie l’identité du pays et surtout y faire entrer progressivement les idées islamistes.

    Au final, cet homme , qui possédait au départ un niveau scolaire limité, a été une calamité pour le pays.
    Il était probablement convaincu que sa vision était la meilleure mais au final c’est tout le contraire qui s’est passé et nous payons aujourd’hui les conséquences négatives de ses choix , que son système a aggravé avec tous autres « présidents » qui ont été nommés pour lui succéder.

    Pour en savoir beaucoup plus sur ce personnage au cigare cubain et au passé trouble, il vous suffit de faire par vous même quelques recherches sur le Net et sur YouTube

    78
    9
    Marcus Leo
    20 novembre 2019 - 17 h 51 min

    Je ne sais pas si c’est l’ivresse du pouvoir qui rend fou ceux qui le détiennent mais il est encore un point que j’aimerais soulever qui
    Comment un homme qui se dit musulman peut il laisser pourrir les ossements d’un valeureux guerrier mort au combat dans une cave et laisser ainsi une famille dans le tourment pendant des années.
    Comment un homme qui se dit soldat peut il laisser pourrir les ossements d’un valeureux guerrier mort au combat dans une cave et laisser ainsi une famille dans le tourments pendant des années.
    Le respect se mérite et se gagne…ce n’est pas un dû.

    75
    9
    Anonyme Utile
    20 novembre 2019 - 14 h 45 min

    Mme Anissa Boumediene a dit la vérité. Et tout ce qu’elle vient de dire a été déjà dit par l’ancien premier ministre Mr Abdelhamid Brahimi, il y a quelques années.

    10
    77
      @Boumedienne
      20 novembre 2019 - 21 h 09 min

      Boumedienne est la source de nos malheurs d’aujourd’hui.
      C’est avec lui que la corruption a commencé avec les monopoles des sociétés nationales qu’il a crées.C’est avec lui qu’il y avait des assassinats politiques’C.est avec lui que les arabo baathistes qui ont imposé l’Arabe,détruit l’Ecole algérienne,ont ouvert la voie aux arabisants opportunistes incompétents dont on voit le resultat aujourd’hui avers le niveau ardoise de bons nombres des magistrats.C’est avec lui que les arabo-baathistes ont diabolisé les cadres francophones compétents et intègres.C’est avec lui que que la révolutionnaire UNEA (l’union Nationale Des Etudiants Algériens avec a sa tête Feu Taleb Abderahmane ) a été démantelée après les manifestations de 1968 et remplacée par des syndicats étudiants fantoches qui ont réduit l’université à de simples lycées.C’est lui qui a institué le service nationale en represailles aux grèves de 1968.
      C’est avec lui que l’algérie est devenue une grande prison,queL’algérien ne pouvait sortir du territoire librement sans avoir en main la fameuse autorisation de sortie pour laquelle il fallait un parcours du combattant sans pour autant ètre sur de la trouver au bout.Et quand on l’obtient ,on a droit à une allocation ridicule de 300DA qui ne couvre meme pas une nuit d’hotel.Quant aux étudiants ils n’en avaient pas droit tant qu’il n’ont pas accompli le service national.Pendant ce temps les enfants de la nomenclatura eux étudiaient dans les Universités étrangères.Tout cela date de l’époque de Boumédienne.
      C’est avec lui que l’Algérien commençait à se sentir humilié avec la fameuse autorisation de sortie,et avec les pénuries reccurentes dont on avait l’impression qu’elles étaient planifiées.Il n’y avait une journées sans qu’il ne manque un produit de premiere necessité. Pain,farine,semoule,sucre,café,lait,huile,oeufs etc.Pendant que l’algérien Lambda passait son temps à tenter de se débrouiller un de ces rares produits,les hauts gradés militaires à partir de Capitaine avaient à leur disposition des cooperatives qui regorgeaient de ces produits.Rien ne manquait et à des prix trés avantageux.C’est avec Boumédienne que les hauts gradés militaires ont commencé à former une caste qui bénéficie de tous les avantages ,de toutes les facilités.
      Sous son règne et avec sa bénédiction ,et au nez des Algériens Les francais ont continué à Regghane les essais nucléaires meurtriers jusqu’en 1978 etc. etc..

      86
      9
        Anonyme
        24 novembre 2019 - 22 h 50 min

        On dirait que tu as vecu dans une autre Algerie au temps de Boumediene, non les fils des gens influents n’allaient pas aux universites etrangeres avec l’argent du peuple, c’est des milliers de jeunes etudiants issus des milieux les plus modestes qui beneficiaient de bourses a l’etranger et c’est cela qui vous a derange, il a pratique l’equilibre regional et c’est encore cela qui vous derangent, vous qui avez favorise une region par rapport aux autres ! Dites le a travers l’Algerie profonde qui n’oubliera jamais que c’est Boumediene qui a travaille pour les plus demunis de ce pays, mais vous avec vos interets avec la France vous n’hesitez pas a mentir, les essaies nucleaires sont le fruit des accords d’Evian sur lesquels Boumediene etait en parfait dessacord et ca tout le monde le sait, mais vous preferez le mensonge.

    Fawzi
    20 novembre 2019 - 13 h 48 min

    Il se pavanait avec un gros cigare Monte Cristo et laissait percevoir un sourire cynique à l’écoute d’un courageux militant qui déplorait la corruption qui ravageait le pays et ignorant certainement qu’il s’adressait directement au principal corrupteur. Une petite anecdote authentique pour décrire celui qui fut « président » et l’époux de Anissa :

    Quatre personnes ( 3 algériens et 1 francais ) étaient chargées de l’installation climatique du palais présidentiel. Boumediene vint constater l’avancement des travaux et s’adresse sans discernement et dans la langue de Voltaire au français :
    — Comment ça va avec la climatisation ?
    Et le technicien très embarrassé de lui répondre :
    — Ce n’est pas moi le chef… C’est monsieur Abdelkader qui est l’ingénieur et mon patron.

    64
    8
      Anonyme
      20 novembre 2019 - 16 h 27 min

      Comme toujours l’esprit du colonisé… qui persiste encore 57 ans plus tard…et ils veulent continuer leur cirque.
      Il faut arracher ces complexés médiocres, incompétents avec l’extérieur,qui vendent le pays pour un sourire et un bakchich,et hagarine à l’intérieur avec leurs concitoyens.

      42
      8
    Trop Bizard
    20 novembre 2019 - 10 h 56 min

    @NARJISSE + KAHINA + ELEPHANT MAN + tous ceux qui défendent les dictateurs, les assassins , les injustices, Gaid SALAH et les 3 B ( Ben Bella, Boumediene et Bouteflika)

    Alors que vous vivez depuis des décennies dans des républiques démocratiques occidentales ( sans lesquelles vous ne seriez très probablement rien ni personne ) , Il est très curieux de vous voir défendre la dictature, les crimes , les assassinats politiques, le mépris envers notre peuple etc…

    C’est comme si vous disiez à nos compatriotes vivant au pays : « Pour vous la dictature et le mépris sont justifiés, en revanche pour Nous, il faut la démocratie et le respect judiciaire etc… ».

    En psychiatrie, ça s’appelle de la schizophrénie ( 2 personnes différentes dans 1 même corps).

    67
    9
      C'est Celui Qui Dit Qui L'est
      20 novembre 2019 - 16 h 08 min

      Nananère !!

      5
      36
    Marcus Leo
    20 novembre 2019 - 9 h 33 min

    Un homme qui décide de prendre la destinée d’un pays en main fait œuvre d’une noble ambition. Se soucier du sort de son peuple et de son bien-être relève d’une âme bienveillante et altruiste. Quelque soit la valeur de son âme, il lui faut une légitimité que seul le peuple est susceptible de conférer. Il n’a pas choisi, on lui a imposé. C’est le GPRA qui a négocié avec la France, il était le représentant du peuple. GP veut dire gouvernement provisoire, sous entendu qu’il restait au peuple, une fois l’indépendance acquise, de faire ses choix…On a fait, depuis, que de lui imposer des choix. On loue l’action de cet homme parce que l’on ne veut pas entendre la vérité et voir la réalité de son exercice du pouvoir. Assassinat, répression de ses opposants politiques, destruction culturelle, aberrations économiques…
    Je ne connais pas la valeur de l’âme de cet homme, cependant il faut reconnaître que son exercice du pouvoir est quelque peu révélateur…A ses admirateur je dis ceci, tout ce qu’il a fait n’a rien d’extraordinaire, la preuve en est de l’actuel état de déliquescence de l’Algérie. Les grands hommes d’états laissent à leur peuple un héritage à la hauteur des hommes qu’ils furent .. quelle dynamique a t il insufflé pour faire de l’Algérie un pays prospère, rien nothing nada walou …à la traine dans tout les domaines du fait du népotisme ambiant. On ne fait pas de miracle avec le mensonge et l’abus de pouvoir. Il n’avait aucune légitimité, pourquoi a t il fait usage de la force? Si son souhait était de devenir un homme d’état pourquoi n’a t il pas fondé un parti, combattu ses adversaires politique de manière pacifique et démocratique?

    75
    7
    Djomballo
    20 novembre 2019 - 8 h 11 min

    Je n’aime pas trop les palabres, je demande à ce que l’on efface de notre histoire le nom de ce dictateur,
    à commencer par débaptiser l’aéroport d’Alger.

    93
    12
      Anonyme
      20 novembre 2019 - 11 h 43 min

      @Djomballo : Les citoyens sont de plus conscients que les Historiens du Régime ( qui ont obtenu leur doctorat dans des pochettes surprises ) et leurs nombreux complices Journalistes des Médias de Propagande ( ENTV, Ennahar etc…) ont gravement falsifié l’Histoire du Pays.

      46
      6
      Mon opinion
      20 novembre 2019 - 13 h 45 min

      Salam,
      Tout à fait d’accord.

      43
      7
    WATANI WATANI
    20 novembre 2019 - 6 h 57 min

    Si Boukharrouba ne t’a rien laissé, comment vis-tu depuis 1978? Le malheur que nous vivon aujourd’hui résulte de la collusion des intérêts du général de Gaulle avec ceux de l’Égypte Qui se sont entendus à éliminer tous les hommes historiques, mettre la main basse sur l’armée des frontières qui collectionnait et stockait les armes pour les utiliser ensuite contre l’armée de libération en été 1962 et en 1963. Dis-nous madame, parles-nous des batailles auxquelles ton mari ses soldats de l’armée des frontières et ceux du MALG, ont participé? Aucun! Les braves de l’ALN ont fait la révolution et benbella ainsi que boukharrouba sont venus se mieller. L’ANP des frontières a tiré sur l’ALN voilà la vraie histoire car l’ALN voulait protéger les résolutions de la Soumam qui visait l’instauration d’une démocratie sociale tandis que ton mari a favorisé l’instauration d’un pouvoir militaire qui a engendré les malheurs du peuple algérien. Question madame: qui était au pouvoir quand la France continuait ses essais nucléaires et d’armes chimiques dans le sud algérien jusqu’à 1978 et 1986 selon les dernières révélations? Tu fais pitié, on ne veut rien savoir des dictateurs!…

    257
    11
    Blakel
    20 novembre 2019 - 5 h 26 min

    Et les comptes bancaires à New York ????
    Faut arrêter de nous prendre pour des idiots.
    En tant que premier parrain à l’origine du système, il porte une grande responsabilité dans la situation actuelle. Même s’il s’est (peut être) rendu compte (trop tard) de ses erreurs et de ses méfaits, on ne peut l’innocenter.
    Une des principales qualités que doit posséder un chef, est de savoir s’entourer des bonnes personnes. Or Boumediene a éliminé ou écarté la plupart des gens valables, et a promu au contraire tout un tas d’individus nuisibles (Messaadia, Bouteflika, Chadli…).

    97
    15
    Zenaty
    20 novembre 2019 - 0 h 03 min

    Une fois de plus il faut faire une remise à zéro du Système.. Pour un État de Droits des Citoyennes et des Citoyens du Nord au Sud et de l Est à l’Ouest l ALGÉRIE AVANT TOUT…. VIVE L ALGERIE

    65
    8
    isghi
    19 novembre 2019 - 23 h 35 min

    Depuis son indépendance, l’Algérie n’a jamais eu un intellectuel comme président: et pourtant ce n’est par manque de ces hommes valeureux puisque on les affecte à des postes techniques ;Donc qualifier le colonel Boumediene d’économiste , personnellement , je suis curieux de savoir quelle université de renommée qu’il a fréquenté!!
    Pendant la guerre de libération , il était inconnu du peuple algérien; à l’indépendance , il a fait rentré une armée de l’extérieur du pays pour massacrer les honorables soldats de l’ALN, ceux là-même qui ont libéré notre pays ! Le 19 Juin 1965, le colonel a fait un coup d’état , déstituant et emprisonnant Benbella , avec qui il était ami en 1962!! A partir de 1965, l’Algérie est sous régime dictatorial militaire qui dure jusqu’à aujourd’hui! Durant son commandement suprême , beaucoup d’anciens responsables du mouvement populaires, et des ministres ont été liquidé!!! voilà en gros tout ce que j’ai gardé de ce sinistre personnage!

    88
    11
    Brahms
    19 novembre 2019 - 22 h 45 min

    Quand on casse un mur en béton, il ne faut pas s’étonner du résultat. Boumédiène était un crack mais entouré de vendus, de corrompus et de malhonnêtes prêts à vendre le pays pour une carte plastique (carte de séjour), des dollars ou euros afin de se balader sous d’autres cieux, aux bras de dévergondées.
    Le panarabisme Arabe a ensuite été liquidé après sa mort, Saddam liquidé, Yasser Arafat empoisonné, Kadhaffi tué pour être remplacé par l’islamisme des bédouins dans le but de déstructurer des Etats arabes ou africains.
    Aujourd’hui, on en voit les conséquences, les citoyens sont perdus, ils ne savent plus qui, ils sont vraiment et où ils vont dans cette vie.

    12
    47
      WATANI WATANI
      20 novembre 2019 - 18 h 06 min

      @Brahms,
      Liquidez Abane Ramdane, Benboulaid, livrer Amirouche et si El Houas, assassiner Ali Mellah, Lotfi, Chabani, Khider, Krim Belkacem, emprisonner Ait Ahmed, Boudiaf, en collaboration avec la France et Ben Bella actionné par Nacer, vous appelez cela crack? Oui c’est un crack dans le sens de faire mal à la nouvelle Algerie indépendante.

      101
      8
    HB
    19 novembre 2019 - 22 h 22 min

    Mme ANISSA ne prenez pas ces tarés … racistes au sérieux
    Boumediene fut un homme d’état respecté mais les … il leur fait peur même dans sa tombe
    Les grands ne meurent JAMAIS bande de voyous

    16
    228
    hamid
    19 novembre 2019 - 22 h 11 min

    boukharouba Mohamed est le criminel qui as confisqué l’indépendance de l’Algérie
    c’est un assassin,un voleur .des comptes bancaires a new york on était cité dans la presse
    de quoi vive t’elle cette dame dans le quartier chic de paris?

    122
    15
    Columbo
    19 novembre 2019 - 21 h 33 min

    Mais madame pourkoi choisir de vivre en France le pays ke ton mari soit disant a combatu notre ennemi 1.5 million de morts Pourkoi pas vivre au bled .mmm ca peut le chacal .je crois ke les trones de nos presidents sont fabriques en France.

    61
    13
    Bbb
    19 novembre 2019 - 21 h 25 min

    Tout les Maux de l’Algérie depuis l’indépendance sont survenus à cause du putschiste dictateur boukharroba likharabha . Malheureusement ont là aplaudient sans savourent pourquoi alors que lui ne fait satisfaire que ses désirs de héros personnel .il nous a usurpé et lui même usurpé par abdennaseur le fanatique arabo baatistes….. jusqu’à même arriver à un stade où ont a fait de sa Moustache un monument historique. ….

    78
    12
      Micipsa
      21 novembre 2019 - 8 h 22 min

      Dites nous « madame »
      avec quel argent vivez vous à Paris ?

      Quand on veut parler des autres, on commence d’abord à parler de soi.

      5
      7
        Paix
        21 novembre 2019 - 14 h 47 min

        Tournons la page, reconcilions nous et prenons un nouveau départ pour réussir notre développement pour le bien être et l’autosuffisance dans tous les domaines. Aucun pays au monde n’a eu de dirigeant parfait, car l’homme n’est pas parfait même s’il croit détenir la vérité. Éloignons nous d’un passé obscur et douloureux : colonialisme, terrorisme et tout le reste pour un nouveau départ gagnant gagnant. Viva Algeria

        4
        5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.