Les révélations du général Toufik à Blida qui accablent Bouteflika et Gaïd-Salah

Gaïd-Salah Bouteflika Toufik
Gaïd-Salah avec Bouteflika au Val-de-Grâce en juin 2013. New Press

Par Nabil D. – Le site Algeriepart a pu obtenir des informations sur les réponses du général Toufik au juge militaire de Blida qui l’interrogeait lors de la parodie de procès à la suite duquel une peine de quinze ans de prison a été prononcée à son encontre.

L’ancien patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) est notamment revenu sur l’épisode de l’hospitalisation de Bouteflika à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, en France. Le général Toufik affirme avoir fait part au chef de l’Etat, à l’époque, des graves risques que sa présence prolongée dans cet établissement hospitalier parisien faisait courir à la sécurité nationale. Les messages transmis et reçus par le président Bouteflika étaient interceptés et la souveraineté nationale s’en trouvait menacée, a précisé le général Toufik.

Il y a lieu de rappeler que le général Gaïd-Salah s’est déplacé à Paris pour y rencontrer l’ancien chef de l’Etat qu’il avait assuré de son soutien, en lui affirmant que personne ne pourrait le déboulonner tant qu’il serait à la tête de l’armée. «Nous partirons ensemble», avait dit le chef d’état-major de l’armée à son mentor dont il était le fidèle serviteur et pour lequel le locataire d’El-Mouradia était son unique garantie pour son maintien à la tête de l’armée, malgré son âge avancé et les nombreuses mises en garde sur la menace que faisait peser sur le pays le fait qu’il commande les forces armées tout en siégeant au gouvernement en tant que vice-ministre de la Défense nationale.

Le général Toufik a fait savoir qu’il avait demandé à Bouteflika de rentrer au pays, en ajoutant, par ailleurs, qu’il avait émis le vœu de partir à la retraite dès 2012 déjà, en suggérant à Bouteflika de confier les commandes de l’armée et des services à la jeune génération d’officiers. L’ancien patron des services secrets a également affirmé qu’il avait alerté l’ancien Président sur le phénomène de la corruption, qui avait pris des proportions alarmantes et jamais égalées, estimant qu’après la lutte contre le terrorisme le temps était venu de s’attaquer à ce fléau endémique.

Le général Toufik a-t-il réellement été emprisonné et condamné pour les griefs qui lui ont été imputés par Gaïd-Salah, à savoir le «complot contre l’armée» ? Il semble, à partir de ces révélations, que le procès de Blida cache des éléments qui pourraient «faire sauter la République dix fois», comme le disait un homme politique français qui menaçait de révéler de gravissimes affaires d’Etat.

Algeriepart annonce qu’il publiera une seconde partie des déclarations du général Toufik. Il n’y a pas de doute que celles-ci apporteront un nouveau lot de surprises et dévoileront des secrets que les tenants du pouvoir actuels cherchent, à tout prix, à cacher au peuple.

N. D.

Comment (29)

    Vangelis
    21 novembre 2019 - 9 h 18 min

    G.S s’était déplacé en personne rendre visite à l’ex fakhamatouhoum et au vu de la photo et des informations qu’il avait délivré, il n’y a pas en douter, il est mielleux et de fort soutien au malade. il l’avait dit et répété en n’oubliant jamais avant de dire une information, il la précédait de  » son excellence fakhamatouhou el raïs Bouteflika.

    Quelques temps à peine après, il a viré de bord et mis à l’index ceux et celles qu’il protégeait car aucune décision ne fut prise sans son accord.

    Il promet qu’il n’a aucune ambition politique. Qu’il accompagnera les citoyens et blablabla ….

    Peut-on faire confiance à ce genre d’individu aussi versatile ? La réponse est dans la question.

    44
    4
    Anonyme
    21 novembre 2019 - 6 h 56 min

    Alors t es surement un bolivien qui s est perdu sur ce site algérien mais bravo t as eu le courage de l ouvrir qd même donc je vais pas te le reprocher et t empêcher de parler de répondre ou même dire de la m… comme tu viens de le faire .. t es libre … bref donne moi une personne lambda dans n importe quel pays du monde qui a conseiller un président tète a tète ou même avec un courrier ; mais la loi ne l interdit pas c est pas un délit de conseiller qui que ce soit ne dis pas ce que je n ai pas dit ;le cas Médiène alias Toufik est diffèrent il a été limogé et remercier par ce président et mis à la retraite et n avait aucune fonction officielle pour le conseiller en tant que président de la république qui a ses conseils et ses directeurs de services compétents et sécuritaires comme tt président , le seul qui l a fait pour se sauver c est Nicolas Sarkozy dans le bourbier lybien qui a financer son élection et a bafoué tt les règles de la constitution avec comme conseiller un philosophe sioniste BHL militant de la cause lybienne et reconnu par ses pères sionistes c est pas toi c est pas moi qd même BHL pour le conflit en Lybie sur la reconnaissance du CNT lybien sur le parvis de l Elysée juste après la réunion avec ce dernier un coup de passe passe sioniste alors qu’ il avait un MAE Alain Juppé qui avait été nommé pour ceci et non un quelconque journaliste ou philosophe ..les Français lui ont fait le reproche à lui et à son gouvernement , a quel titre il engage la France ou conseille la France cet homme voila les questions de l époque au président Sarkosy en exercice mais intouchable.; mais les Français lui ont fait payer ensuite aux élections suivantes pour ses politiques internes et externes ; on choisi Hollande . Sinon Bouteflika pdt 20 ans a déjà reçu un citoyen Lambda pour le conseiller , dis moi stp ? Idem pour tt les autres pays bolivien tu as déjà vu ca toi sois honnête , a part recevoir des familles endeuillés ou prises d otages ou leur serré la main et les écouter qd ils sont en visite a leurs populations mais un citoyen lambda conseiller Trump tu me diras tout est possible mais je l ai pas encor vu de mes yeux désolé ; ceci dit tt le monde peut demander un rdv ou faire une lettre à un président ensuite la lire et la prendre en considérations c est tt autre choses mais faudrait y sel alina pour commencer. Enfin tu le dis toi même il faut être investit d un certain pouvoir , Toufik n en avait plus en tant que tel alors toi ou moi encor moins t en conviendra ? Enfin conseiller un malade c est presque un délit sauf si il est sous sa tutelle sinon ca s appel aussi abus de confiance sur personnes âgée et faibles c est répréhensible dans les états de droit comme la France et tu morfles , la c est un autre cas c est en Algérie c est particulier et en France à 82 ans t es pas président ni général en fonction déjà. Bolivien tout ca pour ca ; fait mieux la prochaine fois si moi je dois tourner 7 fois ma langue avant dire des c… . Peut être qu’ en Bolivie ca se pratique j en sais rien ? En fait je pense que tu voulais relever l affront ou le défi surtout ..manque de pots , toi trouve moi un citoyen lambda qui a conseille un président et qui en a tenu compte . chkoun y sel alihoum et dans n importe quels pays sauf le tiens bolivien. Enfin Bolivien on a du mal a être reçu par un maire en France et tu nous parles de conseiller un président et pire chez les dictateurs …allons Bolivien c est que le votre voyage en pirogue tt simplement au milieu de la foret tropicale .

    3
    50
      Anonyme
      21 novembre 2019 - 8 h 15 min

      Durant les premiers mois de n’année 2019, des dizaines de personnes ont été reçues à la Présidence, sans posséder aucune fonction officielle au sein de l’Etat algérien (rien que des gens comme Lakhdar Brahimi, Ramtane Lamamra, ou Ahmed Taleb El Ibrahimi, par exemple ont été reçus alors qu’ils n’exerçaient plus de fonctions officielles au sein de l’Etat algérien.
      Un conversation, assortie ou non de conseil, n’engage à rien, elle ne nécessite aucune fonction ou pouvoir officiel.
      En quoi connais tu les agendas des dirigeants de ce monde, tu sais précisement avec qui, ils discutent ou pas ? Il y a les réunions officielles, et les réunions informelles.
      Bien le bonjour de la Bolivie

      40
      7
        Anonyme
        21 novembre 2019 - 14 h 50 min

        Lamamra et ceux que tu viens de citer c est toi ou moi?

        2
        19
          Anonyme
          21 novembre 2019 - 23 h 09 min

          @ Anonyme
          21 novembre 2019 – 14 h 50 min
          LAMAMRA ce n’est ni moi, ni toi, c’est lui !!!

          9
          2
          Anonyme
          22 novembre 2019 - 15 h 45 min

          Non lui LAMAMRA c était son ami et son MAE donc ni toi ni moi ….détester par les tout les marocains et ceux qui pullulent sur ce site algérien la nuit surtout contre l Algérie . Déjà toi bolivien si t es pas algériens pas harki pas marocains pas israéliens pas Français ni forains ni gitans alors qu est ce que tu fous sur ce site pour parler des problèmes algériens ; j ai parlé moi de ta foret qui a pris feu ou d Evo Morales qui vous salue de sa pirogue sur le fleuve ?? allez Marcus voisin . sans façons..

          2
          3
        Anonyme
        21 novembre 2019 - 15 h 13 min

        C est vrai Bolivien désolé t as raison …Si mon pote a RDV avec Macron ce mercredi ensuite Poutine qui me reçois jeudi prochain et toi tu seras reçu par Gaid Salah et son président intérimaire en tant qu observateur bolivien en mission pour pouvoir les aborder et leur poser les questions ou conseils Vendredi à 14h 30 à la présidence ; voila ils m ont envoyer leur agendas , ben oui je vais dans ton sens ; ils nous répondent même qd on leur demande leur emploi du temps trop sympa les mecs …t avais raison Bolivien . …Je pensai pas moi qu on pouvait les rapprocher ainsi ses dirigeants mais t avais raison c clair tt le monde peut ls avoir ou prdre rdv la semaine des 4 jeudis … bolivien sinon une question rien a voir avec le sujet tu vas pouvoir m apporter la réponse Pépito du paquet de gâteau ; il est mexicain ou bolivien?

        2
        19
    Anonyme
    20 novembre 2019 - 21 h 39 min

    En attendant les 500 milliards$ siphonnés ne seront pas récupérés. Une telle somme ne peut être que de tout le système.
    Mardi 19 novembre 2019 – 19:51
    SCANDALE
    Dr Lamiri : qu’attendent les autorités pour récupérer les 500 milliards de dollars détournés ?
    Les détournements s’élèvent à 500 milliards de dollars.
    Abdelhak Lamiri, économiste, évalue à 500 milliards de dollars les sommes détournées ces 20 dernières années durant le règne du clan Bouteflika et ses relais tentaculaires. Huis mois après la chute de Bouteflika qu’attendent les tenants du pouvoir pour récupérer cet argent ?
    Si l’on en croit Abdelhak Lamiri, sur les 1000 milliards de dollars engloutis sous le règne de Bouteflika, 500 milliards ont été détournés. Et la plus grosse partie se trouve à l’étranger. Avec les mois passés, l’Algérie a-t-elle la possibilité de récupérer les sommes d’argent astronomiques détournées, tel que l’affirment, entre autres promesses, les cinq candidats à la présidentielle du 12 décembre prochain ?

    29
    2
    Felfel Har
    20 novembre 2019 - 17 h 19 min

    Ces secrets d’alcove nous renseignent sur l’état de déliquescence de ceux qui se sont arrogé le droit et le pouvoir de nous régenter. En fait, ils n’étaient pas taillés pour diriger un pays, ils n’avaient ni savoir, ni savoir-faire, ni le patriotisme primaire pour nous guider vers le progrès et la prospérité. De vulgaires charlatans, champions de l’esbrouffe et des coups tordus!!
    Et comme si ceci n’était pas assez grave en soi, voilà qu’ils laissent à d’autres amateurs, à d’autres absolues nullités, les commandes des institutions du pays pour mieux l’enfoncer dans les profondeurs du sous-développement, en dépit de toutes les richesses dont il regorge. Avec eux, bientôt, il ne restera plus un grain de sable dans notre désert, ils ont auront tout dilapidé! Bouteflika en particulier et le régime militaire en général sont les fossoyeurs de nos ambitions, nous qui avions la possibilité de nous hisser au rang de puissance régionale.
    Nous devrions nous renforcer dans notre conviction de mettre fin à ce régime vermoulu en maintenant nos mots d’ordre de faire dégager GS et ses coquins. Il n’y a pas d’autre issue de secours.

    57
    10
    DZA
    20 novembre 2019 - 10 h 24 min

    Lorsqu’on a été au sommet de l’Etat, qu’on possède des dossiers sur les personnes, sur les entreprises sur tout ce qui se fait ou ne se fait pas dans ce pauvre pays. Personne n’était nommé ou dégommé sans un rapport des services d’intelligence, alors ce Généralissime, dit Toufik à la tête des services de sécurités, dont la responsabilité est entière , ne peut être que complice, par laxisme, par complaisance ou par lâcheté, on s’en fout, il est responsable jusqu’au coup de la situation catastrophique du pays. À ce niveau de responsabilité dans l’État, on a ni le droit ni le choix d’être spectateur et encore moins de dire donnez moi ma retraite. Le mal devait être dénoncé et combattu dès le départ. On prend des risques dans votre métier Mr le Généralissime, ou bien, je me trompe ?
    Vous avez contribué à l’ instauration du système mafieux, vous connaissez les parrains de Cosa Nostra dont vous êtes aujourd’hui victime mieux que quiconque. Ils ne vous lâcheront pas. Racontez aux juges ce que vous voulez et après ? Eux aussi font partie de ‘’famille’’.

    31
    12
    H'mida
    20 novembre 2019 - 9 h 10 min

    Enfin la vérité surgit. Même si on tente de faire noyer un bouchon en liège, il finira toujours par flotter sur la surface de l’eau.

    52
    4
    Omar Khayyam
    20 novembre 2019 - 8 h 59 min

    ILS peuvent les EUX comme les AUTRES « SCOOPER » envers qui ils VOUDRONT personne n’est DUPE QU’ILS BAVENT les UNS sur les AUTRES nous IMPORTE PEU…DEPUIS 1962 L’ARMÉE DÉTIENT tout les pouvoirs!! TOUS ses CHEFS SUCCESSIFS -ET C’EST LÀ L’ESSENTIEL- n’étant pas des « saintcyriens » SE SONT INGÉNIÉS à porter ATTEINTE (comble de l’ironie et de l’histoire) à la sécurité et souveraineté de L’ALGÉRIE…CAR ne L’OUBLIONS PAS notre PAYS IMPORTE 90% de ses besoins ALIMENTAIRES…Que dire des Sud-Coréens, des Japonnais sortis EXSANGUES de la seconde guerre mondiale!! Ont mis 40 ans pour se HISSER parmi les 1ere économies mondiales…Pensées s à TOUS les detenu-e-s d’opinions qui croupissent dans les geôles de 57 ans de DICTATURES NÉOCOLONIALE
    Elmejd à nos Chouhadas et au peuple Algérien

    26
    4
    Anonyme
    20 novembre 2019 - 7 h 50 min

    Toufik tout le monde connaît sa « police politique » et son rôle dans la faillite politique du pays mais il a au moins le mérite de partir à la retraite sans être multi-milliardaire comme Gaid et ses enfants. Sa villa tout le monde la connait, son fils et ses filles aussi et même ses gendres sont issus de familles respectables. Une famille sans problème, sans aucun signe extérieur de richesse. S’il avait des biens détournés Gaid aurait déjà tout divulgué dans la presse comme il l’a fait avec des généraux comme Cherif Abderezak.

    88
    12
    Mounir Sari
    20 novembre 2019 - 7 h 01 min

    L’Histoire retiendra que Gaid El Fayeh, l’octogénaire, l’analphabéte notoire, le dictateur sanguinaire est un grand traitre à
    la nation Algérienne.C’est grâce à Gaid El Fayeh que le grand malfaiteur Bouteflika s’est maintenu au pouvoir pendant 4 mandats et il l’a soutenu bec et ongle pour rempiler pour un 5ème mandat.Bouteflika a démissionné grâce au soulèvement populaire et Gaid El Fayeh a profité de la situation pour prendre le pouvoir de force et nous imposer des élections qu’aucun Algérien n’a envie d’entendre parler.Gaid El Fayeh a un quotient intellectuel inférieur à zéro et il a un petit pois-chiche à la place du cerveau en voulant recycler l’ancien système et s’opposer à notre peuple peuple pour accéder à son indépendance que lui et son clan sont entrain de confisquer et plonger notre pays dans une crise politique et économique sans précédent.Il a instrumentalisé la justice pour jetter des personnes innocentes en prison,je citerai entre autres Tabbou, Bouregaa, Boumala, Benlarbi,..et la liste n’arrête de s’allonger de jour en jour!!!!

    84
    8
      Anonyme
      20 novembre 2019 - 21 h 00 min

      Toufiq avec le costume du patriote honnête et intègre ? Rab Dzair serait donc une victime ???
      Je pensais avoir tout lu….mais non.
      Du coup je vais me préparer à aller voter. ..

      7
      29
    Ma Vérité
    20 novembre 2019 - 5 h 52 min

    L’Algérie est gouvernée par une association de traitres et de malfaiteurs,et l’honnète dirigeant n’a pas de place sauf a l’étranger ou a la prison,est la raison le pays le plus riche du continent n’arrive meme a soigner ses malades ni nourrir ses enfants,pour dire que le Gaid Salah est un honnète dirigeant,non et non et de loin de ça,il était sous chef d’un clan et aujourd’hui il est devenu le chef suprème,et comme alliés les Généraux Belkcir Ghriss et d’autres,financiers Benamor,Sahraoui et leurs complices,je ne comprend pas pourquoi Mr Toufik conseillé le traitre Bouteflika de regagner l’Algérie ou il savait très bien que Bouteflika est un collabo de la France et il a toujours collaboré avec les autorités Française depuis la guerre de libération et il a rien d’Algérien sauf le titre de président,

    84
    2
    Zaatar
    20 novembre 2019 - 4 h 36 min

    Secrets de polichinelle, tout le monde connaît Gaid Salah et son accointances avec Bouteflika durant les 4 mandats et le cinquième qui allait venir. Tout le monde sait que Gaid Salah a été réhabilité par bouteflika alors qu’il devait quitter l’armée comme un navet. Voilà juste qu’il voit grand maintenant et qu’il veut se faire aussi gros que le bœuf.

    107
    6
    Vroum Vroum 😤..
    20 novembre 2019 - 4 h 02 min

    C’est bien ce que je pressentait que le Général Toufic est un Patriote , j’ai dit qu’il était au-dessus du lot , un Grand Annalyste , car pour diriger un Service de Renseignement pendant 25 ans c’est pas donné à n’importe qui et c’est pas Gaid Sallah qui l’aurait fait , . Bouteflika au Val de Grace c’est de la forfaiture , et Gaid Sallah de même pour son soutient à Bouteflika… Donc le Général Benhadid , General Toufic et Général Ali Ghediri et Général Nezar , tous condamnés injustement car ils ont refusés Bouteflika et Gaid Sallah qui maintenant merite d’être en Prison en place du Général Toufic qui a raison pour tout ce qu’il a révélé . . Prenez ça dans les les détracteurs des Patriotes Généraux Toufic , Benhadid , Nezar et Ali Ghediri… .C’est Gaid Sallah qui devrait être en Prison et il le mérite comme Tliba , et Saïd ou Haddad ect…

    93
    17
      Anonyme
      22 novembre 2019 - 9 h 20 min

      Oui le fait qu’on n’a pas sorti des dossiers de corruption sur Toufik, dont il serait implique en ces moments ou son ennemi jure(Gaid Salah)detient le record des pouvoirs absolus puisqu’il est un homme hyperpuissant, depassant de tres loin un president democratiquement elu(car Gaid Salah s’octroie actuellement et les pouvoirs d’un president mais aussi ceux d’un homme fort de l’armee), on peut deduire alors Toufik n’etait pas voleur jusqu’a preuve du contraire.De mon point de vue, jusque la il n’y a aucune preuve que Toufik s’est enrichi durant sa carriere militaire sinon ses biens auraient ete divulgues ou connus sinon cites par ses adversaires depuis longtemps. Puisque il n’y a rien de tout ca, il est alors patriote et donc un homme integre.Ensuite c’est vrai aussi de preciser qu’il a demande a Abdelaziz Bouteflika en 2012 de le liberer pour aller en retraite.Et a la meme periode Bouteflika lui aussi avait dit e parlant de lui que c’est: »Tab edjananou »… des propos qui vont dans le meme sens que le voeu de Toufik de mettre un terme a sa carriere militaire.Je crois que les deux hommes etaient sinceres quand ils ont exprime leur voeu de quitter leurs postes respectifs. Seulement, pour Bouteflika, on lui a fait changer d’avis: Peut etre, par ceux qui ont le pouvoir de l’argent mal acquis???

    Brahms
    20 novembre 2019 - 2 h 31 min

    Très bel article. D’ailleurs, très peu de citoyens peuvent toucher leur part, au titre de la répartition des richesses. Le passeport c’est payant à 60 €, le prix du billet d’avion ou de bateau c’est 1 000 €, la douane vous rackette à chaque passage, le dinar algérien c’est une monnaie sans valeur laissée au peuple donc cela veut dire que le pays a été accaparé par une caste qui gère cela comme une épicerie. Il n’ y aura donc aucun développement, et nous sommes très loin de toucher une quelconque part, sur la répartition de la richesse.

    Tout s’en va chez Total, qui reverse ensuite, à la caste algérienne, qui en retour tient un double discours pour duper le peuple qui s’est réveillé à son tour, si bien que cette mauvaise graine de dirigeants doit s’en aller.

    80
    6
    Acherchour
    20 novembre 2019 - 0 h 07 min

    Boutef,Gaid,toufik nous ont fait beaucoup de mal. Ils doivent se partager la meme soupe en prison et oublier leurs vehicles blinded .

    32
    31
    Med
    19 novembre 2019 - 23 h 40 min

    Toufik est un traitre et assassin. ….

    36
    102
    liberté
    19 novembre 2019 - 23 h 34 min

    Les « révélations » d’un pourri sur un autre pourri n’ont aucun intérêt à l’heure actuelle.
    Il faut rester focaliser sur le principal ennemi de la nation, le sergent Garcia le reste n’est que diversion.

    36
    38
    Blakel
    19 novembre 2019 - 23 h 11 min

    En tout cas, je n’ai jamais crû à cette affaire de « complot contre l’armée », ou contre la sécurité nationale, ou contre le peuple, ou je ne sais quoi. Cela sentait la manipulation, à des kilomètres. On sait juste que Mediene a accepté de rencontrer S.Bouteflika à sa demande, et qu’il avait suggéré de faire appel à Zeroual pour gérer une période de transition. On a à l’époque fait circuler l’info que S.Bouteflika voulait instaurer l’Etat d’urgence, et réprimer le peuple. Cela ne m’avait pas convaincu. Je n’ai aucune sympathie pour le malhonnête S.Bouteflika, mais je ne l’imaginais pas prendre une telle décision, il me paraîssait trop craintif et faible, pour prendre une telle responsabilité. De plus la majorité des forces de sécurité n’étaient pas sous son contrôle. Pour moi, toute cette affaire est un règlement de comptes, et sans le soutien inconditionnel de caïd salah et sa clique, Bouteflika n’aurait jamais pu se maintenir au pouvoir après son AVC.

    88
    4
    YA DINE RABB
    19 novembre 2019 - 22 h 29 min

    IL OSE OUVRIR SA G… POUR DIRE CELA… FRANCHEMENT IL Y’A DE QUOI FAIRE RETOURNER TOUS LES MORTS, DONT IL EST DIRECTEMENT RESPONSABLE,DANS LEURS TOMBES.
    SANS OUBLIER TOUS LES PRISONNIERS QUI CROUPISSENT ENCORE EN PRISON.
    MON ÉMOTION EST GRANDE QUAND JE PENSE QUE PAR SES SOUILLURES MALÉFIQUES ET DIABOLIQUES IL A POUSÉ TANT ET TANT D’ALGÉRIENS DANS LES BRAS DE LA MISÈRE MORALE ET MATÉRIELE. J’ARRÊTE SINON JE VAIS VOMIR… J’AI HONTE DE MOI QUAND JE SAIS QU’IL RESPIRE LE MÊME AIR QUE MOI SUR CETTE PLANÈTE.

    26
    87
    Anonyme
    19 novembre 2019 - 22 h 01 min

    A quel titre puisqu’ il n avait plus et pas de fonctions officielles pour conseiller l ancien président primo , secundo pkoi conseiller quelqu un qui vous a limogé et mis à la retraite ? Pour finir ce rapprochement de dernière minute avec Saïd Bouteflika pour le sauver avec le général Major Tartague qui lui était le conseiller de la présidence et directeur du DRS en fonction donc pourquoi il est sorti de sa grotte de sa retraite Toufik l ancien patron du DRS pour venir en aide au pouvoir impuissant en détresse géré par Said Bouteflika avant sa chute finale si cest pas pour mettre une strategie en place ou un plan sans oublier que le frère du président avait en main le cachet présidentielle sous sa tutelle et c est comme ca qu il nous a enfumé tous cet escroc encor un procès qui faut pas oublier ? Il les a endormi les juges de Blida et les fait tourné en bourriques il a l expérience du vieux renard car c est pas permis a tt le monde de commander presque 30 ans un service comme le DRS et un pays comme l Algérie : je sais pas mais je lui aurai posé ses questions à Mohamed Mediene alias Toufik ; ca me suffit pas perso .

    21
    104
      Anonyme
      20 novembre 2019 - 18 h 11 min

      Les 61 marocains harkis français makistes israéliens démonter seulement ma première phrase? Ensuite je me rangerai avec vous si vous avez raison . …mais juste la première phrase vs allez bien trouvé un parmi les 61 j aime pas … J aime bien lol …moi …vs n y arriverez pas tous comme vs êtes…allez j vs attend sur ça.

      2
      58
        Anonyme
        20 novembre 2019 - 23 h 36 min

        Chebro les hyènes ..j aime bien lol de 61 c est passé à 86 ..qui dit mieux? hyènes malades incapables de rendre les coups en tte loyauté car c est votre nature et pourtant je demandai une seule réponse démontant ma première phrase … mais j ai tapé dans le mille ..j aime bien moi lol …. Continuez vos basses besognes de vielles hyènes malades comme à l accoutumée …N’ rlafkom mlih … pas au Lion svp qd même ..ma kadolech même a plusieurs et c est dame nature qui veut ca aussi vielles hyènes malades … c est comme ca vs ne pourrez rien y changer … j aime bien lol

        2
        37
        Anonyme
        21 novembre 2019 - 0 h 53 min

        Nulle besoin de fonction officielle, pour donner un conseil, s’entretenir d’un sujet politique, avec un responsable. Il faut être investit d’un certain pouvoir (présidentiel, ministériel, parlementaire….) pour rédiger un texte réglementaire (décret, ordonnance…), voter ou promulguer une loi, mais lorsqu’il s’agit d’un simple entretien, ou conseil, c’est permis à n’importe qui. Mediene en tant qu’ancien haut fonctionnaire à la retraite avait tout à fait le droit de le faire, tout comme vous ou moi en tant que simple citoyen pouvions le faire. Cela peut se faire dans n’importe quel pays. Un conseil est un simple avis consultatif, il n’est pas contraignant. Pouvez-vous me citer un seul pays dans le monde, où la loi l’interdit.
        Je ne dis pas ça pour défendre Mediene, mais pour qu ‘ à l’avenir vous tourniez 7 fois votre langue avant de dire des conneries.
        PS : Désolé mais je ne suis ni marocains, ni harkis, ni français, ni makistes, ni israéliens.

        34
        3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.