Pédérastie politique

Dahmoune pédérastie
Dahmoune recevant la médaille de l'infamie sous le regard bienveillant de Boutefika. D. R.

Par M. Aït Amara. – La pédérastie, vous concernant, sieur Dahmoune, est politique. Dans votre for intérieur, vous ressentez la douleur du rigide pilier de la République sur lequel vous vous êtes assis, la Loi fondamentale dont vous avez travesti le corps pour faire durer le plaisir de votre possesseur et lui faire ressentir les jouissances que lui procure la position.

Vous flirtez avec l’indécence en vous penchant dangereusement au risque de dévoiler votre arrière-pensée misérable. Vous vous fondez dans la clientèle léguée par votre ancien introducteur qui, vous donnant le bras, vous a aidé à monter l’escalier qui mène au cabinet d’où vous répandez votre puante insolence.

Vous sucez le sang de ceux dont la droiture perce votre épouvantable nudité morale. Vous vous rabaissez au plus près des pâquerettes et attendez que vous parviennent les susurrements du puissant avant de rhabiller votre conscience souillée par ses giclements insanes dont vous avez avalé les glanures que vous recrachez sous forme de gluantes écumes.

Vous caressez l’ornement qui s’est érigé sous vos yeux, tout excité par le trophée qu’on vous a tendu et que vous tenez d’une seule main, l’autre étant occupée à remuer la vicieuse concupiscence qui chatouille votre esprit foutrement orgiaque.

Vous simulez le plaisir de voir l’Algérie grandir et vous rapetissez au fur et à mesure que vous refusez de vous laisser pénétrer de son espérance portée par les millions de ses enfants qui vous renvoient à vos frustrations refoulées d’être couché et de ne pas pouvoir vous relever.

M. A.-A.

Comment (21)

    Mouloud F
    10 décembre 2019 - 15 h 56 min

    Pour tout commentaire,je traiterais cet idiot corrompus d’imbécile notoire, et qui plus est manquant à,la fois de savoir vivre, de dignité en un mot un PLOUC devenu par la grâce d’un autre PLOUC Ministre alors que réellement sa place est plutôt celle celle d’un éboueur crasseux ( Les éboueurs font un boulot extrêmement utile à la société) .

    Quand un imbécile de ce genre, Marie couches toi là et fermes-la- c’est sa seule compétence,s’arroge le droit de porter l’insulte et l’ignominie au langage ministériel cela signifie que les voyous et les abrutis ont finis par croire que ce pays leur appartient. Ils paieront le jour venu, mais ce jour-là leur arrogance se transformera en pleurnicherie, un lâche ne change pas

    Anonyme
    5 décembre 2019 - 16 h 06 min

    Du tac au tac. Merci Monsieur Ait-Amara ! Votre plume nous manquait.

    31
    youcef benzatat
    4 décembre 2019 - 23 h 20 min

    La métaphore politique la plus puissante que j’ai jamais eu l’occasion de lire. Un texte fort, qui dépeint avec une grande éloquence la lâcheté et l’indignité du cerbère au service de son maître immoral et usurpateur par la violence de la souveraineté de son peuple. Merci.

    67
      Anonyme
      5 décembre 2019 - 14 h 22 min

      @YB C’est vrai que c’est bien dit, surtout cette phrase « Vous flirtez avec l’indécence en vous penchant dangereusement au risque de dévoiler votre arrière-pensée misérable »…

      38
    mokrane
    4 décembre 2019 - 17 h 50 min

    Une réponse adéquate au personnage, reflet de ce sous homme. Niveau haute voltige, dahmoune s’ est fait envoyer en l’ air. Bravo et thanemirth Mr Aït Amara.

    40
    1
    Anonyme
    4 décembre 2019 - 12 h 41 min

    Excellente réponse tout en métaphore !!!
    Va t il en saisir le sens? Je doute vu son niveau…..

    46
    3
    Souk-Ahras
    4 décembre 2019 - 10 h 24 min

    L’intervention de ce ministre d’un « intérieur mer.. » laisse apparaître sans équivoque les signes d’une importante occlusion intestinale. Il est clairement à la recherche d’une trouilloteuse haute performance, mais ne sait visiblement pas vers qui se « retourner »… ne manquant pourtant pas d’arguments « pédestinés ».

    46
    5
    Anonimaoui
    4 décembre 2019 - 10 h 14 min

    Monsieur Ait Amara vous avez été très gentil dans vos propos concernant cet innommable soudard, voyou génétique et lécheur de rangers et d’autre chose. Il est comme son maître anti algérien, anti démocratie, anti liberté et surtout dénué de patriotisme et d’honneur. Ce n’est qu’un membre d’une grande bande criminelle, tous du même acabit. Le peuple savait tout ça mais ce lâche personnage vient confirmer que la issaba haït tout ce qui est Algérien.

    46
    4
      Algerien ou nass
      5 décembre 2019 - 8 h 26 min

      Chapeau bas l’artiste.

      27
    DZA
    4 décembre 2019 - 9 h 48 min

    À défaut de matière grise et encore moins d’éducation et de culture la voyoucratie au sommet de l’Etat, continue d’afficher son arrogance et d’éructer des insanités à l’image de sa moralité.
    Chien de garde plus que ministre, un flatteur servile qui brille par son excès de zèle, le toutou insulte le peuple pour plaire à son maître.
    Décidément on aura tout vu et entendu. Cela renforce notre conviction et détermination à persévérer dans la lutte pour un changement radical et une Algérie nouvelle avec des femmes et des hommes respectables et respectueux.

    51
    4
    RTT
    4 décembre 2019 - 5 h 46 min

    Merci,Mr Ait Amara pour votre article ou vous avez tout relaté;Bravo;Mr Ait Amara d’avoir répondu mot par mot a cet racaille de ce sinistre de la dictature d’un caporal;comment voulez vous qu’un pays avance avec de la racaille pareilles des ordures de ce genre,taupe d’égouts et quand ils parlent ils puent,en réalité ce n’est pas de sa faute,la faute a ceux qu’il l’ont placé a ce poste

    67
    4
    SOYOUZ
    4 décembre 2019 - 0 h 59 min

    Excellent Mr Ait Amara comme un aigle vous avez fracasse le crapaud

    51
    5
    lhadi
    4 décembre 2019 - 0 h 43 min

    Le respect représente une dimension indispensable et précieuse de la relation humaine qui a un pouvoir d’apaisement, favorise l’expression des qualités humaines, a une vertu égalitaire, socialisante et civilisatrice.

    tant qu’il s’agit d’un sentiment qui appelle la réciprocité et constitue une source de plaisir partagé, il affermit l’autre dans son être. La morale considère le respect comme un droit ; ce qui a pour conséquence un devoir. Le devoir de respect de l’un correspond au droit au respect de l’autre. Et réciproquement ! Respecter l’autre, c’est avoir de la considération pour soi.

    De par son histoire ancienne et proche, le peuple algérien mérite le respect.

    J’ai pleine confiance, quant à moi, dans la capacité du peuple algérien à relever les défis de tous ordre auxquels il sera confronté et dans son aptitude à jouer un rôle de premier plan dans l’évolution du pays.

    L’Algérie, avec ses cicatrices, ses fractures, ses inégalités, ses exclus mais aussi avec son ardeur, sa générosité, son désir de faire du rêve une réalité, est une nation jeune, enthousiaste, prête à libérer le meilleur d’elle même pour peu qu’on lui montre l’horizon.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    10
    43
      Anonyme
      4 décembre 2019 - 9 h 55 min

      @Si Lhadi demander le respect du peuple algérien ne suffit pas, il faut aussi condamner ces propos…allez un peu de courage!!!

      47
      7
    Anonyme
    3 décembre 2019 - 23 h 43 min

    Est-ce bien ce sinistre de l’intérieur qui veille sur l’organisation du vote de G.S? Je dis ça pour ceux et celles qui hésitent encore.

    43
    4
      quel baratineur
      4 décembre 2019 - 11 h 55 min

      @ Anonyme
      quel baratineur!

      2
      26
    Zaatar
    3 décembre 2019 - 23 h 29 min

    On aurait aimé que l’article soit en vidéo, ou du moins imagé…ça nous fait penser déjà au Gorille de Brassens.

    35
    7
    Lalloum
    3 décembre 2019 - 23 h 20 min

    J’espère que ce c… va lire cet article et il ira se cacher dans une grotte comme un ermite ou se tirer une balle dans le ciboulot .

    50
    4
    Momo
    3 décembre 2019 - 23 h 06 min

    Article on ne peut plus lubrique. Turgescence et vaseline se donnent le LA. Je n’aurai pas pu l’écrire.
    Il y a des moments où il faut user du langage underground pour se faire comprendre.
    Je ne complimenterai pas l’auteur mais je ne lui jetterai pas la pierre non plus.

    20
    8
    Mounir Sari
    3 décembre 2019 - 22 h 40 min

    Chapeau bas Monsieur Ait Amara pour cet excellent article en réponse à cette tapette de Dahmoune!!!

    55
    5
    Anonyme
    3 décembre 2019 - 22 h 30 min

    Un Peuple Révolutionnaire est un PEUPLE UNIS DU NORD AU SUD ET DE L EST À L’OUEST, Citoyennes et Citoyens. POUR UNE DEUXIÈME RÉPUBLIQUE DE FEMMES ET D HOMMES LIBRE… VIVE L ALGERIE AVANT TOUT POUR UN AVENIR POUR NOS ENFANTS

    49
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.