Grandes marches contre les élections à Alger et dans plusieurs villes du pays

alger élection présidentielle
La mobilisation citoyenne contre la présidentielle se poursuit. D. R.

La tension est vive à la veille de l’élection présidentielle rejetée par le peuple. Des marches ont été improvisées aujourd’hui à Alger et dans plusieurs villes du pays contre ce scrutin. Des foules immenses se sont déplacées à Alger-Centre. Les manifestants sont venus des différents quartiers populaires d’El-Harrach, de Hussein Dey, de Belouizdad et de Bab El-Oued. Un seul slogan : «Pas d’élections !»

Déterminés, ces manifestants, rejoints par d’autres durant cette longue journée de protestation, ont bien affronté les cordons de sécurité et les forces anti-émeutes, mobilisés comme jamais au niveau du centre de la capitale. Tous les boulevards et les avenues ont été barricadés par des fourgons et des chasse-neige de la police. Des milliers de policiers munis de matraques et de boucliers ont été déployés dans la capitale.

A Place Audin, la police a usé de matraques et de bombes lacrymogènes pour tenter de disperser la foule. Mais les services de sécurité ont fini par céder le passage face au nombre important de manifestants déterminés et pacifiques qui refusaient de quitter les lieux. Des dizaines de manifestants ont été tout de même interpellés. Les manifestants, qui ont scandé des slogans hostiles aux dirigeants actuels du pays, ont annoncé qu’ils marcheront encore demain jeudi, le jour du vote.

La situation reste très tendue actuellement à Alger-Centre où des milliers de policiers occupent encore les rues. Plusieurs magasins ont baissé rideau par crainte de grabuges.

M. S.

Comment (14)

    CHAOUI-BAHBOUH
    12 décembre 2019 - 6 h 58 min

    Une information, beaucoup de Journaux dits libre, n’ont envoyé de reporters où de journalistes en de par le monde où bien juste en France et en Europe Schengen, comment on puisses parler de cette Europe, mais négligée par la presse dite libre, il est temps, les presse choisie son camps, le Peuple, où l’Oligarchie Militaire.
    en attendant votre réponse sincère et très claire, le silence équivaudra à une Collaboration sans dire son Nom: Cordialement: M’zabi, Chaoui, Kabyle, Sahraoui, Térgui, et citoyen des 49 wilayas !

    24
    1
    Vroum Vroum 😤..
    12 décembre 2019 - 2 h 42 min

    Attention ceci est une Analyse , maintenant faut se projeter dans l’avenir , et à profite , un Hirak éternel ! Qui quittera sa voie initiale , quand on lit certains journaux Français ou Agence de Presse Reuters ..AFP…les Titres poussent à influencer la radicalisation , que l’Algérie reste le plus longtemps possible sans Président ni Gouvernement , jeter le doute sur tout Candidat , le même objectif partagé par l’ennemi intérieure avec un agenda bien précis différent que celui recherché par le Hirak et intérêts du Pays que sont le Mak et Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes qui prendraient leur revanche.. un Agenda à la Libanisation , Venezuela , …un Hirak qui s’eternise dans le temps avec espoir de dérapages déstabilisation… plus l’Algérie restera dans cette optique , ce schéma sans Président sans apaisement , elle sera en danger , vulnérable , et s’enfoncer petit à petit… La Belgique a eu le luxe de rester environ 18 mois sans gouvernement , et rester intacte car l’OTAN l’a protégé de tous malheur.. L’Algérie est toujours une Cible pour l’OTAN Sionisme dans sa Géopolitique et Géostratégie , l’Algérie un État à abattre au même titre que l’Iran au Moyen-Orient et Algérie en Afrique du Nord , les deux sont à l’intérieur du Plan Remodelage du Moyen-Orient Élargit jusqu’en Afrique du Nord et plus si possible , une non stabilité rapide du Pays le rend vulnérable à la déstabilisation ou affaiblissement .. plus ça ira dans le temps plus le Hirak sera incontrôlable , indéfinissable , voilà le danger proche à coût terme .. Être réaliste ou faire cette analyse c’est être pour l’intérêt premier de notre Pays . . Faut sortir de cette spirale infernale dont nul ne sait le résultat sinon des hypothèses probables , dont la plus probable est un Hirak devenu indéfinissable et perdu son âme initiale du début pour être un instrument au service d’agendas autres que l’intérêt premier de notre Pays . .La Libye est dans les mains des Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes en costumes cravates apres sa déstabilisation par Otan /Islamistes associés , la Tunisie est dans les mains des Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes en costumes cravates genre Ghanouchi président du Parlement ect… L’Algérie est entre la Libye et la Tunisie et au sud les Troubles au Sahel… Alors plus le Hirak sera éternel plus le danger guette nôtre ANP et le Pays . Donc Pouvoir et Hirak doivent s’entendre au plus vite . . Méfiance des Islamistes et Mak et adeptes de Révolution du Sourire …Rachad /Almaghribya… Protégeons notre Hirak des Hyènes cités ci dessus .. Urgence Stabilité ..Apaisement.. Vite un Président et nouveau Gouvernement de Technocrates qui agiront dans les revendications légitime du Hirak , intérêt du Pays .

    3
    15
      Yassine
      12 décembre 2019 - 11 h 49 min

      Si ce n’est l’entetement de la junte militaire ; six mois apres la destitution de Bouteflika on aurait eu un president democratiquement elu .
      Pour la junte , un president ne sert qu’a avoir une devanture legitismiste au plan international .
      Le vrai pouvoir reste dans leurs mains de criminels .

      Le Hirak dura le temps qu’il faudra ! Nous ne sommes pas presses . Le temps joue pour nous .
      Quant a vos balivernes de mains etrangeres , racontez l’ai aux cachiristes !

      3
      2
    Felfel Har
    12 décembre 2019 - 0 h 02 min

    La liberté requiert une solidarité à toute épreuve et une détermination inégalable. Un front uni et un bastion inexpugnable, malgré les menaces et les manipulations des apprentis-sorciers! Une grêve générale suivie dans TOUT le pays ne manquera pas de forcer la 3issaba-Bis à jeter l’éponge.
    Il faut se préparer à cette éventualité, car après le 13 décembre, il faudra s’empresser de mettre en place un Directoire (comme le HCE en 1992, mais avec aucun militaire) pour gérer la phase de transition qui mènera à la proclamation de la 2ème République avant le 5 juillet 2020 et l’élection d’une nouvelle Assemblée et d’un président, de manière légale.
    La vigilance restera de mise pour tuer dans l’oeuf toute velléité de récupération de notre victoire par des aventuriers, tapis dans l’ombre et qui rêvent de réussir le coup du siècle.

    36
    3
    Thamourth
    11 décembre 2019 - 21 h 36 min

    On veut donc promouvoir la liberté et la démocratie en interdisant aux algériens d’aller voter ????
    Désolé, ce n’est pas un Hirak, mais une dictature en marche.
    Ils veulent anéantir les efforts du peuple depuis de longues années, et depuis le 22 février.
    Et avec ça, c’est de la Selmya.

    Rabi yestar.

    4
    54
      Anonyme
      12 décembre 2019 - 2 h 45 min

      On sait très bien que ce sont surtout des agents du pouvoir qui sont derrière ces rares débordements pour discréditer les partisans du boycott des élections. D’ailleurs bravo, vous avez bien réussi votre coup, toute cette affaire a bien été exploitée sur les réseaux sociaux par les cachiristes et complices du pouvoir, qui appellent les radios communautaires en France, pour inverser les rôles et se faire passer pour des victimes. Faire passer pour des démocrates les partisans de la mascarade électorale destinée à maintenir la issaaba au pouvoir, et le peuple qui s’y oppose pour des méchants anti-démocrates faut être culotté. Pour développer le pays vous êtes nuls, mais pour les ruses et la propagande, je dois reconnaître que vous êtes forts.

      32
      2
      Anonyme
      12 décembre 2019 - 14 h 19 min

      Oui c’est ca la democratie a l’algerienne. Eux les elites (pas ceux du pouvoir) veulent et exigent de decider a ta place. Eux, ils savent faire la difference entre ce qui est bien et ce qui mal pour l’algerie, car toi (et moi) ne sommes que de simples citoyens et qui n’ont la faculte, le savoir et la competence pour connaitre et decider de ce qui nous arrange. Nous sommes sous leur tutelle!

    Anonyme
    11 décembre 2019 - 20 h 50 min

    La France et sa puissance, après 132 ans de présence en Algérie et ses vrais généraux sortis des plus grandes écoles militaires, a du se résigner au bout de 7ans. Que dire alors d’un analphabète en treillis, avec sa stratégie de joueur de dominos( pas de jeux d’échecs!), assis sur un puits de pétrole, en montrant ses muscles.

    48
    4
    Soldat Schweik
    11 décembre 2019 - 20 h 28 min

    Je vous paries que la JUNTE MILITAIRE des GININARS, DICTATORIAL, SANGUINAIRE et MAFIEUSE que dés demain soir elle va s’empresser d’annoncer les resultats de cette farce electorale en annoncant leur « Berzid-ane potiche » qu’ils ont choisis « elu » dés le 1er tour, afin d’esperer couper court a ce climat insurectionnel qui regne dans le pays par la faute de leur entetement a vouloir perdurer contre la volonté du peuple.
    Ils vont surtout pas aller à un 2iem tour ehbeltou!!!
    Malgré tout TETNEHAW GA3.. TETHASBOU GA3
    SILMIYOUNE, SAMIDOUNE, WAKIFOUNE JUSQU’AU BOUT DU BOUT ya el gaid et sa JUNTE

    43
    3
    Zaatar
    11 décembre 2019 - 18 h 05 min

    Expliquez moi, moi qui suis toujours dans l’ignorance. Je lisais un peu partout il y a quelques semaines de cela depuis l’annonce du douzedouze pour être précis, que le hirak fera échec à ces élections et que Gaid pourra aller se r’habiller après. D’ailleurs, le succès qu’on donnait aux manifestations en question ou le slogan « makanch intikhabbett m’a el 3issabet  » est chanté dans plusieurs partitions et même en plusieurs langues à été phénoménale ou on voyait même l’indépendance de 62 avec les mêmes rituels (on pourra rajouter les mêmes consequences). Maintenant demain c’est les élections, et il y en a même qui ont dit que le hirak va monter en cadence et passer à autre chose. Goulouli Bark le autre chose sera aussi des chants de manifestants contre le nouveau président élu?

    7
    10
      Zaatar
      12 décembre 2019 - 15 h 45 min

      J’ai vu sur berbère tv, le autre chose c’est bien aussi des chants rythmés..c’est la bonne ambiance dans le hirak et de l’autre côté on prépare le nouveau président connu élu.

    Azul
    11 décembre 2019 - 17 h 57 min

    Chaque lecture est un pas en avant pour la liberté et un pas en arrière pour la dictature.

    49
    4
      Anonyme
      12 décembre 2019 - 14 h 26 min

      la liberte, pas dans le sense classique, existe en algerie si on compare notre situation a celle de nos voisins, et des autres pays arabes ou d’afrique. Notre probleme c’est que nous avons un pouvoir corrompu et une opposition (si on peux la qualifier d’oppositon) aussi corrompue. le peuple lui meme ne laisse pas trop a desirer. c’est de la khalouta fi khalouta et il faut etre realtiste dans nos objectives.

    Vérité
    11 décembre 2019 - 17 h 34 min

    Fier d’appartenir a ce peuple courageux et déterminé en finir avec les traitres qui dirigent la nation depuis l’indépendance confisquée

    48
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.