Sofiane Djilali : «Le pouvoir devra accepter des changements fondamentaux»

Jil Jadid Sofiane Djilali
Le président de Jil Jadid, Sofiane Djilali. D. R.

Par Mounir Serraï – Le président de Jil Jadid, Sofiane Djilali, estime que le pouvoir n’a pas le choix que de faire des concessions dans le sens voulu par le Hirak. «En apparence, il vient de remporter une manche. Formellement, il s’est donné une légalité juridique avec cette élection. En réalité, le régime politique s’est effondré. L’Algérie aura donc à en reconstruire un nouveau», affirme ce chef politique qui considère que le pouvoir est contraint de «changer très largement le personnel politique et exécutif, d’une part, et de faire évoluer significativement l’organisation de l’Etat et des règles de son fonctionnement», d’autre part.

«Le pouvoir devra donc accepter des changements fondamentaux et dans le sens de la demande populaire. Il n’a plus le choix car le chaos guette le pays», soutient Sofiane Djilali. Il devra, selon lui, convaincre les Algériens en faisant des concessions significatives pour ressouder le pays dont l’unité a été mise en danger par ses pratiques.

Sofiane Djilali affirme que «des signaux lourds ont été envoyés à l’opinion publique. Le score rachitique de l’association FLN-RND, intentionnel, reflète la disgrâce de ce tandem, éternels instruments de l’escroquerie politique et morale de l’ancien régime». «Le choix des candidats et la répartition des scores du scrutin annoncent donc une reconfiguration générale du champ politique. Elle se fera au détriment d’une classe politique, pour l’essentiel obsolète et inutile et, pourquoi pas, en faveur du Hirak, et des nouvelles générations qui s’en réclament», poursuit-il.

Tout en refusant toute imposture présentant des individus propulsés par les appareils médiatiques comme représentants du Mouvement populaire, Sofiane Djilali ne tourne pas totalement le dos au dialogue. Assurant qu’il n’a pas soutenu l’élection présidentielle, ni aucun candidat d’ailleurs, il précise que Jil Jadid interagira avec responsabilité avec le président de la République, qui l’est ainsi de fait. «Nous aurons à prendre position, en toute indépendance, sur les différents sujets. Nous jugerons, au fur et à mesure, des actes concrets que décideront les autorités, en fonction des objectifs du Mouvement populaire, soit la construction de l’Etat de droit – dans les faits et non pas dans les discours – et la démocratie», souligne Sofiane Djilali, qui dit attendre donc «des gestes forts de la part du Président, avec une libération immédiate des détenus d’opinion, la libération des champs médiatique et politique avant l’entame d’un dialogue inclusif, sincère et sérieux pour formaliser dans un accord global la volonté populaire».

Cependant, Jil Jadid affirme qu’il n’acceptera pas de subterfuges, ni de fausses solutions.» «Il s’agira d’obtenir de vraies avancées pour le pays et, en aucun cas, une négociation sur un quelconque partage de responsabilités. C’est le sens profond de notre position de principe : aider le pouvoir à s’en aller et non pas à mieux rester», insiste Sofiane Djilali qui ne veut pas «de postes politiques en dehors de ceux que pourraient lui attribuer des électeurs dans un cadre transparent». Il ne participera donc «à aucun gouvernement, ni à aucune fonction politique en dehors de la volonté populaire».

M. S.

Comment (22)

    Vroum Vroum 😤.
    19 décembre 2019 - 12 h 35 min

    Salut Zaatar , ..ne crois pas que la vie est figée . Je suis tes Post , souvent , tu admets que le Hirak va s’essouler , qu’il devra se structurer , exister politiquement pour peser …tout cela près avoir soutenu à fond le Hirak , pensant à un scénario autre que celui ci , une Erreure d’analyse et c’est normal , on gagne et des fois on perd , ..Analyse c’est se projeter et anticiper , alors quelqu’un qui anticipe après analyse serais opportuniste ??.. L’analyse évolue selon des paramètres nouveaux , oui surprises .. , un Opportuniste est une personne qui est d’accord avec tout le monde . . Il faut dépasser le stade du Hirak de y’a 4 mois , il y a eu des interférences entrées dans le Hirà depuis et c’est en fonction de ces « Interférences  » islamistes que l’analyse évolue pour contrer les Islamistes qui eu leur stratégie est de maintenir le Yatnahaw Gaa.. faut être stratège pour comprendre que si tu utilisé le même langage que tes ennemis , tu joues leur plan Diabolique , tu en deviens un acteur…mais travailler à un apaisement ou solution pour la Stabilité , alors là tu franges tes ennemis qui veulent le Pourrissement de la Situation . . Alors cher Zaatar j’ai compris ton insinuation , et j’ai répondu, en tous les cas pour ma part j’analyse que le Hirak à changé de visage , à cause du Yatnahaw Gaa comme seule Condition maintenue 9 mois et qu’il fallait justement se structurer…ect..Donc le Semblant de Hirak à été saboté par les Islamistes Rachad par leur Mot d’ordre aux Islamistes dans le Hirak..
    Pour contrer ces Fous Secte Wahabite Frères Musulman Fis AIS , moi j’ai opté pour un Dialogue constructif , des actions pour l’apaisement , car continuer dans le jeu Yatnahaw Gaa faisait l’affaire des Islamistes Secte Wahabite Frères Musulman Fis AIS Rachad et Al Maghribya de Zitout . . La Politique et Géopolitique et Géostratégie est très complexe , moi je suis continuellement dans l’analyse et projection sur l’après…Alors ne confond pas Opportunisme et Clairvoyance…

    Vroum Vroum 😤..
    18 décembre 2019 - 23 h 02 min

    Sofiane Djilali a compris l’équation , l’obligation de Suivre les revendications légitime du Hirak et condamné à réussir de relever le défi d’une Algérie exemplaire . . Je l’ai dit et le maintien . . J’ai suivi des débats de Sofiane Djilali , un homme intéressant , intellectuel inteligeant , je ne le connaissait pas , et j’avais le réflexe de le Zapper , mais après avoir écouter des Débats j’ai beaucoup apprécié son intelligence et discernement . . J’ai remarqué la plupart des Post se ressemblent sur Sofiane Djilali , il suffit que 3 ou 4 disent que untel est moche que les autres suivent , si vous n’aimez pas son analyse dites la votre !!.. argumentéz votre projection sur le futur proche et c’est ce que fait Sofiane Djilali en argumentant ,

    1
    1
      Halloum
      19 décembre 2019 - 8 h 13 min

      @vroum.
      Je partage les mêmes impressions que vous concernant S. Djilali.
      Le problème réside dans l’empressement de son parti à offrir ses services au président issu de la fraude. Les justifications avancées par son parti, sont loin d’être convaincantes (voir article annexe sur AP). Pour résumer, il préconise de signer un chèque à blanc au nouveau président et de le mettre à l’épreuve pendant quelques mois !
      C’est qu’en politique quelques mois ça peut faire 57 ans.
      Son geste va être interprété comme un trahison à l’égard du hirak.
      Et s’il croit pouvoir apprivoiser le système, il se trompe.
      D’autres partis ont essayé et ils n’ont gagné que le mépris du peuple aujourd’hui.

        Vroum Vroum 😤..
        19 décembre 2019 - 20 h 38 min

        Bonjour @Halloum…selon moi il n’est plus question de Chèque en blanc , mais bel et bien de sauver l’Algérie économiquement . L’économie est le Coeur de tous pays . Par conséquent je pense que la ce n’est plus de la Politique politicienne ou calculs mais vraiment de sauver économiquement le Pays pour le bien du Peuple . . Je pense que Sofiane Djilali , y va dans cet esprit , apaisement , ouverture , responsable , car le temps n’est plus aux calculs politiques . . La situation Économique est sérieuse , le Président a besoin de soutient , et Sofiane Djilali y va dans cet esprit , l’Algérie passe avant tout . Car la Situation Économique est vraiment sérieuse et on ne sera jamais assez pour y faire face , dans la difficulté il faut y aller , même avec un soutien moral , car je ne connais aucun Volotaire pour faire face au Travail Géant qui attend pour relever le Pays… Nous avec 5 enfants c’est dur alors le Président avec 40 millions de Personnes à subvenir à leurs besoin , c’est un grand mérite. . Je pense que réellement Personne ne voudrait ou alors très peu (2 ou 3 ..4 ) seraient capable de faire face à la charge de travail pour relever le Pays . . Donc Sofiane Djilali , à compris l’enjeu , presque insurmontable , pour relever économiquement l’Algérie . Le Système Bouteflika a vraiment mené le Pays dans le mur . . Je pense que le Président à besoin d’aide . .Sofiane Djilali a compris l’équation et l’enjeu , réussir ou la Gueule du FMI…et sacs.de Rien. . In Cha Allah le Président et son nouveau Gouvernement seront à la hauteur et réussirons car en arrière plan c’est nôtre Pays …. et fire que des Fous sur AP (forum) appellent à l’insurrection , NON à Tout… franchement ils sont dans leurs Fauteuils au chaud , loin , ils ne seront jamais touchés et appellent à l’insurrection , refusent toutes solution , moi je leurs dis , Venez habiter en Algérie et vivez l’insurrection , guerre civile , avec vos enfants !.. mais non ils préfèrent leurs confort , mais mettre les autres en danger , ça oui !!. Je peux pas sentir ce genre de va en guerre à des milliers de Km à l’abris .

      Zaatar
      19 décembre 2019 - 8 h 27 min

      L’ami, Sofiane Djilali et au travers aussi de l’information de ses compères avec qui j’ai échangé ici sur AP, n’est qu ‘un opportuniste de bas étage. On reconfigure à chaque fois a djil djadid son approche politique et son analyse de la situation et des événements en cours en Algerie, non pas dans l’objectivité et de ce que nous renvoie le terrain mais en fonction de la domination et des arguments probants d’une faction ou d’une partie en sur la scène des débats en quête de pouvoir. Bien évidemment le maquillage de l’approche est très subtil , c’est comme ça en politique, mais pour ma part je décèle ce genre de présentation versatile capable de virer d’une seconde à l’autre à 180°. C’est de la même nature des partis « d’opposition », qui n’ont d’opposition que nom et qui surf avec agilité pour se frayer un chemin aux strapontins du pouvoir. C’est ma façon de voir, c’est mon analyse.

    Halloum
    18 décembre 2019 - 17 h 53 min

    « Le pouvoir devra accepter des changements fondamentaux »
    Tiens tiens,Jil Jadid se chargera surement de les lui imposer.
    D’où son offre de service consistant à répondre à « la main tendue de tebboune ».
    M’est idée que Sofiane Djilali va relayer K. Younes et M. Chorfi pour la suite.

    27
    1
    Sansylo
    18 décembre 2019 - 16 h 58 min

    Mais comment peut-on encore avoir confiance avec des gens qui veulent  » parlementer  » avec le diable personnifié. ???????????????????

    …aplatventriste …….

    27
      Vroum Vroum 😤..
      19 décembre 2019 - 8 h 31 min

      J’ai constaté un acharnement à refuser tout Dialogue , refuser toutes solutions , qui pourraient mener à l’apaisement , la Stabilité , au contraire ces irresponsable poussent à l’insurrection , appellent l’insurrection , en traduisant insurrection c’est Guerre civile !!!.. Ces Islamistes Pro Rachad appellent à l’insurrection armé comme en 1992 !!.. Des Post ou il est question de refuser tous dialogue , NON à Tout…ils se dévoilent franchement , il se cachent derrière des Pseudos masqué… Vous n’aurez jamais l’Algérie , que ce soit clair .

    algerian
    18 décembre 2019 - 14 h 29 min

    Ce gars la est aussi credible en politique que Rachid Nekkaz.

    18
    1
    SOYOUZ
    18 décembre 2019 - 8 h 29 min

    Tu as oublié de dire Mr SD que les changements doivent être opérer par la société civile dans le sens du peuple qui faut il le rappeler exige sa souveraineté pour construire un état civil et de droit, il s’agit donc de refondation et non de changement surtout venant de l’intérieur du système ou de sa périphérie composées de loups opportunistes ou d’agneaux souvent sous forme de parti ….heureusement que vous ne représentez que vous mm et votre minuscule parti , habilement mais c’est souvent que vous brouillez les cartes avec des mots ambigus qui dans un rapport de force révolutionnaire ne sert que le pouvoir , c’est quoi votre mission !!!!! Soyez bcp plus clair comme l’a fait le Douktour en économie souterraine expert à l’entv que j’ai zappé hier ou il était dans une émission pour la première fois habillé en costume, il se prépare certainement à un poste mm s’il jure qu’il ne veut pas celui d’un ministre sans préciser qu’il peut s’engager dans les coulisses en tant conseiller expert en économie souterraine .

    29
    3
    TNT
    18 décembre 2019 - 5 h 59 min

    Quel pouvoir monsieur Djilali,le pouvoir élu avec le bourrage des urnes,le pouvoir des corrompus,etes vous ou courant de la guerre entres les hauts gradés,parce que certains voulaient une élection justes ils se trouvent en prison,si le HIRAK ne sauve pas ce pays,on va devenir les chiens des Européen et les Arabes des pays de Golfe

    31
    3
    Zaatar
    18 décembre 2019 - 5 h 35 min

    Mr Sofiane Djillali, vous êtes un bien naïf politicien.

    22
    3
    Thamourth
    17 décembre 2019 - 21 h 45 min

    Pour celui qui a été promu par POMED et la NED, le 16 octobre 2019, pour services rendus, et ses tentacules à Washington, il devrait longer les murs. Malheureusement, nous vivons une époque bizarre où les manipulations et les mensonges sont élevés au premier rang.
    Nous on sait juste danser.

    6
    37
    Sam
    17 décembre 2019 - 18 h 21 min

    Ce djillali n’est pas credible depuis le début. La force de ce Hirak est qu’il pousse, par sa puissance et constance, tous les opportunistes et les agents dormants du régime à sortir du buisson !

    36
    10
      Zenaty
      18 décembre 2019 - 5 h 32 min

      Une Situation …. Simple le Nouveau Président doit faire UN GOUVERNEMENT DE COALITION AVEC TOUTES LES TENDANCES DU PEUPLE MAIS AVEC COMME DÉFINITION L ALTERNANCE DU POUVOIR CIVILE ET DÉMOCRATIQUE DU NORD AU SUD ET DE L EST À L’OUEST UN PEUPLE UNIS SANS CONTRAINTE AUCUNE DE LA PART D AUNCUNE OBÉDIENCE RIEN QUE L ALGERIE AVANT TOUT…. UN FUTUR POUR NOS ENFANTS…. LA LIBERTÉ.

      10
      1
    Zaatar
    17 décembre 2019 - 17 h 43 min

    On a compris. C’est à couteaux tirés.

    10
    11
      Anonyme
      18 décembre 2019 - 7 h 30 min

      Et vous, en spectateur, vous attendez la fin du combat pour saluer le vainqueur!! Après la chute de niveau ardoise, je suis sûr que vous serez le premier à défiler en disant « j’ai toujours été convaincu que ce pouvoir était faible et que la victoire était proche »!!!

      7
      5
        Zaatar
        18 décembre 2019 - 8 h 55 min

        Intéressant commentaire qui écrit dans l’aléatoire. D’abord je reconnais le style, mais ça s’arrête là je ne m’avancerai pas plus, tu as compris et j’ai compris. Ensuite tu dis que je suis en spectateur. D’abord tu n’as aucune preuve, ensuite je viens l’écrire hier sur un autre fil à Bibi ou je dis que j’ai tout le temps été dans le hirak sauf ces derniers temps un peu moins pour des raisons personnels. Et donc si tu as une information à mon propos la dessus c’est que tu es un sacré menteur. Apres tu dis que je vais sortir en défilant une fois la victoire acquise par le hirak. Alors ici je t’invite à lire mes posts à propos de la marabunta qui nous gouverne que c’est ce que j’ai toujours dénoncé notamment à l’indépendance en 62. Tout compte fait anonyme que je devine, tu as écrit quelque chose pour paraître plus idiot que l’intelligence que tu voulais afficher. Amicalement l’ami.

        2
        5
    Zombretto
    17 décembre 2019 - 17 h 39 min

    Quoi qu’il arrive dans les prochaines mois, semaines ou années, la relation entre le peuple et le pouvoir ne sera en tout cas jamais plus la même. Le peuple ne subira jamais plus le pouvoir en restant à plat-ventre et le Pouvoir ne pourra jamais plus se comporter comme le Grand Chikour qu’il a toujours été. Le Pouvoir sait qu’il ne fait plus peur au peuple et il sait que sans peur il ne peut pas continuer à imposer sa volonté arbitraire indéfiniment. Il ne faut pas croire que Gaïd regarde des millions d’algériens hurler leur haine à sa gueule sans que ça le fasse trembler dans ses chaussettes, même s’il essaye de crâner et de cacher son inquiétude, bien sûr.
    Ce qui va arriver exactement, personne ne le sait, mais j’ai ma petite idée – ou espoir peut-être : A mon avis, le Pouvoir a calculé la pleine ampleur de la colère populaire; il sait qu’il n’a aucune chance de préserver sa position de toute-puissante dans le pays, mais il ne va quand-même pas tout laisser tomber sur place et se déclarer vaincu. Il essayera tout pour garder autant de son pouvoir que possible pour aussi longtemps que possible. Je parierais qu’il est en train de planifier son retrait progressif tout en préservant autant de privilèges que possible. La patate est trop chaude; avant de la lâcher il essaye de jongler avec d’une main à l’autre. Il sait qu’elle est trop chaude et qu’il doit la laisser tomber s’il ne veut pas se brûler les mains. La question qui se pose à lui est où, quand et comment la poser, cette patate chaude.
    Il se peut que j’aie tort, mais c’est comme ça que je vois la situation.

    32
    3
    Algerien Pur Et Dur
    17 décembre 2019 - 16 h 57 min

    Mais c’est un “subterfuge” ya si Djilali b’rasou ou haynih (avec sa tete et ses yeux). Ces gens la aveuglees par leur cupidite ne font que temporiser pour pouvoir se reorganiser suite au coup de boutoir puissant que notre revolution du sourire lui a assene. Quand un boxeur vacille, il ne faut pas se mettre dans son coin et le laisser reprendre ses forces. Il faut continuer a lui assener des coups (toujours pacifiquement dans notre cas) jusqu’a ce qu’il quitte la scene une fois pour toute.

    44
    8
    Mounir Sari
    17 décembre 2019 - 16 h 47 min

    J’ai beaucoup de respect pour Mr Sofiane Jilali mais avec ses commentaires je sens qu’il vient d’opérer un virage à 360° en faveur de Tebboune le père de Pablo Escobar.Il a sans doute été approché par l’illégitime Tebboune pour occuper un portefeuille ministériel!!!!

    31
    8
    Lghoul
    17 décembre 2019 - 16 h 22 min

    Quelle pouvoir ? L’illégitime qui tire pour aveugler les jeunes ? Celui qui jette tout le monde en prison ? Le néocolonialsime qui a vendu le pays aux orientaux contre une « échappée belle » au cas ou ca se gate ? Alors dites nous lequel ya si djhilali. On ne discute pas avec les ennemis DECLARES du peuple.

    51
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.