Constitution et réforme des institutions : Tebboune choisit le chemin le plus long

Tebboune Constitution
Abdelmadjid Tebboune. PPAgency

Par Kamel M. – Abdelmadjid Tebboune a dévoilé sa feuille de route concernant la réforme des institutions et l’amendement en profondeur de la Constitution qu’il compte introduire durant son mandat. Le chef de l’Etat semble avoir choisi le chemin le plus long pour aboutir à son objectif bien que la situation urge. Il n’est pas malaisé de comprendre les nombreux écueils qui attendent le successeur de Bouteflika.

Pris entre le marteau d’un système figé et gangrené, hérité des vingt ans de règne sans partage de son prédécesseur, et l’enclume de la majorité populaire qui ne reconnaît pas la nouvelle direction politique du pays, Abdelmadjid Tebboune compte sur le temps pour s’affirmer à la tête de l’Etat en tant que courroie de transmission entre le pouvoir honni par le peuple et les citoyens qui continuent de réclamer le départ de tous les symboles du régime au lendemain d’une élection présidentielle qui aura enregistré le taux d’abstention le plus élevé depuis l’indépendance du pays.

Selon Abdelmadjid Tebboune, la première mouture de la Constitution révisée sera d’abord soumise aux deux chambres du Parlement avant d’aller vers un référendum une fois que le texte sera enrichi par «le plus grand nombre d’intervenants», a-t-il affirmé lors de sa rencontre avec des représentants des médias hier. Cette approche présente déjà le handicap de l’illégitimité du Parlement actuel, issu du mandat de Bouteflika. Comment des députés et des sénateurs non reconnus peuvent-ils être sollicités pour donner leur avis sur la Loi fondamentale, qui remplacera celle qu’ils ont votée à la majorité absolue, et que Tebboune affirme contester car ayant été élaborée sur mesure pour l’ancien Président déchu ?

Autre dilemme pour Tebboune, le taux de participation quasi nul au dernier rendez-vous électoral présage, selon toute vraisemblance, une désaffection des citoyens qui bouderont l’urne et rééditeront le coup du 12 décembre. Le Président  n’aura fait, alors, que confirmer son illégitimité aux yeux de l’opinion publique qui considérera l’adoption de la nouvelle Constitution comme un nouveau fait accompli inacceptable.

Le chef de l’Etat a, par ailleurs, abordé la question de la loi électorale qu’il veut également réformer, en précisant au passage que la nouvelle Constitution aura pour première conséquence la nécessité de réviser toutes les lois qui seraient contradictoires avec celle-ci. Beaucoup de textes en vigueur pourraient être abrogés, selon lui, en fonction de leur adéquation avec le nouveau régime.

Un autre travail titanesque qui prendra de longs mois, cependant que de nombreuses décisions doivent être prises immédiatement pour faire table rase du passé récent, marqué par de graves dérives du pouvoir sous Gaïd-Salah qui a posé les fondements d’une véritable dictature militaire qui n’a fait qu’aggraver la crise et exacerber la colère des citoyens, de plus en plus nombreux à rejoindre le mouvement de contestation populaire.

Il va sans dire que le programme d’Abdelmadjid Tebboune calera s’il n’arrive pas, dans un laps de temps court, à gagner la confiance de la population par des décisions courageuses qui montreront qu’il est le véritable détenteur du pouvoir et qu’il est véritablement, comme il le répète inlassablement, du côté du Hirak dont il œuvre à concrétiser les revendications.

K. M.

Comment (24)

    Anonyme
    25 janvier 2020 - 18 h 17 min

    de quelle majorité populaire parlez vous quant le tiers de la population a été interdis de voter.

    Zaatar
    24 janvier 2020 - 20 h 08 min

    J’ai lu les commentaires et je crois bien que ceci explique cela, le niveau de nos politiques et de ceux qui parlent politique yetkarkar comme on dit. Ce qui bien sur profite à la 3issaba comme on l’appelle. Et le plus dramatique et que l’on s’étonne qu’on n’arrive pas à ses fins. Mayna.

    2
    6
      Anonyme
      25 janvier 2020 - 8 h 02 min

      Parceque tu considères la poignée de commentateurs (avec chacun 5 pseudos) représentatifs de l’Algérie??

        Zaatar
        25 janvier 2020 - 8 h 28 min

        Voilà encore une démonstration du niveau dont je parlais, j’ai parlé des commentateurs certes mais aussi des politiques, mais tu t’es focalisé juste sur les commentateurs pour faire ta remarque et contredire ce que j’ai dit par ton introduction de la représentativité de l’algerie. Mais tu vois c’est raté, mais ça renforce bien ce que j’ai dit niveau yetkarkar et tu nous en donnes la preuve en faisant une démonstration par ton intervention. Merci.

        2
        1
    Un Algérien
    24 janvier 2020 - 12 h 12 min

    Le programme politique de Tebboune est identique à ce qu’a fait AGS durant quelque mois.La seule différence est que celui-là est plus malin et n’utilise pas la brutalité du militaire.Il est surtout subtil et beaucoup plus adroit pour tromper et user son monde à sa façon en tablant sur le très long terme,nous faisant croire qu’il écarte toute violence.Mais à la fin,la brutalité du système va ressurgir dans toute ses formes.

    7
    3
      Farida
      24 janvier 2020 - 15 h 45 min

      Son probleme est qu’il dit nimporte quoi et qu’il se contredit a chaque phrase. Depuis « Oukssimou billah » a maintenant, il y a des annees lumieres, n’est ce pas ? Brizidane 8%.

      9
      1
    Anonyme
    24 janvier 2020 - 11 h 37 min

    Il fallait faire des elections legislatives anticipees et avec un nouveau parlement designer une commission d expert pour porter les reformes indispensables a la constitution c etait le chemin le plus credibles afin d eviter de passer par une constituante pour rediger une nouvelle constitution ..les Tunisiens qui ont choisis cette voie en souffrent actuellement..et pensent a porter les reformes de leur nouvelle constitution indispensables pour que le pays soit veritablement gouvernable…certains amis tunisiens juristes me disent que le Qatar a imposer cette forme deconstitution a la troika dont les chefs de file etaient Moncef Marzouki et Rached Ghannouchi,qui avaient la majorite au parlement…3 ans de palabres et de disputes jusqu au pugilat entre les parlementaires .les petrodollars et les manipulations ont fait le reste pour pondre une constitution extremement compliquee pour une bonne gouvernance et une majorite pour gouverner tres difficile a atteindre…Le president actuel Kais Saied prof de droit constitutionnel en est tres conscient….Oui la democratie importee a l Europeenne ne peut fonctionner dans des pays comme le notre et la Tunisie c est plutot une democration autoritaire comme celle de Singapour qui peut reussir chez nous…Discilpine..respect des lois..tolerance zero de la constitution ,independance totale de la justice..education d un tres haut niveau…recherche scientifique au plus degre… accompagnement des start up et financement des projets a forte valeur ajoutee de la nouvelle technologie de pointe……voila ce qui correspond a notre culture Algerienne…

    4
    3
    Ayweel
    24 janvier 2020 - 9 h 59 min

    Après,bientôt une année de revolution, et l’apn et le sénat sont toujours là, et pourtant il est bien connu que ces deux chambres sont les écuries où la issaba garde ses mercenaires . De cette manière le pouvoir est en train de dire au peuple algérien, et d’une manière indirecte, je vous …. Là c’est vraiment grave…

    5
    3
    Lghoul
    24 janvier 2020 - 9 h 20 min

    Voila des preuves que le système de la rente et de l’inértie des zombies est toujours en action après cette « interview » – sans questions – de tebboune ou les journaleux sont triés sur le volet pour simplement l’écouter et dire « oui missiou » – « merci milles fois ». 1/ Tebboune a donc reconnu que: Parce que l’Algérie n’exporte rien, – ni produits agricoles et ni produits industriels finis, la seule solution a cela, serait d’exploiter le gas de schiste – pour perdurer la rente ! Quelqu’un qui voudrait du bien au pays dira qu’on doit immédiatement finir avec la mentalité et les pratiques des tubes digestifs et développer toutes nos industries pour CREER des emplois aux 70% de la population qui sont des jeunes pour la plupart des chômeurs, et en finir avec la rente. Il reconnait aussi que les éléctions sont trafiquées et manigancées. Alors sans questionner sa légitimité qui saute aux yeux, est ce que le système de boutef n’est pas toujours en marche ? Est ce que ce tebboune pourra faire quoi que ce soit de positif au pays quand on remémore son interview quand il travaillait pour fakhamatouhou et son fameux « oukssimou billah » que rien, absolument rien, n’arrêtera le fameux « programme du président », qui est tout simplement la distribution de logements cages-a poules dans des cités dortoires qui seront délabrées et délaissées en 6 mois de temps ? Donc chers concitoyens, avec des gens pareils, avec leurs « programmes », l’Algérie ira directement a la banquroute totale et les jeunes fuirons par centaines de milliers du pays avec toutes les conséquences que cela engendrera. Ces gens qui sont en fait les marrionettes de la junte, ne travailleront pas pour le pays et le peuple, ils resteront bessif, de force, pour dilapider et sucer les ressources qui restent jusqu’au la destruction totale du pays. Le comble selon lui est qu’apparemment, aux USA, « on trouve des puits de gas de schiste entre deux villas » – On voit clairement leur niveau d’information et de formation. Et il ose se comparer aux USA, la premiere puissance mondiale qui detient la technologue et les moyens ! Et cerise sur le gateau, en plus de tout cela, on aura affaire a une dictature sans nom: Tu tousses, tu te retrouves en prison. Avec ce système, le seul résultat logique est d’aller au pire. Il est donc vital pour le peuple de continuer la lutte car le pire est a venir avec ces gens, qui ne sont en fait que le produit d’un système le plus corrompu du monde -Oui, nous sommes le seul pays au monde a avoir 2 premiers ministres de « gouvernements » successifs en prison !!! Les miettes ne sont ni la solution, ni le chemin a suivre. Avec les miettes et la corruption, on finira dans la désintégration totale, car ils sont aveugles a voir que le pays est composés de 70% de jeunes dont plus de 60% n’ont pas de travail. Une chose est sûre et certaine: Ils ne savent pas qu’il y a un peuple, car ils font leurs affaires, leurs éléctions, leurs plans et leurs choix, toujours mauvais seuls, SANS LE PEUPLE. Et ils ne pourront jamais faire autrement car c’est leur culture.

    13
    7
    Vérité
    24 janvier 2020 - 8 h 00 min

    Jamais une personne de mauvaise foi ne pourra faire du bien à l’humanité et même à sa propre famille, lorsque les enfants de soit-disant un haut dirigeants fréquentent les trafiquants de tout genre, qu’attendez vous de lui, a part une catastrophe annoncée d’avance

    19
    7
    Ashtough
    24 janvier 2020 - 7 h 19 min

    Le gaz de schistes est nécessaire pour l’économie du pays, si Mr le président à décidé de l’exploiter qu’il avait bien des raisons, faites confiance à notre nouveau président il est sérieux que les autres, les autres ont été élus avec des scores de 98%voir 99%par contre lui seulement avec 58%,cela veut qu’il est le seul à être élu démocratiquement

    5
    24
    PAS DE GAZ DE SCHISTE
    23 janvier 2020 - 23 h 03 min

    « L’exploitation du gaz de schiste est nécessaire.Il y a eu par le passé une réaction négative de la population de Ain Salah (lieu du premier puits exploratoire au sud NDLR), a indiqué le chef de l’Etat, expliquant que « l’exploitation du gaz de schiste a évolué. Aux USA actuellement,
    « il y a des puits de gaz de schiste entre les villas. » (je suis sans voix)
    HONTE

    12
    12
    Vroum Vroum 😤..
    23 janvier 2020 - 22 h 34 min

    Il aurait fallu dissoudre le parlement et le Sénat par vote libre , ensuite faire la Constitution… car c’est toujours le Parlement de Bouteflika ainsi que le Sénat !!..Mais le Pouvoir réel c’est le Président Teboune et le Premier Ministre et les Experts qui referons la Constitution , le Parlement et Sénat sera juste pour la forme selon moi , en tout état de cause , le Président Teboune inspire respect , c’est mon ressentiment personnel . . Pour certains n’importe quel Président serait toujours bon à critiquer , même chez le Boulanger , ils achètent le Pain , le mangent et trouvent encore à le critiquer !.. Et le lendemain reviennent chez le même Boulanger et rachète son pain , ..
    Le Président de la République Algérienne Teboune , mérite respect , y’a un grand travail de restructuration , tout remettre en place , s’attaquer à l’Economie , cela prendra quelques années , et portera ces fruit à moyen terme in Cha Allah . . Ceux qui critiquent croix qu’avec un Coup de baguette magique , en un mois l’Algérie a résolu tous les problèmes , même les mal de dents !!.. Vous rentrez chez vous la Table est servie ..!!… Vous voulez une chose et Hop !.. elle est là !.. Pour ça votez Ali Belhadj ou Ferhat Mehani de Tel-Aviv , ou ramenez Karim Tabou Rachad et Zitout Présidents !! . …Ali Belhadj le Président et Ferhat Mehani Premier Ministre et Zitout Ministe du Rêve et Karim Tabou Rachad Ministre des Relations entre Garagistes . . Et une semaine après l’Algérie dépasse la Chine ! . Avec ça je vais avoir 100 pouces en haut !! 😁… Faut arrêter de rêver.

    5
    37
    Omar Khayyem
    23 janvier 2020 - 22 h 24 min

    Nous vous avions prévenu et mise en garde que ce quidam sous d’ autres CIEUX, ne serait même pas maire P/APC d’une bourgade Vendredi 49 eme RÉFÉRENDUM
    Hirakement votre

    17
    9
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 19 h 10 min

    Mr Kamel M. la seule réplique que mérite le Pouvoir est :
    Le silence est le plus grand des mépris et ne pas confondre avec le silence des agneaux.

    13
    11
    58 ans et toujours dans mélasse
    23 janvier 2020 - 18 h 55 min

    teboun n est pas président pour le peuple ou pour l Algérie il est pour lui même pour la le trône et la couronne pour la puissance du pouvoir et son ivresse autrement un vrai patriotique aurait donner le choix au peuple au lieu de s incruster

    18
    10
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 18 h 29 min

    Lui au moins il a choisi un chemin. Peu importe la duree de consecration, l’essentiel c’est qu’il soit le bon chemin.

    4
    30
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 16 h 47 min

    Il se fatigue pour rien, s’il existait un autre moyen de se légitimer en dehors des élections ça se saurait. Comme dirait notre regretté inspecteur « aw ighietts battel »

    24
    10
    Fellag
    23 janvier 2020 - 16 h 18 min

    C’est que de la poudre aux yeux, impossible qu’un président imposé de force par des corrompus militaires pourrait développer le pays, c’est la continuité du système mafieux des oubliés du colonialisme, soyez sûre et certain ce système demeure à jamais jusqu’à le vrai réveil d’une génération moins peureuse et affamés et qu’elle n’aura pas le choix que la lutte avec tout les moyens, aucun régime corrompu Arabes n’est parti de son plein gré, un vieux de la vieille du FLN partira avec El Gassba, c’est de l’impossible, nous sommes un peuple mouton et naïf et ont croit même, au mille et mille nuits

    27
    9
    Lghoul
    23 janvier 2020 - 15 h 23 min

    Je voudrai vraiment poser une question sérieuse: Pourquoi gaid salah et beaucoup d’autres – et maintenant tebboune, et les roitelets surtout des pays arabes – portent tous des bagues a l’auriculaire (le petit doigt). Est il un signe pour se reconnaitre qu’ils font parti d’une fraternité quelconque ? Les francs maçons ont leur façon de se serrer la main en levant le pouce sur la main et comme les envahisseurs du film de david vincent qui exibent l’auriculaire. Sommes nous confrontés sans le savoir a une société secrète ?

    21
    7
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 21 h 19 min

      Gaid-Salah portait aussi sa montre bracelet sur la main droite,idem El-Baghdadi,Erdogan et Makri.C’est des signes.Enfin,je crois qu’ils sont tous,d’une certaine façon, vraiment des envahisseurs,au vu de ce que certains d’entre eux ont fait ou en train de faire.

      14
      6
      Lilla
      23 janvier 2020 - 21 h 43 min

      Tout les parrains portent des bagues au petit doigt

      15
      7
    Cher @Kamel M.
    23 janvier 2020 - 15 h 19 min

    Cher Kamel M. auteur de l’article, « le marteau d’un système figé et gangrené » ne date pas de …20 ans. comme vous le dîtes mais de …. 57 ans… Grand différence car c’est plus du double !

    15
    10
    Lghoul
    23 janvier 2020 - 15 h 08 min

    Dans quel but choisir le chemin le plus long ? Le but est de durer … Et par la suite oublier ce qu’on a commencé au départ pour finir dans un enterrement total ou dans le ni vu et ni connu. Une technique du système opaque qui excelle dans la médiocrité et l’improvisation journalière.

    12
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.