Le CNLD lance l’«opération el-mahraz» pour la libération des détenus d’opinion

Mouv el-mahrez
L'opération el-mahrez va être relancée. PPAgency

Par Mounir Serraï Le Comité national pour la libération des détenus d’opinion (CNLD) lance une nouvelle «opération el-mahraz» pour exiger la libération de tous les détenus du Hirak et l’extinction de toutes les poursuites judiciaires contre les manifestants.

Un appel a été lancé pour une forte mobilisation afin d’accroître la pression sur le pouvoir en place dans le but qu’il relâche tous les prisonniers politiques et d’opinion. La nouvelle opération el-mahraz aura lieu ce jeudi 23 janvier, à partir de 20 heures, dans toutes les villes pays. La dernière opération du genre remonte au début du mois de décembre 2019. La libération de dizaines de détenus au début de l’année a suscité beaucoup d’espoir mais, au fil des jours, cet espoir s’est effiloché avec la poursuite des arrestations de manifestants qui continuent d’exiger pacifiquement un changement radical du système politique. Plusieurs manifestants ont été mis durant la semaine dernière sous contrôle judiciaire pour, entre autres, attroupement illicite non armé.

Pour les avocats et les défenseurs des droits de l’Homme, ces arrestations et comparutions directes de manifestants contrastent avec le discours officiel d’apaisement prôné par le président Abdelmadjid Tebboune, qui a entamé ses consultations politiques pour la révision de la Constitution.

«On ira jusqu’au bout, pour la libération de tous les détenus», clame la CNLD.

M. S.

Comment (12)

    Karamazov
    23 janvier 2020 - 16 h 48 min

    Qui saurait mieux le dire ?

    Anonyme
    23 janvier 2020 - 15 h 24 min

    Certains habitués qui émargent la ou vous savez ont reçu le même élément de langage à diffuser partout pour contrer cette opération mettez…. ça pue et ça sent le Kachir à 1000km a la Ronde mdrrr

    10
    7
    L'Histoire se répète.....
    23 janvier 2020 - 10 h 50 min

    C’est vraiment malheureux pour nous qui sommes de l’Ancienne Génération pour avoir vécu et subi les mêmes affres des concerts de « marrez » et de « casseroles » que les pieds-noirs nous faisaient subir en tapant : ALGÉRIE FRANÇAISE toute la nuit durant…
    C’est une honte, ya NASS et ya OULADI ! Ne voilà-t-il pas, qu’aujourd’hui, NOS PROPRES ENFANTS et NOTRE PROPRE PROGÉNITURE nous font subir mais surtout RAPPELER les affres des jours sombres de la colonisation. C’est inadmissible ! Ne peuvent-ils pas trouver autre chose pour faire prévaloir leurs droits et leurs revendications qu’en tapant sur leurs mahrez ?
    Sincèrement, il me semble revivre ces moments très douloureux de la colonisation… C’est à se tirer une balle dans la cabessa !!!
    Nous vivons, aujourd’hui, dans un monde où il n’y a plus de respect ni pour les « vivants » que nous sommes ni encore moins pour les morts tués par l’OAS et la soldatesque française…..

    14
    28
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 16 h 30 min

      Oui c’est ça, emprisonner des innocents « pour atteinte au moral de l’armée » ce n’est pas une honte, mais demander leur libération est une honte!! Il y a vraiment dès fois où je me demande quel médicament ils ont du mettre dans le cachir pour ôter toute trace d’humanité chez vous!!!

      23
      11
        L'Histoire Se Répète.....
        23 janvier 2020 - 21 h 37 min

        Moi, je crois plutôt un médicament de tel-aviv via le makhnez qui t’a complètement ôté le NATIONALISME de tes propres ancêtres en gommant de petite cervelle d’oiseau toute trace de ta PROPRE HISTOIRE…
        Tu es à plaindre mon fils ! Mais, va… je te pardonne ta fatuité, …
        CELUI QUI OUBLIE SA PROPRE HISTOIRE CREUSE IMMANQUABLEMENT LA TOMBE DE SON AVENIR PLUS QU’INCERTAIN…

        9
        24
          Casbah Soustara Bab Ejdid
          24 janvier 2020 - 20 h 51 min

          Vous avez parfaitement raison « L’Histoire Se Répète ». Effectivement, nos mères lançaient de stridents YOU YOU… en réponse aux concerts de pilons (mahrez) et de casseroles des pieds-noirs.
          Et voilà que NOS PROPRES ENFANTS copient nos assassins d’hier. RÉVOLTANT ! C’est le sens de la démesure. Oui ! L’histoire se répète… et c’est cruel pour l’ancienne génération. L’histoire est un éternel recommencement. Cruel et absurde. Un sentiment de dégoût… pour sûr.

          4
          6
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 17 h 42 min

      Encore un butin de guerre ?

      2
      24
    ZORO
    23 janvier 2020 - 8 h 45 min

    REMEMBERING.
    Juste avant le cessez le feu les colons a sidi belabbes utiliserent les pilons ,les casseroles, les klaxons durant les soirees en scandant ALGERIE FRANCAISE ,dans leurs quartiers situes au sud de la ville ,
    De notre côté au nord de la ville notre replique etait plus intense «  » »TAHIA ELJAZAIR 3ARABIA TAHIA ELJAZAIR 3ARABIA «  » » » fusait de nos voix tel des bruits de canon ,
    SigneZORO. …Z…..

    10
    26
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 10 h 53 min

      Umberto Eco a dit un jour « Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d’imbéciles qui avant ne parlaient qu’au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel »

      15
      9
      Le Chant Des Cygnes
      23 janvier 2020 - 13 h 47 min

      A Zéro,
      C’était Âarabia novembaria et badissiaet y’en a même qui rajouter dicembaria et janvieria et marsia. C’était beau et magnifique !!!!

      12
      9
        Anonyme
        23 janvier 2020 - 17 h 47 min

        Ah c’était donc à vous qu’on doit tout ça?

      il était une fois la révolution
      23 janvier 2020 - 16 h 55 min

      Et tu as eu ta carte d’ancien combattant avec ça lorsque tes cousins d’Oudjda sont arrivés ou non ?

      1
      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.