Visite d’Erdogan à Alger : une source libyenne révèle le dessous des cartes

Erdogan paix en Libye
Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan . D. R.

Par Nabil D. – «La conférence internationale sur la paix en Libye s’est achevée en laissant bien plus de questions que de réponses. Bien que des intermédiaires étrangers influents aient à nouveau appelé à une solution politique à la crise de près de neuf ans, tout indique que la paix n’est pas beaucoup plus proche qu’elle ne l’était avant le rendez-vous allemand», a indiqué une source libyenne à Algeriepatriotique.

«Pour rendre certaines choses plus claires, il n’est pas nécessaire de procéder à une analyse détaillée des négociations et de leurs résultats présentés dans le communiqué final de Berlin, mais il convient de prêter attention uniquement au fait que la Turquie, l’un des pays les plus impliqués dans la guerre civile libyenne, s’y était engagée. Alors que tous les efforts de la diplomatie allemande étaient axés sur la recherche d’un terrain d’entente et le développement de bases pour un cessez-le-feu à long terme entre les parties belligérantes, Ankara continuait de recruter des combattants syriens à envoyer en Libye pour soutenir les troupes du gouvernement d’accord national», explique cette source.

La Turquie, qui appuie Tripoli, et les Emirats arabes unis, soutiens inconditionnels de Khalifa Haftar, continuent d’alimenter la guerre en Libye, pendant que l’Algérie s’emploie à y rétablir la paix. La visite de Recep Tayyip Erdogan dans notre pays ce dimanche ne devrait pas aboutir à un fléchissement de la position d’Ankara dans le dossier libyen sur lequel la Turquie veut avoir la haute main.

Notre source se réfère à une information révélée par l’agence de presse Asia Times dont le correspondant local aurait «visité un des trois centres de recrutement dans les régions du nord-ouest de la Syrie, contrôlé par la Turquie» où  «l’enrôlement de combattants pour leur envoi en Libye ne s’est arrêté ni avant ni après la conférence de Berlin». «Environ 800 personnes seront déployées en Libye», indique encore notre source, en se basant sur la déclaration d’un responsable du gouvernement d’opposition syrien. Selon lui, «500 d’entre elles sont des membres de factions ethniques turkmènes, les brigades Sultan Murad et Sultan Shah, et la division Muatasim qui rejoindront des centaines d’autres combattants syriens déjà déployés en Libye».

«Les actions d’Ankara visent davantage à préparer à la guerre qu’à la trêve récemment obtenue, sapent les efforts internationaux sur la voie de la recherche d’une solution au conflit de longue durée et anéantissent les progrès réalisés au sein de la conférence de Berlin. Dans le même temps, ce serait une erreur de croire qu’un autre sommet aiderait à faire que des acteurs étrangers changent leur approche de longue date en ce qui concerne le dossier libyen», souligne notre source libyenne.

«C’est notamment le cas de la Turquie d’Erdogan qui, pendant ces dernières années, tentait d’étendre son influence en Afrique et en Méditerranée orientale», explique notre source, selon laquelle «Ankara n’est pas intéressé par le retour à la paix en Libye car une future réforme du pouvoir dans ce pays, sur laquelle insiste l’Europe, serait défavorable aux intérêts turcs dans cette région où Erdogan cherche à instaurer une sorte de nouveau califat ottoman».

«La perte de contrôle sur les autorités libyennes et le processus décisionnel entraîneront la fin d’accords importants pour Ankara tels que la délimitation des frontières maritimes en Méditerranée orientale et l’accord de coopération militaire légitimant les velléités expansionnistes  d’Erdogan dans la région», note notre source, en faisant remarquer que «la conférence de Berlin ne pourra pas inciter les belligérants à cesser les hostilités». «La trêve temporaire, compliquée par la méfiance entre les parties internes et l’intervention militaire à grande échelle de la Turquie et des Emirats arabes unis, entraînera inévitablement un nouveau cycle d’affrontements, d’autant que les nombreux intervenants étrangers dans le conflit libyen voient la guerre comme un moyen de préserver ou d’étendre leur influence», conclut notre source.

N. D.

Comment (50)

    chaoui40
    1 février 2020 - 13 h 04 min

    Erdogan est un serpent et la Turquie une arnaque musulmane. Elle est membre de l’Otan et le meilleur ami d’Israel dans la région. Ce sont les Turcs qui ont vendu les terres palestiniennes aux Juifs entre 1920 et 1948 … tout est documenté dans Henri Laurens, « La question de Palestine » (3 tomes magistraux !). La meilleure référence sur la question.

    Loubna
    28 janvier 2020 - 3 h 53 min

    NOUS N’AVONS QUE FAIRE DU « président » DE CEUX QUI NOUS ONT TRAHI ET ABANDONNÉ AU COLONISATEUR FRANÇAIS EN 1830. Point barre…

    6
    4
    Boualem
    27 janvier 2020 - 8 h 19 min

    Pourquoi ne donnez vous pas les raisons principales de cet acharnement d’Erdo à vouloir s’installer en Tripolitaine ? Pourquoi ne dévoilez vous pas le deal concernant l’exploitation de grosses découvertes de nappes pétrolifères en Méditerranée face à Tripoli ?…

    11
    6
    Brahms
    27 janvier 2020 - 6 h 27 min

    Ce Gouvernement d’Algérie est rongé par la corruption, l’équivalent de la rouille qui oxyde le fer et qui fait des trous. Il n’a donc plus aucun pouvoir, ni aucune capacité à endiguer la guerre en Libye. Pour la parlote par contre, ce sont des champions, la venue de délégations étrangères, des va et vient incessants mais au final, rien, c’est du toc, voir du carton, nous coûtant une fortune en frais de bouche, de sécurité, de kérosène et d’hébergement) alors que tout cet argent serait plus utiles pour les populations du pays.
    Je vous rappelle que l’on a été colonisé par les Turcs durant 03 siècles de 1515 à 1815 puis vendu à la France de sorte que Erdogan est venu voir ses petits cousins ou ses petits enfants. Il s’est donc amusé pendant 48 heures.
    L’Algérie de Houari Boumédiène était respectée car c’était un bonhomme qui avait une vision et il connaissait les niches à problèmes mais malheureusement, il n’est plus là. Aujourd’hui, le monde des bisounours n’existe pas, c’est le chiffre d’affaires, le gain, l’intérêt et la rentabilité financière qui font foi, surtout avec le numérique. Par conséquent, la Turquie ira prendre son morceau de fromage en Libye en toute tranquillité.

    14
    20
    Elephant Man
    27 janvier 2020 - 0 h 35 min

    La Turquie a joué initialement le rôle de cheval de Troie en Syrie et a fait entrer tous les terroristes.
    Sans la Turquie (cf. OTAN) et son corridor humanitaire zaama à Idlib qui a servi de prétexte à protection occidentalosioniste des terroristes, Idlib aurait été libérée et nettoyée depuis longtemps par la DCA Syrienne et ses alliés.
    Quant à la Libye, bourbier à l’Irakienne bis.
    Chacun veut sa part du gâteau Libyen même l’entité sioniste a sa propre milice pour piller le pétrole libyen.
    Les terroristes de Syrie déposés en Libye, avec un minimum de jugeote ils retourneront de Libye chez leurs maîtres en Europe et notamment chez Sarkozy BHL qui leur offriront le gîte et le couvert !!
    FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES DE TOUTE PART BLINDAGE MAXIMUM
    VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP ET SON AP
    Je réitère seule et unique solution pour une recouvrance pleine et entière de la souveraineté Libyenne Seïf al Islam Kadhafi qui dispose toujours du soutien de nombreuses tribus Libyennes.
    Les Libyens doivent créer une Résistance comme en Irak Hachd al Chaabi au Yémen Ansarullah pour bouter hors de leur pays toute présence étrangère et terroristes.

    14
    9
    mon avis
    26 janvier 2020 - 22 h 56 min

    oui en effet, les turcs font le taf du golf…tu as raison!
    Ils veulent l’Otan, l’Europe, La russie, Le golf…il faudrait savoir…
    Si on veut se developper, il nous faudra éviter les influences des Arabes, de Fafa de l’Europe (sauf italie) et autres dogan et Cie.
    L’Amitié historique avec la Chine, la Russie, la Corée du Nord, l’Iran (avec des pincettes)…devrait se renforcer au maximum par les temps et les traitres qui courrent.
    Si depuis le temps l’Occident voulait le développement de l’Afrique on l’aurait VU !
    Ils disent que la démographie est une chance (hahaha) et soutiennent des gouvernants serviles.
    Grâce à leurs médias ils nous enfûment, nous les pauvres naïfs !
    Nous formons des cerveaux qui finissent chez eux et presque toutes nos richesses leur appartiennent d’une façon ou d’une autre.
    Les pays Arabes ne s’arment à coup de milliards que pour agresser et saboter leurs frères.
    Qui renforce cette futilité entre Chiîtes et sunnites si ce n’est les petromachins et leurs maître spour mieux nous DIVISER !

    15
    8
    b. Cool
    26 janvier 2020 - 22 h 18 min

    En fin de compte c’est le peuple Amazigh qui paye comme toujours.
    On dirait que Thamazgha est condamnée à la guerre éternelle.
    Les émirats arabes, l’Égypte l’Arabie saoudite sont les chiens des sionistes.
    Mais Erdogan, qui travaille pour son pays et qui a beaucoup fait pour la Turquie ne pense bien sûr qu’aux intérêts de son pays.
    Les ottomanes comme tous les autres « amir el mu’mineen » (plutôt amir el mudjrimeen) ne faisaient s’extirper la Zakat pour leurs familles (même pas pour leurs peuples), alors que le prophète sur lui prière et paix ordonnait de collecter la Zakat des riches de chaque région pour la partager aux pauvres de la même région.
    Des la longue « colonisation » turque nous reste que la fameuse baqlawa et quelques mots comme khaznadji.
    À ceux des « algériens » qui se targuent d’être de descendance turque: non, vous n’êtes assurément pas turcs mais des Kouloughlis (Turc: kuloğlu «fils de serviteurs»), vos arrières grands-pères étaient des janissaires (soldats de l’armée turque) d’origines diverses, en général, enlevés enfants en bas âge à leurs familles chrétiennes (pays de l’Europe de l’est sous domination turque) et élevés dans les casernes turques pour servir les ottomans.

    12
    10
    Hamid
    26 janvier 2020 - 21 h 11 min

    Moscow ….Berlin …..Algiers …the road to lasting peace in Libya is too long signalling worrying troubles ahead .Why are the Arabs so determined to agree to disagree ? Their mind has always been soured by the varied spetacle of human folly .Tahia ElDzair as always ……

    5
    13
      karam
      26 janvier 2020 - 23 h 01 min

      tu n’as rien dit my brother !

      3
      7
      Anonyme
      27 janvier 2020 - 10 h 16 min

      Aucun rapport avec le sujet de l’article!

      1
      6
      Anonyme
      28 janvier 2020 - 4 h 24 min

      You are right m’y brother, the arabism is our problem.

    Amin99
    26 janvier 2020 - 20 h 57 min

    Le réveil de la diplomatie Algérienne est une très bonne chose, il faut que l’Algérie renforce davantage sa diplomatie en ces temps delicats quit à rappeler les anciens diplomates qui connaissent bien le dossier Lybien, Ramtan Amamra, Messahel .. comme l’a si bien rappelé un lecteur AP, soit comme consultant soit en service commandé pour démarcher les différentes capitales. Il faudra aussi calmer les ardeurs des Emiratis dont les actions sont hostiles à l’Algérie. Tout comme les turcs, les Emiratis n’ont rien à faire dans la région, il faut tenir un discours ferme avec eux.
    A bon entendeur

    27
    22
    Amin99
    26 janvier 2020 - 20 h 13 min

    Erdogan n’a jamais inspiré confiance, il est de loin le responsable principal de la destruction de la Syrie, c’est lui qui a ouvert ses frontières aux terroristes du monde entier, c’est lui qui a soutenu les rebelles Syriens, c’est lui qui a piller les richesses de ce pays, aujourd’hui il pays le prix avec plusieurs millions de réfugiés installés à ses frontières.
    Sans m’attarder sur l’histoire, il faut le ménager avec des pincettes, il est imprévisible.
    La diplomatie Algérienne doit continuer à travailler avec les pays frontaliers et renforcer ses liens avec l’Égypte pour couper l’herbe sous les pieds de tous ces belligérants qui convoitent la Lybie et ses richesses et plus largement le Sahel, c’est notre sécurité qui est en jeu, Lazem naghalkoulhoum El laab kima fe dama.
    A bon entendeur

    32
    17
    mina
    26 janvier 2020 - 18 h 31 min

    Les émirats via la turquie …

    11
    10
    Anonyme
    26 janvier 2020 - 17 h 52 min

    Recep Tayyip erdogan est nostalgique de l’époque ottomane et c’est ce qui régit ses pensées et ses actions à l’intérieur comme à l’extérieur de la Turquie. Il pense et réfléchie Ottoman. Il y croit fermement et c’est ce qui lui fait marquer des points sur la géopolitique régionale. Je me demande s’il va demander à aller visiter Jijel. Il doit savoir qu’à l’installation des ottomans en Algérie au XVIè siècle, ceux-ci accordèrent aux Jijeliens, qui les ont aidés à s’installer, durant toute leur période des privilèges dont ne jouissaient pas les autres Algériens. Il n y avait que les Jijeliens et les janissaires qui avaient le privilège de pouvoir porter les armes. Ce Vendredi, il y eu d’abord un séisme à Elâziz en Turquie suivi de plusieurs répliques à… Elâwana à Jijel.

    19
    17
    Kahina
    26 janvier 2020 - 17 h 42 min

    [email protected]
    26 janvier 2020 – 17 h 08 min

    Tu écris:
     »Malgré les 300 ans de colonisation de l’Algérie par les turcs, on retrouve rien de leur traces en termes de culture, science, urbanisme, agriculture, à part leurs bâtisses des khoznadji pour dépouiller le peuple en les forçant à payer pour tout ce qu’ils possèdent, chèvre, âne, mulet et même coques ».

    On voit bien que tu connais mal l’Algérie et son histoire…!!!

    43
    33
      Anonyme
      26 janvier 2020 - 17 h 54 min

      Correct: Kahina-DZ

      5
      20
      Ayweel
      27 janvier 2020 - 4 h 21 min

      [email protected]
      Tout d’abord je tiens à m’incliner devant le nom que vous avez choisi comme pseudonyme. Bien que ce qualificatif est un non sens et qu’il s’agit d’une simple invention des premiers envahisseurs musulmans ayant perdu une guerre devant une armée à leur tête une femme.
      Ce nom qui veut dire sorcière attribué par les musulmans à Thihya n’est dû qu’à leur ignorance sur le peuple de l’Afrique du Nord ,et qui ne s’attendaient jamais à affronter une armée d’un peuple guerrier, et aguerri par des guerres continuelles contre  les envahisseurs,  et à leur tête une femme reine et guerrière qui les a presque anéanti dans la bataille de souffe annini, cette bataille que surnomma  plus tard  un rescapé arabe le jour de résurrection, youmelkyama.  Concernant votre commentaire, certes je ne suis pas historien de formation, mais en tant que montagnard de naissance, villageois d’enfance, citadin de jeunesse et finalement cosmopolite à l’âge adulte, m’a permis de connaître mon pays de oumatboul à meghniya et d’Alger à illizi. Et aucune ville, village ou douar n’est marqué par le passage historique des janisseurs turcs, et ce n’est pas les quelques marches d’Alkassba d’Alger qui marquent une histoire de tout un pays. Je vous invite à visiter la ville de Thimgal, thazouth, thajmouth, atbassa, anaba, cherchel, thassili, setif et beaucoup d’autres villes et villages algériens pour saisir le sens de l’histoire. Comme je vous prie de bien vouloir demander à quelqu’un de la génération de votre père ou grand père le sens de TERKETTE OU DANS D’AUTRES RÉGIONS THATHRAKE OÙ BIEN HATHREKE , تركت، ثثرك، هثرك. ET POUR terminer je m’incline une deuxième fois devant le nom de DIHYA Ou THIHYA.

      7
      10
      Rachid Bélaicha
      27 janvier 2020 - 18 h 29 min

      Mes remerciements pour kahina. Elle a juste oublié de mentionner une invention turque: les toilettes turques ; ca vous coupe le souffle quand vous y passer 3 à 4 minutes.

      3
      6
    E=MC2
    26 janvier 2020 - 17 h 41 min

    L’offre d’Erdogan n’est pas dénuée de mauvaises intentions, elle pue la manipulation. C’est une tentative de nous enrôler dans une association de malfaiteurs pour faire le sale boulot en Libye, à son bénéfice exclusif et de celui qui bourre le crâne de rêves d’épopées, le Qatar. Nous avons clamé que faire la guerre en Libye à la place des Libyens n’était pas notre objectif. Faire asseoir les Libyens pour négocier la paix sans interférence de tierces parties, oui!
    La Turquie, membre de l’OTAN (ce n’est pas le cas de l’Algérie), se propose de faire la guerre à d’autres pays de l’OTAN, voilà qui promet une fin de spectacle en apothéose. L’intelligence et la sagesse nous commandent de nous consacrer à la défense de notre territoire et d’empêcher que ce conflit ne s’invite chez nous.

    30
    15
    Vroum Vroum 😤..
    26 janvier 2020 - 17 h 40 min

    C’est plutôt Erdogan Turquie Frères islamiste qui est dans de mauvais drap , si bien en Syrie qu’en Libye…erreur sur erreur..la Politique Étrangère d’Erdogan a échoué partout , Otan , UE , Moyen-Orient , Afrique du Nord…On se rappelle de l’ex MAE Turc dire y’a quelques Années , « L’objectif de la Turquie est d’avoir Zéro ennemis et beaucoup d’amis « ..Elle a fini avec pas d’amis et beaucoup d’ennemis… En fait c’est le demandeur qui fait le voyage , le Commercial , donc l’envoyé Erdogan vient se soumettre au Président de la République Algérienne , alors que Zitout et Dhina Rachad et Al Maghribya , employés de Erdogan Qatar , n’ont jamais arrêté de critiquer le Président Teboune !!.. Donc en prenant le chemin d’Alger , Erdogan désavoue Zitout et Dhina FIS AIS et MAK séparatiste Sionistes alors alliés sur le dos de l’Algérie . .Erdogan est Fini , et à trop flirté avec le Terrorisme , plus personne ne lui fait confiance , alors que les Saouds Wahabisme Takfirisme passaient pour la Tête spirituelle et matérielle du Terrorisme islamiste , finalement Erdogan Turquie Frères voulant prendre la Tête se retrouve le Dindon de la farce …Erdogan vient à Alger car il sait que c’est la ou il faut frapper à la porte et c’est le Président de la République Algérienne qui le recevra et étudiera sa demande, Erdogan vient en position de faiblesse , il a tellement joué l’acrobate qu’il n’est même pas retombé sur ces pieds…. Avec nos alliés Russes , on tient Erdogan .et à travers Erdogan les Usa En Syrie , ces Usa qui planqués dans « leurs » Bases en Irak font dans leurs pantalons…ils sont en surcis ….. Ouaw !! Erdogan vient frapper à la porte du Président de la République Algérienne Teboune !!.. alors que y’a quelques jours ces esclaves Zitout et Dhina donnaient instructions aux Larves islamistes et Makistes partis à Berlin huer le Président Teboune …Finalement leur chef Erdogan se rend â Alger !!!! Car c’est Alger la porte d’entrée . .En Conclusion , les Analystes du Pentagone sous Bush à Aujourd’hui ont échoué partout en Géopolitique et Géostratégie , je répète que ceux (Pays) qui suivront USA Gb Israël Sionisme /Islamistes , Wahabisme perriront asphyxier par l’utopie… et là Erdogan de l’OTAN est grogi , Ko technique et Trump est aussi grogi…

    16
    27
      n'importe quoi
      26 janvier 2020 - 19 h 10 min

      JE cite: »…Erdogan vient en position de faiblesse , il a tellement joué l’acrobate qu’il n’est même pas retombé sur ces pieds…. Avec nos alliés Russes , on tient Erdogan .et à travers Erdogan les Usa En Syrie , ces Usa qui planqués dans « leurs » Bases en Irak font dans leurs pantalons…ils sont en surcis ….. Ouaw !!  »

      vous vous trompez. CE monsieur exploite a merveille, sa position spatiale strategique. Les occidentaux(OTAN) lui font et feront des concessions et l’aideront meme, tans qu’il s’agit de tirer sur autruit, c.a.d. non occidentaux. LEs Russes et Chinoix ont exactement le meme interet – et il a compris cela a merveille.

      Quand aux interets Lybiens, tout le monde s’en fout eperduemment. Il n’y a, sur cette planete, que les Maghrebins, a qui l’arme’e n’est bonne qu’a paralyser leurs populations – et a user et abuser de ce terme rendu vide de substance « pays frere » « peuple frere »… et j’en passe.

      Desole’ pour la sale nouvelle, mais elle est reelle, et l’emergence du Mouvement Citoyen baptise’ « hirak » par les media etrangers en premier, a cette realite’ comme cause, jamais exprime’e.

      Bon dimanche.

      5
      18
    Sniper
    26 janvier 2020 - 17 h 25 min

    L’Algérie a traversé deux périodes difficiles, la décennie noire et le règne de Bouteflika et les pays « frères » qui se disaient nos amis nous ont tourné le dos. Faut-il encore croire en leur amitié? La realpolitik veut que nous soyons contraints de traiter avec certains d’entre eux (pas tous), mais avec la détermination de faire valoir nos intérêts et de ne RIEN céder sur notre indépendance, notre liberté d’agir pour atteindre NOS objectifs.
    Il va alors sans dire que notre diplomatie doit réviser sa stratégie pour réduire au strict minimum nos relations avec des États sans envergure politique, économique, culturelle. Il faut redonner au pays sa respectabilité et son prestige d’antan. Un travail titanesque certes, mais réalisable pour peu que la volonté soit affirmée.

    21
    19
      Elies
      27 janvier 2020 - 0 h 15 min

      @Sniper
      Bien vu.
      Il n’y a pas de pays amis que des intérêts.

      5
      4
    Ayweel
    26 janvier 2020 - 17 h 08 min

    C’est en lisant l’histoire de notre pays et de l’Afrique du Nord qu’on peut tirer la moitié de la vérité sur l’ intention des uns et des autres et l’autre moitié de la vérité sera évidente une fois que les intellectuels algériens se pencheront sur l’ensemble les travaux de recherche scientifique ayant trait au sol et sous- sol nord africain. Un fils de jannaisseur restera toujours jannissaire, un pirate et voleur des hautes mers et un bandit des hautes terres. Malgré les 300 ans de colonisation de l’Algérie par les turcs, on retrouve rien de leur traces en termes de culture, science, urbanisme, agriculture, à part leurs bâtisses des khoznadji pour dépouiller le peuple en les forçant à payer pour tout cevqu’ils possèdent, chevre, âne, mulet et même coques. N’oubliez pas que la Turquie fait des pieds et de mains et même de……….. pour intégrer l’union européen , mais un Niet de marbre leur est imposé, ainsi ils se contentent de jouer leur rôle de janissaires au service de l’occident. N’oubliant pas aussi que s3 sont les beys qui ont remis les clés d’Algérie aux français, de même aussi que leurs janissaires faisaient parti de l’armee française sous l’égide dl’alliance atlantique qui a débarqué sur le sol algérien en 1958 pour en finir avec l’ALN, et aussi la Turquie, lors de l’assemblé de l’ONU, a rejoint la voix de la France pour dire NON à l’indépendance de notre pays. Sachez que la Turquie, Israël et l’Iran sont des alliés et qu’ils sont liés par des accords secrets. Donc u’à rien à attendre de ces pirates et de même aussi des roilettes du desert de Laurence de l’Arabie et des faraoun du nil. Il suffit de voir le Liban depuis 1975, l’Irak depuis 1990, la Syrie depuis 2010, le Yémen depuis 2009, le Soudan depuis 1995 et évidement la Libye depuis 2010, et presque tous ces pays étaient , plus au moins ,adhérants des cercles socialistes. Le seul pays ayant échappé est notre pays , mais toujours dans l’oeil du cyclone. En conclusion, je dirais que ce ardoghan n’est qu’un imposteur politique qui cherche à nous piéger.

    22
    20
    Dahman
    26 janvier 2020 - 16 h 48 min

    À tous les anonymes, retournez chez vous!

    19
    12
      Anonyme
      27 janvier 2020 - 7 h 27 min

      il y a beaucoup de trolls,une veritable armee dont le seul but est de manipuler l opinion publique Algerienne et de semer le pessimisme….c est l Etat Algerien qui doit agir..et creer une armee de specialiste de la cyberguerre…ou guerre de la toile…car nous sommes envahi par des trolls provenant meme de la centrale de facebook ..de Google…Amazone etc….des medias docile qu ils carrssent dans le sens du poil ..et la finance douteuse fait le reste….nous Algerien sommes candamnes a nous unir pour renforcer les lois de la republique et surtout de combattre ce cancer qu est la corruption…et de reformer notre constitution dans le sens d une democratie d ou emanera un systeme politique qui mene au choix d une majorite convenable pour gouverner et c est la souverainete du peuple par des elections libres et independantes qui sera decisive….Avec nos voisins nous devons avoir des contacts d interets reciproques et de respect mutuel….point barre.

      3
      6
    1commentaire
    26 janvier 2020 - 15 h 07 min

    Que vient faire ce va en guerre chez nous on veux chasser les tirans et lui vient chez nous on en veux pas

    22
    18
      Dahman
      26 janvier 2020 - 16 h 51 min

      est-ce que tu es vraiment chez toi Anonyme?

      15
      13
    Felfel Har
    26 janvier 2020 - 14 h 54 min

    Il ne faut faire aucune concession à Erdogan qui se prend pour le nouveau pacha de Janina. Il va tenter d’embobiner nos dirigeants pour mieux nous exposer à des représailles de la part de nos ennemis moyen-orientaux et occidentaux qui ragent rien qu’à l’idée de nous voir réussir notre renaissance et émerger politiquement et économiquement du marasme causé par Bouteflika, un protégé des cheikhs.
    Ceux qui cèderont au baratin de ce Janus à double face apprendront à leur dépens l’ampleur de son savoir-faire en matière de fourberies. Économiquement, il va chercher à nous vendre sa pacotille et donner du sang nouveau à son pays. Politiquement, il vient en Algérie en service commandé; il roule pour le Qatar entièrement soumis au sionisme. Les trois larrons ne nous veulent pas que du bien. Tout accord avec lui sonne comme un pacte avec le diable.
    Ya3oudou billah minachaytane erradjim! Vade retro Satana! Nous voilà avertis!

    26
    20
      Ali Pacha
      26 janvier 2020 - 17 h 12 min

      Quelques rappels de ce qu’ Erdogan est vraiment suffiront à le disqualifier. Primo, c’est un FM, une confrérie créée de toutes pièces par les secrets de Sa Majesté pour soulever les pays arabo-musulmans contre l’Empire ottoman, le démanteler et prendre sa place. Secundo, il sort de la chapelle du Qatar, allié fidèle d’Israël dont l’ambition est de détruire le monde arabe. Tertio, il a été le premier chef d’État musulman à établir des relations diplomatiques avec l’entité sioniste. Et leurs scènes de ménages périodiques au sujet des Palestiniens ne sont que de la poudre aux yeux pour nous tromper. Quarto, l’argent des investissements qu’il se propose de réaliser chez nous sortent des caisses quataries. Il n’a qu’à l’investir chez lui, il en a besoin au lieu de chercher à tromper les Libyens en leur offrant une association pour exploiter le pétole et le gaz au large de leurs cotes. Et pour finir, il n’est pas bon de se faire ami avec celui qui s’est fait tant d’ennemis. Rappelez-vous l’ami de mon ennemi est le mien. Et surtout, ne donnons pas l’opportunité à ses ouailles algériennes, celles qui l’ont érigé en Guru, tapies dans l’ombre de sortir de leur coquille comme des escargots après la pluie.
      C’est un « ami » encombrant et l’Algérie officielle se doit de le lui faire savoir. Nous n’avons pas de temps à consacrer à un aventurier aussi fou que versatile. Il veut faire la guerre à Haftar, grand bien lui fasse; qu’il aille seul au casse-pipe!

      17
      16
    Azul
    26 janvier 2020 - 13 h 13 min

    y en a marre de tout ces khorotos Arabes..

    27
    22
      Anonyme
      26 janvier 2020 - 14 h 57 min

      Il n est pas arabe ,c est un turc musulman !!!!
      Pas de confusion entre arabe et musulman …

      12
      16
        Dahman
        26 janvier 2020 - 16 h 34 min

        il a la tête d un Arabe comme toi!

        16
        12
      Le Temps
      26 janvier 2020 - 18 h 08 min

      Ton Ferhat n est pas mieux Erdogan au moins il a les moyens de sa politique pas comme ton larbin qui mendie chez tout le Monde

      7
      15
    anonyme
    26 janvier 2020 - 13 h 01 min

    c’est un hypocrite & menteur

    25
    17
      Anonyme
      26 janvier 2020 - 16 h 52 min

      il est exactement comme toi.

      8
      17
    Un Algérien
    26 janvier 2020 - 12 h 15 min

    Ce Erdogan est encore plus dangereux que Haftar pour l’Algérie,car il utilise des mercenaires en Libye.Une fois leur boulot terminé en Libye-s’ils arrivent à faire chuter Haftar-le prochain objectif c’est l’Algérie.Je ne dis pas que Haftar avec les Emirats et Al-Sissi sont fréquentables,au contraire,ils sont aussi dangereux à leur manière.

    31
    16
    Anonyme
    26 janvier 2020 - 11 h 43 min

    Erdogan prépare la guerre et l’ Algérie, est-elle vraiment neutre? Si Tripoli est une ligne rouge, pourquoi elle n’exige pas de la Turquie le retrait immédiat des mercenaires syriens qu’elle a ramené dans la capitale de la Libye? C’est par cette action qu’elle aura la confiance de l’ensemble des libyens!

    24
    15
    Anonyme
    26 janvier 2020 - 11 h 18 min

    Erdogan veut déstabiliser l’Afrique du Nord, pour lui répondre,les pays du Maghreb devraient soutenir les Kurdes.

    27
    20
    Anonyme
    26 janvier 2020 - 10 h 47 min

    Erdogan agit comme jadis les sultans de l empire ottoman ,il fait faire la guerre par des janissaires pour conquérir des territoires et imposer des taxes et impôts ou pour Erdogan avoir des accords avantageux.
    L Algérie est face d un côté à Erdogan, représentant de l Otan et surtout des États Unis et Sissi d Egypte et les Émirats arabes Unis représentant de la France et la Russie.
    Que peut faire l Algérie au milieu de toutes ces puissances sauf à éviter à se faire dévorer en cédant l exploitation de ses ressources à certains belligérants ??
    L affaire du gaz de schiste n est pas ressortie innocemment et nos colons d hier, Turcs et français ,ne vont jamais nous lâcher les baskets…

    46
    25
      Anonyme
      26 janvier 2020 - 11 h 10 min

      La Russie soutient Haftar en sous main avec ses milices qui œuvrent autour de Tripoli. C’est connu de tout le monde.

      15
      13
    C'est le sort des Amazigh arabislamisés
    26 janvier 2020 - 10 h 34 min

    Les jeux sont faits rien ne va plus, pour les arabisés. Kadaffi a livré son peuple à l’islamisme arabe ou turc. Les Libyens sont conviés à faire la paix entre islamisme turc et islamisme arabe, ils finiront par partager la poire en deux, les Libyens iront au paradis. La tete vide le ventre plein, … Le model pour l’ Algérie arabe

    37
    81
      KADHAFI
      26 janvier 2020 - 13 h 10 min

      @C’est Le Sort Des Amazigh Arabislamisés
      26 janvier 2020 – 10 h 34 min
      Les jeux sont faits rien ne va plus, pour les arabisés. Kadaffi a livré son peuple à l’islamisme arabe ou turc

      C’est vos amis les fourchitistes de Misrata et leur chef BHL sous le haut commandement de sarko , hilary Clintonqui qui ont offert la Lybie à tous ces pays crapuleux
      La LIBYE était tres bien sous Kadhafi

      16
      124
      Anonymdz.
      26 janvier 2020 - 15 h 57 min

      Va jouer avec lès gens de ta catégorie et laisse lès intelligents échanger leurs constructives idées.

      1
      20
        KADHAFI
        26 janvier 2020 - 20 h 55 min

        @Anonymdz.
        26 janvier 2020 – 15 h 57 min
        Va jouer avec lès gens de ta catégorie et laisse lès intelligents échanger leurs constructives idées.

        Pardon je ne savais pas que tu étais intelligent
        Les mensonges et les échanges plutot venimeux et racistes c’est votre dada favori car tu n’as rien dans ta petite cervelle dérangée

        8
        10
          Anonyme
          27 janvier 2020 - 20 h 23 min

          @ mouamar mon commentaire était pour l’autre.je te laisse deviner.

          1
          1
    Le Temps
    26 janvier 2020 - 9 h 46 min

    C est une Bonne Analyse cela dit je doute que ce soit «  »Le Point de vue «  » de L ENTV et ses clones

    20
    24
    JE GOOL
    26 janvier 2020 - 9 h 45 min

    On apprend la coiffure sur les tètes des orphelins,si les Arabes étaient à la hauteur;ni les Turcs,ni les Grecs qui viennent lavé leurs linges sale chez les Arabes sans cerveau ni courage,divisé pour mieux régner;les Arabes de l’époque c’est fini,ils ne restent plus rien,le feu engendre les cendres

    27
    31
    Thamourth
    26 janvier 2020 - 9 h 42 min

    Le hirak va nous sauver, sans aucun doute, de cette guerre qui se profile.

    49
    28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.