Tebboune désigne Karim Younes comme médiateur de la République

Tebb Karim Younes
Karim Younes. PPAgency

Par Mounir Serraï – Le président Abdelmadjid Tebboune ressuscite le poste de médiateur de la République, qui a existé sous le règne de l’ancien président Liamine Zeroual avant de disparaître à l’arrivée du président déchu Abdelaziz Bouteflika. En effet, le chef de l’Etat a nommé l’ancien coordonnateur de l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM) Karim Younes à ce poste. La présidence de la République précise que cette «nomination intervient suite à l’audience qu’a accordée le chef de l’Etat à Karim Younes».

Le médiateur de la République est généralement institué pour jouer le rôle de facilitateur entre le citoyen et l’administration. Ce poste existe dans plusieurs pays développés comme, par exemple, la France. Ainsi donc, si l’on se fie à la définition générale, Karim Younès aura donc à œuvrer à l’amélioration, par son action, des rapports et des relations entre les citoyens et l’administration. Il est censé ainsi incarner une autorité administrative indépendante ».

Sous l’ancien président Zeroual, le médiateur de la République était le défunt moudjahid Abdesselem Habbachi. La nouvelle mission de Karim Younès s’annonce difficile, surtout lorsque l’on sait les problèmes et les blocages bureaucratiques que connaît le pays.

M. S.

Comment (35)

    SaidZ
    18 février 2020 - 15 h 35 min

    Médiateur de la république: c’est pour les pays avancés quant à nous il nous en faut 40 millions de médiateurs car chaque algérien a au moins une affaire administrative bloquée, bâclée, détournée non traitée et ou à tort.

    7
    2
    Yacine
    18 février 2020 - 13 h 27 min

    … Tout le cinéma qu’il a fait , c’est donc pour ça ?
    Il s’est mis à dos tout le peuple pour un poste de médiateur qui ne servira à strictement à rien , sinon à justifier un salaire mirobolant , une résidence sécurisée et des avantages de toutes nature !
    Nous rappelons à ce … que le poste de médiateur a été créé en 1990 et occupé par le défunt Abdelmalek Habchi , un autre serviteur zélé, et qui a été supprimé par la suite , car il n’a servi à rien !

    7
    2
    Une carpette nommée Karim Younès !
    18 février 2020 - 10 h 50 min

    Bonjours chers compatriotes démocrates hirakiens !

    De mon côté, j’ai demandé à des militants hirakiens de Béjaia (Bougie) que je connais , que lors des prochaines marches dans cette ville où habite ce crapaud , cette carpette de Karim Younes, il faut le dénoncer, il faut lui confectionner des pancartes spécifiques à cet hypocrite du type FLN de 62. Il fait honte à ses parents moudjahed, …s’il en a vraiment . Paraît-il il serait fils de chahid ! En tout cas si c’est le cas, il n’est pas digne de son père ! Il ne faut donc pas hésiter à le lui dire, haut et fort, lors des prochaines marches …

    17
    7
      Anonyme
      18 février 2020 - 18 h 31 min

      Ecoute qu’il soit le fils de chahid ou de moujahid ou de harki ou fils de je sais on s en fou. Ce kgs es un traître epicitou..il se croit malin mais il paiera tout .. autre chose en 2020 et vous parlez de moujahid et de chahid…cette mascarade doit arrêter car tout les algériens sans exception ont fait la guerre d une façon ou une autre…donc cette discrimination est fini…personnellement je ne croit plus à moujahid et le khorti du fln qui a mis tout le pays à genoux…la comédie est terminé.

      9
      3
    Omar Khayyem
    18 février 2020 - 9 h 07 min

    L’ILLÉGITIMITÉ à toutes les strates de la pyramide du pouvoir… Une cascade de RETOUR D’ASCENSEUR entre COPAINS…c’est la SAGRADA CAMARIA…Nous le savons les RÈGLES sont bien ÉTABLIES…Ailleurs ils ont leurs DONS CORLEONES…chez NOUS aussi « les grands FRÈRES » (entendre le QUARTERON de kabranètes en TREILLIS et RANGERS) assurent PATERNITÉ,PÉRENNITÉ du NIDHAM et BIENVEILLANCE sur son RENOUVELLEMENT…PATHÉTIQUE et MISÉRABLE de SENSIBLERIE le CONCLAVE de ce dimanche sous le patronage de Si 8%…DES BAUDETS ON NE PEUT FAIRE DES CHEVAUX DE COURSE RACÉS…Igoulou NASS ZMEN
    “Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.”Abraham Lincoln (PÈRE de L’ABOLITION de L’ESCLAVAGISME…fait ratifier le XIIIe amendement de la Constitution des États-Unis, qui abolit l’esclavage il mit FIN à la guerre de sécession et préserva L’UNION des USA). Assassiné il ne termine pas son second mandat.
    Elmejd à nos CHOUHADAS (1ère H) au Peuple ALGÉRIEN SOUVERAIN

    9
    7
    Anonyme
    18 février 2020 - 8 h 17 min

    Médiateur vous dites…moi je dis un harki , menteur 🤥, preneur de couffins etc…

    14
    7
    Klaha Jaifa
    18 février 2020 - 3 h 00 min

    Rien que de voir sa gueule de faux jeton, donne envie de gérber, mais on en a marre de ces c… qui reviennent tout le temps comme des métastases, qu’il dégage cette espèce de parsite, il faut l’arrêter et le coffrer à El Harrach pour toujours, qu’on ne revoit plus sa gueule de

    20
    7
      Azul
      18 février 2020 - 9 h 25 min

      @ jifa
      on aimerait bien voir la tienne les Arabes vous ne savez plus sur quel pied danser.

      9
      8
    Sniper
    18 février 2020 - 0 h 09 min

    Va-t-il intervenir pour arbitrer entre son ami et protégé Akli Remini, le Beni Ouioui de Tifra (qui rêve du poste de PDG de Sonatrach) et ses voisins dans le litige qui les oppose à Baba Hassen? N’est-ce pas le rôle dévolu au médiateur de la république, autrement dit le chef du bureau des réclamations?
    Tebboune aurait-il trouvé chez Karim la bague de Sidna Souleyman? Les problèmes des Algériens seront donc vite réglés avec ce Titan, cet Hercule des temps modernes. Non content d’avoir formé un gouvernement pléthorique, Tebboune se met à nommer d’autres fonctionnaires (Charfi et Younes) pour les faire revenir à la mangeoire. Et il veut nous convaincre que nous traversons une période difficile. Pour le peuple, c’est vrai, mais pas pour eux.

    10
    7
    Anonyme
    17 février 2020 - 21 h 15 min

    Comme souvent dans tous les commentaires, suivant de quel côté de la fourchette on se trouve cette nomination sera vécu comme une bonne idée avec un type forcément bien. ..Et c est souvent le type de raisonnement des leaders autoproclames du Hirak, un ramassis de laicards islamophobes racistes et francophiles basé en France ( comme Said Saadi dont on se demande avec quel argent il vit en France. …merci Tewfiq)

    Pauvre Algerie…

    1
    32
      Anonyme
      18 février 2020 - 1 h 06 min

      Pauvre Algérie ?? L’Algérie na jamais été aussi bien depuis qu’on a décidé de rompre avec ton système. On a pas réussi encore à vous chasser mais 95% des algériens ont montré qu’ils ne voulaient plus de vous. Tout le reste n’est qu’une question de temps

      17
      7
      Anonyme
      18 février 2020 - 7 h 41 min

      @ anonyme _nos probleme sont algero algeriens , les francais comme vous degagez svp

      1
      18
        Anonyme
        18 février 2020 - 9 h 28 min

        @Anonyme 7h41 ah!! Je suis devenu français!! Tu dois avoir le bras long pour arriver à me faire attribuer la nationalité française!! et sans même que je la demande!! Tu es très fort!!

        15
        7
    Anonyme
    17 février 2020 - 20 h 43 min

    Et ça continue avec le recyclage des pourris de l’Issaba!! Continues comme ça si Tebboune, plus dure sera la chute…

    22
    10
    chaoui40
    17 février 2020 - 19 h 59 min

    En France, le rôle du Médiateur de la République est d’aider les particuliers à régler tout conflit qui les oppose à l’administration. Il ne peut être saisi que si elle n’a pas fonctionné conformément à sa mission de service public (définition prise sur Internet !) …
    Ce médiateur est assisté par une foule de juristes et para-juristes locaux (dans chaque ville préfecture en général). Le service est gratuit, mais les délais sont très longs ! Imaginez maintenant le travail qui les attend dans un pays comme le nôtre, où nous sommes à des années lumière de la France !

    13
    9
    Yacine
    17 février 2020 - 19 h 45 min

    Il est de retour celui par qui le pouvoir a voulu casser le hirak par une fausse commission de dialogue qui installé une fausse commission indépendante des élections, qui a validé une fausse élection qui a intronisé un faux président de la république ! Voilà où nous en sommes après une année de lutte populaire !
    Il est de retour le kabyle de service qui sera remercié pour services rendus ! A sa place , je me cacherai tellement il écœure tout le monde autour de lui !

    16
    9
    TNT
    17 février 2020 - 19 h 41 min

    Le reptile Younes à décrocher un poste pour pomper l’argent du contribuable Algérien, c’est la république des copains corrompus

    17
    8
      Klaha Jaifa
      18 février 2020 - 3 h 12 min

      Plutôt l’argent de la manne pétrolière, l’argent du contiribuable est quasi inéxistant en DZland, ou alors il est fourré dans des centaines de milliers, voire de milliers de matelas puisque presque personne ne paye d’impôts.

      5
      8
    Anonyme
    17 février 2020 - 19 h 19 min

    Recyclage…recyclage…il n y a pas d autres hommes en Algérie ou ont ils peur qu ils ne leur soient pas autant soumis que ces gus ??

    15
    9
    Belveder
    17 février 2020 - 18 h 35 min

    PREMIER GROS Dossier….. le PNC AIR ALGERIE en greve surprise pour réclamer les augmentations de salaires (il parait qu ils sont mal payé) et dénnoncé je cite «  » »LA POLITIQUE dE RECRUTEMENT DE COMPLAISANCE AU SEIN DE l ETP » » » un comble …..Je Vous invite a visionner les vidéos des citoyens a l Aéroport d Alger Ce Jour

    10
    9
    lhadi
    17 février 2020 - 17 h 42 min

    Conscient de l’ampleur du malaise, je plaide pour une profonde rénovation du système devenu à mon sens aussi inadapté aux réalités qu’aux attentes de nos concitoyens.

    Le président de la république se doit d’engager une réflexion d’ensemble à ce sujet avec les représentants de l’opposition, les partenaires sociaux, les acteurs de la vie associative, les personnalités les plus qualifiées du monde universitaire.

    Au terme de cette longue période d’échanges et de consultations, il aura, sans aucun doute, la conviction que tout doit être mis en oeuvre afin de permettre aux algériens de mieux exercer leurs droits et leurs devoirs de de citoyens.

    Un trop grand nombre d’entre eux se sentent tenus à l’écart public, éloignés d’un vie politique qui ne les concernait plus et à laquelle ils aspirent à se voir davantage associés. Les femmes, en particulier, qui doivent bénéficier dorénavant d’un accès plus facile aux responsabilités locales et nationales. Une reforme doit être adoptée en ce sens. Il est aussi vital que les jeunes occupent eux-mêmes une plus grande place dans notre vie politique, tant celle-ci me parait inadaptée aux mutation profondes de la société algérienne.

    Cet effort de renouvellement exige d’établir plus de transparence et de proximité dans les relations entre l’Etat et le citoyen. Je considère la décentralisation comme une des priorités de l’action publique. La prise de décision ne doit plus venir que d’en haut.

    Le temps est venu d’assurer une meilleure répartition des responsabilités, d’opérer des transferts plus importants de moyens et de compétences au bénéfice des collectivités territoriales, bref d’instaurer une véritable démocratie locale.

    De tous coté, s’exprime un besoin croissant d’autonomie, de liberté, d’initiative et d’engagements individuels que les pouvoirs publics n’ont pas suffisamment pris en compte et qui doit conduire, là encore à une révision profonde de nos modes de fonctionnement.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    2
    25
      Yacine
      17 février 2020 - 21 h 30 min

      @l’hadi , les Algériens n’attendent rien de Tebboune, car ils n’auront rien . Un président illégitime ne peut pas s’occuper du peuple qui ne l’a pas élu . Tebboune se retrouve là par un concours de circonstances surprenant, plus pour réinstaller le système en difficulté que pour une quelconque mission au service du pays !
      Comme ses parrains , il n’en a ni la stature , ni la compétence, encore moins la légitimité !

      17
      9
      Omar Khayyem
      18 février 2020 - 9 h 55 min

      ya si El-Hadi 3lech metbarkanech metbegbig dialek VOUS faites comme si nous étions dans une situation étincelante de NORMALITÉ…alors que nous avions eu droit à une fausse commission de dialogue fausse commission indépendante des élections fausse élection qui a intronisé un faux président…ILLÉGITIME def Politique: Qualifie un président et son gouvernement qui n’émane pas de la VOLONTÉ PLEINE ET ENTIÈRE DU PEUPLE SOUVERAIN !!!

      3
      7
    Djemel
    17 février 2020 - 17 h 41 min

    Encore une façon de faire complexe et inefficace. La relation entre l’individu et les établissements doit être régie par des règles de jeu claires, applicables, évolutives, et disponibles à tous. La justice vieille au respect de ces règles par les établissements et par les citoyens.

    4
    13
    Mounir Sari
    17 février 2020 - 17 h 06 min

    Je suis très gêné que c’est un Kabyle qui occupe ce poste qui n’a ni tête ni queue juste pour service rendu à un président illégitime!!!

    14
    16
      Djemel
      17 février 2020 - 21 h 53 min

      Cette distinction régionaliste ne correspondent pas au vécu des algériennes et algériens. D’ailleurs, la présence de nombreux haut fonctionnaires et de politiques originaires de la Kabylie n’a pas consolidé l’éthique et la déontologie dans la gestion des affaires de l’Algérie!!! Pour le bien de l’Algérie, il faut regarder les choses avec moins de subjectivisme et régionalisme.

      8
      15
    Un bon choix !
    17 février 2020 - 17 h 03 min

    Bravo, un excellent choix, un vrai Patriote, amoureux de son pays ! J’achète !

    1
    28
      Anonyme
      17 février 2020 - 20 h 41 min

      J’achète? Tu fais plutôt partie de la race qu’on achète, et pas cher en plus…

      19
      9
    La Blague du siecle
    17 février 2020 - 16 h 32 min

    « … Le médiateur de la République est généralement institué pour jouer le rôle de facilitateur entre le citoyen et l’administration… »

    Je pense l’avoir deja ecrit ici … Tandis que dans le monde Arabo-Musulman, on appele tout le monde gouvernemental « les maitres », dans le monde francophile « des fonctionnaires », aux usa, on les appele « Public Servants » c.a.d. les serviteurs publiques/du publique.. Ces qualificatifs proviennent de la culture du pays et capte’s dans les Statuts, c.a.d. dans les Lois. Les Lois, se sont les representants des LOCALITE’S d’a travers le pays, elus et decide’s localement, qui les redigent – certainnement pas des indus parachute’s ou disigne’s a distance.
    Enfin, bref, il n’y a rien a negotier… le Peuples et les Populations, ont une Instance morte, qui n’est pas suppose’es faire du chahu… mais donner des Ordres, ni plus ni moins – NON-NEGOTIABLES. Et les ordres sont sans ombiguite’ aucune: Tnahaw Gaah ! Deguagez toutes !

    11
    10
    Green
    17 février 2020 - 16 h 15 min

    Recyclage a go go .green peace vous felicitera surement.

    16
    11
    Nora l'aveugle
    17 février 2020 - 15 h 37 min

    Prenez votre retraite yal issabates !!! Vous etes tous trop vieux pour penser et vous ne savez pas quand vous allez mourir. Prenez vos retraites yal issabates !!!

    12
    9
    Felfel Har
    17 février 2020 - 15 h 34 min

    Voilà ce qui arrive quand la république des copains renvoit l’ascenseur aux coquins, cad ceux qui ont mouillé la chemise pour lui permettre de se tirer d’affaires et de se remettre en selle. A défaut du poste que refuse de lâcher Goudjil, Tebboune crée un poste/une fonction qui n’existe nulle part ailleurs sauf en république bananière algérienne pour service rendu. D’abord Belhimer, puis lui! Ils sont promus à un bel avenir ceux qui ont trompé le peuple en lui faisant croire qu’ils parlaient en son nom et qu’ils défendaient avec acharnement ses intérêts.
    Dès le départ, on sentait que ce qui animait K. Younès, ce n’était pas le désir de faire avancer les légitimes revendications du peuple, mais bien de servir la Issaba dans l’espoir de revenir au devant de la scène et occuper un poste aussi protocolaire qu’inutile. C’est chose faite!
    Qu’en pensent les habitants de Tinebdar (village natal de ma mère, Allah yarhamha), de Sidi-Aich et de la Vallée de la Soummam? Ont-ils été sacrifiés pour servir de tremplin à cette honteuse promotion?

    16
    11
    Mounir Sari
    17 février 2020 - 15 h 18 min

    On est sauvé.Ce n’est pas cet opportuniste auparavant avec son instance de dialogue qui a soutenu bec et ongles qu’il n’y aura ni dialogue, ni élection avant que toutes les revendications du hirak ne soient satisfaites.A cause de lui on a un président illégitime et aucune revendication du hirak n’est satisfaite.Pour ma part je lui dis dégage!!!!

    27
    15
    Lghoul
    17 février 2020 - 15 h 17 min

    Et le suivant ? C’est dommage quun tel l’hadi n’a pas encore eu d’offre d’emploi ou plutot de service avec une nouvelle description: « Le peintre des beaux paysages fictifs ».
    Mais comme « Le médiateur de la République est généralement institué pour jouer le rôle de facilitateur entre le citoyen et l’administration. » – Que ce karim rende alors visite aux Hirakistes le 22 février a la grande poste alors ! Chiche !

    25
    14
    Vérité
    17 février 2020 - 14 h 59 min

    On l’attendait cette nomination,chez les crocodiles rien n’est gratuit tout braconnage doit etre récompensé,voila maintenant c’est beaucoup plus claire que Mr Younes est un opportuniste crocodile de la première catégorie,bientot le reste de ce monde vont nous baptisé la république des Vieillards

    22
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.