Driss Al-Djazaïri inhumé en France en présence de représentants officiels algériens

Driss Al-Djazaïri
Le défunt Driss Al-Djazaïri. D. R.

L’ancien diplomate algérien Driss Al-Djazaïri a été inhumé ce samedi à Annecy, dans le sud-est de la France où il résidait. Ont pris part aux obsèques l’ambassadeur d’Algérie à Paris, Salah Lebdioui, l’ambassadeur d’Algérie à l’Office des Nations unies à Genève, Rachid Belbaki, et le consul d’Algérie à Grenoble, Ferhat Chebab.

Driss Al-Djazaïri est décédé jeudi dernier à l’âge de 84 ans. Il a occupé plusieurs hautes fonctions diplomatiques au sein de nombreuses institutions internationales, après avoir dignement représenté l’Algérie à Washington et à Genève.

De son vivant, il appelait à s’inspirer de la vision, de la pensée et de l’héritage de l’Emir Abdelkader «pour le monde actuel, marqué par des conflits et des tensions entre les religions». Directeur exécutif du Centre de Genève pour la promotion des droits de l’Homme et du dialogue international, il insistait sur le fait que les valeurs de respect, de tolérance et d’humanisme prônées par l’Emir Abdelkader, dont il est le descendant, «sont toujours d’actualité, aujourd’hui plus que jamais».

«L’humanité qui s’enfonce dans la violence, la haine et l’extrémisme devrait prendre modèle sur l’Emir Abdelkader, le messager de paix et de fraternité, en suivant les valeurs prônées dans son livre Al-Mawâqif (attitudes)», avait-il souligné dans une conférence qu’il avait animée à l’université d’Oxford, en Grande-Bretagne. «C’est une bonne chose que la voix de l’Algérie soit entendue pour la première fois dans cette institution», avait-il dit, en soulignant que cela aiderait à «mieux faire connaître ce riche patrimoine que nous avons en Algérie et avec lequel nous pouvons contribuer à la paix dans le monde».

N. D.

Comment (53)

    Abela Yazid
    14 avril 2020 - 18 h 25 min

    Paix a son ame; Le défunt fut un homme d une grande culture parlant 4 ou 5 langues couramment..dont l anglais qui reste sa langue maternelle. On peut pas demander a se faire enterrer fi Dzair aux frais de l Etat quand on on a vécu 80% de sa vie en Europe, en Angleterre et aux USA. Homme de grande culture mais..mais l Algérie le lui a bien rendu avec beaucoup beaucoup d avantages et de nominations ; Qu a t il fait pour les algériens aux USA en tant que diplomate? Qu a t il fait pour que l Algérie exporte aux USA au lieu de tout importer?…Chaque responsable , ministre, ambassadeur, chef de gouvernement doit présenter son bilan. Pour se faire enterrer fi dzair il y a une soution: vivre et vieillir en Algérie..parmi le peuple.

    djamel
    4 mars 2020 - 9 h 03 min

    la mere patrie la France!!!

    Djaffar
    2 mars 2020 - 23 h 32 min

    Avant de mourir de quelque jours Ben Bella avait déclaré su Jeune Afrique qu’il était Marocain et Idrisse se fait enterrer en France, ils voulaient nous narguer ou quoi ?
    Allah yarham nos chouhada qui n’ont pas vu leurs sales gueules ils doivent être heureux rien que pour ça !

    Samir
    2 mars 2020 - 17 h 52 min

    Ils vivent à l’étranger, ils mangent à l’étranger, ils meurent à l’étranger mais leur caisses sont remplies depuis l’Algérie. Et ils décident sur nos têtes. Leurs chansons l’humanisme la tolérance et fais moi place chez toi. Ce qui me dégoute est le fait que certains ignares sur ce site viennent nous faire la morale que ses gens la sont parfaits et bons. Si tu occupes une position au gouvernement tu ne dois pas seulement vivre en Algérie mais tu dois aussi être dans la rue et dans les quartiers et villages à la rencontre de tes administrés. Si tu veux vivre à l’étranger tu es libre de le faire mais dès que tu aspire à prendre une position ou si tu es nommer pour elle tu dois retourner vivre au bled.
    Je me rappelles des commentaires ou des gens vociférer des insultes à l’égard de simples algériens immigrés rien que parce que ils vivent ailleurs. Mais lorsque c’est les leurs ces gens gens qui insultent ne soufflent même pas un mot. L’Algérie n’a pas de crise économique ni politique ni autre chose. Elle a une crise morale et en perte de repères et de valeurs. Un voleur n’est pas un voleur un menteur n’est pas un menteur un traître n’est pas un traître. …

    Inisi
    2 mars 2020 - 15 h 13 min

    Espérant que les restes du corps de ce personnage qui a occupé plusieurs fonctions diplomatiques pour le compte de l’ALGERIE et qui se fait appeler / qualifié de « El Djazairi » (l’Algérien), ne seront pas transférés vers le cimetière « El Alia » à Alger, le panthéon ou mythe fondateur de la « Nation algérienne », version FLN post indépendance, bien malgré sa dernière volonté, d’être enterré en France son pays … comme l’ont été les restes de son ancêtre Abdelkader Ben Muhyuddine, dit Emir Abdelkader, contre son souhait d’être inhumé à Damas, son pays … à côté du tombeau d’Ibn Arabi, son maître spirituel d’obédience religieuse soufie.

    Pour rappel, Abdelkader meurt à Damas le 26 mai 1883. Il était enterré, comme il l’avait voulu de son vivant, près du tombeau d’Ibn Arabi, à Damas.

    Mais en 1965 sur ordre de Mohamed Boukherrouba (Boumediene), qui venait de renverser Ahmed Benbella un certain 19 juin de la même année, sa smala a pu identifier le tombeau d’Abdelkader à Damas en Syrie. C’est dire que le slogan « Al ṭaṣḥiḥ al ttawri (correctif révolutionnaire) » ainsi que ceux qui allaient suivre de 1965-1978, n’étaient pas des coquilles vides, chez Boukherrouba. En Juillet 1966, soit une année après, on voit, Boukherrouba, him self, dans une vidéo qui circule sur « Youtube », démagogie oblige, participer au port du cercueil avec trois autres officiels pour son enterrement au carrés des martyrs au cimetière « El Alia » à Alger, après avoir exhumé les cendre du défunt. Pour faire oublier son coup d’état, il lui a bien fallu un coup de ce type pour détourner et distraire les masses populaires. Il produira ce genre d’événement in fini durant son règne, long, de plus de 12 ans à la tête de l’état algérien.

    Le transfert de ces restes (cendres, puisqu’il était incinéré par la France officielle) a fait l’objet d’un film, intitulé Poussières de Juillet, réalisé en 1967 par Kateb Yacine et l’œil de lynx (M’hamed Issiakhem).

    À méditer quand on connait le fond de pensées de ces deux figures de la modernité artistique et littéraire algérienne.

    Un transfert qui reste très controversé, puisque Abdelkader a, de son vivant, clairement signifié et voulu être enterré à Damas, à côté de son maître soufi, Ibn Arabi.

    A titre de comparaison, Ait-Ahmed a choisi d’être inhumé chez lui, en Kabylie (Tizi-Ouzou), à côté de son ancêtre, Mohand U Lhusin, dans sa terre natale, malgré un exil forcé de 59 ans (1966-2015) en suisse.

    Pour le mythe fondateur de la nation algérienne, un calque sémantique sur le jacobinisme français, encore un, bonne méditation.

    Inisi

    rachid Tazoulti
    2 mars 2020 - 1 h 45 min

    Que du dénigrement et des insultes …
    1) Il n’est pas le petit fils de l’Émir Abdelkader mais son arrière petit neveu.
    2) Il a toujours émis le vœu d’être enterré en Algérie, à Mascara et précisément à Sidi Kada Bel Mokhtar.
    3) Les insultes qui sont adressées à ce grand monsieur montrent à quel point l’inculture, l’ignorance et la stupidité habitent les esprits de quelques Algériens.

      Rabah
      2 mars 2020 - 9 h 41 min

      2) – Pourquoi alors il n’est pas enterré a Mascara malgré son « souhait » ? Incroyable mais vrai.

        @Rabah
        2 mars 2020 - 15 h 00 min

        Ses enfants.

        rachid Tazoulti
        2 mars 2020 - 22 h 51 min

        Parce que sa femme qui est française a tenu à ce qu’il soit enterré en France alros que ses enfants auraient voulu le faire enterré en Algérie. Ils ont adressé une lettre ouverte à Tebboune mais il a préféré envoyé des ambassadeurs.

      Arris
      2 mars 2020 - 12 h 22 min

      Vous ne prouvez rien du tout, malgré votre « grandiloquence » et votre arrogance crasses.
      Il faut dire pourquoi il n’a pas été enterré en Algérie malgré son vœu, sinon taisez-vous.
      Un des petits fils de l’Emir (Abderrazak) a fait mieux : se faire enterrer en Israël dans un kibboutz après avoir été un sioniste convaincu.
      J’ai visité une des maisons de l’Emir qu’il avait à Damas, j’ai du respect pour lui et pour ce qu’il a fait pour protéger les chrétiens syriens. L’état algérien ne finance pas les travaux de cette maison qui est en très mauvais état. Elle sert comme hospice pour les personnes âgées.
      Mais la famille de l’émir n’a pas été la seule à à se comporter ainsi (se faire enterrer à l’étranger) si cela peut vous consoler et tempérer vos insultes : la famille de Cheikh Al Haddad aussi (sauf son petit fils Mahdi qui, après une carrière entière dans l’administration française, s’est fait enterré en Algérie et je ne suis même pas sur qu’il ait eu un jour la nationalité algérienne).

    Anonimaoui
    1 mars 2020 - 17 h 44 min

    Finalement ce bonhomme ne connaissait de l’Algérie que l’argent et les avantages grandioses dont il a bénéficié lui et ses proches juste par sa filiation à l’émir Abdelkader. Si l’homme ne peut pas choisir son lieux de naissance, il peut par contre de son vivant prévoir sa terre d’inhumation. Donc ce Driss pas Djazairi avait fait son choix.

    Arris
    1 mars 2020 - 17 h 38 min

    Driis El Jazairi a été enterré ailleurs qu’en Algérie (en France) mais il a fait « moins bien » qu’un de ses illustres parents, Abderrazak ABDELKADER.
    L’arrière-petit-fils de l’Emir Abdelkader, Abderrazak Abdelkader, a pris fait et cause pour le sionisme et est enterré dans un cimetière d’un kibboutz en Israël…
    Un descendant de l’Emir sera, peut-être, enterré en Algérie un jour, on ne sait jamais !

    L’Algérie possède de nombreux et illustres « patriotes » : Bachagha Boualem, Bachagha Bouaziz Bengana-(coupeur d’oreilles), … et les très nombreux harkis (une partie d’entre-eux sont restés en Algérie et on prospéré).
    Certains ont brillé depuis 1962 et d’autres attendent le moment pour briller …

    Anonyme
    1 mars 2020 - 17 h 29 min

    Nous avons une élite bien lamentable. Ils ont l’esprit colonisé et veulent nous représenter. Se faire enterrer en France, fauteuse de la colonisation, en étant de dit descendant de l’Émir Abdelkader c’est juste un machin qui a le goût d’un foutage de gueule particulier. Pas grave, ils seront oubliés, la nouvelle génération d’algériens sera totalement libérée mentalement. Pour les francophiles (et non francophones), la fin proche arrive.

    Anonyme
    1 mars 2020 - 17 h 21 min

    Pourquoi ne se fait-il pas enterrer en Algérie … ? C’est pas bizarre pour un ancien diplomate ?

    Anonyme
    1 mars 2020 - 16 h 13 min

    Sur sa pierre tombale en territoire de la douce France; cher pays de son enfance on devrait inscrire l’épitaphe suivante  » Ci-git Driss El Firanci, le mortellement patriote Algérien ».

    Modeste
    1 mars 2020 - 14 h 12 min

    Je me demande pourquoi n’a pas choisi d’être inhumé parmi les siens dans sa région d’origine, certes je le comprends pour ne pas être enterré au cimetière Alia où sont enterrés de nombreux faux Moudjahid, il est aux mains du plus grand le plus puissant, et on lui demande Allah yarahmou

    enterrement en france????
    1 mars 2020 - 13 h 54 min

    moi ce qui m’intrigue, c’est qui a décidé que l’un des centaines de petit fils de émir abdelkader soit enterré en france et d’une manière médiatique? est ce sa femme française suite à une pression de l’Etat français pour humilier encore l’algérie? alors pourquoi in parle de lui? qu’on le laisse se faire enterrer d’une manière incognito puisqu’il a dénigré son propre pays. roger hanin n’a pas oser faire un tel geste inamicale encvers le peuple algérien. de là à dire que émir abdelkader est un traitre, et beaucoup de marocain s’y mettent pour effacer leur trahison abjecte pour voler les terres algériennes à l’est du fleuve moulouya (oujda, figuieg, le village de cheikh bouamama dont la tombe est sciemment à l’abandon, etc.), sachez que émir abdelkader était forcé de se rendre après que la france AIT MASSACRE toute sa smala (ça c’est un crime de guerre qu’il ne faut pas oublier pour les futures poursuites contre la france devant les tribunaux internationaux pour crimes contre l’humanité et ça va se faire tôt ou tard) pour le priver de logistique (armes, nourrritures, vêtements, médicaments, chevaux etc.) qui lui permettait de continuer les combats.

    mais quand émir abdelkader est allé voir son ennemi le roi du maroc pour lui demander de l’aide juste logistique puisque les guerriers algériens n’attendait qu’une aide matérielle, le marocain l’a chassé du maroc et a failli l’arrêter pour le remettre à la france si toutefois avaient suffisamment d’hommes pour arrêter un guerrier algérien. VOILA POURQUOI EMIR ABDELKADER S’EST RENDU ET AVAIT DEMANDE A LA FRANCE DE SE COMPORTER DIGNEMENT AVEC LES ALGERIENS CE QUE LA FRANCE NE L’A JAMAIS FAIT ET ILS L’ONT MËME TRAHI. LA FRANCE C’EST COMME LE MAROC ILS n’ONT AUCUNE PAROLE ET DE STRAITRES: on l’a vu durant la seconde guerre mondiale et les juifs le savent et on me l’a dit. ils font beaucoup plus confiance aux algériens qu’aux français. ils savent qu’un autre vichy va arriver.

    Le Traité de la Tafna
    1 mars 2020 - 12 h 43 min

    « Entre le lieutenant général Bugeaud, commandant les troupes françaises dans la province d’Oran, et l’émir Abd-el-Kader, a été convenu le traité suivant :

    Article 1 : L’Émir Abd el Kader reconnaît la souveraineté de la France en Afrique.
    Article 2 : La France se réserve, dans la province d’Oran, Mostaganem, Mazagran, et leurs territoires, Oran, Arzew, et un territoire limité comme suit : à l’Est par la rivière Macta, et les marais dont elle sort ; au Sud, par une ligne partant des marais précités, passant par les rives sud du lac, et se prolongeant jusqu’à l’oued Maleh dans la direction de Sidi Saïd ; et de cette rivière jusqu’à la mer, appartiendra aux Français. Dans la province d’Alger, Alger, le sahel, la plaine de la Mitidja – limitée à l’Est par l’oued Khuddra (chez les Aïth Aïcha), en aval ; au Sud par la crête de la première chaîne du petit Atlas blidéen, jusqu’à la Chiffa jusqu’au saillant de Mazafran, et de là par une ligne directe jusqu’à la mer, y compris Koléa et son territoire – seront français.
    Article 3 : L’Émir aura l’administration de la province d’Oran, de celle du Tittery, et de cette partie de la province d’Alger qui n’est pas comprise, à l’Est, à l’intérieur des limites indiquées par l’article 2. Il ne pourra pénétrer dans aucune autre partie de la régence.
    Article 4 : L’Émir n’aura aucune autorité sur les Musulmans qui désirent résider sur le territoire réservé à la France ; mais ceux-ci seront libres d’aller résider sur le territoire sous l’administration de l’Émir ; de la même façon, les habitants vivant sous l’administration de l’Émir pourront s’établir sur le territoire français.
    Article 5 : Les Arabes habitant sur le territoire français jouiront du libre exercice de leur religion. Ils pourront construire des mosquées, et accomplir leurs devoirs religieux en tous points, sous l’autorité de leurs chefs spirituels.
    Article 6 : L’Émir livrera à l’armée française 30 000 mesures de blés, 30 000 mesures d’orge et 5 000 bœufs.
    Article 7 : L’Émir aura la faculté d’acheter en France, la poudre, le soufre, et les armes qu’il demandera.
    Article 8 : Les kouloughlis désirant rester à Tlemcen, ou ailleurs, y auront la libre possession de leurs propriétés, et seront traités comme des citoyens. Ceux qui désirent se retirer dans le territoire français, pourront vendre ou louer librement leurs propriétés.
    Article 9 : La France cède à l’Émir, Rachgoun, Tlemcen, sa citadelle, et tous les canons qui s’y trouvaient primitivement. L’Émir s’engage à convoyer jusqu’à Oran tous les bagages, aussi bien que les munitions de guerre, appartenant à la garnison de Tlemcen.
    Article 10 : Le commerce sera libre entre les Arabes et les Français. Ils pourront réciproquement aller s’établir sur chacun de leurs territoires.
    Article 11 : Les Français seront respectés parmi les Arabes, comme les Arabes parmi les Français. Les fermes et les propriétés que les Français ont acquises, ou pourront acquérir, sur le territoire arabe, leur seront garanties : ils en jouiront librement, et l’Émir s’engage à les indemniser pour tous les dommages que les Arabes pourront leur causer.
    Article 12 : Les criminels, sur les deux territoires, seront réciproquement livrés.
    Article 13 : L’Émir s’engage à ne remettre aucun point de la côte à aucune puissance étrangère, quelle qu’elle soit, sans l’autorisation de la France.
    Article 14 : Le commerce de la Régence ne passera que par les ports français.
    Article 15 : La France maintiendra des agents auprès de l’Émir, et dans les villes sous sa juridiction, pour servir d’intermédiaires aux sujets français, dans tous les différends commerciaux qu’ils pourront avoir avec les Arabes. L’Émir jouira de la même faculté dans les villes et ports français.

    Tafna, le 30 mai 1837

    Le lieutenant général commandant la province d’Oran, Bugeaud , cachet et signature
    L’Emir Abdelkader cachet et signature

    Lghoul
    1 mars 2020 - 9 h 07 min

    Je finirai par cette information pour ceux qui ne savent pas encore. En 1994, la grande loge manonnique de france a rendu hommage a l’Emir Abdelkader en creant sa loge personelle au numero 1176. Driss est l’un des peitits fils de l’Emir. Ne voyez vous pas le denominateur commun ? Le meme chemin mene par exemple a chakib khelil et bouchouareb, le fils de bachagha. Et un bachagha est un titre de noblesse pour ceux qui sont CONTRE l’independance de l’Algerie. Quelqu’un a rappelle que Roger Hanin pourtant tres celebre, un juifs algerien a prefere se faire enterrer en Algerie sa terre natale. Alors ce monsieur doit tout simplement ajouter sur sa tombe: Driss El Faranci « Pour services rendus a la france ». Chers compatriotes, cette lignee des petits enfants de la france est toujours au pouvoir. Taper simplement sur Google « Loge maconique l’Emir Abdelkader » et vous aurez une bonne surprise.

    OUVALALGERIE
    1 mars 2020 - 8 h 39 min

    Il aurait dû dire aussi que les peuples opprimés et colonisés devraient prendre exemple sur Emir Abdelkader , se rendre à l’oppresseur , capituler devant le colonisateur pour ensuite aller finir ses jours en Syrie après avoir été bardé de médailles par le colonisateur. Les vrais hommes libres , simples ouvriers pourtant vivant en France, en Belgique meme retraités depuis plus de 60 ans, ayant des petits enfants en Europe, ont décidé d’être inhumés dans la terre de leurs ancêtres. Mais il s’avère que quand on reconnaît pas la terre des ancêtres, on ne reconnaît rien de son pays sauf l’odeur de son argent.

    Mounir Sari
    1 mars 2020 - 7 h 46 min

    C’est très étonnant qu’il n’a pas choisi el alia comme dernière demeure.Le seul qui a refusé d’être enterré à el alia est feu hocine ait Ahmed car si vous voulez connaître tous les responsables qui sont la cause des malheurs des Algériens il faut se rendre au cimetière d’el alia.

    RAYES AL BAHRIYA
    1 mars 2020 - 7 h 06 min

    L ALGERIE OFFICIELLEMENT TRAHIE DU TRAITE DE TAFNA SIGNANT ABDICATION DE L EMIR
    AU MUR ET LE GENERAL FRANCAIS .
    AUJOURD HUI SON ARRIERE PETIT FILS CONTINUE CE QUE SON AIEUL AVAIT FAIT . SOIT DE SE
    FAIRE ENTERRER DANS CETTE FRANCE POUR LAQUELLE ILS AVAIENT DONNER L ALGERIE EN 1837.
    PIRE LES OFFICIEUX HIZB FRANCA ETAIENT AU RDV…
    AUJOURD HUI LE PEUPLE ALGERIEN ASSISTE L ENTERREMENT DE SON INDEPENDANCE CHEREMENT ACQUISE PAR 7 ANNEES DE LUTTES CONTRE LE PIRE DES COLONISATEURS.
    LA LEGION D HONNEUR RAPPORT GROS POUR LES OULED L EMIR ABD EL KADER…
    EL FAHEM YEFHEM

    Il a profité jusqu'au bout
    1 mars 2020 - 6 h 43 min

    Petit fils ou pas petit fils, je considère cet homme comme un ingrat voir un traître. Il a profité de sucer la mamelle de l’état jusqu’à sa dernière seconde de vie pour se faire enterrer en France. La honte, une tristesse profonde pour les autochtones Algériens, une ingratitude totale, cette homme mérite l’oubli et que l’on tourne la page. Malheureusement, ils sont nombreux a se faire enterrer en France se disant patriote, moudjahidines, hommes politiques de tout bords, .. Ils nettoyer ce merdier rapidement a coup de Karcher, on est envahit de moisissure, pourriture, cela prendra une dizaine d’années, patience que le combat continue.

    Algerien ou nass
    1 mars 2020 - 6 h 17 min

    Pour bouffer il était Algérien. Mais à sa mort il se fait enterrer chez Fafa et en + en présence officielle de l’Algérie. Quelle honte, quelle trahison Honte à ce système qui a honoré ce félon. Et vous osez nous donner des leçons de patriotisme. Partezzzzzzz.

    Le Berbère
    1 mars 2020 - 1 h 33 min

    Je considère ça comme un dénigrement jusqu’à la mort …Un officiel qui représente le pays et le peuple de son pays enterré dans un autre pays que sa mère partie..et le pire humiliation c’est que la dernière demeure (la tombe ) de ce officiel est en France, un pays ennemi depuis l’époque de Louis XV .
    Quand je regarde autour de moi , je vois clairement que la France à réussi à implantée ses collabos, harkis, naturalisés,anti culture algérienne, anti Algérie berbère, anti mémoire. Ce ambassadeur est le petit fils de père fondateur de l’Algérie moderne d’après les dires de nos khorotos de collabos d’intellectuels et de historiens . Entre un ex chef d’État qu’on se soigné dans un hôpital militaire français , et un ex chef des armée qui fais des réunions avec ce même président dans le même hôpital militaire français et ce petit fils de l’émir Abdelkader qui à consacré 16 longues années de lutte acharnée contre l’occupant barbare français , maintenant, j’ai l’ultime conviction qu’on est toujours sous occupation de fafa et de ses collabos de benguigui & Co et leurs gestionnaires de naturalisés.. Mon pauvre Algérie !

    Anonyme
    29 février 2020 - 21 h 37 min

    Ha ha ! L’enterrement de notre grand Driss sur le sol français est hautement patriotique et très symbolique ; c’est sa façon bien à lui, de coloniser post mortem et ad vitam eternum la France qui a colonisé l’Algérie durant 132 ans. Qui dit mieux ?

    Vroum Vroum 😤..
    29 février 2020 - 21 h 37 min

    Cet Homme est mort , il est entre les mains de Allah le Seul a lire dans les Coeurs . Je ne sais pas grand chose honnêtement de Mr Driss Al Djaziri , lui seul sait et Allah , pourquoi il a préféré être enterré en France . . Toute la Terre appartient à Allah et personne ne sait où il mourrera et où il sera enterré , c’est la volonté de tout un chacun . .Je préfère dire Allah y’a Rhmou , plutôt que le juger . Il est entre les « Mains » de Allah… Attention « Mains  » n’est qu’une métaphore et aucunement des Mains … Pour la Secte Wahabite , Allah à réellement des Mains …Mais c’est leur affaire . . Maintenant honnêtement presque tous les Intervenants sur cet article vivent en France , travaillent en France , on double Nationalité ou Nationalité Française , touchent le Chômage ou Allocations familiales , tous les avantages offert par la France à ces Habitants , le même droit qu’un Français de souche…et pourtant les avantages sont bien et ça critique la France !!.. je prends tout ce que j’ai besoin chez toi et après je te critique . Soyez honnêtes , ne jugez pas un Homme mort dont vous ne savez rien de lui , et en plus entre les « Mains  » de Allah seul après à le juger !… Et soyez honnêtement respectueux du Pays qui vous apporte tous les Biens et confort de vie , et dont vous avez fais le choix de Double nationalité ou naturalisé Français .!!.. Je manège chez toi et une fois dehors je te critique . . Donc ce Monsieur Driss Al Jazairi devait avoir une raison valable pour lui d’être enterré ou il veut !!.. Je connais un Proche dont sa Mère est enterré dans sa Propriété en Europe , et le jour de sa Mort préférera être enterré près de sa Mère aulieu de son Pays l’Algérie ou Pays de ces Origines !!.. Qui êtes vous pour Juger ce dont vous ne savez rien !!.. Moi je dis simplement Allah Y’arhmou , Il est entre les « Mains  » de Allah , donc je n’ai rien à dire et en plus je ne sais rien de cet Homme . C’est mon avis et Analyse personnel . . On mourrera tous ! Et chacun sera seul dans sa tombe , entre son Âme et Allah . . J’ai voulu être honnête , rien ne vaut d’être honnête ..

      Anonyme
      1 mars 2020 - 9 h 26 min

      Allah y rahmo ca suffisait vroum ..tu sais ?

      Anonyme
      1 mars 2020 - 10 h 50 min

      Il faut arrêter ton charabia vroum vroum….

        Vroum Vroum 😤..
        1 mars 2020 - 13 h 16 min

        Tu disais…Qu’est ce que tu manges à Midi ??

    Rachid
    29 février 2020 - 21 h 32 min

    Un coopérant qui rendait service a l’Algérie en contrepartie de monnaie sonnante et trébuchante comme son ami Chekib Khelil et tant d’autres une fois mort il est enterré dans le pays de son cœur, la nationalité algérienne n’ést qu’un bout de papier pour ces gens là.

    Anonyme
    29 février 2020 - 21 h 22 min

    Ma parole pour une innovation c’est une innovation magistrale ! D’habitude ils se soignent chez leur maman FaFa, et reviennent se faire enterrer au Bled. Allez au suivant ! Maintenant ils vont trouver que leur corps délicats ne saurait être enterré parmi nous autres indigènes d’Algérie et singer  » Driss El Franci » ! D’un côté c’est tant mieux pour nous que leurs vieux os atterrissent au Père Lachaise. Et dire que Roger Hanin  » El Djazari » a préféré être enterré en toute humilité chez nous au cimetière de Bologhine !

    Moh
    29 février 2020 - 21 h 21 min

    Il ne connaissait pas l’Algérie sauf son Trésor public où il n’ a jamais vécu.
    Il connaissait mieux la France et le Maroc, c’est un intime de Bouteflika.

    Zaatar
    29 février 2020 - 21 h 17 min

    Enterre en France…dans le carré des martyrs d’Annecy.

    Socrate
    29 février 2020 - 21 h 02 min

    S’ils condescendent à habiter l’Algérie, les dignitaires du régime se font transporter en jet privé en France au moindre petit bobo ! Alors autant habiter en France et profiter de tout ce qu’elle à offrir. Le « patriotisme », c’est pour distraire le bon peuple et lui faire oublier la dureté de la vie.

      Heidegger aliad Elephant Man
      1 mars 2020 - 8 h 30 min

      @Socrate version Sioniste
      « Autant habiter en France et PROFITER …. »
      Monsieur françafrique qui profite et pille qui assassine …TOTAL .. Libye Syrie ….Yémen……
      Ensuite, ces dirigeants Algériens paient leurs soins en France RIEN EST GRATUIT et si comme Mr Driss El Djazaïri ils y vivent ils paients DES IMPÔTS …. (droits de succession) !!!!!

    Chaoui Ou Zien
    29 février 2020 - 20 h 43 min

    Tout a ete deja dit sur cette personne. Son dernier geste ne fait que confirmer ces dires. Il semble que la bonne et belle terre de la Kahina et Yughurthen n’est pas digne d’accueillir son corps. Moi ambassadeur, je n’aurai pas assiste meme si ca me vaudrait mon “cushy job.” Par respect pour les morts, tel qu’il m’a ete enseigne par mes parents, je ne dirai pas plus.

    Lghoul
    29 février 2020 - 20 h 18 min

    Inhume en france ou le retour aux sources. Est ce qu’il y a quelqu’un qui s’est pose la question pourquoi pas en Algerie, son pays ? Ils se soignent en france, laissent leur argent en france et cerise sur le gateau, offrent les ressources de l’Algerie a ka france. Certains pourront jaser comme iks veulent, ils pourront jamais cacher la realite. On connait la lignee de cet homme qui n’a presque jamais vecu en Algerie.

      loklan
      29 février 2020 - 21 h 04 min

      Oui c’ est la première question qui vient en tête. Un officiel et diplomate représentant l’ Algérie inhumé en france…

    SACI
    29 février 2020 - 20 h 03 min

    « Driss Al-Djazaïri – inhumé en France – en présence de représentants officiels algériens… » (!?). POURQUOI ? Une HONTE QUE L’ARRIÈRE-PETIT-FILS DE NOTRE GRAND ÉMIR ABDELKADER AIT ÉTÉ ENTERRÉ EN PAYS ENNEMI : LA FRANCE !
    Une HONTE INDÉLIBILE…

    traité de la Tafna et bras d'honneur au pouvoir
    29 février 2020 - 19 h 56 min

    La statue de l’Emir Abdelkader …. et l’enterrement de Driss el Djarairi

    Même Idriss El Djazairi a fait un bras d’honneur au pouvoir algérien. Il a souhaité être enterré que chez Madame la France ! C’est fait. Bon c’est son problème, mais sa décision a dû faire grincer des dents le pouvoir de 62 dans sa globalité.Bien évidemment si cet ambassadeur qui a servi le pouvoir toute sa vie durant comme les Lakhdar Brahimi & Co , n’était qu’un simple citoyen émigré, ou celui qui a choisi l’exil pour une raison ou pour une autre, il aurait été tout a fait libre de décider de se faire enterrer là où il veut, et c’est son droit le plus absolu. Mais il oublie que le pouvoir algérien de 62 a fait de son oncle l’Emir Abdelkader le plus grand héros de tous les temps de toute la frise de l’histoire de l’Algérie. Alors pourquoi ne pas leur rendre l’ascenseur en se faisant enterré (au moins pour la forme quitte yaa sidi a réexporter sa sépulture plus tard) avec les honneurs dans le caveau familial ? Hein ! En principe, il ne devait pas faire cet affront au pouvoir algérien, combien même beaucoup d’algériens ne lui tiendront pas rancune car ils ne le connaissent pas vraiment, sauf les irréductibles pro-pouvoir. Il a gâché au pouvoir une occasion de faire une cérémonie grandiose à son honneur, de profiter pour glorifier l’islam pour la présenter comme la religion qui a sauvé le pays de tous les malheurs et les invasions, à repasser en boucle sa cérémonie d’enterrement, ce qui va boucher les trous des programmes télé etc… etc..

    Mais si on y réfléchi bien, c’est normal que Driss ait fait ce choix, car comme son parent l’Emir Abdelkader, lui aussi il veut rester l’ami de la France ! Toute la France profonde et officielle le dit, l’avoue et reconnaît l’Emir comme l’ami de la France ! Ceux qui ont lu ou liront le traité de la Tafna signé avec le général Bugeaud en mai 1837 comprendront tout et ils vont tomber à la renverse de découvrir son contenu.

    Ce que nos écoliers, lycéens, universitaires, citoyens algériens ne savent pas (on ne leur pas appris) c’est que ce traité de la Tafna reconnaît la souveraineté impériale française sur tout le territoire algérien, sauf une région de Mascara (la tribu de l’Emir) où la France lui a permis d’exercer des pouvoirs religieux, politiques et économiques mais uniquement dans ce mouchoir de poche. Il a signé le traité de la honte et de la trahison alors que les forces impériales françaises venaient quand même de subir quelques pertes et quelques revers militaires. Mais avec çà le pouvoir algérien de 62 l’a érigé quand même en seul grand héros de l’histoire coloniale algérienne (et même seul grand héros de toute l’histoire de l’Algérie), seul grand héros officiel de la révolte contre le colonialisme, tout en phagocytant tous les autres vrais grands héros de notre histoire et notamment ceux de la guerre de libération de 54 -62.

    NB : Bon , l’Emir a certes combattu contre la France, mais cherchez bien sur Google un exemplaire du traité de la Tafna et lisez bien les intitulés qu’il contient ! Vous serez étonné, vous allez tomber sur le cul !

      loklan
      29 février 2020 - 21 h 16 min

      Il aurait donc choisi de se faire enterrer en france pour faire grincer des dents le pouvoir Algérien c’ est ça ? Depuis quand l’ Algérie c’ est le pouvoir Algérien et depuis quand le pouvoir Algérien représente l’ Algérie ? Cet Etat n’ a jamais été la patrie et le pouvoir Algérien n’ a jamais été l’ Algérie, c’ est un parasite indécrottable honnis et détesté des Algériens fhel. Donc vraiment si on se fait enterrer ailleurs que dans son pays pour faire grincer des dents le pouvoir, c’ est faire preuve d’ une absurdité incroyable. Il aurait mieux fallu qu’ il écrivent un bazooka à titre posthume destiné à cet junte militaro- voyou crasseuse que de se faire enterrer ailleurs. Ce qu’ il y a de plus dramatique, c’ est que même les morts fuient le pays.

        le sens du bras d'honneur
        1 mars 2020 - 11 h 53 min

        @Loklan 29 février 2020 – 21 h 16 min , non ce n’est pas pour f aire grincer des dents les pouvoir, il leur a fait rater une occasion au pouvoir de glorifier encore une fois leur idole, leur héros national qu’il ont choisi en détriment de plusieurs autres que le pouvoir a tu (comme La Kahina dans les aurès, Cheikh El Mokrani en Kabylie, les Ben M’hidi, Amirouche, Abane etc.. etc…) Pour le pouvoir de 62 le plus grand héros de la révolution algérienne contre le colonialisme reste l’Emir Abdelkader et lui seul ! Donc son choix de se faire enterrer chez fafa, çà les a empêché de faire leur propagande médiatique encore une fois pour le glorifier par le neveu interposé ! Voilà tout ! c’est çà la signification de e qu’on appelle « le bras d’honneur » !

      chaoui40
      1 mars 2020 - 7 h 43 min

      La véritable lutte nationale d’indépendance contre la France a commencé le 1 novembre 1954. Abdelkader, Haddad et consorts ne se sont battus contre la France que lorsque celle-ci leur a tourné le dos … Tout est consigné dans les archives françaises et tout se trouve sur Internet, pour qui est patient et aime lire. J’y ai appris, entre autres, que ma dechra a toujours été un « ennemi de la France ».

    bourlingueur
    29 février 2020 - 19 h 38 min

    et on se fait enterrer en frança MAMA comme d habituuuuuuuudeeeeeeu. bravo …

    Anonyme
    29 février 2020 - 18 h 59 min

    Mon corps inchallah sera enterer en Algérie.

    Vendredire
    29 février 2020 - 18 h 48 min

    Il a préféré un cimetière d’Annecy que de se faire enterrer aux côtés de Gaid Salah. Il a en partie raison. Il eut été plus logique de se faire enterrer dans une petite ville algérienne, loins des mièvreries de Al Alia. Mais ainsi sont les décrets divins (Wa ma tadri nafsoun ma taksibou ghada, wa ma tadri nafsoun bi ayi ardhin tamout) . Rahimahou Allah

    Imane marsel
    29 février 2020 - 18 h 21 min

    Allah yerhamou
    C’est triste
    Mais c’est à se demander si ce n’est pas une façon de bouder le pays.
    Pourquoi est ce lAlgérie doit voir ses enfants la fuir de leur vivant et après leur mort ?

      Fettou
      29 février 2020 - 20 h 39 min

      imaginez Aït Ahmed allah irahmou enterré à Genève

    Selecto
    29 février 2020 - 17 h 48 min

    Je me sens plus proche d’Ali la pointe, du colonel Amirouche, de l’Arbi Ben Mehidi, de Benboulaid, de Hassiba Benbouali, du colonel Lotfi, d’Ahmed Zabana que de ce type et son Emir Abdelkader et des autorités qui lui ont rendu hommage.
    Veuillez prendre acte merci.

    Anonyme
    29 février 2020 - 17 h 45 min

    « Driss Al-Djazaïri inhumé en France » – vous avez oublie’, sa mere-patrie. Il y a des gens qui prennent leurs responsabilite’s tout de meme.

    Abdel
    29 février 2020 - 17 h 07 min

    Repose en paix, mes condoléances à sa faille.
    Merci pour ce que vous avez fait pour le pays.

      Amazighkan
      29 février 2020 - 17 h 25 min

      Même pour sa dernière demeure il a choisi franssa le pays qui a honoré son ailleu pour services rendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.