Financement du cinquième mandat : les accusés vont-ils impliquer Gaïd-Salah ?

Gaïd-Salah Bouteflika financement
le général Ahmed Gaïd-Salah avec Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Kamel M. – «Il y a dans le procès du financement du cinquième mandat annulé de Bouteflika une aberration monumentale», notent des observateurs avertis. «D’un côté, on jette en prison des ministres et des hommes d’affaires pour avoir été instruits de gérer le financement du cinquième mandat et, de l’autre, on épargne le candidat lui-même et celui qui a voulu imposer la présidence à vie d’Abdelaziz Bouteflika, c’est-à-dire le général Gaïd-Salah», s’étonnent ces observateurs qui estiment que le procès des personnes accusées dans ce dossier «est tout bonnement infondé».

Pour ces observateurs, «s’il y a quelqu’un qui doit être jugé dans cette affaire, si tant est que le procès est justifié, c’est bien l’ancien chef d’état-major de l’armée qui, depuis 2013, avait pris l’institution présidentielle en otage en forçant le chef de l’Etat impotent à se succéder à lui-même, en dépit de sa maladie handicapante qui l’a éloigné de la gestion des affaires de l’Etat». «Lorsque l’ex-président Bouteflika avait été victime d’une attaque cérébrale qui allait réduire considérablement ses capacités physiques et mentales, Gaïd-Salah s’était empressé de se rendre à son chevet à l’hôpital militaire français du Val-de-Grâce pour étouffer dans l’œuf la mesure d’empêchement que l’ancien patron du DRS, le général Toufik, allait faire appliquer après avoir consulté un large aréopage de responsables sécuritaires et politiques», expliquent ces observateurs qui soulignent que «le général Gaïd-Salah est coupable d’avoir fait durer le règne de Bouteflika six années supplémentaires avec les conséquences dramatiques que cela a impliquées».

«S’il y a un coupable, c’est bien lui et personne d’autre», insistent ces observateurs, en précisant qu’«en maintenant Bouteflika au pouvoir par la force, Gaïd-Salah veillait surtout à ce que le statu quo persiste pour pouvoir jouir de sa double casquette de vice-ministre de la Défense et de chef d’état-major de l’armée pour continuer à faire prospérer ses affaires et, dans le même temps, régler ses comptes avec son ennemi juré, l’ancien homme fort des services des renseignements et, plus tard, imposer son homme à la tête du pays», font remarquer ces observateurs.

Les accusés qui s’accordent à dire qu’ils n’ont été que les exécutants d’ordres venus de la présidence de la République, retourneront-ils le procès contre celui qui tirait les ficelles jusqu’à faire tomber Bouteflika et jeter en prison tous ceux qui, pourtant, n’ont fait qu’obéir aux instructions au moment où Gaïd-Salah faisait la pluie et le beau temps ? D’aucuns, en tout cas, continuent de s’interroger pourquoi les deux principaux responsables de la grave crise politique actuelle, l’ex-président Bouteflika et son vice-ministre de la Défense, sont épargnés par l’appareil judiciaire soumis de Zeghmati.

K. M.

Comment (25)

    Vroum Vroum 😤..
    6 mars 2020 - 22 h 17 min

    Tous les Corrompus et injustes quels qui soient doivent être jugés pour les biens mal acquis ou corruption , .. de même que des lois doivent etre votés interdisant toutes exploitations de la religion ou division du Pays ou du Peuple en Politique ou Partis politiques à l’exemple de FIS AIS , Naima Salhi , Secte Wahabite , Mak , Extrémisme..car c’est ces cancer qui ont plombé l’Algérie . . Et qu’on paie tous aujourd’hui . . Le netoyage doit se poursuivre et je n’ai aucun doute que le Président Teboune et son Nouveau Gouvernement feront tout pour une Algérie Exemplaire . . Que celui qui a un avis contraire s’assoit dessus , c’est à dire ceux qui se reconnaîtront , vous verrez leurs Posts et les reconnaîtrez, les mêmes têtes de Pioches .

    Brahms
    6 mars 2020 - 3 h 31 min

    Zeghmati ne pourra jamais tirer sur les 02 ficelles de la pelote que sont Bouteflika et Gaïd – Salah, sinon, il va mettre le pays à plat. Le linge sale se lave en famille.
    Il faut de la jugeote, réfléchir à ce que l’on fait chaque jour dans sa vie. Quand je sors le matin, je dis Bismallah et je jauge, si je fais des bonnes ou des mauvaises actions dans ma vie. Chacun sait ce qu’il fait chaque jour mais on paie tôt ou tard en fonction de ce que l’on a fait.

    La course contre la montre
    5 mars 2020 - 13 h 20 min

    D’après une personne digne de foi, les Thénardier à savoir Ghali Belkecir et son épouse Fatiha Boukhers, avant que leurs biens mal acquis en Algérie soient mis sous séquestre, chercheraient à vendre avec acte sous-seing privé ou échangeraient, terrains, appartements et villas, avec des nationaux ou binationaux établies en France ou en Espagne.

    Souk-Ahras
    5 mars 2020 - 8 h 28 min

    Le généralissime sargène est mort et enterré. Bouteflika pouvant aussi être considéré comme tel, bien que l’on ne sache pas s’il est toujours en Algérie. Peut-être Tebboune l’avait-il emmené avec lui lors de sa tournée chez les bédouins ?
    Un procès fait à ces deux parjures devant leur peuple ne servirait hélas à rien car « l’algérovirus » prédateur et destructeur, bien qu’étant connu et localisé, continue d’agir à l’ombre des casernes.
    Aujourd’hui, le peuple algérien clame haut et fort l’éradication de ce virus qui doit être effectuée à travers un jugement impitoyable des généraux mafieux véreux. Cette vermine sait que le vaccin est en cours de préparation et que sa disparition est inéluctable, d’où la répression tous azimuts effectuée par « leurs » services de sécurité.
    La pression Hirakienne doit être maintenue à son maximum. La bataille cruciale vers la liberté ne fait que commencer.

      hercule
      5 mars 2020 - 15 h 06 min

      Bouteflika est toujours dans la résidence d’état de Zéralda avec prise en charge totale aux frais du contribuable.

    Vangelis
    4 mars 2020 - 22 h 48 min

    Du grand n’importe quoi.

    L’action de la justice dans tous les pays, s’éteint à la mort du coupable. En l’occurrence l’ex chef de l’EM emporté par la mort alors qu’il la voulait pour le pays.

    Et quand bien même, par un tour de passe-passe, contraire au droit, on arriverait à organiser un procès au défunt, que risque-t-il donc puisqu’il est mort ? Ce sera encore une nouvelle fois du gaspillage d’argent et une manœuvre pour faire croire que le régime est clean et n’accepterait pas, plus de passe-droit.

    Foutaise donc que dépenser qu’il faille  » déférer  » un mort devant une justcie aux ordres.

    Qu’elle s’occupe donc de tous ces hauts gradés véreux qui continuent leur business sans être inquiétés.

    Zaatar
    4 mars 2020 - 21 h 32 min

    A la démission de bouteflika, au début du hirak, on disait déjà le lien entre le défunt AGS et le président déchu. On avait rappelé ici même sur AP, et à plusieurs reprises, l’ascension de GS grâce à bouteflika et comment s’est effectué cette ascension et surtout que GS roulait encore pour bouteflika malgré qu’il l’ait forcé à démissionner. Alors qu’on voulait nous faire croire que le chef d’état major était en train de nettoyer le pays. Et voilà qu’on nous sort maintenant que AGS était le principal instigateur du 5ème mandat. Il vous en a fallu du temps chers amis.

    Le drame, c'est que tous ceux ...
    4 mars 2020 - 21 h 17 min

    …qui continuent de téter la vache « Algérie » savaient et pour une grande partie d’entre-eux complices !
    Ils se savent condamnables mais leurs survie n’est due qu’à la justice « coup de fil » des seigneurs de la Hogra !!!!!

    La Tête c'est lui
    4 mars 2020 - 20 h 29 min

    Gaid-Salah c’est la tête de la bande,(pas le cerveau,quand même),surtout après la maladie de Bouteflika.Il doit être jugé au même titre que ses acolytes.

    Mounir Sari
    4 mars 2020 - 19 h 00 min

    ce sont toujours les mêmes qui ont voté pour le 1er, le 2ème, le 3ème, le 4ème mandat de Bouteflika et le 5ème mandat bis de Tebboune!!!!

      Anonyme
      5 mars 2020 - 7 h 06 min

      Les fourchitistes et les salafistes ont toujours détestés l ANP et ils essayant depuis quelques temps de récupérer et infiltrer le hirak…la seule différence fondamentale entre eux ( et qui pourrait me pousser à faire un choix) c’est qu’un salafiste, lui, n’insulte jamais les morts…

      Allah yera7mek ya Boumedienne!!

    Felfel Har
    4 mars 2020 - 17 h 51 min

    Nous ne sommes pas malheureusement, au bout de nos surprises. Mark my words, comme disent les Américains! Vous allez voir avec quel zèle la Issaba I, II et III vont organiser des funérailles nationales (comme celles, absolument ridicules d’un simple officier de l’Armée, fut-il général) à celui qui nous a réduit au sous-développement pendant que ses mignons s’enrichissaient.
    Là où un système mafieux prolifère, on honore les plus grands criminels.

    Secret Défense
    4 mars 2020 - 17 h 11 min

    Ces deux bouffons du roi doivent dire la vérité que tout le monde sait d’ailleurs, raconter comment on si bien démoli les fondements du 1er novembre 1954 et demander la présence de ce crapaud Bouteflika sénior.

    Cependant la Cour doit aussi impliquer l’impotent feu AGS et le juger même à post mortem, pour que l’Histoire de ces gangsters retienne leurs faits et méfaits pour les générations futures.

    Vive le peuple algérien souverain !!!!!!!!!!!

    Issaba II
    4 mars 2020 - 17 h 01 min

    De deux mille trois au deux mille dix neuf l’issaba Bouteflika et son protecteur Gaid Salah, et à partir de deux mille vingt c’est le nouveau Issaba Tebboune et ses protecteurs Bouazza et Lachekham, nous passons de la peste où choléra, nous sommes condamné à vivre sous occupation soit étrangère ou celle de l’issaba mafieux, le fils de Tebboune relaxé avec indemnités et les autres corrompus vont pas tarder à êtres relaxés

    anonyme
    4 mars 2020 - 13 h 56 min

    En somme vous voulez que la issaba soit libérée
    Drôle d’article

    Union
    4 mars 2020 - 13 h 52 min

    L’union des crapules et des corrompus, le Kaid d’Annaba et le Kaid en chef d’oujda et Tlemcen, ont fait de la nation où un quart de sa population à été sacrifier ainsi le reste de la population traumatisés à vie, la nation la plus corrompue et la moins développée des républiques Bananiere qui dit mieux à part les complices du FLNharkiste

    Belveder
    4 mars 2020 - 13 h 21 min

    pour pouvoir parler de financement de Campagne il faut d abord avoir des COMPTES DE CAMAPGNE et pour tout Candidat a n importe quel échélle…..ET D ailleurs POURQUOI FOCALISER uniquement sur le 5 EME MANDAT avorté………….il faut tout déballe…..et convoquer les gens du PSEUDO CONSEIL CONSTITUTIONNEL qui ROUPILLE depuis 20ans

      The Night Owl
      5 mars 2020 - 4 h 26 min

      Are you from Belvedere near Bains Romains-Algiers?

        belveder
        5 mars 2020 - 11 h 17 min

        oui

          The Night Owl
          5 mars 2020 - 15 h 25 min

          I have been there. It was nice when I went. Someone has told that most of the beautiful buildings and villas the French had left are crumbling and derelict. What a shame!

    Le Chant Des Cygnes
    4 mars 2020 - 13 h 03 min

    Tous les Algériens savent que le donneur d’ordre était l’inculte grabataire. Il était devenu Rab EdzaÏr , alors oui il doit être jugé à titre posthume et surtout déménager sa carcasse d’El Allia, il n’a rien à faire à côté de valeureux Moudjahids, Quant à Bouteflika ,il faut qu’il finisse sa vie dans un mouroir et il faut même aller plus loin et déchoir sa famille de la nationalité Algérienne et les renvoyer à Oujda d’ou ils sont.

    loklan
    4 mars 2020 - 12 h 42 min

    Vous imaginez, l’ ex sanglier el arkane était à la manœuvre pour faire élire un bouteflika figé dans un cadre, il faut vraiment vraiment être un homme indigne, sans aucunes valeurs et dépourvu d’ honneur pour faire ça. Tout le contraire du Hirak qui est sorti pour regagner sa dignité.

    El Vérité
    4 mars 2020 - 12 h 36 min

    Ne chercher pas trop loin, connaissez vous le dictant qui dit, dis moi ce que tu fréquente et je te dirais qui es-tu, toute la classe politique Algérienne est contaminée par l’argent facile et l’enrichissement rapide, aucune personne n’a les mains propres, de Bouteflika au garde communale, Tebboune appartient à l’issaba comme celui qu’il a imposé de force, le défunt Gaid Salah et ce dernier il a été l’ange gardien du destructeur traître Bouteflika, nous n’avons pas respecté le serment faites à nos glorieux Libérateurs, nous sommes entrains de payé la malédictions et que c’est le début

    Anonyme
    4 mars 2020 - 11 h 54 min

    Il y a également une grande inconnue c est le rôle de Reda kouninef qui jouait ,(…), le rôle de président à côté de Said Bouteflika !!
    Qui l a désigné et comment a t il pu avoir autant d influence sans des appuis très très puissants??
    Gaid Salah n a peut-être été que la marionnette de ces gens là qui se terrent à l ombre, ce qu il ne le dédouane pas de sa responsabilité dans la déliquescence du pays…
    Il doit être jugé comme doit être jugé Bouteflika !!!mais il faut démasquer ceux qui sont derrière la tentative de destruction de l état algérien.

    The Night Owl
    4 mars 2020 - 11 h 49 min

    The biggest thief of them all. He disgracefully misappropriated the funds contributed by the poor and destitute Algerians during the war. This includes the contributions made by my mother by selling some of our household food. We had to starve to enrich MR BOUF and MR BOUM. Bloody traitors!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.