Grave aveu sur la mort de Benyahia : ce que Salah Goudjil a transmis à Saddam

saddam Goudjil
Salah Goudjil a promis à Saddam de ne pas dire la vérité aux Algériens. New Press

Par Mohamed K. – Un proche collaborateur de Saddam Hussein a jeté un pavé dans la mare en révélant la teneur d’un entretien que l’ancien président irakien avait eu avec Salah Goudjil, alors ministre des Transports, après la mort du ministre des Affaires étrangères et de la délégation qui l’accompagnait dans un accident d’avion provoqué par un tir de missile, le 3 mai 1982.

Le collaborateur de Saddam Hussein a indiqué, dans une interview à une chaîne de télévision irakienne qui remonte à deux années mais qui est passée inaperçue en Algérie, qu’après que les autorités algériennes eurent abouti à la conclusion irréfragable que le missile qui a ciblé l’avion qui transportait Mohamed-Seddik Benyahia appartenait bel et bien à l’armée irakienne, preuve à l’appui, le président Chadli Bendjedid avait délégué le ministre des Transports de l’époque, Salah Goudjil en l’occurrence, à Bagdad pour transmettre un message au Président irakien. L’ancien haut responsable irakien, qui affirme avoir participé à l’audience restreinte aux trois hommes et dont il est le seul témoin donc, a précisé que Salah Goudjil avait assuré Saddam Hussein que l’affaire allait être étouffée et que l’opinion publique algérienne allait être éloignée de ce dossier dont elle ne serait pas informée.

Le président Saddam Hussein n’aurait pas placé un mot et n’aurait pas esquissé le moindre geste lors de cette rencontre qui a duré à peine quelques minutes, d’après cet ancien haut dignitaire du régime irakien qui nous apprend ainsi qu’Alger ne voulait pas faire de vagues bien qu’elle eût la certitude que le régime irakien est derrière l’assassinat de son chef de la diplomatie et de plusieurs cadres du ministère des Affaires étrangères, de journalistes et des deux pilotes du Groupement des liaisons aériennes ministérielles.

Salah Goudjil, qui occupe actuellement le poste de président du Conseil de la nation, donnera-t-il sa version des faits en expliquant les raisons de cette attitude pusillanime de l’Etat algérien dont il fut le représentant dans ses discussions avec l’ancien homme fort du régime irakien ou persévérera-t-il dans son mépris envers les Algériens qui ont été tenus à l’écart de cette affaire qui constitue pourtant un casus belli et une grave atteinte à l’honneur de l’Algérie ?

M. K.

Accédez à la vidéo

Comment (72)

    tikjda
    18 avril 2020 - 21 h 53 min

    Zooro, vous confondez Jugurtha avec Massinissa. Le problème était celui qui opposait le roi Bocchus de la Mauritanie(vers 110 av J-C) à Jugurtha. Au départ les deux rois menaient la guerre contre les Romains. Mais Bocchus avait capturé Jugurtha et le livrait aux Romains en échange de la paix et le gain d’une partie des territoires occupées par Jugurtha. A l’époque ces alliances sont courantes partout dans le monde.Mais aussi combien de fois Jugurtha avait réussi lui aussi à acheter les consuls Romains et donc qui étaient favorables à Jugurtha pour lui éviter la guerre.Par contre le problème qui opposait Syphax et Massinissa n’a rien à voir avec la trahison.Mais chacun des deux cherchaient à étendre son territoire en usant des alliances avec les puissances qui se trouvaient sur place : Romains et Carthage.

    Moh.abbas
    18 avril 2020 - 7 h 38 min

    Rien que le non verbale de ce personnage sur la photo en dit long, à la madjer et son fameux ‘TAISEZ VOUS!!!, avant de découvrir cette erreur de la nature, je pensais que les trolls assassin n,existait que dans des contes et légendes. Et bien non, aujourd’hui je crois même au petit chaperon rouge.

    Agheryène
    18 avril 2020 - 1 h 51 min

    L’ère post-« Seconde Colonisation » (1962-2020) permettra finalement aux Algériens de se débarrasser de toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans ce système Néocolonial, et au peuple de savoir en fin la vérité sur l’élimination de tous ses héros supprimés par les traitres qui l’asservissent, et qui le méprisent tant depuis 1962, ainsi que leurs complices qui viennent défendre l’indéfendable ici même tous les jours avec leur commentaires odieux.

    Zaatar
    17 avril 2020 - 22 h 08 min

    Wach révélation du siècle? Mais qui ne savait pas depuis toujours que c’est Saddam qui abattu l’avion de Benyahia? Je crois bien que tous les algeriens le savent. Encore plus pendant la première guerre du golf quand ce dictateur avait envahit le Koweït. On ne savait pas que Salah Goudjil, homme serpillière, avait été envoyé pour zaama étouffer l’affaire, mais celle ci était déjà étouffée….comme l’assassinat de Boudiaf…acte isolé, tout le monde sait pourquoi , comment, le système, la corruption….mais c’est Boumaarafi et c’est un acte isolé. Saddam pareil. Il a appuyé sur un bouton le missiles est parti, Benyahia et tous ceux qui l’accompagnaient sont morts et les algeriens tournèrent la page. Y a pas eu de contestations à ce que je me rappelle à l’époque. Tout le monde parlait dans la rue que c’était un missiles irakien et tous ont fini par se taire. Eh bien voilà, je ne vois pas pourquoi on en parle maintenant.

      Krimo
      18 avril 2020 - 7 h 53 min

      Zaatar,
      Bonjour,

      Ce n’est pas la decouverte de l’avion abattu qui pose probleme mais la revelation de ce proche de Saddam qui choque. Ces Moyens orientaux quand ils veulent se mettre sous les feux de la rampe a posteriori, y a pas photo.
      Chadli, certes pere de « bled elli maandhach machakal machi bled, oua ehna elhamoullah maandnach machakal  » n’aurait jamais envoye Goudjil ou autre pour cette demarche. C.. mais pas fou a ce point. Le charge de mission, Goudjil nous dit-on, devait avoir des precisions de la part de Saddam et que ce dernier aurait pose la question a Goudjil et sa reaction apparut comme un acquiescement aux yeux de ce temoin qui l’emberlificote a sa maniere, pour paraitre plus tard c’est plus que possible. La conspirationite ca les connait.
      Bien a toi

        Zaatar
        18 avril 2020 - 10 h 18 min

        Bonjour krimo,
        Oui je suis d’accord l’ami. Au niveau diplomatique et au rang des états incontestablement ca devrait soulever un tollé, principalement chez les nôtres. Cependant c’est de ça justement qu’il est question, on préfère tout étouffer chez nous malgré que c’est un secret de polichinelle. Incontestablement je pense que ce Goudjil doit savoir des choses…et ces bedouins qui n’hésitent pas à allumer des mèches des que les occasions se présentent. Entre nous cher ami, et la c’est ton avis que je demande, avec tous ces événements planétaires qui se succèdent et des recompositions qui vont bientôt se profiler dans le monde, n’est il pas opportun de leur clouer le bec définitivement à ces bedouins…les raisons on ca en invoquer et en trouver…?

          Krimo
          18 avril 2020 - 23 h 13 min

          Zaatar,

          Mon bon ami, je vais faire court a ce sujet.S’il n’en tenait qu’a moi je couperai toutes relations a tous les niveaux avec cette engeance.

          Je dispose de plus de vingt siecles d’histoire immensement riche dont les deux derniers me sont propres et me distinguent par une differenciation tres particuliere, meme de par le monde contemporainl. Je me confinerai tel un ermite et je m’en taperai du ce que l’on pense ou l’on dit seul mon pays et mon peuple dans la balance et convaincu que c’est hier qui explique aujourd’hui tout comme aujourd’hui expliquera demain, avec comme devise (la formule de Yacine) et exploiterais a bon escient tous les butins que m’a legue mon Histoire, celle qui se confine mon territoire propre actuelle.

          Sur le plan spirituel rien a apprendre des autres, infeode a « el mazhar » ou toute tutelle de faux devots qui te fabrique de tristes bigots, je ne veux pas que ma religion soit « la rencontre du plus grand hypocrite avec le premier imbécile ». Je l’ai prouve 130 ans durant face a tous les artifices et les clinquants du cardinal Lavigerie et consorts en m’astreignant a mes seules valeurs, m’tourni et m’tourizi on peut les compter.
          Une anecdote : un vieux de chez nous engonce dans son burnous et habit traditionnel se fait haranguer par des jeunes beldias ( genre b’ni hab hab de la 25 eme heure) au fait de la mode vestimentaire d’aujourd’hui celle des bagnards remise au gout du jour par le rap (pantalon qui retombe sur le posterieur et chaussures aux lacets denoues) et le tancent « aya el hadj rana fi 2020 oua enta mazalek b’el barnous, el aalem t’quadem, edenia tebladet » et la reponse du vieux « hadha el barnous franca 130 aam (ans) ma nahathoulich oua entouma ghir bi internet habatou essararoual »

          Tout ce qui nous a fait naturellement jusqu’a 62 fait saliver d’envie toute la bedouinerie orientale y compris laTurquie de Attaturk qui n’a pas reussi sa tentative sauvage d’occidentalisation, de meme oum eddounia ou l’ex Mesopotamie, pourtant qui troque 5000 ans d’histoire. Tout ce qui etait naturellement fait chez-nous devint haram pour nous et hallalise pour eux, a l’exemple de Fahd qui sauta la banque du Casino de Monte Carlo puis naturellement devint le gardien des lieux saints, un des emirats qui se lance dans le turf haut de gamme et de par sa seigneurie,des fils de rien comme devots (tels el quaradaoui et consorts) lui fabriquent l’artifice non delictueux selon la morale. S’il fallait passer tout en revue ……. faudrait faire du Shehrazad.

          Si je me resume c’est repli total sans preter ni l’oeil ni l’oreille ailleurs et vaille que vaille, et Dieu m’en est temoin NOUS AVONS les moyens de faire algerien et rien qu’algerien et bras d’honneur a celui que ca derange.

          Krimo
          18 avril 2020 - 23 h 27 min

          Zaatar,

          J’ai ecris avec mes tripes a partir d’un support que je ne maitrise pas bien. Si dans ce soliloque tu trouveras de l’incongru. Excuses et ne te gene pas de demander quelconque explication.

          Bien, bien des choses mon bon ami….. s’il n’en tenait qu’a moi comment je t’embarquerai et te rallierai cette generation tous bords confondus. Celle qui se prelassait dans le pré

      Anonyme
      18 avril 2020 - 19 h 58 min

      J’ai l’impression que la mort de Mohamed Seddik Benyahia était voulue par quelques cercles qui entouraient Chadli Bendjedid. On voulait alors se débarrasser de Benyahia. Et bien, l’occasion s’était présentée qu’il faut la saisir.Sinon pourquoi il y a silence et même une indifférence totale du coté du pouvoir sur cette affaire grave qui avait causé plusieurs morts et la perte d’un avion d’une manière arbitraire?Mais la question que l’on peut se poser : avant que l’avion ne décolle d’Algérie, Saddam Hocine avait-il accepté de recevoir la délégation Algérienne? Si c’est le cas pourquoi Saddam Hocine avait pensé, dans ce cas, à abattre l’avion civil?…
      Le plus pire, par la suite, c’est que Saddam Hocine n’avait pas exprimé ses regrets ni ses condoléances aux familles des victimes.Ceci prouve que Saddam n’avait pas voulu recevoir cette délégation Algérienne. Et il avait pensé aussi de nier le tire de missile venant de son armée.Comment Chadli Bendjedid n’avait pas réfléchi et n’avait pas pris contact auprès des concernés pour décider?
      Une chose est certaine, c’est que le pouvoir Algérien de l’époque était humilié. Mais malheureusement il s’en foutait de l’humiliation et même de perte de vies humaine.D’ailleurs s’était le pouvoir Algérien lui- même qui avait décidé d’étouffer l’affaire,en plus sans que Saddam Hocine ne l’avait demandé. Ceci nous renseigne du peu de considération qu’accordent nos autorités aux enfants du peuple. Et puisque Saddam Hocine n’avait pas exprimé ses regrets, il ne pourrait penser alors à indemniser les familles des victimes. Chadli (…) ne pouvait pas réagir et faire autrement, sinon il aurait su que ce déplacement serait inutile et aurait épargné les pertes des vies humaines.

    Ali
    17 avril 2020 - 19 h 12 min

    Tête d’escorcs à 95 ans il pompe encore l’argent de l’orpheline Algérie, pour l’argent il est capable de bradé sa famille et ses proches

    ZORO
    17 avril 2020 - 18 h 40 min

    Parmi les intrigues à la maison blanche de dzair, la statue de massinissa qu on a érigé, alors que l histoire rapporte que massenssen a trahi syphax en le livrant pieds et poings liés aux romains. Au traitre on edifie une statue, au trahi on ne dit mot .Moralité de l histoire de aboustroff deduit que le virus de la traitrise n est pas spécifiquement arabe comme le perrorent certains commentateurs sur ce site ,puisqu il etait present sur cette terre bien avant que les arabesl ne viennent pour etre a leur tour contamines.
    SigneZORO. ..Z…

      Karamazov
      18 avril 2020 - 10 h 36 min

      C’est vrai que le virus  » etait present sur cette terre bien avant que les arabesl ne viennent pour etre a leur tour contamines. »

      Je ne changerai pas un seul mot dans cette phrase tellement c’est bien dit.

      Je ne change pas mais je permute seulement etje dirai : « puisqu il etait present sur cette terre bien avant que les arabesl ne viennent contaminer à leur tour ».

      Un virus chasse l’autre.

        Zaatar
        18 avril 2020 - 16 h 38 min

        Ah ces virus…il faut tous les séquencer, on a besoin de savoir d’où ils viennent.

      RAYES AL V'HOUR
      18 avril 2020 - 16 h 58 min

      Voici le kabyle de service, depuis 1962
      A ce jour du 2020..
      Un boutesrika bis,pire meme, du moment
      Que le pouvoir a encore maintenu ces
      Vieux demons.
      Le hirak a echouer apres toute cette
      Grande revolution …
      Le pays est encore aux moins de la caste
      Aux services de la france et des feodalites du
      Parti inik le p.fln
      L’echec est terrible et le reveil sera dramatic.
      (…) de la nebuleuse des beni oui oui sont
      Les gardes chiourmes du regime neo colonialiste
      De 1962 a ce jour du 2020..
      La resistance continueras tjrs.

    Mouatinoun Bila Âounwan
    17 avril 2020 - 17 h 46 min

    Conclusion: Dans notre pauvre pays, pour être chef de service dans une mairie, il faudra être un mouchard, être maire faut avoir des antécédents de vol peu qualifié, être chef de service dans une daira ou wilaya, c’est être aharrag ( un mouchard 2eme degré), chef de Daira= agent des services, Wali faut avoir volé quelques morceaux de terrain ou de logements, pour être chef d’entreprise publique, c’est savoir voler et servir ses protecteurs, ministre= il faut être référé par un général, député= dealer et marchand de visas, President de l’APN = un bon drabkadji, un sénateur = partager sa paie au pourcentage voulu par son parrain, President du sénat= Dissimulation de preuves et trahison de son pays, Général et général major= savoir trouver le bon fournisseur pour l’armée et les grands chantiers du pays, President de la république= montrer une obéissance sans faille et signer tout ce qu’on nous dicte, faire partie du peuple= accepter d’être écrasé par tout ce beau monde.

    Karamazov
    17 avril 2020 - 16 h 52 min

    Té une anicdoute !

    Un français rencontre un homme.
    -T’es d’où toi ? Qu’il lui demande.
    -Je suis anglais lui répondu l’autre .
    Le français lui donne une gifle.
    – Mais pourquoi? lui demande l’Anglais.
    – Parce que vous avez brûlé Jeanna d’Arc
    – Mais ça fait des siècles!!
    – Je m’en fiche! lui dit le Français , moi je viens juste de l’apprendre!

    Bof ! Il faut dire qu’à lipouk Polichinelle aussi travaillait pour le président et il n’avait pas pu retenir sa langue pour ne pas cafeter . On savait tous que c’est Saddam qui a dézinguer notre zinc, histoire de nous apprendre à nous mêler de ce qui nous regarde.

    Alors, le pouvoir a fait semblant de ne pas nous dire et nous nous avions fait semblant de ne rien savoir pour faire l’économie d’une témérité qui nous aurait couté un bras . Alors que manger son chapeau sans mayonnaise ça ne nous a rien couté de plus que ça.

    De là à envoyer un ministre pour assurer Saddam de notre couardise , même s’il ne s’agissait que d’un sous-fifre, vu la gravité de l’affaire , comme si on voulait s’excuser de savoir que c’est lui le tueur mais qu’on ne voulait pas sacrifier plus ni assumer, cela m’étonne . Quoi que !

    kahina-DZ
    17 avril 2020 - 16 h 17 min

    Ce grand diplomate Algérien, Ben-Yahia , allah yerrahmou, a été tué par l’armée irakienne par procuration… car à l’époque la guerre IRAN-IRAK faisait le bonheur des marchands d’armes US et ses alliés.
    Ils ne voulaient pas l’arrêt de la guerre… Il a fallu que les deux pays s’autodétruisent complètement, pour accepter le cessez le feu…En plus, Saddam osait dire qu’il avait gagné la guerre. Quelle victoire = les deux pays ont été rasés.

    Vuthazarth boualim
    17 avril 2020 - 16 h 13 min

    Bonjour,
    Nos dirigeant excellaient dans l’art d’infantiliser son peuple. Il ne doit rien savoir, la houkouma et ses associés doit être au dessus de tout. Une verticalité totale. A quoi bon d’instruire le peuple et le rendre intelligent, autrement il va se retourner contre ses chefs illégitimes.

    Il faut abêtir les peuple et ne rien lui divulguer. Il faut le stresser avec les mercuriales qui font le GRS La gymnastique rythmique et sportives. Non, plutôt le grand écart.

    Moi qui était contre les nouvelles technologies, tout compte fait, je suis plus que favorable pour exhumer toutes les chaitaneries enterrées vivantes. Messieurs c’est fini tout ça, tout se sait en un clic selon la chronologie.

    Ce monsieur Gougjil doit s’expliquer devant la justice si les dires de son homologue Irakien sont vrais. Il va falloir clarifier tout ça ça.
    Monsieur Goudjil vous savez qu’est ce qui vous reste à faire.

    Thanmirth à tous les Algériens jaloux de leur pays.

      Lghoul
      17 avril 2020 - 16 h 28 min

      Maintenant je comprend vraiment pourquoi ils cachent tout au peuple. En réalité si le peuple pouvait connaitre de toutes les erreurs et toutes les traitrises dont ils sont coupables, il y aura une révolution depuis bien longtemps. En gros on a des régimes en série, venant d’un même système qui opèrent de fiasco en fisaco. Depuis 1999 par exemple, on en est au 5ie fisco sous forme de « mandats ». 5 mandats pour enfin avoir une mosquée vide de 15 milliards de dollars. Des génis de l’échéc.

    Lghoul
    17 avril 2020 - 15 h 44 min

    « Salah Goudjil a promis à Saddam de ne pas dire la vérité aux Algériens » – De quoi avons nous besoin encore pour comprendre que tous ces rapaces sont les vrais ennemis de l’Algérie ? De quoi avons nous encore besoin pour comprendre que tous ces gens n’ont jamais travaillé pour les interêts de l’Algérie ? Ils sont purement et simplement des merceanires qui travaillent pour les étrangers. Ils ne sont en fait que des agents des puissances étrangères qui utilisent de la diversion pour passer inaperçus. Sinon pourquoi des vieux de plus 80 ans demeurrent toujours au pouvoir ? Tout simplement pour essayer d’étouffer toutes leurs affaires de traitrise, de corruption et d’espionnage contre l’Algérie. Mais tous les événements déclanchés ont fait sortir tous les rats et toutes les moles de leurs trous. Que la révolution continue pour enfin nettoyer le pays de ces vendus. « Cacher la vérité aux algériens » pour couvrir des assassins et l’assassinat d’un des plus brillants diplomate algérien !!! Oui fermer les yeux sur l’assassinat de ton frère et tu reviens au pays pour jouer la comédie du plus nationaliste que tous les vrais nationalsites de ce pays. Boutef était seulement la cime de l’iceberg. Toute ma théorie sur ces traitre est en train de se matérialiser. Sinon pourquoi des khelil, ould kaddour, saidani, bouchouareb, des agents notoires des puissances étrangères sont en fuite ? Revoyez les films de ce que nous chantaient les ould abbas, ouyahia, sellal etc. pendant le vente du pays aux enchères par boutef. Vous verrez comment ils bernaient le petit peuple. La conclusion est qu’il impossible que le peuple puisse voir tous ces visages et tous ces mercenaires encore dans nos institutions. Il faudrait que ce système de traitres et de vendu soit déraciné et enterré a jamais. Il sont les cancers de notre société.

      ZORO
      17 avril 2020 - 16 h 30 min

      La chanson de ould Abbes qui a eu un grand succes au hit parade avait pour titre :
      JE SUIS AMAZIGH DEPUIS 5000ANS😂😂😂
      SIGNEZORO ….Z…

    At Dahman
    17 avril 2020 - 15 h 30 min

    En clair : l’ordre d’abattre l’avion algérien transportant le Ministre algérien des Affaires Etrangères et sa délégation en mission officielle, a été abattu sur ordre de Saddam Hussein en personne!

    Anonyme
    17 avril 2020 - 15 h 17 min

    et malgré ça,le president de l’époque,a voulu se rendre aux USA pour plaider la cause du dictateur juste avant le déclechement des bombardements sur l’irak, ;;;il reçu un refus humiliant,§!! les usa etaient décides a regler son compte au dictateur aprés lui avoir tenté un piège par l’intermédiaire de leur ambassadrice a bagdad qui lui a assuré la neutralité de son pays,en cas d’intervention au kowet !! on connait la suite ;;;;

      Lghoul
      17 avril 2020 - 15 h 51 min

      Mais c’est parce que beaucoup étaient déja des agents des arabes du moyen orient. Ils se sentaient plus proches d’eux et se considèrent même plus frères que les algériens. Le pauvre algérien est toujours considéré l’ennemi de tout le monde. Qu’il se dise arabe, musulman ou amar bouzouar, il est toujours marqué comme l’inferieur a piétiner, jalousie y aidant. N’est il pas temps alors de REDEVENIR ALGERIENS AGAIN pour celui qui doute encore ? On a oublié notre algérianité depuis le congrès de la Soummam.

    At Dahman
    17 avril 2020 - 15 h 12 min

    Pourquoi le Président Chadly a violé son engagement de rendre publics les résultats de l’enquête chargée d’établir les circonstances et, s’il y a lieu, les responsabilités, du crash de l’avion qui transportait à Téhéran, Mohammed Benyahia et sa délégation, dans le cadre d’une mission de bons offices entre l’Irak et l’Iran, pour mettre fin à la guerre fratricide entre les deux pays ? Pour mener à bien cette enquête, l’Algérie a pu accéder aux enregistrements de la boite noire, récupérée par les services soviétiques de l’époque, autant que je sache. Ce document comportait, en particulier, l’enregistrement d’un dialogue entre Mohamed Benyahia et le pilote irakien, dans lequel le Ministre déclinait, personnellement, son identité et l’objet de sa mission. En dépit de cette identification, l’avion fut abattu quelques instants plus tard, de toute évidence sur ordre et en connaissance de cause!
    Le successeur de Benyahia au MAE, toujours de ce monde, saurait mieux que quiconque dire aux familles des défunts, à leurs amis et collègues du MAE et au peuple algérien tout entier, les raisons de cette félonie. Il est tout aussi important, pour l’Histoire, que les algériens sachent qui a conseillé à Chadly de se taire, au prétexte de ne pas « nuire à l’unité arabe » (sic) !

    Anonyme
    17 avril 2020 - 15 h 09 min

    J ai passé 5 minutes à étudier la photo en haut 👆. Wellah je vais vous donner les résultats de mon observation. Ce monsieur qui se fait appeler goudjil a une face d un ex caporal militaire français qui À passer beaucoups de temps en Algérie. En 62 il était rester avec ses amis de l armée française pour nous finir comme il faut…donc pour dire qu il a fait un trade avec saddam, sans contrepartie , ça me choque pas du tout. Si vous croyez qu il est le seul traître…il faut vraiment être stupide. Vous voyez votre fln est une organisation de traître qui continuent à sucer le sang des algériens.. les badissiste khobziste novembariste khortiste idem utilisent ce slogan pour endormir les gens qui aiment leur pays et leur algerianite et leur culture. Mais aujourd’hui je jure que je ne ferais jamais confiance a aucun d eux…(…)

      Anonyme
      17 avril 2020 - 15 h 35 min

      Tu peux dire HARKIS compatriote ca se voit sur son visage ….mais ton observation est juste ; juste pour accompagné la cerise sur le gateau je le vois bien soldat harki porteur de drapeau tricolore bleu Blanc rouge entrain chanter à haute voix la Marseillaise avant l indépendance lol et c est eux qui ont eu les postes ensuite le pouvoir en Algerie pour servir leur mere patrie la France jusqu à ce jrs ! tous des fils de Jacques Soustelle et de Robert Lacoste ben oui juste kimera terho ca se voit .

        Anonyme
        17 avril 2020 - 17 h 31 min

        Bravo frère .. tu as ajouté ce qu il fallait ajouter. Bravo 🎈🎉🍾🎊.

    Anonyme
    17 avril 2020 - 14 h 50 min

    ce n’est pas une information,tout le monde savait que le dictateur etait derriére cet attentat ! ;;; si le systeme n’a rien dévoilé,la raison est que ce pouvoir est a la solde de la ligue arabe! ; il est prét a sacrifier son honneur et celui du pays pour sauvegarder ses amis du moyen orient,les éternels perdants,suivant l’adage <ceux qui se ressemblent s'assemblent< !!

    Anonyme
    17 avril 2020 - 14 h 45 min

    Il veut pas lacher son poste et depuis Chadli ; il a du s enrichir grave et c est pour ca qui veut pas lacher ; a présenter le plus rapidement au tribunal et à incarcéré dans les plus bref délais svp on va trver pleins de choses le concernant ; juste à voir sa tronche de traitres il resplendit pas l innocence ce vieux type caresseur de généraux et srtt GS . A présenter à la justice dans les jours qui suivent et la il aura pas le choix de lacher son poste de gratteur . La purge continue et je vous au dit meme l APN on y arrive inch Allah.

    AuCourant
    17 avril 2020 - 14 h 40 min

    Devant les étudiants en partance pour une formation à l’étranger en 1984, en présence de Messadia (secrétaire général du FLN) et de Bererhi (ministre de l’enseignement supérieur), Bendjedid l’avait révélé. Toute l’Algérie le savait et c’est donc un secret de polichinelle !
    Tout le monde connaissait l’origine du problème :
    L’Algérie était la bête noire l’Irak : les accords entre l’Irak et l’Iran (du chah) à propos du Khouzistan et le reste des zones frontalières (zone arabe , ou arabophone si on veut collé à l’Irak) « imposés » par Boumédienne lors du Sommet des pays non-alignés tenu à Alger en 1975. Saddam était chef des services secrets.
    Un autre problème surviendra ensuite lorsque le siège de la Ligue arabe a été transférée en Tunisie (après Camp David et l’exclusion de l’Egypte de la Ligue arabe) ce que Saddam n’a jamais accepté car l’Algérie y a été pour beaucoup. Il trouvait aussi que le siège ne devait pas se trouver hors d’un pays arabe … et voulait que ce soit l’Irak.
    Jamais Saddam n’a accepté que l’Algérie ait « forcé » la main à l’Irak pour que l’Iran « hérite » du Khouzistan. Boumédienne avait une stratégie pour l’ensemble du monde arabe : un développement économique, scientifique et politique … loin de ces histoires de territoires frontaliers pour lesquels il ne fallait pas se battre (…).
    On sait , ensuite, que l’Algérie s’est montrée plus proche de l’Iran qui paraissait révolutionnaire après 1979 et a soutenu Bani Sadr (1er président iranien élu au suffrage universel) plutôt progressiste.
    Saddam avait pris le contrôle de l’Etat irakien à la suite d’un coup d’état en 1979.
    Le régime irakien de Saddam sera soutenu par les pays occidentaux ainsi que par les pays de l’Est et devient une puissance régionale. La Révolution islamique de 1979 a renforcé le rôle de leader et rempart de l’Irak face aux islamistes. C’est avec l’accord tacite des occidentaux que l’Irak lance son armée en Septembre 1980 contre l’Iran pour occuper le Chatt-el Arab, chasser les iraniens des îlots du Golfe Persique, et s’emparer du Khouzistan. Les raisons qui poussent Saddam à attaquer sont aussi essentiellement internes car l’Irak connait un réveil du chiisme religieux et le régime craint une alliance chiite qui le renverserait avec les iraniens.
    Contrairement à ce qu’écrivent certains internautes, le Baas irakien était caporalisé par Saddam et non l’inverse. Et une prétendue intervention des « baathistes algériens » dans l’assassinat de Ben Yahia est une stupidité, la majorité des baathistes algériens étaient pro-syriens et le sont jusqu’à aujourd’hui. C’est un trait de l’histoire commune avec la Syrie où il y a encore des algériens d’origine.
    Saddam Hussein et une grande partie des irakiens (encore aujourd’hui) n’ont pas pardonné à l’Algérie ce que j’ai écrit auparavant.
    Les tirs de missiles contre l’avion qui transportait BenYahia ont très certainement faits d’une façon délibérée.
    En tous cas c’était le sens du message qui nous a été délivré par C. Bendjedid en ce début/milieu de l’année 1984.

      AuCourant
      17 avril 2020 - 15 h 44 min

      Mille excuses pour les fautes d’orthographe (l’écriture rapide …) et autres petites fautes de français.
      J’ajoute que les justifications des irakiens étaient que c’était une erreur … on ne le saura jamais vraiment et l’Algérie qui était encore dans une crise politique ne pouvait se permettre d’envenimer les choses avec l’Irak qui était très fort à l’époque avec tous les soutiens qu’il avait (occidentaux, pas arabes du Golfe).

      Argentroi
      17 avril 2020 - 17 h 00 min

      @ AuCourant
      Quand tu connaîtras la différence fondamentale entre le Baath syrien régionaliste et le Baath irakien panarabiste, tu sauras que c’est une stupidité d’affirmer que les baathistes algériens étaient pro-syriens.
      Ce n’est pas un hasard que l’idéologue du panarabisme baathiste, Michel Aflaq, a choisi en fuyant la Syrie de vouloir s’installer en Algérie en 1964; ses amis algériens étaient déjà sur place. Mais Ben Bella soumis à la pressions des régionalistes de Damas refusa que l’avion qui transportait Michel Aflaq se pose à Alger. De plus, lorsqu’on étudie de près le baathisme algérien, on se rend compte qu’il n’a rien à voir avec Damas. La propagande baathiste en Algérie a été toujours en faveur de l’Irak et contre la Syrie et on le remarque nettement de nos jours avec le bloc des arabistes islamistes qui est né sous l’instigation de Saddam quelques jours avant l’invasion de l’Irak : l’UGTA de l’époque s’est elle-même chargée de la propagande en distribuant des milliers de posters montrant Saddam entrain de prier sur sa natte, sa sajjada !

        AuCourant
        17 avril 2020 - 22 h 15 min

        J’ai parlé de baathistes algériens et non de baathisme algérien !
        Vous avez puisé votre texte de Wikipedia et l’honnêteté aurait voulu que vous mentionnez cela :
        « L’aile régionaliste et gauchisante du Baas prend alors de l’importance, notamment sous l’influence de l’officier marxiste Salah Jedid. Devant l’opposition qui l’opposait aux militaires, Aflak décide en 1964 de partir vivre en Algérie. Mais le Baas syrien, contrôlé par les régionalistes, ne voit pas d’un très bon œil le fondateur du parti s’installer dans un autre pays arabe et y mener son action politique. Des pressions sont exercées sur le gouvernement d’Ahmed Ben Bella pour que l’avion transportant Aflak ne se pose pas à Alger ».

        Cela ne veut strictement pas dire que les algériens (les politiciens algériens) ne soutenaient pas le parti baath syrien. L’Algérie avait en ces temps-là donné asile à des tas de militants politiques de partout dans le monde. Seulement risquer, 2 ans après l’indépendance, d’être isolée n’est pas sérieux d’autant plus qu’il n’a jamais été en danger de mort. Qui plus est s’opposer à des militaires dans son pays et venir dans un pays que les militaires avaient investi depuis juillet 62 n’est pas totalement logique !
        Les baathistes syriens qui ont aidé l’Algérie :
        – Durant la guerre de libération nationale, un groupe de nationalistes arabes, de Syrie, membres et militants du Parti Ba’th de la Résurrection Arabe Socialiste, décida de rejoindre les maquisards de l’Armée de Libération Nationale, afin d’apporter leur compétence au succès de la révolution algérienne. Ils étaient tous médecins.
        Parmi eux Brahim Makhos et N. EL Attassi .
        Ce dernier a été président Noureddine Al Atassi, a été renversé par Hafedh Al Assad en 1970.
        Il a donné son nom… à l’hôpital de Bologhine, rebaptisé depuis. Al Atassi avait participé à la Révolution, au maquis, en particulier à la frontière algéro-tunisienne, puis était resté à Alger pendant les premières années de l’indépendance avant de retourner dans son pays.
        Après le coup d’Etat de 1970, il sera jeté en prison et à sa libération, malade, il rejoindra finalement l’Algérie, où il décédera en 1992.
        Les relations entre les militaires algériens et syriens n’ont jamais été au beau fixe mais le lien avec les civils du Baath syrien ont toujours été bonnes et riches. La Syrie a envoyé des coopérants/enseignants de bonne qualité contrairement à l’Egypte et certainement en grand nombre par rapport aux irakiens.
        Les islamistes algériens se souviennent de ce qui s’est passé à Hama en 2002 et voueront toujours une haine à la Syrie alaouite, Saddam leur apparaissant comme un héro parce que la coalition internationale est intervenue en Irak, oubliant vite que Saddam a gazé sa propre population, massacré des islamistes, occupé le Koweit et soutenu au départ par les USA et les monarchies du Golfe.
        Pour terminer, le gouvernement algérien actuel semble déterminer à faire revenir la Syrie au sein de la Ligue arabe, nous verrons cela au prochain sommet de ladite ligue qui doit se tenir à Alger.

          Argentroi
          18 avril 2020 - 8 h 23 min

          @ AuCourant du 17 avril 2020 – 22 h 15 min
          Pourquoi tu es si prompt à l’insulte en insinuant que je suis malhonnête ! Et pourquoi je devrais mentionner que je me suis référé à Wikipédia, je ne suis pas quand même devant un jury académique présentant un mémoire ou une thèse ou bien il est d’habitude pour les internautes de citer leurs références ! Et quelle est la différence entre baathisme algérien et les baathistes algériens ? Tu écris  » Les relations entre les militaires algériens et syriens n’ont jamais été au beau fixe » mais sais-tu pourquoi ? Tout simplement parce que la majorité des militaires arabisants ont suivi une formation en Irak ! Tu devines donc la suite.
          En tout cas, je me demande quelles sont tes références lorsque vous tu avances qu’en 1975, Saddam était le chef des services secrets secrets en omettant qu’il était officiellement vice-président de la république et maître incontesté de l’Irak car le président Hassan el Bakr ne faisait que de la figuration. Et c’est en cette qualité que Saddam est venu à Alger pour signer des accords avec le Chah d’Iran et je ne vois pas comment l’Algérie était la bête noire, comme tu l’affirmes, de l’Irak puisque c’est grâce à sa médiation que ces accords ont mis fin au soutien iranien à la rébellion kurde en Irak.
          Moi, je n’ai répondu qu’à ton écart de langage qui affirmait que c’est une stupidité d’accuser les baathistes algériens d’avoir une main dans l’assassinat de Benyahia ! Et moi je repose la lancinante question, pourquoi vouloir alors cacher la vérité aux algériens que seul toi et le parterre d’étudiants connaissait ? Qui a convaincu Chadli de se rétracter et de commettre un parjure à sa promesse solennelle de dire la vérité ? Il faut être un novice en politique pour se dissimuler derrière le motif de l’unité des rangs arabes pour protéger soi-disant Saddam quand ce même Saddam champion de l’arabisme rompt cette solidarité arabe en assassinant froidement un ministre d’un pays allié ! Non et non, il y autre chose derrière le fait qu’on a voulu cacher effrontément les causes de cet assassinat.
          Tu fais une fixation sur les origines du baathisme algérien sans nous révéler ce qui fait la différence idéologique entre le baath syrien et le baath irakien. Si tu avais montré de l’intérêt de cette question au lieu de me reprocher que je me suis référé à Wikipédia, on aurait su d’après les évolutions politiques observées sur le terrain qui des deux baath influait sur les choix politiques algériens que ce soit au sein du FLN, du gouvernement, de l’armée ou sur la rue.
          Les islamistes algériens bien avant l’invasion de l’Irak, comme je l’ai dit en observateur attentionné, étaient contre le baath syrien et aussi irakien bien avant l’épisode de Hama car pour eux le baath était laïc et qu’en plus les irakiens avaient envahi un pays musulman, le Koweït. Mais à quelques jours avant la première invasion de l’Irak et bien avant les bombardements et la guerre, je précise cela à escient, le FIS fait un un revirement spectaculaire : soutien total à Saddam. On ne peut que s’étonner encore car au cours de l’intervention atlantiste, la propagande du FIS en fit en plus un héros quand un mois auparavant il était haï par l’ensemble des islamistes. Je te laisse expliquer pourquoi !

      Krimo
      17 avril 2020 - 19 h 32 min

      Au courant

      C’est quoi encore cette histoire de baathisme algerien ?

      L’expression islamo-baathiste est nee a la Cite U. De Ben Aknoun dans les annees 70 et a pour origine un etudiant a la suite de l’arabisation pronee par Taleb alors ministre de l’education. Il a fait le lien entre arabisation et islamisation en reference a l’expression de Ben Badis et en rapport a l’appartenance aux Oulemas du père du ministre d’alors.

      A l’epoque c’etait la doctrine des freres musulmans qui etait en gestation dans le monde universitaire de et jamais celle du baath. Le PAGS tres present dans les cercles universitaires servait de contre-poids.
      L’expression a ete reprise plus tard dans les annees 80 et elle est devenue courante pour stigmatiser les tenants de l’arabisation ……. et c’etait pas plus que cela.

      Jamais le baathisme en tant qu’ideologie au sens politique ne s’est ancree en Algérie, pour preuve tous les opposants politiques ( anti baath) syriens a Hafez El Assad avaient asile en Algerie des les annees 70, certains et leur progeniture y vivent encore.

        AuCourant
        17 avril 2020 - 22 h 21 min

        Confusion dans votre esprit, l’opposition à Hafedh Al Assad est aussi cette de toute une partie du Baath syrien et justement beaucoup se sont installés en Algérie comme Noureddine AL Attassi ancien du Baath, militant pour l’indépendance algérienne (ALN) , président de la Syrie de 1966 à 1970 et renversé par H. AL Assad justement en 1970. Confondre l’armée syrienne et le parti baath est une faute !

          Krimo
          18 avril 2020 - 7 h 18 min

          Au courant,

          Aucune confusion mon ami. Je vous reitere que le baathisme version syrienne ou irakienne n’a jamais prevalu en Algerie en tant que doctrine dans son essence meme. Cette periode je ne l’ai pas lue, je l’ai vecue.

          Par ailleurs El Attassi ne s’est jamais installe en Algerie, du moins depuis 1966. En 1970, renverse par El Assad il fut condamne et a purge 22 ans de prison, soit 1992 annee de sa mort qui eu lieu a Paris a l’hopital americain de Neuilly.

          Faut vous rappeler qu’El Attassi membre du baath syrien a prete aide morale a la Revolution Algerienne, ni lui ni son parti n’etaient au pouvoir en ce temps la. On lui prete des actes de guerre et une participation militaire durant la revolution. Absolument faux, il a passe pas mal de temps a Tunis a aide politiquement au sein de l’armee des frontieres et c’est la ou il a noue des relations avec de futurs cadres du gouvernement subjugues par le nationalisme arabe en droite ligne avec la RAU a laquelle la Syrie etait affiliee.

          Les Syriens dont je vous parle etaient des opposants politiques au parti Baath et non de la faction d’El Attassi et beaucoup d’entre eux, leurs aieux etaient proche de l’Emir Abdelkader.

          La depouille de l’Emir Abdelkader a ete transfere de Damas vers le cimetierre d’El Alia en 1966 au temps ou El Atassi etait au pouvoir. Il avait donne son accord et facilite les demarches pour ce faire.

    Le Berbère
    17 avril 2020 - 14 h 38 min

    À la fin des années 70 , j’ai rencontré un réfugié et cadre palestinien porche de l’OLP de Arafat installé à Beirut . Il m’a dit une chose que je garde dans ma mémoire depuis plus de quarante ans. Ce palestinien été de confession chrétienne catholique de l’orient ( un Maronite) , il été quelqu’un de très cultivé comme la plus part des palestiniens de cette époque là.
    Il m’a raconté que les trois leaders arabes de( l’Égypte, la Syrie et l’Irak) se moque complètement de la cause arabe et que le pan arabisme n’est qu’un fond de commerce pour faire instable aux mouvements islamistes qui gagnaient de terrain en Égypte et en Syrie et un peu en Irak. Concernant la relation de notre pays avec les trois pays , pour lui, Djamel Abdelhafid Nacer considérait l’Algérie comme une station d’essence et un marché du travail pour des milliers de chômeurs égyptiens ni plus , ni moins. , les irakiens et syriens eux aussi , regarde l’Algérie avec de mépris et en particulier le grand criminel Saddam . Le Baathisme en Algérie et son sponsor officiel le FLN étaient toujours les destructeurs et les ennemies interne de l’Algérie .
    Tant que l’arabe ( langue et culture et toujours omni présente dans nôtre pays et tant que la classe politique et les cadres militaires des années 60 – 80 sont toujours présents) le pays sera menacé de l’intérieur plus que de l’extérieur. Ps : les Deux diplomates mort au Mali abandonnés par le gouvernement de Bouteflika qui à refusé de payé une rançon pour leurs libération et que lui même à refusé de donné l’ordre à un assaut d’une unité spéciale pour la libération des deux diplomates au Mali près de nos frontière. Juste pour ça, Bouteflika mérite la pendaison !

    K. DZ
    17 avril 2020 - 14 h 30 min

    Et dire que la tendance prédominante du Hirak ne veut faire le procès que seul règne de Boutef. Une attitude sélective et un « Un » poids « DEUX » deux. mesures dans son approche. Curieux quand-même non ?!

    Anonyme
    17 avril 2020 - 13 h 59 min

    NATIONALISME IRANIEN, LARBINISME ALGERIEN!
    2 hauts responsables tués en Irak, l’un Algérien l’autre (un général) iranien. 2 morts qui n’ont pas les mêmes causes ni les mêmes conséquences !
    L’un est mot en défendant les intérêts de son pays et a eu droit à des funérailles nationales et même à un simulacre de vengeance !
    En ce moment, toutes mes pensées vont à Mohamed Seddik Ben Yahia, tué en Irak pour rien et dans l’indifférence générale. Une mort pour une cause qui n’est pas l’Algérie, sans funérailles nationales sans vengeance sans rien du tout!
    La doctrine de la diplomation Algérienne est basée sur, non pas la défende des intérêts Algériens, mais une volonté larbiniste de plaire aux autres!!
    La tiédeur de la position Algérienne en libye est très révélatrice, Nos dirigeants savent très bien que l’egypte est l’acteur principal du chaos libyen, un chaos qui nous menace et nous a d’ailleurs déjà frappé à Tiguentourine. L’egypte veut carrément la partition de la lybie. Pendant ce temps, l’Algérie complètement impuissante et complétement hors champs, fait le vœux pieu « d’impliquer les voisins de la libye » alors que le problème vient justement de l’un de ces voisins!
    Les choses ont toujours fonctionné ainsi dans la diplomatie Algérienne. Il est temps que cela change. Halte au larbinisme et à la tentation de plaire aux autres ! Seule l’Algérie compte. Seuls nos intérêts PROPRES méritent d’être défendus, sans chercher à plaire !

      ...
      17 avril 2020 - 15 h 23 min

      L’Algérie est en partie responsable de ce qui s’est passé entre l’Irak et l’Iran :
      – Boumédienne a « forcé » l’Irak à des accords avec l’Iran (du Shah) en 1975, pour des raisons stratégiques
      – L’Algérie a milité pour l’exclusion de l’Egypte de la Ligue arabe et le déplacement du siège à Tunis (après Camp David) et l’Irak était contre
      – l’Algérie s’est montré pro-Iran surtout avec l’élection de Bani Sadr (progressiste) en tant que 1er président de l’Iran
      ….
      L’Irak (celui de Saddam surtout) n’a jamais apprécié l’Algérie en laquelle il voyait un « ennemi » surtout que l’Algérie était proche de la Syrie (…). L’histoire grotesque (encore mentionnée ici) de l’assassinat de Boumédienne par la Syrie ou par l’Irak ne tient pas, les médecins n’ont jamais dit cette chose.
      C’est l’OCI qui a mandaté l’Algérie pour jouer les bons offices entre l’Irak et l’Iran. L’Irak a toujours dit que c’était un tir de missile, « par erreur », qui a abattu l’avion qui transportait toute une partie de la délégation. Saddam a continué dans sa folie, appuyé par les occidentaux et certains pays arabes. La morale de l’histoire : l’Irak est détruit pour très longtemps encore, Saddam pendu, l’Iran est très présent en Irak.
      Pour l’Algérie, les iraniens ont poursuivi leur « influence » trouvant certainement que les algériens sont des faibles mentalement, relayés ensuite par les arabes du Golfe … tous ont financé l’islamisme qu’une majorité d’algériens adoptent sans réfléchir. L’Algérie est un champ de bataille où s’affrontent l’identité, la culture, la religion …l’occident et l’orient, pour longtemps. Et ce n’est pas le Hirak qui changera quelque chose, c’est très profond et cela vient de loin.
      Tant que les algériens ont et adoptent une grande gueule dans tous les domaines, ce sera la descente en enfer pour le pays.

    Felfel Har
    17 avril 2020 - 13 h 53 min

    Il fallait bien sauver la face… et la « fraternité » arabe à l’époque où les Baathistes avaient phagocyté les institutions du pays. Comment voulez-vous être respecté quand vous sacrifiez les meilleurs de vos enfants sans demander justice? Ni réparation!
    C’est simplement scandaleux!

      Sniper
      17 avril 2020 - 14 h 19 min

      Que dire des autres pays arabes qui roulent l’Algérie dans la farine en évoquant « l’amitié » et les « intérêts communs »? Serions-nous à ce point débiles pour croire ces inepties? Ni l’Arabie, Ni le Qatar, ni l’Égypte, ni les Émirats, ni le Maroc ne sont nos frères; il roulent pour les occidentaux et sont jaloux de notre histoire. Ils souhaitent notre malheur.
      Je remarque qu’aucun organe de presse n’ose plus parler de l’escroquerie de 7 milliards de $ dont ont été victimes les princes émiratis. C’est tous les jours que cette affaire doit faire la Une pour clouer le bec aux faucons (peut-être aussi des vrais c…) et leur rabaisser le caquet. Il faut les humilier et leur faire comprendre que pendant qu’ils fomentent des coups bas contre l’Algérie et la Libye, d’autres, plus malins, leur font les poches avec le sourire (Trump, Netanyahou et ses obscurs Hindous).

        Guillaume Tell
        17 avril 2020 - 16 h 41 min

        En plein dans le mille! Mais contrairement à nos dirigeants pour qui le silence est d’or, je parie que les Émiratis ont déja demandé à leurs amis israéliens, américains , français, etc. de mettre leurs services secrets à la recherche de celui qui les a roulés en vue de récupérer le pactole et le punir.

      Elephant Man
      17 avril 2020 - 21 h 16 min

      @Felfel Har
      Exactement « comment voulez-vous être respecté sans demander ni Justice ni Réparation ! »
      Allah Yarhmou Mohamed-Seddik Benyahia Allah Yarhmou notre Président défunt si El Houari Boumedienne.

    Mon opinion
    17 avril 2020 - 13 h 50 min

    Salam,

    « Il a participé à la guerre d’Algérie. Commandant dans l’armée des frontières, il est à Tunis lors du cessez-le-feu prévu par les accords d’Évian.  »
    Commandant de qui? De quoi? Des planqués?

    Ceux qui sont arrivés sur les chars à Alger en 1962, fournis par la France, des deux côtés des frontières pour exterminer des centaines de véritables combattants déja amplement fatigués, avortant et tuant dans l’oeuf la révolution.

    Ceux qui ont trahis leurs frères et mentent continuellement au peuple et continuent à le faire effrontément, éhontément jusu’à maintenant, en ayant détruit tout ce qui a de beau dans ce pays telle une vengeance ou punition contre ce peuple qui a combattu l’un des pires régimes coloniaux qui n’eit jamais été enfanté sur cette terre.

    Ceux qui par manque d’instruction, d’intelligence, de vision claire, de patriotisme ont provoqué cet immense gâchis et catastrophe (terrorisme) à tous les niveaux transformant ce magnifique pays en taudis et pompe à essence de la France-Afrique.

    Ceux qui s’occupent et enrichissent les affaires des autres pays par orgueil et fierté mal placées, voulant sauver leurs têtes et négligent les problèmes fondamentaux du peuple voué intentionellement à la misère en ayant transformé l’Algérie en une immense caserne.

    Ceux qui ont saboté le système éducatif, le systéme judiciaire, le systeme de santé, le système social, le systéme agricole telles des sauterelles ne laissant qu’un immense champ de ruines.

    Et enfin ceux dont l’histoire de l’Algérie retiendra qu’ils n’ont été que des destructeurs.

    NON ASSASSINE PAR LE HIZB FRENNSSA ET RUSSE
    17 avril 2020 - 13 h 25 min

    Mohamed-Seddik Benyahia a été la cible auparavant d’une première tentative d’assassinat dans un crash d’avion à bamako où il s’en est sorti grace aux pilotes algériens. benyahoiia est devenu l’ami de reagan; qui souhaite travailler davatange avec l’algérie. et comme la france avec belkhir et chadli aux commandes de l’algérie avaient décidé de le liquider comme ils venaient de liquider zeggar. la franec et les russe avaient peur que l’algérie sort de leur giron! voilà pourquoi chirak et mitterand avaient soutenu jusqu’au bout sadam hussein, car la france avait peur que sadam hussein dévoile ces secrets. et posez vous la question POURQUOI LA FRANCE (et le maroc) AIME QUE L’ALGERIE SOIT SOUS LE GIRON RUSSE MAIS NE SOUHAITE PAS QUE L’ALGERIE TRAVAILLE AVEC LES USA? REPONSE LE HIZB FRENSSA ET LE HIZB RUSSE EN ALGERIE SONT COMPLICES. lisez cet ouvrage de samil boukhalfa ; « la malédiction et le cauchemar » https://books.google.fr/books?id=s4ZRHtOmtH4C&pg=PA33&lpg=PA33&dq=Mohamed-Seddik+Benyahia+pro+am%C3%A9ricain&source=bl&ots=zVZOnCXO9X&sig=ACfU3U1Cuc6RDLAaQnr6tKFXrlB8FOZ18A&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwit5ai0te_oAhWPERQKHUIoDIsQ6AEwBnoECAoQLA#v=onepage&q=Mohamed-Seddik%20Benyahia%20pro%20am%C3%A9ricain&f=false , regardez le reportage de cheouk tv sur zegar (bizarre le patron de cherouk est décédé depuis??), interrogez vous sur l’avènement de benbellal (avec le détournement fantôche de son avion) , pourquoi abane ramdane farouche opposant à benbella comme président a été assassiné au maroc, pourquoi benbella a choisi l’URSS (absent durant notre guerre de libération) et a insulté les USA alors que logiquement notre allié durant la guerre de libération étaient eux? pourquoi boumédienne a été empoisonné en syrie pays que les russes soutiennent coute que coute? pourquoi on emprisonne zeggar jsute après la mort de boumédienne pusi on l’assassine dans un restaurant marocain en espagne? pourquoi belkhir a choisi chadli et pourquoi ils ont libéré benbella de prison aussitôt? pourquoi les russes n’ont apporté à l’algérie AUCUNE TECHNOLOGIE? ils nous ont meêm pas aidé dans la nationalistation des hydrocarbures qui fut réalisée grace aux américains! pourquoi les russes étaient absents durant la guerre des sables comme dirant la decennie noire? ^pourquoi ils ont exclu le polsiario de sotchi? pourquoi ils construisent une raffinerie au maroc (nador)? etc….

    hmed hamou
    17 avril 2020 - 13 h 24 min

     » Salah Goudjil avait assuré Saddam Hussein que l’affaire allait être étouffée et que l’opinion publique algérienne allait être éloignée de ce dossier dont elle ne serait pas informée.  »
    Et « Le président Saddam Hussein n’aurait pas placé un mot et n’aurait pas esquissé le moindre geste lors de cette rencontre qui a duré à peine quelques minutes,… »
    Sacré Saddam.cela ne l’a même pas perturb, même pas étonné, comme s’il s’y attendait? Il n’a même pas daigné à flatté la croupe à notre ministre des transport; notre ministre transporteur du message venu de si loin spécialement pour rassurer le zaim que nous sommes même pas fâché et la mort des diplomates et leurs autres compagnons est un non événement du moins de notre côté !? À moins que ce soit l’invers, c’est pour se rassurer nous même que le zaim n’est plus fâché ? On se sait jamais, après tout cela lui a coûté un missile !!
    Non, tout ça c’est invraisemblable ! Vous arriverez à imaginer la scène vous ? Vous imaginez vous goupil, (…) tenir ces propos ( peux dignes, même indignes du pays de millions et de millions de chahids) devant Saddam,qui certes n’était pas n’importe qui, c’est l’irascible grand zaïm babylonien, après le pharaon l’égyptien, de notre panarabisme !? Mais tout de même…Vous imaginez si notre grand zaïm à nous, si notre moustachu fumeur de havane était encore vivant !? Il lui aurait…. Quoi ? Ç’aurait été pareil!? Juste que, plus courageux que chadli, il se serait chargé lui même du message sans changer une virgule? Non non non. Tout ça n’est que mensonge. Je vous dis tout ça C’est la main de l’étranger et de qui vous savez… C’est elle qui veux créer la fitna, nuire à l’unité de la oumma et attenter à la réputation et à l’honneur de de nos super patriotes Badissiste-nofembriste qui n’ont vécu et continuent à vivre que dans l’intérêt et uniquement pour l’intérêt et la grandeur de la patrie…
    C’est incroyable. Et c’est tellement incroyable qu’on ne peut s’empêcher d’y croire.
    Nos fakhamatouhoum, les notables de notre djazaïr al 3izza wal karama, méprisent et ont tellement méprisé le peuple, et s’en cachent même pas, que la conséquence evidente et immédiate c’est qu’ils soient traité à leur tour au moins de la même façon par leurs homologues étrangers, et en premier par les frères. Oui, Ils méprisent le peuple autant qu’ils le gavent de mloukhiya, de démagogie et de fanfaronnades à dormir debout. Et on y a pris goût. Cha3b al 3aziz, cha3b 3adhim, Cha3b al malyoun wa nissf melyar chahid…cha3b al nif, cha3b al mo3djizat wal karamat…etc etc
    Mais, Tout finit par se savoir…goutte à goutte, on en remplira des piscines, on remplira même le lac nasser.

    Anonyme
    17 avril 2020 - 13 h 18 min

    Si nous voulions vraiment avoir un semblant de vérité sur les différentes magouilles et les différents jeux de passe-passe entrepris par les hommes du « pouvoir » détriment de l’Algerie et du Peuple Algérien il n’y a qu’une chose à faire et elle est simple: convoquer À. Bouteflika devant le Peuple. En Avril 2019, il a voulu convoquer le peuple pour sa réélection et bien que le Peuple le convoque pour rendre compte sur chacun des membres de sa cour et les leurs agissements sur certaines lois. Il est encore temps parce qu’après sa mort toute citation n’aura aucun effet et sa cour sera toujours aussi active.

    L'auvergnat
    17 avril 2020 - 12 h 14 min

    Les malfrats qui gouvernent à ce jour, se sont assis sur l’honneur de l’Algérie depuis 1962.

    Ok
    17 avril 2020 - 12 h 14 min

    On a embrasser leurs identite’ et culture automatiquemt on est leurs soumis.

      Précision
      17 avril 2020 - 13 h 43 min

      Le sujet n’a rien a voir avec Arabe/Kabyle.

        Dream
        17 avril 2020 - 15 h 16 min

        Le sujet a avoir avec la soumission

    LotfiALN
    17 avril 2020 - 12 h 09 min

    De l’incompétent Chadly déjà tourné (…) par Hassan 2 et marionnette aux mains de mitron au traître bouteflika !
    Ce que l’Algérie a subi comme outrages!

    Anonyme
    17 avril 2020 - 11 h 28 min

    tête d’un maudit incapable magouilleurs.

    Secret Défense
    17 avril 2020 - 11 h 16 min

    Mon Dieu ! Et dire qu’on l’a installé dans un poste pépère pour la fin de ses jours.
    Voilà comment ces généraux traitres à la natation remercient les hauts faits de trahison et de
    pleutrerie.
    S’allonger ainsi devant les pieds de ce criminel retrouvé dans les égouts de Tikrit , ce n’est pas du tout la gloire pour cette tête de harki.

    A quand la vraie purge, bon sang !!!!!

    Moh.abbas
    17 avril 2020 - 11 h 13 min

    Ce qui est intéressant dans cette article et qui en dit long, c,est que Sadam Hussein n,à pas piper mot durant cette brève rencontre. Il à du se dire au fond de lui sans que cela ne transparaît…purée! y à pire que moi !

    Confidentiel
    17 avril 2020 - 11 h 10 min

    Ni Saddam ni la France ne voulait de la médiation algérienne entre l’Iran et l’Irak car Saddam était sur le point de signer un méga contrat d’armement avec les Français et ces derniers voulaient coute que coute la guerre pour vendre leur quincaillerie, ils suivaient tout les déplacements de Benyahia dans le but de le neutraliser.

      Elephant Man
      17 avril 2020 - 16 h 23 min

      @Confidentiel
      Excellent commentaire et perspicace.

    Anonyme
    17 avril 2020 - 11 h 07 min

    Le peuple Algerien veut connaitre la verite,toutes les verites.et a ce monsieur Salah Goudjil de faire une declaration dans ce sens mieux vaut pour lui ,et dans le cas contraire c est a la presse d investigation et meme tous les medias Algeriens doivent monter en fleche et exiger la verite sur l assassinat de notre ancien ministre des affaires etrangeres et toute la delegation qui l accompagnait…y compris les journalistes presents dans l avion qui a ete detruit en vol par un missile Irakien sur ordre de Saddam Hussein …ce criminel qui a detruit toutes les ressources l etat d Irak et en agressant l Iran dans une guerre de 8 ans et causer la morts de millions de citoyens Irakiens et Iraniens et ouvert la porte aux installations des bases militaires etrangeres dans les pays du golfe avec son invasion d un Etat Voisin le Koweit ..Ce criminel a merite la pendaison…

      ZORO
      17 avril 2020 - 22 h 04 min

      @ berbere 17 avril 14h38
      Ton histoire avec l arabe chretien de palestine peut etre credible a condition que tu la relates depuis le debut, ,tu as omis de nous raconter qu avant de se mettre a table et faire de toi son confident ,l arabe chretien ton coreligionaire a exigé que tu fasse serment au nom du pere ,du fils et du st esprit de ne devoiler ces secrets que dans 40 ans et on constate que tu as tenu parole.
      SigneZORO. ..Z….

    Anonyme
    17 avril 2020 - 10 h 45 min

    Pourtant, ce fossile occupe toujours un poste, et on nous parle de changement. YETNA3OU GAAAAA!!!!

    Argentroi
    17 avril 2020 - 10 h 45 min

    L’assassinat de Benyahia était sûrement commandité par les baathistes aflaqistes algériens qui voulaient faire main basse sur l’état-FLN de l’époque.
    Bien que Chadli Benjeddid avait juré solennellement à la télé de révéler toute la vérité, la commission d’enquête n’a jamais rendu publique ses conclusions. Ceux qui à Alger voulaient disculper Saddam par leur silence n’avaient pour but que de se protéger eux-mêmes de l’accusation d’être les commanditaires de cet assassinat. Saddam n’avait à proprement parler aucune raison objective d’assassiner Benyahia sauf celle d’accéder à la demande de ses ouailles d’Alger qui voulaient éliminer un adversaire politique important au sein de l’état algérien.
    Où est donc le rapport secret de la commission d’enquête ? Il n’y a pas que Goudjil qui détient ce rapport !

    E-miss tmourth
    17 avril 2020 - 10 h 41 min

    Seddik Ben Yahia faisait partie des dignes fils de l’Algérie combattante.
    Il était membre du groupe des Soumamiens que le clan d’Oujda de malheur avait juré de réduire à néant.
    Larbi Ben Mhidi, Amirouche et Si l’Haoues, vendus, Abane, Krim et Ben Yahia assassinés.
    Pourquoi voudriez vous que le système anti national issu du clan d’Oujda monte au Front?
    Ils sont les initiateurs de l’assassinat du fils de l’Algérie.
    Les Irakiens n’n’étaient que le bras armé.

    Mounir Sari
    17 avril 2020 - 10 h 29 min

    Après tout ça, ce nonagénaire est nommé président du conseil de la nation.Toute honte bue, on ose encore nous parler de main invisible, de main de l’étranger et de l’amour de la patrie!!!!

    Anonyme
    17 avril 2020 - 10 h 26 min

    Saddam Hussein est mort dans un caniveau, Chadli a été éjecté comme un mal propre de son poste de président .
    Que Goudjil nous donne sa version ou non Benyahia reste dans les annales de l histoire comme un héros contrairement à d autres.
    Et si Saddam Hussein avait accepté la médiation de Benyahia, son pays n aurait pas été détruit ….finalement qui est le perdant? Le peuple irakien….,

    Belveder
    17 avril 2020 - 10 h 26 min

    C est Malheureux mais C est En vigueur depuis des Décennies partout dans le Monde C est La Diplomatie Paralléle Le Nombre d avions civils abattus a travers le monde est la pour confirmé…ISRAEL IRAN USA UKRAINE la liste est Longue Les enquétes sont étouffés toujours

    Fellag II
    17 avril 2020 - 10 h 04 min

    Très peux de vrais combattants qui ont survécus a la guerre de libération,sauf les chanceux ceux qui travaillaient le jours avec les combattants et la nuit avec l’occupant,et la preuve elle a là,caché la mort d’un dirigeant aussi brillant et patriote,a part d’etre un traitre,un collabo,un lache,une taupe ou un rat, c’est non c’est de l’impossible;132 ans de lutte et de souffrance pour donner le pouvoir à des Melons et des traitres

      Rayes Al VHOUR
      17 avril 2020 - 14 h 06 min

      Ce Goudjil le Godzilla plutot, porte
      Bien son nom.
      Les familles des victimes de ce
      Complot de Saddamite, sont des
      Vrais Ighoudjal , de leurs peres,
      freres, parents, compatriotes
      Assassines par ce sanguimaire
      sans foi ni loi , avec lequel ben bella
      se pavanait comme de rien n’etait,
      nous berner , avec ses complord,
      comme il nous bernaient de l’assassinat
      Contre Abane Ramdhane, a Kenitra
      Au maroc…
      Oui Ben Bella avait surement ete au
      Parfum, et s’accoquinait avec ce regime
      Voyou, assassin, belliqueux.
      Les algeriens qui donnaient le nom a
      Leurs rejetons , du nom de Saddam ne
      Doivent pas etre fiers , de porter le nom de
      Cet engonce sur le livret d’etat civil..
      Tiens pourquoi ce goudjil accourre toujours
      Chez ses maitres la france meme a ce jour ?
      Y a anguille sous roche..
      L honneur des algeriens est non negociable.
      A bon entendeurs salauds…

        La veuve et l'orphelin
        17 avril 2020 - 14 h 58 min

        Si l’Algérie est veuve lui le Goudjil n’est pas vraiment orphelin. On l’aurait su , sinon.

    Moh.abbas
    17 avril 2020 - 10 h 02 min

    On se croirait dans la Grèce antique et le fameux conseil des anciens (gérontes), par opposition à l’assemblée du peuple. (Seules quelques cités conservaient à l’époque classique cette institution traditionnelle. À l’époque impériale romaine, de nombreuses cités grecques [notamment en Asie Mineure] avaient des gérousias au rôle surtout religieux.)
    Définition de gérousia ;Type de vieil homme dupé dans la comédie classique ; vieillard acariâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.