Le ministre fanfaron Kamel Rezig agace le Premier ministre Abdelaziz Djerad

commerce Rezig
Kamel Rezig, ministre du Commerce. PPAgency

Par Mounir Serraï Le ministre du Commerce, le fanfaron Kamel Rezig, s’est à nouveau fait taper sur les doigts après avoir communiqué officieusement à travers certains médias la liste d’activités commerciales à déconfiner. En effet, le très populiste ministre du Commerce a bel et bien tenu, mardi dernier, une réunion à huis clos au siège de son département à Alger lors de laquelle il  avait énuméré une vingtaine d’activités commerciales qui reprendront dans les prochains jours.

La réunion a été présentée comme une réponse à la demande pressante des commerçants et des transporteurs d’aller vers la reprise de leur activité. Mais le but de la réunion en question était d’établir une liste d’activités susceptibles de reprendre et de la communiquer dans un rapport aux services du Premier ministre. Autrement dit, cette réunion ne constituait nullement une séance d’examen des doléances exprimées ces derniers jours par les commerçants.

Mais voilà que le département de Kamel Rezig, qui aime faire les manchettes de la presse nationale en cherchant toujours à fournir un «scoop», diffuse par des canaux non officiels l’information selon laquelle il est décidé de la reprise prochaine d’une vingtaine d’activités commerciales. Ce qui a provoqué la colère du Premier ministre qui a totalement désapprouvé cette façon de faire de son ministre du Commerce, qui n’est pas à son premier faux pas et qui ne semble pas s’astreindre à la discipline exigée par une telle mission au sein du gouvernement.

Pour tenter de rattraper le coup et de se refaire une virginité, le ministre du Commerce fait un démenti. «En réaction aux articles parus mercredi 3 juin dans certains titres de la presse écrite et électronique, qui font état de la réouverture de certaines activités commerciales, le ministère du Commerce dément ces informations infondées», écrit-il dans un communiqué laconique envoyé à la presse nationale dans lequel il poursuit en affirmant que «le ministère du Commerce n’est pas habilité à trancher ces questions qui relèvent du ressort exclusif des services du Premier ministre».

Cette dernière phrase renseigne ainsi sur la colère qui s’est déversée sur le ministre du Commerce qui a voulu la jouer en solo dans un dossier qui le dépasse, et ce uniquement pour tenter de gagner la «sympathie» de centaines de milliers de commerçants éprouvés par le confinement. On se souvient de ses déclarations farfelues sur le lait en sachet ou encore la viande rouge à 800 DA. On se souvient aussi de ses selfies en train de distribuer des détergents ou encore de la semoule à des citoyens, alors que les marchés et les commerces des produits alimentaires, restés ouverts, sont totalement désorganisés et n’observaient aucune règle, ni mesure protection contre le coronavirus.

La dernière bourde de Kamel Rezig était son déplacement dans son quartier à Boufarik en plein couvre-feu total instauré durant les deux jours de l’Aïd. Un déplacement qu’il a annoncé en grande pompe sur sa page Facebook en publiant ses photos prises avec ses voisins dont certains ne portaient pas le masque, rendu pourtant obligatoire dès le premier jour de la fête de l’Aïd.

Selon certaines sources, Kamel Rezig serait ainsi dans le collimateur du Premier ministre, Abdelaziz Djerrad, qui aurait demandé au président de la République son remplacement dès que possible.

M. S.

Comment (32)

    TAGAS
    11 juin 2020 - 14 h 08 min

    l’homme a tout faire il a clochardise le secteur du commerce
    aucune stratégie pour le secteur il ne sait que de menacer les cadres du secteur et veut minimiser le rôle des chambre de commerce pauvre Algérie

    58 ans
    6 juin 2020 - 18 h 47 min

    c est connu chaque bouffon roi a son bouffon

    tahar
    6 juin 2020 - 9 h 19 min

    la tradition veut que nos ministres soient cloues a leurs bureaux,et chaque sortie sur le terrain soit doit etre authorisee et suivi par une horde de C…… du DRS et tout un cortege de voitures de prestiges,mais Mr le ministre du commerce a voulu un peu improviser et en se rapprochant du peuple cad zawaliyas.
    Quant a Mr le ministre: il a trop parle de pommes de terres,lait en sachet et sa rarete chronique dont on ignore les raisons,et on oublie l ‘essentiel: l’adhesion de l’Algerie a l’O.M.C ,si on veut reellement sortir de l’isolement et rejoindre les autres pays exportateurs,mais nos « generaux majors » importateurs , mafieux et monopolistes ne sont prets a ceder le terrain( bcp d’nterets et de commissions en jeu) et avec l’ OMC c’est la transparence totales sur toutes les transactions commerciales et financieres qui n’arrangent pas nos valeureux  » generaux majors » novemberistes et badissiyines………….

    Belveder
    5 juin 2020 - 16 h 50 min

    une régle simple plus on tombe sur un personnage Public plus il reste en Poste…..zeghmati en sait quelque chose….Ce monsieur aussi fantasque qu il est restera en Poste «  » »LE temps qu il faudra » » » » » » »

    TOLGA - ZAÂTCHA
    5 juin 2020 - 15 h 25 min

    Ce MINISTRE… DÉRANGE…. tout simplement : DE GROS INTÉRÊTS, c’est TOUT. Alors, TOUT LE MONDE lui tombe dessus à bras raccourcis. Point barre. Quand on veut noyer son chien, on L’ACCUSE DE… RAGE !!! Bon courage, Monsieur Le MINISTRE !!! Just carry on… car on n’aime pas, dans notre pays, LES GENS QUI TRAVAILLENT !!!

      Tassaâdit
      6 juin 2020 - 14 h 14 min

      Tout à fait d’accord avec vous. D’autant plus, qu’un Ministre qui est à quatre heure du matin au marché de gros de Boufarik… ce n’est pas courant chez nous. Personnellement, je tire chapeau à Monsieur le Ministre. Je lui dis de ne pas faire attention aux gens que vous gênez par votre engagement très responsable. Merci, Monsieur le Ministre. De tout coeur avec Vous !

    Anonyme
    5 juin 2020 - 12 h 11 min

    Il a bien été nommé par le 1er ministre non?? A qui la faute?? Le caractère de cet énergumène est connu depuis longtemps, pourquoi il a accepté de le mettre dans son gouvernement??

    Anonyme
    5 juin 2020 - 1 h 58 min

    Cet énergumène est le porte parole des islamistes.
    Ce ne sont pas les islamistes Qui disent que « le commerce est béni » ?
    Il joue son rôle de tentacule du pouvoir incompétent et ceux qui l encensent sont des arabisés incompétents qui n ont jamais voyagé et rencontré d autres peuples Et croient que le paradis est leur exclusivité.
    Pauvre Algérie klawek !

    Mounir Sari
    4 juin 2020 - 22 h 46 min

    Je mets au défi ce ministre de me rédiger un Curriculum vitae ou une lettre de motivation!!!!

      Z0RO
      5 juin 2020 - 7 h 55 min

      C est sur qu il ne saura pas l ecrire en langue de bois.
      SigneZORO. ..Z…..

        Zorro
        5 juin 2020 - 10 h 58 min

        Tout est possible, never know.

        Anonyme
        5 juin 2020 - 11 h 10 min

        T en retard zoro.

    Hmed hamou
    4 juin 2020 - 22 h 27 min

    Kamel Rezig va au marché, Kamel Rezig revient du marché, kamel rezig fait des zlabia, Kamel Rezig va relancer l’économie grâce aux zlabias…Kamel Rezig réuni son équipe autour des makrauds, Kamel Rezig va diversifier l’économie grâce au makraud, Kamel Rezig va le faire, kamel rezig va le faire avec des fatwa, kamel rezig se démène, kamel rezig est un bosseur, kamel rezig fait du commerce, kamel rezig c’est du commerce, kamel rezig n’a pas peur du covid, kamek rezig défit la lois du confinement, kamel rezig est courageux, kamel rezig est un rebel, Kamel rezig veut ouvrir les commerces , kamel rezig est proche des commerçants, kamel rezig est proche du peuple, kamel rezig est à l’image du peuple… Mais, Kamel rezig s’est à nouveau fait taper sur les doigts, kamel rezig a encore fait des jaloux, Kamel Rezig patati, kamel rezig patata, kamel rezig est capable de cueillir des cerises avec la queue, son premier ministre lui en est incapable même avec la main…
    Après, on nous annonce que  » Kamel Rezig serait… dans le collimateur du Premier ministre, Abdelaziz Djerrad, qui aurait demandé au président de la République son remplacement dès que possible. »

    Mais dans ce carnaval fi dechra, kamel rezig, devenu l’ami du peuple, son alter ego, va faire de la tête son premier ministre, un bouzelouf, un déjeuner avant que Djerrad n’ait pensé de faire de son génial commerçant de ministre son dîner.

    Je me demande meme si on est pas entrain de prépare rezig à quelque fonction encore plus importante ? Premier ministre, pourquoi pas!
    Depuis le début, à part le ministre de la santé malgré lui, grâce au covid on ne voit et on entend que rezig. Quand au rôle du Premier ministre, les seules fois qu’on l’entend, entre deux siestes, c’est pour infirmer ou « remettre à sa place » rezig qu’il surprend entrain de marcher sur ses plates-bandes.
    À coup de fanfare et de contre-fonfare on a fini par faire croire au peuple (et là c’est trop tard) que seul kamel rezig travaille, c’est lui l’équipe, c’est lui le gouvernement (ou du moins qui fait comme si). Et on a fini par l’apprécier, du moins il nous manquera s’il vient à manquer ! Ah oui, ya aussi boukadoum,malgré lui , mais on le garde aussi. Quoique, kamel rezig saurait aussi s’occuper des affaires étrangères. C’est pas sorcier, vous trouver ça étrange ? Il reste la défense ? Kamel rezig ferait aussi de la défense, même de l’attaque !
    Je suis qu’il fera des merveilles. Mais, pour qu’il soit plus heureux et encore plus performant je suis sûr qu’il aimerait avoir avec lui un autre génie, un frère, fares mesdour…
    Je n’arrive toujours pas à comprendre d’ailleurs comment on est passé à côté de cette compétence (amateur des médias aussi) …fares mesdour avec rezig ensemble ils feraient des miracles . Surtout que mesdour a un projet tout prêt et prometteur pour l’économie du pays, les pastèques à naama mais surtout le commerce de fleurs, pour remplacer le pétrole (c’est pas une blague, c’est sur beur tv) …
    Vous imaginez, des zlabia, des makraud…et des fleurs. Ça sera la fête tous les jours !

      ettayeb
      5 juin 2020 - 23 h 22 min

      Merci pour ce fou rire et surtout pour la cueillette des cerises 🍒😂😂😂😂

    Felfel Har
    4 juin 2020 - 20 h 48 min

    Take two. Rezig ne devrait pas être le seul intrus et incompétent à être débarqué. Arkab mérite aussi la palme du parfait ignare qui réalise qu’il vient de découvrir l’eau chaude en annonçant la réalisation de trois raffineries à partir de 2022. J’enrage! Quand j’ai quitté le ministère de la planification, il y a plus de 30 ans, la réalisation de cinq raffineries (donc celles dont il parle) était approuvée par le gouvernement et les projets étaient inscrits à la nomenclature des investissements. Il en parle aujourd’hui comme s’il en était l’initiateur et le promoteur. De l’imposture!
    Il n’est pas le seul! Des ministres qui devaient conduire le développement du pays ont échoué à imprimer le rythme nécessaire pour concrétiser les multiples projets dont la finalité était de tisser un véritable tissu industriel bien intégré. Les RAR (Restes à Réaliser) s’accumulaient, retardant ainsi notre décollage économique. L’élan du développement était coupé. Arrive Bouteflika et tout tombe à l’eau, importer devient plus rationnel que produire localement. Que sont devenus les projets grandioses débattus et approuvés par les gouvernements précédents: développement des Hauts-Plateaux, projet de mer intérieure, réhabilitation de l’agriculture de montagne, etc.?
    L’incompétence a eu raison de la volonté de sortir du sous-développement. On y est encore! Hélas!

    Felfel Har
    4 juin 2020 - 16 h 45 min

    L’énergumène tient à émuler el Bakradj quand il faisait des pieds de nez aux autorités. Ceux qui l’ont adoubé au gouvernement lui dictent sa feuille de route au nez et à la barbe de Tebboune et Djerad, autrement dit ils cherchent à faire passer le gouvernement pour un ramassis de pieds nikelés, sans envergure ni conviction si ce n’est de s’approcher de la tétine nourricière et du coffre-fort.
    Un baltagui chargé du commerce, c’est la promesse de transformer le pays en ce bazar où tout s’achète et tout se vend cash et sans payer d’impôts, que les Moyens-Orientaux ont érigé en modèle de développement économique. Etbezniss yal khaoua!
    Il ne faut surtout pas s’attendre à ce que des incompétents promeuvent des gens honnêtes, spécialisés dans leur domaine et qui font honneur au pays.

    @Mounir Serrai.
    4 juin 2020 - 16 h 01 min

    Que ce que tu veux de plus ?il à démenti lès rumeurs,mr mounir sois réaliste et juste au lieu de courir derrière lès élus du peuple reconnais que l’opposition est faible .il faut attendre au moin une année pour savoir si ce monsieur est incompétent et tout ce que je peux aucun depuis l’indépendance ne s’est rendu aux marchés de gros à 3 heures du matin pour contrôler lès prix et l’hygiène.ALA AL AKEL il est honnête.

    Anonyme
    4 juin 2020 - 14 h 18 min

    on le soutien ON c’est le peuple , est on sais qu’il derange certain

    akli
    4 juin 2020 - 13 h 05 min

    Vous parlez de djerrad comme si c´etait un elu du peuple c´est comme tout les ministres coopter il ne peut rien faire je ne vois pas pourquoi vous critiquez seulement rezig et pas les autres pourtant ils sont tous pareils.

    Anonyme
    4 juin 2020 - 10 h 45 min

    Dilemme: comment congédier le seul ministre qui travaille?
    Il est certes un peu brouillon mais ne dit-on pas: au royaume des aveugles, les borgnes sont roi !

    Mounir Sari
    4 juin 2020 - 10 h 09 min

    Ce ministre est à peine compétent pour vendre de la patate et des sachets de lait dans un marché couvert du coin!!!!

      Nekki
      5 juin 2020 - 2 h 34 min

      Tu m’as tué de rire lololololol

    mssissou
    4 juin 2020 - 8 h 09 min

    monsieur le ministre du commerce vos proposition doivent toujour passer passer chez le chef du gouvernement pour qu’il donne son accord et aussi ça serait bien de remettre de l’ordre dans les marchees et marchees de gros

    Algérien Déchut
    4 juin 2020 - 8 h 06 min

    Le pays le plus vaste pays du monde Arabe et aussi du continent Africain,l’un des plus riche avec une population répétée dans le passer comme les plus courageux et les plus guerriers du monde,dirigé par des mafieux,incompétent et malhonnète,si on veut redresser le pays,ce n’est pas on emprisonnant certains et laisser les plus dangereux en liberté,si on veut sauvé le peut qui reste de cette belle nation,il faut donner le pouvoir aux civils les plus compétent,comment peut-on défendre la nation avec des généraux ripoux et affairistes,traitres aimant les pays étranger que la mère patrie

      @Algérient Déchut
      4 juin 2020 - 12 h 57 min

      L’Algériet est et resterat terre africaint, algérienne et non arabe. Les arabes sont en Arabie et ses voisins du golfe.
      Si l’Algérie est un pays arabe, alors il faut effacer et remplacer tous les noms des personnes, villes, villages, montagnes, collines, rivières, régions etc. amazighes et les remplacer par des noms arabes, comme c’est déjà fait à plusieurs endroits, tels Ahaggar devenu El Hoggar, Bgayet devenue Béjaïa, Oum El Bouaghi, Rilizane etc.

        Algérien Déchut
        4 juin 2020 - 16 h 48 min

        Pour information il faut protesté au niveau de vos dirigeants et responsables,pour moi, qu’elle soit Arabe ou Africaine, ou Européenne,ça m’est égale;j’ai payé une lourde facture pour cette Algérie de traitres et de corrompus,des hors la loi et des injuste;c’est meme haram de libéré une nation pareille ou le plus fort dévore les plus faible

      hercule
      4 juin 2020 - 19 h 14 min

      Arrêtez avec vos louanges à longueur de journée : le pays le plus grand d’Afrique, du monde Arabe, le pays continent, une ouverture sur la mer méditerrannée longue de 1200 kms. Un pays très riche. WAW. Je suis fatigué d’entendre ces choses là.
      Un pays est riche par sa population qui travaille d’arrache pied nuit et jour, qui fait des sacrifices…
      Alors de grâce arrêtez svp.

    مسعود البسكري
    4 juin 2020 - 6 h 27 min

    عاش الوزير رزيق، فعلا إنه وزير الزوالية.
    أول وزير يفرض القانون من الميدان وليس في الصالونات.

      Anonyme
      4 juin 2020 - 15 h 49 min

      C’est combien le prix de datte cette annee’

        مسعود البسكري
        4 juin 2020 - 20 h 18 min

        بالنسبة لكثير من البساكرة وأغلب الصحراويين هذا السؤال يعتبرونه شتيمة.
        الصحراوي الأصيل لا يبيع التمر إلا لتاجر، وأظنك لست كذلك.

          Anonyme
          5 juin 2020 - 6 h 35 min

          Ah oui c est pour ça que les dattes sont gratuites ou presque dans tout le pays à longueur d année !!!!

          Anonyme
          5 juin 2020 - 9 h 55 min

          Si je suis commercant et ce n’est ps une insulte khawa khawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.