Scandale de l’humiliation d’Ouyahia : la guerre est déclarée entre deux ministres

Ouyahia scandale
Image désolante d'Ouyahia malmené à l'enterrement de son frère. PPAgency

Par Nabil D. – Ce qu’il est admis d’appeler «le scandale du cimetière» a mis le feu aux poudres au cœur même du gouvernement. Après la réaction indignée du ministre de la Communication qui s’en est pris violemment aux médias accusés de manque cruel de professionnalisme et qui a, au passage, écorché la direction des prisons, le ministère de la Justice lui rétorque en des termes diplomatiques qu’il n’y est pour rien et que la responsabilité de la direction des centres pénitentiaires «s’arrête à la porte de la prison».

L’allusion est cependant claire. Tout en habillant la réplique dans des formulations courtoises, lue entre les lignes, la réponse de Zeghmati à Belhimer est pourtant claire : «Occupez-vous plutôt de vos médias débridés !» semble asséner le ministre de la Justice à son collègue. Les images montrant un Ouyahia menotté, encerclé par une pléthore de gendarmes et tenu par ses deux bras, ont soulevé un tollé général dans le pays. L’avanie subie par l’ancien Premier ministre a fortement déplu en haut lieu et il n’est pas exclu que des sanctions tombent, selon des indiscrétions.

Le président Tebboune a-t-il demandé un rapport sur les tenants et aboutissants de cet impair qui a terni l’image de l’Algérie ? Fort possible, indiquent des sources informées qui pensent que cet acharnement de Belkacem Zeghmati contre Ahmed Ouyahia est l’erreur de trop, d’autant qu’il est déjà sur la sellette. «Son maintien au sein du gouvernement lors du dernier remaniement partiel ne signifie nullement que cet élément nocif du clan de Wassini Bouazza, résidu de l’ère Gaïd-Salah, soit dans les bonnes grâces du président de la République et du Premier ministre», expliquent ces sources qui précisent que Zeghmati «garde son poste jusqu’au traitement des procès en cours, car il en est l’instigateur» et qu’il a été instruit de les régler «au plus tôt pour permettre à une justice, enfin débarrassée du pire ministre que le secteur ait connu depuis l’indépendance du pays, de remplir enfin sa mission dans le strict respect des lois de la République».

Même si Amar Belhimer semble s’être exprimé plus en tant que citoyen écœuré par la bassesse de ceux qui sont derrière la mise en scène ignoble du cimetière où Ahmed Ouyahia assistait à l’enterrement de son frère et néanmoins avocat décédé la veille d’un arrêt cardiaque, il engage la responsabilité de tout l’Exécutif dont il est le porte-parole. Cet accrochage entre deux membres importants du gouvernement illustre l’inhomogénéité de l’équipe sur laquelle Tebboune et Djerad s’appuient pour affronter une crise complexe qui exige pourtant que les différents acteurs travaillent en symbiose totale.

N. D.

Comment (52)

    Brahms
    28 juin 2020 - 14 h 57 min

    La roue tourne ?

    Quand on vole l’argent des orphelins, des veuves, des chômeurs, des SDF, quand on détourne le produit intérieur brut de chaque citoyen pour mettre l’argent sur son compte bancaire, on récolte plein d’ondes négatives et chaque citoyen dans sa demeure, sa mosquée prie et demande justice si bien que les ondes négatives s’abattent sur le ou les concernés et donnent des maladies, des sentences, des emprisonnements montrant au final, le vrai visage de ces soi – disant dirigeants. Quand tous ces vieux grabataires disparaîtront de la planète dans 10 ans environ, l’Algérie pourra revivre à compter de 2035 mais pas avant.

    Anonyme
    27 juin 2020 - 14 h 24 min

    Les seuls à être tristes et touchés par cet acte ce sont les indépendantistes kabyles que le sieur Ouyahya ne rate aucune occasion pour les insulter et les utiliser pour montrer à ses véritables ennemis. que lui tout kabyle qu’il est, il est patriote contrairement à Ferhat Mhenni. Pourtant ce dernier a été le premier et quasiment le seul à tirer la sonnette d’alarme et prévenu la communauté internationale à commencer par l’ONU du plan secret « Zéro Kabyles » .
    Ce type est hélas condamné à rejoindre la poubelle de l’histoire

    Brahms
    27 juin 2020 - 10 h 59 min

    Il faut voir pour croire ?

    Ouyahia a les cheveux tout gris car il manque de cuivre. Preuve que pour éviter ce genre de situation (prison et galère), il vaut mieux être honnête, juste et loyal et se contenter de ce que l’on possède après une dure vie de travail, de gestion.

    Naoufel
    26 juin 2020 - 23 h 58 min

    Mes respects à tous mais je voudrais répondre à M’SILI et ANONYME.
    En premier, oui ce n’est pas le directeur du centre pénitencier qui décide dans ces cas là, mais c’est le juge et c’est une bonne décision de permettre à des détenus d’assister à l’enterrement d’un etre cher.
    Et de là la justice n’est pas responsable sur tout ces dépassements. Il y a une très mauvaise organisation et c’était la débandade les corps de sécurité n’étaient pas à la hauteur car c’est eux qui devait assumer toute cette anarchie vu qu’il devait préparait le terrain et l’arrivée du détenu hélas ils étaient nul du moment que c’est un président imposé et nul et bien voilà le résultat des nuls.
    Concernant les menottes dont certains ne cessent de parler il n’ a pas de honte du moment que la personne est depuis au moins un an en prison et donc c’est un prisonnier comme tout autre prisonnier sauf les dossiers ne sont pas les memes.
    Ma réponse à M’SILI lorsqu’il dit que monsieur Ouyahia il était dans un état déplorable, maigri et je ne sais quoi.
    Mais monsieur vous oubliez que monsieur Ouyahia et quelqu’un de malade en plus il est agé il a pas vingt ans et en plus de çà la prison restera une prison ce n’est plus club des pins, les chauffeurs, la bouffe sur commande, le coiffeur, une chambre à couchée qui a couté plus de 100.000.000 etc… et donc pour quelqu’un qui vivait dans un quartier populaire dans un appartement et qui se retrouve du jour au lendemain dans ce luxe et la suite c’est la chute aux enfers c’est normale qu’il perd du poids surtout que le plus qui lui fait mal c’est le moral, et je suis convaincu qu’il a beaucoup de remords et surtotu que ce monsieur na pas fait que du mal au peuple mais meme à ses parents qui étaient contre ses agissements, il était en désaccords pendant plusieurs année avec son frère Allah yarahmou ils ne se parlaient pas car son frère était un homme très honnete qui avait les pieds sur terre et il a pas voulu écouté les conseils de son frère. Alors s’il avait écouté son défunt frère il ne serait pas dans cette situation.
    Donc on va pas donner la meilleur bouffe pour Ouyahia et le chouchouter et maltraiter les milliers d’autres prisonnier il faut comprendre çà.
    Quand à Belhimer il vaut qu’il se cache au lieu de prononcer le moindre mot. Et dans toute cette anarchie c’est les corps de sécurité qui devraient assumer toute la responsabilité de ce carnaval et ce cinéma incappable d’organiser un passage , il y avait pas un million de personnes à l’enterrement mon vieux en plus il faut reconnaitre que nos cimetière ne sont pas à la hauteur concernant les passages, les allées ni goudron, ni rein de fait surtout l’hiver quand il pleut c’est la catastrophe il faut des bottes et encore.
    Il y a quelqu’un qui a parler de la tenue de Ouyahia, surtout lorsqu’il dit pourquoi il était pas vétu d’un costume.
    Ce qui démontre que nous somme encore arriéré, avec cette chaleur un costume. Ouyahia était bien coiffé, bien rasé et bien habillé un pantalon, un pull je ne vois pas ou est le problème. Oui ce pauvre voulait qu’il porte un costume RSSASSI.
    Laissait le défunt reposer en paix et Ouyahia il est pas le seul qui est en prison car avec ces futilités il y a des gens qui veulent faire oublier les vrais problèmes des Algériens, injustice, pauvreté, chomage et autres il faut se baser sur les vrais problèmes et les dénoncer.

      Anonyme
      28 juin 2020 - 18 h 55 min

      Cher Naoufel si je peux me permettre à mon tour sur ce qui.me concerne pas plus même si je suis partager sur je reste de ce que tu as commenté. Mon perso j aime observer une foto et celle ci on dit bcps …déformation professionnelle . Je te dis la même chose que Mr Zegmathi on y est pas encore…
      C est une décision politique et non judiciaires pour commencer alors qu elle devrait l .être. pkoi je te parle de la photo parce que tu as des gendarmes que toi ou tes semblables mème les détenus ordinaires ne verront jamais et le seront jamais encadré par ceux ci , regarde bien leur écussons si tu vois ces gendarmes ds les ronds points en Algérie pour les contrôles ou la sécurité du public tu me fais signes , de plus il y a des hommes en civils avec des oreillettes autour de lui parceque c est pas toi c est pas moi et ni un détenu ordinaire.
      Le juge qui aura ces forces à ces ordres en Algérie serait forcément un corrompu sauf si tt les juges en Algérie ont ce privilège. Non les forces de l’ordre même basique fonctionne aux ordres et ceux que tu vois sont entraînés et sont les meilleurs l élites des gendarmes comme en France avec le gign ou raid. Ils fonctionnent aussi aux ordres et d plus ceux sont des militaires les gendarmes.
      Il y a eu volonté ont être de l humilier ou bien de montré a l’ opinion publique que l ancien PM était bien en prison et sous bonne surveillance , j en sais rien mais c’est une faute en tt cas et les gendarmes nny sont pour rien.
      Pour le costard oui je te rejoins il faut chaud mais encor la je suis observateur il un polo un Ralph Lauren et pas un chinois une contre façon et aime aussi le polo
      Lacoste le vrai pas le chinois notre ancien Joe Dalton
      . Dalton .Enfin ces gendarmes que tu vous là on des missions précises sois un homme important sois un terroriste dangereux ou un individu dangereux .
      Enfin les menottes a lui Ouyahia ou quelqu un d innofensif mais pas un terroriste ou individu dangereux ou appartenant a des réseaux mafieux .
      En France parfois les juges refuse l’obseque d un proche à un individu selon l affaire dont il est mis en cause et ceci en France.

    Chaoui
    26 juin 2020 - 22 h 15 min

    IGNOMINIE !
    L’image en elle-même est un CRIME. Il n’y a pas plus vil que d’accompagner de la sorte un détenu (quel que soit son statut ou qualité) aux obsèques de l’un de ses proches.
    C’est aussi révoltant qu’à vomir. Un responsable, un seul : le ministre de la justice.
    Quand on ne respecte même pas le deuil c’est qu’ON NE RESPECTE PLUS RIEN.

    Anonyme
    26 juin 2020 - 22 h 03 min

    Non Mr Zegmathi il ne s arrêté pas a la porte de la prison clé vs voulez nous le faire croire mais la direction des pénitencier et je milieu carcéral dépend bien du ministère de la justice. C est le juge qui donne l autorisation au détenus et non je directeur de sortir ou pas pour n porte quels motifs en France c’est le juge des applications des peines depuis quelques années mtn .Vous avez fauter faut tt simplement le reconnaître. Tt le Monde se trompe vs savez ? Par compte si vs vs défausser c est encor plus grave car ça veut dire qu ils prennent des décisions sans votre aval et sans que vs le sachiez bien sûr sauf qd c est pas un juge libre et autonome qui a pris cette décision souveraine de justice ,est ce le cas non je pense pas on y est pas encor cher Monsieur .

    M'Silli
    26 juin 2020 - 18 h 50 min

    Il n’ya pas que les menottes qui me choquent, vous n’avez pas remarqué que l’ancien premier ministre, excusez du peu, semble avoir pris 20 ans en quelques mois? c’est incroyable comme il à maigri et vielli! aurait-il subit de mauvais traitement en prison? plus rien ne m’étonne de cette bande de brigands qui ont fait de l’Algérie leurs succursale. Il n’ya plus ni justice, ni dignité!

    Ayweel
    26 juin 2020 - 18 h 05 min

    Toutes les nations ont des repères , comme des balises, ces repères leur permettent , tout en utilisant leur passé comme appui, d’avancer dans le présent pour construire leur futur. Malheureusement pour nous, tous nos repères ont été déracinés et nous somme devenu un peuple défiguré. De par nos traditions, qui normalement font un de nos repère, une fois dans un cimetière, on se déplace dans un silence absolu, ou réciter certains versets , éviter de marcher sur des tombes, démander à dieu arahma oualmghfira pour la personne qui sera enterrée et pour tous les morts. Malheureusement, ce que j’ai vu durant l’enterrement de Monsieur ouyahia, n’à rien à voir avec nos coutumes et nos traditions ancestrales ou islamiques. Ce que j’ai vu relève des pratiques , bien que modernes, plus barbares que celles employées par les mongoles contre ennemis et presoniers. Ceci nous démontre le niveau culturel et politique de certains responsables auto-proclames. Ibnkhaldoun ne s’est pas trompé. Humilier pour faire plaire aux égorgeurs d’hier est une fausse manoeuvre.

      La Patate
      26 juin 2020 - 19 h 15 min

      @Ayweel 26 juin 2020 – 18 h 05 min, Bonjour,
      Lors de l’enterrement du Général de Gaulle, un journaliste témoigne :  » Une foule est venue accompagner son corps jusqu’à sa dernière demeure, il régnait un tel silence qu’on entendait les croissements de corbeaux dans le ciel.  »
      Revoyons les images des enterrements de Boumedienne, Djamal Abd Nasser, Khomaini, yasser Arafate etc …
      Ahbal (la folie)

      Amitiés.

    Houbib
    26 juin 2020 - 17 h 52 min

    Pour repondre a cargo je lui signifirais que l’arabe et une langue et non un dialecte comme vous voulais le croire et je presise que c’est notre langue nous les ALGERIENS malgres que chez moi ont parle chaoui

    Anonyme
    26 juin 2020 - 17 h 49 min

    Ne me dites surtout pas que l’état à une religion. Aucune nation au monde ne peut se permettre d’humilier une personne meme durant les funérailles de son frere. C’est du stalinisme pur et dur. Cela prouve que les deux clans qui ont fait couler l’Algerie sont encore aux commandes et se livrent une bataille acharnée par personnes inféodées. Et puis cette théorie que l’auteur propose au sujet de zeghmati auquel on demande d’en finir avec « SES » procès ou ceux de Gaid et son clan, pour ensuite revenir à la normale, à la vraie justice, est absurde. C’est comme si on a fait un deal d’exhausser les dernières volontés de Gaid Salah, son testament quoi, et puis on prend une autre direction. Incroyable la descente de notre pays dans les abîmes. Comme dirait Fellag: quand on coule et on atteint le fond , on continue de creuser.

      مسعود البسكري
      27 juin 2020 - 19 h 50 min

      إلى الذين لا ينظرون إلا بعين واحدة، أذكرهم أن « أكبر ديمقراطية ومدافع عن حقوق الإنسان » أهانت الإنسان بإستعباد الأفارقة وإبادته السكان الأصليين وتعذيب المنتقدين وكل من يخالف رأيها في.
      غوانتموا وابو غريب وبغرام والسجون السرية في أروبا.ـ

    Bogdanov
    26 juin 2020 - 17 h 45 min

    Notre pays est tombé très bas.Ouyahia est un justiciable comme tous les Algériens, il a droit à un procès juste et équitable.Ce qui s’est passé au cimetière n’honore pas l’Algérie en général et la justice en particulier.D’après la déclaration universelle des droits de l’homme, tous les êtres humains naissent libre et égaux.On a vu un homme menotté dans un cimetière avec une armada de gendrames.C’est inhumain de faire subir à un homme qui vient de perdre son frère ce qu’a subi Ouyahia.On a tué son frère 2 fois.Même Pablo escobar et Klaus Barbie ont eu droit à des procès justes et équitables.Signé Bogdanov: Militant des droits de l’homme!!!!

    Bonne nouvelle
    26 juin 2020 - 17 h 34 min

    La félonne Iman Houda Feraoun est convoquée à partir de ce Dimanche par la Justice, pour répondre des méfaits qu’elle avait commis quand elle était ministre des TIC par procuration.

    Belveder
    26 juin 2020 - 16 h 21 min

    Lors de la Campagne Mains propres lancée par ouyahia en 1997 et la liquidation des etps et le mise au chomage de milliers de travailleurs des cadres ont été jeté en prison des années sans procés certains sont sortis apres gravement malades d autres ont décédé..certains ont été emprisonné par ce qu ils avaient signé une carte d acheteur ou avalisé un inventaire ou il manquait quelques cartons ….loin des 1000 milliards

    Adlani
    26 juin 2020 - 16 h 20 min

    Je trouve la sortie de Belhimer vraiment maldroite
    Ses reproches aurait du etre adressés a la justice et au gouvernement qui exhibé Ouyahya
    Mais ce dernier le merite bien pour le mal qu’il a fait au pays

    IWEN
    26 juin 2020 - 16 h 08 min

    je sais juste une chose, le détenu devait être présent à l’enterrement d’un membre de sa famille, certe, mais avec une discipline de fer, si c’est ça, la gendarmerie ! Alors, je crois que nous avons des soucis à nous faire en matière de discipline et qui dit discipline, dit respect des lois !
    Les médiats on ne leur interdit pas de faire leur travail.. .Mais à bonne distance, pas jusqu’à toucher le prévenu et qui sait ce que l’un d’eux aurait pu faire à Mr OUYAHYA !

    En Algérie, la police ne fait plus peur, les gendarmes non plus ! le LAXISME EST LA REGLE !

    le niveau
    26 juin 2020 - 15 h 27 min

    la guerre est declarer avant meme 1962
    et vous avez pris le peuple en otage, vous avez rendu le peuple ignorant dans tout les domaines
    vous ete pire que le covid 19.
    et vous avez rendu l’occident heureux au detriment du peuple algerien dans son sol et avec sa richesse
    au diable avec vos manipulation jahanamia

      Lacan
      27 juin 2020 - 14 h 23 min

      Occident = Maghreb. De quel occident parlez-vous? Et qui est « Vous », dont vous blablaez ?

    Cargo
    26 juin 2020 - 15 h 25 min

    @messoud el biskari: Pourquoi tu nous parles en Arabe qui est une langue étrangère pour nous les Algériens? Notre langue est le berbère.Est-ce que tu parles la langue berbère?????

      مسعود البسكري
      26 juin 2020 - 18 h 13 min

      @ Cargo:26 juin 2020 – 15 h 25 min
      قال الحق والحق قول ربي: » وَمِنْ آيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ لِلْعَالِمِينَ  » (الروم 22).ـ
      سيدي أن لست ضد أي لغة يتكلم به أدمي على الأرض.ـ
      وإختياري للعربية لأنها لغتي ولغة السواد الأعظم من الشعب الجزائري بحكم الدستور والواقع.ـ
      ولعلمك أنا عربي قح وأفتخر بعروبتي وعربيتي.ـ
      ويكفيني فخرا أني من قوم أختار الله أشرف رسول منهم وأختار لغتهم لكتابه.
      وللإجابة عن سؤلك، أعلمك سيدي أنا تعاملت ودرست مع القابائل الأحرار مع التشديد على كلمة الأحرار لأميزهم عن الزواف والماكيست والبربريست وتتعلمت بعض العبارات لأجملهم في لغتهم وسعدت أيما سعادة لترسيم الأميزيغية كلغة وطنية ورسمية أكثر من الذين كانوا ينادون بذلك لأنهم كان سيتغلونها ليس حبا فيها بل للإسترزاق والإستعلاف.
      والدليل أن لا أحد منهم يتكلمها اليوم في البلاطوهات والجرائد بل يستعملون العربية والفرنسية.ـ

    Anonyme
    26 juin 2020 - 15 h 15 min

    Les pseudo démocrates à géométrie variable sont vent debout sur cette histoire parce qu’elle concerne Ouyahia et parce que le ministre de la justice c’est Zeghmati…

      Anonyme
      26 juin 2020 - 16 h 14 min

      Tu n’a rien compris. Zeghmati mérite amplement d’être en prison avec Ouyahia. On parle d’humiliation et de comportements indignes. Ce n’est pas pour disculper Ouyahia qui mérite d’être là où il est, même s’il mériterait une peine moins lourde que ceux qui l’ont fait travailler…

    RAYES AL VHOUUR
    26 juin 2020 - 15 h 08 min

    Bonny ne peut pas manger le Yoggur

    Les mains mennottes….

    Helas…

    Comprends pas...
    26 juin 2020 - 15 h 07 min

    Je ne comprends pas tout ce remue ménage inutile par les temps cruciaux qui courent et que traverse présentement l’Algérie. Pour moi, c’est une tempête dans un verre d’eau… Ouyahia, c’est clair, N’A FAIT QUE DU MAL à l’Algérie et aux Algériens, SURTOUT AUX CADRES ALGÉRIENS !!! Désolé, il n’a que ce qu’il mérite ! Il a fermé des usines. Il a licencié des centaines de milliers de travailleurs Algériens AU CHÔMAGE !!! En les réduisant à la mendicité… c’est INHUMAIN ! Il a jeté en prison des milliers de CADRES SUPÉRIEURS Algériens TRÈS COMPÉTENTS… Il a détruit des familles entières ! Il a DÉNIÉ LE DROIT au peuple Algérien de manger, TOUS LES JOURS, ne serait-ce qu’un tout petit pot de Yaourt ! C’est QUOI, cela ? Maintenant, si c’est pour occuper la plèbe que nous sommes : c’est AUTRE CHOSE QUI NE DIT PAS SON NOM. Allah yerham babakoum, PASSONS A D’AUTRES CHOSES BEAUCOUP PLUS IMPORTANTES ET INTERESSANTES POUR NOUS… PLUTOT QUE DE CONTINUER A NOUS CHAMAILLER SUR DES FAUX PROBLÈMES QUI CONTINUENT D’EMPOISONNER NOTRE VIE QUOTIDIENNE… KAMA TOUDINE TOUDANE !!! IL DEMEURERA, UN EXEMPLE VIVANT, POUR TOUS LES RECALCITRANTS QUI N’ACCORDERONT AUCUNE CONSIDÉRATION A L’ALGÉRIE ET AU PEUPLE ALGÉRIEN !!!

    مسعود البسكري
    26 juin 2020 - 13 h 56 min

    أحمد أويحي رجل لا يحس بالإهانة لأنه هو يجسد الإهانة ذاتها وارتضاها لنفسه طيلة 3 عقود من تصرفته وتصريحاتها.أخرها تهديد الحراك بأن الجزائر ستصبح كسوريا، وجاءه الرد من طفل بريء ثم جموع الشعب بمختلف توجهاتهم ومشاربهم.ـ
    وهكذا ينظم إلى الى « شخصيات  » التي أخطأت فهم هذا الشعب الأصيل.ـ
    لأنه هو وكثير مثله غسلوا وجوهم بالبول أكرمكم الله وسَخَروا أنفسهم للمهام القذرة في هذا البلد وضد هذا الشعب.ـ
    ولأنه هو الذي طلب حضورة الجنازة ليس حبا في أخيه الذي نصحه مرارا وتكرارا انه أصبح غير مرغوب فيه من طرف الشعب.ـ
    وكان يعلم أنه مجرم مسجون وأن خروجه من السجن سيكون مكبل اليدين وتحت حراسة مشددة، فأراد أن يستغل الظرف من أجل أستعطاف الجزائريين الذين لم يعطف عليهم يوما وليظهر في ثوب الضجية والمظلوم والمحقور.ـ
    ليعلم السيد أويحي أنه عندما كان يدخل لسجن الحراش كانت حرائر الجزائر تزغرد.ـ

    Ahmed
    26 juin 2020 - 13 h 39 min

    OUYAYA LEUR MANQUE TERRIBLEMENT
    IL N’A QUE CE QU’IL MÉRITE

    Salim Samai
    26 juin 2020 - 13 h 29 min

    Debat simple sans Virages.
    Le Ministre responsable DOIT DEMISSIONNER ou etre RELEVÈ de ses Fonctions!
    Sans etre expert en la matiere, je crois que les etablissements penitenciers relevent du Min.de la Justice!

    S`IL n´y a pas sanction et responsabilite, il y a donc IMPUNITE et c´est toujours « Houkoumat Mickey »!

    SaidZ
    26 juin 2020 - 13 h 13 min

    2 ministères !?? Ils ne sont que des marionnettes aux mains du cabinet noir, qui demeure le même depuis que la France l’avait mis en place.

    ils ont voulu trop communiqué mais les masques tombent
    26 juin 2020 - 12 h 31 min

    le responsable numéro un est le ministre de la communication qui a sûrement reçu des instructions pour que ouyahia soit humilié le maximum possible. mais ils ont humilié le peuple algérien à travers cette mise ne scène fétide. ils voulaient montrer au peuple algérien que soi disant le système serait punit!!! FOUTAISE! le système se renforce encore plus. je ne parle même pas du respect de la dignité humaine qui n’existe plus en algérie. le « système » veut nous faire croire que ouyahia est la pièce principale du système et donc une mise à mort ultra médiatisée était nécessaire pour tromper le peuple. ouyahia n’est qu’un rouage, tout petit, et à la fin du mécanisme, du vrai système dont ses membres restent bien éloignés des projecteurs.
    j’avais écrit que cette mise à mort était antiproductive pour le système et les gens en parlent de plus en plus dans la rue. et cette macabre mise en scène va être comme un boomerang pour tout le monde.
    sellal a dit que c’était lui qui dirigeait le pays depuis 2013, encore une preuve de son intelligence, alors qui t’a viré pour mettre tebboune comme premier ministre puis ouyahia??? donc « la lumière » sellal nous dit que même le président de la république est géré par le système! qu’aucun journaliste n’a relevé

    Nadir
    26 juin 2020 - 12 h 08 min

    Zeghmati est le meilleurs ministre de la justice qu’a connu notre pays c’est un peu grâce a lui que tout ces bandits sont en prison rappelez vous bien c’était lui qui a eu le courage de s’attaquer a l’ami du président boutef M. le corrompu Chakib Khelil c’est un homme honnête, intègre et courageux, mais c’est un mal aimé parce qu’il s’attaque a la corruption.

      Alilou
      26 juin 2020 - 12 h 54 min

      Tien pourquoi il a oublié le chef des corroumpus chez lui, boutef qui est pourtant mentionné par sellal, ghoul et ouyahia ? Et khelil a quand le mandat international ? Tu penses que xe zeghmati qui prend les decisions ? Il est l’exécuteur des sales besognes qui arrange la mafia, LA VRAIE. Tu penses que les algériens sont aveugles.

    Zeghmati toujours l'homme fort !
    26 juin 2020 - 12 h 07 min

    Encore un article où il est dit que Belkacem Zeghmati est sur la sellette et qu’il n’est pas dans les bonnes grâces du président de la République , ou que l’ère de Gaid Salah est révolu ! Pour moi c’est faux , c’est archi faux car Belkacem Zeghmati reste un pièce maîtresse dans le pouvoir actuel, au sein de la 3hissaba actuelle! Personne ne peut rien faire contre lui , sinon il aurait été déjà expulsé lors de ce dernier remaniement ! Zehgmati reste un homme fort dans le dispositif et dans la feuille de route de la nouvelle 3hissaba.

    TOP SERVICE
    26 juin 2020 - 12 h 04 min

    A ma connaissance Mr Ouyahia est un corrompu,un traitre il a trahi la nation et sali son image,un pileur;un escroc,ni ame ni conscience,un menteur mythomane,alors il n’est pas différent que les autres citoyens du meme catégorie que lui,il a eu ceux qu’il méritait,ministre ou premier ministre ou président;d’ailleurs la justice des ses copains à été très clémente avec lui et son ami Sellal,dans un pays de droit ils auraient été condamnés a la prison à vie,

    Anonyme
    26 juin 2020 - 11 h 32 min

    Si je lis bien l’article, Ouyahia n’est rien d’autre qu’une pauvre petite Victime..
    En Algérie l’écrasante majorité pense qu’il n’a que ce qu’il mérite eût égard à sa participation active durant des dizaines d’années à la destruction assumée et méthodique de l’Algérie et de son peuple…
    Les algériens n’ont pas la mémoire courte et ne sont pas des idiots… Bientôt nous aurons droit à des propos condescendants vis à vis de Tewfiq ou les Bouteflika…cela ne devrait pas tarder…

    Idir
    26 juin 2020 - 11 h 12 min

    Que vous vous sacrifiez,que vous soyez servile au profit du systeme,des que vous vous hisser au dessus de leurs tetes,la meute recomposee,d’ici et d’ailleurs,vous ecrase et vous humilie,telle est la fin des naifs que nous sommes.Dans un Etat de droit,il n’y a pas de demis mesure, entre les intouchables et les autres,tous egaux devant la loi

    Simba
    26 juin 2020 - 10 h 57 min

    Ouyahia a fait pire au peuple algérien. Il mérite plus

    le grand blek
    26 juin 2020 - 10 h 45 min

    VAS COMPRENDRE QQ CHOSE CA ME RAPPELLE BOUDIAF ET GHOZALI A UNE CERTAINE EPOQUE…L UN CRIAIT SUR LES TOITS SON INTENTION D ALLER AU FMI ET L AUTRE RETORQUAIT NIET ET HORS QUESTION ………ON A PRIS CONNAISSANCE DU RESULTAT EN JUIN 93 ..ET EN DIRECT A LA RTA

    Lghoul
    26 juin 2020 - 10 h 41 min

    Et la comédie repart ! Apres celle d’ould abbas et du drebki, ils ont trouvé de nouveaux acteurs pour amuser la galerie. La dictature panique et agit sur tous les fronts. Ces gens sont en train de suivre l’exemple des dictateurs arabe et finiront comme tous les dictateurs arabes ont fini: Dans les poubelles de l’histoire. Il n’est que question de temps car ils se sont vraiment trompé de peuple. Ils se gourent s’ils extrapolent le peuple algérien a ceux des moyens orientaux dont la seule devise est l’idolatie et l’apalventrisme. Alors pas d’idolatrie et pas de « 3ibada » chez les hommes et femmes libres.

    Mohend
    26 juin 2020 - 10 h 35 min

    « Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses le pouvoir arrête le pouvoir » disait Montesquieu dans l’esprit des lois, nous sommes au cœur du problème, le pouvoir et les contre pouvoirs, dans un pays normalement constitué, ce genre d’humiliations ne se produisent jamais, de mon côté je ne partage rien avec Ouyahia, je suis à l’opposé sur tout, toutefois les circonstances, auraient normalement laissé le Monsieur disposé d’un jour de congé pour resté chez lui auprès de la dépouille de son regretté frère, l’amené comme ça menotté comme un Dalton, c’est rabaissant pour le pays et son prestige passé, nous qui avions eu par le passé la prétention d’être la Mecque des révolutionnaire, le che sur le tarmac de l’Aéroport à Alger ça avait de la gueule cette époque là hélas est passée, toutefois au passage, il ne faut pas oublier que l’Algérie État et pouvoir de non droit auquel nous sommes arrivé aujourd’hui est battis au fil des années par des gens dont fait partie Ouyahia, je me souviens comme aujourd’hui aux jours de sa grande gloire, les journalistes lui ont posé la question sur un journaliste en grève de la faim, il a répondu froidement YEDIR ITHRAB 3ALA TA3AM 3LA ROUHOU, en gros qu’il fasse à sa guise grève de la faim, alors que les lois sont claires sur la protection des journalistes, Ouyahia aujourd’hui est dans les pignons et circuits broyeurs de la machine qu’il a en partie crée quand il était au sommet de la pyramide à discuter avec les dieux, c’est humiliant c’est triste car l’abus du pouvoir ne rends service à personne sauf le Roi du moment.

    lhadi
    26 juin 2020 - 10 h 27 min

    La liberté d’expression n’est pas absolue et trouve l’exemple à ses limites, entre autres, l’atteinte à la dignité humaine.

    Avec l’objectif de garantir le respect à la victime, le ministre de la justice doit se pencher sur un projet de loi sanctionnant toute personne, fut-elle journaliste, qui diffuse des photos que la morale réprouve.

    Le temps est à l’unisson pour construire la nouvelle Algérie !!!

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    Jeha
    26 juin 2020 - 10 h 25 min

    C’est exactement celà, continuez a amuser la galerie avec des mises en scenes de debats steriles pendant que vous depecez l’algerie, c’est comme si la gendarmerie, la justice aux ordres ainsi que la presse el mounbatiha wa el istihmar peuvent faire quelque chose sans qu’ils en ai recu l’ordre de la junte militaire des gininars dictatoriale et mafieuse.
    Vous pensez encore tromper qui avec ces soit disants querelles de basses corps entre vos suppletifs khemassines.. yaw fakouuuuu

    Anonyme
    26 juin 2020 - 10 h 21 min

    Il y a un qui a une tache sur le front et l autre qui n en a pas….
    Deux systèmes de pensée complètement différents….l un prône la rahma sans la pratiquer et l autre est offusqué du manque de rahma…..
    Personne n apprécie Ouyahia qui a accepté de travailler pour un clan de voleurs mais nous devons garder un minimum de valeur humaine pour épargner et respecter sa famille qui n a rien à voir avec lui !!!

    Abou Stroff
    26 juin 2020 - 10 h 17 min

    si nous admettons que chaque ministre (ou un ensemble de ministres) représente un clan parmi les différents clans de la marabunta qui nous gouverne, alors la caca-phonie à laquelle nous assistons depuis des lustres est tout à fait compréhensible.
    moralité de l’histoire: une partie de la issaba est en prison, une autre partie a fui à l’étranger, et enfin, une dernière partie, constituée elle même de divers clans, tire les ficelles derrière le rideau que constitue l’équipe de tebboune. l’hétérogénéité de la partie de la marabunta qui continue à tirer les ficelles explique les « couacs » auxquels nous assistons.

    salah
    26 juin 2020 - 10 h 11 min

    Pour une fois je suis d’accord avec le sinistre de la justice! il n’est pour rien car par son incompétence lui il attends des instructions en lui donne une feuille de route d’ailleurs c’est la meme chose pour tous les sinistres

    ALLAH NOUS PROTÈGE D’EUX

    Frapper un homme à terre
    26 juin 2020 - 10 h 08 min

    Frapper un homme à terre pour l’ humilier est un acte de lâcheté et la preuve d’une immaturité politique. Politiques et journalistes qui ont participé à cette mise à mort d’un homme déjà condamné par la justice et le peuple qui ont commis l’inacceptable pour un homme qui est en deuil. Il lui ont enlevé sa dignité d’homme et ternis l’image d’un peuple et don pays. J’ ai eu honte pour moi et mon pays
    Nous avons donné une image de nous-mêmes de barbares incultes. J’avoue que j’ai eu une empathie pour cette homme dans ce moment douloureux et tragique de sa vie!!!! Nous sommes loin d’être un peuple éclairé, nous sommes des haineux, jaloux, aigris, hypocrites et médiocre.

    Belveder
    26 juin 2020 - 9 h 48 min

    Quand Le Citoyen Algerien connaitra ses Droits il pourra se déféndre et méme intenter des Procés contre ces Médias qui depuis 20ANS sont devenus UNE ARME REDOUTABLE aux Mains de celui qui paie le plus
    Aprés pour le cas de l ex premier ministre son sort est scellé depuis longtemps

    mssissou
    26 juin 2020 - 9 h 22 min

    monsieur le ministre de la justice et si c’etait vous a la place d’ouyahya au cimetiere vous aurait aimer qu’on vous laisse les menottes au poignets malgres que ouyahia est une crapule de haut niveau et sans scrupules mais vous vous ete soit disant ministre de la justice quand meme non vous devez raisoner avec la logique je ne vous demande pas d’etre humain je me pose la question suivante est ce que vous arriver quand meme a dormir la nuit sauf si vous etes inconscient c’est scandaleux d’etre sans pitié et sans humanisme et pourtant on est des etres humains pour certains et des etres tout court pour d’autres que dieu nous protege amine

      Calmez vous
      26 juin 2020 - 13 h 09 min

      Vous êtes toujours là pour hurler dans le vent.
      Ouyahya a volé l’argent du peuple, il mérite pire que les menottes.

        Les fourchetta à l'affût
        26 juin 2020 - 23 h 33 min

        Je suis sidéré de constater que quelque un son offusqué de voir qu’un traître à la patrie, ayant à sa charge la déliquescence de l’Algérie à tous les niveaux, un peuple se mourant par le manque de soins et de se nourrire convenablement.
        Une infrastructures urbaine dignes des pays du tiers monde et jen passe et les meilleurs.
        Certains voudrait lui dérouler le tapis rouge soutenu par les YOU YOU et les jet de pétales de roses 🌹 à ce traître à son pays .
        Il ne doit jamais plus sortir de prison.
        Son propre frère lui a suggéré à plusieurs reprises de quitter la politique, mais en vain.
        (…)

    58 ans
    26 juin 2020 - 9 h 19 min

    des scandales ce n est pas ce qui manque un de plus ou de moins notez ceci d ici quelques jours il va y avoir un autre qui étouffera celui ci et un suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.