Comment Ben Zayed a donné un coup de poignard dans le dos d’Al-Sissi

Ben Zayed Al-Sissi
Mohamed Ben Zayed recevant Abdelfattah Al-Sissi aux Emirats. D. R.

Par Kamel M. – L’homme fort du régime émirati vient de donner un coup de poignard dans le dos de son «allié» égyptien Abdelfattah Al-Sissi. En effet, au moment où les Emirats arabes unis et l’Egypte se «battent» côte à côte en Libye, Mohamed Ben Zayed négocie secrètement avec Israël le creusement d’un canal qui mettra en péril le poumon économique du pays des Pharaons.

Des sources ont révélé au média paraissant à Londres, Al-Araby Al-Jadid, de «profonds désaccords entre Le Caire et Abu Dhabi en raison de négociations au sujet du creusement d’une nouvelle voie navigable qui reliera la Méditerranée à la mer Rouge, semblable au Canal de Suez». Selon ces sources, une grande colère couve au sein de l’establishment égyptien «au moment où l’Egypte consent des efforts monumentaux dans le dossier de la normalisation entre les Emirats arabes unis et Israël». «Les pourparlers secrets entre Abu Dhabi et Tel-Aviv sur la question représentent une grave menace sur le devenir du Canal de Suez qui constitue une source de revenus considérable pour l’économie égyptienne», expliquent ces sources.

Le nouveau canal qu’Israël entend creuser devrait commencer à partir d’un territoire palestinien occupé, sur la côte méditerranéenne, pour déboucher sur la mer Rouge au niveau du golfe d’Akaba «désormais accessible depuis que l’Egypte a cédé l’île de Tiran à l’Arabie Saoudite», indiquent les sources d’Al-Araby Al-Jadid, qui soulignent que des «contacts de haut niveau» sont en cours entre l’Egypte et l’Arabie Saoudite pour «tenter de convaincre» le régime de Riyad de dissuader les Emiratis d’aller plus loin dans ce projet «vu l’influence» exercée par les Al-Saoud sur les Al-Nahyane et au regard de la volonté affichée de Tel-Aviv de faire adhérer Riyad au plan de normalisation en cours entre un certain nombre de pays arabes et l’entité sioniste.

Ce profond désaccord stratégique risque de déborder sur le dossier libyen où Emiratis et Egyptiens apportent leur soutien à Khalifa Haftar et, ainsi, affaiblir la coalition opposée à la Turquie. Par ailleurs, ce nouvel élément s’ajoute au problème du barrage que le gouvernement éthiopien a construit sur le Nil et qui mettra fin à l’hégémonie millénaire de l’Egypte sur ce fleuve fertile, une fois qu’il entrera en fonction, et la privera d’une grande quantité d’eau dans un pays dont la vie économique et sociale est quasiment entièrement tournée vers cette source hydrique essentielle.

K. M.

Comment (15)

    Bealem du 42
    3 octobre 2020 - 4 h 50 min

    Attention un traître cache un autre.

    Lazizi
    2 octobre 2020 - 19 h 59 min

    Je suis tombé à la reverse quand j’ai lu quelque parts que les EAU avaient CONSTRUIT UNE CENTRALE NUCLEAIRE et qu’ils PROJETTENT D’ENVOYER UN UN HOMME SUR LA LUNE…Il s’est avéré par la suite que tout ça était du CLE EN MAINS.
    (…)

    Algerien Pur Et Dur
    2 octobre 2020 - 15 h 12 min

    Honnetement, qu’ils se mettent un poignard ou une epee dans le dos, “who cares.” On a nos propres gros problemes qui, d’ailleurs, viennent en tres grande partie de chez eux; a force de les cotoyer.

    Nourov
    2 octobre 2020 - 14 h 10 min

    Alors à quoi sert l’armement ?
    Qui trahit sera trahi !
    Il va y avoir du spectacle…
    Certains pensent à l’après-pétrole, pas comme nous ! que de la parlotte, des projets qui finissent en projets…

    Zinou
    2 octobre 2020 - 12 h 28 min

    Tt a fait normal cette décision de l UAE vis a vis de l Égypte de Sissi , il aurait jamais fait si Sissi et Haftar n avait pas perdue en Lybie face à la Turquie. Il rebat ces cartes le bédouin et préfère un allié bien plus solide avec Israël , ce que je peux pas obtenir avec la force je l obtiens avec Israël et la scène internationale dont les USA. L Egypte a fait que des gesticulations et n a cesser de l ouvrir mais n a rien fait en Lybie ctre la Turquie et ça le bédouin il a vu que c était en fait une coquille vide et que si ces plans devait se faire à part l Algerie qui elle a fait une démonstration des exercices et qui était prête a s’engager si la ligne rouge avait était franchie ce qui n a pas été le cas grâce a l intervention turque , l UAE ne peut s allier avec la Turquie puisqu’elle a choisie le mauvais camp donc il lui reste Israël cette puissance soutenue par l occident et parfois par la Russie .il y a eu un jeu d alliance des le début et Sissi le paie , pkoi j aime les réserves et la neutralité de l Algerie parce qu a la fin elle a tjrs raison comme en 2011 qd la France de Sarko et l Otan avait attaqué la Lybie , des le départ l’Algérie leur avait dit que c’était une grosse erreur et que la Lybie et son peuple seront les premiers impacter et elle avait raison , Sissi c’ést tt le contraire de l Algérie ds la vision stratégiques et diplomatique ds la région. Bien-sûr que l Algerie a les tenants et aboutissants de ce qui se trame ds ces contrées voisines il manquerait plus que ça on fasse sans nous mais tt en observant ttes ces parties et alliances ensuite tu joues ta partie la tienne et rien que la tienne en préservant nos amis et relations si possible. Là dessus je fais confiance a mon pays l ALGÉRIE .

    Apulée de Madaure
    2 octobre 2020 - 12 h 26 min

    L’Égypte :

    Une terre de mystères. Aucune autre civilisation n’a tant captivé l’imagination des spécialistes comme des profanes. Ses origines, son architecture monumentale, les temples colossaux, les pyramides et l’énorme Sphinx, sont nimbées de mystère. Les pyramides d’Égypte sont les plus célèbres de tous les monuments de l’Antiquité, la seule des sept merveilles du monde antique qui ait survécu.

    Des archéologues continuent de faire d’importantes découvertes, et l’étude scientifique des momies royales éclaire la généalogie des pharaons. Le déchiffrement des écrits hiéroglyphiques et les recherches sur la vie des paysans, qui se poursuivent toujours, répondent aussi à de nombreuses questions relatives à l’évolution de la culture égyptienne. Le rite pharaonique donne l’impression que les Égyptiens étaient préoccupés de la mort, mais beaucoup d’indices suggèrent qu’ils étaient un peuple heureux sachant jouir de la vie.

    Et Alors ?
    Alors, aujourd’hui, je me demande pourquoi ce peuple fait abstraction de son passé soupçonné même de création d’une très haute intelligence venue des étoiles, qui ne fini pas d’impressionner encore et encore les plus grands savants du monde entier.

    En suite ?
    Ensuite, se travestir et se réfugier sous une communié de médiocrité, inventée artificiellement et fraîchement par de riches monarchies en volages pétrodollars nommées bédouins.
    A la rigueur, se réclamant aussi bénéficiaire des siècles de lumière de la civilisation Islamique aurait été le jackpot.

    Moralité ?
    On a que ce qu’on mérite.

    Ben zayed ...
    2 octobre 2020 - 12 h 05 min

    … est le préposé à la distribution de la soupe populaire dans le monde « dit arabe » sous l’oeil vigilant de l’oncle sam et de son sergent garcia Netanyahou. Ils sont affectés à ces sales besognes pour donner des coups de poignards dans le dos tout comme de dissoudre à l’acide s’il le faut ! C’est une nouvelle forme de guerre qui nous est imposée (aux peuples). On graisse la patte aux dirigeants et on affame les peuples pour les soumettre. Sans oublier que les multi nationales de leurs côté siphonnent toutes les têtes bien faites des pauvres peuples pour vider leurs pays de leurs substances. Et le pire, c’est avec l’assentiment de nos dirigeants immatures !

    Dig Ding Dong
    2 octobre 2020 - 9 h 43 min

    Ce n’est que des raclures qui Excellent dans la bassesse et la soumission de leurs mentors satanique .
    CHAH pour ces pseudo dirigeants au Q.I. ras les pâquerettes.

    UN TRAITRE RESTE UN TRAITRE
    2 octobre 2020 - 9 h 24 min

    voilà pourquoi les USA, de tous les pays arabes, ne font confiance qu’à l’algérie et pourtant 90% de notre armement est soviétique. un traitre reste un traitre quel que soit l’évolution des choses. le premier pays traitre au monde est bien entendu le MAROC. c’est pourquoi je dis que la france va en baver avec son allié bidon et nuisible le maroc. l’histoire du maroc, qui est vraiment misérable et je pèse mes mots, ne se repose que sur les trahisons et lâchetés. aucun fait d’arme noble, aucune victoire militaire, aucun événement que les marocains peuvent célébrer, rien! et c’est pour ça qu’ils procèdent par des mensonges en détournant nos héros et notre histoire pour se donner de l’importance. mais ils peuvent tromper un temps des gamins, mais pas des responsables politiques étrangers (sensés) qui lisent l’histoire avant de s’engager.
    la trahison des arabes a tellement écœuré le merhoum boumédienne qu’il a décidé de ne pas envoyer nos troupes combattre avec ces arabes. et ça c’est une leçon à retenir NE JAMAIS ENVOYER NOTRE ARMEE COMBATTRE AVEC LES ARABES, JAMAIS! ils sont tellement lâches et égoïstes qu’ils vont nous trahir à la première occasion. ILS N’ONT AUCUNE PAROLE.
    sincèrement, avec mon expérience et mes nombreux voyages, les seuls arabes un peu digne de confiance sont en premier libanais (je n’ai jamais eu des problèmes avec les libanais et ils sont directs et francs) et ensuite tunisiens (mais le tunisien il faut bien le cuisiner) tout le reste à la p….

      Fellagas
      2 octobre 2020 - 14 h 22 min

      @ un traitre reste un traitre.
      Tu as parfaitement résumé les choses dans ton commentaire.
      Je n’ai à rajouter.

    Pari ouvert
    2 octobre 2020 - 9 h 01 min

    Les prémices d’un embrasement arabo -oriental se dessinent dangereusement. Il y a de la babouche-cartouche dans l’air !

    Anonyme
    2 octobre 2020 - 8 h 53 min

    Pauvre Al Sissi!! Il fait confiance à un bedouin!! 🤣🤣🤣

    Lghoul
    2 octobre 2020 - 8 h 38 min

    Ceux qui connaissent si bien leur histoire savent que leur spécialité fut, est et sera toujours la traitrise et le poignardage dans le dos de son prochain. Ce « jeu » est réciproque entre eux et c’est en fait une pratique culturelle depuis la nuit des temps. Personnellement tout ce qui vient de labas n’est ni choquant et ni nouveau. Il est exactement leur réalité de leur facon de voir la vie et les choses.

    Brahms
    2 octobre 2020 - 6 h 25 min

    Qu’ils se débrouillent entre eux. Ces 02 pays vivent sous tutelle et curatelle des israéliens et américains. Nous ne sommes pas des médiateurs pour perdre notre temps et notre énergie avec eux.

    Hoho
    2 octobre 2020 - 5 h 29 min

    Chah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.