Le président va-t-en-guerre Erdogan transforme l’Azerbaïdjan en un Etat paria

Erdogan Azerbaïdjan
Tayyip Recep Erdogan avec Ilham Aliyev. D. R.

Par Ahmad Salah(*) – Il y a un peu moins d’une semaine, un autre conflit local a éclaté à cause des revendications territoriales de l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh. Bakou s’est dit déterminé à reprendre le contrôle des territoires «occupés» une fois pour toutes et a lancé une opération militaire contre l’Arménie.

Malgré les tensions historiques entre Bakou et Erevan, la reprise des combats a été une surprise pour la communauté internationale. Dans le même temps, la Turquie a immédiatement exprimé son approbation à l’égard des actions de l’Azerbaïdjan, ce qui a apparemment donné confiance aux dirigeants azerbaïdjanais qui croyaient assurer une victoire facile sur les troupes arméniennes.

Une attaque soudaine des forces supérieures soutenues par un puissant Etat régional, membre de l’Otan, la Turquie, n’a pas permis aux Azerbaïdjanais d’établir un contrôle total sur le Haut-Karabakh. Qu’est-ce qui ne va pas pour la campagne militaire turco-azerbaïdjanaise ?

Tout d’abord, des médias bien connus ont affirmé à plusieurs reprises que la Turquie déploie des mercenaires de Syrie et de Libye pour combattre aux côtés des troupes azerbaïdjanaises. Mais la pratique a montré que ces groupes n’ont rien à voir avec un moral élevé et un entraînement au combat professionnel. Les mercenaires syriens n’avaient objectivement guère envie de réussir sur le champ de bataille au Haut-Karabakh. La plupart des combattants sont intéressés seulement par l’argent qu’ils reçoivent de la Turquie pour avoir participé à la bataille du côté de l’Azerbaïdjan.

De plus, l’utilisation de forces mercenaires a porté un coup irréparable à l’image de Bakou. Comme on peut le voir, le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, utilise les mêmes moyens de guerre illégaux qu’Erdogan utilise en Syrie, en Libye et en Méditerranée orientale.

Deuxièmement, reposant entièrement sur le soutien de la Turquie, l’Azerbaïdjan risque de faire face à une réponse vigoureuse des alliés de l’Arménie, à laquelle les forces armées de Bakou ne pourront probablement pas résister. L’entrée des «amis» arméniens dans la zone de guerre conduira à l’augmentation de l’intervention turque en Azerbaïdjan et l’escalade vers un conflit violent à grande échelle. Il est évident que les dirigeants azerbaïdjanais ne voudraient pas que leur pays devienne l’épicentre d’une bataille acharnée entre des adversaires régionaux.

L’escalade, les sacrifices inutiles, l’isolement international – ce n’est pas une liste complète de ce à quoi l’agression de Bakou contre Erevan peut conduire. Cela sera bientôt compris par l’armée azerbaïdjanaise qui subit déjà des pertes et exprime de plus en plus de doutes sur le succès de sa guerre rapide au Haut-Karabakh. Celle-ci a juste besoin de regarder son «principal allié», la Turquie, qui est déjà devenue un Etat paria dans une grande partie du monde.

A. S.

(*) Journaliste syrien indépendant

N. B. : Article adressé à la rédaction par l’auteur.

Comment (11)

    Elephant Man
    2 octobre 2020 - 14 h 58 min

    Qu’une entité colonialiste l’entité sioniste arme l’Azerbaïdjan contre l’Arménie qui elle soutient les séparatistes au Nargony Karabach territoire azerbaïdjanais….. « ÉTONNANT NON ? » pour reprendre le cultissime Desproges.

      Anonyme
      2 octobre 2020 - 15 h 39 min

      Tu seras obligée de choisir entre les sionistes et les terroristes islamistes 🤣🤣🤣

        Anonyme
        2 octobre 2020 - 19 h 06 min

        C’est mieux que de choisir entre les islamophobes laicards extrémistes et leur parrain sioniste…

          Anonyme
          2 octobre 2020 - 21 h 26 min

          Les laïcs ne sont pas extrémistes, ils ne tuent personne contrairement aux extrémistes islamistes que tu défends…

    Anonyme
    2 octobre 2020 - 14 h 02 min

    Pour ma part je dirais plutôt que la Turquie aide un pays à récupérer une portion non négligeable de son territoire…Ce qui est louable qu’on déteste ou pas Erdogan.
    .(…)

    Si on est pour le Polisario la Palestine ou les ouïghours et autres rohingyas, on ne peut qu’être avec la Turquie….

    dzman
    2 octobre 2020 - 12 h 18 min

    (…) que doit-il faire? Laisser l’Arménie occuper une partie du territoire de l’Azerbaïdjan aidée par la Russie.

    Ali
    2 octobre 2020 - 11 h 01 min

    (…)a mon avis ce territoire appartient bien a l’Azairbidjan et non a l’Arménie,sa revient un droit de défendre ses territoires(…)

    mil
    2 octobre 2020 - 9 h 38 min

    Les Azeris ont raisons de vouloir contrôler leur territoire.le haut karabakh n est pas en Arménie.ce n est pas une guerre contre l Arménie.ce sont des separationistes .

    Socrate
    2 octobre 2020 - 9 h 02 min

    Erdogan sème les conditions du chaos dans la région en envoyant des mercenaires islamistes syriens en Libye et maintenant dans le caucase.

      Musbey
      2 octobre 2020 - 13 h 56 min

      Comme l a fait la France Usa GB Israël et alors ?

    Anonyme
    2 octobre 2020 - 8 h 52 min

    Erdogan est sans doute le plus grand danger de ces 10 prochaines années….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.