Les parents des enfants autistes réclament le droit à la scolarisation de leurs enfants

enfants autistes scolarité
Les enfants autistes ont droit eux aussi au banc d'école. D. R.

Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, les parents des enfants autistes  interpellent les plus hautes autorités de l’Etat afin de faire valoir le droit de leurs enfants autistes à une scolarité comme tous les enfants algériens.

Se basant sur la circulaire interministérielle des ministères de l’Education nationale et de la Solidarité nationale, de la famille et de la Condition de la femme, ces parents précisent point par point les orientations desdites circulaires :

– la Constitution qui consacre le droit à l’éducation et à l’enseignement à tous les enfants algériens ;

– la loi d’orientation sur l’éducation n°08-04 du 23 janvier 2008, portant droit à l’éducation et à l’enseignement de tous les enfants algériens, et bien avant la loi 02-09 du 8 mai 2002 relative à la protection des personnes handicapées et leur promotion ;

– en application de l’arrêté interministériel du 10 décembre 1998, relatif à l’ouverture de classes spéciales pour les enfants souffrant de handicaps sensoriels légers (malentendants et malvoyants) dans les établissements scolaires relevant du secteur de l’éducation nationale ;

– en application de la circulaire interministérielle n° 01 du 3 septembre 2019 comprenant un rappel des mesures et dispositions relatives à la scolarisation et de la formation des enfants aux besoins spécifiques.

Pourtant, des milliers de familles algériennes qui comportent en leur sein un ou plusieurs enfants autistes sont incapables d’inclure leurs enfants dans le système scolaire algérien, que ce soit dans le secteur public ou privé (à l’exception de quelques rares établissements privés nécessitant des moyens financiers hors normes aux parents, puisque ceux-ci sont souvent contraints à payer eux-mêmes, en plus de l’école, un salaire à l’auxiliaire de l’enfant). Plusieurs familles ont été ainsi victimes des manipulations des responsables des établissements scolaires et de la procrastination des services concernés par l’éducation en Algérie.

Plusieurs enfants ayant dépassé l’âge de la scolarisation sont toujours à la maison pris en charge par leurs parents uniquement, une vidéo a été partagée pour sensibiliser les autorités mais aussi tous les citoyens, afin de contribuer à l’intégration sociale des enfants, qui est primordiale pour leur développement, leur avenir ainsi que l’avenir du pays car les troubles du spectre autistique cachent très souvent une intelligence et un génie qui pourraient être exploités au lieu d’être étouffés.

La scolarisation est un droit et une obligation pour tout enfant ayant atteint l’âge de 5 ans, sans distinction aucune. Les parents des enfants autistes lancent donc un appel de détresse à tous les citoyens algériens afin de se joindre à eux pour cette cause humaine et nationale, en signant cette pétition  dont l’objectif est d’attirer l’attention des autorités algériennes à prendre tous les dispositifs susceptibles de réaliser ce droit et de l’appliquer sur le terrain de manière définitive. Par cette action, ces citoyens algériens soutiennent qu’il est temps que toute discrimination liée à quelque handicap que ce soit ne soit plus admise par les écoles de l’éducation nationale, que l’Etat assure des éducateurs et auxiliaires de vie scolaire spécialisés et formés pour accompagner les enfants autistes dans leur parcours scolaire.

Le lien de la pétition :  https://lnkd.in/eqri-_U.

C. P.

Comment (14)

    Brahms
    25 octobre 2020 - 20 h 16 min

    Donnez donc du Glutathion à vos enfants et ils seront guéris, ce produit est en vente chez Lucky vitamine :

    Petit rappel : Lien possible entre les niveaux d’oxydants et l’autisme (Une étude sur un bas niveau de glutathion et l’autisme).

    Le stress oxydatif, soupçonné d’être un facteur contribuant au développement de pathologies comme les maladies de cœur et le cancer, pourrait-il jouer également un rôle dans l’autisme ? Des chercheurs de l’Université de l’Arkansas croient que oui. Dans une étude récente, on a observé chez des enfants autistes des niveaux significativement plus bas d’un antioxydant appelé glutathion et de ses précurseurs métaboliques. Le « glutathion est l’antioxydant principal des cellules, il est de plus important pour la détoxication et l’élimination des toxines environnementales, et sa forme active est réduite chez environ 80 pour cent des enfants autistes,», a déclaré le directeur de l’étude, S. Jill James.
    l
    (Mme) James dirige le laboratoire biochimique de génétique à l’Institut de recherche de l’hôpital pour enfants de l’Arkansas et est professeure de pédiatrie au College of Medicine de l’Université de l’Arkansas en Sciences Médicales, à Little Rock. » Des niveaux réduits d’antioxydants, tel que le glutathion, augmenteraient le niveau de stress oxydatif. Le stress oxydatif se produit lorsque les antioxydants ne peuvent plus neutraliser les radicaux libres dans le corps, ce qui peut endommager les cellules du cerveau, de l’appareil gastro-intestinal et le système immunitaire. « [Nos études] suggèrent que ces enfants seraient plus sensibles à une exposition environnementale et seraient moins apte à détoxiquer les métaux lourds, » dit James. l
    On a longtemps suspecté, comme déclencheur de l’autisme chez les enfants génétiquement vulnérables, l’exposition aux métaux lourds, tels que le préservatif de mercure qui était jusqu’à récemment généralement utilisé dans la fabrication des vaccins pour enfants. La plupart des recherches n’ont cependant pas confirmé ce lien et, en 2004, l’Institut de médecine publia un rapport déclarant qu’il ne croyait pas que les vaccins aient contribué au développement de l’autisme.
    l
    Mais cette conclusion n’a pas fait l’unanimité. Laura Bono, présidente de l’Association nationale d’Autisme et parent d’un enfant autiste, croit que les vaccins jouent un certain rôle dans le développement de l’autisme et a déclaré que les résultats de nouvelles études sembleraient confirmer ce lien. « Ces enfants sont plus vulnérables, ils ne détoxiquent pas de la manière dont nous le faisons, » dit Mme Bono. James n’a pas incorporé la question des vaccins à l’étude courante. Elle a précisé que l’autisme est considéré comme ayant une base génétique, mais qu’il «faut un déclencheur environnemental pour que les facteurs génétiques se manifestent ».
    l
    Dans le cadre de cette étude, Mme James et ses collègues ont comparé les groupes sanguins de 90 enfants autistes à ceux de 45 enfants sans désordre, et constaté que la forme active de glutathion était réduite dans une proportion d’environ 80 pour cent chez les enfants atteints d’autisme. Mme James a ajouté que les précurseurs métaboliques de glutathion étaient réduits. « En raison d’un niveau de glutathion bas, ils atteindraient une toxicité plus tôt que quelqu’un avec des niveaux plus élevés, » a indiqué Mme James. « Mais, on n’est pas encore fixé à savoir si c’est une cause ou une conséquence de l’autisme, » a-t-elle conclu.

    MOI
    25 octobre 2020 - 5 h 53 min

    A quel saint se [email protected]
    On connait bien l’anarchie et irresponsabilité des étudiants. Nous sommes tous passés par l’université et connaissances comment que ça marche.
    Est ce que c’est le premier ministre qui doit dire aux étudiant de laisser les toilettes propres.
    Soyez sérieux dans vos commentaires.
    Chacun a sa propre responsabilité dans la situation actuelle.

    DYHIA-DZ
    25 octobre 2020 - 5 h 38 min

    [email protected]

    Marie Curie (Prix Nobel)
    Albert Einstein (Prix Nobel)
    Temple Grandin (professeur de zootechnie, ambassadrice de l ‘autisme)
    Howard Hughes (Aviateur, entrepreneur, fondateur TWA)
    John Nash (Prix Nobel)
    Isaac Newton (Théorie de la gravité)
    Alexander Graham Bell (Inventeur du téléphone)

      IWEN
      25 octobre 2020 - 21 h 36 min

      {
      DYHIA-DZ
      25 octobre 2020 – 5 h 38 min
      }

      Je ne sais pas si ceux dont vous avancez les noms étaient tous « Autistes » cependant, je sais que certains d’entre eux, avaient des phobies (mais pas de l’autisme), à l’image de Monsieur Howard Hughes (Agoraphobie) ceci n’a rien avoir avec l’AUTISME !
      Albert Einstein, n’était pas connu pour un quelconque problème d’Autisme, mais son retrait du monde publique est du à son statue d’homme clé, dans la course à l’énergie atomique et de ce fait, ce dernier, vivant aux USA, devait vivre en retrait (sécurité national = pour cause de guerre froide) l’apparition en publique, hors de question pour lui, ce sont les médiats qui venaient à lui et non pas l’inverse et après avoir étés fouillés et leurs démarches approuvés, pouvaient interviewer Einstein .. .Etc !
      pour la petite histoire !
      le prix Nobel sur le photovoltaïque fut décerné à Albert Einstein et non pas sur la relativité restreinte , qui elle, fut l’œuvre de Henri Poincaré(mechi autiste ! la ! la !!) le véritable précurseur de cette théorie… .Etc

      Pour le reste je connais le nom de certains d’entre eux, mais pas leurs  » tars  » respectifs !

    A quel saint se vouer.
    22 octobre 2020 - 22 h 38 min

    COMME S’IL Y AVAIT QUELQUE PART DES ECOLES ET DES UNIVERSITÉS DANS CE PAYS
    JE REPRENDS LES PROPOS DU PREMIER MINISTRE
    « le premier ministre abdeleziz djerad a indiqué, ce vendredi 21 octobre, que « l’université doit être pionnière dans les nouvelles technologies, le numérisation, l’intelligence artificielle et l’économie de le connaissance ».

    ça prête vraiment à rire sinon à pleurer à chaudes larmes et j’espère qu’un responsable me lira
    Les étudiants sont confrontés à des problèmes insurmontables en premier lieu à l’insécurité à l’intérieur même des universités, il suffit que l’étudiant s’absente de sa chambre pour la voir défoncée, des chambres insalubres, des fenêtres et portes cassées, des fils électriques nus, la bouffe n’en parlons pas c’est l’éternelle loubia et adess, des étudiants 5 par chambre
    OUkssimou Billah quand j’ai été allé inscrire mon fils en première année il y a de cela 3 ans , je ne croyais pas mes yeux en voyant l’état des lieux, j’en ai pleuré tout le long du trajet de mon retour
    j’invite le premier ministre à dépêcher une équipe à l’université de SAIDA ou les soi disant profs s’en prennent à nos enfants et les terrorisent en leur promettant des mauvaises notes , des qu’un élève demande au soi disant prof une question , débrouille toi telle est La réponse du « prof » et ce malgré que ces profs sont au repos depuis plus de 8 mois et payés gracieusement
    Non monsieur Djerad cette université ne sera jamais pionnière ni demain ni après demain ni dans cinquante ans ni dans mille ans, le mal est profond et c’est pas avec ces conditions d’études qu’on aura une université pionnière………….

      IWEN
      23 octobre 2020 - 11 h 11 min

      [
      A Quel Saint Se Vouer: 22 octobre 2020 – 22 h 38 min

      Non monsieur Djerad cette université ne sera jamais pionnière ni demain ni après demain ni dans cinquante ans ni dans mille ans, le mal est profond et c’est pas avec ces conditions d’études qu’on aura une université pionnière……
      ]
      C’est ce que j’ai toujours dit, et ici, la preuve est faite ! Lorsque je dis que mon problème n’est pas avec l’autorité mais avec le ou les voisins, mes concitoyens de tout les jours comme en témoigne ce passage qui porte en lui la conclusion de ce qui sera sa position, vaille que vaille, non pas qu’il est impuissant, mais plus parce qu’il veut que la situationne progresse pas, car ceci lui permet de justifier son incompétence à évoluer !!
      Il suffit de lire les propos que j’apporte de cet …et l’on peut très bien comprendre que son projet est de voir le pays, la société rester comme telle, la continuité dans la médiocrité !

    Kahina-DZ
    21 octobre 2020 - 16 h 58 min

    IWEN
    21 octobre 2020 – 4 h 48 min

    Et pourtant c’est la réalité.
    Avant de répondre, il faut bien lire le contenu.
    Après avoir lu ton loooonnngggg commentaire…Je me demande vraiment si tu connais c’est quoi l’autisme ??????????????????????

      IWEN
      23 octobre 2020 - 1 h 13 min

      [
      Kahina-DZ
      21 octobre 2020 – 16 h 58 min
      IWEN
      21 octobre 2020 – 4 h 48 min
      ]

      quand on a eu des autiste dans son entourage et qu’on a grandi avec eux et quand on a eu des personnes, dans son entourage (amis très proches) et qu’on a eu cette souffrance dans les yeux de ces familles, inutile d’être médecin avec un langage « médicotechnique », pour vous préserver d’un hypothétique lien affectif avec votre patient et de voir la détresse dans les yeux des parents, qui s’interrogent les deux ou trois suivant, comme pour se rassurer d’avoir compris les propos du grand sorcier appelé dans notre langue le médecin, crois moi, là tu peux dire que OUI ! je sais ce que c’est que d’avoir un autiste et un handicapé physique total (un légume) à ses cotés pour u avoir vécu, de mes propres yeux cette souffrance sans pouvoir dire ou faire quoi que ce soit parce que jeune, célibataire, donc, pense t-on, incapable de comprendre les autres (les parents !) !

      J’ai lu et relu ce qui est dit, ici et ailleurs, pourquoi te sens tu visé ?! lis ce qui se dit et continues ton chemin, laisses le vent jouer son air, qu’est ce que t’as à lui (moi, IWEN !)répondre ! !

    59 ans
    21 octobre 2020 - 10 h 42 min

    Dans les pays de droit l enfant est roi, cheeez nous certains servent de punching ball pour papa énervé et d autres de soufres douleurs de certains enseignants mal luné ,,, pire il n y a rien pour la protection de l enfance

    Brahms
    21 octobre 2020 - 10 h 05 min

    Pour soigner l’autisme, il faut acheter du Glutathion, les autistes sont carencés en Glutathion (produit naturel) qui protège les organes du corps.

    Mouloud F
    21 octobre 2020 - 9 h 16 min

    Tous les enfants ont un DROIT INALIENABLE a une scolarisation de qualité. Les enfants Autistes, Dyslexiques et, Handicapés doivent être pris en charge correctement avec un accompagnement qui leur permet d’être autonomes pour vivre dignement.
    Cependant, il faut avoir le courage de le dire : L’ECOLE ALGERIENNE EST ELLE-MËME HANDICAPEE, ses programmes ne sont pas adaptés, les enfants sont otages d’un système éducatif délétère juste capable de transformer des êtres vivants en zombis.
    Il faut réadapter la formation des enseignants tant sur le plan pédagogique que sur le plan connaissances. Ils ( les enseignants) sont supposés être la base – les fondations- de tout le devenir de l’Algérie, ils doivent être capables de transmettre le savoir, d’apprendre aux enfants l’argumentation, de développer leur sens critique et surtout de leur ouvrir l’esprit.
    L’école actuelle est à l’image de la medersa coranique avec louha et smack, il ne manque que la fallaka; avec comme corollaire le retour à la période avant indépendance où les indigènes – que nous étions – étaient exclus de tout savoir et de toute évolution.
    Autre chose, il ne suffit pas de copier les c…. qui se font ailleurs pour prétendre avoir une école performante. Si les Chinois s’étaient contentés de mimer ce qui se passe ailleurs, ils ne seraient pas les meilleurs actuellement, nos responsables devrait y méditer à moins que …….

    IWEN
    21 octobre 2020 - 4 h 48 min

    Il y a des génies, je lis ici et là, qui étaient  » autistes  » !!!

    Il semblerait que certains personnes pensent que l’autiste est identique, d’une personne à une autre et que pris en charge, on aurait et voir qu’on pourrait profiter d’un cerveaux  »autiste » qui révolutionner la science !

    seule ceux qualifier comme étant des autistes  » ASPERGER «  » et dans certains cas, possible, après prise en charge, d’avoir un individu aux capacité extraordinaire, capable de réciter l’ensemble du dictionnaire, ou dans un autre domaine, faire des calcule ou reproduire, avec exactitude, sur papier une observation faite de son environnement. (POINT à la LIGNE !).

    Saura t-il prendre des initiatives permettant à la science d’avancer, aucun scientifique digne de ce nom n’accepte de se prononcer, pourquoi les amateurs du film  » Rain Man  » viendraient-ils nous vendre l’idée que c’est des êtres incontournable, pour l’avancé de notre société !! (Désolé, je me fais l’avocat du diable !)
    L’autisme, il en existe plusieurs formes, qui sont des plus handicapant au plus  » gérable  »dirons nous ! et pour les famille et pour ces personnes, une fois devenu adulte, le problème, commun à tous ces individus, est le sens du contacte, qui lui est handicapant, pour eux, car devenu adulte dans un milieux qui ne les connaît pas, car manque de connaissance dans ce domaines, risque de les accabler encore plus, et les stigmatiser tel, que ces derniers ne trouveront leurs places nulles pars ailleurs, qu’auprès de leurs familles respectifs.

    Petit à petit, on y revient à la question du comportement des familles devant ces personnes autistes !
    Un autiste a besoin de la présence de sa famille en premier en plus d’un étranger qui est, lui, présenté comme un spécialistes qui n’est là que pour indiquer la procédure à suivre en matière de programme (exemple: ce matin on fera ceci et l’après midi on fera autre chose) et donc, au final, ce sont les parents qui devront tout faire, car un AUTISTE, avant tout, son handicape, avions nous dit, c’est celui de la communication, c’est ceci qui lui cause problème, et non pas l’incapacité de manger et de faire ses besoins (ce n’est pas un handicapé moteur !) c’est un handicap  » »’ relationnel  » »’ auquel il est confronté, donc, présence des parents obligatoire.

    HISTOIRE VRAI!
    Une famille d’Algérien, que je connais personnellement, sont venu d’Algérie, car il n’existe pas de structure, pouvant les aider à faire marcher leurs enfants (fille) handicapé moteur, incapable de parler, de manger, de marcher, RIEN !!!
    Ces derniers sont allé en Pologne, ont ils dit, la bas, existe une clinique pas cher qui a accepte de prendre en leur fille pour sa rééducation ! trois semaines avec une subvention de l’Etat Algérien.
    Dans cette  »opération » de la dernière chance, eux ils ont avancés 3 000 euros, au final, elle a eu droit à plusieurs séances de Kiné, et de quelques heures de piscine, et une fois les trois semaines fini, ces derniers à court d’argent sont entrés au pays, leurs fille, à ce jour est toujours handicapé moteur. et eux, ils n’ont jamais refait ce qu’ils avaient fait avec l’assistance des soignants, malgré les progrès, qu’ils affirment, que leur fille avait fait !

    J’en reviens à me demander, si leur fille a fait des progrès, durant ces trois semaines de kiné, pourquoi une fois fini, n’ont-ils pas continués à prodiguer le même traitement à leur fille, à savoir piscine et kiné ? !!
    Finalement, ces derniers sont allés jusqu’en Pologne à la suite des  »’ on dit que  »’  »’ Il parait que  »’ et une fois de retour au pays, plus rien, ils attendent sagement un message des cieux ! .. .Pourtant, la réponse leur a été donné par cette Clinique, est ce à dire qu’ils sont sourds et aveugles aux messages divin !

    Finalement, je me demande, si ces familles qui ont fait des pétitions en veux tu en voilà, que veulent -ils en réalité, que l’Etat prennent en charge leurs enfants et que ces derniers (les parents) soient seule les quelques heures dans la journées sans s’occuper de l’handicape de leurs enfants, car c’est une vrai prise en charge que de s’occuper d’un enfant, même quand ce dernier est en pris en charge par une institue, les parents doivent être présent et même à la maison, ces derniers doivent continuer les mêmes exercices que ceux enseigné à l’institution (école !).

    J’ose espérer que les parents ne veulent pas abandonner leurs enfants à l’école pour rester tranquille à la maison, c’est là ou je voulais en revenir ! !

    Kahina-DZ
    20 octobre 2020 - 19 h 06 min

    C’est leur droit le plus absolu à la scolarisation!
    Des écoles spéciales avec des enseignants formés spécialement pour bien les encadrer.
    Il y’a des Génies qui étaient autistes.

      Tonnerre
      21 octobre 2020 - 16 h 56 min

      Tu essaie de nous faire comprendre que tu as tout compris ! La seule chose que tu ne peux ou ne veux comprendre, c’est que les parents ne voient pas des handicapés mais leurs enfants, la chaire de leur chaire, des amours pour qui ils veulent le bien, la réussite, l’indépendance, l’autonomie, la résilience et… la vie. Tu spécules sur des affaires inutiles car c’est une honte qu’en Algérie du 21e siècle, on ne peut pas scolariser dans enfants avec des besoins particulier. La Hogra est enracinée dans nos veines, le plus démuni est un bon à rien sur qui tout le monde projette sa haine et mépris . voilà ce qu’il faut en déduire dans cette analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.