Karim «sans Tabbou» se proclame «briziden»

Tabbou JA
Karim Tabbou lors d'une de ses fréquentes visites au Maroc. D. R.

Par Boualem Snaoui – Parmi les reptiles de la politique en Algérie, indigènes assumés, qui ont saisi la perche tendue par l’interview opportuniste donnée par «notre commandeur» Macron au «canard du royaume enchanté» Jeune Afrique, qui ne rate jamais une occasion de lapider l’Algérie et son peuple, il y en a un qui, «sans Tabbou», le dénommé Karim, a attiré l’attention, vu l’ampleur de la diffusion de sa prose dans la presse sous contrôle.

Cet autoproclamé «leader du Hirak», désigné par les cercles de lapidation du peuple algérien et de la fumeuse théorie de la «régression féconde», s’est pointé avec un texte préparé par le cercle des politiques tenants du «coup de Jarnac». On avait déjà eu une expérience avec Drareni, intervieweur du candidat Macron à l’élection présidentielle de 2017. L’histoire préfabriquée est un perpétuel recommencement.

Depuis quand cet animateur de rue écrit-il des lettres ? Depuis quand écrit-il tout court ? Cela me rappelle le film «L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux». Le cheval, on le connaît, il va falloir maintenant trouver l’homme.

Pour les non-initiés, le «coup de Jarnac» est l’expression faisant référence au Baron de Jarnac qui, lors d’un duel le 10 juillet 1547, porta un coup très habile et déloyal à François de Vivonne, sieur de la Châtaigneraie. On ne sait toujours pas si le «coup de Jarnac» porté est le fruit d’un mouvement bien ajusté, s’il s’agit d’une botte mystérieuse ou d’une feinte après simulation d’une chute.

«Sans Tabbou» a réussi à m’interrompre dans ma rédaction sur les foreurs ethniques et tribaux du «Coran des berbéristes». A croire que c’est génétique chez ces révolutionnaires aux couleurs culinaires de la banane.

A travers la lettre que ce «roi de la banane» vient de divulguer au peuple d’en bas, qui n’a rien vu venir, il annonce s’être autoproclamé «briziden»(*) de l’Algérie. Il l’affirme d’entrée de jeu politique malsain et l’écrit même, en donnant le ton et la voix : «Excusez-moi de rompre les usages diplomatiques en m’adressant directement…». Rien que ça ! Rompre les usages diplomatiques ! Le citoyen d’en bas, lui, écrit aux Présidents en espérant qu’un jour il aura une réponse. Ce «gros reptile démocratique», général de l’armée dite de la société civile, rompt ces usages diplomatiques. Vous n’avez pas encore compris que cet importateur de la démocratie, autoproclamé «leader du Hirak» vient de s’autoproclamer «briziden» ? Cet expert qui, sans doute a échappé à Darwin lorsque ce dernier mettait au point la théorie de l’évolution, sans qu’il soit désigné par quiconque, parle au nom du peuple algérien. Elle est belle la reptation darwinienne de la cinquième colonne !

Poussez-vous, c’est moi que voilà, nous dit-il «sans Tabbou» !

Inscrit aux abonnés absents lorsque l’Algérie et son peuple se font lapider tous azimuts par les résidents des jardins des puissants, il se pointe comme une fleur, en s’auto-désignant «commandeur» du peuple, avec, en prime, le bras d’honneur aux Algériens de Gérard Longuet. Chacun a son Algérie et son peuple algérien. N’est-ce pas le même procédé qu’a utilisé cet autre reptile, le maître-chanteur Ferhat Mehenni qui a aussi échappé à Darwin et à Lamarck, et qu’on n’arrive plus à insérer dans la théorie de l’évolution ?

Celui dont la manipulation est le pain quotidien ose parler d’une Algérie liberticide, alors que la presse néoconservatrice algérienne fait un écho incommensurable à ses diarrhées politiques sans arrêt. Les dénonciations qu’il étale faussement dépassent de loin, et même de très loin, les traitements infligés aux dizaines de milliers de Gilets jaunes, mutilés, éborgnés, condamnés en justice, à ces lycéens agenouillés à Mantes-La-Jolie, à ces syndicalistes et ces pompiers réprimés, ou encore ces enfants mis en garde à vue. La liste est longue, même très longue, et le but du concours de la violence politique, que «sans Tabbou» convoque, n’est autre que son installation en première «sentinelle des puissants coloniaux». Dépourvu de programme, sans rire, ce charlatan de la politique se place en «espoir» et s’autoproclame «opposant politique». Il veut enterrer le peuple algérien vivant, ce promoteur de la «démocrature».

Courageux, il n’a pas osé rappeler au président Macron, alors candidat à l’élection présidentielle en 2017, ses «engagements» sur les crimes coloniaux commis en Algérie. En est-il le poulain ? Un peu comme l’intervieweur de l’époque ? A croire que son intronisation par les cercles coloniaux est proche et que, par avance, il pourra même inscrire démocratiquement, dans la Constitution algérienne, la même loi sur la sécurité globale adoptée à l’Assemblée nationale française le 24 novembre dernier, pourtant tant dénoncée par le peuple de France.

Cette coqueluche des ONG «multinationales des droits de l’Homme», compagnon des «promoteurs du port du kamis», à qui les plateaux télé (surtout low cost) en France sont ouverts, a même inventé le charlatanisme politique. N’est-ce pas que durant ses déambulations populistes, ce dernier de la classe politique expliquait, à qui veut l’entendre, que la démocratie, c’est la consultation des membres du foyer sur les «courses familiales» ? Comme, d’ailleurs, au sein des universités, la désignation des recteurs d’université. Tout cela afin de dissoudre le caractère sacré de l’Education Nationale.

«Sans Tabbou», Karim, cette luciole de la politique avancée, sans programme, sans idéologie exposée (ce sera la surprise), prétend vouloir éclairer d’office l’autoroute pour tout un peuple qui avance. Il nous prend pour des aveugles. Ce «pantin» du théâtre politique de rue, agité par les forces obscures de l’abattage de l’Algérie et de son peuple, vient donc faire un croche-pied à la nation. Qui connaît le programme et l’idéologie véhiculés par son microscopique parti et ses engagements ? Nous découvrirons certainement tout cet ensemble dans sa «pochette surprise». C’est ce que j’appelle la politique des reptiles.

Pour se refaire une santé publique, notamment depuis que le peuple a découvert ses liens avec la nébuleuse islamiste qui veut islamiser des musulmans, sans honte, sans retenue, il est même allé jusqu’à agir en charognard de la politique, en organisant des scènes de propagande sur les dépouilles encore chaudes de militants. Ce mode opératoire, où même les morts sont instrumentalisés, relève de la plus ignoble des politiques.

En attendant le prochain coup de charognard, ce reptile de la politique ne nous a toujours pas éclairés sur ses contacts téléphoniques avec des sujets israéliens trouvés sur cet opposant au cachir (saucisson algérien) avec sa banane, fait rapporté en avril 2019, et que j’ai précédemment évoqué. Son «Hirak» non avoué serait-il, comme au Soudan, celui de la normalisation des relations avec le régime de Tel-Aviv ?

Tiens, le Parlement de l’UE vient de récidiver, en ce jeudi 26 novembre ! Des députés européens, de droite, de gauche, des Verts, de l’extrême-droite, qui ne s’accordent sur aucune des politiques engagées par le Parlement et les Etats de l’UE, se sont spontanément rassemblés comme un seul «homme», pour la seconde fois, par hasard, sans hésitation, sans réticence, pour voter une résolution contre l’Algérie et son peuple. Les «bananistes» applaudissent.

A ceux qui croyaient que la «distribution des bananes» était une farce de la politique coloniale, ils viennent peut-être de s’apercevoir que dans le jardin des puissants, ils prennent les Algériens pour des primates.

En espérant avoir contribué à éclairer ce qu’on appelle le «coup de Jarnac, «Sans Tabbou», du dénommé Karim de son vrai nom «azrem» ou «hnech» (serpent).

B. S.

PS : Je ne sais pas pourquoi cela me rappelle la chanson de Slimane Azem Thaksit Boumkarkour (l’histoire de la grenouille).

https://www.youtube.com/watch?v=esUFaCg9PAY&list=RDesUFaCg9PAY&index=1

(*) «Président», en référence à une chanson d’Imazighen Imoula

Comment (127)

    Mcju14
    27 novembre 2020 - 21 h 13 min

    Anonyme et Kamel, merci de vos commentaires, ah l humeur algérien que j aime .

    Rabah
    27 novembre 2020 - 21 h 12 min

    Les doubbanes ne savent plus ou donner du pied. Ils ne savent plus comment amuser la galerie. Ils savent qu’ils n’ont plus rien a offrir meme les sandwichs cachire sont finis.

      Anonyme
      29 novembre 2020 - 6 h 26 min

      Rabbah,
      Trouve autre chose. ton CD est rayé
      La doubab traitre c’est toi et tes copains harkis lécheurs de babouches, sans dignité.
      Dégage.

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 20 h 36 min

    Vraisemblablement ce TABBOU, est réellement un vrai tabou pour lui,sa famille,son parti et ses employeurs.
    Le sieur se permet de parler au nom du peuple comme il s’est permis de parler au nom du HIRAK….
    Ne parlez jamais au nom du peuple, car vous ne représentez que votre personne.
    Les masques sont tombés espèce de charognard.
    L’ALGERIE est trop grande pour vous et vos employeurs de l’autre côté. Mot d’ordre : ce lui qui trahit une fois, trahiras toujours n’est ce pas traître.
    Ce message est aussi valable pour tes semblables ( Assoul, Bouchachi et consorts), bien entendu sans oublier les détenu de RSF.TV5.FRANCE 24.M6 ….. et le lobby juif

    CAFTAN ALGÉRIEN
    27 novembre 2020 - 20 h 05 min

    El-Hamdoulah, grâce à l’intervention de Tabbbou sur France24 j’ai compris la signification de dawla madanya de tabbbou à la Zitooot.

    Sans frontières protégées
    Sans une armées
    Sans services secrets
    On chantera démokhorti, on mangera démokhratie, on respirera démoncratie à la tabbbouzitot.
    Comme on sera dirigés par la oumma de zitot, on partagera l’Algérie avec tous les membres de la oumma de zitot et tabbbou.
    Quel projet explosif pour une Algérie fantôme.
    Si j’ai bien compris, dawla madanya veut dire la disparition de l’Algérie.

      ça veut tout simplement dire...
      27 novembre 2020 - 21 h 18 min

      …disparition de Dawla Aâskaria que vous soutenez pour avoir votre ration de cachir quotidienne !

    Hmed hamou
    27 novembre 2020 - 20 h 04 min

    Je pense que mr Snaoui vient de perdre un peu de son précieux temps en le consacrant à la cause algériennes, à tabbou et ses tabous avec des termes soigneusement choisis; aulieu d’investir ce temps précieux comme à son accoutumé, à bon escient, à défendre la cause de nos frères Palestiniens qui souffrent encore plus en ce moment, au moment où tous nos frères arabes, un après l’autre, leur tournent le dos.
    Mr Snaoui vous reprochez à mr karim tabbou de s’être auto-proclamé leader du hirak et même président ?
    Ne vous vous êtes jamais demandé pourquoi? Peut être que le hirak a longtemps attendu que, vous Mr Snaoui, vous décidiez à prendre sa tête et même devenir future président vu votre expérience des grands combats pour les droits des peuples et les droits sociaux ! Mais vous étiez trop absorbé par le combat de votre vie, par plus important,… La cause palestinienne.
    Et maintenant que, faute de mieux , mr Tabbou a pris ses responsabilité et a décidé de se mettre en avant ça ne vous plaît pas, ça vous met en rogne, limite dans langage de rue , Pourquoi ? Vous voulez un cumul des mandats, ou bien vous voulez quelqu’un d’autre le fasse à sa place, quelqu’un de votre goût? Qui par exemple ?
    Pour ceux qui ne le savent pas.
    Mr Snaoui est président de Resoci (Réseau solidaire citoyen); un farouche défenseur, de longue date, des droits de la Palestine et des Palestiniens. Il a été candidat aux législatives de juin 2007, sous la bannière de Europalestine, face à Dominique Strauss-Kahn. Des Informations disponibles sur internet en un clic.

    Donc, vous avez bien lu, Mr Snaoui s’est présenté sur la liste « EUROPALESTINE » et NON au nom de l’Algérie, EuroAlgerie, ou autre!! Non, Il passe sa vie à défendre d’autres cause, plus importantes ? Plus prioritaires ? Plus valorisantes ? Plus lucratives ?… après il vient, accessoirement, à ses heures perdues, nous dire qui a le droit ou n’a pas le droit de représenter le hirak ou présider l’Algérie… Il vient comme ça tranquillement, à l’improviste les mains dans les poches distribuer des notes de patriotisme et nous disserter sur le coup de jarnac…
    Et cerise sur le cageot, il finit sa contribution en faisant référence au grand slimane Azem en citant le titre d’une chanson, la grenouille, en l’occurrence, mais savoir le contexte lui rappele slimane Azem et cette chanson spécialement [  » Je ne sais pas pourquoi cela me rappelle la chanson de Slimane Azem Thaksit Boumkarkour (l’histoire de la grenouille). »]!!
    Peut que cest votre inconscient qui a pris le relais. Vous passez l’essentiel de votre temps à défendre d’autres cause et tout d’un coup vous rappelez qu’il ya hirak au bled et tabbou risque de prendre le leadership…et il fait vite écrire un article et prévenir les gens de la gravité de la situation ? Ce n’est qu’une hypothèse.
    Ou peut être encore, une autre hypothè, parceque, implicitement vous savez que c’est pas la chanson qui sied le mieux à la situation ! En effet, Moi, pour loccasion, je n’aurais pas choisi celle là, mais plutôt celle de  » babaghayou » (celle du perroquet) !
    Où Slimane Azem disait (je traduis) en gros :
    Ah, ya babaghayou (le perroquet) ;
    On t’a appris un mauvais langage;
    De ce pain, tu en a trouvé pleine ta cage;
    Tu fais de faux témoignages;
    Tu envies ceux qui sont meilleurs que toi;
    Les oiseaux libres dans les champs;
    Ils chantent de leur tête, dans la langue de leurs aïeux;
    Toi, c’est de d’air que t’es empli;
    Comme une flûte aux sept troux;

      Tu ne sais pas lire ????
      27 novembre 2020 - 22 h 34 min

      En attendant le prochain coup de charognard, ce reptile de la politique ne nous a toujours pas éclairés sur ses contacts téléphoniques avec des sujets israéliens trouvés sur cet opposant au cachir (saucisson algérien) avec sa banane, fait rapporté en avril 2019, et que j’ai précédemment évoqué. Son «Hirak» non avoué serait-il, comme au Soudan, celui de la normalisation des relations avec le régime de Tel-Aviv ?

      Krimo
      28 novembre 2020 - 0 h 18 min

      H’Med Hamou,

      Chapeau bien bas .

      A une question qui lui ete posee :  » Pour vous, c’est quoi être Français ? »
      Voila la reponse :  » Etre attaché aux valeurs des Droits humains  »

      Normaaaal ……..  » b’la hya la hechma  » et c’est Tabou qui devient ……

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 19 h 50 min

    Un passage du livre de la vie de SALAH EDDINE (Saladin) qui disait:
    Quand ils n’ont pas trouvé de cheval pour atteler sa selle ils l’ont attelé sur une sourie.
    C’est tout ce qu’on peut dire de la gente PATE à MODELER qu’on façonne au gré des événements pour servir le modeleur.
    Il devait plutôt s’inspirer des paroles du regretté Rahimahou ALLAH:
    Si on me demandait de choisir entre MON PAYS et la DÉMOCRATIE, je choisirais mon PAYS avec tous ses défauts.

    Amal
    27 novembre 2020 - 19 h 32 min

    Vous critiquez Tabbou mais personne ne parle du silence du FLN et du RND sur l’ingerance de la France dans nos affaires internes. Nous algeriens on comprend pourquoi. Tous les traitres se reconnaissent. Pourquoi saidani a un appartement a Paris ? Il etait pourtant le SG du FLN. On sait pourquoi notre pays est pris par des etrangers.

      sifa
      28 novembre 2020 - 7 h 16 min

      Personne ne défend ni Saidani nI D’autres corrompus alors …
      Ici on parle de votre gourou Tabou qui se prend pour un tché

    j'ai haï les traîtres
    27 novembre 2020 - 19 h 29 min

    Il faut l’enfermer en prison pour une longue période.
    10 ans au minimum et il comprendra peut-être quand algérie les traîtres qui se rallie à nos ennemis pour imploser l’Algérie par de la subversion sont mis hors d’état de nuire pour très longtemps.
    L’opposition intellectuelles d’accord.
    L’opposition par la l’atteinte à la sécurité nationale en prenant l’attache de nos ennemis pour conspiration contre l’Algérie, NIET.

      BECHOUIA
      28 novembre 2020 - 3 h 33 min

      (…) 10 ANS POUR QUELQU’UN QUI AIME SON PAYS ET QUI L’A EXPRIMÉ TRÉS HAUT…
      QUE FEREZ-VOUS DE CETTE MAFIA QUI A VOLÉ ET VENDU L’ALGÉRIE ÀSES PIRES ÉNNNEMIS?
      (…)

    Kasso
    27 novembre 2020 - 19 h 05 min

    Il faut la justice se mêle pour le rappeler a l’ordre ce Karim de TAMBOUR,la formation qui a fait au sein d’un parti politique FFS qui a défendu le fis un parti criminel,et dans leurs slogans qui tué qui? Moi j’étais dans ce parti le jour a posé la question qui tu qui j’ai carrément démissionner et maintenant il prend la continuité Karim tambour pour nous annexer au mococo.

    Il fallait qu'il moisisse en prison
    27 novembre 2020 - 18 h 47 min

    ce tabou harki, ce qu’il dit n’est pas digne d’être citoyen algérien. Qu’il aille hurler ailleurs, il ne verra jamais l’entrée de la présidence.

      Pourquoi ?
      27 novembre 2020 - 19 h 33 min

      Pourquoi ? Et ton chakib khelil et bouchouareb ? Tu les proteges car tous des corrompus.

    Anonyme3
    27 novembre 2020 - 18 h 09 min

    L’opposition en france fait la politique dès urnes non du bla bla dans lès tvs étrangères ,lès khorotos qui sont en colère contre Macron parceque il leurs à tourné le dos et offre son aide à son homologue Algérien que certainement ce dernier avec la majorité refusent son aide.ce tabou ami du voyou amir el mazda un harrag qui fait ce qui lui plait sans se soucié dès lois française ne représente pas le peuple Algérien.il joue juste le martyr qui est devenu une mode,les médias française lès gonflent et lès rends dès gens importants et le peuple Algérien lès dégonflent et lès rends a leurs place qui sont juste dès citoyens ordinaire.

    Tinhinane-DZ
    27 novembre 2020 - 17 h 23 min

    Le président est malade, l’Algérie est visée par des pays ennemis…Tabbou n’a rien trouvé à faire que de déverser son venin sur l’Algérie, au bonheur de France 24 et nos ennemis.
    Tabbou = manque de responsabilité et de solidarité envers son pays.
    Ce que je comprends:
    Il y’a ceux qui veulent profiter de l’Absence du président Tebboune, pour mettre ce Tabbou au devant de la scène = brizidden I
    Comment peut-il aspiré à devenir briziden, alors qu’il n’est même pas sensible à la sécurité des frontières Algériennes.
    Frontières Algériennes = souveraineté de l’Algérie !!!
    On lui conseille de déposer sa candidature au marrouk !!

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 17 h 11 min

    Ammi Rabah
    27 novembre 2020 – 16 h 16 min

    C’est toute l’Algérie qui doit se protéger de tes Tabbou et tes semblables.
    L’Algérie est sous le collimateur d’un plan diabolique makhzano-émirati, et ton Tabbou sans scrupule dit que la sécurité de nos frontières ne fait pas partie de la sécurité de l’Algérie.
    Un projet de faire de l’Algérie un semblant de pays sans frontières est en marche grâce à ces traitres internes que tu défends.

    MOI-DZ
    27 novembre 2020 - 16 h 41 min

    Tabbou est un projet en soi de ceux qui veulent s’accaparer de l’Algérie au nom de la démocratie et de la religion.
    C’est effrayant de voir des hommes qui se disent politiques parler de la sorte sur France 24, pendant que nos frontières sont la cible des vautours.

      C'est le peuple..
      27 novembre 2020 - 20 h 48 min

      Qui va décider !
      Vive Tabou, il n’est pas seul.

        Anonyme
        28 novembre 2020 - 0 h 36 min

        Toi aussi tu roule pour les colons ? ou tu n’es juste qu’un colon qui vient manipuler l’indigène ?

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 16 h 36 min

    Les petites mains du pouvoir sont de sortie!! On inverse les rôles!! Celui qui n’a jamais gouverné ne serait-ce qu’une seconde devient l’ennemi à abattre!! Cette frénésie dénonciatrice cache une peur. Une peur d’une personne populaire capable à lui tout seul de battre n’importe quel candidat si on arrêtait de truquer élections. Ce n’est pas mon souhait. Les « réconciliateurs » comme Tabbou n’ont jamais été ma tasse de thé, mais il faut arrêter de se ridiculiser en insultant à tort et à travers. Vous le rendez plus populaire. Je ne doute pas une seconde de la sincérité et de l’intégrité de Karim Tabbou. C’est un vrai démocrate, j’en suis convaincu. Mais malgré ces qualités, je ne voterai jamais pour lui à cause de nos avis divergents concernant la question des islamistes. Lui pense qu’on peut les intégrer dans le jeu politique. Il a la naïveté de croire que l’islamisme peut se dissoudre dans la démocratie, mais est-il le seul?? D’autres comme lui dans le pouvoir actuel pensent exactement la même chose des frères musulmans. Pourquoi n’ont-ils pas droit aux mêmes critiques que Tabbou?? Le frériste Makri dirigé par le Qatar et la Turquie est moins dans dangereux que Dhina dirigé par les mêmes pays?? Arrêtons cette hypocrisie et posons-nous les bonnes questions…

      Anonyme
      27 novembre 2020 - 17 h 20 min

      Comme tu détiens les bonnes questions, alors pose les, qu’attends tu ? c’est la pochette surprise avec toi aussi ?
      Tabbou a été désigné par les colons pour répondre à Macron, c’est le « cheval de troie ». Tu fais de la politique ou de la distribution de bananes ?
      La démocratie c’est une armée forte et capable de faire barrage à l’ennemi, et non comme le vend Tabbou un adversaire de la nation.
      Ayant la bombe atomique, ensuite nous discuterons démocratie. Le reste c’est du bla bla, pour nous détourner de l’Algérie.
      Sans Tabbou.

        Anonyme
        27 novembre 2020 - 18 h 18 min

        Tandis que Makri qui soutient ouvertement la Turquie et le Qatar n’est pas guidé par les étrangers?? Quand Makri soutient les frères musulmans Al Saraj en Lybie, Ghanouchi en Tunisie, Erdogan en Turquie et quand il ménage le frère musulman Marocain Al Othmani ça te fait quoi?? Tu ne vois pas qu’ils sont en train de s’emparer de toute l’Afrique du Nord de l’Égypte au Maroc??

          Tu es agent de notre ami le Roi
          27 novembre 2020 - 20 h 23 min

          du hashich. On reconnait les agents qui puent de loin la traitrise, en nous faisant croire à leur démocratie d’indigène.
          Prend ton tambour et casses-toi. Le temps est venu de faire appel aux algériens, pour nettoyer la place publique de ces reptiles et de leurs supporters. Qu’attendent les dirigeants algériens, le temps presse. Si des intellectuels sont rappelés, ils nettoieront l’Algérie en 24 h.
          Alors Djerrad qu’attend tu ? un projet politique d’assainissement public, vite.

    Un Passant
    27 novembre 2020 - 16 h 29 min

    djamel
    27 novembre 2020 – 15 h 33 min

    Ce qui est effrayant est le fait de voir des traitres parler au nom du peuple Algérien sur France 24.
    Des traitres qui ne veulent pas que nos frontières soient en sécurité.
    YAW FAKOU. Une démocratie en mission spéciale pour détruire l’Algérie, est au menu de Tabbou et son clan zitout.

    Ammi Rabah
    27 novembre 2020 - 16 h 16 min

    On dirait que la issaba a peur de Tabbou. Ils ont la frousse quand il voient que quelqu’un derrange leurs plans machiavélique. Je vous assure que la france ne pourra rien contre le peuple algérien. Wallah, la france ne pourra plus vous sauver cette fois car tout le mond connait vos ruses et la facon dans laquelle vous avez squatté le pouvoir. Et votre FLN que pense t il de l’aide de macron ?

      Ammi Rabah est ammi un zitout
      27 novembre 2020 - 20 h 25 min

      Yew fakou ya zitout. tu peux toujours te cacher sous différents pseudos, mais ton odeur empeste l’environnement.

    DYHIA-DZ
    27 novembre 2020 - 15 h 38 min

    luicet pasmoi @

    Un francais ne défend pas l’Algérie.
    JE SUIS ALGÉRIENNE KABYLE, pour ton info !
    Au diable avec ton Tabou et tous les vendeurs de l’Algérie.

    djamel
    27 novembre 2020 - 15 h 33 min

    c’est effrayant tous ces gens qui acceptent de mettre les gens en prison, les châtier, les briser…
    et si c’était vos enfants? vous êtes des monstres avec des âmes d’esclave. la liberté vous fait mal. méditez ces paroles de voltaire « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire »

    Moi, je ne comprends pas tous ...
    27 novembre 2020 - 15 h 27 min

    … ces commentaires « tirs groupés » sur un Homme qui défend la démocratie pour sauver son pays.
    Ne me faites par peur ! J’ai des frissons en constatant le nombre important d’adeptes du statuquo tapis dans l’ombre ! Pendant que le pays part à la dérive arabo-islamistes dans un silence assourdissant.
    Alors, entre nous, on est pas encore sortis de l’auberge !
    Tout le monde en Algérie a le droit de défendre la démocratie contre la dictature y compris M. Tabou !
    Le Hirak ne doit avoir qu’une revendication, c’est un régime démocratique avant toute chose.
    Ensuite, même un certain Amma. Saïdan. du F L N’tox, s’il passe aux élections, vous pourriez le ré-introniser.
    Mais, avant cela, soyez patients et respectez-vous les uns les autres.

      Anonyme
      27 novembre 2020 - 15 h 35 min

      Tu ne peux rien comprendre, car tu sembles être partisan de ceux qui clament une Algérie sans frontières sécurisées, ou carrément, une Algérie sans frontières.
      On est pas sur la même longueur d’onde.
      Notre slogan: L’Algérie avant les intérêts personnels des Tabou.

        @Anonyme 15h35 mn
        27 novembre 2020 - 16 h 21 min

        Vous avez le droit de faire votre métier en défendant vos intérêts et ceux de vos patrons !
        Mais, vous n’avez pas le droit de mettre en doute le patriotisme des autres. L’ AN P appartient à tous les algériens et c’est son rôle de défendre nos frontières.
        Mais, ce que Tabou veut et beaucoup d’autres algériens avec lui, c’est que cette AN P le fasse dans un cadre de transparence et de respect des règles démocratiques dans un pays avec des institutions au dessus de tout soupçon. Voilà, cher ami. L’emploi d’amalgames ne sert qu’à créer un rideau de fumée pour continuer de cacher la vérité au peuple. 58 ans, Barakat !!!!!

        Amina
        27 novembre 2020 - 16 h 37 min

        Zaama les frontieres sont securisées avec ces charlatans de dinosaures ! Ahay ahay !

    toto
    27 novembre 2020 - 15 h 25 min

    ça y est! le bal des pleureuses (envoyée spécialement) a commencé!
    Karim, t’es juste bon à croupir à Koléa! pour tenir halène à ces mêmes pleureuses qui activent, le luc derrière leurs consoles! Me semble-t-il @ si Karim, tu n’es pas un ancien « moudjahid » pour te permettre de tancer la FAFA au travers de son bezidène! quamim!
    Alors mon pau’Karim, laisse donc cela aux « moudjahids, fils de moudjahid, filles de moussebels veuves de moudjahis, veuves de moudjahids et même th’ighouyales de moudjahis encore en vie » car, le tour des fils et files de « tupes » comme nous n’est pas encore arrivé!

    elhadj
    27 novembre 2020 - 15 h 01 min

    2 cours de sciences politiques magistrales de Si SNAOUI et BENZATAT qui devront être des sujets pour les étudiants de cette discipline afin d approfondir leurs connaissances sur la nature et le comportement machiavéliques des opportunistes pseudo politiques qui ,exploitant un certain vide au sein de la société civile, s évertuent à s ériger illégitimement en tuteurs du peuple.

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 14 h 58 min

    Le FFS est proche de la monarchie Alaouite. Wal fahem yafhem.

      Anonyme
      27 novembre 2020 - 16 h 27 min

      Toutes les Zaouias sont proches du Makhzen dont elles sont issues !!
      Leur base idéologique est l islam et elles ont prospéré grâce à cela…même la tribu de l Emir Abdelkader ,
      L Emir ne voulait pas du titre de Sultan par respect au Sultan du Maroc à qui il était dévoué ….finalement il a été trahi par lui, bloquant les armes qu ils devaient recevoir par la frontière pour combattre la France!!!
      Les marocains nous ont tout le temps trahi pour leurs propres intérêts…..soyons vigilants!!!

      MoiMoi
      27 novembre 2020 - 16 h 28 min

      Je l’ai entendu défendre le Maroc et l’occupation du Sahara Occidental lors d’une interview sur une chaîne française. Il était au FFS à cette période là.

    Mcju14
    27 novembre 2020 - 14 h 47 min

    Youcef Benzatat merci j ai visite ton site facebook tres bien

    Elephant Man
    27 novembre 2020 - 14 h 38 min

    « Des députés européens, de droite, de gauche, des Verts, de l’extrême-droite, qui ne s’accordent sur aucune des politiques engagées par le Parlement et les Etats de l’UE, se sont spontanément rassemblés comme un seul «homme», pour la seconde fois, par hasard, sans hésitation, sans réticence, pour voter une résolution contre l’Algérie et son peuple. Les «bananistes» applaudissent. »
    De l’extrême gauche à l’extrême droite anti-Algérie primaire par excellence.
    Que ce tartuffe sans Tabbou aille faire sa promotion de la démocratie dans son royaume enchanté à moins que ce ne soit si l’on en croit Sarkozy cf.2019 l’unique démocratie de la région après avoir installé une magnifique démocratie OTANazienne en Libye.

      Anonyme
      27 novembre 2020 - 17 h 08 min

      C’est facile de faire l’unanimité après des centaines d’arrestations. Tout le monde est convaincu avant même le débat. Il suffit de lire les journaux algériens au hasard sur n’importe quelle semaine!! Moi je me demande plutôt comment une poignée de députés ne l’a pas signé!!

        Elephant Man
        27 novembre 2020 - 18 h 21 min

        @SCHMILBLICK troll franchouillard makhnaz
        C’est facile de faire l’unanimité avec un lobbying acharné de votre narcomonarchie avec CORRUPTION PROSTITUTION qui n’est plus à démontrer et n’est un secret pour personne sans parler de votre haine raciale anti-Algérie primaire par excellence.
        MOI LA MENACE DE MORT 😉😉 je me demande plutôt comment les députés européens de tous bords ne se soient jamais attaqués à votre royaume enchanté….ni même à leur problème qui sont loin très très loin d’être en reste dans leur démocratie virtuelle.

          Anonyme
          28 novembre 2020 - 0 h 25 min

          Pffff…. encore son délire avec la menace de mort. Les banlieues sont pleines de saints qui n’ont jamais rien fait. C’est bien connu!!

        Elephant Man
        28 novembre 2020 - 13 h 00 min

        @SCHMILBLICK
        Qu’attendent vos députés européens pour réclamer la libération du journaliste Juluan Assange incarcéré à Londres en vertu de la liberté d’expression à GÉOMÉTRIE VARIABLE uniquement applicable dès qu’il s’agit de caricaturer le prophète Mohamed SWS.
        Libérez GEORGES ABDALLAH, un militant communiste et anti-impérialiste libanais emprisonné par les autorités françaises depuis 1984 et libérable depuis 1999, que font vos députés européens.
        Liberté pour Naâma Asfari pour ne citer que lui emprisonné arbitrairement dans les geôles de votre narcomakhnazi sioniste.
        Vos députés européens sont toujours aux abonnés absents pour les prisonniers Palestiniens y compris mineurs emprisonnés arbitrairement dans les geôles de l’entité qu’ils soient civils journalistes ou députés Palestiniens ….
        QUE DE CRÉDIBILITÉ !

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 14 h 33 min

    Selon la radio trottoir, il a été vu distribuer des drapeaux makhzani aux jeunes du hirak.

    DYHIA-DZ
    27 novembre 2020 - 14 h 15 min

    Encore une fois: En Algérie, l’opposition  »politique » fait de l’opposition contre les intérêts de l’Algérie.
    L’histoire dit que le FFS a toujours été un allié des intégristes.
    Tabou nous apprend comment démocratiser la vente aux enchères de l’Algérie.
    Ils veulent faire de l’Algérie un grand hangar sans sécurité ni frontières.

    Éternellement, vive l’ANP ! Et vive les vrais enfants de l’Algérie !!

      luicet pasmoi
      27 novembre 2020 - 15 h 10 min

      Vous traitez Mr Tabou de serpent, alors qu’il ne vous a rien fait, ni de prés ni de loin, à priori, mais vous ne empêchez pas de déverser tout le venin, que pourrait contenir l’ensemble des reptiles sur terre, à vous seul. Vous êtes fort pour un Français…

    Kahina-DZ
    27 novembre 2020 - 14 h 09 min

    ENFIN !! vous avez mis le drapeau de Tabou !!
    Tabou et Zitot ont le même projet lugubre contre l’Algérie Algérienne.
    Son intervention sur France 24 l’a dévoilé à 1000%.
    Comme tous les autres traitres, Tabou trouve que la sécurité de l’Algérie ne réside pas dans la sécurité de ses frontières…Tabou nous dit: Ouvrez les frontières et laissez l’Algérie se faire dévorer comme une vache abattue.
    On défendra les frontières en danger avec les slogans de sa démon-cratie qu’on lui impose d’ailleurs.
    Le masque est tombé, il n’y a plus rien à ajouter…à la justice de défendre l’Algérie de ces traitres.

    Ce sont les Algériens
    27 novembre 2020 - 14 h 04 min

    Qui décideront.
    Je n’ai aucun penchant particulier pour Tabou
    Je rappelle juste que critiquer une personne au moment ou des gens sont jetés en prison A cause d’un Avis sur Facebook…A propos de qq’un qui lui meme s’est retrouve prive de liberté a cause de ses declarations Et encore sous le coup de jugements a Venir.. n’est pas un signe de courage extraordinaire…
    Je préfère les débats Publiques, Face a Face, Argument contre Argument et laisse les Citoyens Juger en conscience.

    youcef benzatat
    27 novembre 2020 - 14 h 01 min

    Au compatriote, Karim Tabbou

    Youcef Benzatat

    Tu t’es adressé au Président français par lettre ouverte pour lui signifier ton désaccord, ton mécontentement, ta colère, voire ta révolte, contre des propos tutoriels sur la vie politique et le destin de l’Algérie, qu’il avait tenu lors d’un entretien récent accordé au journal « Jeune Afrique ». Ton adresse au Président Français en ton nom propre, en qualité d’opposant politique Algérien, est tout à fait légitime et correspond bien au rôle que tu assumes dans la société Algérienne, celui du militant politique qui se sent investi de la responsabilité à défendre les intérêts et la souveraineté de son pays et de son peuple. Un rôle partagé par tous les Algériens et les Algériennes qui se sentent également investis par cette noble responsabilité. Si j’ai applaudi ta lettre dans la forme, avec le sentiment que la France officielle est avertie qu’elle devrait dorénavant composer avec d’autres interlocuteurs, issus du peuple cette fois-ci, plutôt que de traiter exclusivement avec le sérail du régime qui prend en otage la vie politique des Algériens et le destin de la Nation, je n’ai pas applaudi, cependant, la teneur des arguments que tu as développé pour des raisons qui sont miennes et c’est pour cela que j’ai décidé de te répondre avec le sentiment de responsabilité qui nous engage ensemble dans le débat pour le salut de la Patrie.

    Dans ta lettre, tu affirmes que « la position officielle de la France à l’égard de l’Algérie est […] que le pouvoir algérien reste et demeure un allié incontournable et prétendument seul garant de la stabilité de l’Algérie. » Et que
    « Derrière les propos du Président Français se cache de façon pernicieuse l’idée que les pays du Sud en général et l’Algérie en particulier sont à portée de main, politiquement vulnérables et inaptes à la démocratie. » « Pour la France, les régimes du Sud ne sont là que pour servir de postes avancés et de sous-traitants. » Cette affirmation résume toute la complexité de la tâche qui nous est imposée, comme incontournable impératif, pour mener à bon port une véritable transition démocratique. Celle de construire une stabilité qui ne sert plus les intérêts d’autrui au détriment de nos propres intérêts. L’idée « pernicieuse » du Président Français sur notre inaptitude à la démocratie n’est pas une vue de l’esprit, mais un constat machiavélique qui reflète notre propre réalité. Une transition mal assumée est inévitablement source d’instabilité et de violence, ce qui n’est pas bon pour les affaires, et le soutien du Président Français au régime Algérien exprime bien cette crainte de l’inconnue qui serait préjudiciable aux intérêts de son pays. Le Président Français est dans son rôle, celui d’user de cynisme politique s’il le faudra pour épargner à son pays de sombrer dans la dépression économique et sociale. Le néocolonialisme est une réalité structurelle qui préserve le monde « libre et démocratique » de l’effondrement. C’est pour cette raison que, même si on était aptes à la démocratie, notre émancipation politique raisonnerait comme une menace de précipitation de l’effondrement de ce monde adverse et hégémonique. Les régimes des pays du Sud sont en effet de véritables béquilles en contre point à leur effondrement et c’est en cela qu’ils constituent des « postes avancés et de sous-traitants. » Dans ta lettre tu affirmes que le Hirak est rassembleur ! Ton point de vue n’est pas le mien, ni celui du Président Français, ni celui du régime Algérien, à la différence de ce qui nous uni, moi et toi et tous les Algériens et les Algériennes qui militent pour le salut de notre peuple, c’est la recherche de cette stabilité au profit des intérêts de ce peuple, contrairement aux autres parties qui ne recherchent que la stabilité qui servirait leurs propres intérêts.

    Cher compatriote Karim, arrêtons de nous voiler la face et de déclamer à tout va que le Hirak est rassembleur pour une transition démocratique qui s’inscrit dans la modernité, tout en agissant à contre-courant pour détourner cette potentialité de rassemblement du peuple vers sa perversion. Une transition démocratique n’est pas un slogan que l’on brandit dans une marche populaire pour que celle-ci imprègne les mentalités et la vie politique de la Nation. Il s’agit avant tout d’une transition de la tradition vers la modernité avec tout ce que ce concept implique comme valeurs de libertés et de vivre ensemble, universellement partagées. Elle est d’abord psychopolitique avant de s’appuyer sur le suffrage universel. La transition démocratique ne peut se réaliser sans notre désaliénation de l’imaginaire mythologique religieux, des structures mentales patriarcales et du repli identitaire. Elle est surtout une consécration de la souveraineté de l’Etat, désaliéné de l’identitaire et du religieux et non pas seulement sa désaliénation du militaire. Aussi bien l’Etat, la démocratie que la citoyenneté, ils n’ont pas besoin d’adjectifs pour advenir à la légitimité. C’est dans la faille de clivage, berbérisme contre islamisme, que réside notre inaptitude à la démocratie et notre incapacité à dégager un leadership représentatif du mouvement populaire et susceptible de se constituer en contre-pouvoir pour renverser le régime autoritaire et totalitaire qui prend en otage la vie politique et le destin de la Nation. Il est impératif de dépasser ce clivage et d’inscrire nos luttes vers les horizons de la contemporanéité du monde, pour que ni le Président Français ni le régime Algérien ne puissent invoquer un quelconque prétexte d’instabilité et une inaptitude à la démocratie pour légitimer leur acharnement contre le Hirak. Comme l’exprime si explicitement et si amèrement l’adage populaire « Khalina men rihet nenna fi khaswin jeddi »
    Y.B.

      Elephant Man
      27 novembre 2020 - 14 h 44 min

      @Youcef Benzatat
      Pour vous un traître à la Nation Algérienne c’est un compatriote….
      Oeuvrer pour une nation étrangère n’est en rien un signe de patriotisme mais du harkisme.
      Ce mec bien avant le hirak faisait son show sur la chaîne du FIS affiliée makhnazie alors de grâce ce type doit aller faire la pleurniche démocratique intégriste auprès de sa majesté.

        ALIKOUM
        27 novembre 2020 - 16 h 12 min

        Qui sont les traitres ? Ceux qui dilapidé des milliards et sont en train de vendre des secrets d’état a la turquie contre la nationalité ou ceux qui se battent pour la liberté ? Mais vous etes tous de la meme école, celle qui oppresse pour survivre.

      Farida
      27 novembre 2020 - 16 h 13 min

      Tous ceux qui ont peur de perdre leurs avantages sortent maintenant ouvertement. On vous a compris …

      Anonyme
      28 novembre 2020 - 8 h 43 min

      @Youcef Benzatat rien de nouveau dans vos articles et commentaires. On réduit les millions de Hirakistes à une bataille entre islamistes et identitaires pour justifier le statu-quo!! Exactement les éléments de langage du pouvoir actuel. « Je reste parcequ’on prendrait trop de risque en partant ». Khaddafi, BenAli, Al Assad et autres dictateurs ont tous utilisé ce langage. Malheureusement leur entêtement à empêcher toute ouverture synonyme d’ingérence a provoqué le pire. L’Algérie vivra la même chose. Bien sûr il y aura des Benzatat qui viendront nous expliquer que c’est les identitaires et islamistes qui ont provoqué le chaos mais pas l’entêtement du pouvoir…

    Elephant Man
    27 novembre 2020 - 13 h 47 min

    Ce harki indigène de service porte bien son emblème comme illustré sur la contribution, un esclave consentant.
    Il ne représente que lui-même et ses maîtres et surtout pas l’Algérie et les Algériens.
    Le Pr Ahmed Bensaada a tapé dans le mille avec ses travaux de recherche.
    Allah Yarham EL CHOUHADAS AL ABRAR
    Allah Yarhmek Si El Houari BOUMEDIENNE
    TAHIA EL DJAZAÏR
    VIVE LE POLISARIO VIVE LA RÉSISTANCE SAHRAOUIE VIVE LA RASD LIBRE VIVE LA PALESTINE LIBRE

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 13 h 35 min

    Comment cet individu fils d’une mère marocaine et dont son oncle harki continue a ouvrir sa gueule en Algérie.

      Anonyme
      27 novembre 2020 - 16 h 04 min

      Pffff qu’est-ce qu’il ne faut pas lire…

      merci pour cette info
      28 novembre 2020 - 7 h 33 min

      tabou n’a pas l’apparence d’un patriote et il cri avec une voix assourdissante, il perd son temps.

    Mehdi
    27 novembre 2020 - 13 h 20 min

    Depuis quand cet animateur de rue écrit-il des lettres ? Depuis quand écrit-il tout court ?
    Monsieur le tuteur, cette question devrait vous être retournée.
    On tout cas entre la lettre de Karim « sans Tabbou » et la votre, le peuple d’en bas à vite fait son choix.
    Le Doubab marocain fait des ravages en ce moment je vous le concède…

    cet article m'a vraiment éclairé!
    27 novembre 2020 - 13 h 17 min

    moi, tabbou n’a jamais été ma tasse de thé et il ne m’a jamais intéressé. je le trouvais trop péquenot opportuniste (les marocains ont déteint sur lui) que homme politique représentatif mais au vu de ce qu’il a fait et ses liens avec le makhzen qui ne font absolument aucun doute surtout si on revoit ses déclarations sur nos institutions, ce type doit être banni de la politique. c’est un vrai militant du MAK avec un costume de hirakiste, costume qui a été fabriqué en france et au maroc. oui, le maroc l’a surement corrompu, car le maroc essaye d’approcher tout homme politique algérien opposant aux institutions pour le corrompre par de l’argent de la criminalité de leur drogue, et lui donner des recommandations et lui promettre le pouvoir. dorénavant je serais un farouche opposant à ce traitre à la nation. c’est très grave.

    Boudjakdji Djamel
    27 novembre 2020 - 13 h 11 min

    Article (…) qui va dans le sens de la contre révolution. Soyez gentils et ne tirez pas le pays vers les abysses de la médiocrité. Le pays est vraiment en danger.

      Ahmed
      27 novembre 2020 - 17 h 02 min

      Wallahi j’ai beau tourner cet article et ces commentaires dans ma tête…je n’arrive pas à comprendre tout le fiel qui se déverse sur un gars, activiste, instruit, et surtout avec l’amour chevillé au corps d’une algerie ouverte sur le monde, tolérante et inclusive (tous ses enfants sont algériens). Je ne défends pas particulièrement Tabou mais plutôt ce qu’il représente par rapport au reste de la classe politique complètement indigente.

      Donc soit votre vision de l’Algérie est encore arrimée aux années 70 soit vous êtes en service commandé pour éviter l’arrimage de l’Algérie à son temps.

      Du haut de mes 50 ans, je crois en cette pépinière de jeunes qui arrivent, ils ont besoin de notre Soutien pour créer leur propre Algérie, Algérienne, ni athée, ni occidentale ni orientale ni islamiste ni socialiste ou que sais-je d’autre…je les côtoient tous les jours et ce qu’ils me rendent me rend fier d’eux, fier de leur façon de voir leur pays…eux ont tout compris, compris comment l’Algérie doit être, comment elle doit discuter avec les autres, comment elle doit s’imposer par sa connaissance, son savoir et sa façon d’être, et non pas par une allégeance à un quelconque dogme passéiste. Je préfère largement, très largement même qu’on soit dirigés par de jeunes hommes et femmes d’aujourd’hui, que par une caste incapable de se connecter aux réalités de notre pays et de son environnement. En résumé, j’ai honte quand je vois ce type d’article et de commentaires de personnes qui paraissent instruites et qui ne font que déverser leur propre incapacité à rendre notre pays meilleur. Tahya eldjazair…mais pas celle que vous voulez pour nous, pas une Algérie rétrograde, exclusive et complètement à la masse !!

      Un amoureux de son pays

    sam13
    27 novembre 2020 - 12 h 41 min

    (…) l’auteur s’attaqe à la personne même de Mr TABOU Karim. Qu’on l’aime ou pas , ce n’est pas de cette manière que vous allez le discréditer, tantôt vous le rapprochez des islamistes et tantôt des traitres à la nation en passant par …… sans argumentaire ni preuve votre propos ne vous grandi pas. Votre article est orienté (…).

      Ce sera Sans moi...
      27 novembre 2020 - 18 h 54 min

      J’ai écouté l’interview de F24.
      1. On peut regretter le fait qu’un politique algérien soit obligé de s’exiler sur des plateaux étrangers et pas dans son pays. Je regrette qu’il ait accepté cette invitation, mais bon c’est aussi la faute de ceux qui malgré eux ont renforcé sa notoriété par un triste acharnement judiciaire
      2. On peut regretter le moment de cette polémique déclenchée par une période tendue sur le plan régional et une intrusion maladroite de la Présidence Française
      2. Je n’ai pas entendu de références aux frontières
      3. Contrairement à certains voisins de l’Algerie, les algériens qui ont gardé un peu de Nif ne tirent pas sur les ambulances.
      4. Dans les périodes délicates je suis plutôt partisan de l’Union et pas de discours de division
      Donc..Ce sera sans Moi
      A bon entendeur

      Anonyme
      27 novembre 2020 - 20 h 32 min

      Tu n’as porté tes lunettes, ou tu es aveugle ? tu parles de quoi ? on dirait que tu sors de la jungle des brutes. Tu n’as pas les preuves sur ses relations avec Israel, sur les discours de charognards, sur la lettre qu’on lui a préparé, sur ses invitations sur les chaines française, …. toi aussi tu es invité sur France 24 ???

    Citoyen clairvoyant !
    27 novembre 2020 - 12 h 37 min

    M. Boualem Snaoui ! Au lieu de casser l’action de Karim Tabou qui défend le peuple algérien spolié de ses droits depuis 58 ans par un pouvoir illégitime, soutenu par la France, pourquoi ne pas vous attaquer vous, de votre côté à ceux qui vendent notre pays en appartements à la vermine arabo-islamiste du moyen orient ? Auriez-vous quelque chose à dire sur les tirs de sommation des Emiratis sur les algériens jusque et y compris ceux qui ont placé les noisettes algériennes là bas ? Nous sommes tous menacés par leur OPA et leurs hommes de mains continuent de nous narguer, à la barbe et au nez de tous, au lieu d’aller sans jugement à El Harrach, comme ils le font chaque jour aux jeunes Hirakistes dans l’impunité totale.
    M. Boualem Snaoui ! Il n’y a pas incompatibilité avec la démocratie à être musulman en Algérie et
    M. Tabou n’a rien d’un vendu, ni de corrompu.
    Je regrette une chose en ce qui vous concerne, c’est qu’au lieu de prêter main forte au peuple pour le défendre sur un des multiples aspects des injustices qu’il subit, vous ne trouvez rien mieux que de casser le peu qu’essaye de faire M. Tabou avec courage, car menacé comme vous le savez. Je pense qu’il a du mérite quoi que vous essayez d’insinuer.
    En cela, votre article sur lui apparaît comme un enfilage de perles, ou, mieux encore, comme la pluie qui glisse sur le dos d’un canard. En un mot, ce qui vous fait parler sans conviction, c’est la mission à rebours de la marche en avant du peuple que vous avez acceptée qui ne vous grandira pas !

    dz man
    27 novembre 2020 - 12 h 34 min

    Article très intéressant qui déshabille tous ces opportunistes du Hirak qui roulent pour des intérêts étrangers.
    Ces reptiles n’ont peur de rien et osent tout alors que des patriotes, compétents et intègres souffrent de la situation du pays en silence. Ils n’osent pas se lancer car ils savent que la responsabilité d’un pays n’est pas chose facile.
    « Le problème avec le monde c’est que les gens intelligents sont plein de doutes, alors que les imbéciles sont pleins de certitudes » disait Charles BUKOWSKI.

      Ne me dites pas qu'il convoite la place du président...
      28 novembre 2020 - 4 h 24 min

      …. Non!!.. sérieux?! .Il est vraiment sans tabous.

    Démocratie Malade,
    27 novembre 2020 - 12 h 30 min

    Même si je porte pas Karim Tabou dans mes choix politique,
    On peut remarquer qu’il dit se qu’il pense et que ça lui a coûté quelque jours de prisons,
    après on peut l’apprécier ou pas ce qu’on peut remarquer c’est qu’il à était au Maroc et qu’il pourrait être
    un traître ou un Dealer de Résine de Cannabis !

    IZEM
    27 novembre 2020 - 12 h 16 min

    DHA KHASSAR AGMA KARIM !!! ILLIK DARGAZ CHITOUH KANE…!!! TESSÔU GHARA DHE NIF… ANZER !!! IL NE FAUT PAS JOUER AUX RICHES QUAND ON N’A PAS LE SOU….. ET NE JAMAIS SE PRENDRE POUR LA GRENOUILLE QUI VOULAIT DEVENIR PLUS GROSSE QUE LE BOEUF…!!! GHORIK AGMA….. QIM OUMKANIK and ILLIK DARGAZ AVANT TOUT !!!!! IL FAUT QUE TU SACHES, MON FILS KARIM : IL NE FAUT JAMAIS PÉTER PLUS HAUT QUE SON DERRIÈRE… FAHMAT ?

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 12 h 06 min

    Ou est le vrai « BRIZIDEN » ?

    KAMAL
    27 novembre 2020 - 12 h 05 min

    Parle nous plutot sur la santé de notre président – c’est plut important. Il est absent depuis plus de 40 jours et vous trouvez que c’est normal ?

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 12 h 02 min

    Pfffff. On voit encore les séquelles du Boumedienisme!! Il est dans son rôle. Il est chef d’un parti. Il a le droit bon sang de s’exprimer non??

    Lghoul
    27 novembre 2020 - 11 h 58 min

    Decidemment quand l’état est absent, les institutions a l’arret, l’anarchie totale, les hopitaux se remplissent de malades du Covid 19 et les sujet de diversion en pleine secheresse, on cherche les tirroires vides pour trouver des faux sujets pour remplir sa journée. Et tout cela pendant que les vrais problemes du citoyen, de gouvernance et de souffrance du peuple sont ingnorés.

      Vraipatriotedz
      27 novembre 2020 - 15 h 31 min

      C’est plutôt vous et vos semblables qui
      cherchez à détourner le peuple des dangers
      qui les guettent afin qu’il échappe à sa
      vigilance pour permettre à tous ses ennemis intérieurs et extérieurs de réussir
      tous leurs mauvais coups. Votre post pue
      le makhnez à plein nez esclave consentant
      qui vit sans sa réalité imaginaire, qui falsifie la réalité désastreuse de son royaume au bord du gouffre sur tous les
      plans pour l’inverser avec l’Algérie. Et il
      est confirmé ce dont tout le monde se
      doutait bien que c’est votre narcomonarchie terroriste et colonialiste
      avec vos mécènes français qui sont derrière les feux de forêts dans le pays et qui tentez de semer le brassier dans la région en ouvrant les hostilités avec le peuple sahraoui en croyant naïvement pouvoir piéger notre pays. Tout cela nous concerne et c’est notre priorité. Vous n’êtes pas les tuteurs du peuple pour décider de ce dont il doit se préoccuper ou pas. Il n’y a que les felons et les ennemis externes de l’Algérie qui ne veulent pas que les Algériens quand leur pays subit des provocations de toute part, des ingérences, dérapages etc. Pour vous les ennemis de l’Algérie ont le droit autant qu’ils veulent de s’attaquer à notre pays, son peuple et ses institutions même si la situation est très critique dans leur pays, vous ne leur direz jamais de s’occuper de leurs affaires et de la situation explosive dans leurs pays et
      de laisser l’Algérie et les Algériens tranquilles, comme vos mentors zitoz, sans tabbou and Co. Mais nous nous sommes systématiquement priés d’observer un silence radio équivalant à approbation et complicités tels des félons. Elle est bien bonne cela. Vous en avez encore combien de bonne comme cela sur l’effet de la moquette narcomakhnazite ? Malheureusement pour vous et heureusement pour notre pays, l’immense
      majorité du peuple n’a pas votre état d’esprit. Vous méconnaissez totalement la
      mentalité du peuple algérien. Bien sûr vous ne dites mot sur l’enieme provocation d’ingérence sans nos affaires du parlement européen sur notre pays. Quand on sait que ce sont ces mêmes lobystes pro makhnaz du parlement européen qui sont derrière cette session contre notre pays. Vous ne trouvez à redire. C’est normal pour vous. Alors qu’il y a des dossiers infiniment plus urgents nécessitant la tenue de sessions suivis de condamnations, les gilets jaunes, l’islamophobie, la répression aveugle et sauvage au maroc et les hostilités au Sahara Occidental et j’en passe. Mais don’t touch. C’est sur l’Algérie qu’il faut se braquer. Notre pays subit des
      provocations, des campagnes d’ingérence, de fake news, dénigrements, matraquage, propagande de toutes parts mais ce n’est pas grave n’est ce pas ? Vous les pardonnez systématiquement et décidez d’être sciemment amnésiques puisque vous allez encore faire l’impasse et oublier comme pour toutes les autres provocations du passé. Mais nous on s’en rappellera toujours. Ce sont ceux qui réagissent en défendant avec brio leurs pays qui cherchent à faire diversion. Toujours à inverser les rôles. C’est le monde à l’envers. C’est à cause de raisonnements et d’états d’esprits comme
      les vôtres que la France a réussi à rester 132 ans en Algérie et que notre pays continue encore à subir des attaques démesurées à son encontre.

    Anonyme
    27 novembre 2020 - 11 h 58 min

    Les islamistes sont déjà au pouvoir ,ils ont choisi leur poulain Karim Tabbou et le mettent en avant car n importe quel quidam n aurait pu eu une interview aussi rapide avec France 24 et de plus pour répondre à un président de la république !!!

    Nadir
    27 novembre 2020 - 11 h 48 min

    Excellent article j’ai passé un bon moment en le lisant.

    Ammi Rabah
    27 novembre 2020 - 11 h 40 min

    Les dilapideurs du pays sont toujours libres et se permettent meme d’empoisonner le peuple.
    La issaba est toujours aux commandes.

    AASSIMI
    27 novembre 2020 - 11 h 36 min

    C’est tout de même incroyable qu’un journaliste Algérien(???) vient dénigrer (…) un autre citoyen Algérien qui a donné que son avis sur l’insulte adressée par le président Français à tout le peuple Algérien.
    Tous les citoyens Algériens dont le simple patriote Karim Tabbou l’ont ressenti comme ça, sauf évidemment les factotums et cuisiniers de la France qui se sentent touchés dans leur amour impropre et vicieux de serviteur de cette France qui au final, la preuve en est, reste et demeure toujours décisionnaire dans nos affaires.
    Pour nous, véritables Algériens, Karim Tabbou n’est ni Brisidane, ni Gininard, ni mafieux affairiste trabendiste, mais il est un simple citoyen qui aime son pays et son peuple et qui a le courage de le dire.
    (…)

    Karamazov
    27 novembre 2020 - 11 h 05 min

    Iben moua je trouve que ce pétard mouillé de Tabbou jeté dans la marre aux canards qui ont voulu s’y laisser prendre ne mérite pas autant de vitriole et de mépris. Car cette lettre de Tabou n’a été reprise que dans le landerneau du terroir où du reste elle a fait flop après quelques vaguelettes qui n’ont effarouché que quelques grenouilles enclines au shocking pour n’importe quoi.

    Il me semble que Tabbou lui-même ne s’attendait pas à une quelconque attention de la part de celui à qui sa missive a été en apparence adressée et qu’il ne l’a destinée qu’à sa zaouia qui se plaignait de son long silence depuis la mise au pied du Hirak.

    Il ne s’agit donc que d’une posture que la déclaration du Président français a provoquée sans lui donner du poids ni du crédit. Et Tabbou sans être une lumière n’est pas assez dupe pour croire que sa lettre allait susciter quoi que ce soit.

    Maintenant, que Tabou se positionne comme le représentant unique et légitime du Hirak ou du peuple algérien tout entier qu’y a-t-il de surprenant ? N’est-il pas dans son rôle ?

    En attendant que le peuple aille le chercher chez lui sur une chaise à porteur pour le conduire à la présidence de la république il lui faut bien saisir la moindre occasion pour se rappeler à nos souvenir .

      Anonyme
      27 novembre 2020 - 19 h 17 min

      Tabbou vous derrange. Mais vous ne pourriez RIEN contre le peuple.

    CITOYEN LIBRE
    27 novembre 2020 - 10 h 37 min

    Feu Matoub avait plus de courage, en
    S’Adressant à Chadli Benjdid kdim..
    Ds son opus :  » Monsieur le president !  » ….
    Mais K.Taboo, le 3e pied du makhzen, monte sa partition de scribouillard pour son maitre chanteur Le president français Macron, le plus Makhzenien des presidents…., pour lui envoyer sa copie dictée , pr se la faire corriger.
    Taboo Karim , cet islamiste deguisé en Hirakiste , peut toujours courrir…
    Nous, Algeriens Amazighs , ns sommes les Massyles , qui avaient fait trembler les Boccus makhzeniens , traitres inveterés , des Massyles…..!
    En passant , Jean Baptiste Lamarck disait dans sa celebre theorie de l’adaptation et evolution :  » La fonction crée l’organe  » …
    El fahem yefhem…
    Taboo ne doit pas s’essayer au vol de l’Aigle…..! , quand il se frotte au Makhzen et sa chaine M2, vraie poullairie….
    Vive ALGERIE.
    VIVE LA NUMIDIE ETERNELLE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.