Brahimi : «Les Etats-Unis ont commis une grave injustice envers Lamamra»

LB Lamamra
Lakhdar Brahimi. D. R.

Par Mohamed K. – «Le rôle des Etats-Unis est extrêmement négatif [en Libye], en ce sens qu’ils barrent la route devant un envoyé spécial africain, alors que l’ONU et l’Union africaine sont d’accord», a affirmé Lakhdar Brahimi. «Ramtane Lamamra est une personnalité connue et respectée dans le monde, en Afrique et en Libye, et le fait que les Etats-Unis aient utilisé leur veto contre lui est une grave injustice», a-t-il regretté dans un entretien à la chaîne Russia Today.

Interrogé sur la vague de normalisations avec Israël, le diplomate algérien a expliqué que le monde vit un contexte dans lequel Donald Trump, Benyamin Netanyahou et Jared Kushner «agissent à leur guise et en toute liberté». «Netanyahou est un sioniste expansionniste qui veut accaparer tout le territoire palestinien et en exclure les Palestiniens, tout ce qui intéresse Trump c’est son intérêt personnel et son intérêt politique, notamment les voix de la communauté juive et des extrémistes chrétiens, et Kushner est un sioniste engagé et proche de Netanyahou, si bien que les deux hommes ont travaillé ensemble et les communiqués que Trump signe sans même les lire émanent d’eux», a souligné l’ancien ministre des Affaires étrangères.

Abordant le conflit palestinien, Lakhdar Brahimi a indiqué que «la partie principale est Israël», en faisant remarquer que le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, «affirme que la décision qu’il a prise d’annexer une très grande partie de la Cisjordanie a été seulement reportée et qu’elle n’a pas été annulée». «Netanyahou a également mis en exergue la loi votée par une majorité des députés à la Knesset et selon laquelle les juifs ont le droit exclusif à l’autodétermination», a encore précisé Lakhdar Brahimi, selon lequel «ceci n’a qu’une seule signification : l’instauration d’un régime ségrégationniste, d’un apartheid similaire à celui qui existait en Afrique du Sud».

«L’autre partie importante dans le conflit palestinien, ce sont les Etats-Unis. Il n’y a aucun doute sur cela», a ajouté l’ancien envoyé spécial des Nations unies en Syrie, qui souligne qu’«Israël est l’Etat le plus puissant au Moyen-Orient» et que «le temps où ce pays affirmait qu’il était faible est révolu». «L’argument de la protection d’Israël de menaces extérieures est une aberration, tant Israël ne court aucun danger ; le danger, en vérité, vient d’Israël lui-même», a-t-il insisté, en s’interrogeant : «De quel droit les Etats-Unis offrent-ils le Golan syrien à Israël ?» et en soutenant que «personne ne peut annuler les droits des Palestiniens».

«A vrai dire, ni la Ligue arabe ni le monde arabe n’existe plus», a asséné Lakhdar Brahimi, en faisant savoir, par ailleurs, que la situation en Libye «ne diffère pas de celle qui prévaut en Syrie, à savoir une intervention étrangère condamnable». «La résolution onusienne qui a – soi-disant – permis de protéger les populations contre les menaces que le défunt Kadhafi proférait a été utilisée pour justifier des interventions inacceptables qui ont débouché sur la chute du régime», a-t-il dit. «Ils ont réussi à faire tomber le régime et à faire assassiner Kadhafi, mais il n’y a eu aucun acte positif visant à aider le peuple libyen à instaurer son nouvel Etat», a encore affirmé Lakhdar Brahimi.

«Ce sont les Etats-Unis qui ont retardé la désignation de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU en Libye, laquelle a pris quatre mois. Il est très rare qu’une intervention étrangère non autorisée par l’ONU soit positive ; dans l’écrasante majorité des cas, elle s’est révélée très négative», a poursuivi le diplomate algérien, qui a appelé à faire jouer à l’Afrique un rôle central dans l’aboutissement à un accord de cessez-le-feu pérenne en Libye. «Il ne faut pas négliger l’Afrique qui peut aider efficacement à régler la crise libyenne, à condition qu’on ne l’en empêche pas.»

Interrogé sur le conflit du Sahara Occidental, Lakhdar Brahimi a répondu que «les négociations entre le Maroc et le Polisario n’ont malheureusement connu aucune avancée». «Ce qui est étrange, c’est que Jared Kushner affirme dans son discours qu’il a prononcé au Maroc qu’il faut que les parties au conflit négocient directement, en faisant allusion au Polisario et au gouvernement marocain, dans le cadre des Nations unies, pour aboutir à un accord de paix qui soit accepté par tous», s’est-il étonné. Pour lui, «si ce que le Maroc a négocié avec les Etats-Unis au sujet du Sahara Occidental avait été négocié entre les parties concernées directement, cela aurait été meilleur que de les négocier avec les Etats-Unis en contrepartie de ce qu’Israël a obtenu dans cette transaction tripartite».

Lakhdar Brahimi a également abordé la question de la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU au sujet de laquelle, a-t-il-dit, tout le monde est d’accord, «mais, dans les faits, il n’y a aucun accord, ni sur le nombre de membres ni sur les pays qui doivent accéder au Conseil de sécurité». Quant à la Syrie, le diplomate algérien a souligné que «ce qui arrive au peuple syrien ressemble à ce qu’a enduré le peuple soviétique durant la Seconde Guerre mondiale», en estimant que «les interventions qui ont eu lieu dans ce pays, que ce soit par des Etats voisins ou par d’autres qui ne partagent aucune frontière avec la Syrie, n’ont pas été dans l’intérêt du peuple syrien, mais sur la base de calculs très étroits, chacun s’employant à défendre ses intérêts propres qui n’ont aucun lien avec ceux du peuple syrien».

M. K.

Comment (21)

    Salim Samai
    1 janvier 2021 - 17 h 18 min

    Si! L´ESPOIR!
    A- Aucun pouvoir ne peut vaincre une IDEE de son Temps!
    B- Les USA sont en train de changer et Israel est RIEN sans les USA qu´elle COMMANDE!
    Humblement je confirme l´extrait ci dessous qui est la CLÈ, á mon avis.

    Jewish Voice of Peace/Noam Chomsky 30/12/20::
    « There is HOPE for PALESTINIAN LIBERATION, it just does NOT LIE with Biden. It LIES with the PUBLIC OPINION IN THE US. – and public opinion is changing rapidly. JVP rightly deserves credit for helping to make that happen, and they will be a crucial voice in the year to come. »

    « But the U.S. has always claimed to oppose settlements while providing massive diplomatic, military, and financial support for their expansion. If Biden simply adopts Obama’s policies on Israel, our tax dollars will continue to fund an apartheid political system. »
    ————————————–
    La Mediatisation et la HAINE d´Omar Ilhan & Rashida Tlaib en sont des indices!
    Je confirme aussi un commentaire du Blog:
    Israel travaille á D.C! Les Arabes jouent au Jouak/Flute…ou SURVEILLENT LEURS communautes!
    Bonne Annee!

    Kahina-DZ
    31 décembre 2020 - 15 h 04 min

    Lamamra est victime de la politique de Boutesrika en premier.

    At Dahman
    31 décembre 2020 - 8 h 22 min

    De l’interview donnée par Lakhdar Brahimi à Russia Today, je retiens deux choses qui méritent réponse.
    1. « Les Etats-Unis ont commis une grave injustice envers Ramtane Lamamra. » Avec tout le respect que je dois à mon célèbre aîné, je suis tenté de paraphraser le propos de Bill Clinton pour lui dire : « réveilles-toi, grand frère, c’est de la politique, stupid ! ». Le veto Etatsunien n’est pas affaire de sentiments, mais d’intérêts! Connaissant parfaitement les convictions solides de Ramtane, le Département d’Etat ne pouvait cautionner à ce poste un diplomate chevronné et indépendant, dont ils savent parfaitement qu’il ne sera jamais à leur main.
    2. « La Ligue arabe et le monde arabe n’existent plus » ! Là aussi, suis tenté de dire enfin , c’est toujours ça de gagné! Tant la première n’a jamais été que le triangle des Bermudes des grandes espérances des nations et des peuples arabes, et le cimetière des aspirations du Peuple palestinien à recouvrer ses droits inaliénables sur sa patrie usurpée ! Tandis que le second n’a jamais été qu’un mythe inventé par des dictateurs sans scrupules et des roitelets stipendiés, pour mieux asservir leurs propres peules, en les berçant de l’illusion d’un passé révolu! Faut-il rappeler, à cet égard, que feu le roi Hussein de Jordanie fut, durant tout son règne, l’espion rétribué de la CIA ? Que feu Hassan II enregistrait pour le compte du Mossad, les délibérations à huis clos du Sommet des Chefs d’Etats arabes réunis en son royaume pour délibérer du destin de Jérusalem ? Que les GI’s font de la Terre Sainte leur champ se manœuvres militaires et que les confettis du Golfe sont devenus des porte-avions de la 7ème Flotte US. Sans oublier l’Egypte d’Abd el Nasser, réduite par ses successeurs à quémander leur plat de lentilles annuel de 3 milliards de dollar sous forme de fournitures militaires, comme prix de vente de leurs « frères » palestiniens!

    karimdz
    30 décembre 2020 - 20 h 26 min

    Il est clair qu’une coalition d états voyous, l Amérique, la France, le Marouk de Lyautey, tentent par tous les moyens à isoler l Algérie. C’est pourtant notre pays qui détient les clés de la résolution du conflit lybien, tant notre pays est incontournable, du fait de sa proximité avec toutes les parties en conflit dans ce pays, et sa politique de rapprochement et de paix, et non de guerre comme le proposent les ennemis de la Lybie.

    Lakhadar Brahimi n a pas tort quand il dit que la ligue arabe est morte, puisque celle ci est devenue la ligue sioniste. L Algérie n a désormais plus rien à y faie dans cette organisation de traîtres.

    Force est de constater que nous vivons un véritable désordre international où la loi du plus fort est la règle. L’idiot trump s érige en un potentat mondial, attribuant telle ou telle partie du monde à des états occupants criminels.

    Il faut opposer à la politique sioniste, un autre coalition d états résolus à faire respecter le droit international, ou tout au moins à contrecarrer les desseins de l oncle sam et ses alliés qui croient que le monde leur appartient. L Algérie doit se rapprocher de la Russie de la Chine et de tous autres états, qui en ont marre du dictat US sur le monde.

      fuera
      30 décembre 2020 - 23 h 52 min

      donner libre court au bouteflikisme incarné c’est tout de même DOMMAGE pour cette Algérie nouvelle que d’aucuns lutte POUR!!!
      ce quidam n’est rien d’autre que l’incarnation du mercenariat « diplomatique » le plus ABOUTI et accomplie… FUERA NUESTRA MEMORIA!!!

        karimdz
        2 janvier 2021 - 15 h 48 min

        Tu es hors sujet. Fais preuve de discernement, il y avait dans son équipe des gens qui étaient intègres et honnêtes, et l ancien ministre des affaires étrangères Lamamra, tout comme le nouveau ministre Boukadoum, sont d excellents diplomates.

    Surfer d'Argent
    30 décembre 2020 - 18 h 16 min

    Ne pas oubliez que nos ennemis les saboteurs ont le bras long au USA !

    La roue tourne toujours......
    30 décembre 2020 - 16 h 11 min

    Monsieur Lakhdar Brahimi c’est rare que vous dites des choses qui plaisent aux algériens.
    Mais là, c’est bien vrai.
    Les Etats-Unis ont commis une grave injustice envers Lamamra»
    Les maroki les Sion la France sont derrière ce coup de couteau dans le dos.

    Algerien Pur Et Dur
    30 décembre 2020 - 15 h 57 min

    Maintenant, Il s’agite sur tous les cotes changeant constamment de direction au gre du vent comme une girouette. Malheureusement pour lui ses graves erreurs, surtout recentes, lui ont definitivement fait perdre le droit d’emettre des opinions sur quoi que ce soit et surtout de s’addresser au peuple algerien. Il devrait s’arreter de parler et aller prendre sa retraite doree chez son gendre. ….

    Anonyme
    30 décembre 2020 - 14 h 44 min

    Quelle mouche l’a piqué pour subitement avoir cette « bravade de dernière minute », qui s’inscrit contre les intérêts de ses hôtes roitelets du golfe ? Oh la la, ne s’est -il pas rendu compte qu’il a scié sans s’en rendre compte la branche sur laquelle il ,était assis ?

    LAMAMRA C'EST LE MAROC FRANCE ET ISRAEL QUI ONT POUSSE LES USA A ETRE CONTRE LUI
    30 décembre 2020 - 14 h 43 min

    maintenant il faut que les libyens sachent pourquoi leur pays restera divisé et dans l’insécurité total. quand le maroc organise des réunions pour la libye pour le choix des nouveaux cadres pour la libye, alors que le maroc y est pour beaucoup dans la déstabilisation de la libye de kahdadi grand défenseur de l’afrique libre de tout colonialisme et du dossier du sahara occidental, là je me dis où sont et que font nos diplomates?????? POURQUOI LEUR SILENCE, POURQUOI? POURQUOI ILS LAISSENT LE MAROC LEUR DAMER LE PION, POURQUOI???????? quand le maroc incitait des petits corrompus à ouvrir des consulats au sahara occidental, ils étaient où nos diplomates pour taper du poing sur la table et les exclure (avant qu’ils ne deinnent nombreux) de l’UA et demander à l’ONU de leur interdire d’ouvrir des consulats dans un pays colonisé? ils étaient où? ils étaient où quand le maroc détourne notre patrimoine culturel dans les centres culturels du monde entier???????????……….

      FREE MEN
      30 décembre 2020 - 15 h 12 min

      Lakhdar Brahimi fait ds la strategie de
      La souris qui dance , quand le chat n’est pas là.
      Il a ete rejeté par la revolte populaire en
      Mars 2019, lui l’eternel Allié des boutesrika
      Wa akhawatouha…!
      Il ne sait plus sur quel pied danser, á force de
      Menager la chevre et le choux…
      Taisez vous , de grâce…!…

    Brahms
    30 décembre 2020 - 14 h 40 min

    Les USA jouent au tourniquet,

    Les USA jouent avec le reste du monde. Ils prennent les peuples pour des idiots car pensant être les plus fort, ils se considèrent même comme invincible.

    Or, le covid – 19, les a mis à plat (malédiction des crimes commis à l’étranger en tout impunité).

    Les USA sont aussi remplis de dettes (22 000 milliards de dollars) et font porter la musette sur le dos des autres peuples de ce monde donc il faut toujours faire très attention avec eux, à défaut, ils sont capables de vous ruiner pour de très longues années.

    Mr Lamamra était contre leurs intérêts financiers donc ils ont mis en place un complot comme ils savent si bien le faire pour l’éjecter étant précisé que le sort de la Libye rentrait dans le jeu d’Israël d’où le complot du juif Nicolas Sarkozy mettant en scène le manège d’Israël soit 9 ans après les faits c’est à dire après le bombardement de la Libye (2011 – 2020).

    Israël, Émirats Arabes Unis, Égypte, USA, France étaient tous liés pour faire Harakiri au Colonel Kaddhaffi qui n’avait pas su se protéger malgré sa puissance financière.

      erreur !
      30 décembre 2020 - 17 h 06 min

      « … Les USA jouent avec le reste du monde. Ils prennent les peuples pour des idiots car pensant être les plus fort, ils se considèrent même comme invincible. … »

      Je ne sais dans quelle sourate vous avez lu ca, mais je vais vous le donner le secret: Nous ne somme pas une race, ni une culture unique, etc.
      Nous sommes des hommes et femmes decide’s a defendre nos ide’es et valeurs, et surtout nous TRAVAILLONS POUR !

    Kahina-DZ
    30 décembre 2020 - 14 h 06 min

    En tout cas en Israël la normalisation avec la monarchie Alaouite n’est pas associée au dossier du Sahara Occidental. Dans une intervention, Netanyahou s’est servi d’une carte qui montre clairement les frontières du Sahara Occidental indépendantes de celles du marrouk .
    Tout porte à croire que Israël ne veut pas mélanger les dossiers….
    Concernant Lamamra, Il parait que les Pétro$$$ des émiratis ont fini par faire perdre la raison aux décideurs du monde.

    Anonyme
    30 décembre 2020 - 13 h 51 min

    Oser défendre Boutef après 20 ans de règne alors que des millions de personnes demandaient son départ et pire, aller supplier les russes d’appuyer un cinquième mandat sont 2 erreurs impardonnables qui malheureusement ont bousillé tout ce qu’il a fait de bien.

      Yiwen
      30 décembre 2020 - 14 h 46 min

      Après nous avoir assuré que Bouteflika était en pleine possession de ses moyens il continue à parler des affaires stratégiques? Il ferait mieux d’aller se reposer, …

    Abou Stroff
    30 décembre 2020 - 13 h 47 min

    «Les Etats-Unis ont commis une grave injustice envers Lamamra» souligne l. brahimi.
    je ne pense pas que l’utilisation d’un jugement de valeur du genre « grave injustice » puisse nous permettre d’appréhender la complexité des rapports de force à l’échelle mondiale (ou à une échelle quelconque, d’ailleurs) et de tirer des conclusions qui nous permettraient de participer à la transformation du monde au sein duquel nous continuons à végéter tandis que d’autres s’attellent à en faire LEUR monde et leur monde uniquement.
    je pense que les amerloques, pour autant qu’ils évoquent le pragmatisme par excellence, ont rapidement compris que, face à leur desseins hégémonique et à ceux de leur allié, i. e. l’entité sioniste, il n’y avait rien, absolument rien. par conséquent, les usa nous (les arabo-musulmans; notamment) disent directement: nous agissons pour matérialiser ce qui sied le mieux à nos intérêts bien compris et vous « dazzou m3ahoum ».
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune à part le constat indéniable que nos « élites », quand elles ne se compromettent pas dans des situations ubuesques (cf. la tentative de sauvetage du 5ème mandat par le sieur brahimi), sont d’une impéritie et d’une indigence intellectuelle remarquable.

      Elephant Man
      30 décembre 2020 - 18 h 22 min

      @Abou Stroff
      toujours dans l’autoportrait et l’autocongratulation.
       » moralité de l’histoire: il n’y en a aucune à part le constat indéniable que nos « élites », quand elles ne se compromettent pas dans des situations ubuesques (cf. la tentative de sauvetage du 5ème mandat par le sieur brahimi), sont d’une impéritie et d’une indigence intellectuelle remarquable. » dixit le défenseur de sa majesté et son royaume enchanté avec mandat à vie …… c’est sûr que Mr Ramtane LAMAMRA n’est pas la diplomatie du mégaphone mais une pointure hors pair difficile à avaler pour « vous ».
      En résumé :
      C’est un échec pour le secrétaire général de l’Onu et non pour l’Algérie la non nomination Mr Ramtane LAMAMRA.
      D’ailleurs quelle sera votre « analyse » sur la démission de Mr Horst Köhler loin de moi l’idée de le dénigrer au contraire …..j’imagine «la transformation du monde au sein duquel nous continuons à végéter» !!!!!!

    ENCORE LUI !
    30 décembre 2020 - 13 h 19 min

    Ce Monsieur n’est pas une référence pour la paix et la légalité, il a toujours nagé en eaux troubles, accusé les autres de faire ce dont il est expert c’est exagéré.

      At Dahman
      30 décembre 2020 - 16 h 53 min

      A l’un de ses proches collaborateurs qui s’étonnait de l’influence excessive du lobby sioniste sur la politique étrangère des Etats Unis au Proche et Moyen Orient, au point de nuire à leur image auprès des cent millions d’arabes et du milliard et demi de musulmans dans le monde et, du même coup, à leurs intérêts stratégiques à long terme dans la région, le Secrétaire d’Etat James Baker répondit : « voyez-vous, alors que les défenseurs d’Israël sont, à chaque instant accrochés à nos basques, nos amis arabes ne nous sont d’aucune aide, lorsqu’on leur demande de s’asseoir, ils se couchent » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.