Discours du président de la République : les annonces d’Abdelmadjid Tebboune

Tebboune changement
Le président de a république Abdelamadjid Tebboune. D. R.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé jeudi soir que le changement radical passait  par un changement débouchant sur des institutions, «indiscutablement reconnues et admises», comme revendiqué par le Hirak béni.

«Nous avons mené la bataille du changement des textes et des institutions, comme l’a revendiqué le Hirak béni et authentique du 22 février 2019», a indiqué le président Tebboune dans un discours à la nation, ajoutant que le changement radical «ne peut être concrétisé qu’à travers des nouvelles lois et institutions», rapporte l’APS.

«Lorsque les comportements et les mentalités changent, nous parviendrons à des institutions, indiscutablement reconnues et admises, et c’est là l’un des objectifs du Hirak béni», a-t-il souligné.

Rappelant le dernier amendement constitutionnel, le président de la République a déclaré : «Nous avons commencé par l’amendement de la Constitution dans laquelle nous avons inclus toutes les revendications du Hirak», ajoutant que la nouvelle Constitution «consacre la liberté absolue, tant individuellement que collectivement».

R. N.

Comment (15)

    Vroum Vroum 😤..
    20 février 2021 - 9 h 24 min

    « .. Lorsque les Comportements et Mentalités changent , nous parviendront… ect.. Je pense sincèrement que le Noeud du changement, avancer vers le meilleur, réside dans ce passage du discours du Président Teboune… Et moi je disait y’a longtemps » Quand les Villes et Villages en Algérie seront fleuris « Ville Fleurie » Village fleurit  » alors on pourra dire qu’on a réussi en tous points.. Car la base de la réussite collective est comme le dit le Président Teboune .. Respect au Président Teboune et à notre Chère ANP que je ne peux oublier !!.. Je vis en Europe ou je voyage beaucoup par la Route , et je passe parfois dans un Petit village Hollandais, Allemand, Suisse, France, Danemark.. Et tout est propre, bien rangé, fleurs, entretenus, Et ce n’est que des petits Villages !.. Et je me dit quand pourrais je voir cela dans mon Pays Algérie ?.. Et c’est où le Changement de comportement et Mentalités entre en compte.. Le Civisme.. L’intérêt général… Le Président a travers ce bout de discours à bien tout dit et expliqué…

      ptidej
      20 février 2021 - 22 h 10 min

      poudre aux yeux…. l’authentique nadhafa c’est le balayage de toute la PÈGRE qui asphyxie notre pays depuis 1832 …je dis bien 1832 les colons n’ont jamais quittés notre merveilleux pays!!!

    Brahms
    19 février 2021 - 18 h 28 min

    Il faut ouvrir les vannes,

    Les citoyens sont au bout du rouleau. Il faut libéraliser le commerce, laissez les émigrés venir avec leur cash en leur ouvrant des placements financiers dans les banques algériennes, il faut baisser les prix des billets de bateaux et d’avions pour inciter les émigrés à venir au pays puis il faut entamer des infrastructures afin de motiver le citoyen à travailler et à aimer son pays. L’exemple de Dubaï prouve que même les touristes étrangers s’y installent car vous pourriez même manger à même le sol.

    Il faut aussi casser le système parallèle de la devise en poursuivant les trafiquants via des amendes dissuasives et surtout remettre un système financier viable et respectueux car notre dinar c’est la honte.

    Il y a donc beaucoup à faire.

    Eddachra
    19 février 2021 - 17 h 35 min

    Je ne suis ni un pro-Tebboune ni un anti-Tebboune. Je ne cherche pas, non plus, à faire la morale aux autres mais je voudrai rappeler, humblement, à mes chers concitoyens des choses essentielles qu’il ne faut absolument pas perdre de vue sous peine de voir notre chère Algérie basculer dans une guerre civile impitoyable. Nous n’avons pas besoin de cela car le peuple a trop donné pour le pays depuis plusieurs décennies (ou siècles même!).
    1 – Il faut rester lucides et ne pas tomber dans la violence et la brutalité. Nous avons la chance de pouvoir exprimer nos opinions dans ce pays (contrairement à un voisin qui se prend pour le roi de la démocratie) . Faisons-le, manifestons notre mécontentement, comme par le passé récent, sur les domaines qui entravent le développement du pays et du citoyen mais dans le calme et la clairvoyance. C’est le chemin le plus sûr pour arriver à atteindre notre objectif commun : le bien-être du citoyen dans un pays protecteur et juste.
    2 – Rappelez-vous que nous avons sur notre frontière ouest, depuis peu, un ennemi juré qui attend, sournoisement, que le pays s’embrase, s’affaiblisse, donc, de l’intérieur pour atteindre son souhait le plus cher, à savoir le morcellement en plusieurs parties et occuper la place qu’occupe notre pays en Afrique. Et en même temps, s’accaparer du territoire de ces pauvres Sahraouis qui ne demandent que leur liberté et leur autodétermination. C’est son rêve ultime. Comme vous le savez, il est aidé, dans cette tâche, par des états qui nous ont montré leur extrême hostilité par le passé et qui protègent bien le royaume du Maroc pour mieux nous cerner, nous épier et nous affaiblir. Les évènements politiques actuels et récents nous apportent le preuve que ces pays (vous devinerez lesquels ?) sont à l’affût pour nous faire subir le même sort dramatique que l’Irak, la Syrie, la Lybie ou le Yémen. Un vrai champ de ruines ! Nous devons agir pour éviter cela.
    3 – Certains diront que le peuple a trop souffert, a trop attendu et qu’il n’en peut plus de vivre dans un pays gangréné par la corruption et la hogra. j’en conviens. J’en était victime moi-même et j’en ai énormément souffert. Je suis tout à fait d’accord et je serai le premier à dénoncer tout cela si j’avais la possibilité. Mais l’Algérie est si chère à notre cœur à tous que cela vaut la peine de tenter une énième fois de patienter et observer l’avenir. Bref, donnons-nous une seconde chance pour l’amour de ce beau pays.
    4 – Le Hirak est une chose merveilleuse et a émerveillé le monde entier. C’est un vrai acquis du Peuple Algérien et nous en sommes fiers. Continuons à l’utiliser à bon escient à chaque fois que nous sentons que nos responsables politiques ont franchi la ligne blanche (même pas la rouge !). Utilisons-le sans modération pour montrer, haut et fort, notre désaccord et notre colère mais sans violence. Il arrivera sûrement un jour où les pouvoirs en place comprendront que sortir de la fameuse « ligne blanche », tracée ensemble, pourrait mener au désordre et la vindicte du peuple qui est le seul garant d’une Algérie prospère, juste, respectée et souveraine.
    Je vous remercie de m’avoir accordé ce moment pour prendre connaissance de ce commentaire.

    HOUMTY
    19 février 2021 - 13 h 55 min

    Encore une dernière chose ! Certains ALGÉRIENS sont dubitatif voir impatient devant les promesses et les changement que doit effectué le PRESIDENT Abdelmadjid TEBBOUNE.. Vous savait, il y’a une phrase qui dit que Paris ne sait pas édifié en un jour.. La patience et une des bases de l’islam. L’entité sioniste qui partage la frontière de l’ouest et d’autre pays qu’on connaît bien, attendent qu’une chose, que LA MÈRE PATRIE L’ALGERIE pose un genoux à terre, pour qu’elle puisse nous achevé. Soyons digne et redevable au 10.000.000 de chouhadas  » rahimahoum ALLAH  » depuis 1830 qui ont donné leurs biens le plus précieux  » LEURS VIE  » aidons-nous et aidons notre PRÉSIDENT pour que L’ALGERIE retrouve sa grandeur d’antan et surtout que les futurs génération, puissent vivre et évolué dans une ALGERIE, FORTE PAISIBLE et Tourné vers L’AVENIR.. T’AHYA L’DJAZAÏR a la VIE et a la MORT.

    HOUMTY
    19 février 2021 - 13 h 27 min

    Salam l’khawa.., Non déplaise a certains, pour moi Mr TEBBOUNE et l’un des 3 meilleurs président qu’a eu LA MÈRE PATRIE L ‘ALGERIE a commencé par le défunt, le  » LION  » HOUARI BOUMEDIENE ensuite notre LIAMINE ZEROUAL national qui avait pris une très sage décision, en fermons la frontière ouest, coupons ainsi les ponts terrestres avec l’entité sioniste qui est le makhzen et pour finir notre Radjel ta3 NIF Mr ABDELMADJID TEBBOUNE qui dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. Je vais rafraîchir la mémoire de certains de ces détracteurs : Lors de gouvernance du clans maffieux de Bouteflika, il a était nommé 1er ministre et quand il a commencé a introduire ces mains dans les magouilles des maffieux de l’époque, il a était limogé, car ils avait peur qu’il découvre leurs magouilles et qui l’étale sur la place public, au lieu de lui réglé sont compte comme Mr BOUDIAF qui lui était Président, ils ont plus souhaité l’écarté pour éviter une guerre civile.. Personnelement je fait confiance a 1000% a notre Président, car c’est un HOMME INTÉGRE qu’ALLAH le protége et lui donne la FORCE pour éffectué les changements dont a besoin notre ALGERIE FOR EVER et qu’il Protége sont noble et fiére PEUPLE sans oublié nos valeureux soldats HOMMES et FEMME qui constitue la colonne vertebrale de notre beau pays . ALLAH yarhém échouhada VIVE LA MÉRE PATRIE L’ALGERIE, LA PALESTINE et LA R.A.S.D.
    P.s soyons SOLIDAIRE pour le 22 Fevrier car des forces occulte et invisible souhaite , créer la zizanie pour que le peuple se rebiffe et transforme L’ ALGERIE en brasier . N’oublie pas L’DJAÏCH… LA POLICE..LES SERVICES DE SECURITÉ .. KHAWA KHWA..

    karimdz
    19 février 2021 - 12 h 51 min

    Les mesures annoncées par le Président de la République Tebboune, vont dans le bon sens. Son discours, se distingue de ses prédécesseurs, il est franc et est à l écoute du peuple.

    L urgence est là, non pas à cause de l’anniversaire du Hirak, mais parce que les revenus basés sur la rente du pétrole, quand bien même le prix du baril du pétrole a fortement augmenté, ne peuvent assurer la politique d’investissement productif souhaité par le Président.

    Il faut donc très vite, mettre en place les réformes, et gérer le pays par ordonnances, la dissolution de l’assemblée nationale, en quelque sorte, va faciliter l’action de l Etat, du gouvernement.

      ça suffit...
      19 février 2021 - 14 h 55 min

      … Le mal profond qui gangrène l’Algérie se trouve dans l’article 2 de la constitution qui permet à la vermine islamiste de s’afficher et agir comme bon lui semble impunément, d’avoir un ministère et une « commission de la fetwa » à laquelle même le prophète Mohammed saws n’y a pas pensé de son époque, de régenter et décitoyenner l’algérien et surtout de se gaver au dos des autres sans produire de plus-value en retour. Tebboune ne fera rien de mieux que ses prédécesseurs pour l’algérien lambda. On en a encore pour 50 ans d’errements et de bricolage.

        Anonyme
        21 février 2021 - 9 h 34 min

        C’est une idée fixe, génératrice d’un mal profond que d’essayer de noyer le poisson en accusant en permanence les islamistes. Les islamistes ne sont pas responsables de ce qui arrive en Algérie, mais bien un système sournois depuis 1962.
        Depuis l’indépendance et le fameux « sbaaa snin barakat », je ne cesse d’attendre l’avènement d’un semblant de démocratie. Cela attendra certainement encore 50 ou même 100 ans !
        La presse est à nouveau muselée, la « grâce » de certains détenus est une farce destinée à l’algérien moyen pour qu’il apporte son soutien à la gestion de Tebboune et son proche entourage, en vue des prochaines élections. Il est sur que Tebboune veut une assemblée aux ordres, mais une nouvelle (son indépendance est illusoire).
        Encore une fois, l’islamisme n’a rien à voir, c’est le système lui_même qui empêche les algériens de s’émanciper. C’est au peuple d’écarter l’islamisme au travers des élections … et tout le monde doit s’exprimer. Si une minorité peut se permettre d’écarter des idées (des homes ou des partis), jamais nous ne parviendrons à construire quoi que ce soit. Ce sera la paralysie ou la dictature !

    Nadir
    19 février 2021 - 11 h 24 min

    Si la corruption n’est pas éradiqué toute ces gesticulations ne serviront a rien.
    Deux gros problème a régler en Algérie en urgence.

    1- Corruption
    2- fanatisme.

      anonyme
      19 février 2021 - 22 h 21 min

      @Nadir
      19 février 2021 – 11 h 24 min

      Tu oublies ou tu fais semblant d’oublier le Berbérisme

    Anonyme
    19 février 2021 - 10 h 45 min

    Les mauvaises habitudes s´acquièrent facilement, se perdent difficilement.

    Comme le dit un proverbe chinois. le plus long voyage requiert un premier pas!

    Il faut absolument mettre le peuple devant ses responsabilités.

    Construire un pays fort pour se permettre notre nif légendaire, c´est d´abord commencer à travailler honnetement, et, cesser de revendiquer sa part du gateau qu on n´a pas fait soi-meme!

    Nos agriculteurs savent qu´il faut d´abord travailler la terre, la semer, l´irriguer pour en faire la récolte enfin!
    Et la récolte est d autant bonne que le travail a été honnete.

    Les Algériens revendiquent beaucoup de droits et oublient leurs devoirs et obligations qui doivent etre satisfaits en premier!. C est ce qu on appelle patriotisme ou nationalisme..

    Pourquoi ne pas faire confiance au président et faire en sorte que toutes ses initiatives constituent l allumage initial pour faire tourner la machine Algérie, dont nous sommes le moteur, dans le bon sens.

    Toutes les nations riches et respectées le sont parce que leur populations travaillent et créent et produisent.

    Abou Stroff
    19 février 2021 - 7 h 11 min

    avec tout le respect que je dois au président authentiquement élu, je me permets d’avancer les interrogations suivantes:
    – le changement radical peut il, réellement, être concrétisé grâce à de nouvelles lois et institutions? je ne le pense pas: le pouvoir en algérie est celui qui a pondu le plus grand nombre de textes juridiques (dont une multitude de constitutions) au monde. le système basé sur la distribution de la rente sur et sur la prédation et sur lequel repose et adhère en grande partie, la société algérienne dans son entièreté, a t il, pour autant, été ébranlé? je ne le pense pas.
    – le changement des comportements et des mentalités peut il résulter de décrets dûment signés par le président ou par tout autre personne habilitée à le faire ou est il, objectivement et subjectivement, engendré par une transformation radicale des rapports sociaux (c’est à dire, en termes crus, par une révolution qui détruirait le système rentier qui nous avilit et nous réduit à des infrahumains).
    en d’autres termes, peut on imaginer des changements de comportements et de mentalités sans destruction systématique des rapports rentiers (qui servent de base objective aux comportements et aux mentalités à détruire) qui dominent la formation sociale algérienne, à travers la neutralisation effective des couches rentières?
    – les amendements apportés à la constitution de bouteflika par la constitution de tebboune, répondent ils aux revendications ESSENTIELLES (que je considère, pour ma part, comme étant puériles et totalement absurdes, mais ceci est un autre problème) clairement énoncés par le hirak, à savoir: « yetnahaw ga3 » et « dawla madania machi 3askaria »? je ne le crois pas.
    – quant à la nouvelle Constitution qui «consacrerait la liberté absolue, tant individuellement que collectivement», permettez moi d’émettre des doutes quand j’observe que de simples blogueurs sont condamnés à la prison ferme pour avoir oser ne pas brosser dans le sens du poil (ne parlons pas du gus qui se mettrait à critiquer la religion musulmane ou à emettre des doutes quant à son origine divine).
    moralité de l’histoire: tant que celui ou ceux (dont tebboune est le représentant du moment) qui contrôlent la distribution de la rente continuent à s’autocongratuler (voir la prestation de teboune du 18 février 2021) et à monologuer sans que personne ne leur apporte la contradiction, nous continuerons à vivre dans le monde virtuel des textes juridiques et religieux (n’oublions jamais que le religion est la drogue la plus dure parmi les drogues dures et que la marabunta qui nous gouverne use et abuse de ce moyen d’aliénation de la populace) tandis que les couches rentières continueront à s’enrichir (grâce à divers stratégèmes complètement intégrés dans le mode de fonctionnement du système rentier) en essayant de nous convaincre qu’un caillou couvé par un coucou peut , à la longue, se transformer en poussin.

      djédjé
      19 février 2021 - 9 h 31 min

      qui de l’œuf et/ou du caillou recevant la même quantité de chaleur deviendra poussin???

    1commentaire
    19 février 2021 - 6 h 30 min

    Des actes et vite soyez intelligent et patriotique jusqu’à l’Âme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.