Le «dawla madania machi askaria» n’est pas d’inspiration «soummamienne» !

manif dawla madania
Août 2019, lors de la 26e marche des étudiants à Alger-Centre. Archives/PPAgency

Contribution de Samir Bouakouir – Il n’est pas inutile de rappeler que le slogan «dawla madania machi askaria» est un vieux mot d’ordre lancé en Egypte par l’organisation des Frères musulmans après leur interdiction par Nasser à la suite du coup d’Etat des officiers libres, en 1952, qui avait renversé la monarchie.

Ce mot d’ordre introduit insidieusement dans le Hirak bien après la chute du régime Bouteflika, en chassant celui initial de «djeïch chaâb khawa khawa», par des milieux politico-idéologiques qui avaient, dans un premier temps, espéré une alliance avec le chef d’état-major de l’époque, charrie une «charge historique» qui, ramenée à la réalité algérienne, vise à replonger le pays dans les années 1990.

Dirigée contre l’armée, l’introduction de ce «mot d’ordre» n’est pas fortuite, en particulier dans un contexte de fragilisation de l’Etat national en prise avec un environnement régional très instable et potentiellement menaçant pour la sécurité nationale. Il n’est pas étonnant qu’il ait pu trouver un écho favorable auprès d’Etats, ou d’alliances d’Etats, qui ne cessent, depuis quelques années, d’exercer de fortes pressions pour réorienter la doctrine algérienne en matière de politique étrangère et de soutien à des causes justes.

Au-delà de l’utilisation ambiguë de la notion d’«Etat civil», dont les vrais promoteurs évitent de débattre du contenu, ou de lui adjoindre l’adjectif «républicain» ou «démocratique», l’escroquerie majeure réside dans l’assimilation de ce mot d’ordre avec celui énoncé dans les résolutions du Congrès de la Soummam, à savoir «la primauté du politique sur le militaire» qui ne postulait en aucune manière l’éloignement du militaire du processus décisionnel politique, mais la nécessité de redonner au politique la prééminence dans la conduite de la lutte politique de libération en vue des négociations pour consacrer l’autodétermination du peuple algérien.

Posé dans l’Algérie post-22 février, ce «principe soummamien» ne signifie pas autre chose que la mise en œuvre d’un processus politique démocratique avec l’engagement et l’accompagnement de l’institution militaire. Une nécessité historique, urgente et vitale, pour préserver la paix civile, en finir avec les «révolutions de palais» et restituer enfin l’Etat à la nation.

En réalité, la confusion sciemment entretenue entre les deux mots d’ordre vient tout à la fois dissimuler et nourrir cette alliance objective, conjoncturelle, entre les partisans de «califat islamique» et ceux de «tamazgha». Cette dernière notion aux contours flous, relevant plus du fantasme néocolonial que d’une réalité historiquement pertinente, est un subtil détournement de la légitime revendication nationale amazighe telle que formulée au moment des événements d’avril 1980. Parce qu’elle projette non pas un ensemble nord-africain interétatique, mais un vague espace géoculturel et politique qui présuppose la dissolution des cadres nationaux, elle rejoint la première en cherchant à encourager et à organiser les dissidences tribales, ethniques et régionalistes.

Comment s’étonner, dès lors, de retrouver chez les idéologues de ces deux courants transnationaux le même acharnement pour déconstruire la conscience nationale et délégitimer le 1er Novembre 1954 ?

Il est grand temps de raviver l’esprit nationaliste du 22 février 2019, aujourd’hui perverti, pour que puisse émerger une vraie force politique, patriotique et démocratique qui aura pour tâche de parachever le projet national. Un parti comme le FFS, s’il parvient à dépasser ses contradictions internes et ses pesanteurs sociologiques, peut jouer, dans ce cadre, un rôle dynamisant.

S. B.

Ancien premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS)

Comment (80)

    Stratégie Victimaire...des Radicaux Islamistes
    27 février 2021 - 2 h 42 min

    En Résumé voilà leur DISCOURS:
    ….Croyez nous Nous sommes des Victimes de la Aaskaria, mais en Vrai nous sommes des vrais faux Démocrates..
    Avant la DÉMOCRATIE c’était Haram,
    Mais Ça c’était Avant..
    maintenant…c’est Mieux PLUS PERSONNE NE VOTE …
    Meme si la Démocratie c’est KOFR.,c’est une bonne Arnaque pour les Peuples… Ça marche mieux …..
    On devient Présentable et on passe mieux à la Télé.
    Nous sommes pour la Madania à la Sauce Islamique Machi la Aaskaria qui nous a combattu quand on Egorgeait les Journalistes et les Intellectuels.
    Nous sommes des pauvres Victimes de la Aaskaria ….nous voulions juste uneDawla Islamique..contre les Laïcs et les Progressistes…
    …….
    Oui croyez nous, rejoignez notre Club des Victimes de la Aaskaria….Apres, on fera la Charia Madania.
    ….On a pris l’Argent De la Réconciliation, mais nous allons enfin pouvoir Finir le Boulot contre la Nation Algérienne et son ANP Aaskaria avec les nouveaux Amis de la Grande Oumma, oui et aussi ceux de l’alliance Trans-Nationale Amazigh et même ceux du Makhzen colonialiste, nos vieux copains.
    ……..,,,,,
    Ils Mangeaient les Intellectuels libres avec les Loups et il Pleurent les élites avec les Bergers Hirakistes aujourd’hui.

    Ammi Mourad
    26 février 2021 - 23 h 21 min

    Dawla Aaskariya, ce n’est pas inscrit dans la constitution, cette dernière promeut la société civile, qui est l’essence même d’un état nation, ce n’est que dans les pays sous développés que le pouvoir force militaire est mis au service des gradés, pour une mainmise sur les affaires de l’état,

    Vroum Vroum 😤..
    26 février 2021 - 22 h 20 min

    Il est clair que le mot arnaque pour Naïfs « Doula Madanya Machi Askarya » est dirigé contre notre ANP, notre Assurance Vie, la seule sur qui on peut compter, et bien sûr vu que le clan Islamistes Ex Fis qui rêve de Califat, vendre l’Algérie au Calif Erdogan, et le seul blocage contre les Vendus Islamistes c’est notre Anp.. Moi je pense que la menace la plus sérieuse sont les Islamistes de la « Doula Islamya » de chez Rachad aidé en cela par les « Democrates » à la sauce Bouchachi, Azzoul, Tabou qui rêvent encore , bien sûr que des Puissances Étrangères rêvent aussi avec eux ou à travers eux dans l’espoir qu’ils renversent la table..! Avec tous ces « Partis Politique » en Algérie, ils ont été incapables de s’entendre entre eux et présenter un Programme et un Candidat unique où multiple.. À preuve du contraire qui est capable de protéger l’Algérie si ce n’est l’ANP notre seul rampart contre les mêmes Pays Occidentaux /Valets du Golfe / Israël /Erdogan Islamistes qui s’acharnent contre la Syrie depuis 11 ans maintenant après avoir cassé la Libye… Ces Hyènes auraient aimés dévorer l’Algérie.. Et c’est bien grâce à des éléments internes à la Lybye et Syrie que ces Hyènes ont pus entrer en Syrie et Libye.. Ces éléments internes criaient tous « Doula Islamya » ou on veut une « Démocratie ».. Et finalement ils ont eu la Peste Terrorisme et Déstabilisation… Quand je verrai une vraie Opposition Constructive, nationaliste, sans aucun lien avec l’extérieur ou financement extérieur ou influence de l’extérieur alors on pourra parler et espérer à l’unité.. Pour l’instant seul notre Anp est l’Unité sur laquelle on peut vraiment compter, par conséquent je m’accroche à notre ANP et au Président Teboune dignes de confiance.. Certains disent que les Jeunes Officiers prennent la place des « Anciens » , mais si notre Anp a encore l’esprit Indépendant et Souveraineté c’est bien grâce aux Hauts gradés qui ont connus la Guerre d’indépendance ou se rappellent cette période et qui continuent de nourrir la Flamme et Esprit ANP indépendants et Souverainete et Nationaliste, Algérie… Un esprit qui manque au soumis à l’Otan Usa ou au Sionisme… On vit une époque où on doit être derrière son Armée, bien l’équiper , et être Uni derrière notre ANP.. À quoi bon jouer les Democrates, alors que même en Occident y’a aucune Démocratie véritable puisque tout est décidé par la Commission Européenne non élue et par Usa Otan, Usa ou un Hold-up « Élection présidentielle » est chose courante chez Usa.. La Fraude électronique Vote… Et Bouchachi Azzoul nous parle exemple démocratique Occident ( derrière les conflits et guerres d’agression sans fin contre d’autres pays.. Soutient du Terrorisme.. .).. Pas touché à notre Anp et President Teboune … Et non à l’arnaque des Frères Musulmans dit Islamistes derrière « Doula Madanya et non Askarya ».. Et non à la « Democrates /Islamistes » sauce Bouchachi Azzoul PAD… Bonne route Algérie.

    Question au sujet du FFS et RCD
    26 février 2021 - 18 h 16 min

    Je ne suis pas de la Kabylie mais j’ai constaté que parmi mes amis et militants de ces deux partis que ceux du FFS avaient plus de classes et plus cultivés que ceux du RCD et moins manipulables aussi.

      SMINA
      26 février 2021 - 19 h 08 min

      Ce n’est pas parcequ’ils sont dociles en fermant les yeux sur LA3DJEB que vous pensez qu’ils ont de la classe ?

        RQIQA
        26 février 2021 - 21 h 12 min

        C’est vrai que les gars du F.F.S. ont beaucoup plus de classe que ceux du RCD et je l’atteste.

        DAWLA AÂSKARIA MATCHI MADANIA……

        Le KABYLE que je suis le dit clairement et hautement.

        Question au sujet du FFS et RCD
        27 février 2021 - 11 h 14 min

        Ceux que j’ai connu ne ferme pas les yeux comme vous dites mais ont toujours défendu l’Algérie.
        Quand a « au slogan de « Daoula madania machi 3skaria » je vous pose une seule question : Qui a limité les mandats présidentielles a deux mandats n’est ce pas le général Zeroual et qui instauré la présidence a vie n’est ce pas un civile a savoir Bouteflika? pour moi ce slogan n’a aucun sens car on peut être un militaire patriote et honnête et un civil traitre et voleur.

      Merci a Tous !
      27 février 2021 - 5 h 26 min

      ALGERIENS de tous les jours.
      Je vous respecte tous
      Tous les Gens Sincères et Patriotes.
      – Ceux qui ont l’Algerie au Coeur tout le Temps…
      – Ceux qui scrutent les Medias a la recherche d’informations qui les rassurent sur l’Avenir du Pays.
      – Ceux qui scrutent les Frontières de la Nation, et
      Sont prêt a tous les Sacrifices
      A TOUS !
      Etudiant, Militaires, Professeur, Darki, Policiers, tesponsable d’administration centrale, fonctionnaire, juge, médecins , ingénieurs, Fellah et Citoyens Exigeant et Revendicatif..,
      MERCI !
      Nos AVIS DIVERGENT, les Visions s’Opposent,
      – Les Épithètes fusent quelquefois trop loin.
      – On a le verbe Haut, et on le Regrette quelques fois..,
      – Les paroles et les Ecrits dépassent les pensées
      – Notre rationalite s’efface qq fois et on laisse parler nos Tripes et on Enrage…
      Mais au FINAL..,,
      Oui au FINAL.,,
      Malgré tous nos nombreux Défauts et avec
      toutes nos Qualités,
      L’IMPORTANT oui le PLUS IMPORTANT c’est que dans leur IMMENSE MAJORITE
      Les ALGERIENNES et les ALGERIENS AIMENT leur Pays et AIMENT leur Peuple…
      ….Alors MERCI A TOUS !

    Anonyme
    26 février 2021 - 16 h 26 min

    Pour Mr Bouakouir, « l’inspiration soummamienne » c’est devenir un citoyen de la Coreé du Nord. Le leader El Aziz et les courbettes. L’algerien ne pourra jamais devenir un marocain.

    Samir Boutkhidas
    26 février 2021 - 13 h 39 min

    Vous dites ancien premier secrétaire du FFS, et maintenant? Ça sent le deal quelque part. Ça négocie fort les quotas pour les prochaines législatives. Pourquoi vous ne demandez pas à ce que le pouvoir en place agréé les partis politiques à qui on refuse l’agrément depuis des années? Être démocrate ou ne pas l’être, et cela sauf le défunt Ait Ahmed qui peut se targuer de le dire quand on lui avait posé la question sur la création du RCD. Le peuple algérien a besoin d’un Kadhafi pour bâtir la djoumhouria aldjazairiyya a ddimoqratiyya al islamiyya achiiyya assoufiyya alwahabiyya al ichtirakiyya allibiraliyya al arabiyya al amazighiyya almouahhada al Ôdhmaa.

    dz man
    26 février 2021 - 12 h 47 min

    C’est un fait, notre pays va très mal et la responsabilité incombe à tous les responsables qu’il a vu passé
    depuis 1962. Chacun de ces dirigeants a une part de responsabilité dans la crise actuelle.
    Ceci dit, les usurpateurs du hirak et autres opportunistes qui tentent d’en prendre le contrôle, ne peuvent pas incarner le changement escompté. Comment une Zoubida Assoul à 65ans, pur produit du système peut-elle incarner un espoir de renouveau. Il en est de même pour un Bouchachi à 67ans.
    Le mouvement islamiste Rachad tente par tous les moyens de récupérer le hirak à travers son responsable Zeitout qui écume les plateau télé en parlant comme si les foules du hirak étaient une armée mise à sa disposition, et qu’il est prêt à marcher sur les Tagarins ou El-Mouradia.
    Malheureusement, tous ces faussaires ne feraient pas mieux que ceux qu’ils dénoncent car le plus dur à changer en Algérie c’est les mentalités et non pas les personnes.

    karamazov
    26 février 2021 - 11 h 04 min

    Khouya Ghedia , j’allais à la pêche et il me manquait quelques mouches bleues qui comme tu le sais ne mordent qu’au vinaigre. Le bois vert c’est pour l’hiver prochain.

    Te concernant je suppose que si tu m’as interpellé c’est parce que ce que je dis ne t’a pas vraiment surpris car, l’idée glaçante il est vrai, a toujours été dans les esprits. Le plan « C » face à la régression profonde et à la tératogénèse. Jipalta de vous spliker , mais suivez ce fil vous verrez où il vous conduira.

    Il y a lonta, très lonta, Ma3toub Lwenes s’est faché avec Ferhat Mheni et Menguellet à propos de sa libération par les terros. Il a été à radio beur leur faire des reproches et pas que. Là Ferhat et Menguellet ont été à radio beur exercer leurs droits de réponse. alors que Ferhat a été très mesuré et conciliant Menguellet a quasiment rincé Ma3toub. Mais c’est à Ferhat que Ma3toub s’en est pris. Je le rencontre dans un bar à un ami commun et on en parla. J’ai dit à Ma »toub : ilanayek splik-moua pourquoi tu fais un proceè à Ferhat qui n’a rien dit de méchant et pas à Menguellet qui t’a totalement rincé.? Ma3toub me regarda et me dit avec un air complètement détaché : winna (Menguelet ), a l’ Ancien, snetaghthid kane, yezga igougem. Celui-là , je n’ai fais que le faire parler, il est toujours muet.

    Moua aussi j’ai des kistyous pour vous, Khouya Ghedia.

    Etes vous pour des élections propres et transparentes qui conduiront le FIS remastérisé ou non au pouvoir?
    Etes-vous prêt a accepter une république islamique ?

    Etes-vous prêts à laisser l’initiative à la populace pour le choix de ceux qui dirigeront le pays?

    Si vous avez le choix entre une république islamique et une dictature militaire éclairée que choisiriez vous?

    Quand vous auriez répondu a mes questions je vous dirai si je pense sérieusement ce que j’écris ou non.

      Anonyme
      26 février 2021 - 11 h 43 min

      « Si vous avez le choix entre une république islamique et une dictature militaire éclairée que choisiriez vous? » Le peuple ne veut ni l’une ni l’autre ya les autistes.

        Anonyme
        26 février 2021 - 17 h 51 min

        Le problème c’est qu’on aura les 2. Les militaires be sont pas vaccinés contre l’islamisme. Il n’est pas exclu qu’un jour on ait un général endoctriné par les islamistes…

          Karamazov
          26 février 2021 - 19 h 29 min

          Tout à fait Thiery !

          Brrr! J’avoue que même dans mes cauchemars les plus horribles je n’y avais pas songé.

          Logiquement c’est la seule véritable alternative au statut quo .

          Je dirai même plus dans logique de la régression profonde chère à Addi cela n’est pas à exclure. Mais ce sera quand on aura touché le fond et il va falloir encore creuser un peu.

      Anonyme
      26 février 2021 - 11 h 46 min

      « Etes vous pour des élections propres et transparentes qui conduiront le FIS remastérisé ou non au pouvoir?
      Etes-vous prêt a accepter une république islamique ? » – Vous etes habitué aux éléctions opaques et vous considerez que toute l’algerie c’est le fis. On ne choisira ni la peste ni le choléra. Le peuple n’a plus peur de vos mesonges.

    Retour à la BASE
    26 février 2021 - 10 h 15 min

    Il manque LES CoRPS INTERMÉDIAIRES.
    Syndicats et Associations Politiques A la BASE dans les QUARTIERS et les DECHRAS.
    C’est ce grand ABSENT…
    Il faudra les RECRÉER mais cela prendra du TEMPS et une Stratégie claire
    Problème: On a pas beaucoup de temps ni de Stratégie claire pour faire Émerger ces CORPS INTERMÉDIAIRES à la BASE et dans les DECHRAS…

    Schizophrenia Algérienne
    26 février 2021 - 10 h 05 min

    Certains partis et associations se plaignent de l’implication de l’Armee mais tout le Monde sait qu’elle est indispensable.
    Le pouvoir se plaint de la Désorganisation de la Société Civile et des Partis mais freine La structuration de Corps Intermédiaires..
    ….Alors Comment on fait ?

    Anonyme
    26 février 2021 - 7 h 42 min

    Il me faudrait tout un article pour énumérer toutes les inexactitudes et les raccourcis de votre article Mr Bouakouir. Je me contenterai de résumer ça en quelques phrases. Pas besoin de faire passer des heures à étudier le congrès de la Soummam. L’algérien veut juste que la République Algérienne DÉMOCRATIQUE et POPULAIRE mérite son nom. Je ne vais pas interdire la démocratie sous prétexte que les islamistes font semblant de la revendiquer. Si on est sûr que c’est une ruse (pour moi il n’y a aucun doute là-dessus ) pour installer une théocratie, pourquoi les autoriser à participer aux élections?? Pourquoi aller sur un terrain jouer un match si vous êtes sur de vous retrouver en prison à la fin de la partie??

      Anonyme
      26 février 2021 - 9 h 01 min

      En effet le titre explique tout:  » L’algérien veut juste que la République Algérienne DÉMOCRATIQUE et POPULAIRE mérite son nom. »

    Ni Tamazgha, ni Oumma, ni Essentialisme Culturel
    25 février 2021 - 22 h 20 min

    Ni Essentialisme Ethnique.
    Juste la NATION ALGÉRIENNE et un ÉTAT DE DROIT qui protège Tous ses CITOYENS.
    Un pays où chacun est Enfin Libre de faire ou dire ce qu’il ou elle veut dans une Démocratie Apaisée garantie par l’équilibre des Pouvoirs,
    Mais en Respectant Ce pourquoi tant d’hommes et de femmes se sont Sacrifies.
    Vive la Nation et Vive le Peuple Algérien, Uni, Solidaire, Pacifique et Citoyen.
    Tahya El Djazair

      Juge et partie
      26 février 2021 - 11 h 44 min

      Pourvu que ce soit les agents du Caire à choisir! Ridicule d’avoir raison malgré les faits

        Non juste des Concitoyens Algériens
        26 février 2021 - 12 h 39 min

        Qui n’ont de compte à rendre à personne d’autre que
        Leurs concitoyens.
        Tu vois c’est très très Simple.

      Anonyme
      26 février 2021 - 11 h 45 min

      Ça veut dire quoi essentialisme ethnique? Merci d’avance pour votre réponse…

    karimdz
    25 février 2021 - 20 h 40 min

    L Algérie a besoin d’une armée forte, et le contexte actuel et les menaces que les algériens savent, abondent dans ce sens.

    Bien sur qu’il faille y avoir séparation entre pouvoir civil, et pouvoir militaire, chacun a son rôle, les civils définissent la politique de la nation, l armée veille au respect de notre souveraineté nationale et à la sécurité du pays. Le mélange des genres, n est donc pas souhaitable.

    Il faut enfin, une loi anti corruption forte, pour dissuader toutes mauvaises pratiques et le retour à l ancien système.

      Anonyme
      25 février 2021 - 22 h 26 min

      Personne n’est contre son armee pour defendre le pays. Est il necessaire qu’elle perde son temps dans des affaires politiques ? Pourquoi doit elle s’occuper du civil et du militaire en meme temps ? La est la question.

      Anonyme
      25 février 2021 - 23 h 14 min

      L’Algérie a besoin comme tous les pays d’une armée forte, ça tout le monde le reconnaît. On veut juste que cette force s’exerce contre nos ennemis et pas contre nos enfants, c’est tout…

      Anonyme
      26 février 2021 - 7 h 22 min

      « L’Algérie a besoin d’une armée forte » elle a aussi besoin d’une politique de santé forte, d’une éducation forte, d’une recherche forte, d’une agriculture forte, une industrie forte etc… la Suisse n’a pas d’armée forte (ou pas d’armée du tout mais une armée de milices) mais on se demande qui est le plus à plaindre…

    Souk-Ahras
    25 février 2021 - 19 h 54 min

    « Dawla madania machi 3askaria » ? Aucune attache historique ne lie ce slogan sournois aux principes de base énoncés par la plateforme de la Soummam.
    Nous pouvons disserter pendant longtemps sur ce slogan, nous arriverons imparablement à sa signification profonde qui consiste à ramener la taille – au sens général – de l’Algérie aux dimensions d’un tapis de prière.
    Il en va de même que pour le slogan « Hirak béni » adopté par le pouvoir.

    Anonyme
    25 février 2021 - 19 h 36 min

    Abane qaund il était en prison en France il avait beaucoup lu sur Mao Tsé Toung , ce dernier disait :

    ‘‘ …notre principe, c’est : le parti commande aux fusils, et il est inadmissible que les fusils commandent au parti ’’

    Et ce principe de Mao lui a donné aussi beaucoup d’idées au concepteur du Congrès de la Soummam où il disait à Krim et Ben M’hidi :

    ‘‘ ceux qui tiennent les maquis de l’intérieur, auront priorité sur ceux qui se logent dans les hôtels à l’étranger ’’

      matahaüs
      25 février 2021 - 20 h 59 min

      des posts qui revêts un sens aigu de faits HISTORIQUEMENTS AVÉRÉS…le peuple Algérien est un monumental CREUSET d’INTELLIGENCE !!!

      LotfiALN
      25 février 2021 - 21 h 54 min

      D’abord c incomparable !
      Entre une aspiration et le message dévoyé ; il y a un monde!
      Reprenons les basiques, la base ( Al Qaïda ); bien entendu notre dénominateur commun c l’Algérie ; Une et indivisible !
      La révolution du 22février 2019, pacifique est un acquis!
      Elle a ébranlé un système en l’occurrence le boutef traître et tout le ramassis: collabos, renégats etc
      Au sein de l’ANP bien entendu il y eut des défaillances mais de l’ordre individuel !
      Donnons au président de la république et à son équipe notre confiance, notre soutien…
      Par contre notre ANP c Al joundi …
      récupérons notre argent

    zoro
    25 février 2021 - 19 h 30 min

    Les états militaristes tels Egypte Libye de gadafi,l Irak de Saddam ,Corée de nord constituent les pires calamites de la planète; oui moi je suis pour un etat civil non militaire . Nous avons souffert de l année Gaid Salah l analphabète qui donnait des ordres a partir des casernes, Dieu l a foudroyé pour son arrogance et surtout pour sa duperie émiratie

    BENALI Mohamed
    25 février 2021 - 19 h 02 min

    Le congrès de la Soummam a bien décrété que le civil commande au militaire. Si ce n’est pas la même chose que dawla madania machi aaskaria alors……..

    Karamazov
    25 février 2021 - 18 h 54 min

    Je te salue Tovarich,

    J’ajouterai que si le bon sens faisait loi , on confierai la gestion du pays à la seule structure organisée gérée rationnellement avec une doctrine moderne qui elle ne revendique aucune appartenance culturelle. Sinon au lieu d’acheter des SU 57 elle se contenterait de sabres orientaux et de dagues yéménites.

    Moghalit: ni congrès de la Soummam ni dawla madania . Dawla 3askaria . Ahaba men ahaba wa karaha men karaha.

      SIDI BRAHIM
      25 février 2021 - 20 h 21 min

      La mangeoire rend fou au point de commettre un suicide sans se rendre compte.

      Krimo
      25 février 2021 - 20 h 28 min

      Pourquoi tu veux nous imposer bel klach, matchi bessif une dawla 3askaria comme si 58 ans n’ont pas suffi ? (…)

      Ghedia
      25 février 2021 - 20 h 32 min

      Wah ! Khouia Karamazov. Tu penses vraiment ce que tu dis ?

      Ivanovitch
      25 février 2021 - 21 h 03 min

      IL fut un jour, un quidam (du vingt et unième siècle) bien sur lui, vint voir un SAGE HERMITE bien installé dans son bonheur spirituel et lui posa cette question (aussi existentielle soit-elle)
      – QUEL est LE SECRET du BONHEUR,
      – ET l’HERMITE (dans son intime sagesse) qui lui répond: « NE PAS ARGUMENTER avec LES NULLARDS et les petits MINABLES »
      – ET le quidam (toujours aussi bien sur lui et SUFFISANT à l’infini) de répondre: « JE NE SUIS PAS D’ACCORD »
      – ET la réponse du SAGE fut aussi SENTENCIEUSE que SIMPLE: »VOUS AVEZ RAISON »….!

        RACHID HILMI
        25 février 2021 - 22 h 31 min

        ARROGANCE QUAND TU NOUS TIENS ! Il sait tout sans savoir ce que les autres savent de plus que lui. La tete des dictateurs est la meme. (…)

    ALILOU
    25 février 2021 - 18 h 20 min

    On verra bien ou ira le pays si le même système et les mêmes méthodes de gouvernance sont maintenues.

    Le pays et le peuple n’en peuvent plus. On peut spéculer comme on voudrait mais a la fin on verra le résultat.

    Anonyme
    25 février 2021 - 18 h 19 min

    Votre explication de ce slogan ne tient pas une seconde. Dénoncer une dictature militaire et lutter pour un état civil c’est du déjà vu sur tous les continents. On l’a entendu en Birmanie tout récemment mais si on remonte plus loin il à déjà été scandé au Cameroun en 2019, en Mauritanie en 2008, au Nigéria en 98 et j’en passe.

    Ni arabe ni islamique, l' Amazigh est l' unique valeur qui me lie!
    25 février 2021 - 18 h 18 min

    Un pays c’est une identité nationale qui repose sur ce qui la différencie de celle des autres, sinon la Suisse serait française ou italienne et allemande, l’ Autriche n’est pas l’ Allemagne même si les deux ont une même langue. Les algériens avaient la même souche culturelle que les turcs d’ abord puis les kouliglis en mèche avec la France avaient intérêt de réduire cette identité à un élément exogène, l’ islamisme, ce qui facilite le contrôle du pouvoir.
    L’ Algérie n’est pas arabe. Même celui qui est cité comme symbole de l’ arabisme algérien, l’ émir que je parlait pas du tout arabe, c’est un ambassadeur français de l’ époque qui le dira après un entretien  » abdelkader ne parle que le patois de sa région « ! Nous voilà donc devoir relativiser une certitude anthropologique et historique pour accepter de nous hybrider!

      anonyme
      25 février 2021 - 20 h 07 min

      t es hors sujet

      Le problème c’est que t’es soit-disants
      25 février 2021 - 21 h 46 min

      Certitudes anthropologiques ne sont pas un Critère
      pour une Nation.
      Il va falloir vous Faire Nettoyer le Cerveau de presque 200ans de propagande coloniale sur ce qu’est une Nation…et comment elles se forment.
      L’identité des USA c’est quoi ?
      Les WASPS
      Les Hispaniques
      Les Blacks…
      Ou les White Nationalists Racistes qui veulent Détruire
      La Nation Américaine pour “soit-disant” protéger leur
      Identité.
      Tu sais qui soutiens ces Groupes aux USA et en France?
      Tu sais ce que certains pays victimes de ces Idéologies
      Font eux-même aux Autres…..
      Il y a que des Gens comme toi et ces Illuminés qui
      Se font ARNAQUER et tombent la Tête la Première
      En se Croyant investi d’une Mission Quasi- Divine..
      Et en parlant de Dieu, je peux te dire que ces Groupes
      Sont Culs et Chemise avec les Radicaux Religieux.
      Pourquoi?
      Parce qu’ils veulent Détruire les ÉTATS-NATION.
      ………
      Allez, je doute que tu comprennes de quoi il retourne
      Alors repars sur tes Sites de Lavage de Cerveaux qui vont T’expliquer que tout le Monde Ment et te veux du Mal…et que c’est la Faute de X, Y, ou Z

      Un autre Anonyme.
      25 février 2021 - 23 h 59 min

      Ni état berbero laïcs de Jacques benêt.(……)

    Rachid
    25 février 2021 - 18 h 14 min

    60 ans de dawla 3askaria ne suffisent pas ?

      Dawla Madania= Bouteflika ?
      26 février 2021 - 21 h 45 min

      Gaid Salah , Chef d’Etat Major a été nommé par Boutef et a Servi Boutef jusqu’au bout. OK
      Boutef a viré Toufik un Militaire et d’autres, OK,
      Alors
      Il était Quoi Boutef ?
      La dawla Aaskaria. ?
      Non la Façade Civile: OK
      On nous dit Gaid a Fait un Coup d’Etat…
      Pourquoi faire un coup d’Etat contre une Façade au service De la Aaskaria ?
      OK, alors Boutef c’était une Fausse Madania…
      Mais il était trop fort alors il est devenu le Chef de la Aaskaria.., ? OK
      Si c’était le Chef Madani de la Aaskaria. Donc c’était la
      Drawla Madania. Ouf !
      Donc Bouteflika c’est la Dawla Madania.
      Non ?
      Bon, Si on essayait un nouveau truc pour de Bon cette Fois:
      :…La République Algérienne Démocratique et Populaire
      C’est simple et on en plus comprend.

        Anonyme
        27 février 2021 - 9 h 53 min

        FLN c’est du kif kif. Ils mangent et s’en fichent qui commande.

          Alors Monsieur dans ce cas..,
          27 février 2021 - 14 h 53 min

          Il faut Denoncer :
          – PARTI UNIQUE comme Appareil apres l’independance
          – PENSEE UNIQUE
          OK
          Qu’est-ce que la soit-disant Aaskaria ou l’INSTITUTION de l’ANP a a voir dans ce VERBIAGE ?.

    Anonyme
    25 février 2021 - 18 h 12 min

    Le regime est déja pro-islamiste. Donc inutile de parler sur quoi que ce soit.

    Anonyme
    25 février 2021 - 17 h 16 min

    Même Ali Benhadj était pro-démocratie dans les années 80-90.
    La démocratie des intégristes est le tapis volant qui mène vers la dictature religieuse.
    Quand le MAKK s’associe à la dictature religieuse, attendez vous un cocktail explosif.

      Anonyme
      25 février 2021 - 19 h 40 min

      Ce n’est pas la peine d’inventer. Il disait la démocratie était kofr. J’entendais ses prêches tous les vendredis de chez moi

    Oui Monsieur Bouakouir
    25 février 2021 - 16 h 53 min

    Nation, Culture et Revolution:
    La Révolution qui a restauré la NATION ALGÉRIENNE, n’a pas été motivée par des Revendications Culturelles.
    La Dynamique culturelle qui précèderait les Nations est une ESCROQUERIE SENTIMENTALE des Populations concernées.
    La Colonisation n’a pas Attaqué le TRiBALISME ou les Différences Culturelles en Algérie elle les a MISES EN VALEUR en pensant que la Diversité Culturelle empêcherait l’Emergence du sentiment NATIONAL et du NATIONALISME ALGÉRIEN: GRAVE ERREUR !
    Cette vision a fait que Les Régions de France comme la PRoVENCE ou la BRETAGNE ont été la Cible de Campagnes d’Assimilation Culturelle et d’Homogeneisation Politique mais en ALGÉRIE on a célèbre les Différences des Régions Berbérophones des Autres régions d’Algerie.
    Cette MYOPIE historique et Méconnaissance du fond Culturel et Anthropologique Commun à tout le PEUPLE ALGÉRIEN a été une ERREUR jamais Acceptée jusqu’à Aujourd’hui..
    En fait certains l’ont bien Compris mais persistent à DESSEIN à Exploiter des Grilles d’Analyse OBSOLETES et TROMPEUSES de la Cartographie de l’Algerie qui sert leurs Vieux Plans Anti-Nation Algérienne.
    Le NATiONALISME ALGÉRIEN n’a Jamais accepte de Considérer de RÉFÉRENT CULTUREL ou LINGUISTIQUE et à condamner le RÉGIONALISME. Et c’est Cela le SECRET et la FORCE de la RÉVOLUTION ALGÉRIENNE.
    Si l’Autriche avait battu la FRANCE en 1859, L’ITALIE et l’ALLEMAGNE n’existeraient PAS.
    Les Nations se construisent par l’HISTOIRE et non par Affinité culturelle ou linguistique.
    Il y avait au 19e s plus de différence entre un Italien du Sud et un autre du Nord qu’entre un Russe et un Ukrainien Aujourd’hui….
    En revanche, ils ont bien compris qu’il fallait Attaquer les INSTITUTIONS et en Premier lieu l’ANP en lui faisant des Faux-Proces.
    Le Nationalisme cree les Nation Et Non l’inverse.
    Ce Nationalisme qui s’est Exprimé avec FORCE pendant le Hirak, met mal à l’aise des Forces Centrifuges trans-Nationales et des Essentialismes culturels d’essence Tribale.
    Ce Nationalisme Viscéral et Assumé des Algériennes et des Algériens fait la Force de la Nation et est le creuset de ses Aspirations.
    Logiquement, le parcours politique des Nationalistes Algériens du 19eme et au 20eme siècle qui aboutira au FLN-ALN puis à l’ANP comme institution sont bien sûr des Cibles de Choix pour les revanchards nostalgiques et tous les adversaires de la Nation Algérienne.
    Tahya El Djazair

    Kahina-DZ
    25 février 2021 - 16 h 36 min

    On connait bien votre Dawla Madanya !!
    La Dawla Madanya c’est un jeu de cache cache le temps d’arriver au pouvoir !
    Vous savez, même Abassi Madani et Nehnah venaient à l’université pour prêcher la DÉMOKHRATIE !
    L’un deux disait que si le prophète ( Saws) vivait à notre époque, il se serait adressé à nous en costume et cravate !!
    On a bien vu leur démon-cratie…ils se sont tous retrouvés emballés dans une tenue Afghane portant des sandales aux pieds !!

    Amin99
    25 février 2021 - 16 h 08 min

    Il y’a une dérive des slogans et une récupération du Hirak authentique par des ailes extrémistes, mêmes scénarios observés au niveau des révolutions arabes infiltrés et récupérés par des islamistes guidés de l’extérieur. Cela s’est passé en Tunisie, Egypte, Libye et Syrie, tous des régimes non monarchiques.
    Contrairement aux révolutions colorées à qui on a proposé une pseudo-démocratie, les laboratoires occultes n’ont réservés que des slogans de façade pour leurer les peuples arabes, une carotte au bout du bâton, malheureusement leur sort était différent, ils ont eu que destruction, pillage et appauvrissement.
    Aujourd’hui, il reste l’Algérie, c’est une ligne rouge à ceux qui cherchent à la déstabiliser, on constate que certains n’ont pas froid aux yeux et croient avancer leurs pions, à mon avis ils se trompent d’époque, ils vont quitter l’Afrique la petite porte.
    A bon entendeur

    Lghoul
    25 février 2021 - 15 h 36 min

    S.M: « Comment s’étonner, dès lors, de retrouver chez les idéologues de ces deux courants transnationaux le même acharnement pour déconstruire la conscience nationale et délégitimer le 1er Novembre 1954 ? ». Voila comment le système espiègle essaye de culpabiliser le peuple et tous les citoyens qui aspirent a la démocratie, la transparence, la liberté d’écrire et de parler et de vivre dans la paix. Cette phrase toute seule résume la pensée unique stagnée sur 1962; une pensée qui ne cesse de comploter, ruser et tripoter avec les mots pour faire de la diversion et prendre le peuple a contre pied pour s’aggripper au pouvoir a jamais. Depuis 62 c’est toujours les mêmes têtes – La preuve est qu’un goudjil est toujours au pouvoir en 2021, a 90 ans et ca ne veut plus s’arrêter car les jeunes resteront toujours des jeunes et seront toujours pris en charge par les idéesdu FLN en place jusqu’a leur mort. En 2021 on a droit aux mêmes slogans vides qui ne font qu’accuser tout citoyen qui n’est pas soumis comme un zombie aux idées du FLN de type business et affaires personnelles dont presque tous leurs chefs sont en prison pour …. CORRUPTION GENERALISEE.. Un FLN qui a ruiné le pays. Mais le peuple en a marre d’entendre les mêmes accusations sous forme de « chansons nationalistes » de la dernière pluie. Et voila que ca n’en finit plus. Mais monsieur, pour bien orchestrer votre belle chanson, il faudrait rajouter la main de l’étranger, les ennemis intérieurs et extérieurs et surtout le sionisme pour faire plus cool et plus FLN-nationaliste. Arrêtez de culpabiliser le peuple car les vrais coupables sont connus. Les algériens ne pourront plus avaler des crocodiles après des tonnes de couleuvres vivantes depuis 1962. Les algériens n’ont plus besoin d’être pris en charge; ils n’ont pas besoin de tuteurs car ils sont mûrs et vaccinés. Quand au courant « islamiste ou des frères musulmans », c’est lui que le pouvoir consulte pour décider si un vaccin est halal ou haram. Vous pourrez d’ailleurs demnder a bengrina, un type a la tête d’un parti de 5 chats et 5 souris qui a pourtant toute son importance dans les décisions « stratégiques » du pays: Trancher sur ce qui halal ou haram.

    At Dahman
    25 février 2021 - 15 h 01 min

    Algérie, Maroc, Libye et Tunisie, bien sur!

    Ammi Rabah
    25 février 2021 - 14 h 55 min

    Nous sommes en 2021 monsieur et le militaire doit faire son propre travail militaire, le civil s’occupe du sien. Seules les dictatures mettent les militaires au pouvoir. Alors Mr Bouakouir, la Soummam n’a rien a voir avec qui se passe en 2021 en Algérie. Apres el badissia, on nous parle de la soummam ! On voit bien que le FFS est bien « conseillé ».

    At Dahman
    25 février 2021 - 14 h 55 min

    Vous rappelez à juste titre que le slogan «dawla madania machi askaria est un vieux mot d’ordre lancé en Egypte par l’organisation des Frères musulmans, après leur interdiction par Nasser à la suite du coup d’Etat des officiers libres, en 1952 », Il n’y a, en effet, nulle trace de la notion de « dawla madania » dans la Plateforme de la Soummam (1). On y trouve, en revanche, la volonté d’édifier un Etat national au sens politique, comme objectif principal de la Révolution du 1er Novembre 1954, par « la lutte pour la renaissance d’un Etat Algérien sous la forme d’une république démocratique et sociale». Vous avez, à mon avis, raison de souligner que ceux qui ont introduit ce slogan dans le Hirak tentent, volontairement, de tromper les manifestants de bonne foi, en entretenant la confusion avec le principe, affirmé dans la Plateforme, de « la primauté de commandement du civil sur le militaire » qui, du reste, à l’exception des dictatures militaires, est de règle dans tous les systèmes politiques, y compris les régimes autoritaires.
    J’aimerais toutefois ajouter deux observations.
    La première porte sur le concept de nationalisme. Comme vous le savez, les vocables « nationaliste et nationalisme» étaient utilisés par les mouvements indépendantistes, non dans le sens que leur donnent les idéologies suprématistes ethniques, religieuses ou culturelles, mais pour exprimer, face au colonialisme, leur volonté de rétablir la Nation dans ses droits. Pris dans le sens de combat pour la restauration de la Nation, le nationalisme est un patriotisme ouvert, comme le souligne la Plateforme : « les Algériens ne laisseront jamais leur culte de la Patrie, sentiment noble et généreux, dégénérer en un nationalisme chauvin, étroit et aveugle ». J’ajoute, qu’en l’espèce, le Congrès de la Soummam se situe dans la filiation de l’Etoile Nord-Africaine et de la Conférence de Tanger en appelant à la consolidation progressive d’une Union Fédérale des Etats Nord-Africains (Algérie, Maroc, Libye).
    Ma seconde observation porte sur ce que vous appelez « alliance objective, conjoncturelle, entre les partisans de «califat islamique» et ceux de «tamazgha», le dernier terme désignant, je suppose, les tenants de l’amazighité. Une sorte d’union de la carpe et du lapin qui me laisse perplexe! N’ayant jamais pris au sérieux les élucubrations de Mr Youcef Benzatat, je crains que la vraie configuration des alliances qui se trament pour détourner le Hirak de son cours ne soit, sous d’autres formes, la même que celle qui tint, jadis, conseil à San Egidio! Il suffit, pour être édifié, d’écouter, de temps à autre, le discours des porte-parole de la mouvance islamiste et celui de ceux qui leur font écho.
    Cordialement
    (1) https://fr.wikisource.org/wiki/Congr%C3%A8s_de_La_Soummam

      Souk-Ahras
      25 février 2021 - 17 h 46 min

      At Dahman bonjour,

      Je vous cite : « … le principe, affirmé dans la Plateforme, de « la primauté de commandement du civil sur le militaire ‘
      Le terme « commandement » n’est pas approprié.
      « La primauté du civil sur le militaire » énoncée dans la plateforme stipulait clairement que l’action politique (civil) primait sur l’action militaire. On devait y mettre le paquet. La raison essentielle était dictée par le déséquilibre des forces en présence sur les fronts qui n’avantageait pas nos combattants.
      Nous savons le prix qu’a dû payer la primauté pour son maintien jusqu’aux accords d’Evian, et ce quelle est devenue par la suite.

    Abou Stroff
    25 février 2021 - 14 h 32 min

    « Le «dawla madania machi askaria» n’est pas d’inspiration «soummamienne» ! » titre S. B..
    reconnaissons de prime abord que, dans le contexte algérien, il y a une inversion dans l’ordre « logique » d’apparition des choses et des phénomènes
    en effet, contrairement aux structures essentielles de la plupart des formations sociales, ce n’est pas l’Etat algérien qui possède une armée mais c’est l’Armée algérienne qui possède un Etat (en termes simples, l’armée algérienne est apparu avant l’Etat algérien).
    en termes crus, l’Armée est la base sur laquelle se sont érigés des structures dont les rapports constituent une ossature d’Etat en formation.
    malheureusement pour le devenir de l’Etat et de la Nation algérienne, les couches sociales (dont les membres peuvent aussi bien porter une casquette que déambuler tête nue) qui ont (eu?) le privilège de gérer la rente issue de l’exportation des hydrocarbures, n’ayant aucune notion du « service public et encore moins de conscience de classe (résultats, en premier lieu, de l’indigence idéologique du FLN historique) ont privatisé l’Etat en formation et se sont érigées en démiurge de l’Algérie et des algériens.
    en termes crus, la question, de prime abord, n’est pas de s’interroger sur le statut des distributeurs de rente mais sur la rationalité de la distribution dans un contexte de construction d’un Etat moderne et d’une économie performante.
    ceci dit, je persiste et signe:
    dans un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation, il n’y a ni société civile (au sens de Gramsci), ni citoyens pour la composer et encore moins de partis représentant des couches sociales au intérêts différenciés. il n’y a, en caricaturant un petit chwiya, que des prédateurs d’une part et des tubes digestifs ambulants, d’autre part. or, ni les prédateurs, ni les tubes digestifs n’ont, dans les faits, intérêt à dépasser le système qui les gave ou les nourrit.
    par conséquent, il me semble que, contrairement aux idées farfelues, (du genre « dawla madania machi 3askaria » ou « yetnahaw ga3 » qui ne reflètent guère des contradictions historiquement datées mais qui indiquent le noyautage du hirak par la vermine islamiste), avancées par certains idéologues, notre seul espoir est que la haute hiérarchie militaire (et particulièrement, les jeunes officiers qui ne sont pas impliqués dans les « affaires ») prenne ses responsabilités historiques en se débarrassant, dans un premier temps, des officiers véreux qui la dévalorisent auprès des algériens lambda, et en prenant, dans un deuxième temps, le leadership d’une dynamique de dépassement du système rentier qui nous avilit et nous réduit à des moins que rien.
    en d’autres termes, je pense que, contrairement aux apparences et aux slogans creux avancés ici ou là notre salut viendra des militaires ou ne viendra pas du tout.

      Anonyme
      25 février 2021 - 23 h 07 min

      Je vous ferai humblement et respectueusement remarquer que l’Armée (la caste des militaires) détient depuis longtemps (1962 si j’ai bonne mémoire) la clé de notre salut comme vous dites. Les vieux généraux ont été à une époque de jeunes généraux, ce qui ne les a pas empêchés de mettre la main, et même le bras, dans le pot de confiture.

      Quant aux jeunes officiers auxquels vous faites allusion pour changer et faire évoluer le système, c’est selon, peut-on être certain qu’ils assumeraient cette transformation au bénéfice de la population. Ils peuvent très bien aimer la confiture eux aussi.

      Et cela s’est vu ailleurs, et, surtout dans le monde arabe. Les exemples ne manquent pas et vous connaissez, comme moi, des colonels qui se sont maintenus plus de 40 années au pouvoir de nations arabes sans pour autant promouvoir leur pays vers un état présentant un semblant de démocratie. Les miettes pour le peuple et pour eux comme pour leurs soutiens les dollars et la belle vie. Tout le monde n’est pas le général Giap, n’est ce pas?

      Toute dictature fleurit sur le fumier des lâchetés.

        Abou Stroff
        26 février 2021 - 10 h 24 min

        j’apprécie votre questionnement que je considère comme tout à fait légitime.
        je soutiens, cependant qu’en dehors de l’armée, en tant qu’entité exhibant toutes les caractéristiques d’une structure moderne, il n’y a guère de postulant « sérieux » pouvant mener à bien les tâches historiques nécessaires à notre réintégration dans l’Histoire qui se fait, pour le moment, sans nous.
        en effet, les « partis politiques » algériens n’ont de parti que le nom. ils sont, à mon humble avis, de simples sectes dirigées par un gourou (vous remarquerez que dès que le gourou disparait, le parti qu’il dirigeait disparait aussitôt) et dont le but ultime est de se rapprocher de la « marmite » pour jouir des bienfaits de la rente.
        d’ailleurs, chacun aura remarqué que les seuls partis dont l’algérien lambda entend parler sont les partis qui sont exhibés, au moment opportun, par les télés du pouvoir en place. en dehors de la télé contrôlée par le pouvoir en place, il n’y a ni parti, ni militant de partis (avez vous rencontré, dans votre entourage, des militants des partis que le pouvoir en place ne cesse de solliciter pour donner leur avis sur tel ou tel autre sujet? je n’en connais, pour ma part, aucun!)
        quant au fait que les militaires « détiennent » le pouvoir depuis 1962, je reconnais ce fait mais je pense que la transformation du capitalisme, à l’échelle mondiale et l’expansion fulgurante de la communication (télés, internet, réseaux sociaux) exige, d’une manière ou d’une autre:
        – une métamorphose dans la gestion de la rente dans le sens d’une prise en compte de l’idéologie capitaliste dominante (les rentiers du système sont appelés à se transformer en capitalistes ou à disparaitre)
        – que l’armée prenne en compte les transformations radicales qui touchent le mode de fonctionnement des sociétés modernes et qu’elle même (l’armée) se mettent à l’écoute du sens incontournable que prennent toutes les sociétés humaines, sans exception.
        PS: je fais évidemment un pari mais je continue à croire que notre salut viendra de l’armée ou ne viendra pas du tout.

    Anonyme
    25 février 2021 - 13 h 40 min

    Dissolution de tout les partis,ya que celui du peuple qui devrez existé et pour toujours !!!

    Karamazov
    25 février 2021 - 13 h 37 min

    Le «dawla madania machi askaria» n’est pas d’inspiration «soummamienne» !
    Il a dit lui.

    Mais byensour que si! Ou alors chwiya kane.

    Nous avons nous-mêmes, avec toute la grande modestie et l’humilité qui nous caractérisent mais surtout avec une lucidité et une pertinence imparables , souligné ce mélange des genres ou cette mouta3ade de la carpe et du lapin entre les brobos convertis et les tangos.

    Outre ce slogan d’inspiration islamiste « madania » qui n’a été choisi que pour son homonymie à la place de belhadjia dont les artisans ne se cachent plus sous d’autres appellations ( Rachad, ou même carrément FIS) , il y a un fait indéniable qu’étonnement Monsieur Bouakouir élude: le fait que toute la classe politique et intellectuelle s’est rendue à la conviction èfèfèsienne que seule une alliance avec les tangos peut renverser le système : La régression féconde, San Egidio… oukda lhasoun .

    Cette idée était chère au FFS fut son crédo qui l’a conduit à San Egidio.

    Pourquoi donc les islamistes ne sont pas gênés par le concept de madania ? Parce qu’il y a civil et civil.

    D’une part el islamou dinoun, thaqafatou, dawlatoun wa moudjtama3oun et d’autre part la référence à l’acte fondateur de notre nation stipule que l’objectif de la révolution est :« l’instauration d’un Etat algérien, souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques ».

    Ce ne sont ni les oxymores ni les pléonasmes qui les gênent . Moua je pense que si nos politiques ne cherchaient pas à nous enfariner ils arrêteraient de nous bassiner encore avec le congrès de la Soummam et d’y aliéner nos enfants et les générations à venir et ils cesseraient de nous embrouiller avec la koulounizasyou.

    Iben à choisir entre l’exclusion des militaires de la gestion de la cité et l »exclusion des religieux , je n’hésiterai pas une seconde .

    Entre une dawla islamiya et une dawla islamiya mon chwa est fait. Et j’irai même jusqu’à a postuler que l’hemdoullah que les militaires ne veulent rien lâcher.

    Anonyme
    25 février 2021 - 13 h 35 min

    Le «dawla madania machi askaria» peut en neffet prêter à confusion. Mais en réalité le «dawla madania» ne veut pas dire «dawla dinia», il veut dire état républicain. Le «machi askaria» n’est pas du tout dirigé contre l’armée algérienne, c’est tout simplement une demande aux forces saines et patriotiques d’isoler les quelques ripoux résiduels dans l’armée (certains sont en prison, d’autres en fuite) qui portent atteinte à l’honneur de cette même armée et à celle du pays par leurs magouilles et leurs interférences malsaines dans les affaires qui ne les concernent pas.

    ankisan
    25 février 2021 - 13 h 31 min

    Les partis qui se déclament de l’opposition doivent tous s’auto-dissoudre et s’intégrer dans les rangs du Hirak afin d’aller vers son organisation et sa structuration en un mouvement national capable de présenter un candidat aux présidentielles par le suffrage universel démocratique qui demeure la seule voie légale et pacifique pour arracher au système le pouvoir constitutionnel.
    Pour y parvenir il est indispensable d’encadrer les élections par des observateurs dans chaque bureau de vote à l’échelle nationale, car les chiffres sont travestis au sommet jamais et impossible à la base, les PV de dépouillement avec vidéo s’il le faut faisant foi, le candidat du pouvoir en place sera éliminé de facto.
    Si le régime en place tente un coup de force quelconque, un plan B l’attend, toujours pacifique et légaliste, de cette manière il sera mis fin à l’imposture dans les deux camps.

    Anonyme
    25 février 2021 - 12 h 47 min

    Au lieu que tout le monde trouve son compte e’ toutes intelligence (peuple et armées) et bien non des rapaces veulent tout pour eux

      Merci Monsieut Bouakouir
      25 février 2021 - 14 h 27 min

      On Observe Effectivement l’Alliance des Carpes TransNationales et du Lapin Tribal…Contre l’Etat-Nation
      Il s’agit selon moi, pour certains propagandistes escrocs, d’une Manipulation de l’Esprit du Hirak et un Détournement pervers du Sentiment NATIONALISTE qui s’est Manifeste en FORCE… MASQUES derriere certains SLOGANS VALISES Equivoques…
      ..C’est bien d’une Escroquerie Emotionnelle et d’un Révisionnisme par rapport aux Principes établis lors du Congres de la Soumam en vue de clarifier les Processus de Decision et l’Encadrement de la Revolution Nationale Algérienne.
      Oui pour le Changement
      Non pour la Manipulation de l’Esprit Nationaliste et Unitaire du Hirak
      Oui pour un FUTUR sans Regression déguisée et sans Vengeance revancharde téléguidée .
      Merci ! POUR CETTE ANALYSE

    une banderole des services ennemis
    25 février 2021 - 12 h 19 min

    le slogan «dawla madania machi askaria» est un slogan de la france du maroc et d’israel. vous n’avez qu’à regardez leurs chaines de désinformation (…), se sont les seuls pays au monde à parler que de nos généraux et d’une dictature militaire.
    pour ces banderoles suivez ceux qui ont eu l’idée de la faire, ceux qui l’ont financé et ceux qui l’ont porté et vous avez les agents de ces trois pays qui veulent détruire l’algérie. elle me fait penser à la banderole de ain melila qui n’avait qu’un seul but rendre trump furieux contre l’algérie alors qu’à cette époque il détestait le maroc. les ennemis de l’algérie ont la mainmise sur la fabrique de ces banderoles.
    AVEZ VOUS REMARQUE QUE DANS LES HIRAK ILS NE PORTENT JAMAIS DE DRAPEAUX SAHRAOUIS??????

    3achour
    25 février 2021 - 12 h 16 min

    l’ANP est L’ÉMANATION des 45 millions d’ALGRERIEN-NE-S…L’AVEUGLEMENT et L’ ABSURDITÉ consistent à dire des CHOSES HALLUCINANTES en opposant/DIVISANT quelque chose qui est UN et INDIVISIBLE!!!!

    Anonyme
    25 février 2021 - 12 h 00 min

    La place du FFs est au musee’ avec le FLN finito

      Iznogood
      25 février 2021 - 14 h 11 min

      FFS est le seul parti en Algérie digne de ce nom et qui représente tous les algériens et toutes les régions d’Algerie.
      Le RCD a été créé de toute pièce pour le fragiliser auprès des algériens de Kabylie
      Le pourvoir continue d’essayer de le déstabiliser et il est entrain d’y arriver….
      Rien à voir avec le FLN RND et les partis satellites

    Oui le FFS peut jouer un role
    25 février 2021 - 11 h 42 min

    Faudrait il qu’il prenne ses distances avec le RCD et soit plus actif sur le terrain politique et auprès des Algeriens. Les Algeriens sont conscient de la nuisance d’ un micro parti cree dans des laboratoires obscurs et qui est anti patriotique
    Mais conscient de la valeur d’un parti comme le FFS qui a un capital sympathie auprès des Algeriens car porteurs de nos valeurs Algeriennes.

      anonymous
      25 février 2021 - 22 h 28 min

      @Iznogood
      25 février 2021 – 14 h 11 min
      FFS est le seul parti en Algérie digne de ce nom et qui représente tous les algériens et toutes les régions d’Algerie.

      C’est quoi cette couleuvre que tu viens de pondre?
      Ce FFS ne représente que ceux de ta secte

    Belveder
    25 février 2021 - 11 h 34 min

    L ANP a bon Dos
    On l appelle a la rescousse quand les politiques échouent et yakhaltouhaa
    On se réunit en secret avec elle puis on dit que c est elle qui décide de tout
    On dénonce sa supposé corruption alors que c est un mal de société partout present
    Ces officiers sont trainé dans la bout sans pouvoir parfois se déféndre
    on se reclame Démocrate mais tout le monde cherche ses faveurs

      truman
      25 février 2021 - 12 h 23 min

      La théorie du tout, c’est simple, ça fait six mètres, parce que le tout c’est de s’y mettre…

      Bien résumé
      26 février 2021 - 9 h 58 min

      Tout le Monde s’en plaint, mais tout le Monde
      sait bien qu’on a pas d’autre institution qui tienne la route….On peut en discuter, le regretter mais les FAITS sont là.
      Y a rien d’autre qui ENCADRE la Société…
      Il n’y a rien pour Gérer les Contradictions dans la
      Société: Partis, Syndicats, Association…
      Reconnaissons le: c’est la Colonne Vertébrale de la Nation Algérienne.
      Il serait temps que tout le reste avec la Société Civile se Bouge un peu…pour permettre enfin a l’ANP de se concentrer plus sur ses Missions de souveraineté

      zorobelveder beni awres
      26 février 2021 - 10 h 52 min

      LA BASE DU FFS EST A UNE ANNEE LUMIERE DES AUTRES PARTIS ALGERIENS.AHARDAN FILS DISAIT LE JOUR OU LES ETATS D AFRIQUE DU NORD S UNIRONT JE VOTERAI FFS AIT AHMED…TOUTE CETTE GABEGIE DE DICTATEURS DE 62 A 2021 FAISANT DE NOTRE PAYS LE PLUS GRAND DES MAFIOSO ET DES GENERAUX VORACES ET TYRANIQUES A L IMAGE DE GAID SALAH ET BOUAZZA ET AUTRES VIEILLARDS SENILES SANS AUCUN SAVOIR MORAL OU INTELLECTUEL ALORS QUE LES VRAIS SONT EMPRISONNES ( benhaddid ait ouarabi et ghediri ainsi que djebbar). 2 ANNEES SANS RESULTATS ALORS QUE LE PEUPLE HURLAIT DEGAGEZ …LE COMBLE ON VIENT DE CONFIRMER UN VIEILLARD DE 91 ANS A LA TETE DU SENAT /…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.