Les révélations d’un chirurgien français sur le taux de mortalité dû au vaccin

Delépine médecin français
Gérard Delépine. D. R.

Par Houari A. – Le médecin français Gérard Delépine a fait de graves révélations sur le taux de mortalité dû au vaccin anti-Covid-19 des laboratoires Pfizer. Ce chirurgien à la retraite, très critique à l’égard du système de santé français et des mesures draconiennes décidées par les autorités politiques de son pays, a affirmé que non seulement la vaccination n’a pas arrêté l’explosion de nouveaux cas, mais elle a surtout causé plusieurs décès dans le pays qui sert de référence à la France, c’est-à-dire Israël.

Dans leur conférence de presse, ce jeudi, les responsables politiques et scientifiques français n’ont pas tari d’éloges à l’égard de l’Etat hébreu qui aurait réalisé un bond qualitatif remarquable dans le domaine de la lutte contre l’épidémie. Pourtant, corrige le docteur Delépine, dont l’épouse, elle aussi médecin, apporte un avis contraire à celui diffusé via les médias dominants, «en Israël, malgré un confinement strict, la vaccination a été suivie d’une augmentation considérable de la mortalité journalière». «Le mois de janvier 2021 a établi le record mensuel de la mortalité, regroupant, à lui seul, près de 30% de la totalité des morts depuis le début de l’épidémie dans ce pays», a-t-il expliqué, en ajoutant que «la vaccination, loin de diminuer le risque létal de la maladie, paraît, au contraire, l’avoir exacerbé».

Le scientifique français note que «les suites immédiates de la vaccination ont été marquées par une recrudescence très importante des contaminations et de la mortalité alors que c’est une franche diminution qui en était espérée». «Le trop faible niveau d’immunité observé après la première injection par un groupe d’hôpitaux israéliens est accusé de pouvoir faciliter l’émergence de variants», constate-t-il, par ailleurs. Pour lui, comme pour d’autres praticiens exclus des plateaux de télévision et des colonnes des journaux classiques, l’évolution de la maladie est corrélée «à l’absence de protection immunitaire robuste après une première exposition à des virus, voire à un vaccin […] facilitant l’émergence d’un variant avec une transmissibilité accrue».

Le constat est sans appel : «L’évasion immunitaire réduit l’efficacité de la vaccination à court et moyen termes», alerte le Dr Gérard Delépine, dans un article paru dans un média d’opposition français, en regrettant qu’un «débat vaccinal serein» soit «actuellement impossible». «En l‘absence de débat démocratique permettant d’évaluer rationnellement la situation, nous ne pouvons que conseiller aux Israéliens d’attendre pour se faire vacciner», a écrit le médecin français, qui semble s’adresser ainsi moins aux Israéliens qu’à ses propres concitoyens, dès lors que le complexe politico-médiatique français s’appuie de façon zélée sur le «succès israélien».

«Il n’y a aucune urgence pour se faire vacciner, le risque de la maladie étant minuscule pour les moins de 65 ans», a-t-il assuré, d’autant que, précise-t-il, «cette évolution défavorable avec augmentation des contaminations quotidiennes après vaccination suggère que le vaccin Pfizer est incapable de diminuer la transmission de la maladie». «L’augmentation des contaminations n’a commencé à diminuer que depuis le reflux global de l’épidémie dans tous les pays, vaccinés ou pas, confinés ou pas», a-t-il fait remarquer.

H. A.

Comment (7)

    Anonyme
    26 février 2021 - 16 h 18 min

    Voici les résultats publiés il y a 48h par le New England Journal officiel Médecine. https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2101765
    Sur 1,2 millions de vaccinés en comparant deux groupes (vaccinés et non vaccinés), les auteurs montrent que la vaccination a réduit de 94 % les cas symptomatiques du Covid-19, de 92 % les cas graves de la maladie et de 87 % les hospitalisations. Voilà qui va calmer les sceptiques…

    VOTEZ POUR , natanyenhu .
    26 février 2021 - 15 h 37 min

    Le messie natanyenhu , court apres un succès de sa politique vaccinale , pour les prochaines echeances electorales , au detriment de la vie humaine … rien que ca .

    Les vérités
    26 février 2021 - 14 h 23 min

    Tout cela n’est que des hallucinations; il est encore trop tôt de parler des effets du vaccin. Il y a à l’heure actuelle 7 milliards d’experts spécialistes en épidémiologie, microbiologie et en biologie moléculaire dans le monde

    Anonyme
    26 février 2021 - 12 h 45 min

    Il ya une différence énorme entre dire que le vaccin ne permet pas de ralentir la mortalité et dire que ces morts sont liés à la vaccination. La deuxième chose douteuse c’est de prendre des chiffres de la mortalité de janvier alors que la majorité de la population n’avait pas encore eu sa deuxième. (…). Les cas très rares de décès par choc allergiques chez les personnes qui présentent de multiples allergies sont équivalentes aux réactions liées aux vaccins obligatoires ou facultatifs comme celui de la grippe. Concernant l’effet du vaccin contre les variants en particulier sud-africain, personne au monde à l’heure actuelle ne peut dire si le vaccin sera peu ou pas efficace car les tests in-vitro ne montrent que l’effet des anti-corps et ne concerne pas l’immunité cellulaire.

    Anonyme
    26 février 2021 - 11 h 14 min

    Ah si on pouvait l écouter !!!
    Pour une fois je suis contente que l Algérie ne se soit pas précipité pour vacciner…..il faut du recul.
    Les médias ,financés en majorité par des hommes d affaire,nous bassinent avec les mêmes informations pour terroriser le maximum de personnes et les pousser à se vacciner….
    La France semble revenir sur cette seule alternative et cherche à acquérir plutôt des traitements comme l a fait l Algérie avec l hydroxychloroquine….fier d être algérien…

      Belveder
      26 février 2021 - 14 h 50 min

      Ce qui sauve L Algérie c est la fermeture des frontières et l ouverture de la Vanne pétrole a flot ..d autres Pays n ont pas cette chance

        Layachi
        26 février 2021 - 20 h 49 min

        C’est vrai ; quand j’étais petit, dans les années 50, à la moindre toux on nous faisait boire une cuillère à soupe de pétrole lampant avec un peu de sucre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.