Boukadoum au téléphone avec Oliver Varhelyi : «Priorité à la révision de l’Accord d’association avec l’UE»

SB Sabri
Sabri Boukadoum,, ministre des Affaires étrangères. PPAganecy

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a mis l’accent, jeudi dans une communication téléphonique avec le Commissaire européen à l’élargissement et à la Politique de voisinage, Oliver Varhelyi, sur la nécessité de renforcer le dialogue et la concertation entre l’Algérie et l’Union européenne (UE) pour élaborer une vision commune sur les priorités de l’Accord d’association ainsi que toutes les questions régionales et internationales d’intérêt commun, rapporte l’APS.

«J’ai mis l’accent sur la nécessité de renforcer le dialogue et la concertation entre l’Algérie et l’Union européenne pour élaborer une vision commune sur les priorités de l’Accord d’association ainsi que toutes les questions régionales et internationales d’intérêt commun», a écrit Boukadoum dans un tweet sur son compte officiel.

La 12e session du Conseil d’association entre l’Algérie et l’UE s’était tenue début décembre 2020, par visioconférence, sous la coprésidence de Boukadoum et le haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Joseph Borell.

En marge de la réunion, Boukadoum avait indiqué qu’«il y a une volonté de dialogue» entre l’Algérie et l’UE concernant l’Accord d’association qui lie les deux parties depuis 2005, soulignant que sa révision doit assurer un équilibre entre les intérêts des deux parties.

Les négociateurs algériens «sont conscients des manquements en matière de l’application de l’Accord d’association, notamment dans son aspect commercial», a-t-il affirmé. «Quand il y a un déséquilibre, nous intervenons pour le corriger», a-t-il dit, soulignant la nécessité de prendre toutes les mesures pour la révision de cet accord sur la base de l’équilibre. «L’Algérie est un pays extrêmement important, étant la porte de l’Afrique et de l’Europe mais aussi un centre de stabilité» dans la région, a-t-il rappelé.

Signé en 2002, mais entré en vigueur en 2005, l’Accord d’association Algérie-UE prévoit l’établissement d’une zone de libre-échange en 2017 qui a été décalée à septembre 2020.

L’Algérie a demandé le report d’établissement de cette zone pour préserver sa production nationale mais sans renoncer à ce cadre d’association.

R. N.

Comment (7)

    L'Effets Papillons, mon papillon...🦋
    9 mars 2021 - 1 h 45 min

    Tout à fait d’accord ! Cet accord est honteux, pis une trahison(d’ailleurs ils le savent très bien les Européistes de l’Union Européhaine..). Très franchement le déséquilibre est tel. Qu’il ne mérite même pas d’être rediscuter, et encore moins ouvrir une zone franche commerciales avec ses voleurs du régimes Bouteflikaille &Co se traître momifié. L’Algérie doit tout revoir puisque ceux-ci n’ont pas tenus leurs engagements le chiffre de 200Milliards €d’achats par ans au « machin UE »🖕🇪🇺, contre un peu plus de 100 millions pour les « machin UE »…. En plus du crachoirs à haines dont sont là cibles les algériens dans certains de ces pays de l’Union Européhaine. Quelle honte🤡 !

    Algerien Pur Et Dur
    6 mars 2021 - 14 h 38 min

    «J’ai mis l’accent sur la nécessité de renforcer le dialogue et la concertation entre l’Algérie et l’Union européenne pour élaborer une vision commune sur les priorités de l’Accord d’association ainsi que toutes les questions régionales et internationales d’intérêt commun»
    Quel accord ya mr le ministre? (… )Cette association avec l’UE nous a saigné et si on continue on serait bientot sous transfusion si on ne l’est pas déja. Il est temps de jeter les gants et le dechirer pour enfin recommencer avec des pays qui ne nous veulent pas du mal. Qu’est ce qu’ils vont nous faire? Nous recolonizer? On l’est deja grace a Boutflika et tous les autres traitres avant lui qui ont facilité des transactions douteuses qui ont ruine un pays supposé etre riche et prospere. Mais si vous tenez vraiment a dialoguer avec ces gens la, il faut simplifier le probleme. Parlez de cet accord de la honte d’abord et trouvez une solution pour en sortir. Ce ne va pas etre une tache facile. Quant aux questions regionales, ca viendra plus tard si vous voulez toujours dialoguer avec cette espece et espace du mal. Si vous vous referrez au sahara occidental, les sahraouis ont finalement repris les armes oual hamdoulilah, finalement. Laissez les se taper du makhzen pour un temps (ils en ont besoin pour des raisons therapeutiques) avant d’essayer de tout arreter. Apres tout, leurs soldats sont en manque d’entrainement apres toutes ces années de paix et somnolence sous les tentes qui ne les a mené nul part et dont le makhzen et l’UE ont largement profité.

    Salim Samai
    6 mars 2021 - 10 h 27 min

    L´UE IMPOSE ses conditions á DZ! Israel IMPOSE son Diktat aux USA et á l´UE suiviste!

    Et les Visas? Aux jeunes DZiens pour respirer l´air, ECHANGER, APPRENDRE, delester « Nasara oua El Yahoud » et ppourquoi pas rester? C`est le cheminement de l´Humanite depuis Abraham!
    Et un Plan Marshall? Dans l´interet et la Souverainrete des 2 partenaires!

    Voici les debats! Et non pas la poudre des « Excuses » et des Cranes! Where is the Beef/la Substance?
    100 ans plus tard á Boumenjel, Allah Y., on demande Pardon!
    Et aujourd´hui on Bombarde/destabilise sournoisement á Damas, Tripoli & Massacre á Gaza « En legitime Defense » ou « pour combattre ontre l´Antisemitisme »!

    souad
    5 mars 2021 - 20 h 54 min

    Great job monsieur le ministre, si seulement la pro-activité était contagieuse.

    Êtes vous amnésique !!!
    5 mars 2021 - 19 h 46 min

    Monsieur le ministre Sabri Boukadoum.
    Avec tout le respect et l’estime que j’ai pour vous .
    Je vous averti que vous commettez une grave et énorme erreur, de vous rapprocher de l’Europe pour une soit disant nécessité de renforcer le dialogue et la concertation entre l’Algérie et l’Union européenne.
    Afin d’élaborer une vision commune sur les priorités de l’Accord d’association qui nous a déplumés.
    Et de surcroît vous voulez échanger sur toutes les questions régionales et internationales d’intérêt commun.
    Qui sont ceux qui sont derrière l’instabilité sécuritaire que connaît l’Afrique et notamment l’Afrique du Nord.
    Libye, la RASD, le Mali, le Niger.
    Vous n’avez pas encore compris qu’il n’y a qu’eux les européens, voleurs, menteurs, traites qu’ils sont, qui ont le droit de réussir, de gagner de l’argent, de vendre leurs cinquailleries, et de s’entraider entre eux.
    Nous sommes algériens et aussi considérer comme leurs ennemis.
    Tout les algériens et algériennes savent tout cela, (…)
    Plus vous les supplierez et plus ils vous rabaisseront .
    Savez-vous que le monde est vaste et qu’il y a de la vie ailleurs que sur le vieux continent européen !!
    Quand ont vous a gifler plusieurs fois, pourquoi retendez vous à chaque fois l’autre joue.
    Il faut savoir que l’épine marouki que nous avons sous le pied provient d’eux.
    Le blocage du référendum à l’autodétermination à l’indépendance du peuple saharaouis provient d’eux.
    La multiplication des cancers sur la population algériennes et le blocage de la décontamination des sites de tir d’essais des bombes nucléaire en Algérie provient d’eux les européens.
    Ils ne veulent pas contraindre le pollueur qui est la France, à effectuer la décontamination de ces sites.
    Qui empêchera les vents de transporter ce poisons qui le césium 137 à se balader librement sur toute l’Afrique et aussi l’Europe de Sud.
    Et j’en passe et les meilleurs.
    L’Europe est un boulet qui nous empêche de sortir de l’air néandertale, et qui fait qu’aujourd’hui nous sommes devenus un pays du tiers monde.
    (…)

    TOLGA - ZAÂTCHA
    5 mars 2021 - 19 h 20 min

    Enfin, un vrai Ministre COMPÉTENT et….. TRÈS OFFENSIF, surtout. Ça nous change beaucoup de la médiocrité qui régnait auparavant.
    Just carry on like that mate ! You’re on the right way… mach’Allah !!!

    Brahms
    5 mars 2021 - 19 h 05 min

    C’est très bien Mr Boukadoum,

    Cet accord avec l’UE nous donne perdant sans arrêt, plus de 320 milliards d’euros d’échanges pour au final, rien de bon. Avec la crise liée au COVID – 19, l’Europe aura besoin de marchés pour payer ses dettes abyssales donc il faudra savoir négocier notamment les tarifs, les taxes et la TVA, à défaut, on se fera carotter pendant 10 à 20 ans. On a payé suffisamment.

    Par ailleurs, il faut éviter les échanges qui servent de doublette pour le Maroc comme Renault – Alsthom où nous payons 02 fois. L’investissement en Algérie a servi ces 02 entreprises à prospérer grâce aux bénéfices réalisés sur notre dos. A l’inverse, il n’y a rien qui vient du Maroc si ce n’est de la drogue. Par conséquence, il faut insérer des clauses de non concurrence, à défaut, une forte indemnité en millions d’euros à demander.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.