La révolution pacifique algérienne inachevée et dévoyée par les islamistes

islamistes FIS
Les islamistes font avorter toutes les tentatives d'ouverture démocratique. New Press

Contribution d’Abdelaziz Boucherit – La pensée islamiste, une dérive issue de l’islam politique, avait été toujours une tare et un frein pour toutes les revendications relatives à la modernité des sociétés musulmanes. Un dogme figé dans ses contraintes millénaires qui entrave le développement des pays musulmans. La surdité constante des islamistes, encore bloqués sur leurs certitudes passéistes et qui refusent les recommandations des experts éclairés pour réformer l’islam, pose le risque de la pérennité de l’islam de demain. Les appels à la raison sur les impératifs qui pèsent sur les aspirations d’une jeunesse sensible aux innovations bienfaisantes de la société moderne mettent à mal l’avenir d’unité de beaucoup de nations musulmanes.

Le peuple algérien a payé le prix fort, en voyant sa révolution polluée avant d’être spoliée par les islamistes arabisants et récalcitrants. L’islam politique a pour objectif de construire la oumma et non les nations. Tout islamiste est structuré mentalement autour de cette idée. La révolution algérienne avait été trahie, pervertie et trompée par ces derniers. Elle fut stoppée dans son élan par la malice insidieuse des religieux. Les islamistes se sont emparés de toutes les structures, du système éducatif pour produire, chaque année, des milliers de soldats formés pour défendre la seule cause valable à leurs yeux : l’Etat islamique.

Un islamiste se sent d’abord appartenir à la nation arabe islamique et ne pense jamais à sa nation de naissance. La méprise des démocrates était d’avoir laissé le pays s’islamiser par une idéologie latente, rampante et dévoyée à outrance. Une idéologie conservatrice et non conforme aux souhaits de liberté, d’égalité, de fraternité et de prospérité du peuple algérien. Céder, avec facilité, l’école entre les mains des islamistes était une grave erreur. La révolution algérienne reste inachevée par le piège tendu et le calcul néfaste et fallacieux de la politique islamique hors du temps.

De toutes les révolutions menées par les hommes à travers le monde, la seule qui eut avorté serait la révolution algérienne. Elle n’a pas éloigné de l’espace politique les religions, et notamment la religion musulmane. Toutes les autres révolutions, en l’occurrence celles de France, Russie, de Chine et du Vietnam, pour ne citer que ces dernières, avaient, chacune à sa manière, combattu, parfois avec hargne et une violence destructrice, pour défaire l’ancien schéma de la société conformiste et écarter la pensée religieuse de l’espace politique et public.

Et, ainsi, ouvrir la voie à la pensée moderne de s’épanouir. La compétence basée sur la valeur humaine et la pensée moderne est la seule richesse de notre époque moderne. La rigueur de la pensée du peuple algérien est emprisonnée et étoffée dans un charlatanisme d’une époque millénaire. La désolation, à nos yeux, fut l’impuissance d’une élite qui observe avec passivité le massacre et qui n’eut pas assez de courage pour dénoncer, frontalement, les meurtrissures systématiques d’une idéologie ankylosée sur le mental de la société algérienne.

La révolution algérienne avait manqué à sa réputation de révolution des lumières. Elle aurait dû séparer le politique et le religieux en faisant de ce postulat une de ses constantes immuables et inaltérables. Libérer l’Etat de ses turpitudes religieuses et permettre à la diversité algérienne de s’exprimer et coexister en construisant, chacune avec ses propres richesses, le pays. Libérer dans l’espace sociétal commun toutes les formes de pensées humaines, morales, ethniques, religieuses, philosophiques et politiques. Il ne peut y avoir de paix en Algérie sans la mise en place de la sérénité du peuple, basée sur les valeurs citées, adaptées et gérées par la composante algérienne avec toute sa diversité.

La révolution algérienne avait, décidément, avorté et serait, désormais, un exemple induit d’erreurs à ne pas suivre pour la plupart des autres peuples du monde entier. Ces peuples, qui aspirent à la liberté, doivent se convaincre et intégrer, pour toujours, le postulat de ne jamais associer les islamistes dans les combats sociétaux relatifs à la liberté et la modernité. Ne jamais, non plus, prendre comme base la pensée islamique pour conduire une révolution qui aurait comme objectif la démocratie et le bien-être des peuples. La politique islamique débouche, systématiquement, sur l’impasse. Ce qui fut le drame de l’Algérie, noyée dans sa misère malgré ses immenses richesses naturelles.

L’Algérie d’aujourd’hui doit retirer l’éducation nationale de l’emprise de l’influence islamique pour former les citoyens aux compétences notables, véritablement ouverts au savoir universel ; la denrée substantielle qui pilote le monde. Arrêter une arabisation, mortellement évasive avec ses lacunes, qui produit des pseudo-douktour inadaptés pour le marché du travail. En limitant, drastiquement, l’enseignement de l’arabe et en favorisant, sans complexe, celle du français et tamazigh. C’est la seule voie possible pour une Algérie algérienne, libre, indépendante et pérenne dans son développement. L’arabisation, avec ses lots de carences, n’eut apporté aucune valeur ajoutée pour construire une société humaine harmonieuse. Elle n’avait apporté que concepts de haine et division entre les différentes entités réelles du peuple algérien.

On le voit, aujourd’hui, dans la confrontation des idées, des clans hostiles, diamétralement opposés, sans aucune possibilité d’entente, ni de rapprochement. Aucune des valeurs sociétales de paix, de sérénité et de liberté ne sont respectées dans la société algérienne actuelle, en occurrence le civisme, la considération d’autrui, la justice, l’équité, la tolérance, la responsabilité, l’honnêteté, la loyauté, et j’en oublie certainement beaucoup.

Notre société est, désormais, polluée à jamais par des diplômes faussés, étriqués et vidés de la substance d’une compétence réelle. Des diplômes diminués et délivrés par le système éducatif basé sur une arabisation forcée à outrance. Les auteurs d’une telle démarche s’acharnent avec un cynisme éhonté pour gagner du temps afin de bloquer, à jamais, la société pour la livrer à l’obscurantisme religieux et aux esprits fermés à la raison, aux esprits critiques et aux esprits embués de doutes. Un obscurantisme lié à un islam politique dévastateur pour l’islam des lumières de nos aïeux.

Depuis l’indépendance, tous ceux qui croyaient à un Etat musulman et démocratique furent abusés par le calcul et la malice des arabisants islamistes. Ces derniers poussèrent le culot jusqu’à vouloir prendre le pouvoir par la violence, pour établir, sans se cacher d’ailleurs, une République islamique dont l’idéologie, le droit, la formation, les institutions et la politique devaient répondre aux impératifs stricts de la Charia. Ce qui est communément appelé : l’islam politique. La décennie noire fut un drame pour le peuple algérien qui reste jusqu’à ce jour impuni.

La décennie noire était une guerre civile, notablement et curieusement menée contre les Algériens, leur patrimoine culturel et leur véritable authenticité. Une guerre qui, délibérément, s’attaqua à l’élite raffinée de l’Algérie. Elle y décima les meilleurs et exila tous ceux qui eurent tenté une résistance vers les pays occidentaux.

La paix au nom de l’unité nationale, slogan perfide et insidieux, fut inventé par le régime de Bouteflika, connu pour son esprit pervers et manipulateur, pour justifier l’insertion et le rétablissement des assassins de la décennie noire, dans leurs nouveaux droits élargis avec, en prime, un travail idéologique d’islamisation sur toute la société. Il leur céda toutes les structures de la formation et l’éducation nationale. Le deuxième coup de Bouteflika, après celui de 1962, mit à genoux une Algérie encore fragile, mit au péril une entente de tous les Algériens pour construire une République démocratique et laïque. Bouteflika fut doublement traître pour le pays, juste pour assouvir son besoin de pouvoir. Il légua, poings liés, l’Algérie aux islamistes arabisants d’Abdelaziz Belkhadem et d’Amar Ghoul, sans leur demander des comptes sur les milliers d’Algériens injustement assassinés pendant la décennie noire. Il fit un Etat de non-droit qui fut incapable d’assurer la sécurité du citoyen livré à lui-même.

Bouteflika avait toujours usé des méthodes de voyous empruntées à la sournoiserie et au cynisme sans limite d’une mafia sans scrupule. La preuve, il avait fait le vide autour de lui. Toute l’élite algérienne a été écrabouillée, écartée, chassée, exilée et parfois assassinée. Le critère de compétence fut rabaissé au degré de mesquinerie et de servitude, à l’image d’un Amar Ghoul.

Cependant, il faut reconnaître à Bouteflika une subtilité malfaisante de l’esprit, aguerri dans la manipulation des hommes et de la déchéance de l’intelligence au détriment d’une servitude bestiale.

Le futur des démocrates algériens se prépare, désormais, loin de leur pays. Avec la pratique politique actuelle, empreinte des principes de la pensée arabo-islamique. Les intellectuels et les faiseurs de la richesse algérienne connaîtront, vraisemblablement, le même sort que les pieds-noirs en 1962 ; les nouveaux pieds-noirs de l’Algérie postindépendance. La preuve, le système actuel, sans vergogne, prépare des lois pour pousser dehors, vers l’exil permanent, toute la communauté algérienne vivant à l’extérieur du pays, en la dépossédant de sa nationalité.

Vidé de ses ressources intellectuelles, de sa substance dynamique, de la jalousie de ses enfants qui hissent le pays vers les sommets du savoir de ses enfants et du patrimoine millénaire des aïeux, l’Algérie deviendrait une proie facile et un sujet approprié pour une nouvelle colonisation. Une colonisation des influences politiques, des savoirs technologiques et des compétences scientifiques des autres peuples. Ce résultat serait le fruit des manigances de Houari Boumediene, Ahmed Ben Bella et Abdelaziz Bouteflika qui avaient entravé le destin de l’Algérie indépendante. Les arabisants islamistes ne s’embarrasseraient pas du tout pour léguer, à leur tour, l’Algérie aux pays du Golfe ou à la Turquie.

A. B.

Comment (28)

    Je PRIE en Arabe, je travaille en ANGLAIS
    17 mars 2021 - 22 h 24 min

    Et j’ecris en FRANCAIS.
    Je lie les 3.
    Je ne suis ni Islamiste ni Athe.
    Je suis un Simple Musulman Algérien.

    Lakoum Dinoukoum ou leya Dine.
    17 mars 2021 - 19 h 38 min

    Une majorité de Musulmans ne naissent pas avec l’Arabe comme langue Maternelle, mais ils l’apprennent pour PRIER et S’INSTRUIRE, mais pas pour faire de la POLITIQUE..Avec.
    Ils appliquent les messages du CORAN et du
    Prophete QSSL, et ils ne connaissent ni Makri Ni Zitout ni Barbefelene…
    Voila pourquoi ils fabriquent des SMART PHONES et nous on fait la Queue pour l’Huile de Table….
    Est-ce que tu Comprends Ya Ayouh Elladhina…
    ettakou Allah Fi Nfouskom
    Rabbi Yahdikom
    En Attendant: Lakoum Dinoukoum ou leya Dine.
    Salam
    Amicalement

    Anonyme
    17 mars 2021 - 9 h 11 min

    Il ne peut y avoir de pays sans l’existence de bordèles,au sens propre du terme, de barres, de mosquées, d’églises, de synagogues, de cinémas, de théâtres, si ce n’est que chimère. La richesse c’est la diversité des peuples, des cultures. La laïcité est le liant de toute union, le moteur de la modernité et du développement.

    Kahina-DZ
    17 mars 2021 - 3 h 11 min

    [email protected]
    16 mars 2021 – 22 h 05 min

    Le MAKK et les Islamistes sont sous la direction du même gourou externe.
    MAKK + Islamistes =1 = même objectif = coalition contre l’Algérie.

    RRab3i
    16 mars 2021 - 23 h 31 min

    ils sont toujours aussi dangereux sinon plus depuis qu’ils ont infiltrés la politique mais je pense que le peuple se souvient des bains sang

      Abdel
      18 mars 2021 - 21 h 05 min

      Je voudrai que vous ayez raison cher ami, mais je ne crois pas que c’est le cas, nous avons la mémoires très courte.
      Ce que l’on voit et entend, c’est écœurant.
      Quand on entend un individu qui vous dit qu’il prendrait les armes contre nos militaires pour défendre ceux qui nous endeuillés, qui plus est cette individu à un certain âge, c’est horrible.
      Comment tuer un militaire ou un membre des services de sécurité qui sont en première ligne pour défendre la patrie, quitte à laisser sa vie comme nos chouhadas, pour moi, c’est des mercenaires à la solde des pays ennemies.

    Vroum Vroum 😤..
    16 mars 2021 - 22 h 22 min

    Pour les Islamistes et surtout Wahabite de chez Saouds… TITRE : YOUTUBE LES FEMMES TALIBAN DE LA SECTE HORTHODOXE JUIVE . Vous y verrez l’origine du Nikab Noir intégral si cher aux Islamistes.. Origine Secte Juive bien avant l’arrivée de l’islam.. Histoire : bien avant l’islam en Arabie Najd vivaient bédouins Juifs Arabes, Arabes idolâtres.. Et le Nikab était bien présent.. À l’époque du Prophète il n’y avait pas « habit Islamique » type.. On s’habillait d’habits divers de l’époque, couleurs, pour Hommes et Femmes, le principal est avec respect… Donc le Nikab intégral son origine est Juive, et je dit ça avec respect pour les Juifs qui ont le droit comme tout un chacun de la liberté de conscience.. Donc le Nikab n’a rien de Musulman ni le Crâne Raser, longue Barbe, moustache Raser et Kamis, cela rentre dans la Secte Wahabite dévoilée don’t sa croyance est proche de l’antropomorphisme Secte Juive… Voilà.. Si y’a besoin de preuves, Livres, origines Antropomorphisme, Antropomorphisme Ibn Taymiyya basés sur des recits origines Juives, livres Ibn Taymiyya et Ibn Abdelwahab et leurs croyance Antropomorphiste je suis la pour ceux qui douteraient.. Les Preuves sont prêtes !.. Un Islamistes Wahabite dit Salafiste l’est par faiblesse d’esprit, il n’a aucune objectivité ni analyse par lui même mais suit aveuglement Ibn Taymiyya et Ibn Abdelwahab ces Idoles et croit que tous les Musulmans non Wahabite, refusant Ibn Taymiyya et Ibn Abdelwahab comme Mécréants, associateurs alors que lui l’Islamiste Takfiriste Wahabite croit que Allah est un Amrad, un Homme comme vous et Moi… « Starfila l’Allah »..

    anonyme
    16 mars 2021 - 22 h 05 min

    @La révolution pacifique algérienne inachevée et dévoyée par les islamistes

    Waou quelle trouvaille
    « zitouta » et cie ne représentent nullement l’islam et se sont alliés avec les fourchitistes
    Elle est plutôt dévoyée par les berbéristes (kabyles) avec l’emblème fourchita
    Arrêtez de vouloir cacher le soleil avec un tamis

      @ Anonyme 16 mars 2021 - 22 h 05 min
      18 mars 2021 - 21 h 27 min

      HORS SUJET !!!

    Algerien Pur Et Dur
    16 mars 2021 - 21 h 58 min

    Quelle expression! On dirait qu’il est en train de resoudre une equation mathematique complexe alors qu’il ne fait que nager dans l’abstrait.

    Vroum Vroum 😤..
    16 mars 2021 - 21 h 49 min

    Les Islamistes du Califat, la Oumma.. Formaté et programmés.. Lorsqu’on écoute un « Dorss », un discours le Vendredi par un Islamiste Imam longue Barbe c’est toujours sur base de Hadiths , contexte début de l’islam, rapporter par untel qui le rapporte de untel sur une situation donnée, un fait , dans un contexte de l’époque ancienne loin de la réalité actuelle et à qui on veut l’assimiler, ou bien en 2021 l’imam Islamiste passe 1 h sur la bataille de Badr, ou Abou Horeira à dit… Loin de là réalité actuelle.. Alors que l’imam en général doit adapter son discours à la réalité d’aujourd’hui, expliquer le Daesh , qui l’instrumentalise, son idéologie, le Takfirisme et ces origines,.. c’est quoi le Wahabisme, son alliance avec les Britanniques , pourquoi et comment des États Occidentaux utilisent les Islamistes Salafistes Wahabite et leurs ont permis d’ aller en Turquie puis Syrie, pourquoi Usa Israël Saouds ont créés Daesh, pourquoi la Turquie Musulmanne est dans l’Otan qui lui veut dominer le monde Musulmans au Moyen-Orient et pourquoi le Hadj avec la Mecque et toute L’Arabie sont propriété d’une Famille Saouds Wahabisme, comment ils ont pris le pouvoir en Arabie en massacrant des milliers de Musulmans, pour le Wahabisme est Takfiriste, et expliquer l’antropomorphisme de Ibn Tamiya et Med Ibn Abdelwahab..et que l’habit Musulman type pour homme ou femme n’a jamais exister, vivre avec son temps, apprendre la Science, le rôle de celle-ci dans l’évolution d’une société… Plein de sujets intéressants et non rester scotcher sur « Djouze y’a la Djouze », la longueur de la barbe, est-elle obligatoire.. Le discours type Islamistes qui souvent disent « Ibn Taymiyya à dit.. Ibn Abdelwahab à dit… Le Boulanger a dit… »… Je pense que si y’a beaucoup d’islamiste, longue Barbe, Kamis, Jilbab, Nikab, sectarisme religieux, croyant à l’habit Islamique, cela est dû aux discours ringards à la Mosquée qui ne d’écolent pas qu 1, 2, 3, 4, 7ème siècle.. Ressembler aux Souhabas, mais les Souhabas s’habillent selon leur époque et vivaient selon leur époque et les Hadiths traitaient les faits et contextes de leurs époque.. Alors pourquoi un Kamis longue Barbe en 2021..???..scotché au 3ème siècle… Une mentalité 3ème siècle… Et aussi que les Imams expliquent pourquoi Israël Sioniste bombarde le Sud de la Syrie Musulmanne et Erdogan Frères Musulmans Turquie attaquent le Nord de la Syrie Musulmanne en même temps !!? .. L’éducation y est pour beaucoup dans ce brouillard Islamistes..

    Kahina-DZ
    16 mars 2021 - 21 h 49 min

    Ces vampires des années 90 ont toujours volé les victoires du peuple Algériens… et ont toujours utilisé la religion comme fond de leur commerce. STOP à la manipulation !
    NON À LA DICTATURE RELIGIEUSE !!!
    NON AUX MERCENAIRES RELIGIEUX!!!
    NON À L’IMPORTATION DE LA RELIGION DES AUTRES PAYS.

    NOTRE SEULE OUMMA S’APPELLE L’ALGÉRIE ET POINT BARRE !

    Kahina-DZ
    16 mars 2021 - 21 h 28 min

    Dans leurs discours/prêches, les islamistes ne proposent jamais une vision économique pour le pays, et ne parlent jamais de la sécurité de l’Algérie ne se reconnaissent pas dans le patrimoine culturel et historique Algérien…
    Leur objectif est d’accéder au pouvoir, afin d’instaurer une dictature religieuse moyenâgeuse. Ensuite, leur gourous et nourriciers décideront de tout pour l’Algérie au nom de la oumma fantoche qui n’existe que dans leur discours de menteurs et de traitres.
    Les islamistes Algériens sont en position d’exécuteurs au service de certains pays = c’est devenu leur gagne pain. C’est ça la réalité depuis les années 90…
    Soyons prudents…La barbe intégriste manipulatrice n’a jamais été du côté de l’Algérie Algérienne !!!

      anonyme
      16 mars 2021 - 22 h 07 min

      et les berbéristes (kabyles ) tu en dis quoi ?

    L’Opium ET Le Baton
    16 mars 2021 - 15 h 55 min

    les Gourous de l’Islamisation rampante A l’interieur et a l’Exterieur partagent le meme But et sont des Allies OBJECTIFS…
    Maitriser et CONTROLLER les Sociétés .
    …c’est L’Opium ET Le Baton
    Objectif: Eloigner le Citoyen, de la Politique, des Idées modernes, de l’Etat de Droit ou la Démocratie ..
    Des ESCROCS comme Rachad pousse le VICE jusqu’a faire croire qu’ils pourraient respecter la Démocratie et se Séculariser.
    On aimerait y croire mais PERSONNE N’EST DUPE.
    C’est a EUX-MEME de faire leur PROPRE RÉVOLUTION DOCTRINALE D’ABORD !!
    En attendant, …ce moment Qui sait Historique…
    Méfiance et Vigilance Permanente pour protéger la Revolution Populaire Pacifique Algérienne, des Détournements et de l’Entrisme Islamiste..pour qu’elle reste dans la Droite Ligne de la Revolution NATIONALE ALGÉRIENNE.

    Elephant Man
    16 mars 2021 - 13 h 56 min

    Que d’autoflagellation pathologique !!
    Un biais majeur parmi tant d’autres : françaFRIC.
    « En limitant, drastiquement, l’enseignement de l’arabe et en favorisant, sans complexe, celle du français et tamazigh. »…SÉRIEUX le colonisé par excellence non PAS L’ENGLISH la langue internationale l’arabe le chinois le russe…..le french c’est la voie direct pour la planète mars !!
    Quant à la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire QUI TUE QUI ce n’est plus un secret pour personne dans le monde entier….les exemples Syriens Libyens pays laïcs également….
    @Lhadi :
    La laïcité est une émanation chrétienne non ecclésiastique. N’ayant pas des cléricature, la religion musulmane, religion d’humanisme et de tolérance pour les croyants et les incroyants, est laïque.
    Il est temps que l’opinion publique sache que le musulman n’a jamais prévalu sa religion pour s’exonérer du respect de la règle commune. Bien au contraire, il pratique sa foi en respectant la souveraineté nationale et la démocratie mais aussi la laïcité.
    N’en déplaise aux Erostrates des temps modernes qui endoctrinent une jeunesse désoeuvrée à coups de sourates, nous devons semer l’alarme pour faire obstacle à cette idéologie mortifère qu’est l’islamisme politique.
    @Lhadi :
    Le pays de Darius a une seule religion : l’Iran…
    @Elephant Man :
    L’exemple de l’Iran où des avancées technologiques et scientifiques médicales (nanotechnologies contre le cancer…) dans le domaine de l’armement (fabrication de drones d’avions etc etc) et ce malgré des décennies d’embargo.
    La Russie comme l’inscription dans la Constitution de la « foi en Dieu » et du mariage comme institution hétérosexuelle. Des principes sociaux y sont inclus aussi, à l’instar des retraites indexées et de salaires minimum garantis. Les enfants sont inscrits comme « la priorité la plus importante des politiques publiques » et l’Etat doit leur inculquer « le patriotisme, le civisme et le respect des anciens ».
    On peut dire que l’Algérie est un pays musulman, un pays qui vit selon des principes islamiques, sans pour autant penser « théocratie ».
    L’athéisme des francs-maçons est en soi une religion. Une secte, comme toutes les religions. L’islam n’est pas pire ! L’Algérie en sera jamais une théocratie, car l’Algérien, quand il rampe, ne rampe que devant Dieu.

    Anonyme
    16 mars 2021 - 11 h 54 min

    C´est quoi le peuple algérien!?
    il y a 2 minorités bruyantes, des soi-disant démocrates francophiles et des islamistes.
    La grande majorité des Algériens subit ces 2 minorités en silence.
    Ce qui fait croire à ces 2 minorités qu´elles sont majoritaires!
    Des élections libres mettraient au clair le vrai rapport des forces! (ce n´est pas un hasard, que les élections sont refusées par ces 2 là)
    Ni l´Islam ni la langue arabe ne sont la cause de la régression de l´Algérie mais bien les Algériens eux-memes, contrairement à ce que suggère l auteur de cette contribution.

      C’est a Makri, Bengrina et Consorts
      17 mars 2021 - 22 h 21 min

      Qu’il faut expliquer cela.
      J’aime la Langue ARABE et je souhaite qu’elle se
      Développe….
      Je travaille en ANGLAIS.
      Je parle en FRANÇAIS
      Je n’aime pas les DOGMATIQUES
      Je suis un PRAGMATIQUE qui essaie de vivre
      avec son Temps et les Contraintes du Monde
      MODERNE.
      Ou est le Problème ?
      L’Analphabetisme sans excuse
      La dependance Culturelle
      Les A Priori et les Accusations gratuites
      Les Faux Sachants qui se singent les Intellectuels
      D’orient ou d’Occident et se paient de mots
      Sur le dos des Autres.

    Karamazov
    16 mars 2021 - 11 h 36 min

    Bounichète!

    Ayavava ! j’ai failli me reconnaitre dans le développement flamboyant de l’argumentaire de . Heureusement que c’était avec mon oeil morne et flasque que je l’ai lu .

    Mine de rien , comme cette jolie vache déguisée en fleur de Brassens , qui sait par quoi elle vous attrape , et qui vous même par les bouts des sentiments jusqu’ à l’abattoir.

    je me suis senti racolé par ces rappels qui me renvoyait à mes hantises de jeunesse et mes illusion et failli être emporté par leur luxuriante floraison .

    Puis le doute qui ma… heueu!… pardon! qui m’habite me saisit et me sortit brusquement de ma somnolence pour me ramener à la raison . , juste avant la péroraison , ou le coup de sabre dans le dos final.

    Voyez trach :

     » En somme, aujourd’hui, le peuple algérien, à travers le Hirak, a une opportunité unique dans son histoire pour s’emparer du pouvoir qui lui revenait de droit depuis l’indépendance. Et dont il n’aurait jamais dû s’en dessaisir »

    On dirait que l’auteur jouait avec une patate chaude sans savoir à qui il allait la refiler .

    Ne dit-on pas que les chemins de l’Enfer sont pavés de bonnes intentions ?

    Outre Charybde ou Scylla il n’ y a pas d’alternative . Comme cet immense économiste qui voulait retirer les clefs du pouvwar à Bensallah pour les remettre à la populace .

    Belveder
    16 mars 2021 - 10 h 17 min

    Des lectures grandement exagéré la société Algerienne du Hirak de 2019 n est pas du tout la méme que celle des années 80/90…le HIRAK a été magnifique dans le rassemblement des femmes hommes méres de familles jeunes filles dans un respect totale et de l avis de Tous …qu il ai été infiltré par la suite par des gropuscules extrémistes et séparatistes c est un fait et c est le revers de la Médaille d un Mouvement sans structure dirigeante…au début il y avait un service d ordre des médecins..des agents pour baliser les carrés maintenant ca ressemble a uns «  »sortie de stade » » »
    par ailleurs la société Algerienne est conservatrice et n est pas islamiste beaucoup le confondent et on ne combat pas un extremisme par un autre (theorie des Laicards)))

    Vive l'islam d'Allah Soubhanou
    16 mars 2021 - 9 h 05 min

    Parlez pour vous.
    Pas au nom des 40 millions d’Algériens.
    Vous n’êtes que deux(…)faisant du prosélytisme contre une religion de plus de 2 milliards de confessés .

      Anonyme
      16 mars 2021 - 16 h 56 min

      Ne mélangez pas tout, personne n’a critiqué la religion,
      stop à l’amalgame, ici le sujet est l’islamisme, c’est l’islam politique, on ne pale pas de l’islam sunnite de nos parents et de nos ancêtres en Algérie. Stop, Basta à la manipulation et l’amalgame.
      Merci

        anonyme
        16 mars 2021 - 21 h 25 min

        c’est plutôt basta à votre manipulation à vous car votre but est de vouloir éliminer tout ce qui est arabe et islam de cette terre d’Algérie sauf que (…)

          Anonyme
          17 mars 2021 - 4 h 15 min

          Je n’ai pas parlé ni de l’Arabe ni de l’islam, relire mon article svp et calmez vous, votre post laisse apparaitre votre agressivité.
          A bon entendeur salut

        Anonyme 2
        16 mars 2021 - 21 h 38 min

        Allah ijazeek. Ces bonhommes surfent sur l’amalgame. C’est leur concept de l' »islam, » loin de celui de notre islam malikite pratique par nos ancetres, ou rien du tout. Il est temps de jeter les gants avec cette espece (…)

      Tu Comptes qui dans les 2 Milliards ?
      16 mars 2021 - 21 h 16 min

      Les 200 Millions en Inde qui pratiquent la Tolérance et assistent aux Fêtes Hindous ?
      Les millions de Malaisie et d’Indonésie qui pratiquent
      Paisiblement leur Foi
      Les Millions Turques qui vivent paisiblement dans un pays Laic
      Les Millions qui vivent paisiblement dans les Démocraties?
      ……Ou Alors
      Tu comptes aussi les 200000 victimes Algériennes des
      Sanguinaires ?
      Les milliers d’intellectuels pourchassés et Excommuniés
      Dans les pays Arabes
      Les Milliers de Musulmans Syriens et Libye obliges de s’Exiler en se jetant à la Mer ?
      Tu comptes QUI ?

    Anonyme
    16 mars 2021 - 5 h 31 min

    Excellent!!
    Heureux de vous lire et savoir qu’il y a encore des Algériens qui pensent ainsi, qui n’ont pas le cerveau pollué. Merci pour ce moment de bonheur.

    Anonyme
    16 mars 2021 - 0 h 38 min

    Excellent texte!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.