Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle

main événement
Il est si simple de se cacher derrière la main étrangère pour cacher ses tares. D. R.

Contribution de Mesloub Khider – Dopés aux séries policières très en vogue ces dernières décennies, les médias et leurs commanditaires, les gouvernants ont tendance à dégainer à la moindre irruption intempestive d’un événement d’actualité incompréhensible ou émersion inopinée du peuple de sa léthargie militante politique et sociale, leur fumeuse théorie du complot pour appréhender l’information au moindre effort réflexif, stigmatiser sournoisement les protestataires en lutte. Car, de fait, le complotisme se niche dans les instances gouvernementales, au sein des classes dirigeantes et des différentes fractions du capital, habituées aux tractations opaques et à la diplomatie secrète.

En effet, le complot, le secret, le manque de transparence en vue du renforcement du pouvoir font partie du mode de vie des classes dominantes depuis la division de la société en classes. Aussi se livrent-elles à des projections quand elles brandissent cette arme contre le peuple en lutte. Jeter l’opprobre sur le peuple en pleine offensive est l’apanage des classes régnantes en sursis.

Mus par une paresse intellectuelle constamment en activité, ces journalistes organiques à la pauvreté analytique abyssale exhibent avec promptitude leur arme favorite conspirationniste. Embusqués derrière leur écran d’ordinateur comme des espions en service commandé, ils scrutent l’actualité avec leurs lunettes aux verres déformants, formant une vision tronquée et truquée du monde. Chaussés de leurs lunettes journalistiques à courtes vues, ces médias affublés de leur narration gouvernementale affabulatrice, nous livrent régulièrement leurs fictions en guise d’informations. Rien n’échappe à leur imagination débordante de réalisme politique. La réalité, grâce à leurs chatoyantes analyses, prend souvent des phosphorescences journalistiques éclairantes de vérité. Eclatantes de sincérité. Ecrasantes d’honnêteté. Convaincantes de scientificité.

A leurs yeux candides et leur esprit perfide, le peuple, perçu comme une masse moutonnière, ne s’éveille à la conscience politique que sous l’instigation de quelque gourou meneur de foules. Ou de quelques professionnels spécialistes de la manipulation politique œuvrant au service d’occultes puissances étrangères.

Ainsi, dès lors que les masses populaires laborieuses algériennes investissent la rue pour revendiquer leurs droits à la vie et au bonheur, réclament l’amélioration de leurs conditions de travail et la revalorisation de leurs salaires, œuvrent à l’instauration d’une société démocratique et égalitaire, elles sont aussitôt taxées d’être à la solde de pays étrangers (comme si c’était le peuple algérien, privé de visa et de droit de sortie des frontières qui est en relation avec les autres Etats et non la classe dirigeante algérienne, disposant du visa et de la valise diplomatique lui permettant de séjourner dans les chancelleries étrangères, de nouer des contacts directs avec les dirigeants des puissances étrangères, parfois réputées pour leur hostilité et leur bellicosité envers l’Algérie). D’être manipulées par des forces obscures. Etrangement, on n’accuse jamais la main invisible étrangère d’être responsable de l’habituelle résignation de ces mêmes masses laborieuses algériennes. De leur longue soumission. De leur effacement de l’histoire. Au contraire, on applaudit leur résignation, leur soumission. Signe de leur ferveur nationaliste. De leur fidélité au pouvoir dominant. Tant qu’elles demeurent silencieuses, oublieuses de leurs droits politiques et sociaux, les masses laborieuses algériennes sont acclamées pour leur apathie. Leur sympathie. Mais dès lors qu’elles se réveillent de leur léthargie pour se lancer dans une synergie de luttes collectives, ces masses algériennes deviennent aussitôt objet de calomnies. Elles sont couvertes d’ignominies. Clouées au pilori. Traitées comme des bandits.

Les gouvernants et leurs médias stipendiés, par leur propension à brandir la fameuse main étrangère, participent à cet enfermement idéologique des Algériens dans une vision complotiste de l’actualité et de la politique.

De manière générale, les médias officiels algériens participent à leur manière à la propagation de la théorie complotiste. Cette nouvelle religion du complot, très prisée par les esprits fatalistes et résignés, rivalise avec les anciennes religions monothéistes dans son entreprise de description et d’explication de la réalité complexe : à l’instar de toute religion monothéiste, connue pour son infaillibilité scientifique, la religion du complot offre des certitudes dans un pays (monde) incertain, en proie au doute, au flottement, à l’inquiétude, à la déroute.

En réalité, toutes les théories conspirationnistes et complotistes sont des fumisteries destinées aux paresseux intellectuels incapables de transcender l’apparence des phénomènes pour s’atteler à la quête (l’enquête) de l’essence des faits, au moyen d’une laborieuse et rigoureuse analyse radicale (radical = qui va à la racine du problème).

Avec les adeptes de la théorie du complot, le coupable est tout désigné : la main étrangère (mais jamais leur étrange main, munie du couteau qu’elle plante dans le dos du peuple dès qu’il relève la tête). A en croire ces médias conspirationnistes subventionnés par le pouvoir, derrière chaque événement se dissimule la main invisible complotiste du sionisme, de la franc-maçonnerie, de la CIA, d’une puissance étrangère. Dès lors, nul besoin d’explorer en profondeur les tenants et aboutissants des faits d’actualité pour les saisir dans leur complexité.

Cette manière d’appréhender et de traiter l’information est affligeante. Le conspirationnisme est un classique de la pensée nihiliste, œuvre de la petite bourgeoisie déclassée en voie de prolétarisation et de paupérisation, d’une classe dirigeante sénile aux abois (phénomène également très en vogue dans la France de Macron et dans de nombreux pays en proie à une crise économique et institutionnelle systémique). C’est une forme habituelle d’analyse stérile de la part de personnes incapables d’avoir une vision historique globale, donc de développer une analyse radicale de la société, des événements, du système, du capitalisme. Ces parasitaires couches sociales en déshérence politique et en errance idéologique s’accrochent à des théories complotistes puisées dans les caniveaux des réseaux sociaux (pas dans les livres bien évidemment, car ces gens ne lisent pas de livres, mais des fiches rédigées par leurs maîtres habitués aux tractations secrètes).

A leurs yeux aveuglés par le sectarisme politique, le dogmatisme religieux ou le virus populiste, tout «fâcheux» événement est le fruit d’un complot, toute révolte sociale, la manœuvre de la main étrangère. Mais jamais l’œuvre de l’incurie gouvernementale, de la politique antisociale, du despotisme étatique.

Ces théories relèvent en vérité d’une forme de pseudo-analyses totalement déraisonnés, de fausses informations complètement irrationnelles et délirantes.

Par définition, les théories conspirationnistes n’expliquent jamais les situations, les événements. Elles sont par essence antiscientifiques. Elles défient la raison pour laisser place à l’interprétation subjective.

Ce n’est pas innocent que les théories complotistes se répandent à notre époque de capitalisme décadent. Dans cette période d’effondrement économique, de décomposition sociale, de putréfaction morale, d’explosion des maladies psychiatriques. De délitement du tissu social. De découragement politique. De déliquescence des institutions. De la montée des incivilités, de la délinquance, de la violence. Une époque en proie au doute, au pessimisme, au désarroi, au défaitisme, au mysticisme, au fatalisme, au fanatisme.

En effet, les théories conspirationnistes sont le produit de personnes aigries et haineuses, condamnées par l’histoire. Incapables de s’investir intellectuellement pour comprendre les rouages et enjeux de la société en perpétuelle transformation, elles préfèrent soumettre la réalité à leur vision du monde macabre et morbide, à leur conception religieuse, leur vision policière, leur mentalité fataliste, leur raison paramagique, comme le disait le grand psychiatre algérien Khaled Benmiloud dans son livre éponyme.

Le conspirationnisme est l’expression idéologique du capitalisme dépourvu d’avenir, la caisse de résonance mortifère d’une classe dirigeante en voie d’extinction, le triomphe du glauque et du morbide sur les valeurs positives, progressistes et démocratiques portées par les masses populaires militant pour un monde humain meilleur.

Le conspirationnisme, c’est chercher à voir le mal systématiquement (seule une classe dominante, illégitime par essence, soupçonne le mal parmi ses «sujets» et en son sein. De là s’explique son règne par la peur, la terreur de sa gouvernance). Cela revient à voir le «diable» (vision religieuse par excellence), le complot partout.

Le conspirationnisme, théorisé par la petite bourgeoisie, se complait dans la dénonciation nihiliste plutôt que la critique constructive et cohérente de la société, du système, du capitalisme. Par ses attaques ciblées sur des entités fantasmagoriques, il favorise le dévoiement de la politique, le fourvoiement de la lutte. Cela arrange les classes régnantes, le pouvoir. A cet égard, la motivation première des théories conspirationnistes colportées par la petite bourgeoisie est justement d’exonérer la culpabilité des gouvernants, de dédouaner le pouvoir, de relativiser la responsabilité du système, de blanchir le capitalisme.

De manière générale, le conspirationnisme relève de la vision du monde fasciste (le fascisme se fonde toujours sur la désignation d’un bouc émissaire : une minorité ethnique, un pays étranger, une entité politique ou financière).

Au reste, c’est avec ce genre de pensées délirantes et décadentes que naît le fascisme. Le fascisme fait appel aux instincts, jamais à la raison. L’adepte de la religion du complot fonctionne sur la même matrice émotionnelle pestilentielle. Il n’aime pas réfléchir. Sa pensée est réfléchie par la ténébreuse boîte à idées obsessionnelles, instinctives, puisées à la même source complotiste.

«Moi, je dis qu’il existe une société secrète avec des ramifications dans le monde entier, qui complote pour répandre la rumeur qu’il existe un complot universel.» (Umberto Eco).

M. K.

Comment (19)

    A mon Avis..Une Plaque CHINOISE contre Plaque USA
    7 mai 2021 - 17 h 11 min

    Affecte les ZONES de FAILLE géopolitiques comme l’Afrique et du Moyen Orient.
    La Plaque CHINOISE Qui Bouge Bouleverse la GÉOPOLITIQUE MONDIALE et fait Provoque des SECOUSSES SISMIQUES dans Toutes les GEOGRAPHIES et tous les PAYS…
    Tout le Monde doit s’ACCROCHER car a mon Avis, le Monde POST COvid-19 va voir des Grands Changements….
    …..C’est aussi une OPPORTUNITÉ…
    L’ALGÉRIE ne doit pas se laisser Embarquer ni ceder aux DIVERSIONS…et GARDER le Cap sur l’ESSENTIEL et pour se PRÉSERVER.
    Le Peuple doit rester SOlidaire et UNI
    Les RÉFORMES doivent Viser à SOLIDIFIER les
    INSTITUTIONS et l’ECONOMIE Nationale avec les Secteurs Stratégiques.
    Tahya ElDjazair

    Tectonique des Enjeux?
    6 mai 2021 - 22 h 56 min

    Hypothèse:
    ….. L’Algerie ne retrouverait-elle pas tout simplement Au Beau MILIEU d’une Large Tectonique des PLAQUES GÉOSTRATÉGIQUE
    – RUSSE-CHINE
    – USA et Consorts..
    – FRANCE qui cherche a Sauver son Rang en AFRIQUE DU NORD ?
    => Une SORTE DE BILLARD a 3 Bandes.
    ……Auquel Cas il faut peut-être RECRÉER les NON-ALIGNÉS.
    ….Evitons de parler de Complots qui simplifieraient inutilement..c’est .pour les fainéants intellectuels

    Abou Stroff
    6 mai 2021 - 7 h 58 min

    « Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle » titre M. K..
    en effet, le complotisme est une solution de facilité pour contourner un problème que des pouvoirs en mal de légitimité ne veulent pas affronter pour diverses raisons ou une solution qui permet aux véritables fomenteurs de complots de détourner l’attention de la plèbe (c’est à dire, les tubes digestifs ambulants doublés de zombies qui constituent la majorité de la population algérienne) de l’essence du problème soulevé.

    ceci dit, les comploteurs existent, et s’ils n’existaient pas, la contradiction ne serait pas le moteur de l’histoire et les sociétés humaines tourneraient en rond jusqu’à ce que le soleil se transforme en géante rouge et détruise la Terre. d’ailleurs, si nous nous mettons à réfléchir nous pouvons avancer ce qui suit:

    si les puissances impérialistes, l’entité sioniste et tous nos ennemis potentiels complotent contre « nous », c’est qu’elles trouvent un terrain favorable au notre sein. et ce terrain favorable est essentiellement constitué par des couches sociales indigènes dont les intérêts sont totalement convergents avec nos ennemis extérieurs.
    en d’autres termes et pour faire court, si nous voulons lutter contre les puissances qui ne nous veulent pas que du bien, nous devons neutraliser les couches qui leur servent de relais (la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste qui, malgré les apparences ne sont que deux faces d’un même pôle) et leurs idéologues attitrés qui profitent des bienfaits de la rente et nous enveloppent dans une gangue idéologique où la religion (drogue la plus dure parmi les drogue dures) occupe la position centrale.
    la neutralisation des alliés indigènes des puissances impérialistes et de tous nos ennemis potentiels mettra à nu les desseins de domination qui propres à ses derniers et les transformera, de fait en tigres de papiers. chacun sait qu’un tigre en papier peut être éliminé avec une simple allumette, n’est ce pas?
    PS: je ne cesse de le répéter: un pays où existe une forte osmose entre le peuple et ses dirigeants est INVINCIBLE, quelle que soit la puissance de son et de ses ennemis. et, pour qu’il y ait une osmose totale entre le peuple algérien et ses dirigeants, il faut que les dirigeants soient dignes de confiance, intègres, patriotes et totalement désintéressés (est ce le cas, au moment présent, en Algérie?). dans ce cas, les algériens se sacrifieront, se couperont en quatre, déplaceront des montagnes, assécheront des mers et anéantiront tous leurs ennemis.

    Hocine-Nasser Bouabsa
    5 mai 2021 - 23 h 05 min

    La présente contribution de Khider Mesloub est d’essence collaboratrice et rend service surtout aux pays prédateurs qui dépensent d’énormes sommes d’argent dans la subversion déstabilisatrice des pays du tiers-monde en général et des pays africains en particulier. Pour l’auteur il n’y a point de complots qui visent l’Afrique et tous ceux qui y pensent sont des complotistes. Bravo pour cette logique! .

      Nasser Houcine
      6 mai 2021 - 15 h 25 min

      @Hocine-Nasser Bouabsa
      Pourtant la pancarte résume tout ce que dit MK. La main étrangère est celle qui est étrangère au peuple, celle qui est déconnectée de son propre peuple. Si on traite de brute un pompier dont le métier est des plus respectés dans le monde et de manipulé par l’étranger car il revendique de meilleures conditions de vie, si on traite nos enseignants, nos infirmiers, nos anciens militaires qui revendiquent tous une vie décente, une liberté de manifester avec pacifisme, de faux nationalistes, de manipulés par l’étranger, c’est que nos programmes de formation et notre ecole ont été sabotés par nos propres gouvernants. Oui le complot existe, les complots existent, la main étrangère à l’Algérie existe, mais elle est ancrée au sein même du pouvoir algerien. Les frontières sont fermées depuis plus d’une année, comment çes algeriens sont financés , dont manipulés, ou meme ( la dernière débilité) sont entraînés pour mener une guerre dans leurs propres pays?

        Lghoul
        7 mai 2021 - 13 h 28 min

        Mais tout ce que vous écrivez n’arrange personne. Pour mériter son étiquette de « nationaliste » il faudrait juste savoir dire « oui oui » ou « na3em ma3em » en supprimant dans son cerveau le nerf qui déclanche les questions.

        Anonyme
        7 mai 2021 - 13 h 32 min

        Meme au milieu de la pandémie ou tout est a l’arret, on nous parle encore de cette maudite main !

    Belveder
    5 mai 2021 - 18 h 34 min

    Un Meaculpa AP dans la lignée de votre précédent Article Bravo
    Car pendant 2ans nous avons eu droit au Maroc France Turquie ect etc etc
    Je n ai pas arrêté de dire celui qui veut trahir malheureusement son Pays n a pas besoin de complice

    Elephant Man
    5 mai 2021 - 18 h 31 min

    BHL n’a pas fait du porte à porte en Libye ni en Syrie…..quel est le dessein final des réseaux sociaux autres internet si ce n’est la propagande …combien de cellules du mossad démantelées en Asie notamment où des informaticiens compilaient les données de nombreux pays citoyens afin de pousser au soulèvement plus exactement printemps arabes concoctés révolutions colorées ?!!
    Les travaux du Pr Ahmed Bensaada parlent d’eux-mêmes il est impossible que l’Algérie ne soit pas la cible des « exportateurs » de la démocratie.
    La guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire et Le QUI TUE QUI manifestement vous avez Alzheimer…
    Enfin pour faire court, je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà écrit à maintes reprises pour la Libye et le Guide le Colonel Gueddafi Allah Yarhmou qui allait créer une banque africaine pour contrer le franc CFA notamment et une alternative au dollar, juste Roland Dumas ex MAE français qui a déclaré avoir été informé in London de la guerre terroriste en Syrie des années avant que celle-ci ne débute en 2011.
    https://youtu.be/BH9SHxetO1I →→→du complotisme zaama.
    Encore un extrait Diagne Toland Fodé :
    Ce qui se passe au Mali, ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire ou le génocide au Rwanda est possible partout en Afrique. Voilà pourquoi dès 1994 nous écrivions que « toute l’Afrique est potentiellement un Rwanda« . Fermer les yeux, faire comme si cela n’arrive qu’aux autres est une terrible ignorance de ce que le Chancelier Helmut Kohl a déclaré : « Il ne saurait être question de laisser l’Afrique s’industrialiser, l’Occident ne se laissera plus surprendre une deuxième fois; l’Asie lui oppose une sérieuse concurrence aujourd’hui, parce que l’Occident avait été distrait face à son développement » (1987).
    Du Canada, votre vision est trouble et votre mémoire amnésique ..à moins que ce ne soit à dessein…

      Elephant Man
      5 mai 2021 - 20 h 20 min

      Diagne Roland Fodé et antifrançaFRIC.
      Oui oui vous oubliez dans votre éloge la françaFRIC et Renault SABOTAGE en Algérie pour ne citer que cet exemple infinitésimale de maintien en sous-développement et de corruption GÉNÉRALISÉE….
      Un détail de l’Histoire…..

    chaoui40
    5 mai 2021 - 16 h 03 min

    Je ne suis pas d’accord avec vous M. Mesloub Khider. Pas d’accord du tout. Je me considère « complotiste » et je reste persuadé que le Capital ourdit des stratégies pour contrôler les masses laborieuses et les maintenir dans l’ignorance crasse. Aujourd’hui, les médias servent la soupe aux politiques dont ils devaient être un contre-pouvoir. Le complotisme consiste à penser le contraire de ce que nous disent les politiques, simples marionnettes par la démocratie bourgeoise (démocratie représentative dont les représentants ne sont jamais issus de familles prolétariennes) !

    Anonyme
    5 mai 2021 - 15 h 28 min

    J’aime bien la citation d’Umberto Eco. Il y en a une autre que j’aime bien, toujours sur les mêmes personnes… »Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d’imbéciles qui avant ne parlaient qu’au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel » 🤣🤣

    lhadi
    5 mai 2021 - 13 h 34 min

    La rhétorique de disqualification utilisée à l’encontre des sentinelles avancées qui sèment l’alarme contre ceux qui sont enfermés dans le dogme de l’infaillibilité démocratique, est une stratégie qui donne force à l’hébétude, voulue et entretenue, afin que le citoyen ne puisse cerner et comprendre le monde dan lequel nous évoluons.

    Dans ce monde de globalisation politiquement, économiquement et socialement injuste, l’impensable est toujours pensable.

    L’utilisation de la propagande et la manipulation pour endormir le peuple algérien, pendant que ses ennemis creusent sa tombe, est une vérité : celle qui ne ment jamais à la vérité, c’est-à-dire la réalité. .

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    karimdz
    5 mai 2021 - 12 h 45 min

    Donc selon ce MK, la main étrangère n existe pas, c’est une invention, une arme du pouvoir ou des médias. Bien que ce n’était pas systématiquement le cas dans le passé pour ce qui concerne l’Algérie, çà l ‘est encore plus aujourd’hui, vu la conjoncture que ce MK semble avoir occulté : menaces du terrorisme, encerclement du pays, et retour des islamistes sur le pavé.

    Sinon les révolutions en Lybie et en Syrie qui ont destabilisé et détruit ces pays, c est purement une invention, il ne s’est rien passé dans ces pays !!! Et pourtant, ce sont bien dans les réseaux sociaux que les ennemis sionistes se sont activés pour tromper les peuples et les pousser à se soulever, à s armer et finalement à jouer le jeu de l ennemi qui n’attendait que cela : que le front intérieur se fissure.

    Les algériens, Mr MK savent faire preuve de discernement, et ce ne sont pas vos « affirmations » grotesques, votre négationnisme qui prouveront le contraire. Ce sont vos écrits tendancieux, mythomaniaques, qui mènent droit au chaos.

    Avons nous besoin de preuves, la Syrie, la Lybie, et même la Tunisie qui est l exemple édifiant de ce que justement les opportunistes et autres islamistes ont fait miroiter au peuple, la démocratie et le développement, et au final, nous savons ce qu’il est advenu des deux premiers pays, et de la situation de faillite dans lequel est plongé le dernier pays.

    Le peuple algérien doit raison garder, et ne pas écouter les voix des opportunistes et des néo harkis, il a déjà gagné une bataille contre le système, et le pouvoir en place mène une politique dans la voie du changement, et il faut l’accompagner et non le défier, au risque de perdre la « guerre » et replonger le pays dans les sinistres années 90 pour toujours.

    Méfions nous des des paralogismes de certains, qui veulent abuser de la crédulité des algériens.

      mmi Rabah
      7 mai 2021 - 13 h 30 min

      On nous parle de cette sacrée main depuis 1962 sans jamais réussir a la voir.

    Hocine-Nasser Bouabsa
    5 mai 2021 - 12 h 25 min

    L’auteur attaque sans aucune raison les institutions algériennes. Il n’a pourtant ni la qualification, ni le savoir pour mettre en doute les accusations de l’Etat, quant à la manipulation du Hirak par des forces malintentionnées. Dans ce cas précis, Khider Mesloub soutient consciemment ou inconsciemment la stratégie et les actions de Dhina, Zitout et Mehenni. Je reviendrai très prochainement avec une contribution.

    Nous voulons le changement ordonné, positif et constructif, et non le désordre détruisant.

    LA FRANCE ET LE MAROC INVERSENT LES ROLES
    5 mai 2021 - 11 h 44 min

    même un gamin de 10 ans qui sait lire a remarqué les attaques de la france et le maroc par la désinformation et leur volonté de détruire et semer la mort en algérie comme ils l’ont fait en syrie et en libye. le maroc et la france durant la décennie noire, ont décrété un embargo sur les ventes d’armes àç l’algérie pour être sûrs qu’ils ne soient pas inquiétés par l’armée algérienne dans leur colonisation du sahara occidental. c’est durant cetet décennie noire qu el maroc et la franceont investit massivemen,t au saharocciental pour renforcer leur colonsiation et offrir en fin de compe au mieux un plan d’autonomie au polisario qui seul ne fait absolument pas le poids face à la france et les médias sionistes. le polisario a besoin de l’armée akgérienne ou d’une armée africaine. il y a bie eu une armée de coalition pour attaquer la libye, pourquoi il n’y aaucuen armée pour libérérer le sahara occidental? si j’insiste sur le sahara occidental car toute les attaques que subies l’algérie sont liées au sahara occidental. l’algérie empêche le plan machiavélique franco marocain de colonisation. le maroc menace l’espagne et l’humilie dans le monde avec les menaces de bourita absolument puériles, tout comem ils ont menacé l’allemagne et les pays scandinaves, mais le maroc n’osera jamais menacer l’algérie car il a peur de nous car nous sommes juste à côté. le bluff ne marche pas avec nous, en 1692 ils ont bluffé, ils ont une expédition punitive à fez!
    CES ALGERIENS QUI NE VOIENT PAS COMMENT LA FRANCE, CRÉE, SOUTIEN, FINANCE, ARME LE MAK POUR DÉTRUIRE L’ALGERIE C’EST LAMENTABLE. CES ALGERIENS QUI NE VOIENT PAS LES MENSONGES ET L’ACHARNEMENT DE FRANCE 24 CONTRE L’ALGERIE , C’EST LAMENTABLE. MAIS AU FAIT SONT ILS ALGERIENS? LE TYPE QUI PORTE CETTE PANCARTE N’EST IL PAS PAR HASARD UN AGENT COMME L’EST LE TUNSIIEN KHALED DRARENI? CE QUI EST ECRIT SUR CETTE PANCARTE C’EST EXACTEMENT LES PROPOS DE MAROCAINS SUR LES SITES SOCIAUX ET DE YOUTUBEURS ALGERIENS INSTALLES EN FRANCE ET FINANCE PAR LE QUAI D’ORSAY ET LA PRÉSIDENCE FRAHNCAISE! CES ALGERIENS ONT IL OUBLIE LE « QUI TUE QUI » DESINFORMATION DE LA FRANCE DURANT LA DECENNIE NOIRE POUR ISOLER ET DETRUIERL4ALGERIE?

    Anonyme
    5 mai 2021 - 10 h 31 min

    Le pouvoir c’est papa-poule qui fait des oeufs et les pond tout seul. La priorité des omelettes c’est pour les intimes et les premiers qui feront acte d’allégeance. L’invention des complots et ceux qui complotent, une manière de démobiliser les contestations légitimes, de les décrédibiliser. Merci à l’auteur de cet article qui vise juste, sans se tromper de cible.

    Zyriab
    5 mai 2021 - 9 h 48 min

    Même si le raisonnement de la théorie « Complotisme « est réelle N’oublions pas que la dénonciation de certain »Dirigeant » ayant bénéficié des largesses de puissances étrangères loin d’être des amis de l’Algérie ne veut nullement dire des accusations contre les masses populaires Si nous devons condamner la corruption pourquoi oublier cette gangrène qui sévit au sein des masses populaire (Le planton du ministère ou l’infirmière du médecin ou juste le marchand de légume qui fraude sur les prix sur le poids sur la monnaie sans oublier le taxi fraudeur) Ayons le courage de dénoncer la corruption mais toute corruption sans exclusive là oui sinon nous devenons tous complotiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.