De plus en plus d’ONG fustigent le «Hirak radical» version Rachad-MAK

Bouchachi Hirak ONG
Mustapha Boucbachi, entouré d'éléments du FIS dissous. D. R.

Par Nabil D. – Les soutiens au «Hirak» s’en détachent l’un après l’autre. Que ce soit les médias français ou les ONG occidentales, le caractère radical et obsolète du mouvement de contestation populaire dévoyé par les islamistes et les autonomistes est désormais pointé du doigt. En effet, c’est au tour de la très hostile ONG au pouvoir algérien EuroMed Droits qui énumère quatre raisons qui font que la contestation n’a aucune chance d’aboutir en Algérie.

Dans un récent rapport, l’ONG établie à Bruxelles, en Belgique, a abouti à la conclusion sans appel que «la révolution a peu de chances de faire émerger une transition démocratique et le respect des droits humains en Algérie». «Pour réussir à apporter une réforme politique à long terme, le mouvement du Hirak doit adapter sa stratégie aux réalités politiques et aux rapports de force sur le terrain», lit-on dans le rapport qui conseille aux animateurs du mouvement de contestation de «déradicaliser son programme politique et de se transformer en un acteur politique réformiste». «Le mouvement Hirak doit conclure des accords pour réformer et transformer le système avec ses principales parties prenantes plutôt que de s’engager dans une bataille à long terme avec les militaires pour détruire le système», met en garde l’ONG, qui suggère qu’il faille transformer le «Hirak» d’un «mouvement révolutionnaire» en un «acteur politique réformiste».

L’ONG, qui lance un appel du pied perfide aux puissances occidentales pour intervenir en Algérie, en «imposant la démocratie depuis l’étranger», rejoint la thèse de Rachid Nekkaz et se dit convaincu que «les acteurs nationaux en Algérie et les partisans internationaux de la réforme» doivent «reconnaître que les équilibres de pouvoir dans le pays impliquent qu’une démocratisation a peu de chances de se produire sans le consentement de l’armée». «En outre, ils devraient se rendre compte qu’il est peu probable que l’armée donne son consentement si une transition est présentée comme une révolution ou une purification totale des élites de l’Etat», souligne le rapport d’EuroMed Droits qui n’adhère pas au slogan «Etat civil et non militaire» auquel elle préfère une «diminution graduelle du rôle de l’armée dans la politique […] plutôt qu’une révolution soudaine». «Dénoncer le caractère militaire de l’Etat, comme l’ont fait de nombreux manifestants […] n’aide guère les militants des droits humains et de la démocratie dans le processus qui les attend, l’accent devrait plutôt être mis sur la manière de persuader les militaires de consentir à la réforme», objecte l’ONG selon laquelle «la négociation […] impliquera inévitablement des compromis douloureux pour toutes les parties».

Troisièmement, le rapport affirme que «l’émergence de la bonne gouvernance et des droits humains doit être considérée comme un objectif à long terme, qui nécessitera un certain nombre de luttes politiques pour des réformes portant, par exemple, sur le code juridique, les droits des femmes, les libertés d’expression, la transparence, etc.». Enfin, le rapport d’EuroMed Droits fait valoir que les acteurs de la réforme «doivent reconnaître l’impact profond que la dépendance de l’Algérie à l’égard de la rente générée par les exportations de gaz naturel est susceptible d’avoir sur l’avenir politique du pays». «Pour assurer une transition stable vers un système démocratique, il faut que les jeunes chômeurs du pays aient accès à l’emploi et que la classe moyenne existante ait accès aux biens de consommation et aux loisirs», relève l’ONG qui laisse entendre que les Algériens réclament des solutions concrètes et non pas des slogans creux, tout en exhortant le gouvernement à «réformer ses systèmes bancaires et son système judiciaire afin de créer suffisamment de clarté, de transparence et de confiance».

«Le plan d’action du gouvernement représente sans doute une réponse politique aux demandes du Hirak : il reconnaît et intègre le fait que la moralisation de la vie publique est nécessaire et est une condition préalable aux réformes financières et à la relance économique», fait remarquer EuroMed Droits, avant de conclure que «l’idée que la corruption et l’incompétence sont monnaie courante en Algérie est un grief de longue date, et c’est une situation qui a été constamment dénoncée par chaque parti politique depuis les années 1980».

N. D.

Comment (43)

    el chahid
    18 juin 2021 - 21 h 01 min

    des ONG basées à ghaza et au polisario j’imagine?

    Anonyme
    18 juin 2021 - 10 h 02 min

    Certains pays , suivez mon regard, soutiennent le coup d’état au Tchad et dénoncent le coup d’état au Mali. Pour l’Algérie rien ne leur convient, quel que soit le teint du pouvoir ou son enracinement.

    Loundja
    18 juin 2021 - 8 h 58 min

    Le véritable ennemi de la patrie et du peuple reste le système qui a réussi l’exploit d’imposer des élections rejetées par l’écrasante majorité de la société toutes classes confondues. Et la mouvance islamiste dialectiquement liée au système. Après l’insurrection lancée contre l’état national hérité du combat de 54 Les islamistes n’ont plus rien à prouver quant à leur dangerosité. Aujourd’hui ils se partagent les rôles.

    Belveder
    17 juin 2021 - 16 h 32 min

    Donc on devrait donner la clé des champs a Tabou et bouchachi et ASSOUL Ali benhadj pour organisé des élections??
    Terrible dire que les citoyens ont K K laxonne toute la nuit pendant 4;mandats a 95 de Oui pour tonton boutef

      Anonyme
      17 juin 2021 - 18 h 23 min

      Tu donnes à qui tu veux mais pas à ceux qui ont participé de près ou de loin au dépeçage du pays

      Moi, Je sais pas
      17 juin 2021 - 19 h 22 min

      Mais, Qu’en pense la Communauté Internationale ?
      Est-ce qu’ils avaliseraient ?

      Le Patrio Dz
      18 juin 2021 - 10 h 50 min

      …le fln est tjs en tête, c sérieux!?

    CHAOUI-BAHBOUH
    17 juin 2021 - 15 h 21 min

    Le HIRAK, n’est plus ce qu’il etait à son tout debut, Oui ! J’ai cru, car peut-être naivement, j’ai marché et etant tres fier, mais avec le temps et la patience la Feuille du Mûrier devient la Soie !!!, Mais comme tout soulèvement engendre l’espoire. Mais dans l’ombre les traitres qui ont nos Origines complotent et sement le et les Doutes les plus lugubres, même pendant la très grande REVOLUTIONS DE 1954, qui n’était que le ennieme soulèvement de nos Parents, parce que notre peuple etait muselé, baillonné, Humilier, devenu un reservoir d’hommes à êtres Utilises dans leurs Expenstionnisme Coloniale et effacer toute identité Algerienne, l’Algerie où diverser toute une Multitudes d’Européens, Espagnoles, Italiens, Maltais, Belges etc….la liste etait très longue, mais La France Colonialiste perdait ses Espoirs et de pouvoir dompter ce Très Brave Peuple, pendant la guerre de 1954 elle a créé une Multitudes de groupes de traîtres les Bleus, les Harkis, les Goumiers (GMS), le corps de L’SAS (Service Administratif de l’armée Francaise, style Corps d’espionage Administratif, il y avait les commandos paras ils n’exercent dès le crepuscule sur les cretes domminantes, pour le et les deplacements des DJOUNOUDES et leurs tendres des Ambuscades, et certains civiles qui collectent les informations de tous ordres, l’une des plus grave et très grande erreurs, ils y avaient des pseos traitres, qui faisaient des Attestations aux traitres pour devenir des Révolutionnaires beneficiant des titres de MOUDJAHÉDINES, IL EST TEMPS DE SPPRIMER CETTE RENTE À DES TRITRES NES POSTE INDÉPENDANCE: CORDIALEMENT: LORIOT D’EL-MADHER ET DES 48 WILATS LA PRUNELLE DE NOS YEUX ET DU COEUR !!!

    غزاوي
    17 juin 2021 - 15 h 10 min

    كان العنوان يكون معبرا عن الحقيقة لو صيغ بصيغة تامة كالتالي:ـ
    De plus en plus d’ONG fustigent le «Hirak radical» version Rachad-MAK and faux democrats

      Anonyme
      17 juin 2021 - 16 h 06 min

      Ils fustigent aussi les autorités mais ça tu oublies de le dire et c’est innocent bien sûr!!!

        غزاوي
        17 juin 2021 - 17 h 49 min

        @ Anonyme:17 juin 2021 – 16 h 06 min
        مجرد تساؤل.ـ
        ضد من ومع من !!!؟؟؟
        أنا مع النظام كسلطة ومع النظام كتصرف حضاري، ضد الفوضى والدوس على القانون تحت شعار حرية التعبير والتظاهر.ـ
        وضد والمعارضة من أجل المعارضة ومن أجل البقاء في الواجهة، ولست مدافعا عن النظام كسلطة الذي طالما انتقدته ولا يخلوا نظام أو معارضة من انتقاد.ـ

    Anonyme
    17 juin 2021 - 14 h 58 min

    Le FLN ne peut il pas jouer un rôle de contrepoids ou est il sous main mise de son secrètaire genenar? un parti aussi ancien et expérimenté de surcroît peut facilement contrecarrer ce type d’organisation ou alors son secretaire general laisse faire pour apporter du réconfort au makhzen de momo.

      Anonyme
      17 juin 2021 - 16 h 58 min

      Les gens du FLN ne savent faire qu’une chose: Travailler pour leur poche et detrouner. Ou sont leur chefs ? En fuite ou en prison. Alors la culture des detrounements et des mensonges ne partira jamais.

    DRapeau mzewaR
    17 juin 2021 - 14 h 11 min

    Les terroristes Mehenni et Zitot sont lès hommes lès plus détesté en Algérie.pour Bengrina et Mokri quoi qu’ils disent sur sur eux ils ont pas été créé par les dieux de dzair ,n’ont pas mangé de la main dès fakhamoutouhous et ne sont dès partis quotas.le dernier a obtenu 40 sièges , j’en suis sur que henry said et Jacques mohcen sont jaloux.

    Anonyme
    17 juin 2021 - 12 h 36 min

    Bengrina croit qu’il a gagné. Quelle IGNORANCE QUEL NIVEAU.
    Il n’est même pas capable de faire une analyse politique.
    Mange et TAIS TOI YA Bengrina.

      Le Clone de Service de Makri
      17 juin 2021 - 15 h 19 min

      Fait presque oublier les Outrances de l’Original.
      …Basta, Cela Suffit !
      …Que la Justice lui rappelle les limites de la LOI.
      Ce Clone est devenu un Clown DANGEREUX

    chaoui40
    17 juin 2021 - 8 h 29 min

    Cher Nabil, vous semblez porter dans votre coeur les ONG et leurs dires. Sachez que EuroMeddroits est « un réseau représentant 65 organisations des droits humains actives dans 30 pays. Le réseau a été fondé en 1997 à la suite de la Déclaration de Barcelone de 1995 ». Voici la liste des signataires de cette déclaration : les États membres de l’UE et les douze pays tiers méditerranéens (PTM) suivants : l’Algérie, Chypre, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, Malte, le Maroc, la Syrie, la Tunisie, la Turquie et l’Autorité palestinienne. La Ligue des États arabes (EN) et l’Union du Maghreb arabe (UMA) ont été invités, ainsi que la Mauritanie en sa qualité de membre de l’UMA -site de l’UE) !
    J’attends toujours de voir EuroMeddroits se prononcer contre les exactions d’Israel …
    Que vous soyez anti-FIS et anti-« islamiste », je vous le concède. La vaste majorité des Algériens partage votre sentiment à cet égard, votre serviteur compris. Mais ne dénigrez pas le Hirak à travers le biais d’une ONG qui, à l’instar de toutes les ONG occidentales, est nécessairement anti-progrès, anti-révolutionnaire et à la solde de ses commanditaires (impérialistes – donc sionistes – par excellence) … Le Hirak est algérien et il doit être analysé, rejoint ou combattu par les Algériens ! Je vous rappelle que tous les mouvements révolutionnaires des pays arabo-musulmans ont été infiltrés et déroutés par les Occidentaux. Les révolutionnaires et progressistes (islam laïc) qui ont réussi à leur faire la nique, ont tous été liquidés (Saddam, Kaddafi, Boumédiene) ou sont en instance de liquidation (Bachar El Assad) !

    Le Patrio Dz
    17 juin 2021 - 2 h 06 min

    nous avons bengrina,mokri, naima, djabalah, sofian djillali et le fln tjs en tête ! quoi demande encore le peuple!? même le paradis est assuré à tous ceux qui acceptent de manger du cachir et se la fermer, yew chwiya lserieux!

    Surfer d'argent
    17 juin 2021 - 0 h 43 min

    Ces ONG etc… font de la flûte de pan dans ce Hirak-makistes par ce qu’ils reconnaissent ce pétar mouillé, si non au cas contraire, ils auraient fait de la trompette à l’uni son comme à leurs habitudes !

    Anonyme
    16 juin 2021 - 23 h 27 min

    On s’en fout de Rachad-Mak. Le problème n°1 c’est les 77% d’abstentionnistes: Que va proposer le pouvoir à cette majorité?? Si elle n’a pas voté ce n’est pas à cause de ces extrémistes dont 90% n’a jamais entendu parler. Que va faire le pouvoir pour regagner la confiance de son peuple. On a assez perdu de temps comme ça

      IL FAUT SAVOIR
      17 juin 2021 - 8 h 48 min

      @anonyme.
      Si j’ai bien compris le VOTE est un droit et un devoir. Alors je me pose la question de savoir si les abstentionnistes sont conscients de ce qu’ils font ou bien suivent-ils les slogans malveillants de leurs mentors ? On a aussi le droit de ne pas voter mais à ce moment là on s’exclue automatiquement de toute revendication. On doit donc voter même avec un bulletin blanc ou un vote contre toutes les listes- C’est ce que certains, malheureusement majoritaires, n’ont pas encore compris du vrai sens du vote.
      S’abstenir de donner son avis, quel qu’il soit, est un acte antidémocratique !! Alors qu’ils ne viennent pas nous donner de leçons de démocratie.
      Ne pas voter devient une réaction épidermique qui ne va pas dans le sens de la résolution des problèmes en tout genre qui se posent à l’Algérie. Car qui peut entendre les voix muettes ?
      En fin de compte les résultats sont là, avec le FLN en tête et le RND second !!! C’est çà la démocratie que nous sommes entrain de défendre. Ceux qui parlent de fraudes n’ont qu’à s’organiser pour surveiller les urnes au lieu de parler dans le vide lorsque les autres travaillent sérieusement.
      Personnellement, j’aurai souhaité que la participation soit très importante sous un contrôle strict du peuple et que le meilleur gagne.
      Je remercie infiniment celles et ceux qui nous ont évité une assemblée islamiste à 99 pour cent. La victoire du peuple est bien là !!!
      VIVE L’ALGERIE FIERE ET UNIE and BASTA !!

        Anonyme
        17 juin 2021 - 9 h 54 min

        Tu veux gouverner sans le peuple?? C’est au pouvoir d’écouter le peuple et pas l’inverse. La défiance de ce peuple montre qu’il ne veut pas que ce pouvoir organise des élections car il ne le reconnaît pas. C’est là le problème, on est pas dans un régime démocratique où le citoyen ne veut pas voter

          Zyriab
          17 juin 2021 - 12 h 07 min

          Si ce n’est pas le pouvoir Qui pourra organiser les élections Je suppose que tu es partisan que les élections soient organiser par l’OTAN ?? Cette volonté de « YETNEHEW GAA3 » ne mènera nulle part preuve à l’appui cela fait deux ans sans aucun résultat 60 ans durant personne n’a voté et on nous lançait des chiffres faramineux Quand nous comprendrons que seul ce peuple qui doit se mobiliser et surveiller le processus A moins que ce peuple attende que la démocratie (Comme en Irak et en Libye arrive sur les chars des occidentaux) Les grives ne tomberont jamais du ciel toutes grillées Zitot et le MAK ont d’autres objectifs réaliser le but de Qatar et de l’entité sioniste

          Anonyme
          17 juin 2021 - 15 h 17 min

          il faut un gouvernement de consensus avec des personnalités irréprochables pour gérer la transition et organiser des élections. Je n’ai confiance ni en Charfi, ni en Kamel Beldjoud, ni en Djerad ni en AUCUNE personne de ce gouvernement. Les algériens ont boycotté 3 élections avec la présidentielle, le référendum de la constitution et les législatives. Ils boycotteront encore 10 élections s’il le faut jusqu’à ce qu’ils comprennent que le peuple ne veut plus d’eux pour gérer quoique ce soit

        Stabilité Oblige
        17 juin 2021 - 17 h 37 min

        @il faut savoir.
        Bravo, je suis d’accord avec vous. Les 77% d’abstentionnistes doivent attendre jusqu’à 2026 pour proposer des solutions aux algériens et voter. Pour le moment écoutez, travaillez et apprenez. L’Algérie appartiens à tous et elle a besoin de tous les Algériens et toutes les Algériennes.

    Sid ALI
    16 juin 2021 - 22 h 42 min

    Arrêt sur IMAGE ! Bouchachi entouré de deux gardes du corps adeptes d’une mouvance bien connue !!!
    Non ne vous frottez pas les yeux c’est la réalité. Bouchachi est bel et bien des leurs et par conséquent on ne peut lui faire confiance.
    Il a défendu le FIS autrefois et ses terroristes criminels. Cette action, qui lui colle à la peau, n’est pas anodine, il a épousé la cause des ennemis de Dieu par conviction idéologique et non par professionnalisme ! Telle est la triste réalité.
    Alors une preuve de plus que le Hirak est bien infiltré depuis sa sixième semaine environ. Le Hirak actuel n’est que diversion et manipulation ayant pour but de démoraliser l’armée pour que le champs leur reste libre afin de le « guider » vers les abysses.
    MOI je dis NI BOUCHACHI « NI BOUCHOUCHA » NI TABBOU NI BELARBI « NI BELKARBI » : Le peuple modeste n’a pas besoin de ces félons pour avancer. Oui les transformations et les réformes sont plus que nécessaires mais pas trop vite !!
    Les bonnes choses exigent beaucoup de temps « de réflexion ». A bon entendeur SALUT/.

      Ayweel
      17 juin 2021 - 0 h 14 min

      Le hirak est mort le jour où les islamobathistes de l’intérieur ey de l’extérieur, par le biais de leurs slogans et de leurs youtube a jouer aux porte-parole des citoyens sincères et patriotes qui veulent vraoment in changement mais dans le calme et la stabilité et quo n’avaient affiliés à aucun courant politoque. Reste à se demander pourquoi à chaque fois que les algériens se soulevant les islamistes interviennent pour fausser lls tout.

      el chahid
      17 juin 2021 - 2 h 09 min

      la barbe c dans le cerveau, t’as qu’à voir bengrina…aucun poil mais il nous promis le paradis!
      mokri également n’a pas de barbe. naima non parlant même pas.

      Anonyme
      17 juin 2021 - 6 h 11 min

      Ah le méchant Bouchachi qui discute avec les islamistes !!! Alors que le président a déclaré en direct que l’islamisme n’est pas un problème et que le frère musulman Erdogan était un exemple à suivre 🤣🤣

      Anonyme
      17 juin 2021 - 7 h 20 min

      Ni Bouchachi, ni Zitout, ni Makri, ni Djabbalah, ni Bengrina. Interdiction absolue et définitive de toute utilisation de la religion en politique

      Anonyme
      17 juin 2021 - 9 h 35 min

      Il ne faut pas tout mélanger ! Il avait défendu des militants du FIS, c’est son métier d’avocat et ça ne prouve en qu’il est un des leurs !! Dans un pays de droit, tout un chacun à le droit d’être défendu même un assassin.

        Il a les bras d'un fis autour fes épaules
        17 juin 2021 - 12 h 18 min

        On défend oui mais pas au point d’être enlacé par ces hypocrites du fis.

    Anonyme
    16 juin 2021 - 20 h 13 min

    Avec le fiasco catastrophique des élections, on ne trouvera plus quoi dire pour défendre le pays.
    L’Algérie perdra ceux qui la défendaient.
    Merci à charfi et son équipe de bricoleurs.

      Cubano1997
      16 juin 2021 - 23 h 50 min

      Les berbèristes enragés du MAK et d autres vendus planqués à Paris financés par Israël et le roitelet mimi6 du royaume protectorat lowcost ont infecté le hirak et s en servent comme un instrument de déstabilisation de l Algérie pour la plonger dans le chaos et la livrer aux sionistes, aux atlantistes et aux revanchards de la colonisation. Ils ont passé leur temps à diffuser des fake news et des insultes reliées par des sites marocains et israéliens. Ils disent non à tout, ils refusent tout dialogue et finalement ils ont empêché les citoyens de voter, ils ont saccagé des bureaux de vote. Voilà des soit disant démocrates qui interdisent à ceux qui ne pensent pas comme eux de s exprimer. L Algérie est le plus grand pays d Afrique et du monde arabe et méditerranéen cela enrage beaucoup d envieux et de traîtres à la solde des lobbys sionistes qui ont déjà colonisé tous les médias et une grande partie de la classe politique en France.

    CHAOUI-PATRIOTE
    16 juin 2021 - 19 h 49 min

    « ….L’ONG, qui lance un appel du pied perfide aux puissances occidentales pour intervenir en Algérie, en «imposant la démocratie depuis l’étranger»… »….On est d’accord si les puissances occidentales arrivent à raisonner la france néo-coloniale de cesser d’appuyer ses néo-zouaves que sont les franco-maroco-berbéristes-kabylistes-makistes-rachadistes-sionistes et leur dire franchement que leur jeu ne porte plus et que c’est suicidaire pour eux et leur kabylie!….et que ceux qui s’opposent à l’avènement dune vraie democratie sont justement ces néo-hirakistes!

    révolution de couleur
    16 juin 2021 - 19 h 29 min

    Cette « ONG » prend surtout acte de l’échec de la déstabilisation de l’Algérie via ces deux mouvements et préconise d’autre propositions pour la réalisation de la feuille de route des adeptes de révolution orange, jasmin et autre printemps

    Brahms
    16 juin 2021 - 19 h 21 min

    Manifester pour manifester,

    Il faut savoir s’arrêter sinon ça devient risible. Vous croyez qu’en Europe, on se tourne les pouces. Il y a des charges à payer, un restaurateur a 9000 € de charges fixes à débourser chaque mois pour faire tourner sa boutique sinon c’est la clé sous la porte.

    Il y a les impôts derrière, la TVA à rendre aux impôts, la comptabilité, le personnel à payer, les traites des emprunts, les factures de la vie courante et tout ce qui s’ensuit.

    Le restaurateur reste 15 heures par jour dans sa boutique du dimanche au Lundi sinon c’est la faillite.

    Rien n’est facile dans la vie. Les gens du Hirak pensent que l’État va leur dire, tenez, voilà le pétrole pour vous. Il faut arrêter de jouer aux anarchistes en bloquant volontairement l’État car à la longue ce sera pire.

      Si M'hemmed
      16 juin 2021 - 22 h 23 min

      Bengrina a le secret a nos problemes. Mokri a la feuille de route et djilali la feuille de choix.

    Félicitations à AP
    16 juin 2021 - 19 h 08 min

    La photo reflète la vérité en directe. Bouchachi l’idole des barbus messagers spirituels.

      Anonyme
      16 juin 2021 - 19 h 19 min

      Makri c’est quoi et qui.
      C’est le spirituel Turc et Qatari.

    Anonyme
    16 juin 2021 - 18 h 33 min

    RND FLN MOKRI ne sont pas mieux.
    Circulez, circulez.

      Belveder
      16 juin 2021 - 20 h 21 min

      Au moins eux n ont pas peur des urnes ce donneur de leçons il but de sa personnalité se cache derrière un discours dépassé qui n émeut que les esprits faibles et le troupeau qui le suit

        Anonyme
        17 juin 2021 - 6 h 31 min

        Changes l’organisateur de ces élections tu verras, 80% des algériens iront voter. Quand on annonce 30% et que z après on passe à 23% ça s’appelle du foutage de gueule et ça donne raison à ceux qui ont boycotté. On ne joue pas quand l’arbitre fait partie de l’équipe adverse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.