Paiement des impôts par Internet : la DGI et la BEA signent une convention

paiement impôts en ligne
Cela permettra de faciliter les démarches administratives et de simplifier l'accomplissement des obligations fiscales. D. R.

La Direction générale des impôts (DGI) a signé une convention avec la Banque extérieure d’Algérie (BEA) portant adhésion de l’administration fiscale au système d’acceptation de paiement en-ligne par Carte interbancaire (CIB), indique l’APS sur son site.

Cette convention s’inscrit dans le cadre du lancement du nouveau portail numérique de la DGI «Moussahama’tic» qui vise à élargir l’assiette fiscale et à contribuer à l’amélioration des relations entre l’administration et les contribuables, en simplifiant et en dématérialisant les procédures au profit des opérateurs économiques.

Le portail «Moussahama’tic» est dédié aux contribuables immatriculés relevant des infrastructures fiscales qui ne sont pas dotés du système d’information «Jibaya’tic».

Il permettra notamment de faciliter les démarches administratives et de simplifier l’accomplissement des obligations fiscales des contribuables en leur permettant de déclarer et de payer leurs impôts et taxes en-ligne.

Ainsi, les contribuables porteurs de carte CIB ou de la carte Edahabia ont la possibilité de payer leurs déclarations en accédant à leur espace privé sur le portail «Moussahama’tic», selon le communiqué mettant l’accent, dans ce cadre, sur la contribution et le soutien de la BEA, la SATIM et le GIE-Monétaire pour la mise en place de ce nouveau dispositif.

Dans un premier lieu, les services du portail seront implantés au niveau de deux sites pilotes : les directions de wilaya d’Oran Est et d’Oran Ouest.

Le communiqué note également que les services du portail «Moussahama’tic» sont gratuits et permettent des échanges de données «sécurisés».

R. E.

Comment (2)

    ZOUZOUBIDA
    27 juillet 2021 - 15 h 18 min

    Les adepte de la corruption et du bachis vont pas être content si vous venez plus aux guichets, ils risquent de trouver cela injutifié de pas pouvoir se servir dans les restes du pot de miel ? Tant qu’ils pouvaient faire comme en haut, ils se taisaient. Mais maintenant?
    Et le paiement en ligne en general et la numerisation? Les banques sur application?

    Amin99
    25 juillet 2021 - 16 h 38 min

    L’administration fiscale est encore dans un état archaïque, les dossiers sont classés dans des fiches cartonnées en haut des étagères qu’on atteind qu’au moyen d’une échelle, quand on s’y rend, on se croirait encore dans les années 70, mais c’est probablement voulu, la culture de l’opacité est bien ancrée en Algérie.

    Tout pays qui se respecte modernise en premier lieu son administration fiscale pour une collecte efficace des recettes fiscales, un référentiel au complet des clients et biens et un historique à jour.

    Bref, il était temps que cela change, ça va faciliter la tâche aux professionnels et aux particuliers de dématérialiser les déclarations et s’acquitter des taxes et impôts divers sans se déplacer ni faire la chaîne, une perte de temps inutile. Ce sera une grande avancée en matière fiscale.
    Vivement la modernisation de nos administrations.
    A bon entendeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.