Rupture par l’Algérie du contrat gazier avec le Maroc : ce qu’en pense Israël

Lapid Israël
Le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid, au Maroc, en août dernier. D. R.

Par Nabil D. – Aucune réaction officielle en Israël suite à l’arrêt, depuis ce lundi zéro heure, de l’approvisionnement de l’Espagne en gaz algérien via le gazoduc traversant le territoire marocain. Cependant, les médias israéliens sont nombreux à suivre cet épisode dans les relations tumultueuses entre l’Algérie et le vassal maghrébin de Tel-Aviv. Les autorités israéliennes adoptent la même attitude prudente que celle qui avait suivi la furtive reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental par l’administration Trump. Rabat, qui attendait que l’Etat hébreu en fasse de même, a été surpris par le maintien par l’ancien Premier ministre, Benyamin Netanyahou, du trait séparant le Maroc et la République sahraouie sur une carte ostensiblement exposée dans son bureau.

C’est à travers des intervenants israéliens et marocains que l’entité sioniste essaye de vendre les mêmes arguments que les médias français, tous défavorables à l’Algérie, considérée comme un pays qui «se recroqueville sur lui-même», «s’enferme», «n’est pas au diapason des changements géopolitiques qui s’opèrent autour de lui», face à un Maroc auquel il est attribué un bon point parce qu’il «suit la bonne voie». «Si tel était le cas, interrogent des observateurs, pourquoi les Etats-Unis ont-ils fait machine arrière et annulé l’ouverture d’un consulat américain dans la ville sahraouie occupée de Dakhla et arrêté les financements dédiés au soutien à l’armée marocaine ?»

Les «experts» marocains choisis par i24 sont tous pro-Makhzen. La chaîne israélienne francophone, financée en grande partie par le lobby sioniste en France, a donné la parole à un «journaliste marocain» qui voit une «crise sociale profonde chez le voisin de l’Est» et occulte les manifestations qui avaient cours au moment même de son intervention en direct. Des manifestations qui touchent toutes les villes marocaines au regard de la détérioration du pouvoir d’achat d’une population qui frôle la famine en certains endroits du royaume.

Malgré le tapage médiatique qui a suivi l’annonce par l’Algérie de la non-reconduction du contrat du Gazoduc Maghreb-Europe (GME), l’Algérie a persévéré dans sa série de mesures de rétorsion sans aucunement se faire influencer par les multiples tentatives de certains pays d’interférer dans une crise provoquée par le régime belliqueux du Makhzen. Un refus qui s’est soldé par une attitude inamicale de l’Arabie Saoudite et du Qatar qui se sont convertis en «agents commerciaux» pour le compte de Mohammed VI en tentant de vendre à la communauté internationale le plan d’autonomie porté notamment par la France qui s’en fait l’avocat attitré au Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Maroc passe son premier jour sans gaz naturel algérien. On attend de voir comment les alliés du régime dictatorial de Rabat vont agir pour sortir leur protégé de la situation délicate dans laquelle il s’est mis. Pour le moment, le Makhzen tente de gagner du temps en faisant croire à la possibilité pour le Maroc d’acquérir le gaz algérien par le même gazoduc mais en sens inverse. «Encore une extravagance marocaine ! » ironisent des sources algériennes.

N. D.

Comment (31)

    un passant
    2 novembre 2021 - 16 h 38 min

    On n’en a que foutre de ce pensent les voleurs de terres.

    C’est notre dernier souci.

    Mellah hocine
    2 novembre 2021 - 15 h 07 min

    « Rupture par l’Algérie du contrat gazier avec le Maroc : ce qu’en pense Israël » Doit on nous inquiter de ce que pense Israel ? Non , mais honnêtement, est un souci ?
    L’Algérie n’a fait qu’exécuter son programme de défense de ses propres intérêts en tant que pays indépendant . Il est arrive’ un temps où chaque pays se doit de défendre les intérêts de ses propres citoyens , c’est ainsi que les marocains doivent rechercher leurs intérêts auprès de leur Makhzen, point final.

    Surfer d'argent
    2 novembre 2021 - 12 h 43 min

    Actuellement le Maroc ne sais plus quoi faire pour nous nuire, ils utilisent tout les moyens possible sexe, argent, bisness pour essayé de nous mettre à dos les pays qui nous entoure, Tunisie, Libye etc… lol

    Anonyme
    2 novembre 2021 - 10 h 59 min

    Pour une fois l’Algérie a bien joué en privant la narco-monarchie du makhzen de quelques 1 milliards de mètres cubes de gaz naturel et de 200 millions de dollars annuels de droit de passage.Ces ingrats du makhzen croient continuer impunément à s’attaquer pernicieusement à notre pays en nous fourguant de la drogue en échange de produits subventionnés par l’Etat algérien (semoule,huile,pâtes,carburants etc…).Sans compter les centaines de milliers de clandestins marocains souvent agents de ce même makhzen.Bravo pour cette première cinglante réponse pour une fois.

    Zyriab
    2 novembre 2021 - 10 h 37 min

    Que ce soit le « Makhzen  » ou l’entité sioniste ou les médias français Rien de nouveau le plus inquiétant à mon sens C’est la renaissance des Harkis et c’est la levée de boucliers des Diasporas » surtout en France le Premier Novembre défilé place de la République demandant ouvertement l’intervention de l’OTAN et pour bien faire apportent un soutien indéfectible à Zemmour dans la déstabilisation de la classe politique française pour faire réélire Macron Alors que les sionistes reconstituent le front anti musulman Anti Algérien Voilà que ces gens prouvent effectivement aux média français que les Algériens envahissent la France

    Anonyme
    1 novembre 2021 - 21 h 33 min

    Une autre décision importante pour mettre le makhzan KO consiste à expulser les marrokis de l’Algérie qu’ils ne méritent certainement pas. Un geste pour le gloire la dignité et l’honneur du grand peuple d’Algérie et aussi pour l’histoire et la postérité. Un grand bravo et un grand merci.

      Elephant Man
      1 novembre 2021 - 22 h 00 min

      @Anonyme
      Vous ne faites pas si bien dire.

    Elephant Man
    1 novembre 2021 - 21 h 21 min

    Peu importe ce que pense l’entité sioniste..
    L’entité sioniste occupe et colonise la Palestine, occupe et colonise le Golan Syrien.
    L’entité sioniste a également maille à partir avec le Liban et notamment la délimitation des frontières maritimes pour l’exploitation de pétrole et gaz plus précisément dans le bloc 9.

    Digourdi
    1 novembre 2021 - 20 h 43 min

    Il y a une chose que ma vieille cervelle ne réussit pas à comprendre: D’une part le Maroc déclare que l’Espagne est très inquiète de ne pas recevoir les quantités de gaz dont elle a besoin, et qu’elle doute des capacités de l’Algérie à satisfaire sa demande, mais d’autre part le Maroc laisse entendre que l’Espagne s’attend à recevoir assez de gaz pour lui en renvoyer une partie dans l’autre sens! Donc si je comprends bien, soit l’Espagne s’attend à recevoir plus de gaz qu’elle n’en a besoin, soit elle est prête à laisser sa population grelotter de froid cet hiver afin de refiler au Maroc une partie du gaz qu’elle reçoit d’Algérie??… Ya hasra !

      Elephant Man
      1 novembre 2021 - 21 h 23 min

      @Digourdi
      😁😂 Ya hasra !

    Bouzelouf au miel
    1 novembre 2021 - 20 h 31 min

    Bonne de nuit,
    On à prévenir que on va renvoyer coups pour coup alors je dis aux esclaves des babouches d’accepter leur sort .
    C’est un contrat qui à cesser faute d’accord et que le fournisseur à le droit de stopper et on est pas d’un centre social comme le raciste mitterand il voulait.
    Et même le tourisme, boumedienne paix à son âme était une priorité qu’on va exploiter maintenant et les touristes si ils prennent leurs pieds à prondre des photos des misérables qui grelotte de froid et bien c’est chez les mrrarka.
    Même les touristes ils vont se les geler.
    Bonne nuit.

    Surfer d'argent
    1 novembre 2021 - 20 h 29 min

    @Vangelis : Impossible car l’Espagne doit respecter le contrat gazier signé avec l’Algérie (une clause dite de «destination» ) de plus, il y à également un autre souci technique dont je ne n’arrive plus à me souvenir… Bref la colère du peuple Marocain grondera vers ce semblant de royaume téléguidé par qui nous savons, à suivre…

    Anonyme
    1 novembre 2021 - 20 h 28 min

    Bien sûr que le glaoui rejeton d’assassin d’os à bien profité de notre gaz gratuit qu’il revendait à ses sujets en plus de l’enjeu géostratégique du passage du gaz pour l’Europe l’énergie était gratuite pour les entreprises étrangères

    M & Mss
    1 novembre 2021 - 20 h 22 min

    Bonsoir,
    Leurs petits avis, digressions ,débats pour faire du vent ne nous intéresse nullement.
    Toujours à tenter de semer le doute ; nous opposer une pseudo force qui n’existe même pas.
    Que de la parlotte, le gaz à belle été bien couper aujourd’hui et je suggère aux mokoko de vivre à l’intérieur du tuyau afin d’esquiver le froid hivernal qui sera très dur.
    Les hollandais font bien des containers abandonnés des maisons.
    C’est marrant leurs délires, une véritable usine à gaz.
    Ah ah !
    À bon entendeur..

    OKEN13
    1 novembre 2021 - 17 h 06 min

    on se fiche de ce peuvent pensés les autres , nous continuons notre petit bonhomme de chemin dans la serinité . une chose de sure , le maroc payera et lourdement ses mefaits . il ramene ses maitres sionistes a nos frontieres , et il veut notre gaz pour faire fonctionner ses engins … folle initiative . un corniaud reste un gogo.

    Vangelis
    1 novembre 2021 - 16 h 37 min

    Ce qu’en pense l’entité, n’est pas important puisque son nouveau vassal doit être traité avec des égards afin qu’il avale la couleuvre.

    Ce qui est inquiétant est le fait que ce HMARoc tente d’obtenir du gaz algérien, sans honte ni honneur, par l’inversion du flux venant d’Espagne qui s’inquiète de pas recevoir les quantités commandées à l’Algérie.

    La question qui se pose est : est-ce que l’Espagne se plaint pour ses propres besoins ou pour ceux du HMARoc ? Si c’est pour le deuxième motif, il y a lieu pour l’Algérie de bétonner le contrat interdisant à l’Espagne de céder le gaz algérien à quiconque n’étant pas elle-même exportatrice.

      khaled
      1 novembre 2021 - 17 h 42 min

      Meme avec toute la bonne volonte de l’Espagne, il est techniquement impossible d’inverser le debit de gaz. pour la bonne raison que les turbo compresseurs installes ne peuvent operer a debit faible qui correspond a la consommation de Maroc. Ces machines ne peuvent fonctionner a un debit inferieur a 50% de leur point d’operation nominal et qui est bien superieur a la demande marocaine.

    Surfer d'argent
    1 novembre 2021 - 15 h 47 min

    Nous savons très bien que la France et le Maroc d’Israël nous préparent des sales coups en France ou en Algérie comme à l’accoutumé. Rapelez vous leurs actions de …, ils surveillaient nos navires lors de nos entrainements en mer et une de nos corvette militaire qui était en construction en Allemagne…, sans oubliez leurs agents déstabilisateurs qu’ils envoient en Algérie pour créer ou infiltrer des manifestations en France et en Algérie contre notre gouvernement etc… Nous devons êtres trés prévoyant et vigilant tout AZIMUT surtout notre GRAND SUD ainssi que nos points GAZIER, sachez que leur style est toujour l’attaque sous faut drapeau et la création de prétexte afin de diviser pour mieux régner ! PS : Nous ne voulons pas de vos arnaques du PRINTEMPS BERBERE ou ARABE, NI D’UN ÉTAT LAÏC, NI D’UN MAGHREB, vous perdez votre temps et argent car VOUS AUREZ JAMAIS notre ALGÉRIE !!!! A bon entendeur.

    Anonyme
    1 novembre 2021 - 13 h 47 min

    Actuellement le Maroc puise dans ce qui reste dans le gazoduc. Si l’on considère le besoin annuelle à 1,4 milliards de m3 (3 835 616 m3 /jour) et que GME se comporte actuellement comme un réservoir à 80 bars ( 80 bars est la pression de service du gazoduc).
    La quantité de gaz dans le pipe (1,2 m de diamètre sur une longueur de 540 km) est de:1,2 x 1,2 x 3,14 x 540 000 / 4 = 610 416 m3 à 80 bars , soit 48 833 280 m3 à 1 bar (PV= Cste).
    48 833 280 m3 / (3 835 616 m3 /jour) = 12,73 jours. Le Maroc a de quoi tenir jusqu’au 13 novembre.

      Souk-Ahras
      1 novembre 2021 - 17 h 03 min

      Bonjour,

      Votre calcul théorique est juste mais ne représente pas la réalité sur le terrain. Techniquement parlant, c’est moins simple que ce que laisse transparaître votre calcul.

      Jusqu’au 31 octobre à minuit, les stations de compression fonctionnaient normalement pour permettre au Maroc et à l’Espagne de pomper leur quota contractuel. À 00 h 01 mn ce matin, toutes les stations de compression côté algérien se sont arrêtées de pousser et l’Espagne a sûrement procédé, par mesure de sécurité, à l’isolement de ses installations de réception du gaz en fermant la vanne principale d’arrivée. Cela veut dire que très très peu de gaz se trouve actuellement piégé dans le pipe, de quoi permettre de faire des brochettes ce soir sur la place de Djama3 el Fna à Marrakech.

      Si le Maroc est tenté de « pomper » le reliquat de gaz piégé, il le fera par aspiration obligatoirement. Mais là, il s’exposera à deux risques importants : destruction du didjeridoo par l’effet du vide créé par l’aspiration, d’où plus question pour lui de recevoir du gaz via l’Espagne, et incendies intempestives d’une grande probabilité de survenance.

      Anonyme
      1 novembre 2021 - 17 h 59 min

      Merci pour cet eclaircissement . Donc à peine deux semaines donc en effet ca va lui faire mal cette interruption de transit gasier via le voisin marocain.

    LES MAROCAINS DISENT QUE L'ALGERIE EST NON FIABLE COMEM FOURNISSEUR DU GAZ, JE REPONDS A LEUR MENSONGE
    1 novembre 2021 - 13 h 41 min

    les médias sionsiets marocains et français ne cessent de répéter que l’algérie fait du chantage du le gaz, or le chantage vient d’abord du maroc qui croyant que l’algérie st dépendante du maroc en matière de transport de gaz vers l’europe qu’il s’est permis de menacer l’algérie mai spire encore il veut créer la fitna en algérie tout en espérant une guerre civile. je dis aux marocains ne jouez pas ce jeu avec l’algérie car on touche noter sécurité on fonce et on ne réfléchi pas longtemps. donc la rupture diplomatique est juste une petit avertissement.
    mais concernant les mensonegs marocains et sionsiets que kje lis meêm dans la presse sionsiets française, come quoi l’algérie n’est pas fiablke et qu’elle fait du chantage sur le gaz, JE LEUR DIT QUE L’ALGÉRIE N’A FAIT AUCUN CHANTAGE ELLE A HONORÉ SON CONTRAT AVEC LE MAROC QUI A PRIS FIN LE 31 OCTOBRE 2021. ET SUITE AUX AGRESSIONS MANIFESTES DU MAROC A L’ÉGARD DE L’ALGERIE TOUCHANT NOTRE SÉCURITÉ ET NOTRE STABILITÉ, QU’AUCUN PAYS AU MONDE NE PEUT NIER, A PART LA FRANCE CREATEUR DU MAK ET ISRAEL, ET SUITE A LA RUPTURE DIPLOMATQIUE, L’ALGERIE NE RENOUVELLERA PAS SON CONTRAT AVEC UN PAYS ENNEMI QUI PEUT MEME FAIRE DU CHANTAGE SUR NOS FOURNISSEURS COMME IL L’A FAIT AVEC LE RUSH DES CLANDESTIN SUR L’ESPAGNE ET SUR AUTRES PAYS QUI RECONNAISSENT LE DROITDES SAHRAOUIS A L’AUTODETERMINATION.

    C’EST LE MAROC QUI EST COUTUMIER DES CHANTAGES PAS L’ALGERIE. RÉVISEZ L’HISTOIRE AVANT DE VOUS ACHARNER PAR MENSONGES ET MANIPULATIONS VICIEUSES CONTRE L’ALGERIE. VOUS ÊTES MALHONNETES, CORROMPUS ET POURRIS.

    Anonyme
    1 novembre 2021 - 13 h 07 min

    Le royaume du vices et de tt les pechers a t il une réserve de gaz pour un cour ou moyen terme pour eviter les tensions chez lui de ces sujets ? Bcps de pays le font et qd ils sont en exedents vendent leurs propres énergies l exemple de la France et d autres qui ne produisent pas ou peu ? Le Maroc fait il la meme chose?Pour ttes ces questions je n ai pas de réponses, si un lecteur peut éclairer ma lanterne à savoir si ce voisin pourri qui a profiter de nos largesse tt d années possèdent des réserves en pétrole et gaz et peut attenuer sa crise energetique comme le gaz venant de l Algérie ?

      Krimo
      1 novembre 2021 - 18 h 32 min

      Anonyme 1 novembre 2021 – 13 h 07 min

      Votre question : « ……..a t il une réserve de gaz pour un cour ou moyen terme ……? »

      Réponse toute simple : Rien, Walou !!!!!!!

      Il y a de cela 21 ans, des aventuriers texans d’une compagnie pétrolière du nom pompeux Lone Star, auraient fait une découverte importante a Talsint dans la « la grand maroc » ce qui amena « amir el moukhribine » a cette declaration pour la grande inauguration de cette illusoire gisement de pétrole et gaz devant avoir lieu le 20 Aout 2000. En voici un extrait :

      «……. ces richesses naturelles ne sont et ne seront jamais une fin en soi ou une ressource nous enlisant dans le fatalisme, l’indolence et la consommation, paralysant notre énergie et nos potentialités humaines et naturelles. (…) La richesse découverte ne constituera jamais une alternative à notre patrimoine agricole mais plutôt un outil pour son enrichissement. (…) Nous insisterons sur le fait que nous ne ferons jamais de ce don de Dieu un moyen dont se servirait l’Etat pour instaurer une économie rentière (…)….»

      Et bien sur en conclusion un beau clin d’œil a l’Algerie.

      En realite une t’bahdila qui ne dira jamais son nom et Talsint se resuma dans les fait a un pet de vache. Voila une des facettes du genie marocain qui amena son monarque a se ridiculiser aux yeux du monde. C’est made in « la grand maroc » breveté et déposé

    abdelkader
    1 novembre 2021 - 12 h 25 min

    Je ne comprends pas pourquoi vous vous intéressez a ce que pense Israêl ce problème concerne l’Afrique-du-Nord on s’en fout completement. d’Israêl.

    Khalatha, tesfa !
    1 novembre 2021 - 12 h 25 min

    La crise actuelle avec ses diverses ramifications diplomatiques et économiques avec le makhnez aura eu, au moins, le mérite de faire office de » ligne de partage des eaux » . Cette décantation salutaire pour notre pays va permettre dorénavant de mettre au grand jour, bien que nous le savions déjà, les vrais alliés et les faux amis de l’Algérie.
    Dès lors, chacun reconnaîtra les siens. Il était grand temps que l’Algérie s’adonne enfin à la realpolitik.
    Pour le reste, notamment de ce qu’en pense l’entité sioniste, on n’en a que faire ! Ses avis ,que nous subodorons pour être tout sauf une déclaration d’amitié , glisseront sur notre indifférence comme des p… de lapin sur une toile cirée.

    Anonyme
    1 novembre 2021 - 12 h 07 min

    On a que faire de ce que pensent ces tueurs d’enfants et de vieillards et d’une population civile sans défense.

    Sprinkler
    1 novembre 2021 - 11 h 27 min

    … le royaume mirifique a de quoi alimenter le gazoduc GME jusqu’à la fin des temps ! Le laquais sioniste BOURRITA, source inépuisable de fumisteries, en exporte même l’excédent au quatre coins du monde, quitte à voyager en clandestin pour survoler l’Algérie…La dernière tannée diplomatique que vient d’essuyer son « Excellence » BOURRITA vient de la Colombie…En effet, ce pays vient de démentir catégoriquement les délires du souverain Dealer sur une prétendue reconnaissance de la Colombie de la « marocanité (hachasamaïnes) du Sahara Occidental »…Et vogue la galère, qui continue de ramer par tous les vents !

    Anonyme
    1 novembre 2021 - 11 h 13 min

    Nous nous sommes toujours battus seuls..
    N oublions pas l isolement de l Algérie durant la décennie noire avec tous les pays qui finançaient ou accueillaient chez eux les traîtres islamistes pour abattre notre pays…
    Ces mêmes pays sont toujours contre nous,ils se sont justes arrêtés pendant le règne de Bouteflika car il les a fait bien profité de la manne financière au détriment de son peuple !!!
    Relevons nos manches et ressortons fort de cet épisode sans céder ni aux islamistes ni à un régime autoritaire,
    Nous avons besoin de sortir de ce conservatisme qui étouffe les jeunes…

    Brahms
    1 novembre 2021 - 11 h 12 min

    L’avantage est pour nous,

    La fermeture de ce gazoduc nous épargne une dette de 350 millions d’euros chaque année soit sur 10 ans, la coquette somme de 3,5 milliards d’euros hors intérêts financiers.

    Notre pays sera donc plus riche de 3,5 milliards d’euros tous les 10 ans étant précisé qu’ils appartient au pays consommateur de faire des efforts et non l’inverse. Avec cet argent, on pourra donc éradiquer des fléaux sociaux (logement, route, ponts, train, gare routière, crèches, hôpitaux) ce qui rendra notre pays plus attrayant.

    Enfin, en ce 1er novembre 1954, on peut dire que l’on a pas pris l’indépendance pour distribuer nos richesses à n’importe qui, sans contrepartie intéressante et si nos chouhadas n’avaient pas combattu l’ennemi certaines personnes ne seraient même pas nées donc reconnaissance et gratitude envers eux.

    En outre, espérons que nos gouvernants seront à l’avenir guider le pays dans le développement, le coffre – fort en sous sol ne pouvant être donné comme ça par enchantement ou pour faire plaisir à des gugusses étrangers qui seront les premiers à nous vendre ou à comploter contre nous.

    asyar
    1 novembre 2021 - 10 h 39 min

     » Les fantômes maudits occupants la terre de Palestine, peuvent penser se qu’ils veulent « …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.