La malédiction de tonton Messaoud

pétrole personne compétente
L'argent du pétrole part en fumée... D. R.

Une contribution de Kaddour Naïmi – Une personne réellement compétente et une personne médiocre sont incompatibles. La première ne peut travailler de manière correcte parce que la seconde l’en empêchera pour éviter que sa médiocrité soit mise en évidence.

La personne compétente succombe parfois au démon de la «carrière» avec les privilèges qui la contiennent, et, donc, devenir médiocre dans son travail. Par contre, la personne médiocre est obligée de compter uniquement sur la «carrière» avec les privilèges qui s’ensuivent.

Toute société dirigée par une caste parasitaire existe en produisant et en maintenant une couche significative de personnes médiocres, parce que le médiocre ne peut pas remettre en question l’autorité qui le commande, car la justification de son «travail» est d’abord l’obéissance aveugle aux ordres de l’autorité.

Par contre, la personne compétente qui, en plus, a une conscience éthique (liberté, vérité, justice, solidarité), n’acceptera jamais de se rabaisser à un travail fait de manière médiocre, et si l’ordre de l’exécuter vient d’une autorité supérieure, la personne compétente et dotée d’une conscience éthique renonce à ce travail de mercenaire, au point de s’exiler avec amertume.

Voici une anecdote en ce qui concerne un secteur d’activité en Algérie.

Je fus invité à un déjeuner dans un élégant restaurant à Alger, où étaient présents deux directeurs de deux importants théâtres régionaux de l’ouest. Je fus choqué par la bombance on ne peut plus outrée.

A ma demande : «Pourquoi vos établissements ne produisent pas assez d’œuvres, et pourquoi celles produites sont d’un niveau professionnel qui laisse beaucoup à désirer ?» J’eus droit à des sourires narquois, et l’un des directeurs répondit textuellement : «Nous avons ‘âmmi (tonton) Messaoud qui nous nourrit très bien !» Je ne compris pas et demandai : «Tonton Messaoud, c’est qui ?» La clarification fut dite par le second directeur avec une désinvolture qui me surprit : «Les puits de pétrole de Sidi Messaoud !»

En une autre occasion, à l’est du pays, je fus invité par un autre directeur de théâtre régional. Comme je m’étonnai de la quantité énorme de nourriture sur la table, le directeur présenta sa rondelette bedasse et la caressa en déclarant avec fierté : «Rana chab’anȋne (Nous sommes rassasiés) !»

Ayant remarqué que dans son établissement, des membres de la troupe étaient payés sans travailler, quelques-uns ne faisant même pas acte de présence, j’ai demandé : «Pourquoi continuent-ils à recevoir leur salaire ?» Le directeur eut un sourire entendu et répondit : «C’est pour préserver la paix sociale !»

Ainsi donc, la richesse pétrolière du pays est, aussi, une malédiction !… Outre le secteur du théâtre public, combien d’autres secteurs d’activité ne souffrent pas de cette malédiction ? Qui en est le premier responsable ?

Devant les trois misérables parasites sociaux – qui se déclaraient tous «démocrates» et «progressistes» –, je n’ai pas estimé devoir montrer mon indignation, toutefois j’ai imaginé de les voir devant un tribunal populaire, ainsi composé : deux anciens moudjahidine de la Guerre de libération, deux jeunes chômeurs candidats à l’exil clandestin, deux personnalités de science et deux personnalités de la culture contraintes à l’exil où elles exercent leurs compétences. Ne sont-ils pas les authentiques garants d’une vraie nouvelle Algérie qui éliminera toute infamie contre le peuple ?

K. N.

Comment (26)

    Anonyme
    3 septembre 2022 - 21 h 00 min

    @ Anatole France 3 sept 2022 11h 35
    Ma première réaction , en parcourant une logorrhée digne d un frustré de la parole ayant trouvé l espace idoine pour étaler sa hargne et sa culture phraseologique comme de la ….confiture , à été de laisser ce coincé courir …..
    Mais l insulte et l indécence qui caractérise le Procès d intention fait a mon encontre m obligé à te remettre à ta petite place : D abord un oubli de frappe de « pu  être » devant suivre « aurait « n aurait pas été relevé par un cerveau apaisé pour croire pouvoir déstabiliser quelqu un qui quand il allait a l école dans les années 50 , vous n étiez pas encore né.
    Secondo , je vous reprends : «  …..sans pseudo fixe). Je comprends votre « khanez bel qraïa » injurieux et pauvre d’esprit. Tous ceux qui m’ont lu témoigneront que je n’épargne pas vos deux « khanez bel qraïa » grossiers directeurs de théâtre.. » . S il fallait une preuve que vous n avez rien compris , vous l avez offerte . Merci pour les lecteurs.
    Donc arrêtez votre Opérette du 19 mars , Vous comprenez ce qu est le 19 Mars ? Je ne pense pas .
    Les Hommes libres , patriotes a l image de MR Naimi , avec qui vous semblez avoir un compte à régler en vous focalisant sur « des Directeurs de théâtre «  alors que son propos allez bien au delà de cette illustration factuelle , n ont que faire des ultra nationalistes du clavier et de là 25 eme heure inquiètes pour Mon Pays de ……..loin , très loin dans tous les sens du terme .
    Maintenant je vous laisse chercher quelque fautes de frappes qui certainement vous donneront la jouissance .

      Anatole France
      7 septembre 2022 - 19 h 50 min

      Pompeux

    lhadi
    3 septembre 2022 - 9 h 54 min

    L’idiosyncrasie des ultracrépidariens ne permet pas une profonde rénovation du système actuel devenu, à mon sens, inadapté aux réalités d’aujourd’hui qu’aux attentes de nos concitoyens.

    Dessillons les yeux : l’Algérie adamantine est sous l’emprise des tailleurs de pierres.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    Bouzelouf au miel
    2 septembre 2022 - 8 h 33 min

    Bonne jourrnée ,
    Sujet sensible et réaction plutôt … surtout idiote et puéril de la part de ces deux directeurs mais qui ne reflètent pas toute l’Algérie. Il n’est pas facile de trouver un juste milieu dans la liberté . On peut aussi trouver des directeurs très poli et qui mettent le doigt dans le pot de miel.
    Tahia el djazair et bonne jourrnée .

    Abou Stroff
    2 septembre 2022 - 7 h 46 min

    « Toute société dirigée par une caste parasitaire existe en produisant et en maintenant une couche significative de personnes médiocres, parce que le médiocre ne peut pas remettre en question l’autorité qui le commande, car la justification de son «travail» est d’abord l’obéissance aveugle aux ordres de l’autorité. » soutient K. N..

    c’est exactement ce que je ressasse depuis l’existence de journaux en ligne (c’est à dire bien avant l’apparition de AP) qui nous permettent de sortir des sentiers battus par la langue de bois qui domine la majorité des media (publics et privés) algériens.

    ainsi, dans le cadre algérien, la « caste parasitaire » de l’auteur que je nomme « la marabunta qui nous gouverne », composée de couches prédatrices a besoin d’abrutir l’ensemble de la société pour continuer à jouir des bienfaits de la rente qu’elle monopolise. car, les couches rentières qui abhorrent le travail en tant que valeur, n’ont besoin que de tubes digestifs ambulants à gaver et de zombies décérébrés à embobiner pour que l' »activité » de ces derniers se réduise à absorber pour ensuite déféquer et à attendre qu’une force extrahumaine leur ouvre les portes du paradis des arabo-musulmans. la marabunta qui nous gouverne n’a ainsi, besoin ni d’une industrie performante, ni d’une agriculture performante et encore moins d’un système éducatif performant. car la performance constitue la négation du système rentier qui permet à la marabunta qui nous gouverne de pérenniser son pouvoir.

    en termes crus, tant que la rente engrangée par ceux qui nous gouvernent est conséquente, rien, absolument rien, à part un tsunami dévastateur (une baisse prolongée des prix des hydrocarbures, entre autres), ne peut perturber le mode de fonctionnement du système basé sur la distribution de la rente et sur le prédation qui nous avilit et nous réduit à des « moins que rien ».

    PS: question à un doro: quelqu’un a t il une idée sur le sort des premières promotions de nos écoles supérieures, notamment celles d’une école d’informatique d’alger de renommée mondiale, avant qu’elles ne soient nivelées par le bas, pour qu’elle retrouvent le niveau de l’âne-ifersiti?
    Il semblerait, d’après mes informations, que beaucoup d’étudiants de ces écoles de l’élite (du moins au début de leurs créations) font le bonheur des pays étrangers qui respectent les cerveaux bien remplis et le travail.

    Out of the box
    2 septembre 2022 - 7 h 22 min

    En ayant un peu de recul, peut être qu’ils ont raison : est ce que tu préfères travailler 10h par jour et passer toute la vie en labourant sachant que la secte parasitaire profite à 1000/100 des revenus de ton Messaoud…ou bien profiter aussi et vivre paisiblement en faisant la sieste tout les jours?
    Peut être qu’il faudrait faire la même chose ?
    Non?
    De toute façon on ne vit qu’une seule fois.

    SANS L'AIDE D'ALLAH je ne vois pas le bout du tunnel !!
    2 septembre 2022 - 0 h 09 min

    Monsieur KADDOUR NAÏMI
    Je vous remercie infiniment d’avoir résumé de la façon la plus élémentaire ce qu’est la triste réalité en Algérie depuis le décès du valeureux président HOUARI BOUMÉDIENNE ALLAH YARHAMOU.
    Vous avez expliqué ça si bien, que personne ne pourra dire je n’ai pas compris la finalité de l’orientation tragique que les algériens qui dirigent l’Algérie sont en train de conduire l’Algérie vers une impasse sans aucune issue.
    L’émergence de l’Algérie ne sera pas possible avec les maires qui dirigent nos villes et villages, avec nos préfets, nos ministres, nos PDG d’entreprise privés et publics, nos directeurs d’administration étatique, certains de nos responsables douaniers.
    Mon père et frère ont vécues ça à partir de 1979sur plusieurs années et moi en 83 et 84.
    Moi je n’ai pas eut la patience de mes parents, au bout de 11 mois je suis retourné en France pour toujours, mes projets et ma hargne de mettre mes services dans l’intérêt de mon pays, personne ne m’a permis de les réaliser.
    Je n’ai, nous n’avons trouvé que des bâtons dans nos roues, des plans machiavélique.
    J’ai trouvé face à moi une opposition totale accompagnée de mépris, et de menaces.
    L’argent de mes parents à été volé par des moyens fallacieux et prémédité jusqu’au dernier franc.
    Aucun de leurs projets n’a pu voir le jour.
    Ils sont revenus en France complètement dépouillés financièrement et aussi moralement.
    Et nous avons prévenu beaucoup d’Algériens de France et d’ailleurs d’être très très prudent si vous voulez investir vôtre argent dans des projets en Algérie.
    Même si ce sont des gens de vôtre famille proches.
    Seul les algériens d’Algérie sait comment faire avec un autre algérien d’Algérie.
    Les loups entre eux ne se mangent pas, car chacun sait comment fonctionne les loups de la meute.
    Tout ce que je viens de cité, la plus grosse majorité d’entre eux, se moquent éperdument de l’avenir de l’Algérie.
    Beaucoup empêchent l’émergence de l’Algérie.
    Seul leurs émergences personnelles et de leurs proches comptes.
    Du peuple Algérien ils s’en moquent complètement.
    Le président ABDELMADJID TEBBOUNE et le général major SAÏD CHENGRIHA sont des personnes à l’effigie du valeureux HOUARI BOUMÉDIENNE.
    Avec ces deux personnes a tête de l’Algérie, nôtre avenir est entre de bonnes mains.
    INCHALLAH BI IDN ILLAH.
    Depuis leurs arrivées, l’Algérie est peu à peu en train de prendre des bonnes mesures pour l’Algérie et son peuple.
    Il leurs faut continuer la KARCHÉRISATION dans ceux et celles que j’ai cité la haut et les envoyées en prison à chaque fois qu’une malversation est constatée et jugée.
    Il faut envoyer un message très fort et sans relâche à celles et ceux qui décide quoique ce soit en Algérie.
    La peur doit être perceptible, réelle, constante, au sein de tous les décideurs et dirigeants de grandes entreprises, PME et PMI et commerçants, artisans, agriculteurs, et employés des administrations étatique.
    Pour ma part je suis âgée et ma vie et derrière moi.
    Mais J’AIME énormément mon pays et je suis fier d’être Algérien musulman.
    Et je voudrais tellement que nos enfants et petits enfants etc …etc….connaissent la vie que HOUARI BOUMÉDIENNE projetait de réaliser pour le peuple algérien et l’Algérie en lui donnant sa place respectifs sur l’échiquier nationale et internationale.
    QU’ALLAH permet à ABDELMADJID TEBBOUNE et SAÏD CHENGRIHA d’achever ce que HOUARI BOUMÉDIENNE ALLAH YARHAMOU voulait pour nous .
    Seul ALLAH peut les aider dans leurs missions face aux ennemis de l’intérieur et de l’extérieur qui font tout pour qu’ils échouent.
    🇩🇿TAHIA EL DZÉZAÏR🇩🇿
    🇩🇿TAHIA L’ANP🇩🇿
    🇩🇿TAHIA ABDELMADJID TEBBOUNE🇩🇿
    🇩🇿TAHIA SAÏD CHENGRIHA🇩🇿
    TAHIA EL DZÉZAÏROUNES

    Anatole France
    1 septembre 2022 - 16 h 16 min

    La malédiction c’est d’utiliser abusivement ce mot. On ne va pas renverser la table parce que deux directeurs de théâtre, replets, ne font pas bien leur travail, et s’engraissent aux frais du contribuable, en invoquant grossièrement le gisement d’Hassi Messaoud, avec, on l’imaginerait, un rire sardonique. Ce directeur manque incontestablement d’intelligence. Cet échange fâcheux, qui vous a fort déplu, c’est déroulé en privé. Ces directeurs de théâtre vous ont froissé, et vous avez complètement perdu la tête en nous faisant part de vos états d’âmes qui donnent à leurs tours la nausée. Vous rendez votre anecdote publique avec moins de tact qu’en a eu votre mauvaise compagnie à table, en dénigrant tout le pays: « Toute société dirigée par une caste parasitaire … ». Vous alléguez que El Djazaïr est dirigé par une caste parasitaire. Tout d’un coup vous gagnez votre place sur les plateaux télés français. Nous avons Karim B sur un autre page:  » A peine le président Macron a-t-il quitté Alger que la France viole la «trêve» « . Il s’offusque des éléments de langage des médias français contre El Djazaïr. Et vous, vous métamorphosez la grossièreté d’un cancre en malédiction nationale: « Ainsi donc, la richesse pétrolière du pays est, aussi, une malédiction ! » Ce que vous dites est grave et irresponsable. Un imbécile dit profiter de l’argent du trésor public d’El Djazaïr, qui provient de la ressource pétrolière, et vous, vous anathématisez la manne pétrolière et vous daubez sur El Djazaïr.

      tout le MONDE S’INDIGNE EN PRIVÉ
      1 septembre 2022 - 16 h 39 min

      Mais la Faute A Qui ?
      – A Eux mêmes
      – A ceux qui les ont Nommés a ces Postes ?
      – A ceux qui les ont Gardés a ces Postes ?
      – A Ceux qui n’EXIGENT AUCUN RÉSULTATS ?
      – Aux Complices qui en PROFITENT ?
      ..
      ce serait tellement Simple si le Problème était Uniquement la RENTE.
      Non, le Problème est plus Profond que cela…
      Pardon de le dire
      On le sait bien que si ils sont Remplacés, le Lendemain même les Mêmes CAUSES produiront les mêmes EFFETS..
      Voilà pourquoi, tout le MONDE S’INDIGNE EN PRIVÉ

      Anonyme
      2 septembre 2022 - 10 h 02 min

      – [ ] Quelle mouche donc vous a piqué MR Anatole ?
      – [ ] L auteur de l article , me semble t il , a voulu mettre en exergue un « état d Esprit » qui a ravagé les fondements de notre Société et ce depuis la moitié des années 70 . L anecdote des énergumènes soi disant responsables de la Culture n a été que l illustration factuelle de la descente aux enfers que nous vivons aujourd hui même , malgré les ressources qui auraient le Bonheur d autres Peuples et que les PARASITES qui ont été aux commandes depuis les années 80 , ont joyeusement et égoïstement choisi de GASPILLER , en oubliant pas de JETER quelques miettes aux Malfrats , aux indignes , aux sans foi ni Loi , bref aux Neo harkis qui se mettraient à 4pattes et la Langue pendante devant les Colons d hier , pour quelques zzzzeeeeuuros de plus , alors que c est eux qui ont mis mon Pays dans l état où il est .
      – [ ] Au crépuscule de ma vie , j ai malheureusement eu la »chance «  de voir comment ce peuple , enthousiaste , travailleur , performant , revendicatif ( pour la bonne cause ) a été ´, sur une durée de près de 45 ans , travaillé au corps et au «  cerveau » pour devenir un magma d arrivistes , traitant les Universitaires de «  Khanez bel qraya « ( avez vous eu l occasion de l entendre dire ? Moi si plusieurs fois !!!!! ) , exigeant « sa part de Pétrole » pour justifier des actes de détournement , de vol , de corruption ( avez vous eu l occasion de l entendre ? Moi , si..plusieurs fois ? ) , refusant de rembourser les Crédits de l Ansej et que sais je …….toujours en prétextant sa part de Petrole et Surtout ENCOURAGÉ par ceux qui étaient et sont censés protéger l Argent du Peuple et dont une partie est maintenant dans prisons en véritables PARASITES DÉLINQUANTS qu ils sont !!
      – [ ] Tournons les yeux vers la Norvège et observons ce qu ils ont fait de cette « Malediction » . Seraient ils des Extra…..humains ?!!!!!
      – [ ] Peut être que vous même vivez en Norvège et vous avez eu de la chance de bénéficier du Don du Ciel comme il se devrait pour un Peuple qui se respecte

      Anatole France
      2 septembre 2022 - 21 h 30 min

      @ l’un et à l’autre

      On n’est pas obligé de penser tous pareil monsieur …
      Il n’est pas utile d’aller jusqu’en France, ni au Moghreb pour trouver des gens qui dénigrent El Djazaïr. Sur cette page « La malédiction de tonton Messaoud », le mec donne le ‘la’, un ‘la’ de mauvais goût, voire très maladroit, et des suiveurs dénués de sens critique se lâchent contre El Djazaïr comme le font des voisins de l’ouest. Ce sont les poissons morts qui suivent le sens du courant, tandis que vivant, il faut de la force pour le remonter. Il fallait circonscrire le problème à ces 2 directeurs ripailleurs, en restant factuel, et en évitant la généralisation à tout le pays car il y a fi El Djazaïr beaucoup de gens qui font correctement leur travail ! Il ne faut pas jeter l’opprobe sur tout le pays. Ce n’est pas difficile à comprendre.

        Anonyme
        3 septembre 2022 - 5 h 47 min

        « ..On n’est pas obligé de penser tous pareil monsieur … ». Cela aurait « drôlement drôle » si l on y été obligés.
        Est ce que vous avez compris le sens «  khanez bel qraïa « ?? …Est ce que vous avez compris le sens de «  c est ma part de pétrole » ? Je suis certain que non . Pour une raison toute simple : vous ne vivez pas au milieu du « magma « dont je parle parce que moi je vis dedans à mon corps défendant et j enrage , comme des centaines de milliers d Algériens ,d être démuni face au Cancer qui ronge Notre pays . Vous êtes à des milliers de kilomètres et ce n est pas un reproche que je vous fais . C est votre choix qu il faut respecter .
        Par contre , faire des Procès d Intention en veux tu en voilà, là ça devient suspect . …..
        Bon courage quand même pour votre combat contre les Poissons……..morts
        Sinon , le Shmilblik il lui faut de la maintenance quand même ……

          Anatole France
          3 septembre 2022 - 11 h 35 min

          Cela aurait « drôlement drôle ». Non! être au lieu de avoir, et ce serait non pas drôle mais « catastrophique ». J’ai fait par trois fois des efforts pour vous lire l’un et l’autre, les SPF (sans pseudo fixe). Je comprends votre « khanez bel qraïa » injurieux et pauvre d’esprit. Tous ceux qui m’ont lu témoigneront que je n’épargne pas vos deux « khanez bel qraïa » grossiers directeurs de théâtre, et je répète que c’est à eux seuls sur ce coup là qu’il faut témoigner du mépris en évitant de perdre les pédales et la raison en s’en prenant à tout un pays. Vous ne soignerez pas le cancer en enrageant et en déblatérant comme des zèbens qui piquent El Djazaïr.

      Les tubes digestifs se rebiffent contre la vérité.
      2 septembre 2022 - 23 h 31 min

      @ : Anatole France

      Tu viens ici jouer celui qui est offusqué par la publication de
      du journaliste Mr Kaddour Naïmi.
      Sachez que ce qu’il dit, les journaliste du monde entier sont au courant de cet état de faits avérés et tous les jours constater.
      Alors si Mr Kaddour Naïmi à rappelait cette réalité c’est pour une prise de conscience générale et il espère que son écho pourra faire son bout de chemin et inversé auprès de certains leurs comportements.
      Vous prétendez être blessé par des vérités qui vous dérange et porterait préjudice à vôtre par de festin que vous et vos amies être en train de dépecer de la santé économique de nôtre pays.
      Beaucoup en Algérie tiennent se genre de langage et raisonnement.
      Le président ABDELMADJID TEBBOUNE ne peut pas être derrière chacun de ces ministres, sénateurs, députés, préfets, maires, directeur d’entreprises étatiques ……… pour surveiller ce qu’ils font et ne font pas.
      J’ai des personnes que je connais très bien par les liens qui nous unis, mangent et ont toujours manger sur le dos de tonton HAMIS MESSAOUD de manière non honnête.
      Ils vivent comme des princes.
      Est-ce que c’est normal.
      En France et ailleurs ce serait directement la case prison subito presto.
      Si Mr KADDOUR NAÏMI à miscle doigt là où ça vous fait mal et bien tant mieux et tous les algériens penseront la même chose.
      Le pétrole 🛢est un bien qui nous à causés plus de mal que de biens aux algériens lambda.
      Vous n’avez apparemment jamais entendu parler du syndrome hollandais, qui décrit les effets pervers de la dépendance à une rente sur une économie. Le terme, appliqué d’abord aux Pays-Bas, a pu l’être à des situations aussi différentes que celle du Venezuela, de l’outre-mer français ou encore de la Norvège.

      L’expression provient des effets de la découverte de gaz en mer du Nord sur l’économie des Pays-Bas. À Groningue, au début des années 1950, la découverte du plus grand gisement de gaz naturel d’Europe occidentale a provoqué, du fait de la redistribution d’une partie de cette rente, une rapide désindustrialisation du pays. En effet, l’exploitation de la ressource et la rente qu’elle procure augmente la valeur de la monnaie du pays, ses autres exportations sont ainsi moins compétitives alors que les importations s’accroissent et que les autres activités productives sont dépréciées, d’où la désindustrialisation.

      Dans le cas des outre-mer français, la rente serait constituée par les aides et subventions publiques et les traitements des fonctionnaires, entraînant des effets pervers (hausse des salaires d’une partie de la population et enchérissement des prix). Toutefois la notion de syndrome hollandais peut être considérée ici comme un jugement de valeur et risque de déboucher sur une remise en cause de l’aide publique en elle-même, alors même que les territoires ultramarins ne sont pas les seuls territoires de la République à bénéficier des politiques de redistribution.

      Dans la plupart des cas, lorsque l’exploitation des ressources naturelles domine une économie et lorsqu’une richesse est acquise hors du cycle de production, en particulier dans les situations d’extractivisme, ce processus est observé. Il est amplifié dans les États qui présentent de graves défauts de gouvernance.

      C’est exactement ce qui est en train de se produire depuis le décès du valeureux HOUARI BOUMÉDIENNE, ALLAH yarhamou.

      Celui qui pense qu’à tube digestif et son bien être personnel, avant l’intérêt général du peuple Algérien.
      Mais notre président ABDELMADJID TEBBOUNE à décider de marcher sur les pas du patriote HOUARI BOUMÉDIENNE.

    Anonyme
    1 septembre 2022 - 14 h 46 min

    Oui c’est la malediction du petrole dont on parle depuis la mort de Boumedienne. Quant au tribunal populaire, il n’y malheureusement presque plus de vrais moudjahidines. Le tres peu qui reste ne sont meme plus capable de reconnaitre leur marmaille. On risque donc d’avoir deux faux moudjahidines a la palce qui diraient « on a hassi messaoud oua el hamdou lilah. » Et finir en disant; « pourquoi est on en train de deranger ces honorables citoyens. N’a t-on pas d’autres choses « plus serieuses » a faire. » Le mal est tres tres tres profond.

    dz
    1 septembre 2022 - 14 h 08 min

    ce n est pas le petrole le probleme les norvegiens s accomodent tres biens de ces ressources tires du petrole en devellope leur pays le probleme est en algerie le peuple est oisif et aiment l argent facile beaucoup de corruption des prix exorbitants et de la speculation chacun veut faire sa loi ou la loi du plus fort si l etat est serieux les autres serons obliges de suivre il faut que l etat prennent les choses en mains des controles en amont partout controler les devises en amont chaque dinar doit etre compter gerer le pays comme un bon pere de famille car le petrole et le gaz n est pas perrene

    Souk-Ahras
    1 septembre 2022 - 13 h 59 min

    Ya si Kaddour, auriez-vous oublié l’hymne nationale à la rente ?

    Dor biha ya chibani dor biha,
    Dor biha takhdem 3alik wa 3liha…

    dz
    1 septembre 2022 - 13 h 21 min

    merci pour cet article malheureusement c est la veritee et c est pas nouveau le systeme de boutef en est largement responsable il faut des lanceurs d alertes c est limite anarchie chacun fait ce quil lui plait dans c pe le marche parralele les prix exorbitants les corruptions quotidiennes il faut un policier derriere ch aques algeriens ? c est tres complique a gerer

    Il ne faut pas s'inquiéter Mr Naimi
    1 septembre 2022 - 12 h 31 min

    Mama Fafa ( Macron le grand conquistador) est venue pour lancer une campagne de coopération qui touche aussi la culture.
    On aura que des Victor Hugo, des Sartres, des Voltaires. Bien sûr à la sauce algérienne….
    Si Tonton Messaoud décide de prendre la retraite, le pays sera culturellement bien préparé.
    Et je confirme :Khra win hebit (héchékom)

    ALAOUI
    1 septembre 2022 - 11 h 55 min

    Excellent et en particulier lorsque vous proposez la composition des jurés dans un procès contre ces fumiers fumistes. Malheureusement, il faudra beaucoup de travail et de temps pour se débarrasser de ce fléaurus.
    Cordialement

    Anonyme
    1 septembre 2022 - 11 h 51 min

    Ce type de parasites immondes , on les voyait pointer leur museau de bête féroce dès les années 74 / 75 . Pendant que des Patriotes Dignes s impliquaient corps et âmes dans le développement du pays dans tous les secteurs ( économique , social , politique , culturel ..) des HARKAS ( oui des HARKAS ,il n y pas d autres qualificatifs ) s ingéniaient à saboter , dans les Usines , la Rue , les Immeubles , l Administration etc…… Quand un Patriote osait s indigner et condamner sur le champs l acte El mounkar et son auteur , il y avait toujours dans les parages un soi disant «  Sage » qui y allait avec sa « …ya wouldi qu est que tu veux faire ….takhti rassek bark …partout c est comme ça …….etc…) « .
    C est comme cela que s est propagé le VIRUS , grâce à la Loi du Nombre encouragée par le Populisme Sultanesque sans Sultan qui a permis à une Horde de GUEUX Pervers de BOUFFER LE CERVEAU ( ou ce qu il en restait ) des masses ayant envahi les villes et les bourgs et d en faire des ARRIVISTES et surtout des BÊTES FÉROCES qui vendraient ce pays pour un Gigot d ÂNE !!!!!!!!

    Raïna
    1 septembre 2022 - 10 h 49 min

    C’est la consternation et la désolation totale!
    Il faut être franc,l’Algérie n’a pas le peuple qu’elle mérite.
    Si nos martyrs verraient ce qu’est devenu l’Algérie et le peuple algérien ils se retourneraient dans leur tombe…
    Il faut impérativement rééduquer tout un peuple et réformer cette sale mentalité,dire que nos aïeuls et aïeux se sont sacrifier pour une Algérie,libre,
    indépendante,prospère,sereine et developpée mais au final au lieu de poursuivre cette continuité et cet héritage avec l’esprit constructif c’est plutôt:
    Khra win hebit (héchékom)

      HANNIBAL
      1 septembre 2022 - 11 h 37 min

      Tu as tout résumé

      Malek
      1 septembre 2022 - 13 h 00 min

      Oui Raïna, mais par quel bout commencer pour rééduquer tout un peuple pourrit de la tête au pied ?
      Vaste programme ….

      Anonyme
      1 septembre 2022 - 14 h 16 min

      «  l’Algérie n’a pas le peuple qu’elle mérite »
      Pour moi. L’Algérie n’a pas les dirigeants qu’elle mérite .
      on dit communément, que ce n’est pas les élèves qui donnent le cour à l’enseignant.
      Autrement dit, pour tout pays qui se respecte, les pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif sont solides, efficients et indépendants, un peu comme chez nous quoi…

      emigre de France
      1 septembre 2022 - 19 h 43 min

      On n’éduque pas le peuple : on lui IMPOSE un comportement social. C’est ainsi que le parent élève son enfant, non ?! L’Algérien, mon frère, est un anarchiste né, au sens politique de ce terme. Seule la tribu permettait de contenir son égoïsme et son ignorance de l’autre. L’intermède que fut la Guerre d’indépendance a également aidé à nous solidariser. Bizarrement, cette même indépendance a réveillé en lui des « droits » sans devoirs ni contreparties ! Il faut imposer le vivre-ensemble et le plus vite en châtiant les a-sociaux en tous genres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.