Secteur de la santé : quarante-six directeurs d’hôpitaux suspendus

Le secteur de la santé traverse un temps de crise inédit. Face aux critiques qui ciblent son département notamment par rapport à la pénurie des médicaments, le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbès, trouve une nouvelle cible : les directeurs des hôpitaux. Ainsi, lors de la conférence de presse qu'il a tenue, aujourd’hui lundi, au siège de son département ministériel, Djamel Ould Abbès a annoncé la suspension provisoire de quarante-six directeurs d'hôpitaux publics «pour ne pas avoir présenté les prévisions des besoins de leurs établissements en médicaments pour l'année  2012». «Sur 600 directeurs d'hôpitaux publics, 46 sont suspendus provisoirement  de leurs fonctions pour ne pas avoir présenté leurs demandes en matière de médicaments pour l'année 2012», a-t-il déclaré, précisant que cette décision prend effet à compter du 26 mars. Les responsables concernés par cette suspension n'ont pas remis la liste de leurs besoins dans les délais fixés, a-t-il ajouté. «La récréation est terminée et le ministère n'a que faire de ceux qui  ne font pas leur travail », a tonné Ould Abbès pour lequel la non-présentation des prévisions relatives aux médicaments dont ont  besoin les hôpitaux est l'une des causes de la pénurie de médicaments. A rappeler que le ministre de la Santé a réuni, aujourd’hui, les importateurs et les producteurs de médicaments, ainsi que les responsables de la Pharmacie centrale pour évaluer la réalisation des programmes prévisionnels d’importation des produits pharmaceutiques pour l’année 2012.

Sofiane B.
 

Commentaires

    Anonymea
    6 avril 2012 - 9 h 59 min

    ya pas de sante
    ya pas de sante




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.