Judo : la Fédération algérienne compte recruter un technicien étranger

La Fédération algérienne de judo (FAJ) compte recruter un entraîneur étranger pour la sélection nationale masculine qui a réalisé des résultats «en deçà des espérances» lors Championnats d'Afrique (4-7avril) à Agadir (Maroc) qualificatif aux Jeux olympiques de Londres-2012.

La Fédération algérienne de judo (FAJ) compte recruter un entraîneur étranger pour la sélection nationale masculine qui a réalisé des résultats «en deçà des espérances» lors Championnats d'Afrique (4-7avril) à Agadir (Maroc) qualificatif aux Jeux olympiques de Londres-2012.
«Nous envisageons, en concertation avec la direction technique nationale (DTN), de recruter un coach étranger pour l'équipe masculine. Notre équipe de techniciens connaît pratiquement tous les entraîneurs ainsi que leurs profils. Elle nous donnera les indices nécessaires pour prendre une décision dans ce sens», a révélé le président de la FAJ.
L'équipe algérienne «messieurs» n'a obtenu aucun titre en individuels aux 33e Championnats d'Afrique (4-7avril) à Agadir (Maroc) qualificatif aux Jeux olympiques de Londres. Des résultats «en deçà des espérances», selon le président de la FAJ.
«Un entraîneur étranger coûtera évidemment cher. Nous sommes conscients de cela. Cette option entre dans le cadre de notre stratégie globale de préparation des Jeux olympiques de 2016 au Brésil», a-t-il ajouté.
Le recrutement d'un technicien étranger est tributaire de l'accord du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) qui assure habituellement une grande partie des frais de son engagement.
«Effectivement, il y a aussi l'avis du MJS qui est déterminant. Le ministère n'a jamais refusé un dossier solide pour l'engagement d'un technicien étranger», affirme Bendjema.
D'autre part, le président de la FAJ, estime que les résultats de la sélection nationale masculine lors des 33e Championnats d'Afrique de judo (4-7avril) à Agadir (Maroc) qualificatif aux Jeux Olympiques de Londres-2012, ont été «en deçà des espérances».
Revenant sur les performances des judokas algériens à Agadir, M. Bendjema a indiqué lors d'une émission de la radio nationale : «Sincèrement, on s'attendait à beaucoup mieux de la part de nos judokas dans les compétitions individuelles. Nous ferons un bilan pour prendre les décisions qui s'imposent».
Les judokas algériens se sont contentés de deux médailles d'argent remportées par Iyes Bouyacoub (-100 kg) et Abderrahmane Benamadi (-81 kg), ainsi que six autres en bronze par Ammar Benikhlef (-90 kg), Tayeb Mohamed Amine (+100kg), Youcef Nouari (-66 kg), El Arbi Grini (-73 kg), Ilyes Saker et Bilal Zouani (+100 kg en open).
En individuels filles, les Algériennes ont décroché trois titres africains par Sonia Asselah (+ 78), Soraya Haddad (- 52 kg) et Ratiba Tariket (- 57 kg).
Sabrina Saidi (-48) s'est contentée s'une médaille d'argent, alors que Amina Temmar (-78), Aicha Benabderrahmane (-70 kg) et Kahina Saidi (- 63 kg) ont remporté chacune une médaille de bronze.
En revanche, les sélections algériennes féminine et masculine avaient gagné le titre africain par équipes lors du rendez-vous d'Agadir, l'équipe féminine avait battu son homologue de Tunisie (4-0), alors que celle des messieurs s'est également imposée devant la Tunisie (3-1).

Commentaires

    ADMANE ADAM
    27 septembre 2016 - 21 h 16 min

    VIEO LE JUDO DE D.ALG
    VIEO LE JUDO DE D.ALG




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.